• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’utopie diplomatique du président Macron

L’utopie diplomatique du président Macron

Interview de Bassam Tahhan, spécialiste du Moyen-Orient et de la Syrie, le 26 septembre 2017

Tags : International Emmanuel Macron Diplomatie




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 3 votes
    troletbuse 27 septembre 09:37

    Macaron, l’impuissant en France et ailleurs, fait son cinéma. Du vent. Mais qui sème le vent récolte la tempête.


    • 5 votes
      Hijack ... Hijack ... 27 septembre 12:12

      Oui, merci Bassam et Saillot, pour toutes ces informations et analyses de Tahhan

      Macron, ne fait que suivre les 2 précédents gouvernements. Nommer Le Drian aux affaires étrangères, veut tout dire : Fabius, la suite ...

      Bassam dit criminels de guerre depuis 6 ans en France ... plus exactement 11 ans, je dirai.

      Enfin, il faut dire qu’aussi bien les USA et ses vassaux que sont l’Europe (dont la France) sont sous les ordres de Bibi.
      De toute manière, tout ce qui se passe en international, Syrie, Corée du Nord, Iran ... et pour faire ultra bref, tout ça fait partie du projet de déstabilisation de la Russie et la Chine, qui seuls sont capables de contrer physiquement le projet diabolique.

      Bravo à Tahhan de confirmer que la figure de proue de l’Islam, ce n’est pas le sunnisme ... (tant que les musulmans ne comprendront pas que la division chiisme/sunnisme n’est là que dans un but précis, depuis 14 siècles --- et qui justifie le dévissement des porteurs de cette dernière religion --- il ne font que servir le même projet diabolique /// dit brièvement) ... en précisant que ni le chiisme, ni le sunnisme ne font partie de genèse de l’Islam.


      • 2 votes
        Debrief 27 septembre 14:00

        Macron voulant entrer dans le jeu international ! Quelle farce. C’est comme si un majordome présent à Yalta voulait donner son avis sur le partage du monde.
         
        Sarko et Hollande/Fabius ont ridiculisé la France en appliquant sans subtilité ni nuance les instructions de Netanyahou. Macron enfonce le clou en se mêlant d’affaires qui visiblement le dépassent et dans lesquelles il n’a rien à faire sinon, au mieux, tenir le porte-voix de la "diplomatie" américaine.
         
        Il ferait mieux de suivre le conseil de Bassam Tahhan : laisse tomber mec, t’es out saperlipopette !


        • 1 vote
          Maître Cube 27 septembre 14:47

          Il faudrait que Frédéric Saillot demande à Bassam Tahhan pourquoi les terroristes qui se sont rendus ont été envoyés en bus avec leurs armes légères dans le gouvernorat d’Idleb ?

          N’aurait-il pas été plus simple de les liquider sur place ?

          L’armée syrienne va-t-elle être obligée de les vaincre une deuxième fois ? Tout ça ne semble pas très rationnel. A moins que les autorités syriennes et russes prévoient de les rendre à Israël ? Ou bien de les retourner contre Israël ?


          • 7 votes
            wesson 27 septembre 15:14

            Macron se révèle être un président de droite (ça ne nous surprends pas) d’un niveau pire que Sarkozy (ce qui est quand même un peu plus surprenant tant il avait mis la barre très haut en matière de vulgarité).


            Pour résumer Macron, il suit exactement les demandes de la politique Allemande pour l’intérieur, il suit exactement les demandes de la politique Américaine pour l’extérieur, et en matière de vulgarité personnelle, là par contre il innove tous les jours.

            • 4 votes
              Croa Croa 27 septembre 19:29

              À wesson,

              Je te trouve modéré ! Macron est plus que « de droite ». Il a derrière lui l’ensemble des puissances d’argent, c’est du fascisme.


            • 1 vote
              Croa Croa 27 septembre 16:12

              Monsieur Bassam Tahhan se trompe à propos de l’effet neutralisant d’une « attaque préventive ».
               Les missiles stratégiques ne fonctionnent pas comme les missiles tactiques. Une « neutralisation des communications » n’a pas d’effet sur eux ! Les deux types de missiles sont, généralement, autonomes à partir du moment où leur propulseur a été mis à feu sauf que les missiles stratégiques le sont complètement. Ce type de missile connaît sa mission à l’avance, il n’a donc besoin que d’une centrale inertielle recalable (simple calibrage) par visée stellaire (les missiles balistiques volent très haut) et reconnaissance du sol à la redescente pour les plus chiadés. Ils n’ont donc pas besoin d’une réception GPS ou d’un autre de ces repères actifs qu’utilisent les missiles tactiques. C’est moins précis mais ils ne sont pas neutralisables !
              Ceci dit, concernant la possibilité de frappe de l’Iran, un missile stratégique à armement conventionnel (non nucléaire) ne saurait faire grand mal. Même un nombre certain de ces missiles ne saurait mettre à mal un pays, pourtant petit, comme Israël.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès