• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les actions du premier réseau judéo-musulman auprès des autorités (...)

Les actions du premier réseau judéo-musulman auprès des autorités européennes

Activiste européenne et membre de la Foundation For Ethnic Understanding Samia Hathroubi est l'invité de l'Esprit d'actu. Elle nous explique les actions de lobbying auprès des autorités européennes menées par le premier réseau judéo-musulman d’Europe sur des questions communes, comme l'abattage rituel, l'islamophobie et l'antisémitisme.

 

 

Tags : Europe Activisme Islam Lobby Judaïsme




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • 6 votes
    cathy30 cathy30 17 mars 2015 10:08

    Nous y voilà !


    • 7 votes
      michel-charles 17 mars 2015 10:11

       l’abattage rituel, l’islamophobie et l’antisémitisme.....mais rien contre les assassins d’Israël ou les égorgeurs arabes.. ?

      Bizarre non.. ?

      • 13 votes
        scalino scalino 17 mars 2015 10:12

        Quand on dit que la religion juive et musulmane c’est les deux faces de la meme pièces ils pleurnichent ensemble a bruxelle maintenant 


        • 3 votes
          cathy30 cathy30 17 mars 2015 10:34

          @scalino
          L’islam nous montre enfin son vrai visage.


        • 1 vote
          pegase pegase 17 mars 2015 21:04

          @Wyrd


          Préoccupant en effet ! 


          Wyrd, tu avais vu le câble à l’intention de l’ambassade américaine détourné par Assange ? (je ne suis pas sûr) ... C’était sur wikileak , le courrier stipule formellement que le gouvernement français doit appliquer une discrimination positive à l’encontre des musulmans ...


          Je crois que c’est ce lien ...

          http://www.politique-actu.com/osons/la-recrute-dans-banlieues-francaises-suite-grace-wikileak/213529/


        • 6 votes
          CyQlotron CyQlotron 17 mars 2015 10:16

          C’est une blague ??? une fondation américaine (un lobby) qui viens poser sa truffe sur les affaires internes des peuples européens ???

          Si vous aviez pour objectif de vous faire détester avant même d’avoir eu le temps de poser vos tréteaux sur la place du marché, c’est réussi !!!

          Vous savez ou se trouve la sortie ? bon du balaie et bonjour à l’oncle Sam.


          • 3 votes
            maQiavel maQiavel 17 mars 2015 10:47

            Les réseaux prétendent parler au nom de communautés mais ils ne sont pas les communautés.

            Il ne faut pas amalgamer les réseaux gays, féministes, catho intégristes, noirs avec les homosexuels, les femmes, les catholiques ou les noirs.

            Il en est de même pour ces réseaux judéo musulman qui ne sont pas à amalgamer avec les juifs et les musulmans.

            Faire la distinction entre réseau et communauté, c’est la première étape pour échapper aux manipulations qui promeuvent des conflits horizontaux (qui peuvent préexister aux manipulations mais qui peuvent également être attisés par elles).


            • 6 votes
              scalino scalino 17 mars 2015 10:56

              @maQiavel
              tous ces réseaux utilisent des demandes de leur communauté comme marchepieds.

               elles representent les minorités actives des ses communautés et sont au contraires très révélateurs de ce qu’il se passeras si non combattu par leurs propres communauté (et qu’elles acceptent en ne disant rien donc)


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 17 mars 2015 18:05

              Pas forcément. Cette thèse repose sur l’idée assez artificielle qu’il existerait systématiquement un fossé à l’intérieur des communautés entre de soi-disant juifs/musulmans/gays dits "du quotidien" idéalisés et parés abstraitement de toutes les vertus et des élites malfaisantes qui n’agiraient qu’à l’encontre de leurs intérêts. Or, il est facile d’abuser de ce genre de dialectique dans le but soit d’excuser les uns (ex : délinquant arabo-musulman qui n’est jamais sujet et forcément manipulé) soit d’accabler les autres (ex : juif riche et/ou médiatique forcément pourri car "sioniste"). Dans les deux cas on tombe dans l’essentialisme dialectique.

              Dans la réalité cette distinction n’existe pas à mon avis. Le CRIF représente sans aucun doute un courant d’opinion aujourd’hui majoritaire au sein de la communauté juive française qui s’est fortement droitisée au cour des dernières années. Soral qui brode sur les gentils "juifs du quotidien" inoffensifs et invisibles, c’est juste une caution intellectuelle pour laisser libre cour à son antisémitisme débridé sur le moindre juif présent dans les médias, alors immédiatement associé au "sionisme international". De la même manière, on attend toujours de voir les fameux "musulmans du quotidien" se désolidariser de certains réseaux communautaires ou dénoncer l’utilisation abusive du thème de l’islamophobie.

              Bref, en un mot je pense que l’organisation communautaire aboutit logiquement au réseau comme mode d’expression et de pression politique, et en constitue dans une certaine mesure le prolongement naturel même s’il peut exister des divergences entre le sommet et la base.


            • vote
              maQiavel maQiavel 17 mars 2015 19:39

              @Joe Chip

               

               

              -Pas forcément. Cette thèse repose sur l’idée assez artificielle qu’il existerait systématiquement un fossé à l’intérieur des communautés entre de soi-disant juifs/musulmans/gays dits "du quotidien" idéalisés et parés abstraitement de toutes les vertus et des élites malfaisantes qui n’agiraient qu’à l’encontre de leurs intérêts.

               

              ------> Non.

              Déjà, il faudrait définir ce qu’est une communauté exactement.

              Ensuite, quelque soit la définition qu’on leur donne, on remarquera qu’elles sont toutes traversées par des contradictions (si tant est que ces communautés existent réellement, ce qui n’est pas toujours le cas).

              Et enfin, dans mon paradigme, il n’existe pas des gentils d’ un coté parés de toutes les vertus, et de l’autre des réseaux malfaisants concentrant tous les vices.

              La réalité politique est faite, selon moi d’intérêts et de rapports de force. Je pense que l’approche des réseaux est politique.

              Si leur approche est politique, il est logique qu’ils prétendent parler au nom de communauté qu’ils ne représentent pas et qui parfois qui n’existent même pas (je ne crois pas en l’existence d’une communauté homosexuelle par exemple), c’est leur fond de commerce.

               

               

              -Le CRIF représente sans aucun doute un courant d’opinion aujourd’hui majoritaire au sein de la communauté juive française qui s’est fortement droitisée au cour des dernières années. De la même manière, on attend toujours de voir les fameux "musulmans du quotidien" se désolidariser de certains réseaux communautaires ou dénoncer l’utilisation abusive du thème de l’islamophobie.

               

              ------> Concernant les juifs, j’en connais très peu, je ne peux donc pas en parler. Mais considérant les musulmans, je constate qu’ils sont très différents les uns des autres, selon les nationalités, la classe sociale, les idiosyncrasies individuelles etc.

               

              Je ne crois même pas en l’existence d’une communauté musulmane tellement la variabilité entre musulmans est grande.

               

              Je ne crois pas du tout que les réseaux prétendument communautaire musulman soient représentatif des musulmans.

               

              -je pense que l’organisation communautaire aboutit logiquement au réseau comme mode d’expression et de pression politique, et en constitue dans une certaine mesure le prolongement naturel même s’il peut exister des divergences entre le sommet et la base.

               

              ------> Je crois que c’est le contraire : l’organisation de réseaux aboutit logiquement à l’organisation communautaire surtout dans un contexte de tension sociale.

              Plus la tension sociale est grande, plus la tendance des individus à se mettre sous l’aile des réseaux est grand, d’ où l’existence d’un communautarisme de réaction.

               

              C’est l’une des conséquences des réseaux communautaires (ou prétendu tel) , l’ augmentation des tensions communautaires , ils surfent là-dessus.


            • vote
              Joe Chip Joe Chip 17 mars 2015 22:50

              On ne peut pas passer trop de temps à produire des définitions, j’utilise donc le mot communauté au sens générique du terme ou, si vous voulez, au sens qui est généralement retenu par l’approche lexicologique ("groupes de personnes vivant ensemble ou ayant des intérêts communs"). 

              Et enfin, dans mon paradigme, il n’existe pas des gentils d’ un coté parés de toutes les vertus, et de l’autre des réseaux malfaisants concentrant tous les vices.

              C’est pourtant la conclusion à laquelle parviennent presque systématiquement les adeptes de ce mode de raisonnement en opposant la communauté (passive) à des réseaux (actifs) qui se substitueraient à elle (en imposant alors leur intérêt particulier de caste) ou l’instrumentaliseraient dans le but de s’opposer ensuite à l’intérêt général ou aux intérêts du groupe majoritaire.

              ------> Concernant les juifs, j’en connais très peu, je ne peux donc pas en parler. Mais considérant les musulmans, je constate qu’ils sont très différents les uns des autres, selon les nationalités, la classe sociale, les idiosyncrasies individuelles etc.

              Je ne comprends pas. Personne ne dit (en tout cas pas moi) que les musulmans communautaires sont des clones indistincts et interchangeables même si, indiscutablement, la culture arabo-musulmane n’accorde pas à l’individu la même centralité que la culture chrétienne puis libérale qui en est issue. Les musulmans ne sont pas différents ou identiques, et ce qui les rapproche culturellement ou sociologiquement n’est pas forcément de même nature que ce qui les distingue sur le plan individuel et psychologique.

              Je ne crois même pas en l’existence d’une communauté musulmane tellement la variabilité entre musulmans est grande.

              Encore une fois je ne vois pas en quoi la variabilité individuelle à l’intérieur d’un groupe donné s’oppose avec le fait de ressentir - objectivement ou subjectivement - son appartenance à ce même groupe. Du reste, ce n’est pas à vous ou à moi de décréter ou infirmer l’existence de la communauté musulmane à partir du moment où une majorité de musulmans se sentent, d’une manière ou d’une autre, comme faisant partie de cette communauté musulmane et donc responsable de la continuation de cette communauté.

              Et le réaliste qui est en moi vous répondra que de toute façon, même si cette communauté n’existait pas ou était trop complexe à définir, le fait qu’on en parle ou qu’on la désigne de cette manière revêt en soit plus d’importance et de signification que les critères retenus pour la définir - qui peuvent être toujours débattus, je suis d’accord sur ce point.

              Je me rappelle une fois avoir eu - ou plutôt avoir tenté - une conversation sur le thème de la délinquance juvénile avec un éducateur "de gauche". Situant rapidement nos divergences politiques, il n’a pas cessé de m’attaquer sur l’emploi des mots qu’à ses yeux j’utilisais toujours à mauvais escient ou dans une intention mesquine ou réductrice : il ne faut pas dire "les banlieues", c’est péjoratif ; il ne faut pas dire "les quartiers" car les quartiers, ça n’existe pas, il y a simplement des gens comme tous les autres vivant leur vie quelque part ; merde, il ne fallait même pas dire le mot "jeune" porteur de connotations fantasmées. Avec cette approche, plus rien n’existe sinon des mots traduisant les préjugés ou l’idéologie de celui qui les emploie, par convention ou par conviction.

              On ne peut pas toujours opposer le besoin de définir ou redéfinir les mots pour qualifier objectivement une réalité. Même une expression aussi banale que "les bras d’une chaise" montre que le langage est moins affaire de précision et d’exactitude que d’imagination et d’association.

              Donc peu importe les mots, la "communauté musulmane" existe et il est vain à mon sens de vouloir le nier en se retranchant derrière des arguments nominalistes qui peuvent s’assimiler le cas échéant à du politiquement correct.

              Je ne crois pas du tout que les réseaux prétendument communautaire musulman soient représentatif des musulmans.

              Posons le problème de manière inverse : quelle forme d’organisation pourrait-être selon vous représentative du groupe qui se désigne comme "musulman" ou "communauté musulmane" ? ou de tout autre groupe ? Je pense que vous poussez parfois très loin votre intransigeance démocratique... 

              ------> Je crois que c’est le contraire : l’organisation de réseaux aboutit logiquement à l’organisation communautaire surtout dans un contexte de tension sociale.

              Sur le plan logique, c’est impossible. Un réseau ou une organisation en réseaux ne peut pas exister de manière autonome puisqu’il met par définition en relation un ensemble de personnes ou d’institutions déjà existantes. La franc-maçonnerie dite "spéculative" ne s’est pas organisée spontanément mais est apparue au sein de la maçonnerie dite "opérative" parmi la communauté des architectes et ouvriers à laquelle réfère encore une grande partie des symboles utilisés par les francs-maçons (compas, équerre, etc.). Un réseau ne peut pas engendrer une organisation communautaire ex nihilo. Même dans le cas de la communauté homosexuelle qui, je vous l’accorde, est une communauté très subjective aux contours mal définis, le réseau s’est structuré à partir d’un maillage originel de petites communautés homosexuelles californiennes et new-yorkaises qui se sont peu à peu politisées pour sortir de la clandestinité. C’est la raison pour laquelle le militantisme gay a toujours cultivé cette façade festive, même si celle-ci est devenue progressivement une coquille vide dissimulant des revendications politiques.

              Et on pourrait en dire tout autant du sionisme, du féminisme, de la Révolution, etc... il y a toujours à la base un substrat social ou communautaire. L’hypothèse inverse nous amène sur le terrain du complotisme puisque toute organisation collective ou toute rupture sociologique devient alors le produit d’une intelligence collective déterminée.

              Plus la tension sociale est grande, plus la tendance des individus à se mettre sous l’aile des réseaux est grand, d’ où l’existence d’un communautarisme de réaction.

              D’accord sur ce point, mais cela montre justement l’importance du fait communautaire. En période de tension, les individus se rapprochent de ceux qui leur ressemblent et qui appartiennent au même groupe sociologique.


            • 6 votes
              Captain Captain 17 mars 2015 11:36

              L’islamophobie n’existe pas, elle n’est qu’une manipulation pour faire accepter des pratiques barbares.
              Et la circoncision est interdite en France et en Europe et il devient urgent de faire respecter la loi.


              • 8 votes
                DIVA DIVA 17 mars 2015 12:38

                Ainsi donc on est antisémite et/ou islamophobe lorsque l’on s’oppose à ces pratiques barbares aussi bien sur les petits garçons (et les petites filles chez les plus dégénérés), que sur les animaux ?


                Et l’on voudrait maintenir cette folie dans nos contrées ? Et il faudrait nécessairement que cela passe par le biais de cette musulmane visiblement manipulée par un rabbin américain ?

                Mais de quoi je me mêle ?

                Et si l’une ou l’autre de ces communautés d’un autre âge, pour ne pas dire d’une autre dimension, avait pour rituel, le cannibalisme, faudrait il également, au nom du sordide vivre ensemble, que nous nous y pliions ?

                Voilà bien l’une des conséquences les plus graves du cosmopolitisme multiculturaliste !

                • 4 votes
                  Vla l'Jean Vla l’Jean 17 mars 2015 16:23

                  Ah bein là au moins c’est clair, ça a le mérite d’être dit sans masques...
                  Le genre de lobbying communautaire apte à pourrir totalement toute unité nationale
                  et au final, loin d’apporter plus de bien être à ces communautés, le résultat sera d’avantage de haine et de l’hostilité de la part des autres.
                  Le chantage perpétuel à l’Antisémitisme, à l’Islamophobie, au racisme et ces attitudes d’activisme vindicatif, sont très efficaces pour en créer toujours plus de rejet et d’hostilité.
                  Dans un pays ou le pouvoir ne dirige plus rien, toutes ces organisations aptes à diviser efficacement le pays, sont de véritables aubaines pour le pouvoir.


                  • 2 votes
                    pegase pegase 18 mars 2015 09:15

                    @Vla l’Jean


                    Hillard avait peut être raison une fois de plus ..


                    Selon lui certaines personnalités dans les hautes sphères du pouvoir ne peuvent pas blairer les chrétiens qu’ils considèrent comme polythéistes (à cause de la sainte trinité)...... L’islam étant (selon Hillard) plus judéo-compatible car toutes deux sont des religions considérées comme monothéistes ..


                  • 1 vote
                    Vla l'Jean Vla l’Jean 18 mars 2015 09:52

                    @pegase
                    Bof, pas convaincu par ce soit-disant polythéisme ou toutes ces approches théologiques...
                    Par contre encourager les affrontements identitaires pour mieux diviser la population afin détourner la lutte sociale ( la lutte des classes au profit d’une "lute des races") et faire passer l’abandon de toute souveraineté Nationale en focalisant tous les problèmes sur de l’identitaire ou du religieux me semble être un calcul nettement plus probable pour une classe politique de figurants.


                  • vote
                    cathy30 cathy30 18 mars 2015 14:23

                    @pegase
                    oui l’islam est judéo-compatible, mais ils devront se soumettre. Pour les chrétiens se sont des ennemis à cause de Jésus.


                  • 1 vote
                    Joe Chip Joe Chip 17 mars 2015 17:33

                    Foundation For Ethnic Understanding

                    Voilà un bel intitulé que l’on aurait pu rencontrer dans la littérature scientifico-raciste du XIXème siècle et qu’un certain peintre autrichien injustement sous-estimé n’aurait sans doute pas renié...


                    • vote
                      philouie 17 mars 2015 18:50

                      @Joe Chip
                      quelle blague.

                      13. Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. coran 49:13


                    • 1 vote
                      el pepe el pepe 18 mars 2015 00:10

                       le pb est que les idiots utiles ne vont pas manquer au fur et a mesure de la montee de l Islam en France .... pauvre de nous
                      Finalement il n y a pas de raison pour que Islam et le communautarisme ne restent que le fond de commerce des Socialos .... pauvre de nous
                      Et tous ces cons qui nous parlent de laicite a longueur d ondes de radio, il y a bien longtemps qu elle n existe plus en France, qui depuis longtemps n est plus une republique, il n y a que les cretins pour ne pas le savoir, et ils sont un ocean .... pauvre de nous ....


                      • vote
                        cathy30 cathy30 18 mars 2015 02:30
                        Le parlement anglais deviendra complètement musulman" : Shahid Malik
                        https://www.youtube.com/watch?v=vpq7TtMEBFA


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès