• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La crise de la science

La crise de la science

Crise de la reproductibilité, crise de l'évaluation par les pairs, manipulation des données, fraude, corruption... La science est en crise. Ce documentaire de James Corbett nous en dit plus.

Vidéo originale, transcript et sources.

Un documentaire salutaire à l'heure où nous sommes en permanence abreuvés d'études scientifiques, que ce soit sur le coronavirus ou sur d'autres sujets.

Tags : Recherche Science et techno




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    rogal 24 avril 22:16

    Excellente vidéo.

    Corbett, toujours aussi tonique, montre les différentes composantes de la crise, avec, à l’appui, des cas bien documentés. Il ébauche une réflexion sur les causes, sans prétendre épuiser le sujet.

    Vers 15 : le Climategate, au pas de charge. Peu après 20 :, la grippe porcine...

    Après (ou avec) la pressetituée, les biostituées  !

    Il y a quelques années, plusieurs articles avaient abordé le sujet sur AgoraVox. Ce serait l’occasion de les ressortir.


    • vote
      yoananda2 24 avril 22:41

      pas encore vu. Non ce n’est pas "la science" qui est en crise, mais les sciences "molles" (sociales, médicale, psychologiques). La science (les sciences dure du moins) se porte plutôt bien. Je regarderais et ferais un commentaire sur le contenu plus tard. Oui, les sciences humaines sont devenus pour une bonne partie du Lyssenkisme à la sauce gauchiste. Oui, c’est grave.


      • vote
        Laconicus Laconicus 25 avril 03:45

        @yoananda2

        Pour les prétendues "sciences humaines", la crise date de bien plus longtemps. Non, cette vidéo est plus actuelle et il est ici davantage question de biais et de fraudes en biologie et biochimie, avec des exemples concrets. 


      • vote
        rogal 25 avril 05:09

        @yoananda2
        D’accord pour dire qu’il y crise surtout du côté des sciences molles, en y rattachant le médical (dès que l’argent est en jeu).
        Il n’en reste pas moins que les sciences physiques et quelques autres (paléontologie) ont été secouées par un bon nombre de scandales depuis un siècle, principalement pour des fraudes.
        Tout cela contribue à développer une méfiance à l’égard de ce qui fut tenu pour l’idéal de la certitude.


      • vote
        yoananda2 25 avril 09:33

        @Laconicus
        ha ok ! je vais regarder avec grand intérêt alors. Merci


      • vote
        yoananda2 25 avril 10:22

        @yoananda2
        j’ai vu. Je corrige donc mon propos.

        C’est plus que très grave.

        Bien que comme je l’ai dit, les sciences "molles" soient particulièrement touchées car elles ont été "militarisées" pour contrôler les foules, de même que le domaine médical (qui lui est ultra lucratif), on ne peut exclure que le problème ne soit beaucoup plus généralisé, et notamment, je pense à la science du climat (sachant que je suis réchauffiste, je suis obligé de réviser mes positions à ce sujet).
        Ce qui pose un énorme problème civilisationnel, la encore.
        Si on ne peut plus avoir confiance en la méthode scientifique, tout s’écroule. (Et je dis bien "s’écroule" et non pas "va s’écrouler")
        La coronacrise va accélérer ce phénomène puisqu’on était censé être prémuni par la science du retour des pandémies justement.
        Sachant qu’on a de plus en plus de cas de cancer, obésité, autisme, lgbtisme ...

        Pourtant, le système techno-scientifique continue de produire et d’avancer, toutes sortes de "merveilles", des nouveaux robots spatiaux, l’IA, les smartphones et autres.
        Difficile de faire la part des choses je trouve. Si ce n’est qu’à chaque fois c’est la machine qui gagne contre les humains et le vivant en général.


      • 1 vote
        Gollum Gollum 25 avril 11:45

        Vidéo intéressante.

        Si j’ai bien pigé la fraude a surtout lieu là où les statistiques sont utilisées, où il peut y avoir multifactorialité difficile à gérer...

        Cela montre surtout que le science dépend des scientifiques qui sont des humains comme les autres, chose que j’ai souligné récemment à propos du zététisme..

        La malhonnêteté faisant partie du fond humain, faut pas s’étonner de dérives..

        Bien évidemment la financiarisation totale de nos sociétés ne fait que pourrir tout ceci.. notamment en médecine avec Big Pharma.. l’obligation de résultats aussi. L’utilitarisme.

        Et comme le dit yoananda les sciences dures échappent encore relativement car c’est bien plus difficile avec ces dernières.. et surtout elles échappent assez à la globalité et à l’interdépendance puisque l’on reste avec elles dans de la localité systémique.


        • vote
          rogal 26 avril 11:50

          @Gollum
          « Si j’ai bien pigé la fraude a surtout lieu là où les statistiques sont utilisées, où il peut y avoir multifactorialité difficile à gérer... »
          Les statistiques jouent un grand rôle dans la vulnérabilité de certains domaines (médecine, mais aussi psychologie). Le problème de la Science est loin de se limiter à cela. Demandez ’’fraude scientifique’’ à votre moteur de recherche.


        • vote
          rita rita 25 avril 17:33

          L’innocent assure, le scientifique doute et le sage réfléchit !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès