• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Confinement : La Suède un autre monde ?

Confinement : La Suède un autre monde ?

France info titrait le 03/04/20, Suède toujours pas de confinement généralisé

En Suède, les autorités ont décidé de faire appel à la responsabilité individuelle de chacun. Comme si de rien n’était, les rues de Stockholm sont bien remplies, tous les bars et les restaurants restent ouverts, ainsi que les écoles. La Suède, sur une autre planète ? Pour le moment, il n’y a pas de consignes strictes de distanciation sociale, juste quelques ajustements. Par exemple, Mikael Kalmenstam, directeur d’école, a supprimé les cours de natation.

300 décès recensés

En Suède, seuls les lycées et les universités ont fermé, et les rassemblements de plus de cinquante personnes sont interdits. Selon les autorités, ce ne serait pas de l’inconscience, mais le meilleur moyen d’éliminer le virus. Seules les personnes âgées doivent rester à la maison. Le reste de la population va développer une immunité de groupe. Lorsque 70% de la population aura développé des anticorps, le virus devrait disparaître de lui-même. Un habitant sur deux devrait donc avoir le virus d’ici fin avril. 300 décès sont recensés pour le moment.

Le 8/04/2020 le figaro publiait

La stratégie suédoise critiquée

Source Le figaro : Publié le 08/04/2020 extrait  Les conférences de presse de l’Agence suédoise de santé, à Stockholm, sont de plus en plus surréalistes. Chaque jour, les représentants de différentes administrations viennent posément rappeler que les distances sanitaires doivent être respectées dans les lieux publics, que les plus de 70 ans doivent « se protéger », que le télétravail est « encouragé », les voyages « déconseillés ». Plutôt que d’imposer des mesures de confinement drastiques, la Suède fait confiance à sa population pour respecter ces recommandations. Les lycées et universités sont fermés, les regroupements de plus de cinquante personnes interdits, comme les visites dans les maisons de retraite, mais globalement la vie quotidienne n’est guère bouleversée. Il est une donnée, cependant, qui change à grande vitesse : le nombre des victimes du coronavirus. Elles étaient 687 hier, 401 le 5 avril, 239 le 1er avril, soit un bilan qui a presque triplé en une semaine. La suite sur le site :

Selon l'article du Figaro donc à ce jour :  le nombre des victimes du coronavirus. Elles étaient 687 hier, ( soit le 7 avril ) 401 le 5 avril, 239 le 1er avril, soit un bilan qui a presque triplé en une semaine.

Il ne s'agit pas en tout cas de compter les victimes comme le font les médias évidemment mais, quelque chose m'interpelle tout de même, et je voulais l'avis des lecteurs...

Tags : Suède Coronavirus Covid-19




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 9 avril 10:43

    687 décès ce matin... Mais ceci dit, leur méthode libérale se défend d’autant plus que c’est l’un des seuls ou presque à l’appliquer. Ils ont tenu contrairement au Royaume-Uni, aux Pays-Bas ou aux Etats-Unis. On pourra donc faire la différence entre cette méthode et les autres. Rapportée à la surmortalité saisonnière, la mortalité actuelle est passable : 30,3% ce matin.

    Les chiffres bruts n’indiquent rien par eux-mêmes. L’Espagne avec 14792 morts ce matin présente une surmortalité extraordinaire de 141,6%, le pays le plus touché par rapport à sa population ; les Etats-Unis dont le chiffre brut a dépassé cette nuit celui de l’Espagne n’est touché qu’à hauteur de 20,1% de la surmortalité ordinaire...


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 10:58

      @Jean Robin contre Fantômette Merci de votre avis.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 9 avril 11:11

      @Jean Robin contre Fantômette

      "L’Espagne avec 14792 morts ce matin présente une surmortalité extraordinaire de 141,6%, le pays le plus touché par rapport à sa population ; les Etats-Unis dont le chiffre brut a dépassé cette nuit celui de l’Espagne n’est touché qu’à hauteur de 20,1% de la surmortalité ordinaire..."

      Les cas de surmortalités dans certains pays comme l’Espagne sont a priori beaucoup liés au fait qu’ils dépistent beaucoup moins que dans d’autres.

      Aux EAU, ils en sont au début alors que l’Espagne en est dans une phase plateau (dont la durée est incertaine). Les estimations parlent de 100 000 à 250 000 morts... Le calcul suédois est très risqué. D’abord parce qu’il ne faut pas rêver... les plus de 70 ans vont forcément être en contact avec des plus jeunes (et avec 50 à 70% de la pop atteinte à terme, on peut craindre des dégâts) et que même si on table sur une mortalité très faible, par exemple de 0,1%, cela ferait 10 000 morts quand même (soit l’équivalent de 65 000 pour un pays comme la France...). Mais bon, effectivement, ce sera intéressant de comparer les résultats des approches d’ici QQ semaines. Le Premier Ministre avait évoqué de possibles changements de stratégie il y a deux semaines... Ce sera aussi une question d’opinion publique.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 11:19

      @Conférençovore Merci de votre avis et merci d’avance à ceux qui viendront, peut-être après..


    • 1 vote
      Guepe maçonne guepe 9 avril 11:59

      @Conférençovore

      Je crois qu’il compare les morts du Covid par rapport à la surmortalité en hiver lié surtout à la grippe. Donc ça je tiendrai pas compte du dépistage effectué.

      Les suédois ont tout de même enregistré 100 morts hier , l’équivalent d environ 600 en France si on reporte à notre population. Ils sont bien plus avancés que nous avant le 17 mars , début du confinement.


    • 4 votes
      Joe Chip Joe Chip 9 avril 12:37

      @Jean Robin contre Fantômette

      "Méthode libérale". Ce sont surtout des pays beaucoup moins denses (25 hb/km² en Suède) et où l’épidémie est arrivée plus tardivement, donnant aux gouvernants des marges qui n’ont pas existé en Espagne et en Italie. Pas de pression en Suède aussi pour maintenir des matchs de foot, des meetings d’indépendantistes catalans, des rassemblements évangéliques, les vols depuis la Chine, pas d’exode de parisiens vers les résidences secondaires, etc...

      Il faut être très prudent avec ces comparaisons chiffrées entre pays, on a vu comment la Chine avait falsifié un certain nombre de données sur la mortalité du virus pour arriver au chiffre absurde de 3000 morts.


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 9 avril 13:27

      @guepe "Je crois qu’il compare les morts du Covid par rapport à la surmortalité en hiver lié surtout à la grippe. Donc ça je tiendrai pas compte du dépistage effectué."

      C’est vrai, au temps pour moi.


    • 2 votes
      njama njama 9 avril 13:39

      @Jean Robin contre Fantômette

      Attention aux manipulations avec ce concept de "surmortalité" car démographiquement l’Europe la connaît naturellement puisque sur ces dernières années on constate une augmentation assez significative des décès toutes causes confondues en raison de la génération silencieuse, nés entre 1925 et 1945

      Données du Cepidc_Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes médicales des décès) France entière Années : 2016 / 2015 / 2014 / 2013 / 2012 / 2011 / 2010 / 2009 / 2008 / 2007 / 2006 / 2005 / 2004 / 2003 / 2002 / 2001 / 2000

      Décès toutes causes confondues : 591357 / 591163 / 556467 / 567078 / 568902 / 544885 / 549962 / 545852 / 541118 / 528885 / 524802 / 536233 / 517433 / 560497 / 543191 / 538759 / 538374 /

      2017 : 606274
      2018 : 609648
      2019 : 612000
      donc environ + 70000 entre 2000 et 2019

      à corréler avec l’augmentation des naissances entre 1920 et 1935 /1940
      https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_France#Donn%C3%A9es_d%C3%A9mographiques_1900-2015


    • 1 vote
      Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 9 avril 15:57

      @Joe Chip

      La méthode libérale concerne ou concernait précisément des pays nordiques ou anglo-saxons et pas des pays latins, où tout se fait dans la précipitation, le désordre, la cacophonie et où tout rentre dans l’ordre par pur autoritarisme. Ca n’est ni la première ni la dernière fois que ce constat s’impose. Le dépistage massif allemand est une autre méthode libérale originale.

      Je mets hors jeu la Chine qui doit avoir le chiffre brut de la mortalité le plus important, peut-être 100 000 morts.

      @conférençovore

      Je rapporte la mortalité actuelle à la surmortalité ordinaire par pays (15 000 pour la France). C’est une méthode dynamique il me semble qui décrit mieux la réalité que les simples chiffres bruts. Les Etats-Unis semblent très touchés par exemple alors que leur ratio est de 20%. La Belgique avec 2240 décès est beaucoup plus touchée : 87,2% de la mortalité ordinaire ce matin. De même Espagne et Italie ; en chiffres bruts, l’Italie est la plus touchée ; en dynamique, c’est l’Espagne (qui a dépassé l’Italie dans la nuit du 4 au 5 avril). Ainsi, on s’aperçoit que les pays les plus touchés sont, dans l’ordre : l’Espagne, l’Italie, La Belgique, la France, tous confinés, du reste.

      @njama

      Je ne vois pas quel est votre argument. Ce sont fatalement en majorité des vieux nés entre 1925 et 1945 qui meurent. La mortalité sera pour le coup encore plus grande pour l’année 2020. Mais je suis étonné, je ne connaissais pas cette augmentation continue de la mortalité. Que ne nous rabâche t-on pas sur les classes creuses de l’entre-deux guerres ? Les Français malthusiens qui ne faisaient plus d’enfants et alarmaient les Zemmour de l’époque...


    • vote
      njama njama 9 avril 16:43

      @Jean Robin contre Fantômette
      Je veux simplement dire que les variations du nombre de naissances ont une incidence sur le nombre de décès, ce qui relativise les chiffres de la "surmortalité" qui peuvent être un trompe-l’oeil parce que elle est simplement proportionnelle à ces variations.
      Dans les années qui suivront le nombre de retraités augmentera, la génération baby-boomer va débarquer, puis calancher ensuite, donc il y aura une surmortalité seulement quantitative mais parfaitement naturelle si on peut dire, l’espérance de vie ne variant que très peu.
      1925 : 774.455 naissances
      1930 : 754.020
      1935 : 643.870 (la crise de 1929 a dû refroidir les ardeurs sexuelles)
      1940 : 561.281
      1945 : 645.899
      1950 : 862.310
      1955 : 805.310
      1960 : 819.819
      1965 : 865.688


    • 3 votes
      njama njama 9 avril 16:51

      @Jean Robin contre Fantômette

      En considérant le nombre de naissances qui a explosé dans les années 50 et suivantes +200 à 250.000 / an, à partir des années 2025 / 2030 le nombre de décès augmentera proportionnellement. Mathématiquement on ne pourra pas parler d’une "surmortalité".

      Aussi je ne suis pas bien sûr que la surmortalité (ou ce qui est considéré comme tel) soit un bon indice épidémiologique...


    • vote
      Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 9 avril 19:56

      @njama

      "Je veux simplement dire que les variations du nombre de naissances ont une incidence sur le nombre de décès..." Oui, et le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, j’ai remarqué. Vous n’êtes pas un enculeur de mouches par hasard ?

      Si je vous suis bien, une fois né, on a de grandes chances de mourir ? Vos tableaux n’expliquent en rien la situation actuelle. Encore faudrait-il avoir ceux de la période d’avant 1925 pour y constater éventuellement une faible natalité. Mais cela n’expliquerait que la montée continue de la mortalité depuis 2000.

      C’est comme ceux qui disent que les comptes sont faussés parce que mémé et pépé avaient des complications avant de mourir du Covid-19. Donc, ils ne seraient pas morts purement, ce sont des morts indirects qu’il ne faudrait pas compter. C’est complètement idiot puisque tous les morts au compteur sont ceux des hôpitaux donc directement liés à l’épidémie. Et puis l’épidémie ordinaire non plus ne fait pas dans la dentelle et la plupart des morts grippés avaient aussi probablement des complications ou une maladie latente.


    • 1 vote
      Guepe maçonne guepe 9 avril 12:10

      A noter que ce ne sont pas les seuls. La Turquie et l’Indonésie ne se résouds toujours pas à décréter un confinement malgré une situation très préoccupante.

      A l’inverse, Singapour et le Japon vont s’y résoudre finalement. La stratégie Coréenne et Taiwanaise semble difficilement réplicable.


      • vote
        Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 avril 10:05

        @guepe

        Je ne sais pas dans quelle mesure mais le virus frappe moins la zone tropicale (Taïwan, Inde, sud de la Chine, Indochine) et équatoriale (Singapour, Indonésie, Brésil) même si ce mois-ci ou en mai, il devrait passer dans l’hémisphère sud et toucher la zone tempérée (la pointe de l’Argentine, Etat australien de Victoria, île sud de la Nouvelle-Zélande). 

        Le virus se plaît avant tout dans la zone tempérée, océanique ou continentale. Je lis par exemple qu’en Espagne, l’Andalousie est moins touchée que la Catalogne et que Madrid ; idem pour l’Italie, c’est le nord qui est touché avant tout. Les pays méditerranéens sont relativement protégés. La Suède est deux fois plus peuplée que ses voisins norvégien ou finlandais et la péninsule suédoise est celle qui s’avance le plus au sud, région où à l’inverse de la Méditerranée, le virus doit frapper le plus. La géographie explique bien des choses.


      • 1 vote
        beo111 beo111 9 avril 12:24

        Bon, après c’est vrai qu’ils ont tout intérêt à développer eux-même des anticorps, vu que là bas les gens n’accepteront jamais de se faire piquer comme des bêtes.


        • 2 votes
          Sentero Sentero 9 avril 21:58

          @beo111

          Au contraire, s’il y a bien un pays européen où les pouvoirs publics pourront mener des politiques de cette nature c’est en Suède... renseignez-vous sur l’eugénisme à la suédoise entre 1935 et 1976 (et en Scandinavie en général)... et cela dans un silence assourdissant à l’époque...

          https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1998_num_53_3_6877


        • 1 vote
          beo111 beo111 10 avril 09:58

          @Sentero

          Merci pour le lien, je n’ai fait que survoler, mais il me semble qu’il ne faut pas se tromper d’échelle. Il s’agissait d’une politique assumée pour que les gens qui sont à la charge de l’État ne se reproduisent pas.

          En France, c’est tout le cheptel qui est concerné par la "vaccination de masse", enrichie éventuellement d’aluminium et autres joyeuseries neurotoxiques.


        • 1 vote
          Zip_N 9 avril 12:43

          La Suède est un autre monde oui, mais si elle avait été propriétaire du club GAFA, instagram et co ils auraient surement préconisé le contraire, dans la direction du monde actuel.


          • 1 vote
            Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 13:00

            Ma question est la suivante, certes, naïve, mais voilà ! comment expliquer un tel écart en nombre, entre ce pays et les autres pays d’Europe, des personnes atteintes par ce virus !


            • 2 votes
              pierrot19 10 avril 09:30

              @Simple citoyenne

              Peut-être parce qu’il y a moins de monde dans les rues et dans les transports en Suède en temps normal que chez nous en période de confinement. Comparée à nos grandes métropoles, la Suède est un immense désert. Les densités de population en zones urbaines y sont environ dix fois plus faibles qu’en France.

              Quoi qu’il en soit, on peut difficilement parler du nombre de personnes touchées par la maladie, car pour l’instant on ne dispose pas de suffisamment d’informations. Les chiffres que nous avons pour l’instant ne concernent que les cas confirmés en milieu hospitalier, et depuis récemment dans les EHPAD, tandis que le nombre d’infections, de décès et de rémissions à domicile nous échappe encore majoritairement. Par ailleurs, la pandémie est toujours en cours. Elle n’en est pas arrivée au même stade dans toutes les régions, et d’une à l’autre elle présente des dynamiques différentes en fonction des dispositions qui ont été prises mais aussi de facteurs qu’il reste certainement à découvrir.


            • vote
              Simple citoyenne Simple citoyenne 11 avril 18:34

              @pierrot19 Merci pour vos informations.


            • 2 votes
              Hieronymus Hieronymus 9 avril 13:39

              L’exception suédoise ?

              ils viennent juste de changer leur fusil d’épaule :

              https://youtu.be/nlU5zQM7xyM

              et de "rentrer dans le rang" si on peut dire..

              p’tain, la claque ! smiley


              • 3 votes
                Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 13:46

                @Hieronymus Certes, un peu plus de restrictions, je lis dans ce reportage, une prise de conscience Ok, mais la question reste la même, à la même date ( ce jour) les pays d’Europe n’ont pas le même nombre de victimes.


              • 2 votes
                Hieronymus Hieronymus 9 avril 16:26

                @Simple citoyenne
                les chiffres sont très sujet à caution
                on ne comptabilise pas le nombre de morts du Coronavirus de la même façon selon les pays, étant donné que presque toutes les personnes infestées et mortes avaient également au moins une si ce n’est plusieurs autres pathologies graves en même temps que le Covid19
                d’un pays à l’autre selon la méthode, le décompte peut varier de 1 à 10


              • vote
                Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 17:04

                @Hieronymus Je ne sais pas je pose les questions d’une manière brutale sans doute.


              • vote
                Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 19:47

                @ Hieronymus, en tout cas, merci d’avoir répondu à la question car, en effet, comment et de quelles manières sont "comptabilisées" les nombres de personnes atteintes ?


              • 1 vote
                pierrot19 10 avril 10:40

                @Hieronymus

                Ce n’est pas le nombre de personnes touchées que le confinement vise prioritairement à réduire, mais la surcharge des moyens médicaux en attendant qu’une immunité de masse soit acquise par la population, soit naturellement du fait de la propagation du virus, soit par l’administration d’un vaccin qui reste encore à développer.

                Si la vaccination tarde, une proportion importante de la population finira par être touchée à court ou moyen terme (par chez nous, elle pourrait être supérieure à 60%). Tout comme pour les autres maladies, cette proportion dépend des facteurs de transmission de la maladie, lesquels varient en fonction du mode de vie. Par exemple, elle sera certainement plus faible élevée dans des régions où l’on peine à croiser dix personnes dans la journée que dans celles où les gens s’entassent par millions matins et soirs dans les transports en commun.

                Le choix du type de réponse (absence de confinement accompagnée de mesures prophylactiques, confinement limité et ciblé, confinement total plus ou moins permissif, confinement total et strict) doit juste permettre d’adapter au mieux la dynamique de propagation du virus pour atteindre l’immunité de masse avec le moins possible de dégâts humains (et, n’en doutons pas, économiques).

                Mais les victimes potentielles du virus ne sont pas les seules à entrer dans l’équation. En effet, le confinement de toute une population n’est pas anodin : il a également des conséquences sanitaires, sociales et économiques qui se traduisent inévitablement par un coût humain. Une récente étude suggère d’ailleurs que la surmortalité due au confinement pourrait très largement dépasser celle de la pandémie.

                En conclusion, ce n’est pas parce que notre gouvernement a choisi le confinement que ce serait la meilleure solution pour un pays structurellement différent. Et il n’est pas non plus certain que le mode de confinement qui nous a été imposé soit la meilleure solution à notre situation.

                Il serait donc déplacé de déconsidérer ceux qui n’ont pas fait les mêmes choix que nous ou qui adaptent leurs solutions à l’évolution de leur situation.


              • 1 vote
                louis 9 avril 14:06

                Il y avait avant le coronavirus des " négociations " sur le comment ne plus vider les caisses de retraites , hé bien voila une solution toute prête qui leur dessus , y ’a plus qu’a laisser faire la nature , depuis le début , il était urgent de ne rien faire , tout en en noyant le poisson , ce qu’ils ont fait et qu’ils continuent de faire , on ne change pas une formule qui est efficace .


                • 9 votes
                  Norman Bates Norman Bates 9 avril 14:50

                  @louis

                  Oui, il y a une espèce de sélection naturelle, avec cependant une incidence non négligeable corrélée avec le rang social...
                  Il y a deux catégories d’individus : ceux qui sont intubés et ceux qui entubent, et ces derniers ne manquent effectivement pas d’air... smiley


                • 3 votes
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 15:44

                  Permettez que je pose une autre question, finalement comment est-il possible d’être confiné depuis plus de deux semaines, ok santé oblige, mais de se retrouver dans de telles absences de réponses concrètes dans le pays qui se dit d’être, l’une des premières puissances économiques mondiales ? Où sont les protections deux semaines après, rien ? où est le remède bien connu deux semaines après, toujours rien ? Remède qui est censé venir en aide à nos concitoyens rien ! Au bout de deux semaines ! Rien ? ! aucune réponse sanitaire ne vous est donné, sauf de vous tenir en haleine et s’amuser avec vos nerfs... aucune réponse concrète n’est donné sauf de nous dire rester chez vous ? et maintenant quoi ?


                  • 4 votes
                    Norman Bates Norman Bates 9 avril 16:09

                    @Simple citoyenne

                    Apparemment il va y avoir du nouveau...le "Chef" de guerre va rencontrer le "charlatan" et auteur de fake news... smiley

                    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5956789/coronavirus-emmanuel-macron-en-route-pour-marseille-pour-rencontrer-le-professeur-raoult.html


                  • vote
                    Simple citoyenne Simple citoyenne 9 avril 16:10

                    @Norman Bates Oui, j’ai lu.


                  • 1 vote
                    Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 9 avril 16:30

                    @Simple citoyenne

                    Notre Président chéri devrait justement apporter des réponses ce soir. Le confinement strict devrait être poursuivi (trois semaines déjà). Nous ne sommes que la septième puissance économique mondiale, après tout !


                  • 1 vote
                    Zip_N 9 avril 19:26

                    @Simple citoyenne

                    "aucune réponse concrète n’est donné sauf de nous dire rester chez vous ? et maintenant quoi ?

                    "

                    Non c’est pas vrai il y a le grand jogging collectif. Plus il y a de monde qui court au même moment à la même heure, moins il y aura de contaminations. Espérons que le virus nous entende


                  • 1 vote
                    Scalpa Scalpa 9 avril 23:59

                    Franceinfo l’info qu’il vous faux s’en ciller.


                    • 1 vote
                      Scalpa Scalpa 10 avril 00:01

                      France info l’info qu’il vous faux sans ciller.


                      • 4 votes
                        sls0 sls0 10 avril 05:14

                        Je serai moins affirmatif au sujet de la Chine, les infos sort d’une radio dépendant de la CIA, dans son statut il est indiqué que leur boulot c’est de défendre l’image des USA. Un peu la cata aux USA, la Chine peut servir de base de comparaison et là l’incompétence des USA est flagrante.
                        Les arguments de la radio :
                        La queue devant les crématoriums. Pendant la quarantaine il n’y avait pas moyen de récupérer les urnes, les cérémonies étant interdites. Il y a eu les morts du covid 19 mais on oublie les morts habituels, un taux de 7,11 en Chine avec les 28 millions d’habitants ça donne 33000 urnes. Un crématorium distribue par jour 400 urnes en temps normal, les 33000 +plus les 3000 de surmortalité covid 19 stockées, c’est pas en un jour qu’elles ont été distribuées.
                        Les crématoriums qui ont tourné en 3x8. Chez moi pour avoir de la distanciation sociale, ça a tourné aussi en 3x8. D’un point de vue énergétique il y a un gain de 10%, le patron du crématorium ça devait l’intéresser de faire tourner un four en 3x8 plutôt que 3 en 1x8h.

                        Ca dérange que des chinois soient meilleurs que nous.

                        Les vietnamiens ont résolu le problème du SRAS deux moins plus vite que les canadiens.

                        Sur le covid 19 ils sont encore une fois exeptionnels.

                        Quand on regarde le nombre de morts par millions d’habitants ce sont les pays occidentaux les plus mauvais. Il nous reste que l’orgueil mais on est moins bon.


                        • 3 votes
                          sls0 sls0 10 avril 06:21

                          Difficile de comparer des abricots à des poireaux.

                          La culture est différente, c’est un pays rude, les gens peuvent compter sur l’autre et l’autre peut compter sur les gens. Si on donne des consignes pour protéger l’autre le message sera entendu. Les suédois sont du type familial souche, ils appliquent les conseils de l’autorité sans qu’il y ait de contrainte. 

                          Le départ de l’épidémie est plus tardif, avec le modèle des pays plus avancés dans l’épidémie, la population d’elle même voit la conduite à tenir.

                          Avec la densité des habitants, ils sont déjà en distanciation sociale.

                          Un hiver rude les a habitué à une distanciation sociale. Les anciens vivent déjà d’une façon solitaire tout en profitant de la solidarité.

                          A voir sur ce graphique, le temps de doublement des cas est de 7 jours, si ça serait le foutoir, ça serait 2 jours. Les consignes données paraissent suffisantes dans les conditions Suède.

                          En Angleterre ou la culture et les conditions sont différentes j’aurais dit qu’ils allaient dans le mur. Pour la Suède ce sera peut être un pari réussi.

                          Difficile de comparer des pays.

                          Si je compare la France à la France, avec un gouvernement compétent on aurait 8 fois moins de morts. Les forces de l’ordre plutôt que de faire du répressif, feraient des enquêtes épidémiologiques et on ferait partie des bons. Il y a pas de secret, les bons sont ceux qui poussent le plus au niveau enquête. Les meilleurs ont été les vietnamiens, les chinois avec 1500 équipes de 5 personnes ont tellement bien bossé que maintenant on sait qu’il y a eu des infections avant et hors du marché de Wuhan.

                          Ce n’est que mon avis donc comme tout les avis ne vaut pas grand chose mais je crois que la Suède à fait le bon choix. C’est un avis que pour la Suède, la Norvège aurait pu le tenter vu que les conditions ou paramètres sont proches.

                          On peut essayer de comprendre au cas par cas mais on ne peut pas généraliser.

                          Les iles Féroé n’ont mis en quarantaine que les gens qui arrivaient sur le territoire, école et lycée fermés 15 jours. Par contre le labo vétérinaire pour les saumons a été modifié pour les tests humains et ils en ont fait des tests avec enquête, encore des excellents.


                          • 1 vote
                            Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 avril 08:29

                            @sls0

                            Globalement, les pays latins européens sont les plus touchés quand les pays de l’Est européen, avec quelques pays nordiques, sont les plus préservés. Il y a quand même selon moi des tendances culturelles à l’oeuvre. La mondialisation est également en procès dans cette crise mais pas pour tout le monde : elle est positive en Extrême-Orient, négative en Europe occidentale (sauf Allemagne).


                          • 3 votes
                            pierrot19 10 avril 10:56

                            @Jean Robin contre Fantômette

                            Quand on voit les gens s’entasser dans le métro aux heures de pointe en pleine période de confinement censément total, on peut douter que les facteurs culturels soient les premiers à l’œuvre. Les décisions politiques actuelles et passées interviennent certainement beaucoup plus dans les causes de l’afflux de victimes que nous connaissons.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès