• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le FMI demande à la France de réduire ses dépenses publiques dès (...)

Le FMI demande à la France de réduire ses dépenses publiques dès 2023

RT : La France doit réduire ses dépenses publiques dès 2023, préconise

Dans un rapport, le Fonds monétaire international invite l'Hexagone à redresser ses finances publiques rapidement. Il propose entre autres de remettre à l'ordre du jour la réforme des retraites pour le quinquennat suivant. A moins de trois mois de l'élection présidentielle, le Fonds monétaire international (FMI) apporte sa contribution au débat sur l'avenir de la politique budgétaire du pays : dans son dernier rapport consacré à la France, publié le 26 janvier, il estime, dans son jargon habituel, qu'elle devra « rebâtir une capacité budgétaire via un ajustement budgétaire important, mais graduel et soutenable, à partir de 2023 ». La suite sur RT

Vidéo oct 2021 RT  5 700 lits d’hospitalisation supprimés

 Rappel de l'état dans lequel nos hôpitaux publics se trouvaient en pleine pandémie 2 lien pour le contexte

Tags : FMI Services publics Hôpital




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • 3 votes
    mac1 1er février 13:16

    Ils ne sont pas cons, en 2022 ce sont les élections, il ne faut pas gâcher les chances du pion du système.

    Après ce sera open-bar.

    Ils vont souffrir les boomers qui votent pour lui en espérant bien qu’il va protéger leur petit patrimoine aux dépends des jeunes qui peuvent bien aller se faire...et après eux le déluge...

    2023 sera l’année de la grande tonte et des cocus mais ils ne le réalisent même pas...


    • 1 vote
      Et Hop ! 2 février 13:51

      C’est une bonne idée de redéuire les dépenses publiques, et c’est facile :

      interdiction de cumul des traitements et salaires aux élus et aux fonctionnaires, y compris avec des retraites ; 

      —diminution du nombre de députés et de sénateurs à 100 de chaque, un par département,

       privatisation de la buvette du Sénat et de l’Assemblée pour qu’elles deviennent rentables,

       retenues sur traitement en cas d’absence physique à un débat ou un vote,

      interdiction au gouvernement, aux ministres, aux adminitrations d’utiliser et de rémunérer des cabinets ou consultants privés en conseil, en communiaction, en organisation, en logistique, en gestion, en stratégie,... obligation d’utiliser les services de l’État,

       interdiction aux administrations, sevices publics, de faire commander des sondages et de la publicité,

       interdiction à l’Assemblée, aux Municipalités, etc.. de voter un budget en déficit, 

       retour du financement des investissements publics par émission d’obligations d’État réservées aux ménages français,

       limitation du personnel administratif dans les hôpitaux à 5 % du personnel soignant, limitation du salaire des directeurs administratifs à celui des médecins hospitaliers, etc..

       suppression de toutes les dérogations au plafonnement de la grille de la fonction publique pour les hauts fonctionnaires, notamment les inspecteurs des finances,

      —rétablissement de l’obligation de service comme fonctionnaire pendant 10 ans des élèves diplômés des grandes écoles, suppression de la possibilité de rachat,



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès