• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kubrick & The Illuminati

Kubrick & The Illuminati

Avez-vous réellement compris le film "Eyes Wide Shut" ? Le film posthume de Stanley Kubrick.

Une production GASFACE.NET

 

Tags : Théâtre Sexe People Violence Nouvel Ordre Mondial Oligarchie Scientologie Mafia Pédocriminalité




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • 9 votes
    Caracole Caracole 1er août 2013 13:57

    lui voit une pyramide, moi désolé après avoir vu et revu la séquence, je ne vois toujours que le magnifique fessier de Nicole... chacun ses lubbies ;)


    • 10 votes
      Hieronymus Hieronymus 1er août 2013 14:38

      perso je trouve Kidman très classe
      mais question sexy, je préfère les popotins un peu plus ronds
      disons un plus généreux charnellement, question de volume..
      chacun ses goûts smiley


    • 3 votes
      Nigari nigari 1er août 2013 20:48

      D’ailleurs, les admin d’AgoravoxTV ont bien capturé l’image de cette agréable silhouette pour illustrer l’article. ^^


    • 10 votes
      flognarde flognarde 1er août 2013 14:04

      Le titre est grossier mais le docu est par moment intéressant...

      N’en déplaise aux fous furieux de la conspiration, l’analyse est assez subtile et échappe aux conclusions hâtives. 

      • 8 votes
        Pyrathome Pyrathome 1er août 2013 14:59

        Bien vu, voilà un article à ce sujet...
        .
        http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20110619214508AAjQtZK
        .
        Kubrik a certainement voulu alerter l’opinion ? 
        Le "satanisme" et sur les sectes s’y afférant qui pullulent dans les "sphères élitistes"....


        • 6 votes
          Nigari nigari 1er août 2013 16:18

          Décodage du film "Eyes Wide Shut" :
          PART1
          PART2


          • 5 votes
            Lord Volde lord volde 1er août 2013 20:58

            J’aime bien les interventions peu fréquentes mais toujours à bon escient de Nigari. Le documentaire proposé est vraiment intéressant à plus d’un titre : explications limpides et visualisées ; parallélisme des formes et d’identité ; comparaisons analogiques et téléologiques ; renvois complémentaires et prorogatifs ; révélation des dimensions cachées non perceptibles à l’œil nu ; à vous de jouer.


            Merci Nigari smiley

          • 3 votes
            tobor tobor 2 août 2013 19:51

            A-t-on la certitude que le montage du film est conforme à ce que voulait en faire Kubrick ???


          • 5 votes
            Nigari nigari 1er août 2013 16:30

            À voir également : Rosemary’s Baby

            "ce film est l’histoire du pouvoir destructif de la sorcellerie. Quand Rosemary (Mia Farrow) et son mari (John Cassavetes) emménagent dans un appartement de Manhattan, tout commence à prendre un tour bizarre. La grossesse de Rosemary ne fait que renforcer la situation menaçante. Bientôt Rosemary découvre qu’elle ne peut même pas faire confiance à l’accoucheur, pourtant d’excellente réputation. Sidney Blackmer et Ruth Gordon (qui a remporté un Oscar® pour son interprétation) sont les voisins inquiétants, qui ont des visées sur l’enfant qui va naître. Un film culte."


            • 5 votes
              Pablo el GENIO Pablo 1er août 2013 19:55

              Bonsoir Nigari, et tout d’abord merci pour le temps et les efforts que tu donnes afin de dénoncer et révéler cette réalité tellement abjecte que nombre préfèrent la railler, voire la nier, j’ai nommé la pédocriminalité de réseaux. Quant au film, il a été supervisé par Anton Lavey, le créateur de l’Eglise de Satan, et la prière de fin que des millions de spectateurs ont pu écouter très innocemment à travers le monde est une véritable ode satanique offerte à Satan et à son avènement en ce monde ; c’est A.Lavey qui l’a révélé des années plus tard.


            • 2 votes
              Nigari nigari 1er août 2013 21:06

              Bonsoir et merci Pablo,
              ça change des attaques et des railleries.
              _____________________________________
              Intéressante cette connexion avec Anton Lavey.
              Le personnage qui drague Alice pendant la soirée huppée se nomme Sandor Szavost, en clin d’oeil à Anton Szandor LaVey, auteur de la bible satanique (2006) et fondateur de l’église de Satan.
              A.LaVey aurait supervisé le film ? Si tu avais quelques liens, ce serait bienvenue, merci.


            • 2 votes
              Pablo el GENIO Pablo 1er août 2013 21:32

              @ Nigari
              Malheureusement, je ne sais mettre les liens. Voilà ce que je peux te dire : Tout débute en 1967. Polinsky fait des recherches pour son futur film "Rosemary’sbaby", afin d’adapter à l’écran le best-seller d’Ira Levin ; le jeune producteur européen recherche un conseiller sur la possession et les rituels sataniques et se tourne vers le maitre de l’Eglise de Satan, Anton Lavey. Ce dernier élevé par ses quelque quinze mille disciples au rang de grand pretre, apparait ainsi dans le générique du film, comme conseiller occulte. Polinsky se sert meme de Lavey pour la promotion du film et lui offre un role, celui du Diable qui viole Rosemary, role tenu par Mia Farrow. Bonne soirée à toi et bon courage.


            • 2 votes
              Nigari nigari 1er août 2013 22:25

              Ah ! pardon je pensais que tu parlais de Eyes Wide Shut....
              .
              Merci pour le complément.


            • 4 votes
              ffi 2 août 2013 00:46

              Et après il y en a qui s’offusquent quand certains évoquent la promotion du satanisme dans les médias de masses...
               
              J’ai toujours trouvé que les Film de Stanley Kubrik avaient quelque chose de glauque.
              De toute façon, sans avoir eu besoin de connaître les dessous des productions cinématographiques, cela fait longtemps que le cinéma ne m’intéresse plus.
              C’est manifestement du bourrage de crâne.


            • 5 votes
              Duke77 Duke77 2 août 2013 12:40

              Ffi, tu es un peu injuste sur ce coup là. Kubrick, à l’opposé des navets-blockbusters qui sortent à foison, s’est démarqué en faisant des films qui mettent en avant les sujets censurés. Son oeuvre est donc un acte de résistance dans le milieu cinématographique. Il n’échappera à personne qu’il n’a pas survécu à sa dernière oeuvre Eyes Wide Shut...


            • 2 votes
              Marc Marc 1er août 2013 16:46

              Sans remettre en doute la filmo de Kubrick et le doc (les seuls films sur lesquels j’ai accrochés sont : 2001 (en plus du bouquin), full métal jacket et un vague souvenir de Spartacus), à quoi sert-il de mettre des symboles et messages cachés, alors que pour les comprendre et les voir, il faut être soit initié ou bien informé, donc pas à la portée du gars qui est venu se rincer l’œil ou passer un bon moment.
              .
              Comme le coup du 9/11/01 dans Matrix sur le passeport de Néo ou dans retour vers le futur. Une date que l’on ne comprend que lorsque c’est arrivé et qu’il a fallut cherché dans les vidéos des films. Simple coïncidence dans cette multitudes de productions hollywoodiennes ou vrai avertissement ??????


              • 8 votes
                Nigari nigari 1er août 2013 22:15

                Ça fait partie du ’Grand Théâtre’, ou chacun y joue son rôle, y compris les ’affreux’.
                Il y a plusieurs degrés de lecture dans beaucoup de choses ici-bas.... Ces productions cinématographiques passent les générations et sont peut-être aujourd’hui plus déchiffrables qu’à l’époque ou le film est sortie.
                C’est l’époque des Révélations, d’un côté Satan s’affiche publiquement de plus en plus, de manière symbolique et philosophique, d’un autre côté la Lumière (la Véritable) éclaire toute cette ombre et permet pour qui se le permet de comprendre de plus en plus la situation terrestre.
                D’un côté nous chutons, mais de l’autre nous avons l’occasion de connaître les dessous des cartes (relativement mais suffisamment à notre niveau) et les ’affreux’ ne peuvent pas contenir totalement la connaissance qui est à disposition, c’est une Loi du Grand Théâtre ou l’humain a le choix de chercher par lui-même, de remettre en question et de changer.
                Donc ils s’acharnent à manipuler les consciences pour ne pas qu’elles dévient, qu’elles sortent de la route..... ça c’est une guerre. Tout cela devient clair comme de l’eau de roche.
                .
                Pour reprendre le slogan du site VigilantCitizen :
                .
                "Symbols Rule The World, Not Words Nor Laws" =
                .
                Les symboles gouvernent le monde, pas les mots ni les lois
                ________________
                Une autre chose est que plus il y a de personnes à s’intéresser, saisir/comprendre et accepter une certaine réalité..... Plus cela défriche le chemin de compréhension et d’acceptation pour les autres, càd que cela devient plus accessible pour la masse (ça rejoint la théorie du 100è singe ou des égrégores).
                Pour ce qui est des réseaux pédo-sataniques/contrôle mentale, un des pires sujets à accepter comme une réalité, plus il y aura de personnes à en prendre conscience, plus les réseaux se fragiliseront..... Après, la manière dont ils tomberont ne nous appartient pas.
                .
                Pédocriminalité : Marion Sigaut redonne un peu d’espoir


              • 1 vote
                tobor tobor 2 août 2013 19:56

                Les messages cachés et les allusions détournées sont le propre de la création en temps de censure. Soit du côté opprimé pour pouvoir s’exprimer moyennant un code subtil, soit du côté du pouvoir pour endoctriner les masses avec un code souvent grossier !


              • 1 vote
                tobor tobor 2 août 2013 20:14

                @Nigari : C’est exactement ça !
                À chaque époque, la manipulation médiatique semble sûre d’elle et déploie les moyens et les "carottes" en vogue. Le public est d’office considéré crédule et sans analyse critiques au-delà du scénar, du jeu d’acteurs et de la qualité de l’image., ce qu’il est en général !
                C’est avec le recul des années qu’on décèle clairement les entourloupes et apprend à les reconnaître cependant qu’elles ont déjà évoluées.
                Hollywood est tout entier un outil de propagande dont je ne serais pas étonné que toute la production fasse l’objet de subtils ajouts et distorsions dictée par une même source de contrôle incontournable.
                .
                Des indices-cachés laissés par Kubrick dans ses films ont vraisemblablement passés discrétos un comité de censure mâlin mais pas très fûté !


              • 1 vote
                Marc Marc 1er août 2013 16:49

                Au fait, quand est-il de ton site plusieurs fois attaqué ?


                • 3 votes
                  Hieronymus Hieronymus 1er août 2013 18:14

                  "qu’en est il"


                • 1 vote
                  Marc Marc 1er août 2013 19:37

                  oups !!!!! désolé je ne me suis pas relu (la honte)


                • 4 votes
                  Nigari nigari 1er août 2013 23:29

                  Si tu parle de Pedopolis, l’archive intégrale est téléchargeable ici : (faute de mieux pour le moment)
                  .
                  http://fzip.li/ft2K


                • vote
                  gerfaut 1er août 2013 17:15
                  Analyse subtile en effet.

                  Je n’ aime pourtant pas tellement passer des heures à tenter de comprendre des scènes, je pense qu’ une bonne histoire doit suffir à interesser les gens et à porter l’ intrigue, tous ces symboles cachés, ces artifices cachent en fait le manque d’ un bon scénario, d’ une bonne histoire. 

                  Mais s’ il y a un film caché, alors là d’ accord je demande à voir. J’ avais eu l’ idée d’ un film avec des scènes que l’ on pourrait mélanger à l’ infini et qui ferait toujours sens, ce qui donnerait un film différent à chaque fois. C’ est sans doute impossible à faire, et c’ est une recherche simplement d’ intérêt formel, juste esthétique. cela mène sans doute le cinéma nulle part. Rien ne vaut une bonne histoire.

                  • 1 vote
                    ffi 2 août 2013 00:49

                    Bof, j’ai toujours les films de Kubric bizarre.
                    ils ont un arrière-goût de Glauque.


                  • 1 vote
                    Haze Haze 1er août 2013 18:36

                    Hijack, je vois que nos commentaires ont été effacés ...
                    Mon message était ironique je tiens à préciser, je sais pas comment ca a tourné -_-


                    • 2 votes
                      Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er août 2013 18:43

                      Intéressante analyse qui ne tombe pas dans le piège des terribles simplifications. Le commentaire de Laurent Vachaud, calme et subtil, nous permet d’entrer bien plus profondément dans le symbolisme discret du cinéma que les dénonciations vociférantes et simplificatrices pratiquées par les chasseurs de démons fanatiques. 


                      Ce qui nous permet aussi de voir que le cinéma américain ne produit pas que des films de bourrins, contrairement à ce qui est dit parfois trop rapidement. J’ai trouvé ce film de Kubrick plutôt ennuyeux malgré tout, je pense qu’il manque de ressort. En même temps, c’est un film sur la frustration et l’incommunicabilité, alors il nous laisse frustrés et n’offre pas de résolution. Comme l’indique la fin du document, l’erreur serait de croire que c’est un film qui affirme positivement une thèse, délivrant un message caché qui devient évident si on sait le décrypter. Au contraire, nous restons sur une sensation d’incertitude et de malaise, qui met autant en doute notre solidité mentale que la confiance que nous pouvons avoir en notre environnement social. Nous sommes immergés dans un monde dont les règles nous sont inconnues, sur une scène de théâtre illusionniste dont nous ne connaissons pas les coulisses. 


                      • 4 votes
                        Gollum Gollum 2 août 2013 09:32

                        Bon j’arrive un peu après la bataille..


                        Qu’il y ait des cultes sataniques cela est pour moi une évidence. Il y en a toujours eu.

                        Que des élites friquées se fassent des émotions fortes avec des femmes sacrifiées, des enfants sacrifiés, ou quand elles font vaches maigres avec des SDF récoltés sous les ponts cela est plus que probable..

                        Ceci dit le gros problème quand on parle de ces problématiques est que les gens qui le font mélangent un peu tout et n’importe quoi..

                        Je ne vais pas y revenir. Quant à Bill Schnoebelen c’est visiblement un escroc qui vit de ses conférences et d’un public hyper-crédule..

                        Le problème est que ce genre de public hyper-crédule prend des proportions effarantes du fait d’une sous-culture globale de masse et d’une déficience globale de l’esprit critique..

                        Et ça aussi c’est effrayant. Même si dans ce cas il n’y a pas de cadavre..

                        Ceci dit les méthodes souvent cruelles de la maffia sont pour moi tout aussi sataniques que ces crimes rituels.. On en parle peu parce qu’il n’y a pas le côté folklorique que certains affectionnent tant.. Mais pour moi il n’y a aucune différence.

                        J’ai franchement parfois l’impression que ces personnes se focalisent sur ces crimes rituels et les utilisent pour lutter globalement contre ce qu’ils appellent l’occultisme qu’ils considèrent comme encore plus satanique que le sadisme lui-même.. et qui sont des choses qui les effraient, avec force fantasmes à la clé..

                        Hors il n’y a pas plus satanique que le désir de faire du mal à autrui et que de vouloir le détruire. Pour moi Monsanto et certaines façons de faire de bien des entreprises sont pour moi plus sataniques par essence que ce que certains fantasment sur ce qu’on appelle l’occulte en général..

                      • 1 vote
                        Nigari nigari 4 août 2013 02:28

                        Vous parlez de Bill Schnoebelen sans même poser un lien.....
                        __________________________________________

                        http://www.youtube.com/watch?v=14oTnYJGKsc



                      • vote
                        Nigari nigari 4 août 2013 02:46

                      • 1 vote
                        Gollum Gollum 4 août 2013 12:34

                        Oui vous avez raison de donner ces références.. On voit mieux ainsi à quel charlatan on a affaire... smiley


                        S’il n’est pas charlatan il est bon pour l’HP.. 


                        Ainsi qu’une autre dingue du même style et qui le soutient : http://www.hiram.be/Decrypter-Michelle-d-Astier-de-la-Vigerie_a1155.html

                        Notons que pour Schnoebelen, cathos et FM c’est du pareil au même, ffi va en faire une attaque.. smiley

                        Et vous Nigari vous êtes une "born again" aussi pour cautionner de tels délires ?

                        Schnoebelen est si peu dérangeant avec ses délires, qu’il a sa page Wikipédia alors qu’Asselineau peut toujours courir...

                        Tout cela rendrait presque les FM sympathiques. Bref, avec de tels "énergumènes" la pédophilie de réseau qui est probablement un phénomène réel, se trouve paradoxalement défendue par tous ces illuminés ! Un comble...



                      • 1 vote
                        Gollum Gollum 4 août 2013 18:34
                        il fallait oser.

                        Mais il ose tout le bonhomme.. Il a été vampire. Il a fait l’amour avec des démons femelles. Initié à tous les hauts grades des illuminatis, FM, witchcraft, etc..

                        Il a vu des ses yeux vu une centaine d’OVNIS.. smiley  (puisqu’il le dit..)

                        Et faut surtout pas se poser la question de savoir si c’est vrai ou pas hein smiley

                        On gobe tout cul sec ! Et on vénère le grand gourou pourfendeur des forces sataniques smiley

                        Comme on dit plus c’est gros et plus ça passe..

                        PS : Dans le genre qui osait tout y avait à une époque le grand gourou martiniquais du Mandarom qui se baladait dans tout l’espace interstellaire et qui avait combattu nombre d’Aliens..

                      • 3 votes
                        Talion 1er août 2013 20:21

                        Mouais... C’est intéressant mais j’ai un peu de mal à adhérer...
                        .
                        J’ai quand même l’impression que parfois on essaye de s’acharner à expliquer des détails qui ne méritent pas tant d’efforts.
                        .
                        L’affiche avec "Monarque" marqué dessus par exemple, ou encore les trois types à la fin qui se barreraient en embarquant la gamine du couple... Heu... On n’est pas un peu large là dans les interprétations ?...  smiley
                        .
                        Je ne suis pas persuadé que Kubrick ait cherché à transformer ses films en un gigantesque jeu de piste dénonçant une cabale dont il aurait vu les exactions.
                        Ça me parait gros et les indices un peu maigres.
                        Enfin bon... Ce n’est que mon humble avis...
                        .
                        Et puis surtout les ours en peluche symboles de la pédophilie aux USA... S’il vous plaît restons sérieux ! Ce privilège est laissé à un seul ours en peluche.  smiley 


                        • vote
                          Al West Al West 1er août 2013 20:55

                          Je n’ai pas vu cette vidéo, mais j’avais trouvé très pertinente l’analyse à propos du film Shining et des allusions à sa participation au tournage d’images d’images lunaires sur Terre. Un bon article en français :
                           
                          http://www.desillusions.fr/2012/01/shining-le-da-kubrick-code/


                        • vote
                          Claire29 Claire29 1er août 2013 22:23

                          Je préfère cette vidéo même sans traduction,plus authentique et moins prétentieuse :


                          Interview de Bashy Quraishy : le célèbre journaliste et militant des droits de l’homme a été pris à partie lors de la Conférence annuelle de la Fecris à Copenhague.


                          • 3 votes
                            eQzez edzez 1er août 2013 23:16

                            Démonstration convaincante et séquences qui vallent le coup d’oeil.


                            Aaron russo avait fait un film sur les conspirateurs ; un fauteuil pour deux avec eddy murphy : je le recommande.

                            • 1 vote
                              Hieronymus Hieronymus 2 août 2013 00:25

                              perso je n’ai pas aimé ce film même si je reconnais à Kubrick un immense talent de cinéaste : prises de vue somptueuse, musique envoutante (valse russe)

                              1) je déteste Tom Cruise (p’tit con inculte)

                              2) c’est l’histoire de sales gosses de riches qui ne savent plus quoi inventer pour moins se faire chier, à ce sujet je ne comprends pas pourquoi Kidman n’accepte pas les avances du Hongrois, il a bien plus de classe que tous ces ploucs d’amerloks !

                              3) le scénario piétine, glauque, malsain, traine incroyablement en longueur, sans la vue des putes de luxe dressées à poil (années 90 pas encore d’épilation) sur leurs échasses, on aurait envie de crier "remboursez" tellement on se fait suer... mais même là, le déroulé est torve, confus, indigent, avec une musique stridente cadrant mal avec l’érotisme des créatures, quel sinistre récit si il y a vraiment un récit ?

                              .

                               

                              le message dans tout cela ?

                              car à chaque film de Kubrick, on assiste à une inflation d’exégèses en tout genre de critiques "autorisés" ou auto-proclamées (ce qui revient au même)

                              c’est du Balzac, la comédie humaine, les luttes pour le pouvoir, la cruauté des rapports humains, la servilité la lacheté et le voyeurisme de la masse, transposé à New York fin XXème, donc + de fric et + de cul, bon c’est à peu près tout...

                              comme écrivaient les profs en tête de la copie : "peut mieux faire"

                               


                              • 3 votes
                                Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 août 2013 03:18

                                Oui, le film manque beaucoup de consistance, et du coup on lui cherche une signification dans les détails parce que rien dans l’histoire ou l’action n’offre un contenu évident. Il y a aussi le côté cul coincé des puritains qui est agaçant dans ce film (comme s’il fallait vendre son âme au diable pour se faire une partouze, assez conventionnelle au demeurant). 


                                En fait à la place de Tom, je ne serais pas allé à cette soirée débile et guindée de style vénitien ringard et j’aurais passé tout le temps du film à réconcilier Nicole avec son corps et ses désirs. 
                                Dans les 5 dernières minutes du film, j’aurais évidemment quand même sauvé le monde en stoppant un météorite avec mes mains, histoire que Bruce et Arnold ne se moquent pas de moi. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès