• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dogme vaccinal : jusqu’où s’enfonceront-ils et nous avec eux ?
#32 des Tendances

Dogme vaccinal : jusqu’où s’enfonceront-ils et nous avec eux ?

Science ou fanatisme ? A vous de juger.

Tags : Vaccins Olivier Véran Passe vaccinal




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • 21 votes
    clode clode 12 janvier 09:57

    Veran est un menteur, aucune crédibilité, il n’est pas le seul de ce gouvernement habitué aux mensonges..le premier à pratiquer le mensonge est un certain Macron !


    • vote
      Le Glaude Le Glaude 14 janvier 21:08

      .
      .
      ARTICLE de Midi-Libre
      .
      .
      Covid ...... un jeune de 16 ans hospitalisé à Montpellier pour une myocardite après sa dose de rappel du vaccin

      Un jeune de 16 ans, habitant Gigean a reçu une troisième injection de Pfizer le 29 décembre, à Sète. Puis, le 2 janvier, il a été admis en soins intensifs à l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve de Montpellier.

      .

      "Mon fils ne voulait pas être privé de ses loisirs, notamment de ses séances de musculation." Sylvie (*) a donc fait le choix d’inscrire Alexandre (*), 16 ans, sur Doctolib. Pour ce qu’elle croyait être une troisième dose après deux injections de Pfizer l’été dernier (le 21 juillet puis le 12 août).

      .

      Sauf, qu’en théorie, elle n’aura pas dû pouvoir ! Car la troisième dose, dont le délai a été abaissé, le 28 décembre, de 5 à 3 mois après la dernière injection, n’est normalement accessible qu’aux plus de 18 ans.

      .

      Habitant Gigean, l’adolescent est accompagné, le 29 décembre par son frère aîné au centre de vaccination du Bassin de Thau, à Sète. Il y reçoit une injection de Pfizer… comme si de rien n’était. "Au bras gauche" détaille la feuille de synthèse des données de vaccination. Le document précise également, noir sur blanc, "troisième injection".

      .

      Marine (*), sœur aînée d’Alexandre, infirmière à Perpignan, s’étonne : "Le médecin n’a manifestement pas fait de vérifications. Comme la personne ayant pratiqué l’injection."

      .

      "Les poumons en feu"

      .

      Trois jours plus tard, au matin du samedi 1er janvier, Alexandre se plaint de douleurs à la poitrine. "J’ai pensé que c’était lié à la fête du 31, ou à une séance de musculation, raconte la maman. Cela m’a quand même mis la puce à l’oreille." Dimanche 2 janvier, vers 7 h, l’ado répète " avoir les poumons en feu. Je lui ai alors donné un Doliprane ".

      .

      Deux heures plus tard, après des douleurs au bras gauche, le papa appelle le 15. "On nous a dit que des examens étaient nécessaires mais qu’aucune ambulance ni médecin n’étaient disponibles et que nous devions nous rapprocher de l’hôpital."

      .

      Des risques peu fréquents mais reconnus

      .

      Une minorité de jeunes de moins de 30 ans (majoritairement des hommes) peuvent développer des problèmes cardiaques (myocardite ou péricardite) dans un délai moyen d’une semaine maximum après une injection.

      Ces risques, peu fréquents et non mortels, concernent les vaccins à ARN messager (Pfizer et Moderna). Des problèmes dont les premiers signaux de pharmacovigilance ont été rapportés dès janvier 2021.

      Selon un rapport de l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) en date du 8 novembre dernier et portant sur la tranche d’âge des 12-50 ans en France il y a eu 919 cas de myocardites ayant entraîné des hospitalisations entre le 15 mai et le 31 août 2021.

      Ces myocardites ont concerné à 79 % des hommes avec un âge moyen de 26 ans. Sur la même période les cas de péricardites se sont élevés à 917 cas (66 % d’hommes avec un âge moyen de 34 ans).

      Pour la région Occitanie l’étude scientifique fait état d’un total de 88 cas de myocardites entre le 15 mai et le 31 août 2021. Cependant, le rapport bénéfice-risque des vaccins n’est pas remis en cause.

      .

      Héliporté le 2 janvier de Sète à Montpellier

      .

      La grande sœur Marine n’en revient toujours pas. "Je suis choquée ! Mon frère ne sentait plus son bras gauche et était déjà en arythmie cardiaque. Mon père a été contraint de le conduire de Gigean à la clinique Saint-Jean." Une prise de tension et un électrocardiogramme plus tard Alexandre est renvoyé… vers le centre hospitalier de Sète.

      Les soignants décrètent alors l’état d’urgence. Alexandre est transporté par hélicoptère vers le CHU de Montpellier, au service soins intensifs d’Arnaud-de-Villeneuve.

      "C’est quand mon père a dit à l’interne sétois qu’Alexandre avait récemment reçu une troisième dose que tout s’est accéléré", détaille Marine. La maman, elle, confesse " avoir culpabilisé au départ. Mais à l’hôpital on m’a dit "Madame vous n’êtes pas une professionnelle"."

      .

      Trois jours en soins intensifs

      .

      Alexandre passe finalement trois jours en soins intensifs puis deux jours en cardiologie. Avec un diagnostic clair : myocardite. Et une avalanche d’examens : prises de sang, échographie et IRM du cœur.

      " Les médecins ont bien noté sur le compte rendu qu’il s’agissait d’un accident vaccinal, appuie Marine, la grande sœur infirmière. Son cas a été déclaré en pharmacovigilance auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). "

      Du côté du centre de vaccination du Bassin de Thau à Sète, l’infirmière coordinatrice affirme, selon ses fichiers, "qu’il s’agissait, pour nous, d’une deuxième injection."

      Et qu’une myocardite est "effectivement possible". Pour le reste, "il arrive qu’on refuse des troisièmes injections à des patients".

      Après, dans le cas présent, l’infirmière coordinatrice sétoise dit clairement "ne pas avoir été mise au courant. Nous sommes pourtant tenus de faire une remontée des incidents à l’ANSM. J’imagine que l’hôpital a dû le faire."

      Rentré chez lui samedi 8 janvier Alexandre a repris, lundi 10, le chemin du lycée et de sa classe de première. Très fatigué. Inquiet aussi. Et avec interdiction de faire du sport pendant les trois prochains mois. "Il a un traitement de bêtabloquants avant un bilan sanguin d’ici quatre semaines, éclaire la maman. Puis un IRM du cœur en mars."

      L’incompréhension le dispute finalement à la colère. "À la télé, dans les médias, on parle de la vaccination mais pas de ses effets. Mon fils est jeune. J’espère qu’il va guérir. C’est grave quand même !" Marine, la grande sœur, tranche : "Mon frère s’est fait vacciner pour pouvoir profiter de sa jeunesse et il s’est retrouvé dans un lit d’hôpital et cardiaque à 16 ans."

      .
      https://www.midilibre.fr/2022/01/14/covid-un-adolescent-hospitalise-a-montpellier-pour-une-myocardite-apres-sa-dose-de-rappel-du-vaccin-10044712.php

    • vote
      jib-dep 14 janvier 23:01

      @Le Glaude
      Les médecins des vaccinodromes sont des figurants payés à prix d’or


    • vote
      sls0 sls0 12 janvier 10:54

      Elle a tout faux cette brave Martine.

      La base VAERS c’est la base de déclarations US. Pour parler de la France il y a mieux.

      On déclare, il y en a un qui a déclaré qu’il s’était transformé en incroyable Hulck et ça été pris en compte, il a fait le buzz.


      • 24 votes
        LUCA LUCA 12 janvier 11:05

        @sls0
        Non elle n’a pas tout faux, elle est au courant et le précise dans son discours.


      • 22 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 12 janvier 11:10

        @sls0

        Explique donc en quoi c’est faux ! Quand tu désinformes, fais-le correctement ! 


      • vote
        sls0 sls0 12 janvier 11:19

        @LUCA
        Elle le précise suite à l’injonction de Veran.


      • vote
        sls0 sls0 12 janvier 11:20

        @Joe Callagan
        Relis mon commentaire, il y en a assez.


      • 19 votes
        juanyves 12 janvier 12:46

        @sls0
        Ça y est le Tartuffe nous refait le coup de Hulk. Mais tu t’améliores : cette fois tu n’as pas osé dire que c’était un antivax, au contraire des 2 fois précédentes. Ce sont les bretelles qui se sont remontées ?
        Pour plus d’explication voir le commentaire
        Incroyable, mais tu n’en rates pas une, en plus d’un Tartuffe t’es un burro.
        Ton Hulk s’appelle Jim Laidler et il est même sur Wikipédia
        Il n’a pas fait le buzz, simplement il est passé pour un con et a été découvert tout de suite avant de s’en vanté. Le plus surprenant c’est que justement cette affaire a démontré que le VAERS fonctionne bien puisque les fraudes sont détectées.


      • 19 votes
        juanyves 12 janvier 13:09

        @sls0

        Pour parler de la France il y a mieux.

        Parlons en du mieux. La BD : Introuvable, dernier bilan 2018, seul son porte-parole Véreux est habilité à vous donner les résultats. Pour signaler un effet dirigez vous à votre médecin qui saura le signaler en remplissant un formulaire, ce qui lui prendra 1 heure non payée. L’Eudraviginace fait beaucoup mieux alors qu’elle est censée englober les mêmes données, malgré les consignes du Véreux de ne pas transmettre.
        Le VAERS ne vaut rien vu qu’en France on reçoit des vaccins beaucoup plus performants qu’aux USA, nos injecteur sont beaucoup plus efficaces et les français réagissent beaucoup mieux à l’injection : la preuve, c’est que les injectés ne transmettent pas la maladie, les hospitalisés ne sont que des non-vaccinés, les français ne meurent pas de l’injection, Cocoricooooo.

      • 2 votes
        cassandre4 cassandre4 12 janvier 19:36

        @sls0
        <<il y en a un qui a déclaré qu’il s’était transformé en incroyable Hulck et ça été pris en compte, il a fait le buzz. >>

         Et vous relayez de telles âneries ?..


      • vote
        sls0 sls0 12 janvier 20:29

        @cassandre4
        Même le covidiot JuanYves relaie cette ânerie et en plus il rajoute des détails que je n’avais pas trouvé nécessaires.


      • 3 votes
        juanyves 12 janvier 22:51

        @sls0
        Les détails sont enracinés dans ton passé.
        T’en as pas marre de faire pleurer les gens avec ta montagne de conneries :
        https://www.instagram.com/p/CYgxLi4jFNL/?utm_source=ig_embed&utm_campaign=loading


      • vote
        Vulpes vulpes Vulpes vulpes 12 janvier 23:00

        @juanyves
         
        Merci pour le lien.
         


      • vote
        JL 13 janvier 13:42

        @sls0
         
         vous voulez dire qu’il n’existe pas de base de données fiables et reconnues des signalements ? Que la pharmacovigilance c’est n’importe quoi et la parole des gouvernants est la seule référence ?
         
         Pfiou ! C’est grave.


      • vote
        jib-dep 14 janvier 22:59

        @sls0
        Komik Kroupier


      • 15 votes
        eau_du eau_du 12 janvier 14:48

        • 13 votes
          perlseb 12 janvier 15:23

          @eau_du
          Dans l’absolu les "vaccins" sont aussi efficaces contre le Covid que de l’eau salée, avec les effets indésirables en plus. Mais quand on est terrorisé par le Covid, alors il y a une effet placébo indéniable, car le moral dans les chaussettes n’a jamais aidé pour lutter contre une maladie. Quand on se croit protégé, on s’inquiète moins, et c’est mieux pour sa santé. Les criminels, ce sont bien les politiques et les médias. Qui voudrait se vacciner de manière expérimentale (sans aucune rémunération pour le risque encouru) pour une maladie qui tue aussi peu, essentiellement des personnes en fin de vie ?


        • 9 votes
          Zero9 Zero9 12 janvier 15:27

          @eau_du Je me suis trompé j’avais dis 0%, à 0,84 c’est un joli succès.



          • 4 votes
            mac1 12 janvier 15:43

            On déclare, il y en a un qui a déclaré qu’il s’était transformé en incroyable Hulck et ça été pris en compte, il a fait le buzz.

            C’est comme ça que vous jugez la base de déclaration VAERS ?

            En matière de caricature, ça se pose là....


            • vote
              sls0 sls0 12 janvier 15:49

              @mac1
              Et même stupide 1er ou Juan valide ce que j’écris et en rajoute.


            • 7 votes
              juanyves 12 janvier 18:09

              @sls0
              Super tu lis mes oeuvres. Curiosité et qualité oblige. Mais t’as pas lu le commentaire en entier et pourtant il explique bien ta Tartufferie : ça n’a pas été pris en compte et le type n’a pas été poursuivi de justesse pour avoir présenté ses excuses et dire qu’il ne recommencerait jamais à mentir. Prends en de la graine.


            • 4 votes
              attis attis 12 janvier 16:27

              Science ou fanatisme ?

              C’est de la science, bien entendu.

              La fin des temps est proche ! Les païens qui fréquentent ce site ont encore le temps de se repentir et d’admettre que le vaccin sauve !


              • 3 votes
                Vulpes vulpes Vulpes vulpes 12 janvier 16:36

                @attis
                 

                So I would say yes, to love one another – as Jesus said – get vaccinated, get boosted.

                 

                L’archevêque de Canterbury

                 


              • vote
                Pyrathome Pyrathome 12 janvier 20:46

                @Vulpes vulpes

                L’archevêque de Canterbury se sert de Jésus pour proférer ses saloperies, pas sûr que celui-ci lui accorde son pardon.....


              • 8 votes
                reflexo78 12 janvier 18:25

                Fausses rumeurs & mensonges du gouvernement sur le Covid (Macron, Blanquer, Castex)
                https://twitter.com/i/status/1479752403238989825

                01/01/2022
                David Pujadas s’attaque frontalement au mirage Omicron, preuves à l’appui
                Rien ne va plus, #Pujadas commence à s’énerver. L’agacement face aux mensonges n’est plus tenable.
                https://rumble.com/vrr45y-le-journaliste-david-pujadas-sattaque-frontalement-au-mirage-omicron.html

                Mensonges des élus LREM
                Petit rappel des arguments de la majorité lors de la mise en place du pass sanitaire
                https://twitter.com/i/status/1475856465768468483


                • 5 votes
                  Toutatis 12 janvier 18:37

                  On peut remarquer que les symptomes du covid sont de plus en plus étendus, ce qui permet de déclarer que quiconque est décédé en étant positif, a été tué par le covid.

                  Pour savoir si quelqu’un a été tué par le vaccin c’est nettement plus diffcile.

                  Il est donc normal que le nombre de morts par le covid soit surévalué, et celui des morts par le vaccin sous-évalué. Reste à savoir dans quelles proportions.

                  Ce qu’il faut surveiller c’est la mortalité hors covid. Il circule des bruits selon lesquels elle a fortement augmenté.


                  • vote
                    jib-dep 14 janvier 23:08

                    @Toutatis
                    D’une grosse compagnie d’assurances vie US.
                    +40% de mortalité en 2021 dans la tranche d’age des actifs, 20-60 ans
                    causes inconnues à ce jour


                  • 7 votes
                    reflexo78 12 janvier 18:55

                    12/01/2022

                    Les mensonges de Véran
                    A 15 minutes

                    https://crowdbunker.com/v/JwFbSJ5by8


                    Obligation vaccinale déguisée
                    A 24 minutes 15
                    https://crowdbunker.com/v/JwFbSJ5by8
                    suivi de Corine Lepage

                    A 51 minutes - François Xavier Bellamy
                    Une transformation complète de l’esprit des lois en démocratie
                    https://crowdbunker.com/v/JwFbSJ5by8


                    • 3 votes
                      Pyrathome Pyrathome 12 janvier 22:04

                      57% des français pour le libre-choix vaccinal : https://elabe.fr/epidemie-covid19-vague4...

                      - Les infirmiers n’aiment pas être instrumentalisés par Macron : https://twitter.com/DiscutonsS/status/14...

                      - Avis du syndicat France Police : https://policeetrealites.com/2022/01/08/...

                      - Booba dénonce : https://www.lci.fr/sante/le-compte-twitt...

                      - Coup de gueule de Ruquier : https://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/c...

                      - L’Espagne veut traiter le covid comme une grippe : https://fortune.com/2022/01/11/flu-omicr...

                      - L’Autriche repousse la vaccination obligatoire : https://www.euractiv.fr/section/lactu-en...

                      - L’Allemagne aussi : https://www.liberation.fr/international/...

                      - L’Agence Européenne du Médicament : https://www.7sur7.be/monde/omicron-va-fa...


                      • 1 vote
                        reflexo78 13 janvier 11:39

                        L’EMA, l’agence européenne du médicament prévient que les vaccinations répétées pourraient affaiblir le système immunitaire
                        13 Janvier 2022

                        Les régulateurs de l’Union européenne ont averti que des injections de rappel fréquentes du Covid-19 pourraient avoir un effet négatif sur la réponse immunitaire et ne sont peut-être pas réalisables.

                        Des rappels répétés tous les quatre mois pourraient finir par affaiblir la réponse immunitaire et fatiguer les gens, selon l’Agence européenne des médicaments.
                        Les pays devraient plutôt laisser plus de temps entre les programmes de rappel et les lier au début de la saison froide dans chaque hémisphère, en suivant le plan établi par les stratégies de vaccination contre la grippe, a déclaré l’agence.

                        Ce conseil intervient alors que certains pays envisagent la possibilité d’offrir aux gens une deuxième injection de rappel dans le but d’assurer une protection supplémentaire contre la recrudescence des infections à omicron.
                        Au début du mois, Israël est devenu le premier pays à commencer à administrer un deuxième rappel, ou quatrième injection, aux personnes de plus de 60 ans.
                        Le Royaume-Uni a déclaré que les rappels fournissent de bons niveaux de protection et qu’il n’est pas nécessaire de procéder à une deuxième injection de rappel pour le moment, mais qu’il examinera les données au fur et à mesure de leur évolution.

                        Les rappels "peuvent être effectués une fois, voire deux, mais nous ne pensons pas qu’ils doivent être répétés en permanence", a déclaré Marco Cavaleri, responsable des menaces sanitaires biologiques et de la stratégie en matière de vaccins à l’EMA, lors d’un point de presse mardi.
                        "Nous devons réfléchir à la manière dont nous pouvons faire la transition entre le contexte actuel de pandémie et un contexte plus endémique."

                        Frequent Boosters Spur Warning on Immune Response
                        source : https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-01-11/repeat-booster-shots-risk-overloading-immune-system-ema-says


                        • 2 votes
                          reflexo78 13 janvier 11:44

                          Le 12/01/2022
                          Le Sénat vote l’article clé du projet de loi instaurant le pass vaccinal
                          Les sénateurs ont apporté de nombreuses modifications dans le projet de loi avant de le voter.

                          Ils ont voté, à 242 voix pour et 69 contre, le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Mais les sénateurs ont apporté de nombreuses modifications au texte, mercredi 12 janvier, qui ne sont pas du goût du gouvernement.

                          Des changements qui augurent d’une discussion serrée entre députés et sénateurs en commission mixte paritaire jeudi.

                          Ainsi, selon le texte voté par la Haute assemblée, le pass vaccinal ne pourrait être imposé que lorsque le nombre d’hospitalisations liées au Covid-19 serait supérieur à 10 000 patients au plan national, et disparaîtrait automatiquement en deçà de ce seuil.

                          Les sénateurs ont également prévu de limiter la possibilité d’imposer la présentation d’un pass vaccinal aux personnes de plus de 18 ans, ce qui excluerait les mineurs âgés de 12 à 17 ans, qui resteraient soumis à l’obligation de présenter un simple pass sanitaire.

                          Enfin, les patrons de bars, cafés et restaurants, n’auront pas à vérifier l’identité du détenteur du pass sanitaire ou vaccinal. 

                          https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/direct-greve-des-enseignants-contre-le-protocole-covid-19-le-gouvernement-tres-en-soutien-de-jean-michel-blanquer-assure-gabriel-attal_4913939.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

News


Voir ses articles


Publicité





Palmarès