• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jacques Attali : Une brève histoire de l’avenir

Jacques Attali : Une brève histoire de l’avenir

 

 

La seule évocation du nom d’Attali suscite sur internet des réflexes pavloviens et des hystéries collectives dont on peut ressortir quelques phrases clé comme « gouvernement mondial », « Jérusalem capitale mondiale », « hyper- classe nomade ».Pourtant la plupart des gens qui participent à ces hystéries collectives ne l’ont jamais lu, ni même vraiment écouté, se contentant de citations souvent hors contexte ou de montages vidéo de quelque minutes.

 

Je propose dans cet article un reportage intitulé « une brève histoire de l’avenir » qui s’appuie sur un ouvrage de prospective qu’Attali a publié en 2006. Mon objectif n’est pas de réhabiliter Attali aux yeux des internautes mais de comprendre précisément son propos pour l’analyser en allant au-delà de l’hystérie émotionnelle qu’il suscite.

 

Dans ce reportage Jacques Attali dresse l’état du monde futur, d’ici à 2050. Jonglant avec des images réelles (des catastrophes qui ont déjà eu lieu) et des images de synthèse, l’essayiste dessine le visage d’un avenir de plus en plus fascinant.

 

En résumé :

 

Pour Attali, le XXI° siècle sera divisé en quelques phases :

 

- l’hyperempire, qui débutera vers 2030, et qui verra le monde passer d’un système unipolaire américanomorphe à un système multipolaire, régi en pratique par le capital mondialisé,

 

- l’hyperconflit, qui débutera peu après l’avènement de l’hyperempire et le submergera progressivement, un temps de chaos anarchique et ultraviolent à l’échelle du globe,

 

- l’hyperdémocratie, qui succèdera à l’hyperconflit et se construira en réaction à ses excès, une sorte d’âge du Verseau, pacifique et « transhumain ».

 

Connaitre le passé pour mieux anticiper l’avenir.

 

Cette vision de l’avenir est appuyée en premier lieu sur une étude du passé. Pour Attali, l’histoire humaine se résume à un nombre limité de lois :

 

- Pour survivre, il faut savoir s’adapter

 

- L’homme s’écarte de plus en plus de sa condition naturelle, en particulier sur le plan sexuel

 

-L’Histoire a vu successivement le pouvoir des prêtres (à l’époque des tribus), puis celui des guerriers (à l’époque des royaumes appuyés sur l’agriculture), et enfin celui des marchands (dans le cadre de l’industrialisation).

 

-Le moteur de l’Histoire n’est ni la lutte des classes, ni la lutte des peuples, mais l’affrontement multimillénaire entre nomades et sédentaires, et ce sont d’une manière générale les nomades qui créent le progrès

 

-La démocratie résulte du marché (ce qui revient à confondre démocratie et ploutocratie), en particulier parce que le marché facilite l’échange au sein des élites, échange par hypothèse créateur de progrès, même quand il oppose des civilisations ennemies

 

-L’idéal démocratique, (c’est-à-dire selon Attali le sous-jacent théorique de la ploutocratie), consiste à établir les droits de l’homme. La loi universelle qui régit toutes ces lois secondaires est l’extension indéfinie de la liberté individuelle, supposée être l’objectif en soi de l’humanité.

 

Attali enchaîne sur l’analyse des mutations de cet « ordre marchand » dont il est persuadé qu’il incarne le sens de l’Histoire :

 

-Attali analyse l’ordre marchand comme un processus de définition d’une « langue » unique, la monnaie (« langue » rendue nécessaire, selon lui, une fois que le rêve de l’Eglise, l’unification autour du latin, est devenu caduc).

 

-Cet ordre marchand a toujours un centre qui s’enrichit par la richesse qu’il sait créer (négation de l’accumulation primitive du Capital théorisé par Marx et de la spoliation par captation des flux à longue distance et à valeur ajoutée).

 

-Le centre de l’ordre marchand finit toujours par succomber, parce qu’il ploie tôt ou tard sous le coût de son empire c.à.d. le coût de l’effort nécessaire au contrôle de l’empire : il nous présente le différentiel de salaires entre le cœur de l’empire (salaires élevés) et sa périphérie (exploitation des travailleurs) comme la cause de l’implosion des « cœurs » successifs de l’ordre marchand (mais n’ évoque pas le coût de l’effort militaire et diplomatique nécessaire pour contrôler la périphérie exploitée).

 

- L’implosion financière « ratifie » le déclin des « cœurs » successifs du capitalisme. Attali identifie une dizaine de « cœurs » successifs.

 

La fin de l’empire américain.

 

Pour l’avenir proche, ce qu’il nous raconte, c’est d’abord l’implosion de l’empire américain. Il voit cette implosion se produire dans une succession de secousses, étalées sur deux décennies.

 

L’Amérique, ne pouvant plus être le banquier du monde (elle est ruinée) tentera d’en devenir le coffre-fort (d’où une prévisible stratégie de la tension, pour pousser le Capital à se réfugier aux USA). Cependant, cette tentative échouera pour finir, et les USA perdront la suprématie mondiale. Incapables de continuer à subventionner leur avance technologique par des commandes publiques, ils sombreront dans la récession, et peut-être dans le chaos.

 

L’hyperempire

 

Une fois que le dernier« cœur » aura passé la main, on pourrait assister à quelque chose de nouveau  : l’émergence d’un ordre marchand sans centre physique, un empire du capital mondialisé appuyé matériellement sur un monde multipolaire, mais où aucune puissance n’aurait le poids nécessaire pour dominer vraiment les autres.

 

Emergera ainsi « l’hyperempire », c’est-à-dire l’empire des multinationales, régissant de facto toute la planète, imposant leurs lois aux Etats, devenus leurs serviteurs. L’Union Européenne deviendra un super-Etat, mais sa part dans le PIB mondial tombera de 20 % à 15 % la Russie ne parviendra pas à s’imposer l’implosion de la bulle financière américaine ne ruinera pas seulement l’Amérique, mais aussi la Chine qui dépend du marché américain pour sa croissance , quant à l’Amérique du Sud, elle sombrera dans des conflits interétatiques, et le Brésil ne parviendra jamais à s’imposer comme puissance dominante.L’Afrique va connaître une multiplication par deux de sa population, alors que sa production agricole risque de baisser de 20 % dans certaines zones du fait du réchauffement climatique. Il en résultera un formidable mouvement migratoire, et l’Europe, vieillissante, sera de plus en plus africanisée. 

 

Dans le même temps, les USA cesseront d’être un pays blanc. Majoritairement composés de minorités, ils deviendront une Babel dont le sud sera surtout latino. En 2050, il y aura 150 millions de réfugiés écologiques dans le monde.

 

Le Capital imposera sa loi universelle, et les êtres humains seront donc soumis à une maximisation permanente de toutes les compétitions. Le travailleur sera constamment obligé de se soumettre à la loi du Capital.

 

Il en résultera un monde à trois vitesses :

 

- Tout en haut, les hypernomades (100 millions de personnes dans le monde). Ils tireront leur pouvoir de leur capacité à bouger, à changer, à redéfinir constamment leur identité. Ils vivront des vies artificielles, consacrées uniquement à la jouissance que leur procurera le pouvoir. Ils s’approprieront en particulier les nanotechnologies et les biotechnologies pour vivre des vies mutantes, où il leur deviendra possible de se réinventer, même physiquement, par l’implantation d’organes clonés ou de synthèse. Dans une société où tous les cadres anthropologiques auront disparu (fin de la famille), les sexualités « plurielles » serviront à meubler l’existence de ces hypernomades pour qui la vie ne sera plus qu’une alternance toujours plus excitante entre distraction et compétition. Leur seule préoccupation : eux-mêmes.

 

- Au milieu, les sédentaires (4 milliards d’hommes) dont le rôle sera de faire tourner la machine économique et d’imiter les hypernomades servilement, grâce à la consommation low cost.

 

-Tout en bas, les infranomades (4 milliards d’hommes). Pour eux, le nomadisme « de proximité » sera le seul moyen de survivre, dans un monde où toutes les ressources naturelles seront raréfiées. Comme à partir de 2030, l’humanité sera entrée dans une ère d’essoufflement technologique (faux progrès consuméristes, sans accroissement réel des forces productives), les conditions de vie de ces populations ne seront pas meilleures que celles des pauvres d’aujourd’hui.

 

Les hypernomades et les sédentaires vivront de plus en plus dans un monde rempli d’objets, d’où la présence humaine sera éliminée. Un « objet nomade unique » concentrera toutes les technologies de la communication, permettant à chacun d’être constamment relié à tous (et donc d’être localisé constamment par les multinationales qui commercialiseront ledit gadget, l’affaire Snowden nous révèle bien ces tendances). Comme ce monde sans lois autres que celles du marché s’avèrera rapidement ingérable, les multinationales de l’Assurance prendront de facto le pouvoir, imposant aux populations des objets dits « surveilleurs » qui obligeront tous les citoyens du monde à se surveiller eux-mêmes en permanence, pour ne pas trop consommer de ressources naturelles, en particulier.

 

Progressivement, des monopoles mondiaux absolus émergeront, consacrant la fin du capitalisme concurrentiel, la compétition étant réservée aux individus, les structures du Capital ayant atteint le stade monopolistique à l’échelle planétaire.

 

Ce monde de l’hyperempire finira par s’écrouler dans « l’hyperconflit », c’est-à-dire le conflit de tous contre tous, à l’échelle globale.

 

L’hyperconflit

 

De petits Etats autoritaires et pirates se créeront sur les ruines des anciens Etats nations, et ils refuseront l’hyperempire.

 

Surviendra alors un monde où au pouvoir global du marché s’opposera le pouvoir local des pirates de toutes sortes. Des villes-Etats se constitueront, qui s’efforceront de fonctionner selon leurs propres règles. Peu à peu, une « coalition critique » se formera, associant pirates, révoltés et micro-Etats, dans un vaste front contre l’ordre marchand devenu tyrannique. Les religions muteront, et des religions-idéologies viendront grossir la coalition anti-mondialisme. L’islam a de fortes chances de servir de ciment principal à cette grande révolte.

 

Une guerre mondiale opposera les armées de l’hyperempire, très sophistiquées et mécanisées, constituées en grande partie de robots et de drones, à la coalition antimondialiste des pirates, des religieux et des rebelles. Progressivement, ceux-ci apprendront à récupérer la technologie à leur propre fin – grâce aux revenus des trafics en tous genres qu’ils auront confisqués. Le monde sombrera dans le chaos.

 

Alors, enfin, au bord du chaos et de l’anéantissement, le monde choisira l’hyperdémocratie : c’est la dernière partie de l’avenir.

 

L’hyperdémocratie

 

De nouveaux types d’hommes surgiront, qui s’opposeront à la folie : ce seront les « transhumains ». Altruistes, ils animeront des entreprises « relationnelles » dont la finalité ne sera plus le profit.

 

Soudain, les « hypernomades » reviendront de leurs erreurs, et s’ouvrira un temps merveilleux, où ils imiteront Mère Térésa et Melinda Gates.

 

Un Etat mondial surgira, fusion des organisations continentales. L’Union Européenne, nation « d’un genre nouveau », incluant la Russie et la Turquie, servira de matrice à cette humanité réconciliée. La généralisation des « droits à » imposera partout, dans le monde, de nouveaux devoirs altruistes

 

Attali imagine une sorte de « centre nomade », qui hésiterait longtemps à se fixer, avant, peut-être, d’aboutir à Jérusalem, capitale du monde…

 

 Le monde ne sera plus qu’un immense paradis millénariste permanent, où chacun aura, enfin, « droit au bonheur ».

 

Conclusion

 

Attali nous explique comment on passera de la société actuelle au meilleur des mondes de Huxley.

 

Il y’ a beaucoup à redire sur son analyse prospective qui s’appuie sur des réalités concrètes mais qui part d’une vision du monde pour le moins orientée (tentative de justification théorique du libéralisme déchaîné).

 

Mais il faut comprendre ceci : un expert reconnu, tient l’effondrement du système mondial contemporain non pour probable, mais pour certain. Nous vivons pour lui dans le délai de latence entre cet effondrement et le moment où l’immense construction commencera à se pulvériser.

 

Pour H. Coutau-Bégarie, un expert de l’Institut de Stratégie Comparée, qui a rédigé « 2030, la fin de la mondialisation ? », il n’y aura pas de fuite en avant mondialiste, vers un « super Etat global » : la situation n’est pas mûre pour cela, les logiques nationales et de territoire sont, pour l’instant, encore bien trop fortes.

 

Selon lui, l’érosion des Etats est inévitable dans un premier temps elle sera le résultat de l’alliance objective du système économique globale (les multinationales, les grandes banques d’affaires, etc.), du système supra-étatique en formation (l’ONU, le FMI, l’UE, etc.) et de la « société internationale » (la conscience globale construite par les réseaux d’information contemporains, Internet en premier lieu), tous coalisés pour l’instant, malgré leurs oppositions bilatérales marquées, lorsqu’il s’agit d’interdire la « reprise en main » de la situation dégradée par les Etats.

 

Le système économique, jusqu’ici surtout préoccupé de limiter le pouvoir de l’Etat, va progressivement basculer dans une alliance objective avec l’Etat contre la « société internationale », de plus en plus franchement altermondialiste, voire antimondialiste.

 

Dans les deux cas, l’avenir risque de ressembler à l’enfer.

 

Source : scriptoblog

 

 Super_Resistence

 

Tags : Prospective et futur




Réagissez à l'article

201 réactions à cet article    


  • 24 votes
    Juste Juste 11 juillet 2013 11:16

    Ca en fait du texte pour un être sans âme....


    • 12 votes
      helios999 helios999 11 juillet 2013 18:59

      Je comprends pas qu’on peut lui trouver de l’importance , la seule qu’il pourrait avoir , c’est bien celle de ses reseaux , sinon , placé dans un groupe humain quelquonque , je pense qu’il n’émergerait pas , pas plus qu’un boutonneux timide mis dans un groupe de chimpanzé , chimpanzé ? , oui , c’est bien ce qui nous défini , comme l’orientation d’un groupe est defini par son leader , le notre l’est aussi .
      Faut il d’abord decoder qui sont nos leaders et bien souvent la realité est bien # , il suffit par exemple de ne pas attacher de l’importance à une personne pour que sont prestance fonde au soleil , bref cesser de croire ces guignols , ils ont moins d’importances que vos proches .


    • 19 votes
      Romios Romios 11 juillet 2013 21:16

      hyperceci, hypercela, Attali joue surtout les hyper ventards en tentant de faire croire aux gogos qu’il est autre choses qu’un intermédiaire en pentalons à une jambe.


      En fait il ne fait que nous regurgiter les scénarios que crachent les superordinateurs du MIT depuis les années 70 sur la crise du pic pétrolier.

      Il joue les hyper prophètes et veux nous faire croire qu’il est aux commandes alors que c’est juste un hyper arriviste doublé d’un hyper bonimenteur.

      Il va hyper mofler commes les autres hyper couillons qui imaginent que parcequ’ils ont le scenario depuis les années 70 , ils echapperont à l’hyper chaos.

      Ceci dit je le soupçonne de faire partie de la secte de ceux qui jouisse du malheur des autres et ça se voit à la delectation avec laquelle il anticipe ce merdier.

       

    • 15 votes
      Elmapelki Elmapelki 12 juillet 2013 08:06

      Je languis le jour sur AvOx, proche j’espère, ou le simple fait de nommer ce personnage, attali, ne fera naitre aucun commentaires...au lieu de la centaine aujourd’hui ! Ils ne méritent, ni lui ni cette tv arte, qu’on s’y attarde !
      Ils ne savent rien !!! C’est du bluff comme d’habitude...ou du buzz !

      Ne souhaitez pas la catastrophe, la guerre !

      Si le peuple Syrien, à l’heure actuelle ou dans les prochains mois retrouve la Paix, ce sera grâce a vous tous, grâce à nous tous, grâce aux millions et million d’internautes, connus ou inconnus.....que feraient évité le pire. Un tournant peut-être dans l’humanité...sachant le plan ce trouvant derrière !
      On ne va pas armer les rebelles pour sauver le peuple Syrien, non ?

      On se comprend bien ?
      Occupez-vous des Anciens ...occupez-vous de toutes Vies !

      A défaut d’un lien avec votre Âme....imiter le bien...ça devrait suffire !

      Elmapelki


    • 7 votes
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 12:01

      Il faut sortir deux secondes de la vision " ils ont un projet et ils sont prêt à massacrer des millions de gens pour y arriver".

      Attali ne fait que faire une prospection sur les décennies avenir au regard des paramètres actuels ( d’ autres le font également comme Emmanuel Todd , Pierro San Giogio , Michel Drac etc.) .
      Même si cette vision est orienté par sa vision néolibérale ( et eschatologique juive il faut l’ admettre ) , il dit tout de même beaucoup de vérités.De plus , il est difficile de croire à cette vision complotiste délirante qui voudrait que l’ humanité soit sous le contrôle d’ un petit groupe d’ hommes qui fabriquent le réel par une action structurée et qui n’ est sont jamais traversé de contradictions .
      Il y’ a des groupes divergent qui se combattent sur des sujets et s’ allient sur d’ autres , il y’ a des chaos qui sont lié à l’ enchaînement de faits non programmé, il y’ a l’ environnement qui rétroagit sur eux etc.
      C’ est plus complexe que cela mais ce qui est sur , c’ est que si on ne fait rien , les décennies qui vont suivre seront difficile à vivre ...



    • 23 votes
      pegase pegase 11 juillet 2013 12:29

      par KURTIS (xxx.xxx.xxx.230) 11 juillet 11:17


      il se reprend et a du mal à l’avouer à chaque fois mais il sait très bien que ça finira en guerre totale, c’est la seule solution pour créer un gouvernement mondiale obligatoire et détruire toutes les grandes puissances.


      Il raconte ça vraiment avec un calme absolu, aucune émotion pour les centaines de millions de gens qui vont mourir pour mettre en place leur projet satanique, on voit bien à qui on a affaire...

      ====================================


      C’est un malade c’est tout ! Un riche qui s’ennuie et voit sa fin proche, il veut essayer de peser encore une fois sur la balance, avant qu’il ne puisse plus monter dessus ! 

      Quelqu’un ici laisserait ses enfants à garder pendant une semaine à ce type ? .........

      Personne ?  smiley ...... Voilà tout est dit dans cette simple constatation !

    • 3 votes
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 14:11

      -Perd pas ton temps à me raconter tes salades, je regarde le monde du haut de la pyramide, ça sert à rien d’essayer de me ramener en bas et me raconter des jolies histoires. J’ai bien compris à qui on a affaire.

      R /Peut etre faudrait il regarder la pyramide de l’ extérieur pour se rendre compte que la base et le sommet forment une seule et meme entitée !Mais fais ce que tu veux si ça te permet de te sentir mieux en te pensant pur et de ne pas t’ intérogger sur le role que toi-même et le bon peuple joue dans la construction de la pyramide , tant mieux…

       


    • 4 votes
      Caracole Caracole 11 juillet 2013 14:46

      "Arrête de te prendre de haut, tu saoul tout le monde à la fin... "
      Pas tout le monde, je le trouve pour ma part de plus en plus intéressant. Mais c’est vrai que je ne me base pas sur l’idée d’un grand complot juif pour contrôler le monde, et surtout, je lis ses commentaires. A la prochaine Brad Pitt :)


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 15:04

      @Kurtis

      -Arrête de te prendre de haut, tu saoul tout le monde à la fin... 

      R : C’ est pas mon intention. Je me décris moi-même comme un clown sur le net alors … smiley

       

      -Le monde va s’écrouler à cause de sales types assoiffés de pouvoir

      R /Mais c’ est qui exactement ces types ? Est-ce que tu peux envisager qu’ ils sont( qui qu’ ils soient ) esclaves de leurs propre désirs de domination ?

      -C’est sûr, je vais jeter mon pc et arrêter de consommer comme ça je pourrais enfin sauver le monde.

      Ce qui est sur c’ est que toi et moi tappons sur des claviers fabriqué par des sous prolétaires Bengladis de 15 ans et portons des fringues frabriqués par des cambogdiens du meme age.

      C’ est sur que jeter notre pc ne changera rien , mais imagine un peu la différence si nous menaçions tous de le faire si les choses ne changeaint pas ? Si nous boycottions les produits qu’ on nous fourge ?Ben non , on préfère se précipiter comme des betes sur ces produits , et ce n’ est pas de notre faute ?

      J’ écris tout ça au cas ou tu le liras sinon tanpis .  smiley


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 15:20

      @Kurtis 

      C’ est qui le sommet de la pyramide qui contrôle tout de A à Z et concocte des plans maléfiques ?

    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 15:51

      « Nous avons montré ailleurs que les lois les plus utiles dans un État qui veut être libre sont celles qui maintiennent les citoyens pauvres (…).

      L’on pourrait démontrer par un discours fort étendu que la pauvreté est beaucoup plus utile que les richesses ; qu’elle a rendu florissantes des villes, des provinces ; qu’elle a fait prospérer des religions, tandis que les richesses n’ont servi qu’à leur ruine ». 

      Nicolas Machiavel discours sur la première décade de Tite Live livre II chapitre 25 « Pauvreté de Cincinnatus et de plusieurs citoyens romains ».

      Non je ne crois pas que ce soit lui au sommet de la pyramide …


    • 8 votes
      stalouk stalouk 11 juillet 2013 16:01

      Buahahahah ce qu’il faut pas lire
       
      T’inquiète Machiavel nous on te lit, merci au passage pour cet article qui se veut explicatif sur Attali, chose que je rêvais de trouver sur le net au lieu du classique Attali=Satan.
       
      C’est la grand différence entre les mecs comme Machiavel qui sont dans une démarche de compréhension, de pédagogie mais également de débat pour progresser,
      et les autres qui prêchent que pour leur paroisse et qui préfèrent avoir raison plutôt que connaître la vérité.


    • 7 votes
      Aiezoa Aiezoa 11 juillet 2013 19:48

      @Machiavel
      "il est difficile de croire à cette vision complotistes délirantes qui voudrait que l’humanité soit sous le contrôle d’un petit groupe d’hommes qui fabrique le réel par une action structurée et qui n’est sont jamais traversés de contradictions".
      Vous avez raison Machiavel il faut arrêter avec cette vision complotistes car quand on veut construire un édifice une oeuvre un ensemble on ne fait pas un complot on échafaude un plan puis le chantier ce m’est en route avec des aléas de contrariété sur le chantier une partie construite qui ne va pas,à refaire, du matériel en retard, une grève ,mille choses qui peuvent le ralentir ou l’affecter momentanément mais le chantier et l’édification continueront irrémédiablement suivant le plan.préétabli par le maitre d’œuvre et l’architecte.


    • vote
      maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 20:25

      @aiezoa

      Non l’édification du chantier peut aussi être un échec. On parle de la domination du monde, c’est un chantier que jusqu’ ici aucun maître d’œuvre et aucun architecte n’est arrivé à terminer.

      D’ abord l’environnement du chantier change constamment, les planificateurs sont obligés de s’adapter sans cesse. Et puis mis à part les aléas que vous avez mentionné ( matériel en retard, grève ) , il ne faut pas oublier que d’ autres architectes et d’ autres maîtres d’ ouvres sont en concurrence ,le financier cherche les meilleurs sur le marché et comme tous les coups sont permit , on voit les concurrents mettre les bâtons dans les roues en finançant les grèves , en engageant des mafieux pour s’ emparer du matériel et intimider les planificateurs etc. En réalité, personne ne peut avoir raison de ce chantier !


    • 1 vote
      Gollum Gollum 13 juillet 2013 10:12

      Ben moi Machiavel c’est au contraire un des rares que je lis (pas tout car il parle trop..).. et avec lequel je suis loin d’être d’accord sur tout..


      Ce qui est sûr c’est que je le préfère aux abrutis paranoïaques obsédés du grand complot illuminati mondial, juif cela va sans dire..

      Et pourtant je suis intimement convaincu que l’Apocalypse est proche, Apocalypse au sens de Jean, Jean dont un verset dit d’ailleurs "le salut vient des juifs" (ça c’est pour en faire ch.. un certain nombre)

      Mais je ne fréquente quasi plus Avox TV y a trop d’abrutis dessus... on les reconnaît aisément ils obtiennent dans les +15 minimum de plussage..

      Du coup ils se croient majoritaires alors que ceux qui savent penser et ont l’esprit ouverts désertent...

      Sur ce, bon we...

    • 16 votes
      Haze Haze 11 juillet 2013 11:45

      Pas besoin de grands talents pour savoir que les Etats-Unis puis l’Europe cesseront d’être blancs pour devenir multicolore ; une Babel comme dirait l’autre.
      Quand à sa vision du futur, c’est quand même très simplet, il devrait savoir que l’histoire est toujours bien plus compliquée.
      Surtout la partie sur l’hyper-démocratie, qui s’imposerait d’elle même au monde entier ...
      C’est bourré de symbolisme à deux francs, du type : une nouvelle union européenne avec la Russie et la Turquie lancerait la voix au monde entier ou encore Jérusalem capitale du monde.
      Attali n’a pas tord sur tout, mais je pense qu’il met dans sa vision de l’avenir beaucoup trop de ses rêves, il devrait faire la part des choses.
      Ou peut être est-il sur que son rêve est bien en train de se réaliser, qui sait ...


      • vote
        maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 12:06

        Clairement , sa prospection est influencé par sa vision néolibérale et par un certain judaïsme.Ceci étant , il fait des prospection intéressante ,la partie sur l’ hyper empire et l’ hyper conflit semble être ce vers quoi nous nous dirigeons !Concernant la partie sur l hyper-démocratie , je suis dubitatif mais qui sait ...


      • 25 votes
        leviathan1 leviathan1 11 juillet 2013 12:01

        Ce documentaire aurait aussi pu s’appeller "Les protocoles du sage Attali" tellement on dirait un plagiat du livre datant des heures les plus sombres de notre histoire...


        • 8 votes
          pegase pegase 11 juillet 2013 15:59

          En 1982, Jacques Attali s’est fait prendre la main dans le sac du vieux Jünger. Certains passages de l’« Essai sur le temps » de l’écrivain allemand ont été purement et simplement recopiés dans les « Histoires du temps ». Et les journalistes enquêteurs de l’époque avaient également remarqué des démarquages tout aussi peu discrets de textes de Jacques Le Goff ou de Jean-Pierre Vernant. Après une tentative d’explication très médiatisée, Jacques Attali lâcha avec un bel aplomb : « Je ne compte pas mes emprunts, je les pèse. »
          ============================================


          Eh ben bravooo  ......

          En plus il pique des textes chez les autres écrivains  smiley  smiley

        • 2 votes
          maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 12:08

          Les commentaires me suffisent largement et m’épargnent l’écoute de la vidéo.

          R /Vous ne devriez pas vous fier aux commentaires et voir les vidéos.
          Cordialement !

        • 1 vote
          Karvok 11 juillet 2013 13:03

          "la victimisation, les pleurnicheries et autres jérémiades" Tu parles de ceux qui pleurnichent constamment du grand projet of the death de l’ordre mondial illuminati franc majuif des reptiliens pédosataniste parce-que-mimi-mathy-elle-a-dit "les anges gardiens aiment tout le monde" ? Ce matin j’ai marché dans une crotte, c’est un complot du système pour me victimiser la journée, ouin-ouin. Toquards.


        • 1 vote
          Caracole Caracole 11 juillet 2013 14:24

          merci Karvok, j’ai ri ^^


        • 2 votes
          Pablo el GENIO Pablo 11 juillet 2013 12:07

          Attali, l’Uxley et le Orwell du pauvre, pour ne pas dire "des misérables" au vu du mental de tous ceux qui plébiscitent sa "vision" du futur....Fort heureusement, ses projections ont cette bien agréable manie de ne jamais se réaliser, contrairement à celles des deux génies cités en début de post..


          • 14 votes
            Rick Rick 11 juillet 2013 15:28

            Je ne pense pas qu’Attal soit un visionnaire doté d’un esprit d’analyse particulièrement extraordinaire mais plutôt un "lobbyiste" dans le secret des "loges" au fait d’un certain nombre de facteurs dont nous ne sommes pas au fait et pour cause, nous n’avons pas de projet qu’il soit sociétal ou messianique.
            Il faut bien comprendre que le but officieusement officiel de la maçonnerie est de construire un monde harmonieux débarrassé de toute violence physique, contrainte matérielle et morale.
            C’est le contrat auquel adhère la majorité des humanistes (pour certains sincèrement, pour d’autre dans le but de se créer un carnet d’adresse) souhaitant entrer en maçonnerie.

            Cela ne peut être mise en place que par l’acceptation de la masse de sa mise en esclavage volontaire. ( Tout autre projet sociétal dès lors qu’il est accepté par les masses est aussi une sorte de mise en esclavage volontaire)
            En cela Attali contribue à faire accepter au commun que, quoiqu’il advienne, la nature humaine étant tellement pourrie, nous passeront forcément par ces periodes de chaos et destruction ( conséquent au fait religieux entre autre ) et qu’il faudra finalement que l’on accepte ce projet de gouvernance mondiale si l’on souhaite sortir définitivement du cercle calme tension crise chaos.
            Une sorte d’Etat laïc mondial bâtie a partir d’une page blanche, from scratch comme on dit dans le Wisconsin. 
            Ce n’est pas un projet, c’est une échéance inéluctable comme la pluie ou les tremblements terres.
            Ce sont des dynamiques indépendentes de la volonté des hommes.
            Il y’a un peu de vrai dans ce constat mais ce qu’Attali fait semblant d’omettre c’est que depuis au moins 200 ans et plus encore depuis la fin de la 2ème GM nous avons assisté a une convergence spéctaculaire des interets politico-financiers qui depassent largement le cadre des frontière et des Etats.
            Et que, de fait, les évènements auquels nous assistons aujourd’hui ne sauraient être le fruit du complet hasard, c’est même plutot dans l’interet de la vision maçonnique du ordo ab chao d’organiser ce même chaos.
            La nature humaine n’étant pas tant de creer le mal quoi qu’il arrive mais plutôt de faire le mal lorsqu’on excite ses penchants pervers et faire le bien lorsqu’on l’y incite. ( J’entend par bien tous ce que l’humanité partage comme valeurs communes)
            Si l’esprit de l’homme n’était pas si facilement influençable, pourquoi dépenser des milliards chaques année dans la publicité.

            Ne manque plus dès lors qu’a apporter ses solutions toute chaude du fournil en bon politicien sinique le moment venu.


          • 1 vote
            Pablo el GENIO Pablo 11 juillet 2013 16:19

            Très beau et très juste post..... bien trop rares sur Ago/Tv ! Je vous en remercie, infiniment, un vrai régal. Bonne journée à vous.


          • 1 vote
            maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 16:26

            @Rick

            -En cela Attali contribue à faire accepter au commun que, quoiqu’il advienne, la nature humaine étant tellement pourrie, nous passeront forcément par ces periodes de chaos et destruction (…)Ce n’est pas un projet, c’est une échéance inéluctable comme la pluie ou les tremblements terres.Ce sont des dynamiques indépendentes de la volonté des hommes(..). l y’a un peu de vrai dans ce constat mais ce qu’Attali fait semblant d’omettre c’est que (…)les évènements auquels nous assistons aujourd’hui ne sauraient être le fruit du complet hasard, c’est même plutot dans l’interet de la vision maçonnique du ordo ab chao d’organiser ce même chaos. 

            R : Je pense que c’est les deux : des volontés impulsent des dynamiques qui rétroagissent sur ces mêmes volontés.

            Les sujets créent la structure qui se met en mouvement et devient une dynamique autonome immanente qu’ils ne contrôlent plus et qui retombe sur eux. Ce n’est pas exactement le « tout structure » puisque le sujet, même pris dans une dynamique holistique qui le dépasse, a des intervalles de mouvements lié à sa propre volonté. Ce n’est pas non plus le tout sujet parce qu’au-delà de ces intervalles, le sujet ne peut rien faire.

             

            Donc oui il y’ a des hasards des enchainement s de faits non programmés que des Etats major essaient de comprendre pour établir des plans pour rester au sommet.

             

            -Si l’esprit de l’homme n’était pas si facilement influençable, pourquoi dépenser des milliards chaques année dans la publicité.

             

            R / On pourrait répondre « Si l’esprit de l’homme était  si facilement influençable, pourquoi dépenser des milliards chaque année dans la publicité » ?

             

            -La nature humaine n’étant pas tant de creer le mal quoi qu’il arrive mais plutôt de faire le mal lorsqu’on excite ses penchants pervers et faire le bien lorsqu’on l’y incite. 

             

            R / Mais donc il n’y a plus une seule parcelle de libre arbitre ? Dans ce cas, ces oligarchies maçonniques là n’en sont pas dotés non plus … il n’y a plus aucun responsable puisque finalement lorsqu’ on fait le mal c’est parce qu’on nous y a incité, mais c’est valable aussi pour les oligarchies si on voit les choses comme ça !!!


          • 4 votes
            Flamm Flamm 11 juillet 2013 12:10

            Ah ces polygraphes faiseurs de brouillard qu’on aiment tant en France...


            Je m’interroge encore et encore sur l’attention (toujours) plus grande accordée par la sphère publique à des personnes qui ont démontré leurs incapacités chroniques à saisir correctement un fait ou une idée. 
            Et surtout se sont toujours trompés dans leurs interventions publiques ce qui finalement cantonnent ces " intellectuels" au débat de diversion (comme ci la masse n’étaient pas déjà assez abrutis comme ça !)


            • 3 votes
              Juste Juste 11 juillet 2013 12:29

              Avant, on illustrait simplement ce que dit Attali en BD. C’était plus facile à comprendre pour les foules.



              • 1 vote
                Caracole Caracole 11 juillet 2013 13:36

                Intéressante cette BD, merci juste, même si je ne suis pas d’accord avec son propos, j’espère sincèrement qu’elle ne sera pas censurée par la modération car c’est un vrai document historique !
                .
                J’ai noté à la dernière page un slogan qui semble avoir fait des émules dans les années 2000 : "la réconciliation nationale"... Etonnant de voir que ce terme de "réconciliation" ait émergé politiquement dans la France de Pétain à partir de la désignation d’une communauté (les juifs ici décrits d’emblée comme "pouilleux" et venant d’un "ghetto") comme bouc émissaire.
                .
                La réconciliation, reprenez moi si je me trompe, est ici celle avec l’Allemagne, en l’occurence nazie. Aujourd’hui, si le parti nommé Egalité et Réconciliation a sans aucun doute utilisé la résonance historique de ce terme, semble vouloir déplacer la réconciliation sur un plan communautaire (français de souche et immigrés intégrés). Le bouc émissaire est toujours le même, et un but commun semble être poursuivi : la restauration de la Nation forte.
                .
                La question qui me parait évidente est celle-ci : la Nation construit-elle toujours sa force sur une volonté d’annihilation des communautés qui la compose ? Ou cette volonté d’annihilation ne marque-t-elle pas le début de la fin de la Nation qui en sacrifiant une communauté, donne le plein pouvoir à une autre, et voit ainsi l’échec de son projet d’unification.


              • 3 votes
                maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 12:38

                Bon , le but de cet article était pour reprendre les mots que j’ y ait mit "comprendre précisément son propos ( celui d’ Attali )pour l’analyser en allant au-delà de l’hystérie émotionnelle qu’il suscite".

                Je dois reconnaître que c’ est raté ... smiley

                • 1 vote
                  Caracole Caracole 11 juillet 2013 13:13

                  Non, je trouve ça assez réussi, dommage qu’aucun commentateur n’ait réellement lu ton article et regardé la vidéo (j’avoue que je me suis contenté de ton article, très bien écrit).
                  .
                  Je déteste Attali, et il faut reconnaitre que ses prévisions ont souvent été très foireuses. Mais j’apprécie la perspective avec laquelle tu as amené sa pensée pour déconstruire cette idée qu’il serait un simple artisan d’une pensée unique partagée par tous les dirigeants juifs et franc maçons qui dirigerait notre monde vers le chaos.
                  .
                  Il fait sans conteste parti de ces intellectuels influents dans les cercles de pouvoir de la République, ainsi que dans certains milieux financiers, mais il est plus qu’évident quand on le lit que son propos se veut souvent assez original, et très différent de l’orthodoxie juive, libérale ou je ne sais quelle communauté idéologique (savez vous par exemple que Finkelkraut, et même BHL, sont perçus comme des traîtres par les sionistes pur jus ?!).
                  .
                  Bref, c’est un penseur à part entière, même si je le trouve assez mauvais, il a le mérite de se saisir de questions dont nous devons en effet nous emparer. 


                • vote
                  Karvok 11 juillet 2013 13:13

                  J’ai pas envie de me taper les vidéos, pour l’instant du moins, mais le résumé est intéressant (quoique j’ai l’impression que tu y as plaqué tes idées et thèmes, qui ne m’ont pas l’air d’être très attaliens, ou tout juste anecdotiques chez lui). Je ne te dirais pas merci parce que t’es un batard (je préférais dire salaud, mais je me conforme aux moules), en tout cas c’est autrement plus intéressant que les délires hystériques des persécutés imaginaires.


                • 3 votes
                  pegase pegase 11 juillet 2013 13:21

                  On en revient à ce qui dit Asselineau sur l’EU, les intérêts des pays sont trop différents, ils vont te raser le bocage en France pour faire des immenses plaines de culture extensive, exploitées déjà avec des machines automatisées, ils vont mettre à genoux l’industrie pour que le pays ne puisse pas se relever (c’est déjà bien avancé), ils continueront leur spéculation sur les matières premières ...etc ..


                  Est ce que les français veulent ça ? (comme dit souvent Cassia, les gauchistes foncent droit dedans tête baissée, sans s’en rendre compte)

                  Effacer les nations ....bien, mais il y aura toujours des déséquilibres ; et il faudrait aussi effacer les multinationales qui se comportent désormais pire que les pires dictateurs !

                • vote
                  Caracole Caracole 11 juillet 2013 13:39

                  "On en revient à ce qui dit Asselineau"
                  Non c’est toi qui y revient car tu es un fanatique méprisable qui ne sait pas sortir de son système de pensée limité pour s’ouvrir à d’autres perspectives. En fait le partisan de la pensée unique ici, c’est bien toi pégase.


                • vote
                  maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 13:45

                  Enfin des commentaires différents de « beuuuu Attali pas beau » ( avec celui de haze ).

                  @pégase

                  Ce que veulent les français c’ est de consomer , pour consommer il faut des profits , pour faire des profits , il faut mécaniser donc comme tous les autres ils sont reponsables de la dynamique.

                  Pour ce qui est d’ éffacer les nations , rien n’ est sur , dans ma conclusion je réfute la thèse d’ Attali pour dire que le capital peut se servir des Etats ( des décombres en fait ) contre les peuples.

                  @karvok

                  -Je ne te dirais pas merci parce que t’es un batard (je préférais dire salaud, mais je me conforme aux moules)

                  R /Je ne sais pas pourquoi mais je sens que c’ est un compliment. smiley

                  @caracole

                  Attali a une influence incontestable dans certains milieu mais pas celle que l’ on croit. Je veux dire que son combat est d’ arriver à la phase d’ hyperdémocratie sans passer par celle d’ hyper empire et d’ hyper conflit mais bon il n’ y crois pas trop …moi non plus d’ ailleurs !


                • 2 votes
                  Karvok 11 juillet 2013 13:52

                  Si tu prends Cassia comme référence, il y a forcément un problème. Les "gauchistes" comme tu dis, n’ont certes rien contre l’europe, mais beaucoup contre l’ue. Et pendant que les cul béni fascistes discours sur agoravox, ça fait presque 15ans que les "gauchistes" se font matraquer, enfermer voir tuer lors des grands évènements "européistes" ou "mondialistes" (comme vous dites), par les forces de polices ou de l’armée européennes. Vous étiez où tout ce temps là ? Vous faites quoi actuellement ?


                • vote
                  maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 14:01

                  De toute façon , là gauchiste ou pas gauchiste n’ est pas la question , ça va au delà des clivages politiques puérils.Il n’ y a pas des responsables d’ un coté et des victimes innocentes de l’ autre , on est tous responsable collectivement de cette dynamique lugubre qui est sur le point de dérailler ...


                • 2 votes
                  Al West Al West 11 juillet 2013 14:22

                  Machiavel,
                   
                  Attali est un as de la dialectique, il sait parfaitement mélanger le vrai du faux, un champion de l’enfumage, toutes catégories confondues, au-dessus c’est le soleil disent certains. Arriver à l’hyperdémocratie sans passer par l’hyperempire ou l’hyperconflit, il sait pertinemment que c’est impossible, notamment à cause de trois facteurs :
                   
                  - l’augmentation constante de la population dans un monde aux ressources naturelles finies,
                   
                  - les avancées de la science dans le domaine technique (mécanisation, informatique, etc.) qui rendent l’existence des ouvriers contingente, voire nuisible vu la raréfaction des ressources naturelles,
                   
                  - les avancées de la science dans le domaine médical et du transhumanisme, qui vont de pair (les gens qui vont naître dans la prochaine décennie pourront potentiellement vivre plusieurs centaines d’années).
                   
                  À partir de ces trois constats, qu’Attali avait déjà fait dans les années 1970 (je me souviens parfaitement de l’émission au cours de laquelle il en parlait, même si à l’époque on ne parlait pas de centaines d’anées d’espérance de vie), il est nécessaire :
                   
                  - d’une part de réduire considérablement la population actuelle,
                   
                  - d’autre part de redéfinir la notion de famille (puisqu’avec des humains vivant plusieurs centaines d’années, pour avoir une population stable, il faut uniquement 2 enfants par couple, ou 1 enfant par personne si celui-ci est conçu in-vitro, ceci sur une période très longue).
                   
                  Sachant cela et qu’Attali est donc parfaitement au courant que l’avènement de l’hyperdémocratie ne peut se faire sans les deux phases précédentes, au cours desquelles la population est liquidée, notamment les classes les plus attachées à la notion familiale traditionnelle, on peut douter de la bonne foi du bonhomme.
                   
                  Ce qui me fait doucement sourire, c’est que dans son scénario, si j’en crois ton texte, les hypernomades font momentanément certaines erreurs humaines dues à l’influence du capital. Mais les hypernomades sont parfaitement au courant de ce scénario et ne feront pas d’erreurs sous l’influence du capital, au contraire, ils sont parfaitement conscients des mécanismes qui sont nécessaires à l’avènement de cette hyperdémocratie.


                • vote
                  maQiavel machiavel1983 11 juillet 2013 14:49

                  Bonjour Al West

                  En fait , tu dis la même chose qu’ Attali : il serait mieux de passer à l’ hyperdémocratie sans guerre mais ce n’ est pas possible …

                  Je suis d’ accord avec ça , je pense la même chose ( enfin bon , son hyperdémocratie ressemble beaucoup au meilleur des mondes ,s’ il y’ a des réserves de sauvages comme dans le roman c’ est à dire des communautés autonomes , pourquoi pas ? ).

                  Concernant les hyper nomades ,moi je ne crois pas que tous ( donc 100 millions d’ hommes ) vont comploter pour faire advenir l’ hyper démocratie. Je pense qu’ ils seront effectivement influencé voir manipulé par les exigences de rentabilités et que cela vas provoqués des dégâts dues à des enchaînements de faits programmées ou non !Ce qu’ Attali explique , c’ est que l’ avènement de l’ hyper démocratie se fera si on sort de la logique actuelle , celle de la rentabilité du capital , par une prise de conscience collective ( jusque là je suis d’ accord à 100 % ) dont les trans-humains seront les vecteurs ( bon là ça part en vrille smiley )



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès