• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les perles du BAC ... et la dialectique

Les perles du BAC ... et la dialectique

Voilà les questions de BAC posées à des enfants de 16 ans.

On leur farci la tête 35 heures par semaine avec des Maths, de la physique-chimie, de l'anglais, de l'histoire Géo. Ils n'ont pas le temps de connaître autre chose que les quatre murs de leur salle de classe ; Néanmoins voici ce qu'ils sont supposé savoir :  

 

Quelle est la part d'internet dans l'économie ?
Les débuts de la civilisation chinoise ?
La taille de hong kong ?
La chronologie de la Second guerre mondiale ?
Qui était Léonard de Vinci ?
Comment est formé un sonnet ?
Les enjeux du réchauffement climatique ?
L'eouvre de Raimbaud ?
De quelle oeuvre est tiré la question : to be or not to be ?

 

Et ainsi de suite.

Si on posait ces questions à l'homme de la rue, à des gens âgés, à des gens ayant fait des études, ils ne sauraient pas répondre. Ce qui montre que ces connaissances ne sont pas indispensables à la vie en société, elles relèvent d'une culture générale spécifiquement française.

L'ambiguité des questions, leur coté embarrassant, et donc les réponses farfelues, repose parfois sur une homonymie. Ainsi les questions :

 

Pouvez-vous me parlez de l'âge de Pierre ?
Réponse sur l'âge de Pierre l'apôtre.
Citez-moi une oeuvre de Corneille ?
Réponse : "Alors on vit chaque jour comme le dernier"
Qu'est-ce que le libre échange ?
Réponse : Quand tout le monde couche avec tout le monde.
Quel est le plus grand navigateur de tous les temps ?
 Réponse : Intenet explorer.
Pourquoi jules César était-il considéré comme un dictateur ?
Réponse : Parce qu'il dictait des lettres. 

 

Ces questions reçoivent une réponse exacte, selon le sens de la question reçu par l'élève. C'est au professeur à préciser le sens de sa question, ou à accepter le sens pris par l'élève. Ces réponses sont justes, et l'élève devrait recevoir une bonne note.

A la question : Quelle est la taille de Honk Kong ? On ne sait pas si on demande la superficie, le nombre d'habitants, ou la taille économique.

A la question : Quelle est la part d'internet dans l'économie ?

Il est répondu  : il y a beaucoup de site de rencontre sur internet (ce qui est vrai) , ces rencontres suscitent des divorces (ce qui est bien possible) et ces divorces, avec les frais d'avocat et les déménagements, font tourner l'économie. (ce qui est vrai).

La question est ambigue, et la réponse dialectique : c'est-à dire exacte. L'élève devrait recevoir un 18/20 et non pas être moquée. Ce qui la destabilise et lui fait perdre confiance en elle-même.

Et puis d'habitude, on ne demande pas aux élèves de deviner ce que le professeur veut exactement, mais on demande aux élèves d'avoir appris leurs leçons et de les régurgiter, de "savoir" et non de deviner ou d'inventer. Mais le jour de l'examen c'est différent, on leur pose des questions qu'ils ne comprennent pas.

Les élèves devraient, en premier lieu, reformuler les questions ou demander des précisions au professeur et non pas tenter de répondre à des questions qu'ils ne comprennent pas. Si le professeur refuse de donner ces précisions, du style : "c'est une question, répondez à ma questions !", c'est qu'il s'agit d'un exercice de pure dialectique, et non d'une épreuve de vérification des connaissances acquises.

 

Tags : Enseignement




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sahb 28 juin 14:34

    l’éducation à l’ère du capitalisme déliquescent a comme but de CRÉTINISER les enfants ados jeunes adultes ! si on a compris ça toutes les questions stupides vagues ambiguës ... deviennent très claires (politiquement parlant !) 


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 1er juillet 22:40

      @sahb

      Peace.


    • vote
      Gustave Lefrançais Gustave Lefrançais 28 juin 15:03
       D’accord sur le fond, à savoir le constat que vous posez.

      Sur la forme par contre, vous vous méprenez. Vous confondez l’emploi des termes, et vous intentez un procès à la dialectique, alors qu’elle n’apparaît même pas ici.
      La vidéo montre de beaux exemples de syllogismes (creux), mais ça s’arrête là.
      Vos articles précédents font référence au sophisme (qui comprend aussi la dialectique dégénérée). On ne doit pas confondre les deux formes de dialectique, la véritable et la fausse, cette dernière relevant en fait du sophisme.

      • vote
        ged252 28 juin 15:52

        @Gustave Lefrançais

        Je croyais avoir donné la définition de la dialectique, mais c’est dans le prochain article. "La dialectique est la science syllogistique dont les prémisses sont probables"

        .

        Donc selon moi, on a bien un syllogisme dialectique ici car les prémisses sont probables

        .
        "A la question : Quelle est la part d’internet dans l’économie ?

        Il est répondu  : il y a beaucoup de site de rencontre sur internet (ce qui est vrai) , ces rencontres suscitent des divorces (ce qui est bien possible) et ces divorces, avec les frais d’avocat et les déménagements, font tourner l’économie. (ce qui est vrai)."


      • vote
        ged252 28 juin 17:34

        En fait elle fait toute une série de syllogisme, mais les prémisses étant connues de tout le monde, elle ne les mentionne pas.

        Sur internet, il y a des sites de rencontre, des gens mariés qui veulent s’amuser ou qui sont mal marié, peuvent faire des connaissances, et parfois s’il y a affinité, ces rencontres peuvent susciter des divorce ect ....

        .

        Prémisse sous entendue : : il y a beaucoup de site de rencontre sur internet.

        .

        C’est discutable, beaucoup ? Comment ? Quelle est leur importance sur les gens ? Donc prémisse probable.

        .

        Prémisse 1 : Ces rencontres par internet génèrent des divorces.

        .

        Prémisse discutable. On peut dire que ce sont surtout les célibataires qui ont recours à ces sites, et que leur influence sur les divorces est négligeable sur l’ensemble des divorces.=> prémisse probable.

        .

        Prémisse 2 : les divorces entrainent des frais importants.

        .

        Tout est relatif, aussi bien les divorces appauvrissent les gens.

        .

        Conclusion ; : donc les les sites de rencontre par internet font tourner l’économie.

        .


      • vote
        ged252 28 juin 17:48

        oublié une prémisse : les frais importants font tourner l’écononomie.


      • vote
        Gustave Lefrançais Gustave Lefrançais 28 juin 18:10
        @ged252

         

        Ce que vous énoncez ce sont des syllogismes dialectiques, qui appartiennent avant tout au genre du syllogisme, plus largement à la rhétorique, et non au genre de la dialectique stricto sensu, même si la confusion est courante.

         

        En quoi cette distinction est importante me direz-vous ?

         

        Le syllogisme dialectique ou "la dialectique" tels que les modernes l’entendent, c’est la dialectique d’Aristote. Or, il y a beaucoup de sous-genres de la dialectique. Celle d’Aristote est différente de celle de Platon par exemple, qui est différente de la dialectique décrite par Marx et Engels, elle même différente de la dialectique matérialiste prônée sous les régimes de Staline ou de Mao.

         

        Le fait est que le terme de dialectique est problématique, et généralement mal compris de nos jours. Pour faire un peu la lumière sur des termes qui ont été grandement corrompus au cours du temps, il est bon de remonter à leur étymologie première.

         

        Dans dialectique, il y a dia (en traversant/ en divisant/ intermédiaire) et le Logos (de la racine indo-européenne lg : cueillir, recueillir, accueillir = l’accueil de la plénitude du monde). Le logos c’est la rationalité du monde comme auto-mouvement du monde qui se déploie lui-même dans son devenir. C’est le Logos qui forme le monde, et qui dans sa forme accomplie exprime le noein (le sens). La dialectique s’articule donc à la manière d’une traversée du Logos, comme étant celui d’appréhender sa destination comme signification ontologique …

         

        Pour voir à quoi ressemble la dialectique "véritable" ou en tout cas première, il faut remonter aux modalités de raisonnements des Anciens, à savoir telle qu’elle est appliquée dans les écrits des Présocratiques. Ceci dit, ce mode de raisonnement est universel et se retrouve dans toutes les (grandes) cultures.

         

        Votre critique du système éducatif est pertinente, mais il ne me semble pas qu’il faille accoler le terme de dialectique comme étant celui du maux suprême. Le syllogisme (dialectique) est plus approprié déjà, dans tous les cas, il convient de critiquer "la dialectique" telle qu’elle est pratiquée de nos jours (et depuis fort longtemps), mais le poison peut être transformé en remède, si vous me suivez bien smiley


      • vote
        Gustave Lefrançais Gustave Lefrançais 28 juin 18:20

        En termes plus simples, la dialectique part du postulat qu’il a une pensée vraie et une pensée fausse. En conséquent, on ne peut pas dire n’importe quoi.

        Exit les syllogismes aristotéliciens. 


      • vote
        ged252 29 juin 07:45

        @Gustave Lefrançais

        Je me réfère strictement à la dialectique d’Aristote, et aussi un peu aux dialogues de Platon.

        .

        Il y a une ambiguïté sur le "domaine" de la dialectique, et par exemple la dialectique de Hegel, et celle de Marx sont différentes de celle d’Aristote, je ne les connais pas.

        .

        Le domaine de la dialectique dont je parle, c’est celui qui concerne toutes les formes de communication par questions - réponses, soit : les dialogues de Platon = les discussion ordinaires, les interviews, les interrogatoires, les examens par questions - réponses, les enquêtes de sondage, le pseudo enseignement dans lequel on pose des questions aux élèves ; Mais aussi les questionnement des questions, le double sens des questions, leur ambiguîte, leur légitimité ; et le questionnement des réponses.

        .

        Sur es 5 dernières vidéos que j’ai posté, 4 sont de pure dialectique.

        .

        L’intérêt c’est que les interview politique sont de la dialectique ; ces interviews sont la plupart du temps malhonnêtes. Elles utilisent des procédés qui sont peut-être sophistiques, ou pseudo dialectique (?)

        .

        Après je ne me pose pas trop de question métaphysique sur la "bonne" définition de la dialectique  smiley


      • vote
        ged252 29 juin 07:52

        Dans dialectique il y a 2 (deux) , il faut être deux, il y a l’idée de dialogue, de discussion, et de dialogique, de double logique, l’une du questionneur et l’autre du répondeur.

        .

        Dans un autre article, je vais encore préciser.


      • vote
        ged252 29 juin 08:05

        @Gustave Lefrançais

        Merci pour tes commentaires, n’hésite pas à poster des vidéos, si tu trouves, pour donner des précisons..


      • vote
        ged252 28 juin 17:36
        La prémisse 2 est vrai : les divorces entrainent des frais importants.
        .

        • vote
          ZardoZ ZardoZ 28 juin 17:37

          Je peux pas croire que ce sont de véritables vidéos, dites moi que c’est de la mise en scène, non ?


          • 1 vote
            Sentero Sentero 28 juin 18:12

            @ZardoZ

            Bien sur qu’il s’agit de mises en scène... d’ailleurs les oraux de bac d’hist géo par exemple ne se passent pas ainsi, le candidat n’est pas debout, il a planché une vingtaine de minutes sur des thèmes qu’on lui donné puis il passe l’oral en présentant ces thèmes assis avec ses notes et ensuite on peut lui poser des questions diverses qui sont généralement liés aux thèmes présentés... isoler des questions, comme c’est le cas sur cette vidéo, des thèmes présentés par le candidat précédemment n’a aucun sens car souvent ces questions permettent de reformuler des inexactitudes ou compléter des oublis précédents... certaines questions peuvent donc paraître absurdes sorties de leurs contextes... cette vidéo de quelques questions isolées (qui viennent d’où ? par qui ?) ne sert donc à rien... seul le passage d’un oral dans son intégralité pourrait être intéressant et encore cela ne serait évidemment pas représentatif des oraux en général... je rajouterais qu’en plus quand il s’agit d’oraux dits de "rattrapage" (en réalité de contrôle) ils concernent rarement les élèves bons ou moyens et donnent lieu donc souvent à des réponses décevantes en terme de niveau.


          • vote
            ZardoZ ZardoZ 28 juin 18:58

            @Sentero

            De la mise en scène basée sur des fait réels, donc ! smiley


          • vote
            ZardoZ ZardoZ 28 juin 17:39
            La taille de Hong Kong.... 10 mètres

            Put’in j’en peux plus smiley 

            • 1 vote
              gaijin gaijin 28 juin 17:46

              @ZardoZ
              il a confondu avec king kong peut être ?


            • vote
              ZardoZ ZardoZ 28 juin 17:59

              @gaijin

              Oui, c’est pour ça que je me fends la poire... smiley


            • 1 vote
              Belenos Belenos 28 juin 23:43

              @gaijin
              "il a confondu avec king kong peut être ?" 

              Faut vraiment être idiot pour confondre Hong Kong et King Kong !!  smiley

              Tout le monde sait bien que Hong Kong est le fils de King Kong...   smiley


            • vote
              ged252 29 juin 07:56

              @Belenos

              Le mot "taille" c’est AUSSI la taille d’un homme, donc de king kong.

              .

              Remarquez les élèves pensent que les profs sont assez "bizarre" pour leur poser ce genre de questions.


            • vote
              gaijin gaijin 29 juin 13:52

              @Belenos
              il y a aussi Hong Kong fu fu

              https://www.dailymotion.com/video/x9s38q

              comme quoi elle était difficile la question ............


            • vote
              Hijack ... Hijack ... 28 juin 20:38
              Ces cons de chinois, n’avaient même pas d’ordi ... voilà pourquoi ils utilisaient bêtement leurs boules ... j’me disais aussi.
              /
              C’est trop gros quand même ... Chalgoumi lui-même en rigolerait.
              .

              • vote
                Hijack ... Hijack ... 28 juin 20:57

                Attention chefs d’œuvres ... ! 

                J’écoute au fur et à mesure, mais j’en peux plus ! Obligé de m’arrêter pour me marrer >>> Nom d’un d’un Medine Taïwan !
                Y’a des profs/vérificateurs qui en font quand même un peu trop aussi ... Peut-être que les ados sont un peu perturbés pour leur Bac ...


              • vote
                Hijack ... Hijack ... 28 juin 21:21

                Oui, comme lu plus haut, finalement, c’est trop gros ... les questions marrantes, sont tjrs celles attendues. Le plus grand navigateur IE ... nous met la puce à l’oreille.

                Si c’est un montage, ce serait rassurant.


              • 1 vote
                Djam Djam 28 juin 22:54

                @Hijack ...
                 Et peut-être qu’ils sont tout simplement benêts...


              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 29 juin 10:10

                @Djam

                Oui, mais ça va vraiment trop loin ... réécoute ...

                C’est l’attitude de ceux qui interrogent qui me fait douter finalement ...

                Normalement, devant de tels gros trucs, aucun prof digne de ce nom, ne laisserait passer, n’enfoncerait l’ado encore plus ... Si vraiment c’est le cas ... alors les profs sont encore plus graves que simples benêts, on devrait les interdire à l’E.N.


              • 1 vote
                Sentero Sentero 29 juin 15:16

                @Hijack ...

                Vous n’avez rien compris au rôle d’un examinateur lors d’un oral de bac... il s’agit d’évaluer le niveau d’un élève, pas de l’enfoncer, le déstabiliser ou l’encenser d’ailleurs... dans l’idéal un examinateur essaye d’être plutôt neutre voire impassible... on ne doit pas donner à un élève de faux espoirs en le félicitant et en le louant pendant ou après l’oral (en général un élève à l’aise comprend par l’attitude de l’examinateur que cela se passe plutôt bien) il ne faut pas non plus le descendre en le critiquant pendant sa prestation ni en sur-réagissant par rapport à une énormité qu’il peut sortir (en général un oral est une épreuve parmi d’autres et il ne faut pas complètement démotiver un élève en lui faisant comprendre que son oral est catastrophique car cela ne serait pas lui rendre service).

                Si un élève me sort une énormité lors d’un oral on se contente de lui faire reformuler pour vérifier que c’est bien une énormité et on peut lui faire remarquer que c’est une erreur et passer à autre chose... mais le but d’un oral c’est de faire parler le candidat... pas le prof... c’est une évaluation d’un certain niveau scolaire pas un cours bis dispensé par le prof qui doit savoir s’effacer (malgré la tentation de souvent interrompre l’élève,le contredire ou le "descendre") pour le laisser dérouler sa démonstration... ensuite des questions ciblées permettent de repréciser et parfois constater l’étendu des ignorances...


              • vote
                Hijack ... Hijack ... 29 juin 17:00

                @Sentero

                Non, ceux que j’accuse, au contraire, se foutent de la gueule des gosses ... du moins, ceux qui ont des réponses gogolotesques.

                On peut se prendre autrement devant tant de conneries. C’est ce que dis le prof après la réponse marrante qui est inquiétant.


              • vote
                Sentero Sentero 29 juin 17:31

                @Hijack ...

                Je n’ai pas regardé toute la vidéo car au bout de trois minutes j’avais compris qu’elle était parfaitement irréaliste et qu’on ne pouvait tirer strictement aucune conclusion du jeux des acteurs (les "profs" comme les "candidats")... d’ailleurs tous les internautes qui ont cru que cela pouvait être de vrais oraux (depuis quand pourraient-ils être filmés ????) ou même des oraux réalistes ne connaissent pas ou plus la réalité scolaire actuelle et s’en font une vision totalement biaisée... avec ce type de vidéos par exemple...

                Sinon je ne connais pas d’examinateurs qui se foutent de la gueule des gosses... quand on interroge un candidat on est là pour évaluer son niveau pas pour s’en payer une bonne tranche en se moquant de lui... après il y a des idiots partout... ça doit bien exister à la marge... mais la majorité des examinateurs (niveau lycée) sont plutôt bienveillants et n’ont pas pour objectif de descendre en flamme des ados...


              • vote
                Hijack ... Hijack ... 29 juin 19:15

                @Sentero

                Eh bien, regarde, c’est affligeant ... malgré que l’on rigole.


              • vote
                tobor tobor 30 juin 00:50

                Il y a aussi le fait que, dans la vraie vie, un oral, essentiellement pour les élèves qui ne sont ni intéressés ni prêts, entraîne un trac qui peut être démesuré et qui doit, derrière des apparences simili-décontractées, se canaliser via des lapsus énormes ou tentatives de se sauver par l’humour. Avec aussi la variante pour qui sait que son année ou sa scolarité est foutue, de feindre de se foutre du prof tout en se sabordant.
                .
                Il se passe donc potentiellement des trucs énormes selon les individus ou les classes en question...


              • vote
                Djam Djam 4 juillet 09:44

                @Hijack ...

                En tant qu’enseignante moi-même je peux vous assurer que les réponses des étudiants sont parfois tellement ahurissantes dans leur tournure de pensée que l’on est parfois tenté de reposer la question autrement.

                Je crois surtout que l’effondrement de la culture dite générale est bien avérée en France. On appelle ça l’américanisation de la société. Partout, le style d’être ressemble clairement à ce qu’il est aux USA depuis plusieurs décennies déjà.

                Lire des livres complexes sur des sujets exigeants ? s’intéresser à des domaines spécifiques (sociologie, anthropologie, sciences, théologie, linguistique...) ne fait plus partie des passions de la jeunesse française. Ils sont trop fascinés par ce que débitent les écrans à jet continu pour pouvoir se concentrer et prendre vraiment le temps d’étudier un sujet sérieusement.

                Oui, la fabrique des crétins est bien un fait constable.


              • 1 vote
                Djam Djam 28 juin 22:52

                Petit tour sur la réflexion des enfants et ados des années 62 et sur leur maîtrise de la langue française... comme dirait l’autre, on a bien involué en 50 ans et la fabrique des crétins est bien entamée...
                https://www.youtube.com/watch?time_continue=7&v=emvHuVnwbJo


                • 3 votes
                  Belenos Belenos 28 juin 23:39

                  J’espère que personne ne suppose que ces vidéos sont des scènes réelles ?? Si vous vous imaginez ça, c’est que vous êtes incapable de faire la différence entre la fiction et la réalité et que vous méritez d’être dans les perles du Net. Ce sont évidemment de petits clips publicitaires concoctés pour la célèbre marque de stylo bille qui fait aussi des rasoir jetables. Les profs ne sont pas des profs mais des acteurs professionnels et tout est scénarisé, bien entendu. 

                  "Depuis l’ouverture du site, le 4 juin, six des vidéos ont été régulièrement dévoilées. Une septième vidéo, cachée, permet aux visiteurs qui la trouvent de participer à un des deux concours proposés par le site doté de stylos édités en série limitée. L’autre concours invite les internautes à proposer eux-mêmes leur propre perle. Ce concours du "meilleur scénario" est doté d’une planche de surf signée BIC Sport. Le site propose également aux lycéens quelques liens utiles pour réviser leurs examens, ainsi qu’une présentation de la gamme des produits Bic. Un module d’inscription aux offres et nouveautés de la marque est également disponible." 


                  • vote
                    ZardoZ ZardoZ 29 juin 13:08

                    @Belenos

                    Il y a pas de fumée sans feu...

                    Je pense que les profs correcteurs doivent se bidonner parfois.


                  • vote
                    Hijack ... Hijack ... 29 juin 17:06

                    @Belenos

                    Exact ! Croire, après réflexion que c’est réel ... est inquiétant. S’il y avait une seule réponse rigolote/tordue ... d’un élève ayant fumé un mauvais truc, on veut bien, mais là, c’est le top du top.


                  • vote
                    Belenos Belenos 30 juin 23:24

                    @ZardoZ
                    "Il y a pas de fumée sans feu... "

                    Ben si, on appelle ça des fumigènes et c’est justement ce qui est utilisé dans le domaine du spectacle.  smiley


                  • vote
                    Djam Djam 4 juillet 09:46

                    @Belenos

                    Bien vu Belenos ! Il n’empêche qu’il n’y a pas besoin de faire des scénarii publicitaires détournés pour constater la crétinerie organisée (voir mon précédent commentaire à Hijack)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès