• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


12 votes
Conférençovore Conférençovore 2 avril 11:16

Les parent d’Ismaël pourtant né en Belgique ont choisi le prénom du présumé aïeul du présumé prophète de la religion musulmane. Ses parents l’ont mis à l’école catholique mais également à l’école coranique. Ismaël a finalement choisi de devenir musulman, pas catholique. Il a choisi la religion qui n’a aucune assise culturelle en Europe. On voit bien ici que son identité n’a rien de construite : elle est un héritage, ce que tente de lui rappeler l’animateur. S’ils avaient invité un Blanc comme moi à leur débat, je lui aurais demandé si tout n’est que construction alors pourquoi il n’a pas choisi l’Europe, sa culture millénaire et pourquoi mettre en avant son identité extra-européenne et s’étonner que les Européens de souche s’interrogent sur cette non-assimilation. C’est intéressant parce que ces gens ne sont pas des imbéciles (ça change des Rockaya et cie) et ils comprennent très bien qu’il y a un soucis. Ismaël le dit vers la 29ième minute : il a très bien compris que chercher chez nous, les Européens ou l’Etat français (ce qui revient au même : dans leur tête, "la France" est une entité administrative dirigée par des Blancs) la cause de tous leurs malheurs est non seulement une ineptie mais moralement minable. L’effort suivant serait de se mettre deux secondes à notre place et commencer à considérer tout ce qu’a fait ce pays et son peuple originel pour les leurs, leurs parents qui n’ont pourtant même pas voulu leur donner des prénoms français. Aucun autre peuple au monde n’accepterait de se faire envahir sans au moins se poser des questions. C’est peut-être cela qu’un Européen encore debout aurait pu expliquer à ces gens, sans agressivité aucune, sans rancoeur mais sans tourner autour du pot. Vous trois devez comprendre que nous en avons plein le cul de ces jérémiades, d’être sans cesse mis en accusation alors même que vous vivez dans le pays le plus généreux au monde. Contrairement à ce qu’il dit, Ismaël n’a pas grandi dans un ghetto : il a grandi dans un quartier où les gens bénéficient d’une aide sociale qui n’existe nulle part ailleurs. Il a grandi dans des pays où les gens qui gagnent mieux leur vie sont ponctionnés de manière extrême (la plus élevée au monde) afin d’aider ceux qui réussissent moins bien. Ismaël n’a pas été mis de côté : son quartier est devenu invivable pour les gens qui y habitaient avant lui et qui sont partis. Dans son quartier, ses voisins laissent leurs gosses pisser dans la cage d’escalier et péter les boîtes aux lettres. Personne d’autre ne fait cela. Où est l’introspection ? Quand est-ce que ces gens se décident à se remettre un peu en question ?

Rachel Khan se considère "100% Africaine", "100% Européenne"... mais malgré tout se dit "terrorisée" par des lieux où il n’y a que des Blancs ou que des Noirs. En fait Rachel veut une Europe (et peut-être le monde entier) à 100% à son image, à savoir café au lait. Au prétexte qu’elle-même est une métisse, il faudrait que toute la population de notre continent le devienne pour qu’elle se sente bien. Et c’est cela que ces gens ne comprennent pas (pour les plus sincères, pour d’autres c’est un projet, un "défi" pour reprendre le terme employé par Sarközy) : ils veulent effacer ce qui fait la beauté de ce monde, à savoir sa diversité. Désolé Rachel, mais moi ce qui me plait en Finlande ou en Croatie, c’est le fait qu’il y ait une population encore authentiquement finlandaise et croate et ce qui me fait chier dans certaines grandes villes françaises et certains quartiers, c’est qu’il n’y ait plus un seul Européen. Ce qui me plait quand je vais en Alsace, c’est de voir des Alsaciens et pas des Turcs (contre lesquels je n’ai rien... ça c’est l’arnaque de l’antiracisme), des bâtiments typiquement alsaciens et pas des mosquées géantes de style ottoman, des brasseries alsaciennes et pas des bars à chicha. Et il me semble que c’est aussi ce qui fait que les étrangers viennent visiter notre pays. C’est aussi ce qui fait que de nombreux gens issus de votre continent d’origine sont venus chez nous. Le jour où la Finlande, la Croatie, le Japon ou le Burkina seront métissés, alors ils n’auront strictement plus aucun intérêt car chacun de ces pays ressemblera à ce que sont devenues toutes les périphéries de nos grandes villes : un espace indifférencié où l’on retrouve systématiquement les mêmes enseignes. Désormais, en France, la seule chose qui te permet de savoir dans quelle ville tu arrives en voiture, c’est le panneau qui te l’annonce ou le nom sur ton GPS qui s’affiche. Il en va de même pour la population : le métissage généralisé, c’est tout simplement la mort des identités en général, des particularismes qui font qu’il est intéressant d’aller visiter les pays des autres et, désolé de vous le dire les cocos, mais avant tout la mort de la notre, de nos cultures, chez nous. De plus en plus d’Européens ne veulent pas de cela, les mêmes qui ont été traités de racistes durant des décennies. Comme vous êtes intelligents, vous avez en partie compris que tout cela était absurde et immoral et que ces histoires de "victimes de racisme systémique" et toute cette merde était non seulement totalement contre-productive mais inepte. La prochaine fois, invitez un Européen de souche : il vous expliquera tout cela. Il vous expliquera pourquoi il trouve délirant et mortifère de faire incarner une Reine de France ou d’Europe en général par une actrice noire. Il vous expliquera pourquoi la propagande du métissage à travers la pub, la culture, etc, nous les brise, pourquoi cette culture de la victimisation s’accompagne aussi d’une culture de la culpabilisation systématique des autochtones d’Europe et que nous saturons. La prochaine fois invitez Rochedy, Abauzit, Cassen ou même Conversano pourquoi pas... Invitez-moi si vous voulez. En plus ça remplira le quota de "white", de "blancos" comme dirait Manu... smiley




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON