• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etre un homme aujourd’hui - Génération 2.0

Etre un homme aujourd’hui - Génération 2.0

 

Savoir se forger un mental d'acier pour surmonter les épreuves et avoir la mentalité d'un résistant. La résilence se travaille. .




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Étirév 17 juillet 12:30

    Préjugés à propos du mot « Viril »
    Le mot viril sert actuellement à indiquer tout ce qui est masculin. Il exprime entre autres une idée de force ; mais de force génératrice. Par extension, nous voyons qu’on employa le mot viril pour qualifier tout ce qui appartient à l’homme, supposant que tout, dans l’homme, est viril c’est-à-dire que tout est fort. S’il s’agit de la puissance musculaire le mot n’est pas déplacé, l’homme est fort, donc il est viril. Mais il arriva que l’homme, ignorant ou méconnaissant les lois physiologiques qui le régissent, s’avisa d’étendre ce terme à tous ses organes, même à son cerveau, ignorant que c’est parce que l’organe génital est fort, que le cerveau ne l’est pas ; c’est-à-dire que c’est parce que la force est dans le membre générateur qu’elle n’est pas dans l’organe intellectuel, donc un cerveau viril signifie un cerveau faible, puisque, plus l’homme est mâle, plus son intelligence décroit.
    Cependant les hommes disent, en parlant d’un esprit fort : c’est un esprit viril, deux mots qui se contredisent. Si l’homme est viril, c’est-à-dire mâle, son esprit est faible, si son esprit est fort, c’est qu’il est peu viril.
    Nous savons bien que le mot viril ne signifie pas seulement force, il signifie aussi vertu, La vertu masculine, c’est-à-dire le contraire de la force génératrice, la continence.
    Mais cette signification du mot s’est altérée et on a confondu « vir » avec « vis », force. Le mot vertu du latin « virtus » dérive du mot « vir » (homme), et forme le mot virilité qui indique le courage moral de l’homme. La base de la vertu, était pour l’homme, la résistance à son instinct ; il faisait acte de courage moral s’il résistait à l’entraînement sexuel ; pour cela il lui fallait mettre en jeu la volonté. De là, courage, volonté, vertu, étaient considérés comme des actions viriles, morales, parce que c’est chez l’homme seulement que les impulsions de l’instinct ont les fatales conséquences que nous avons énumérées. Mais le mot vertu qui dérive de viril a été démasculinisé, malgré son étymologie, et appliqué à la continence de la femme, non plus à celle de l’homme.
    Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent


    • 2 votes
      louis 17 juillet 13:36

      être un homme ou une femme aujourd’hui ; c’est celui et celle qui a compris qu’il ne détenait pas la planète a lui ou elle tout seul et quand fait il ne détenait rien du tout mais ce qui s’appelle rien du tout et qu’il était seulement un ou une locataire qui a l’entretien de ce bien en charge le temps de son passage sur cette planète .


      • 3 votes
        sls0 sls0 17 juillet 13:56

        C’est quoi ce clown ?

        Par manque de virilité soit t’es pédé, soit t’es macho.

        Là on a affaire à un macho assez ridicule.

        Coté mental les plus vieux ont eu de la chance, pour certains au service militaire les stages commandos permettaient d’améliorer son mental ou du moins dépasser ses limites.

        Se passer de voiture, de télé c’est pas mal aussi pour le mental.


        • vote
          LUCA LUCA 18 juillet 06:47

          @sls0
          Tout à fait d’accord avec vous. mais le service militaire n’est plus envisageable à l’échelle nationale puisque la France, absorbée par l’UE, n’est plus souveraine en la matière.
          Je confirme cela dit vos propos concernant les stages en CEC, un passage forcé de la vie d’ado à la vie d’adulte et forgeant des esprits aiguisés et éveillés, c’est pour cela, mon cher sls0, que beaucoup sont contre la vaccination obligatoire et tout le bataclan qu’il y a autour de cette fanfaronnade, les mecs sont entraînés à ne pas se faire baiser ! smiley 


        • 1 vote
          Scalpa Scalpa 17 juillet 23:21

          Etre un homme aujourd’hui c’est pouvoir s’assoir sur sa bite et sentir l’odeur du gland envahir son cerveau ou cervelet ou sa glande pineable.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

News


Voir ses articles


Publicité





Palmarès