• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Différences entre Hauts QI et Surdoués - Réaction très intéressante d’un (...)
#80 des Tendances

Différences entre Hauts QI et Surdoués - Réaction très intéressante d’un commentateur au QI de 159 !

 Différences entre Hauts QI et Surdoués

Christine mortamais
Ajoutée le 19 sept. 2018
Le surdoué possède un haut QI mais certaines personnes à haut QI ne sont pas forcément surdouées. Découvrez les différences de fonctionnement entre un "surdoué" et un "haut QI".

Le commentaire de Zangdar01 :

Bonjour, ça me rappelle des souvenirs d'enfance, lorsque l'institutrice avait alerté ma mère, croyant à de la maltraitance, car chaque soir je repartais avec mes devoirs et des devoirs en supplément que je rendais le lendemain. Après un petit tour chez une psy et un test de QI fait, il s'était avéré que je m'ennuyais simplement à l'école et cherchais du travail pour m'occuper à la maison où je m'ennuyais plus encore. Elle avait vu en moi quelqu'un qui avait grand besoin d'extérioriser et j'ai donc passé plusieurs mois à passer mes matinées le samedi dans un centre spécialisé pour me "défouler". Malgré l'entrain que je mettais à monter sur les bureaux, à déclamer du picsou (oui, j'avais 7 ans à l'époque) je me rendais déjà compte de mon ridicule à faire ce genre de "prouesses".
Aujourd'hui, bientôt 47 ans, j'ai longtemps végété dans un travail qui ne m'a jamais épanoui, endormant les moindres fulgurances par des protocoles et procédures bien cadrées, bannissant l'innovation de manière quasi dictatoriale...Et pour finir au chômage suite à la fermeture du site (à trop vouloir rester dans les clous, on se fait doubler par ceux qui innovent...) et cherchant encore ma voie, à presque 50 balais. Comme quoi, avoir un bon QI (159 si je me souviens bien) ça fait pas tout, faut pas avoir un cerveau hors normes ^^ (et gaucher en plus ! ^^) ?

Qu'en pensez-vous ?

Merci

Tags : Internet Société Recherche Prospective et futur Philosophie Culture Psychologie Ecole Sociologie




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Gollum Gollum 1er avril 17:41

    Mao est dans un état de superposition quantique : à la fois sous-doué et QI à 160 MINI

    Oui je sais je l’avais déjà faite mais je ne m’en lasse pas...


    • vote
      Zatara Zatara 1er avril 19:43

      @Gollum
       smiley



    • 1 vote
      medialter medialter 1er avril 20:55

      @Gollum
      Moi je crois qu’il est plutôt dans un état stable et déterminé, parfaitement quantifiable dans le segment de ceux qui passaient le bac à l’époque de Claude Zidi smiley


    • 2 votes
      Gollum Gollum 1er avril 20:56

      @Zatara

      Le gros problème avec Mao c’est que quand il sort de son état d’indétermination quantique, à la fois sous-doué et QI 160 MINI (excusez du peu), donc quand a lieu la réduction du paquet d’onde, c’est l’état unique sous-doué qui s’actualise... 

      Excusez du peu. CQFD.


    • 1 vote
      Gollum Gollum 1er avril 20:57

      @medialter

      Stable, stable... Euh je ne m’avancerai pas tant.. smiley


    • 1 vote
      medialter medialter 1er avril 21:00

      @mat-hac
      Dis-donc, le macaque, avec les 3 millions de liens que tu traînes dans le descriptif de ton avatar, tu sais toujours pas faire des liens corrects dans tes msg ?


    • 10 votes
      medialter medialter 1er avril 19:44

      "Aujourd’hui, bientôt 47 ans, j’ai longtemps végété dans un travail qui ne m’a jamais épanoui, endormant les moindres fulgurances par des protocoles et procédures bien cadrées, bannissant l’innovation de manière quasi dictatoriale...Et pour finir au chômage suite à la fermeture du site (à trop vouloir rester dans les clous, on se fait doubler par ceux qui innovent...) et cherchant encore ma voie, à presque 50 balais. Comme quoi, avoir un bon QI (159 si je me souviens bien) ça fait pas tout, faut pas avoir un cerveau hors normes ^^ (et gaucher en plus ! ^^)

      "

      *

      Ben moi c’est pire smiley Toute ma vie j’ai turbiné aux chaines d’emboitages de Daucy Légumes, et pas gaucher, mais ambidextre, haricots dans les conserves à 2 mains. En 40 ans jamais passé contremaître, comme ils disaient "Là vous être vraiment à votre place". Même mon diplôme d’abstraction, décerné par ma psy de sixième, et placardé au-dessus de mon lit, n’y faisait rien. Puis Zont trouvé mes litrons sous le tapis roulant, je m’ennuyais tellement qu’il fallait que j’oublie l’horloge, m’ont viré sans indemnité, spirale, convoques à pôle emploi où je ne venais plus (à quoi ça sert ?), Germaine s’est barré avec les biftons sous le matelas, faut dire que je sniffais aussi ses doses. Même le HP n’y comprenait rien, même Jean Robin, le vaillant soldat du Christ qui partageait ma chambre, n’y comprenais rien, j’avais beau leur expliquer, mais zétaient pas à la hauteur.

      *

      Chui encore avec Dédé au bar des amis, on commence avec notre ballon à 7h du mat, et c’est pas rare qu’on quitte à 22h après avoir réfléchis toute la journée au bar sur comment rebondir. Comme quoi, avoir un QI exceptionnel (180 si je me souviens bien), ça fait pas tout (et ambidextre en plus). Ma nièce, qui est aussi une exceptionnelle surdouée, est en échec scolaire, signe incontestable de son génie et du mien. Depuis j’ai trouvé ma voie, je publie à la chaine, sur AV, non pas des haricots, non pas des navets, mais des vidéos de MQ de de new-psy-vous-autres-les blaireaux-en-échec-êtes-tous-des-génies que tous les blaireaux en échec regardent, un record, excusez du peu), j’ânonne tout ce que disent les conférenciers (voir mes nombreux articles sur le sujet),je relève les erreurs d’Einstein et suis prêt à théoriser la téléportation. Finalement, heureusement que Germaine est partie, j’ai moins mauvaise conscience à sniffer ma retraite


      • 3 votes
        Norman Bates Norman Bates 1er avril 22:05

        @medialter

        Juste magistral... smiley
        Je ne suis pas la réincarnation d’Haroun Tazieff, mais je prévois des tremblements d’indignation détectables sur l’échelle de Richter en provenance de Sa Nombrilissime Suffisance...


      • 4 votes
        medialter medialter 2 avril 16:54

        @Norman Bates
        Votre honneur, vous ne pourrez contester que la défense du plaignant, attachée des 2 poignées au Dieu Onan, conclue à l’érection de sa statue, cirée et polie au quotidien. Or vous constaterez que le plaignant, entré tardivement à l’audience, s’est piqué d’un monologue et marmonnement faisant valoir son LOGO. En sa qualité de Rishi (comme en témoigne son LOGO, voir ses nombreuses interventions sur le sujet), nous nous demandons comment, fort de son QI inquantifiable, de son Lyceum, de sa vibration Aristoteles, de son acharya, de sa MIA, de sa culture spatio-temporelle, et de sa machine à transporter le capitaine Kirk, nous nous demandons donc comment le plaignant va-t-il pouvoir lustrer sa colonne si celle-ci devait être un LOGO ? L’accusation admet que le plaignant dispose d’un QI si élevé que même les virtuoses des neurosciences opérant au GHT Paris et au CH Ste Anne ont échoué a pénétré les méandres de cet exceptionnelle incarnation d’Aristoteles, aussi elle demande à ce que lui soit refusé le symbole du LOGO, trop modeste pour son envergure. L’accusation demande à ce que soit reconstruit le Mausolée d’Halicarnasse, jadis une des 7 merveilles du monde, de manière à ce que le plaignant ait un volume à sa mesure qu’il pourra lustrer à volonté


      • 6 votes
        Hieronymus Hieronymus 1er avril 20:49

        cette femme a un aspect physique complètement négligé ou c’est moi qui suis chiant ?

        même pas un coup de brosse devant la glace, son peignoir ou justement dénommé "négligé" qui baille sur le haut des épaules, on a l’impression qu’elle tombe du lit..

        ça doit être ça les surdoués, au dessus des contingences matérielles smiley


        • 2 votes
          Belenos Belenos 1er avril 20:56

          @Hieronymus
          Ah ne commencez pas à faire votre pédant, hein !  smiley


        • 3 votes
          medialter medialter 1er avril 21:08

          @Hieronymus
          "on a l’impression qu’elle tombe du lit.."
          *
          Le génie n’a point d’heure, Môôôsieur, il vous prend au coin de la rue, devant un yaourt ou entrain de couler un bronze. Un peu de hauteur à ce débat, SVP


        • 4 votes
          Eveil Français TV Eveil Français TV 1er avril 21:07

          Pourquoi vous pensez que quelque chose ne va pas quand vous pensez avoir du bon sens et de l’intelligence mais que rien ne va au dessus de vous dans la hiérarchie de l’entreprise ou vous travaillez et ou vous végétez depuis des années au même poste ?...

          Voici un post vieux de plus de 15 ans qui donne la réponse et le sujet est gravement tabou parce qu’il dénonce un imposture grave qui nuit a énormément de monde !!

          J’en fais la promotion depuis des années, régulièrement, pour briser ce système de fou ! 

          Si vous avez l’impression que beaucoup de choses ne vont pas et que ça perdure sans raison, c’est peut être tout simplement parce que vous êtes dirigé par des cons !!.

          Quelques fois il est inutile de chercher midi a quatorze heures pour essayer de comprendre ce qui se passe...

          En réalité les cons redoutent d’avoir des subalternes qui leur fassent de l’ombre, donc ils les choisissent au moins aussi cons qu’eux et capables de porter le chapeau en cas de connerie du chef qui n’hésitera pas a se défausser sur eux bien sur..."courage" oblige

          Si avec ça vous ajouter la pure cooptation maçonnique qui ne repose sur rien d’autre que l’appartenance a cette secte diabolique, vous savez que la France est dans de sales draps !

          **************************************************

          Le post interdit a la lecture au personnes de moins de 30 ans (pour éviter qu’ils se rebellent contre cette ineptie stellaire) :

          https://forum.actufinance.fr/lois-management-entreprises-post-interdit-30-ans-t11652

          Lois de management des entreprises (post interdit au moins de 30 ans)

          Au commencement, en 1969, c’était Laurence J. Peter qui énonça pour la
          première fois son fameux principe : " Dans une hiérarchie, chaque employé
          tend à s’élever jusqu’à son niveau d’incompétence " déclarant par la même
          occasion, et sans modestie, vouloir fonder une nouvelle science : la "
          hiérarchologie " ou " science de l’incompétence au travail ".

          Les constatations sur lesquelles se fondait Peter étaient les suivantes :
          dans une organisation quelconque, si quelqu’un fait bien son travail, on lui
          confie une tâche plus complexe. S’il s’en acquitte correctement, on lui
          accordera une nouvelle promotion. Et ainsi de suite jusqu’au jour où il
          décrochera un poste au-dessus de ses capacités. Où il restera indéfiniment.

          Le principe de Peter a deux importants corollaires. D’abord, dans une
          organisation, le travail est réalisé par ceux qui n’ont pas encore atteint
          leur niveau d’incompétence. Ensuite, un salarié qualifié et efficace consent
          rarement à demeurer longtemps à son niveau de compétence. Il va tout faire
          pour se hisser jusqu’au niveau où il ne sera plus bon à rien !

          De ce principe est née ce qu’on appelle la Variante de Dilbert. Dilbert,
          vous connaissez ? C’est l’anti- héros de cette BD best-seller, où le monde
          de l’entreprise marche sur la tête. Scott Adams, son papa, n’est jamais
          resté assez longtemps dans une entreprise pour devenir franchement
          incompétent. Pourtant, en la matière, il en connaît un rayon. Il a ainsi
          remarqué que les entreprises avaient trouvé la parade au principe de Peter :
          " Les entreprises affectent les incompétents là où ils feront le moins de
          dégâts : aux postes de direction pour les empêcher de faire trop de dégâts
          sur le terrain ".

          De là est née La loi de Parkinson (rien à voir avec la maladie du même nom)
          citée dans l’ " Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu " d’Edmond Wells :

          " Plus une entreprise grandit, plus elle engage des médiocres surpayés.
          Pourquoi ? Tout simplement parce que les cadres en place - arrivés au sommet
          selon le principe de médiocrité ascensionnelle décrit par Peter- n’aiment
          pas qu’on leur fasse de l’ombre et veulent éviter la concurrence. La
          meilleure manière de ne pas risquer d’affronter de rivaux dangereux c’est
          encore d’engager des incompétents. Du coup, les incompétents restent entre
          eux. La meilleure manière de leur ôter toute volonté de faire des vagues est
          de les surpayer. Ainsi les castes dirigeantes sont-elles assurées d’une
          tranquillité permanente.

          Selon la loi de Parkinson, une entreprise a donc intérêt à se débarrasser de
          ses éléments dynamiques peu payés pour les remplacés par des léthargiques
          surpayés au nom de la tranquillité générale mais en réalité pour que les
          castes dirigeantes soient assurées d’une tranquillité permanente.

          De ces principes sont nées des lois bien connues dans le monde de management
          telle la loi de Goldin : " La généralisation de l’incompétence est
          directement proportionnelle à sa hauteur dans la hiérarchie. " ou celle du
          Management de Vail : " Dans chaque projet, le travail est sous-traité aux
          niveaux hiérarchiques inférieurs. " ou encore celle de Conway : " Dans
          chaque organisation, il y a toujours quelqu’un qui comprend ce qui se passe.
          Cette personne doit être licenciée. " ou celle de la Distribution
          technico-hiérarchique " La compétence technique de toute personne est
          inversement proportionnelle à son niveau hiérarchique ". etc. etc..

          Ces principes sont parfaitement valables en France où, pour un poste de
          responsabilité, j’ai remarqué qu’entre un compétent et un médiocre on hésite
          pas une seconde.

           

          • 1 vote
            Belenos Belenos 1er avril 21:34

            @Eveil Français TV

            Pas mal. Effectivement, toutes ces lois se vérifient assez facilement. 


          • 2 votes
            cassini 1er avril 21:27

            Surdoué et fort QI n’ont rien à voir. Sinon toutes les personnes callipyges seraient surdouées. 


            • 4 votes
              Belenos Belenos 1er avril 21:29

              Je trouve assez comique cette légende urbaine à propos des enfants doués qui auraient des problèmes d’adaptation et se retrouveraient finalement dans une situation de détresse. J’ai été un enfant doué et cela s’est exprimé par le fait que j’ai pris conscience rapidement que je l’étais et que je devais en tenir compte dans mes relations sociales. J’ai donc appris à me servir de cette différence avantageuse au milieu de gens qui en étaient dépourvus. Ma scolarité a très logiquement été facile et agréable. Je n’étais pas comme ces handicapés au QI élevé que l’on plaint de se retrouver victimes d’une société organisée sur une moyenne intellectuelle plus basse. A-t-on déjà vu des riches se lamenter d’être plus riches que la moyenne ? L’intelligence contient son propre mode d’emploi, il est impossible de ne pas savoir s’en servir. Elle ne peut pas être un handicap. Donc ces enfants ont peut-être une capacité à bien réussir des tests de "QI" (ce qui ne sert pas à grand chose), mais ils ne sont manifestement pas très malins. Bref, ils ont des problèmes parce qu’ils manquent d’équilibre et non parce qu’ils sont trop intelligents. 


              • 3 votes
                gaijin gaijin 2 avril 08:40

                @Belenos
                " J’ai été un enfant doué....."
                et ça fait de votre cas une généralité ?
                " L’intelligence contient son propre mode d’emploi "
                ben voyons ........
                " Bref, ils ont des problèmes parce qu’ils manquent d’équilibre et non parce qu’ils sont trop intelligents"
                et d’où provient ce manque d’équilibre selon vous ?


              • vote
                Gollum Gollum 2 avril 10:36

                @Belenos

                Ma scolarité a très logiquement été facile et agréable.

                Ben si elle a été agréable je suis au regret de vous dire que vous n’étiez pas surdoué. Car le surdoué s’ennuie profondément dans une scolarité normale. C’en est même usant..

                Demandez à Mao ce qu’il en est... (excusez du peu).. smiley

                CQFD


              • 1 vote
                Belenos Belenos 2 avril 10:57

                @Gollum
                "Ben si elle a été agréable je suis au regret de vous dire que vous n’étiez pas surdoué. Car le surdoué s’ennuie profondément dans une scolarité normale." 

                Ben déjà il n’y a aucun regret à avoir, vu que je ne tiens pas spécialement à entrer dans cette sinistre catégorie d’enfants inadaptés et malheureux. Mais il me semble que quelqu’un, enfant ou adulte, qui se laisse piéger par un système qui l’ennuie et qui n’arrive pas à s’en affranchir ou à l’exploiter à son bénéfice... n’est pas très doué. 


              • 1 vote
                Belenos Belenos 2 avril 11:11

                @Gollum
                "Car le surdoué s’ennuie profondément dans une scolarité normale."

                Pas forcément. En faisant rapidement ce qu’il faut en cours pour satisfaire l’enseignant de service, il lui reste du temps pour écrire des poèmes, dessiner une BD, écrire un scénario de film, composer des chansons pour séduire les filles, etc. Il prendra aussi soin d’aider dans leurs devoirs un ou deux gars costauds afin d’assurer sa tranquillité au cours de son séjour en prison, heu, je veux dire à l’école, enfin parmi les "normaux". Si une matière ne l’intéresse pas du tout, il fera l’impasse sur celle-ci tout en restant excellent dans la plupart des autres. Ainsi, il paraîtra moins "bizarre" à ses camarades. 


              • vote
                Gollum Gollum 2 avril 12:34

                @Belenos

                Pas forcément.

                Si dans la plupart des cas. C’est bien la raison pour laquelle on essaye de créer des écoles pour surdoués afin que le moteur soit à son régime optimal et pas en sous-régime comme c’est la norme.

                L’école, pour un vrai surdoué, c’est comme avoir une Ferrari et rouler à 60 km/h et se faire chier, mais chier...

                Bien évidemment qu’on trouve des techniques pour faire passer le temps. Mais rester assis le cul sur sa chaise, déjà c’est difficile pour un être moyen qui essaye de suivre, pour un surdoué c’est un calvaire..

                Demandez donc à Mao il confirmera..


              • 1 vote
                Belenos Belenos 2 avril 12:46

                @Gollum
                Oui, c’est vrai qu’on peut s’ennuyer et ça m’est arrivé. La plupart du temps, je faisais autre chose discrètement. Mais cela n’a jamais été au point que ça deviennent un véritable problème. Mais bon, je pense que vous avez compris ce que je voulais dire : il y a une contradiction à présenter la "douance" comme ont dit (quel mot débile !) comme un handicap. Et le truc de psychologue à la noix de mes couilles qui consiste à dire "Ah mais oui, vous n’avez pas compris la subtilité du paradoxe : c’est justement ça qui est difficile à comprendre, que la "douance" soit un handicap et que cela puisse créer un échec scolaire, relationnel et social"... je trouve juste que c’est un argument très con. Le gamin qui a des capacités intellectuelles importantes et qui n’en fait pas un avantage, il a un problème autre que le simple fait d’avoir des capacités intellectuelles développées, parce qu’avoir des capacités intellectuelles développées, ce n’est normalement pas un problème, même si le monde est fait par et pour des gens moyennement intelligents. 


              • vote
                Belenos Belenos 2 avril 13:09

                @Gollum
                "C’est bien la raison pour laquelle on essaye de créer des écoles pour surdoués afin que le moteur soit à son régime optimal et pas en sous-régime comme c’est la norme."

                Vu que les écoles ordinaires sont faites par des sous-doués, ça ne peut pas faire de mal d’essayer de faire un peu mieux. Le problème est que ce sont souvent des gens pas très intelligents qui essaient d’inventer des systèmes pour bien s’occuper des enfants qu’ils supposent plus intelligents à cause de tests d’évaluation qui ne sont pas très intelligents non plus.  smiley


              • 1 vote
                Gollum Gollum 2 avril 13:10

                @Belenos

                Moi non plus ça n’a pas été un problème je suis capable d’être immobile comme une pierre cela me convient très bien... 

                Sinon la douance (moi aussi j’ai horreur de ce terme) peut être handicapante.

                Baudelaire l’évoque dans son image de l’albatros fait pour voler et qui, sur terre, trébuche...

                Que l’époque se serve de l’échec pour flatter l’égo des gens afin qu’ils s’imaginent surdoués est un autre problème. J’imagine que c’est le cas de Mao qui est visiblement en échec à 80 balais, essayer de créer un lycéum.. et se faire ridiculiser sur ce site, avec un masochisme évident.

                il a un problème autre que le simple fait d’avoir des capacités intellectuelles développées,

                Il a tout simplement le problème qu’il faut qu’il soit beaucoup plus fort psychologiquement que la moyenne pour compenser ce "handicap"... qui l’empêche d’avoir une bande de pote par exemple parce qu’ils sont tous autour de lui, trop cons, intéressés par le foot alors que lui c’est plutôt le théorème d’incomplétude de Gödel qui le branche.. Certains supportent cette solitude, d’autres non.
                Le milieu familial est fondamental aussi. Si papa, maman, frangins, sont cons là ça devient craignos... Si ce n’est pas le cas alors affronter le milieu extérieur devient beaucoup plus facile.


              • vote
                Belenos Belenos 2 avril 13:19

                @Gollum
                Ok, je suis d’accord avec ce que vous dites là. A mon avis, il y a UNE chose qui peut vraiment tout changer, c’est d’avoir la chance de rencontrer UNE personne (un copain ou un prof) de même niveau. Parce que l’intelligence a effectivement besoin d’une relation de "bonne intelligence" pour s’épanouir dans une dimension sociale et affective. Cependant, il y a aussi une relation intense entre l’intelligence et la solitude, une relation saine et spirituelle. 


              • 1 vote
                mehdite mehdite 2 avril 13:43

                @Belenos
                "il y a aussi une relation intense entre l’intelligence et la solitude, une relation saine et spirituelle" 
                je dirais une relation intense entre l’intelligence et le Vide , qui permet d’acquérir cette faculté de compréhension fulgurante et spontanée ,hors de l’esprit analytique .
                Et pour acquérir cette relation intense, il faut d’abord apprivoiser l’ennui et s’affranchir du besoin qu’à le corps-mental d’avoir des stimuli .


              • vote
                medialter medialter 2 avril 14:12

                @mehdite
                "je dirais une relation intense entre l’intelligence et le Vide , qui permet d’acquérir cette faculté de compréhension fulgurante et spontanée ,hors de l’esprit analytique .
                Et pour acquérir cette relation intense, il faut d’abord apprivoiser l’ennui et s’affranchir du besoin qu’à le corps-mental d’avoir des stimuli"

                *
                Complètement d’accord avec ça, cependant la voie antagoniste, totalement méconnue, est tout aussi valable : gorger le corps-mental de stimuli jusqu’à son décrochage, ou plutôt jusqu’à sa limite, de manière à basculer dans ce que le chamanisme de CC nommait la seconde attention, ce qui est la même finalité. Anciennement, les tambours des chamans avaient cette fonction certaines musiques plus actuelles font tout aussi bien l’affaire on peut trouver aussi cette finalité dans des sports extrêmes, et de manière générale ça rejoint toute la métaphysique de la guerre. En terme platonicien, cela revient à opposer l’extase apollinienne à l’extase dionysiaque, qui sont chacune valables. Il y a une dizaine d’années, j’avais dévalé les 17 km de la piste de la Sarenne d’une traite en surf, et je me souviens comme si c’était hier de la volupté qu’apporte le basculement en seconde attention dans ce mode, probablement à l’image de ce que doit ressentir un virtuose de la musique en live, dont il est évident de constater ses flirts avec l’extase


              • 1 vote
                mehdite mehdite 2 avril 16:20

                @medialter
                "gorger le corps-mental de stimuli jusqu’à son décrochage"
                il est plus prudent de commencer par la pratique du Vide et t’éteindre tout le feu de l’avidité que le corps-mental a pour les formes extérieurs . Cela nous permet d’acquérir , une fois cette étape franchie,

                la qualité d’équanimité qui permet de ne se griser d’aucune formes extérieurs , même les plus puissantes , et garder cette qualité d’attention et d’écoute pour toutes les choses , même les plus insignifiantes .
                Je ne vais pas m’étendre plus , c’est pas le lieu .


              • vote
                Belenos Belenos 2 avril 20:43

                @mehdite

                Oui. 

                  smiley

              • 1 vote
                Belenos Belenos 2 avril 21:20

                @gaijin
                "" J’ai été un enfant doué....." 
                et ça fait de votre cas une généralité ? "

                Non, mon général, juste quelqu’un qui s’amuse de la tentative de décrire le contenu d’une maison depuis l’extérieur de la maison. 


              • vote
                Julot_Fr 1er avril 21:36

                Ce dont elle essaie de parler est theorisee par Myer Briggs (Jungs) qui definit le type de personnalite. Le surdoue sera INTJ...


                • 2 votes
                  zevengeur 1er avril 21:41

                  Ce qui compte ce n’est pas le QI, c’est ce que l’on en fait !


                  • 2 votes
                    cassini 1er avril 21:47

                    @zevengeur
                    .
                    Sauf que si on n’en n’a pas beaucoup on ne peut pas en faire grand’chose. 


                  • 1 vote
                    tobor tobor 2 avril 00:47

                    @zevengeur
                    "Ce qui compte ce n’est pas le QI, c’est ce que l’on en fait !"
                    .
                    Ce qu’on en fait c’est parler de gros QI pardi !
                    Les QI "moyens" remarquent assez vite que ça tourne en rond en se mordant la queue et que ce stade poussif de nombrilisme tourne au complètement nul, voire à l’abyssalement stupide (?)
                    Mais il semble qu’un "surdoué" ne remarque pas ce genre de caricature, son esprit se tourne plus volontiers vers ...la physique quantique (le reste en ce monde est trop simple, donc ennuyeux à sa suffisance) domaine où, c’est connu, on trouve de grands esprits.
                    Entre grands esprits, ça parle bien-sûr de QI, comment encore augmenter, comment plafonner son QI ? C’est qui qu’à le plus gros ? Qu’y sont cons les juste doués, les sous-doués on en parle même pas ! ...la physique quantique est un sujet très secondaire...


                  • vote
                    zevengeur 2 avril 10:24

                    @cassini

                    Je connais beaucoup de BAC +5 ayant réussi des concours à des grandes écoles, on peut donc supposer qu’ils ont un QI élevé.
                    Cependant, même si l’on constate qu’ils sont en effet très performants dans leur activité professionnelle, en revanche ils sont -sauf exception- d’une nullité affligeante sur la plupart des sujets tiers.
                    La raison est simple, ils ne "mettent pas leurs capacités au service de" (*) sujets autres que ceux qui leur rapportent salaire.

                    (*) Célèbre formule associée à la lettre d’accompagnement lors d’une recherche d’emploi


                  • vote
                    Belenos Belenos 2 avril 10:39

                    @zevengeur
                    Il n’est même pas certain qu’ils soient tous très performants dans leur activité professionnelle, en fait. 


                  • vote
                    sls0 sls0 1er avril 22:15

                    La dame est coach.

                    Elle a un discours de coach.

                    Y aurait’il un coté mercantil ?

                    A Zangar01.

                    J’ai eu une carrière superbe avec un boulot qui faisait marcher les neurones.

                    J’ai appris plein de choses, toujours en apprendre plus.

                    Maintenant je suis à la retraite avec toujours une vie intéressante où je suis utile.

                    J’apprends encore toujours.

                    Je suis aussi ambidextre et aidé coté QI comme vous.

                    On a la vie que l’on se fait, 90% de notre vie dépend de nous et 10% des autres. La chance c’est de la probabilité, il vaut mieux compter sur ce que l’on maitrise c’est à dire soi-même.

                    Ai je vécu ce que je voulais vivre ?

                    Je voulais une vie comme Bob Morane, de ce coté c’est incomplet. Voyages, le grand nord, des déserts, la jungle ok.

                    Je suis tombé sur des gens sympas plutôt que des truands. Coté aventure c’est pas trop du Morane, une seul guerre (au Liban pour le boulot) et une révolution (Népal pour une ONG).

                    Au moins avec une vie de merde lors de la retraite ce ne sera pas un choc.

                    Pour celui qui a une vie professionnelle intéressante avec une reconnaissance, la retraite c’est un peu le retour au néant, ça se prépare cette future non existance.

                    Que quelqu’un qui n’est pas trop aidé coté QI n’a pas la vie qu’il avait rêvé peut se comprendre.

                    Que celui qui est aidé coté QI rate sa vie c’est son problème, comme je l’ai écrit plus haut 90% de notre vie dépend de nous et non de l’extérieur.


                    • 5 votes
                      Norman Bates Norman Bates 1er avril 22:45

                      @sls0

                      "J’ai eu une carrière superbe avec un boulot qui faisait marcher les neurones."
                      "Je suis aussi ambidextre et aidé coté QI comme vous."

                      Il était indispensable d’apporter ces précisions, un lecteur lambda aurait pu diagnostiquer une modestie maladive...


                    • 1 vote
                      tobor tobor 2 avril 01:08

                      Je calcule mentalement plus vite qu’un ordinateur
                      J’organise chaque détail sur mon passage pour un maximum de potentialité
                      Je répare instantanément tout ce qui casse
                      Je satisfais sexuellement trois femmes simultanément tout en mettant mat aux échecs une quatrième (une russe comme il se doit)
                      J’ai fini par percer les mystères de la vie et de la mort
                      Mais le test de QI, ça non ! Non merci, c’est pour les pingouins ! C’est le domaine où inévitablement n’importe quel "IA" balbutiante montrera sa supériorité.
                      Chercher à y exceller c’est un peu se déshumaniser ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès