• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Explication sur la destitution d’un Président de la République en (...)

Explication sur la destitution d’un Président de la République en France

Depuis le mercredi 3 octobre 2018, la France n'a plus de ministre de l'Intérieur ; autrement dit, le ministère le plus important en France. Mais cela ne concerne-t-il pas l'article 68 ? l'attitude de Macron n'empêche-t-il pas justement le bon fonctionnement des institutions ?

Extrait d'article "

La destitution est explicitement envisagée par l’article 68 de la constitution française de 1958, qui a fait l’objet d’une révision en 2017. Celui-ci précise : « Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. »

Quels sont ces « manquements » ?

Selon le constitutionnaliste Didier Maus (membre de la commission Avril, qui a inspiré la révision constitutionnelle de 2007), il faudrait « soit que le président bloque le fonctionnement des institutions », en refusant de signer les lois ou en bloquant la Constitution par exemple, « soit que son comportement personnel soit indigne de sa fonction », nous rapporte Msn. La suite"

Petit reportage d'une minute et quinze secondes, d'I télé sur les mesures de destitution. Chaîne Cnews youtube

Tags : Institutions




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    Simple citoyenne Simple citoyenne 12 octobre 20:02

    On prend les Français pour des imbéciles, c’est énorme !


    • 3 votes
      Le Celte Le Celte 13 octobre 14:03

      @Simple citoyenne
      C’st surtout que les Français n’ont plus aucune légitimité. Normal, à force de suivre comme des bêtes à cornes, ben ils tombent peu à peu dans le précipice de l’oubli...la politique se fera donc sans eux. Beaucoup l’ont compris et ont profité d’une passerelle pour s’enfuir à l’étranger.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 13 octobre 15:57

      Bonjour Le Celte ; "la politique se fera donc sans eux."

      Vous avez raison hélas, j’en profite pour dire que sur le point.fr j’ai vu que les Français se fichent du remaniement et que c’est le Foot qui passe en premier quel désastre ! Voyez comme Macron et sa clique en profite maintenant !

      Le remaniement ? Rien à cirer !

      Promenez-vous le samedi matin entre les étals du marché, prenez un petit noir au zinc de votre café préféré et posez la question à la cantonade : « Alors, ce remaniement ? » Le test est imparable. La réponse fuse, unanime. « Mais on s’en fout du remaniement. L’important, c’est ce que les ministres vont faire, non ? » Le bon sens vaut souvent la plus fine des analyses politiques.

      Car cette semaine, au palmarès des sujets favoris des accoudés au comptoir, trois thèmes dominaient : 1. les exploits de Kylian Mbappé, au PSG comme en équipe de France : « c’est lui qui mérite le Ballon d’or, non ? » ; 2. la taxe d’habitation : « La mienne a augmenté, et la tienne ? » ; 3. la future réforme des retraites : « On va toucher plus ou moins ? » Bien qu’ayant relégué le remaniement au rayon des accessoires, ces questions n’en sont pas moins éminemment politiques. La preuve.


    • 1 vote
      Vraidrapo 13 octobre 17:43

      @Simple citoyenne

      Faut pas désespérer :

      La Révolution viendra peut-être de là où on ne l’attend pas : des banlieues ?!

      Imaginez ce que pourrait faire un imaginatif comme Rédoine Faïd avec une idéologie idoine ?... smiley smiley smiley  smiley


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 13 octobre 19:43

      Bonjour Vraidrapo ; Allez savoir ! smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès