• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce qu’on ne vous dit pas sur la crise économique qui vient

Ce qu’on ne vous dit pas sur la crise économique qui vient

Presque chaque jour depuis plusieurs mois, le ministre de l’économie Bruno Lemaire se félicite d’un plan de relance à 100 milliards d’euros mis en place pour faire face à la crise du coronavirus : il s’agit de France Relance. Mais ce plan relance-t-il vraiment l’économie ?

Pour en discuter nous accueillons sur notre plateau Gilles Raveaud, économiste et Maître de conférences à l’Institut d’études européennes, auteur de « Economie, on n’a pas tout essayé » aux éditions du Seuil.

Son constat est sans appel : la crise économique qui arrive sera bien plus catastrophique que celle annoncée par le gouvernement. Pendant plus de vingt minutes, l’économiste démonte un par un les arguments avancés par les responsables politiques, et dresse un tableau très pessimiste, mais réaliste selon lui, des mois à venir. Entre explosion de la pauvreté, plongée d’une partie des étudiants dans la précarité et augmentation des inégalités, l’avenir proche semble bien sombre.

Gilles Raveaud propose cependant une panoplie de solutions, qui impliqueraient un changement radical de doctrine économique, pour prévenir cette crise historique.

Tags : Economie Crise financière




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • vote
    Fatoumata B. Fatoumata B. 31 décembre 2020 10:40

    La magie FLM arrive sur agoravox.tv

    .
    .
    .
    .


    • 6 votes
      sls0 sls0 31 décembre 2020 13:03

      Habituellement un économiste nous sert un discours idéologique de caste.

      Ici ça fait plaisir à entendre un parlé vrai même s’il n’est pas encourageant. 

      De tout temps le riche a piller les pauvres.

      Les pauvres avec un excès de ressources sont devenus moins pauvres pendant les 30 glorieuses.

      Les riches ont continué de piller, c’était moins sensible mais avant 1/4 de la terre leur appartenait, maintenant c’est la moitié. Ils se sont furieusement enrichi.

      En 1973 sort le rapport Meadows qui parle de la fin de l’excès de ressources vers 2030-2040. 

      Normalement dans les années 80 on aurait dû lever le pied, moins gaspiller et mieux partager. Une décroissance douce.

      A la place est arrivé l’ultra-libéralisme qui a amplifié le problème.

      La richesse du riche vient du pauvre, avec les 30 glorieuses est apparu la classe moyenne pour gérer l’excès de ressources, les riches ont fait basculer leurs charges sur la classe moyenne.

      Avec moins de ressources, la classe moyenne n’a plus trop lieu d’être, ça fera quand même moins à piller pour les riches.

      La dette permet aux riches de maintenant de s’enrichir et de laisser la facture aux pauvres de demain. A la limite on peut même annuler la dette, elle sera à la charge de tous et les riches qui se seront fait un max de fric perdront la même somme que monsieur tout le monde.

      Perdre 5000€ que l’on soit smicar, millionnaire ou milliardaire ça fait pas le même effet.

      La crise du covid nous a fait entrevoir plus rapidement de ce qui nous attend.

      Ce qui nous attend ne se fera pas sans douleur, la crise covid permet de tester la docilité en préventif et de ficher un peu plus les gens.


      • 4 votes
        juanyves 1er janvier 10:24

        @sls0 Tiens, bizarre ça t’arrive de ne pas raconter n’importe quoi


      • vote
        Scalpa Scalpa 31 décembre 2020 13:50

        https://www.youtube.com/watch?v=rRJBxfk6S_w

        Prelude To A Debt Market MELTDOWN. Mannarino

        • 1 vote
          mmbbb 31 décembre 2020 19:29

          J ai au moins un point d accord sur la montée du fascisme en Allemagne . j ai toujours pense ainsi et la crise de 1929 fut le catalyseur majeur J ai un second point d accord est que la France est devenu un pays de la rente ( loyer epargne ) et un troisieme point d accord , l arrogance de notre elite notamment celle de gauche qui sort du même moule autrement des mêmes grandes ecoles Un pays de caste Mais comme le dit JP Chevenement les revolutions les plus terribles sont celles a bas bruit , je pense que nous sommes dans ce cas


          • 4 votes
            Albar 31 décembre 2020 22:34

            Je vous laisse lire au son de cette musique énigmatique voire triste, présage-t-elle la catastrophe qui va venir ?

            https://youtu.be/F1dTv_WsMRI

            Mais il y a une bête immonde qui est responsable, pour une grosse part, dans le désordre de l’humanité, en ayant usé a outrance de l’USURE qui, a été responsable des guerres multiples et déséquilibré les économies, tout en favorisant la corruption pour le gain cupide, cause de tous les malheurs.

            La bête est donc bien connue, elle se détermine par un nombre, et a pour objectif d’avilir et terrasser l’humanité.


            • 3 votes
              piquecul 1er janvier 07:16

              J’admire cet homme. Il a une démarche réaliste de la situation et il sait être clair dans son propos. Je lui souhaite un avenir le plus radieux et le plus calme. J’ai le sentiment que ce genre d’opinions déplaira au arrivistes tapis dans l’ombre.

              Ce que dit ce monsieur devrais être enseigné à tous les citoyens pour leur permettre d’avoir une vue plus claire sur ce qui nous concerne tous.

              Hélas, nul n’est prophète en son pays, et je crois bien que ces propos censés, vont rester trop ignorés.

              Je n’aurais certainement pas le temps de connaître notre avenir et je reste inquiet pour nos descendants.


              • vote
                mmbbb 1er janvier 11:45

                @piquecul je ne vais pas être cynique mais ils vont en baver !


              • 3 votes
                ahtupic 1er janvier 14:46

                Le gvt et les économistes soumis ne sont pas lucides.

                Non, ce sont simplement des MENTEURS


                • 3 votes
                  jjwaDal 2 janvier 10:23

                  On s’est laissé acculer à une situation où les remèdes sont aussi douloureux que le mal et auraient globalement les mêmes conséquences. Hors refonde globale du système économique ou découplage (revendication massive de souveraineté pour s’affranchir des dogmes en vigueur, remise de la création monétaire dans le champ du domaine public par ex).

                  En pratique nous sommes tous bien plus pauvres qu’on ne veut le reconnaître. Une réalité que les Grecs ont déjà vue avant nous et vivent au quotidien en imaginant leur avenir meilleur.

                  La folie est de penser que les idées et les hommes qui ont créé le problème peuvent aussi le résoudre.


                  • vote
                    Toutatis 2 janvier 12:53

                    Très intéressant, sauf qu’au bout d’un moment on revient dans "les heures les plus sombres".



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Albar


Voir ses articles


Publicité





Palmarès