• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le champion de la pauvreté

Le champion de la pauvreté

En novembre dernier, le chiffre tombait : Le cap des 10 millions de pauvres en France a été franchi. Le début de la Présidence d'Emmanuel Macron avait déjà accentué cette tendance (retrait ISF, baisse des APL etc) et avait prévu d'aller encore beaucoup plus loin (réforme des retraites, réformes de l'assurance chômage), mais un autre phénomène est venu encore renforcer la pauvreté dans le pays des lumières : la crise du coronavirus.

Tags : Précarité Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 9 votes
    Super Cochon 9 décembre 2020 09:36

    .
    .
    Macron c’est fait élire par les faux journalistes mais vrais militants de gauche du Média qui ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle !

    .
    .
    et après ça ...... ils couinent !

    .
    .
    .


    • 6 votes
      Albar 9 décembre 2020 13:15

      Il finira mal, c’est certain.


      • 6 votes
        Djam Djam 9 décembre 2020 15:59

        @Albar

        Que neni ! Il finira comme tous les présidents de l’après De Gaulle, vieux et sans aucun souci ni pécuniaire ni judiciaire...
         
        Macron a fait le boulot que ses souteneurs financiers attendaient de lui : achever la destruction du programme du CNR (code du travail, allocations sociales, petits avantages des collaborateurs dans les grandes entreprises, sécurité sociale et last but not least... les retraites !).

        Ce grand nettoyage était absolument nécessaire pour tous les atlante-mondialistes gauche/droite convergeant sur un objectif commun : libéralisme libertaire total. 

        Casser les spécificités françaises et plus particulièrement, comme le disait l’inénarrable BHL à propos de la "France ringarde" : "il faut en finir avec le biniou et fermer le clapet du coq gaulois" (sic). On saisissait là déjà la haine inextinguible des "gauchards libertariens mondialistes et apatrides" qui pourrissent la vie des français depuis plus de 30 ans. 

        Macron finira très vraisemblablement plein aux as, flanqué de son épouse-maternante, donnant des conférences grassement rémunérées ici et là ou mieux, en responsable conseiller en stratégie économique selon la formation qu’il fit quelques temps chez Rothschild où il a appris qu’il fallait être "un peu une pute" (dixit le PDG France de la banque Rotschild interrogé à son sujet).

        Voyez comment à vécu le prétentieux Giscard malgré le mal inouï qu’il fit au pays.... 94 ans, peinard dans son château de faux aristocrate et académicien malgré son absence totale de talent littéraire !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Albar


Voir ses articles


Publicité





Palmarès