• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Edgar Morin invité de Thinkerview : "Nous vivons une époque de (...)

Edgar Morin invité de Thinkerview : "Nous vivons une époque de somnambulisme"

Le 19 septembre 2018, le sociologue Edgar Morin, 97 ans, était l'invité de Thinkerview. Il évoque la propagande, le journalisme, la montée de l'insignifiance, le somnambulisme de la population, l'effondrement à venir... Mais a-t-il des solutions pour nous réveiller ?

Tags : Information et Médias Religions Journalisme Changement climatique Manipulation




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 4 votes
    ezechiel 6 octobre 15:54
    Un vieux sénile qui a contribué à la propagation du fondamentalisme islamique en France en donnant du crédit au prédicateur des Frères Musulmans Tariq Ramadan.



    Tariq Ramadan explique dans ses ouvrages que l’occident est décadent, et que la solution consiste à installer en France un califat sous la charia islamique :

    "Le Coran offre donc des principes directeurs, des principes d’orientation. Ces derniers, sont, par essence, absolus puisque, pour le musulman, ils proviennent du Créateur qui indique à l’homme la voie (la sharia) à suivre pour respecter Ses injonctions. Ces principes sont la référence des juristes qui ont la responsabilité, en tout lieu et à toute époque, d’apporter des réponses en prise avec leur environnement sans trahir l’orientation première."
    (page 36)
    "Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
    (page 36)
    « La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
    (page 35)
    « De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
    (page 38)
    « Dans le domaine politique, comme c’est le cas pour la sphère sociale ou économique, il existe aussi un cadre de référence islamique défini par le Coran et la Sunna qui correspond à peu de choses près au statut de la loi fondamentale, la Constitution, (en ce qu’elle va permettre sa formulation) vis à vis des législations nationales. [...] Ce cadre est d’origine Divine et les directives qui y sont liées sont intangible. »
    (page 93)
    « En nous appuyant sur ces considérations, en tenant compte également de la diversité des pratiques de la consultation dans l’histoire de la civilisation islamique et des réflexions produites par les ulémas (savants), on peut dégager sept principes inhérents à la notion de shûra (délibération) :
    "1. Le politique doit offrir à la communauté les moyens de la délibération et donc de la participation dans la gestion de ses affaires. Ce sera soit par des élections directes, soit sous le modèle de la représentation : la forme peut dépendre des situations historiques, des habitudes ou des structures sociales existantes.

    2. La création d’un « conseil de la shûra (délibération)  » – majlis a’-shûra – s’impose et nécessite de structurer le mode de consultation du peuple qui permettra l’élection des membres de ce conseil. Élections directes, formation de conseils régionaux, ou autres : toutes ces formes sont acceptables dès lors qu’elles permettent la participation et la consultation de la base selon la formule coranique.

    4. Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques."
    p97-99

    Que deviennent les autres communautés dans cet État islamique ?
    Réponse de Tariq Ramadan, ces citoyens ont le droit de vivre sous la "protection" des musulmans, à condition de leur verser une taxe (jazya) :
    « on appelle les citoyens n’étant pas de confession musulmane les « ahl dhimma » ou « al mû ahidun », « ceux qui ont passé un contrat », ce contrat est clairement un contrat de protection des personnes et de leur droit fondamentaux. L’Etat s’engage à leur offrir toutes les conditions qui leur permettent de vivre sereinement. lIs ne sont pas soumis à l’impôt social purificateur(zakat) qui est le troisième pillier de l’Islam, ni au service militaire : en échange de cette protection, ils sont tenus de payer un impôt, la « jazya », qui est l’équivalent d’une taxe militaire. »
    (page 118)
    Tariq Ramadan - "Islam - Le face à face des civilisation"
    http://islamineurope.unblog.fr/2011/04/24/conception-de-letat-fasciste-islamique-par-tariq-ramadan-sur-le-site-de-la-mosquee-de-haguenau/


    • vote
      mmbbb 6 octobre 17:12

      @ezechiel lorsque notre elite, les personnalites de gauche notamment ne sont pas contre une immigration venu du sud et ne veulent pas voir la fragmentation de la societe francaise et ne veulent surtout ne pas reconnaître que ces migrants, ces illegaux n abjureront jamais et passent le plus clair de leur temps a tirer a boulet rouge sur Zemmour, ils sont dans le déni . Et pourtant , Hollande que dit il dans son bouquin " un president ne devrait pas dire cela " Il craint a terme la sécession de certains territoires . N est ce pas Mme Aubry qui instaura des horaires speciaux pour les musulmans . Quand Bensoussan ecrivit les territoires perdus de la republique en 1995 il ne reçu que des quolibets lazzis. Collomb lors de son discours avant de quitter son ministere, evoqua dans son discours son inquiétude sur ce communautarisme. Je donne raison a Ramadan, oui nous sommes venus décadents , nous incapables de defendre nos valeurs notamment la laicité et nous avons une societe francaise divisée voir l essai de M Christophe Guilluy Quant aux actes antisémites , ils sont le fait de l extreme droite c ’est connu , les migrants poignardant les passes ne sont que des gentils déséquilibré , Il est presque cocasse de voir ces personnes tant intellectuelles que politques dresser un etat des lieux , il fallait agir avant que cette mouvance ne s installât . le cri d alarme de ce proviseur de Marseille Bernard Ravet n est il ^pas vain . Il fallait avant tout s intéresser un plus au francais ou ceux qui voulaient reellement apporter un apport positif a ce pays .


    • 3 votes
      Clocel Clocel 6 octobre 16:10

      Veillez à ce que ce fossile ne sorte plus de l’EHPAD SVP, il nous a assez pompé l’air... Merci !


      • 2 votes
        Perre Sanders 6 octobre 16:37
        Comme les autres intellos de sa coterie, il s’était habitué au rôle de penseur guidant le peuple et les peuples sont en train de les congédier les uns après les autres. Même avec vingt ans de moins, il ne s’y ferait pas.

        • 5 votes
          Hieronymus Hieronymus 6 octobre 16:47

          un vieux gôchiste qui radote, rien de plus ..


          • 3 votes
            mmbbb 6 octobre 17:26

            il est marrant M Morin ce sont les intellos qui ont promus la mondialisation ce Cher Alain Minc un copain du president qui se fait enlacer par des blacks , un des fervents mondialistes qui a epouse cette these la mondialisation heureuse . Il fait parti d une longue liste Les plus putes de la liste sont les C Bendit BHL et Attali , ceux ci sont pour la disparition de la nation . Un petit opuscule a la gloire de Macron qui est un mondialiste acharne , et cet autre intello Philippe Besson a eu une belle promotion . Mais en contrepoint un autre intello a averti "La mondialisation heureuse, c’est à l’arrivée une balkanisation furieuse " c est de Regis Debray Lui au moins est clairvoyant et objectif , Ce qui n est pas le cas de Morin dont le discours elude ce probleme C ’est un intello en dehors de la france ordinaire .


            • 3 votes
              ecometa ecometa 7 octobre 11:21

              @mmbbb

              Il n’y aurait ici que des gens "ordinaires" limités intellectuellement : continuer d’exciter la meute de ces gens que vous qualifier d’ "ordinaires" comme vous !


            • 5 votes
              ecometa ecometa 7 octobre 10:06
              Un peu de respect bande de trou du cul droitiste !

              Vous n’avez pas le 1.000.000 ème de l’intelligence de ce vieux Monsieur. Ce n ’est pas lui, ni la gauche qui nous a placés dans tout ce "merdier" incommensurable, mais bel et bien la droite, et la gauche de droite , les idées de droite, toute cette civilisation des mots en "isme", qui comme autant de paroxysmes, abusent tout : la Nature et les états de nature !

              Edgar Morin qui aurait promu la mondialisation ? Vous ne voyez que ce que vous voulez bien voir !
              Il est évident que vous n’avez jamais rien lu d’Edgar Morin ; que pour vous le seul problème c’est qu’il est de gauche !

              "Conçu de façon seulement rationalo économico technoscientiste, ce développement est à terme insoutenable. Il nous faut une notion plus riche et complexe du développement qui soit non seulement matériel mais aussi intellectuel, affectif, moral, sociétal ...
              Le XX è siècle n’a pas quitté l’âge de fer planétaire ; il s’y est enfoncé."

              Il n’y a que des crétins ICI ?

              Je vous souhaite de vivre aussi longtemps que lui mais dans une vraie "sénilité" et que vous souffriez de votre immense connerie !


              • vote
                Joe Chip Joe Chip 7 octobre 10:25

                @ecometa

                Pourtant tu es sur le paradis de la liberté d’expreSSion ici smiley


              • vote
                Clocel Clocel 7 octobre 10:43

                @ecometa

                Donc,,, excès d’hubris et manque de spiritualité seraient les maux de notre temps ?

                70 balais de production "intellectuelle" pour en arriver à ça ?!?!?

                Faut vraiment que ce pays soit pété de tunes pour s’offrir des Charlots de ce calibre...


              • vote
                ecometa ecometa 7 octobre 11:08

                @Joe Chip

                Sans aucun doute, mais un peu trop facile, et lapidaire, que de se retrancher derrière le droit d’expression !

                Pour autant ceci ne doit pas empêcher l’intelligence ! En même temps, c’est de la mauvaise liberté que celle d’être "CON"et même d’étaler sa connerie pour simplement exciter la meute de crétins incapables de penser par eux-mêmes ! Malheureusement elle est souvent assez manifeste de la part de certains sur AGORAVOX ; heureusement elle n’est pas majoritaire... mais pour autant elle grandit !

                Michel Audiard : à quoi reconnaît-on les cons ; à ce qu’ils osent tout... et c’est même à ça qu’on les reconnait ! 

                Et, selon Georges Brassens... le temps ne fait rien à l’affaire : quant on est con on est con !

                Je pense que tous ces gens, qui, ici, critiquent Edgard MORIN pour des raison purement dogmatique, partisanes, n’ont certainement pas eu le courage de visionner l’interview !

                 


              • 1 vote
                ecometa ecometa 7 octobre 11:14

                @Clocel
                Je dirais "excès de connerie" et "manque d’intelligence"... c’est plus clair et moins pompeux !


              • 1 vote
                Hieronymus Hieronymus 7 octobre 13:37

                @ecometa
                bon en résumé, on est des trous du cul, cons et en manque d’intelligence

                c’est cool comme introduction smiley


              • 1 vote
                ecometa ecometa 7 octobre 13:54

                @Hieronymus

                Il me semble avoir développer un peu plus ...


              • 3 votes
                Joe Chip Joe Chip 8 octobre 10:46

                @ecometa

                Je le disais de manière ironique. Edgard Morin, ce n’est pas ma tasse de thé, mais ici ce n’est pas (plus) un forum d’expression généraliste où l’on peut débattre de façon libre. Le côté ironique, c’est que la petite clique qui censure depuis des années toute expression perçue comme "non conforme" le fait en se drapant dans la (sa) liberté d’expression, le tout permettant de proférer grossièretés, propos orduriers et insultes gratuites. Pierre Régnier a assez bien résumé les choses :

                Merci de défendre le grand Edgar Morin, et de condamner la démagogie, le mépris et l’insulte qui se saisissent de la liberté d’expression, comme c’est souvent le cas sur Agoravox.

                Pour paraphraser Orwell, ici la liberté d’expression c’est ne pas pouvoir s’exprimer librement

                Il y aura toujours un bon prétexte pour vous inviter à fermer votre gueule ou à gentiment aller voir ailleurs (en général on vous accusera d’être un relais sournois de la pensée dominante néoultralibérale, du "système", des "médias mainstream", du "sionisme", de l’antifascisme institutionnel, du gauchisme, etc.)  

                J’ai maintes et maintes fois dénoncé cette "omerta" qui a amené ce site à perdre la quasi-totalité de ses rédacteurs et de ses commentateurs (ne reste que quelques dizaines de lecteurs partageant grosso modo les mêmes idées) mais on me répond systématiquement que "c’est comme ça" et que ceux qui déplorent ce climat délétère sont en fait le problème (comme dans une dictature quoi) soit parce qu’ils seraient exagérément susceptibles soit parce qu’ils ne contribueraient pas avec leur propres articles (dont 95% sont de vulgaires copier/coller sans jamais citer la source). 

                Mais évidemment, si vous postez un article, la Guépéou locale vous tombe immédiatement sur le dos smiley 


              • 3 votes
                maQiavel maQiavel 8 octobre 13:21

                @Joe Chip

                De manière générale ( donc ça ne concerne pas que ce site , c’est beaucoup plus global ) , c’est lié au phénomène internet.

                L’ une des avancées de la démocratisation du média internet était qu’elle permettrait à tout un chacun de choisir de façon autonome les articles à lire , les vidéos à voir , de découvrir soi même des penseurs , des analystes , des livres , ce qui allait à l’encontre du schéma hétéronome des médias traditionnels. Il y’avait un énorme potentiel en terme de soif de découverte , de pluralisme , de diversité , d’ouverture d’esprit et d’échange avec des  paradigmes avec lesquels on ne partage que peu de chose en commun.

                Ce qu’on avait pas vu venir , c’est que de manière générale ( car il existe tout de même des cas particuliers ) , les gens ne vont pas sur internet pour découvrir des avis nouveaux et des façons de voir étrangères aux siennes mais pour confirmer leur paradigme , leurs idées préconçues , leurs  préjugés, ce qui a produit des niches virtuelles qui tendent à s’homogénéiser idéologiquement  puisqu’ en leur sein , les gens qui pensent pareil se rassemblent par confort intellectuel. Au sein de ces niches dans lesquelles le conformisme est de plus en plus la norme , les avis divergents sont perçus comme du trolling , voir comme des agressions , d’où les insultes récurrentes et les calomnies à l’encontre des moutons noirs n’allant pas dans le sens du troupeau.

                La discussion n’a plus pour rôle au sein de ces niches  d’échanger des idées divergentes afin de  mieux comprendre l’autre et mieux se comprendre soi-même , de mieux savoir ce que l’on pense et de mieux comprendre pourquoi on le pense , de mieux comprendre en quoi et pourquoi on est en accord ou en désaccord avec l’autre , mais il s’agit plus de vaincre un adversaire ou de le convertir. Il n’y a qu’à voir la difficulté de se mettre d’accord sur un désaccord , c’est parfois impressionnant , il y’a souvent des refus absolus de reconnaitre l’existence d’opinions différentes et lorsqu’elles se présentent , on va chercher à les discréditer par tous les artifices possibles et imaginables. Et c’est un cercle vicieux puisque plus on interagit avec un environnement dans lequel le conformisme est devenu une norme , plus ses idées deviennent conforme à cet environnement et plus les logiques de groupes et les logiques d’exclusion méprisante se renforcent. Les plusages de commentaires joue un rôle non négligeable dans cette dynamique. 

                Finalement , la démocratisation d’internet a , contrairement à ses immenses promesses , mené à une radicalisation des points de vue, une exacerbation des tensions en ligne, et une impossibilité chronique de se comprendre. Les plateformes sur les réseaux sociaux qui renvoient leurs utilisateurs vers des personnes similaires grâce à leurs  algorithmes de recommandation accentuent cet effet polarisant.

                J’en arrive à me demander comment on ne l’a pas vu venir dès le départ car en y réfléchissant bien , quand on connait le grégarisme instinctif  chez les homo-sapiens qu’on décrit parfois très bien dans les travaux de psychologie sociale  , on aurait pu comprendre dès le début qu’il était prévisible et évident que ça finirait comme ça. Car ce qu’on met en lumière en réalité n’est rien d’autre que des mécanismes tribaux de la conviction et les tribus n’ont rien à envier aux sectes dans le traitement des individus qui s’éloignent du « droit  chemin ». Rien de plus normal au fond ... 


              • 5 votes
                Zatara Zatara 8 octobre 18:25

                @Joe Chip

                J’ai maintes et maintes fois dénoncé cette "omerta" qui a amené ce site à perdre la quasi-totalité de ses rédacteurs et de ses commentateurs (ne reste que quelques dizaines de lecteurs partageant grosso modo les mêmes idées) mais on me répond systématiquement que "c’est comme ça" et que ceux qui déplorent ce climat délétère sont en fait le problème (comme dans une dictature quoi) soit parce qu’ils seraient exagérément susceptibles soit parce qu’ils ne contribueraient pas avec leur propres articles (dont 95% sont de vulgaires copier/coller sans jamais citer la source).

                Mais évidemment, si vous postez un article, la Guépéou locale vous tombe immédiatement sur le dos

                Payes ta boucle causale inutile smiley j’ai chialé devant tant de misérabilisme.... surtout quand on sait que ça vient de quelqu’un qui n’a jamais rien partager d’autre que ses posts, et qui ne prend même pas la peine de répondre à ses contradicteurs...

              • 6 votes
                Zatara Zatara 8 octobre 18:47

                @maQiavel

                Finalement , la démocratisation d’internet a , contrairement à ses immenses promesses , mené à une radicalisation des points de vue, une exacerbation des tensions en ligne, et une impossibilité chronique de se comprendre. Les plateformes sur les réseaux sociaux qui renvoient leurs utilisateurs vers des personnes similaires grâce à leurs  algorithmes de recommandation accentuent cet effet polarisant.

                J’en arrive à me demander comment on ne l’a pas vu venir dès le départ car en y réfléchissant bien , quand on connait le grégarisme instinctif  chez les homo-sapiens qu’on décrit parfois très bien dans les travaux de psychologie sociale  , on aurait pu comprendre dès le début qu’il était prévisible et évident que ça finirait comme ça.

                Aaaah....mince alors...zut, prout, crotte.... moi auchi..... je croyais qu’on allait tous devenir une belle et unique bande de bisounours forniquant sur des nuages multicolores en gélatine, avec un seul grand schtroumpf qui mixerait sur la sainte platine éternelle du David Getta...

              • 3 votes
                medialter medialter 8 octobre 21:53

                @Zatara
                "je croyais qu’on allait tous devenir une belle et unique bande de bisounours forniquant sur des nuages multicolores en gélatine, avec un seul grand schtroumpf qui mixerait sur la sainte platine éternelle du David Getta..."

                *

                 smiley smiley smiley

                Post d’anthologie. C’est ça que ni Chip ni MaQouille n’ont jamais capté, c’est qu’il reste sur ce forum des mecs en vie


              • 3 votes
                Hieronymus Hieronymus 8 octobre 22:35

                @Joe Chip
                la Guépéou locale vous tombe immédiatement sur le dos 

                tu parles de quoi là ? je ne t’ai jamais vu, en 5 ans de présence sur ce site, essayer de poster un seul article et tu n’as jamais répondu à mes messages où je te suggérais de le faire ..

                 smiley


              • 4 votes
                Hieronymus Hieronymus 8 octobre 22:44

                @medialter & Zat

                m’enfin comment osez vous contester, pire, ironiser sur les énoncés pleins de sagesse des éminences auto-proclamées de ce forum ?

                vous ne réalisez donc pas la chance inestimable que vous avez de pouvoir déchiffrer d’aussi judicieux, tout en étant brefs et synthétiques, aperçus de l’intelligence de homo sapîens sapiens ?

                vous êtes décidément bien ingrats  smiley


              • 1 vote
                pegase pegase 9 octobre 22:59

                @Joe Chip

                Mais évidemment, si vous postez un article, la Guépéou locale vous tombe immédiatement sur le dos 

                1.  

                Vous ne postez jamais d’articles smiley

                Commentaires postés : 2136

                Articles publiés : 0

                En ce qui me concerne, on m’en a zappé un bon paquet, comme par exemple l’article sur les juifs haredim ultraorthodoxes, ça ne partait même pas d’un mauvais sentiment, je voulais juste savoir qui étaient ces gens là, quelles étaient leurs idées ...

                Mais postez donc .. postez smiley


              • 2 votes
                Norman Bates Norman Bates 10 octobre 08:54

                @pegaz hilarant

                Mon commentaire ne comportait aucun caractère en infraction avec la "charte"...

                Faudra pas pleurnicher...quand on remet une pièce dans la machine on assume... smiley


              • 2 votes
                ecometa ecometa 7 octobre 10:43
                Il est préférable de regarder l’interview et les réactions, directement sur YouTube.

                97ans et pratiquement 1h10 d’interview ; quelle mémoire, quelle clarté intellectuelle et quelle ouverture d’esprit !

                Monsieur Edgar Morin est un MAITRE à penser !


                • vote
                  Pierre Régnier 7 octobre 12:10

                  @ecometa

                  Merci de défendre le grand Edgar Morin, et de condamner la démagogie, le mépris et l’insulte qui se saisissent de la liberté d’expression, comme c’est souvent le cas sur Agoravox.

                  Mais vous devez aller plus loin et reconnaître qu’il y a, chez Edgar Morin comme chez de nombreux intellectuels de sa valeur en France, ce que je qualifie de dégâts de l’athéisme simpliste : les penseurs rationnels rejettent les religions mais sans chercher à voir, à comprendre et à combattre ce qu’il y a, dans l’une d’entre elles, l’islam, de cent fois pire que dans les autres .

                  Tarik Ramadan a parfaitement compris, lui, comment ces intellectuels sont ainsi conduits au même nouveau négationnisme que les gouvernants incultes, les journalistes carriéristes et les religieux "interprétant correctement" les appels à massacrer qui sont dans les textes fondateurs des religions et qui restent sacralisés.
                  Et il est tout à fait logique - et dramatique - que des islamistes comme Ramadan exploitent cette énorme faiblesse.


                • 2 votes
                  ecometa ecometa 7 octobre 13:32

                  @Pierre

                  Personnellement je ne suis pas croyant, par contre je vous renverrai volontiers à Simone Veille :

                   L’inspiration chrétienne

                  Je n’ai jamais hésité dans ce choix d’une attitude ; j’ai toujours adopté comme seule attitude possible l’attitude chrétienne. Je suis pour ainsi dire née, j’ai grandi, je suis toujours demeurée dans l’inspiration chrétienne. Alors que le nom même de Dieu n’avait aucune part dans mes pensées, j’avais à l’égard des problèmes de ce monde et de cette vie la conception chrétienne d’une manière explicite, rigoureuse, avec les notions les plus spécifiques qu’elle comporte. Certaines de ces notions sont en moi aussi loin que mes souvenirs remontent. Pour d’autres je sais quand, de quelle manière et sous quelle forme, elles se sont imposées à moi.

                   Bien entendu, je savais très bien que ma conception de la vie était chrétienne. C’est pourquoi il ne m’est jamais venu à l’esprit que je pourrais entrer dans le christianisme. J’avais l’impression d’être née à l’intérieur. Mais ajouter à cette conception de la vie le dogme lui-même, sans y être contrainte par une évidence, m’aurait paru un manque de probité. J’aurais cru même manquer de probité en me posant comme un problème la question de la vérité du dogme, ou même simplement en désirant parvenir à une conviction à ce sujet. J’ai de la probité intellectuelle une notion extrêmement rigoureuse, au point que je n’ai jamais rencontré personne qui ne m’ait paru en manquer à plus d’égard ; et je crains toujours d’en manquer moi-même. »

                  "Autobiographie spirituelle",

                  Chacun est libre de ses croyances à partir du moment ou il y a respect des autres ; mais je ne confondrai pas "islam "et "islamisme". Les autres religions, notamment la catholique, ont fait très fort à une époque en exterminant au nom de Dieu des populations entières. Actuellement il est facile, l’islamisme ou encore le manque d’intégration de certains français d’origine musulmane, vrai problème, d’exploiter tout cela à des fins politique populistes. Pourquoi un tel manque d’intégration ? Certainement que les choses n’ont pas été bien faites et que l’époque est difficile pour tout le monde et encore plus pour les minorités !

                  Il est facile de se laisser abusé ! Voir la réponse, dans Médiapart, à qui veut la trouver et la lire, d’Edgar Morin au sujet de ses entretiens avec Eric Ramadan. Edgar Morin est un intellectuel des plus honnêtes ! ,

                  Pour moi il n’y a ni dieu, ni diable, il n’y a que le bon ou le mauvais génie du genre humain et actuellement et dans bien des domaines , religieux, politique , économique, c’est sans aucun doute le plus mauvais génie qui est à l’œuvre !


                • 1 vote
                  Pierre Régnier 8 octobre 09:23

                  @ecometa

                  Merci pour cette citation de Simone Weil. Je n’ai lu que La pesanteur et la grâce, il y a très longtemps, mais je me suis toujours senti des affinités avec cette femme : elle a toujours "vécu en chrétienne" sans jamais entrer dans le christianisme, moi j’ai été un catholique fervent, je ne le suis plus mais je m’efforce de toujours "vivre en chrétien". Nous avons, elle et moi, le dogmatisme du "faux" christianisme en horreur.


                  J’ai écouté la totalité de l’interview d’Edgar Morin. 17 ans avant d’avoir son âge, moi qui cherche souvent mes mots dans les conversations il me fait rêver. Quelle fraîcheur et richesse d’esprit ! Quelle facilité d’élocution  !


                  Je maintiens cependant qu’il se trompe gravement sur un point précis  : la mise sur un même plan de toutes les religions dont l’islam. Quand il dit que LES croyants doivent revenir aux sources de leur religion, il laisse entendre qu’avant déformation l’islam était, lui aussi, humainement défendable. Mais non, la haine des juifs, des chrétiens et des athées sont originelles, constitutives de l’islam. De même la notion de "bonne violence voulue par Dieu pour le bien de l’humanité". Le retour aux textes originaux de l’islam c’est le salafisme et sa très logique violence effective. .../...


                • vote
                  Pierre Régnier 8 octobre 09:28

                  @Pierre Régnier

                  .../... Si vous voulez connaître plus précisément ma pensée sur ce sujet je vous conseille la lecture, sur Riposte Laïque, de cet article : "Mes camarades de gauche vont-ils enfin s’indigner pour cette bonne raison ?"

                  https://ripostelaique.com/mes-camarades-de-gauche-vont-ils-enfin-sindigner-pour-cette-bonne-raison.html

                   

                  Si vous voulez mieux connaître ma conception plus généralement politique je vous conseille, sur Agoravox, la lecture de cet autre article : "Pour le socialisme"

                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-le-socialisme-150555

                   

                  Je me sens particulièrement proche d’Edgar Morin dans ce texte.


                  J’ai aussi édité, aux éditions de Panthéon, Désacraliser la violence religieuse, un petit livre de 45 pages. On peut se le procurer sur Amazon.


                • vote
                  Zatara Zatara 7 octobre 13:18
                  Imaginons que cette interview se soit déroulée exactement de la même manière, mais sans E Morin... A la place, on verrait un jeune ou une jeune de 30 balais, un inconnu, une inconnue...

                  Est ce que ce discours serait extraordinaire ? Certainement pas... quelques formulations intéressantes, mais le spectateur n’admettrait pas pour autant d’avoir affaire à un "maître à penser" comme cela apparait si souvent dans les commentaires iouteub de cette vidéo...

                  Ce genre de sentimentalisme à l’égard d’un ancien bien propre sur lui (suffit de voir ses "entrées"..), ou de respect dû à son âge me fait penser que c’est plus sa vivacité, et sa capacité à évoluer sur bien des sujets, à 97 balais, qui est salué ici par bon nombre de spectateur (pour ne pas dire la majorité), avant la véritable profondeur de son point de vue et de ses idées...

                  Dans le seul cadre de cet interview, j’ai trouvé que la discussion était plaisante, agréable,certes.... mais ni pointu, ni digne d’un intérêt intellectuel particulier...

                  ...beaucoup de convenances politiques, dans ce qui est perçu comme une rebelle attitude à 100 berges. C’est suffisamment rock n roll pour être salué par la médiocrité du plus ou moins jeune spectateur lambda.... Sur ce, après le saut du petit vieux dans le cercle de feu, je vais aller voir la femme à barbe....

                  • vote
                    ecometa ecometa 7 octobre 13:51

                    @Zatara

                    J’ai remarqué que vous aimiez souffler à la fois le chaud et le froid !

                    Imaginons.... vous changez le contexte !

                    Edgar Morin, nous dit que nous vivons une "modernité régressive" au plan du "Principe d’humanité", que nous nous suicidons, et vous appelez cela du sentimentalisme ! C’est de l’altérité humaine, de l’intérêt pour notre nature humaine qui devrait cultiver le meilleur de lui-même et non son pire  !

                    La profondeur des idées, vous le rebelle à tout, n’est pas ce qui vous caractérise : alors comment pourriez-vous la reconnaître chez quelqu’un d’autre ?


                  • vote
                    Zatara Zatara 7 octobre 14:01

                    @ecometa
                    Edgar Morin, nous dit que nous vivons une "modernité régressive" au plan du "Principe d’humanité", que nous nous suicidons, et vous appelez cela du sentimentalisme !

                    Pas du tout. Vous n’avez visiblement pas compris.

                    C’est de l’altérité humaine, de l’intérêt pour notre nature humaine qui devrait cultiver le meilleur de lui-même et non son pire !

                    en voilà une révélation transcendantale ! puis je vous appeler maitre ?

                    La profondeur des idées, vous le rebelle à tout, n’est pas ce qui vous caractérise : alors comment pourriez-vous la reconnaître chez quelqu’un d’autre ?

                    Je ne comprends pas votre phrase. Si vous pouviez développer...


                  • vote
                    Belenos Belenos 8 octobre 23:55

                    @Zatara

                    "Imaginons que cette interview se soit déroulée exactement de la même manière, mais sans E Morin... A la place, on verrait un jeune ou une jeune de 30 balais, un inconnu, une inconnue... Est ce que ce discours serait extraordinaire ?"

                    Je penserais que la jeune personne est très cultivée pour son âge et qu’elle fait preuve de sagesse. Je me dirais aussi que je la trouve trop modérée pour son âge. 

                    En fait, Edgard Morin est un "modéré extrême", et cela le rend peu audible sur Agoravox où les positions tranchées sont davantage prisées parce qu’elles permettent aux participants de se positionner avec des "je suis d’accord" ou des "je ne suis pas d’accord". 



                  • 1 vote
                    Le Celte Le Celte 7 octobre 18:56

                    J’ai vidé mon saladier de pop-corn en quelques minutes ! 

                    Petite question, n’était-il pas un grand ami de notre ancien président Mitterand ? 
                    Aïe ! ...ça pique !

                    • vote
                      ecometa ecometa 8 octobre 08:23

                      @Le Celte
                      C’est vous que ça pique  !


                    • vote
                      ecometa ecometa 8 octobre 08:27

                      @Le Celte

                      François Mitterrand selon Edgar MORIN
                      Une personnalité complexe s’il en fut. Je n’ai jamais voté pour François Mitterrand. J’ai beaucoup admiré le Mitterrand de la Résistance, celui que j’ai connu extrêmement courageux, plein de panache. C’est pour cela que je l’ai défendu lors de la polémique qui cherchait à le "vichyser". L’homme politique m’a beaucoup moins impressionné et convaincu. Le programme commun était un tissu de sornettes, il a réussi à asphyxier le PCF, mais il a aussi accepté tel quel le libéralisme.

                      Aie, ça pique !


                    • vote
                      Le Celte Le Celte 8 octobre 09:01

                      @ecometa
                      "J’ai beaucoup admiré le Mitterrand de la Résistance"

                       smiley ! ... Les cagoulards, ça lui parle ? 

                      ...aïe ça pique !

                      Sinon oui, il est certainement un père et grand-père aimant.


                    • 1 vote
                      saphilae 8 octobre 20:59

                      J’aimerais avoir toujours les idées aussi claires à 97 ans...

                      Cependant, la pensée d’Edgar Morin (Nahoum Grappe de son vrai nom, c’est un marane) s’exprime mal dans le cadre d’une interview car se voulant "complexe" (au sens défini par lui) il lui faut un certain temps pour se mettre en place. Mais depuis environ 10 ans, il est invité à s’exprimer pour commenter l’actualité, et non plus pour exposer les éléments théoriques du travail d’une vie d’intellectuel mal connu de ses pairs et de ses contemporains. Et je comprends qu’il agace dans ce rôle de commentateur, moi même il m’horripile. Mais ça reste la seule façon de donner la parole à un homme qui par son travail a retourné le cerveau de pas mal de monde dont la plupart ne l’ont pas compris...

                      Morin est loin d’être un penseur consensuel à mon sens, il a été décrié à l’université car on ne savait dans quelle case commode le réduire et l’inscrire, et décrier médiatiquement pour de multiples raisons. Surtout depuis sa sortie sur le "problème juif" où il a été réaffirmé à propos d’Israel une pensée malvenue médiatiquement que l’on prête à Victor Hugo : "Opprimés d’hier, oppresseurs de demain".

                      Morin c’est l’histoire d’une pensée et d’un parcours. Je l’affectionne beaucoup. Il est mal aimé en France, mais révéré dans d’autres pays, particulièrement hispanophone. Il est docteur honoris causa d’au moins une vingtaine d’université, et pour la blague, il a même sa statue dans je ne sais plus quel pays hispanophone.

                      Il a eu la chance de pouvoir partir quelques années en Californie à l’époque de Neumann et de l’émergence de la théorie de l’information, dont il a ramené un "journal de californie" qui sera la départ de sa pensée complexe.
                      Dans Terre Matrie, bien avant l’heure, il décrivait la dérive civilisationnelle du capitalisme financier et d’un destin humain qui avait oublié celle qui le nourrit.
                      "Les 7 savoirs nécessaires à l’éducation du futur" publié sous l’égide de l’Unesco sont un véritable texte humaniste comme on a peu l’occasion d’en lire.
                      Son best seller, "La rumeur d’Orléans" reste une des rares enquêtes "live", "au pied levé" sur une rumeur. A l’époque, en France, des chercheurs pouvaient partir spontanément sur des objets de recherche. Aujourd’hui ces objets sont définis politiquement et économiquement, et l’aporie est grande.
                      Sa première thèse, sur la mort, était à la fois une curiosité sociologique mais aussi une recherche personnelle tant la mort était au coeur de sa biographie.

                      Après, Morin reste un homme, avec ses défauts, mais pour avoir lu et étudié une bonne partie de son oeuvre, c’est un homme qui a su rester droit et qui mérite le respect quand bien même on n’est pas obligé d’être d’accord avec ses idées. Alors messieurs qui se permettent des jugements gratuit et facile, allez me ressortir du Morin dans le texte, on aura certainement matière à discuter et débattre de façon autrement plus productive et fructifiante qu’à commenter un vieux monsieur fatigué de n’avoir jamais d’interlocuteur au niveau pour échanger avec lui mais qui bon an mal an se plie au jeu parce que c’est un bon bougre.

                      • 2 votes
                        Belenos Belenos 8 octobre 23:25

                        Edgard Morin est le penseur de la "complexité". Faites un tour ici si vous ne comprenez pas ce que cela signifie, c’est expliquée assez clairement : https://philosciences.com/philosophie-generale/complexite-systeme-organisation-emergence/17-edgar-morin-complexite


                        Selon Edgar Morin, on ne peut agir efficacement sans stratégie. La stratégie consiste à aborder chaque problème local en tenant compte de la totalité systémique dont ce problème fait partie. Or, la totalité dont font partie tous nos problèmes humains au stade de notre développement planétaire, que ces problèmes soient écologiques, économiques, législatifs, militaires ou psychologiques, c’est l’humanité elle-même. On ne peut donc conduire aucune action véritablement cohérente et productive sans se fonder sur une recherche sincère du sens de "l’humanité", bref, sans nous interroger ensemble sur ce qui relie les êtres humains entre eux, à la nature et au cosmos. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Octavio

Octavio
Voir ses articles







Palmarès