• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grande pyramide : Énigme résolue ?

Grande pyramide : Énigme résolue ?

À la question "Existe-t-il une hypothèse de travail qui fait qu'ils ne pouvaient pas faire autrement que ce qu'ils ont réalisé ?" la réponse est OUI. Le problème c'est que cette hypothèse n'a jamais été envisagée par les égyptologues car elle remet en cause la destination tombeau de la chambre dite "du roi".
Cette hypothèse ne fait pourtant ni appel aux extra terrestres, ni appel à des forces invisibles. Il suffit simplement d'avoir quelques notions de physique pour la comprendre.
Je vous la livre en deux vidéos complémentaires.

 

 




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Étirév 19 octobre 14:29

    « elle remet en cause la destination tombeau de la chambre dite "du roi"  »
    Les Pyramide n’étaient pas des tombeaux.
    Chez les égyptien, Le phénix, ou Bennou, était associé au cycle quotidien du soleil et au cycle annuel des crues du Nil.
    La phonétique du nom Bennou provient de « ben » symbolisant un angle. De ce mot fut produite l’expression « ben-ben » qui signifie « le pyramidion », c’est-à-dire la pointe en forme pyramidale qui termine, « couronne », le sommet d’un obélisque ou d’une pyramide. La forme du pyramidion était symbolique et représentait le rayon de soleil. Les égyptiens représentaient par un triangle isocèle la lumière zodiacale divisée.
    Bennou est aussi la « Pierre d’Angle » de la pyramide « bâtisse de lumière » ; Elle est la « Pierre angulaire », c’est-à-dire celle sur laquelle repose toute la bâtisse, celle qui tient tout ensemble ; si Elle s’effondre, tout s’écroule, tout devient fragile.
    On sait que le mot Phénicie vient du mot Phénix. Or, si nous écrivons ce mot avec un V au lieu du PH grec, nous avons Venix, dont les Latins ont fait « Vénus ». C’est une terminaison masculine. Le féminin serait « Vena ». Parmi des inscriptions celtiques, on trouve « Bena, sacra Bena ». Et on donne au mot « Ben » la signification de femme. Alors, sans doute, Femme Divine.
    Les habitants actuels de l’Egypte appellent en arabe les pyramides « Heram » .C’est parce que les pyramides appelées « Heram » étaient consacrées à la Femme divine, qu’on a appelé « HAREM » par dérision les lieux où on enferma les femmes livrées aux plaisirs des hommes : « harem » vient de la même racine arabe que « haram » qui signifie « interdiction » et aussi « sacré ».
    Les Pyramides étaient des Temples sacrés dans lesquels on se cachait et qui étaient construits de façon à en interdire l’accès à ceux qui n’étaient pas initiés. Il existait en Orient des Temples du FEU qu’on appelait « Pyres ». Dans l’Edda suédoise, le feu est nommé « fyr » ou « fur » ; les Grecs, dit-on, prononçaient « pyr » comme nous prononçons « pur », d’où Pyramide, Pyramidion. C’est parce qu’il y avait des Temples du « Feu » sur les montagnes qui séparent l’Espagne de la France qu’on les a appelées Pyrénées, et non parce qu’elles furent embrasées. Ces montagnes servirent de refuge aux femmes persécutées ; partout où elles étaient, celles-ci établissaient ce que, symboliquement, on a appelé le culte du Feu, du Feu sacré.
    L’EGYPTE


    • vote
      Zip_N 19 octobre 21:11

      @Étirév

      Sur l’entrée précise que les pyramides ne sont pas des tombeaux, vous pensez que l’idée principale de la pyramide ne contenait pas de tombeau ? Les tombeaux sont involontaire à l’être de la pyramide, au roi, et une erreur d’architecture ? La différence se situe entre l’être et l’avoir. Les pyramides sont comme les montagnes, morte pour les uns vivante pour les autres. C’est comme le jour et la nuit. Il y a eu de milliers d’années le soleil des égyptiens, la lune des musulmans, et la 1ère étoile nocturne des juifs. Il y a le temps au milieu, nous parlons de 2021 comme centre équinoxe l’an 0. Il y a le coté scientifique et le coté religieux, les chercheurs sont soit croyants soit non croyant.


    • 1 vote
      arnould1 19 octobre 15:15

      Très intéressant.

      J’ai trouvé atroce la loghorrée de cet architecte CNRS crevant de fatuité.

      Je viens de lui envoyer ceci smiley

      Bonjour,

      Je ne vous connais pas, mais vos paroles soulignant l’automatisme empirique du CNRS de jeter tout document de recherche sur le "mystère" des pyramides sont aussi répugnantes qu’absurdes.
      Vous ne faites rire que vous, signe irréfutable de profonde ineptie. Vous devez le savoir.

      Vous avez dû avoir une once de curiosité intellectuelle et d’esprit dans votre jeunesse, je suppose, servez-vous en quand vous en avez encore la possibilité. La Grande Faucheuse viendra bien assez tôt pour légitimer, cette fois-ci, une mort cérébrale précoce, aggravée actuellement par cette fatuité insupportable caractéristique des esprits vils et vides.

      D’autant plus qu’un peu de dignité ne fait pas de mal, vous ne croyez pas ?

      • 2 votes
        Lheureux Philippe Lheureux Philippe 19 octobre 17:49

        @arnould1
        Je pense qu"il se fout royalement de l’avis des internautes.


      • vote
        mirmillon 19 octobre 18:52

        Personne n’a compris le mystère des pyramides avant moi. La prétendue chambre du roi était destinée à recevoir un détecteur au gallium pour neutrinos. Un autre était prévu dans la chambre de la reine. Ces détecteurs sont habituellement enterrés profondément afin que la terre au-dessus d’eux filtre les rayons cosmiques. La masse de matériaux de la pyramide évitait d’enterrer le dispositif, car il aurait alors été à terme inondé par infiltration de l’eau du Nil tout proche. 

        .

        Je renvoie pour la physique des neutrinos à l’article publié par Sarcastelle le 1er avril 1976 dans Agoravox "rouge".

        La destination de la pyramide étant ainsi évidente, je pouffe devant les théories gratuites qui s’accumulent depuis quarante siècles (ou quarante-deux).


        • vote
          mirmillon 19 octobre 19:01

          Ah ah ah ! article sur les neutrinos publié en 2016 évidemment !


        • vote
          sls0 sls0 20 octobre 07:00

          Pour démontrer les délires de Grimault, j’ai dû m’intéressé de plus près à l’égyptologie de cette période on m’envoie encore toujours des parutions, la dernière en date c’est : ? ""Des papyrus du temps de Chéops au Ouadi el-Jarf (Golfe de Suez), BSFE 188, 2014, p. 25-49." by Pierre Tallet*

          Je n’ai pas reçu de parutions ou d’études au nom de Philippe Lheureux.

          *pour info Pierre Tallet c’est celui qui a trouver les papyrus démontrant que la pyramide de Kleops est bien celle de Kléops ainsi qu’un comptabilité détaillée d’un bateau faisant le transport du calcaire de recouvrement de la pyramide.

          J’ai papoté par mal avec les types qui ont fait l’étude gravimétrique de la pyramide.

          Il parait que les japonais ont fait mieux en s’intéressant aux neutrons qui traversent la pyramide.


          • vote
            Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 octobre 07:09

            @sls0

            "la pyramide de Kleops est bien celle de Kléops"

            Pyramide de Khéops.

          • vote
            Lheureux Philippe Lheureux Philippe 20 octobre 07:43

            @sls0 Ma théorie ne porte que sur la raison d’être de l’architecture interne de cette pyramide. Coté publication , on peut la trouver ici GRANDE PYRAMIDE D’ÉGYPTE : Les sept vérités qui dérangent (lulu.com)

            Pour les japonais c’est la mission "scann pyramid" en collaboration avec Dassaut System et il s’agit de neutrinos et non de neutrons.


          • vote
            mirmillon 20 octobre 08:27

            @Lheureux Philippe a écrit : il s’agit de neutrinos et non de neutrons
            .
            Il s’agit de mésons mu. Je ne m’explique pas comment avec des neutrinos on pourrait scanner quoi que ce soit, vu que leur probabilité d’arrêt infinitésimale aura bien du mal à former une image. 


          • vote
            Lheureux Philippe Lheureux Philippe 20 octobre 10:00

            Je voulais dire muons ..


            • vote
              tchakpoum 21 octobre 15:23

              @Lheureux Philippe

              Merci pour votre partage.

              Si les égyptologues du XVIIIème avaient eu la même morgue que Jean Pierre Adam et ce même mépris sur les capacités des anciens (aux pensées forcément rudimentaires), ils n’auraient certainement pas pu dévoiler une civilisation antique hautement élaborée telle que nous la connaissons aujourd’hui. Sans compter que s’il y avait eu à l’époque cette armada équivalente à nos zététiciens de youtube et débonqueurs à productions permanente de « fake of » dans les médias, l’égyptologie ne serait ne restée qu’un délire inquiétant de vieux monarchistes réactionnaires et moisis et de cléricaux obnubilés par le satanisme égyptien qui a chassé les hébreux de jadis.

              Sans doute que JP Adam reçoit constamment des rapports d’amateurs aux idées farfelues, ce qui doit être agaçant, mais un esprit aussi borné qui s’arroge le monopole de la science ne peut, par contrecoup, qu’alimenter des tentatives délirantes pour montrer des faits étonnants.

               

               A noter que l’architecture interne de la pyramide n’est pas encore complètement connue, puisqu’on a découvert, il y a quatre ans, avec ce procédé du muographie évoqué dans ce fil, le début d’une autre entrée plus haut sur la pyramide, une autre grande cavité, peut-être un autre couloir au dessus de la grande galerie d’accès à la dite chambre du roi, peut-être aussi une autre pièce vide.

               

              Question : sait-on la raison de ce système hydraulique éventuel ?

              Y a-t-il des hypothèses ?

              Un contrepoids, ou un vérin hydraulique pour faciliter le levage de toutes les pierres de la pyramide ? 

              L’hypothèse esthétique de Jean-Pierre Hourdin est plutôt faible, en tout cas insuffisante, pour expliquer l’empilement de ces poutres de granit : un plafond plat au lieu de chevrons en V inversés de soutènement pour la chambre du roi. Il suffisait en ce cas d’aligner des linteaux ou des dalles sous les chevrons et basta, sans besoin d’ajouter des matériaux, du temps, de l’énergie inutiles à la construction.

               

               Autre question : vous évoquez une 3ème chambre non découverte.

              https://pyramide.franceserv.com/a-propos-de-la-cavite-denviron-30m-de-longueur-detectee-par-la-mission-scan-pyramids/ (vos explications que vous recoupez avec les découvertes muographiques de ScanPyramids).

              Quelle serait la fonction de cette « chambre secrète » : la possible vraie tombe de Khéphren ? Une extension vers le haut d’un système hydraulique ?


              • vote
                Lheureux Philippe Lheureux Philippe 21 octobre 17:47

                @tchakpoum A propos du système hydraulique, on sait qu(il existe ..il permet probablemenet de repousser une herse située dans le couloir qui passe au dessus de la grande galerie.


              • vote
                Lheureux Philippe Lheureux Philippe 29 octobre 07:35

                @tchakpoum

                1 en fait on sait juste qu’il a été fait pour servir une seule fois car il est impossible de réarmer le mécanisme. C’est donc forcemment un mécanisme d’ouverture vu qu’il n’a pas fonctionné.

                2-Pour la fonction de cette quatrième chambre ..vrai tombeau ou autre , on verra ça quand on y sera ..ce qui à la vue des réactions des égyptologues risque de prendre pas mal de temps. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès