• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron se justifie autour d’un pot parmi les siens !

Macron se justifie autour d’un pot parmi les siens !

Honnêtement, cette allocution de Mélenchon ne prête aucun flan à la critique !

La seule chose que l'on peut espérer c'est que notre Assemblée Nationale tiendra le coup bien qu'elle soit prise en otage par LRM, et que nous aurons une prise de responsabilité de la part du pouvoir. Puisque la majorité se comporte en groupie du roi, il faut compter sur le peuple pour que les députés de l'opposition ne lâchent pas l'affaire.

 

 

Tags : Politique Jean-Luc Mélenchon Emmanuel Macron Alexandre Benalla




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    



    • 1 vote
      TotoRhino TotoRhino 26 juillet 19:35

      @ubikand
      Zoophile ?



      • 2 votes
        hase hase 26 juillet 19:27
        Je pense qu’il y a beaucoup de malades en France aujourd’hui ; les deux coms au dessus en sont directement issus !
        cela m’inquiète au plus haut point, c’est gravissime. Macron, à côté, c’est un petit rhume.

        • vote
          La mouche du coche 26 juillet 19:37

          @hase

          En même temps, c’est sympa, les hamsters. smiley


        • 9 votes
          Hieronymus Hieronymus 26 juillet 19:37
          très bonne critique de Mélenchon, on peut ne pas aimer quelqu’un et reconnaître que c’est un brillant polémiste
          je crois que par rapport à cette affaire Benalla, il faudrait rappeler et souligner ce qui s’est produit tout récemment le 14 juillet dernier :
          on a parlé d’erreur ou de maladresse mais il existe des erreurs "volontaires", je pense que ce n’est pas tout à fait une coïncidence si cette charge tout azymut contre Macron s’est déclenchée très peu de temps après, ces pseudo gaffes du défilé du 14 juillet étaient en fait annonciatrices de l’orage à venir






          • 1 vote
            hase hase 26 juillet 20:31

            @Hieronymus
            J’avais aussi appris l’histoire de la vapeur rouge plutôt que bleue, par Mélenchon... vous croyez qu’il y a là un message codé !

            si seulement !


          • vote
            cathy cathy 27 juillet 10:24

            @Hieronymus
            Bonjour

            Effectivement, il en a beaucoup à dire, ce monsieur Marc Granier : https://www.youtube.com/watch?v=9jRdc0waakE


          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 27 juillet 10:28

            @hase
            la "vapeur rouge" dans le ciel du 14 juillet était un signal volontaire adressé au chef de l’état et la curie environnante voulant dire "ça va chauffer pour tes fesses"

            depuis des décennies que la patrouille de France fait une démonstration sur les Champs Elysées, c’est la 1ère fois qu’un tel "incident" se produit, pas de hasard


          • vote
            cathy cathy 27 juillet 11:02

            @Hieronymus
            A présent nous savons d’où vient la vidéo de Benalla et pourquoi. 


          • vote
            hase hase 27 juillet 12:45

            @Hieronymus
            Ça me plaît de le croire.


          • 4 votes
            TotoRhino TotoRhino 26 juillet 19:45

            Mélenchon prend un air grave et je pense qu’au fond, il a raison.

            Car quand on fait le bilan de toutes les infos autour de cette affaire (https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/affaire-benalla-retrospective-77908), on se rend compte que ce Benalla avait un destin dans la tête de Macron.
            Quant à ce dernier, il a évoqué la "Trahison", mais si trahison il y a eu, je ne suis pas sûr que ce soit du côté de Bènacrotte qu’il faille chercher...

            • 1 vote
              Zatara Zatara 26 juillet 20:07

              @TotoRhino
              Pour info, ton lien ne marche pas


            • vote
              Zatara Zatara 26 juillet 20:14

              @TotoRhino
              on se rend compte que ce Benalla avait un destin dans la tête de Macron.

              Absolument...

              Quant à ce dernier, il a évoqué la "Trahison", mais si trahison il y a eu, je ne suis pas sûr que ce soit du côté de Bènacrotte qu’il faille chercher...

              ok aussi avec cela, ça ne visait absolument pas Benalla mais bien les services de police/gendarmerie et/ou la justice alors que ça devait rester circonscris

            • 4 votes
              Zatara Zatara 26 juillet 20:33

              @TotoRhino
              ... le niveau de déni atteint pour donner l’impression qu’il s’agit encore et malgré tout de quelque chose de totalement secondaire (en focalisant uniquement la chose sur Benalla justement) et relevant d’une "ignoble" attaque politique... wow




              • 1 vote
                cathy cathy 27 juillet 00:08

                Aldo Sterone pense aussi que nous allons vers un fonctionnement de la police à l’oriental :


                • 2 votes
                  Étirév 27 juillet 07:38

                  Notre Système s’effondre un peu plus chaque jour, et le régime politique dégénéré qu’il représente apparait sous ses aspects inepte, vulgaire et inique les plus évident aux yeux de tous ou presque tous. Et c’est ainsi parce que toutes ses règles, toutes ses lois, et d’une manière générale tous ses rouages fonctionne à l’envers, sont contre Nature : Le vol est dans les lois, dans les administrations, dans le commerce, dans les mœurs, le crime est de tous côtés autour de nous, l’injustice est partout, l’hypocrisie triomphe.
                  Rappelons rapidement ce qu’est, en réalité, une démocratie, ce régime de gouvernance considéré par les plus nombreux comme un immense progrès humain.
                  La démocratie est un régime politique qui avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.
                  Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique.

                  La médiocrité est, de manière tout à fait évidente, devenue le réel étalon de référence de nos moeurs, de la politique et des gouvernances successives qui en sont les (in)dignes reprensentants et continuateurs.

                  • 5 votes
                    Croa Croa 27 juillet 09:50
                    Monsieur Macron a dit à ses amis (mais devant toute la presse) : « C’ EST MOI LE CHEF, je fais ce que je veux et j’emmerde les français. ». Ce, certes, pas exactement comme ça ni avec ces mots là mais c’est bien ce que ça voulait dire !
                     smiley  smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                    • 2 votes
                      Joe Chip Joe Chip 27 juillet 11:22

                      L’affaire dite Benalla va s’éteindre dans la torpeur du mois d’août et se diluer dans la moite indifférence des Français, comme l’a sans doute déjà anticipé Mélenchon.


                      Macron n’en a cure, il est protégé par les institutions et il n’a en définitive aucun compte à rendre à quiconque et certainement pas à une parodie d’assemblée, d’où le "venez me chercher".
                       
                      La véritable pression vient ailleurs :
                       


                      "Que le Fonds monétaire international (FMI) demande aux pays de se réformer, c’est d’usage. Qu’il leur dise de s’y attaquer dans les deux mois, c’est plus rare. Ce jeudi, l’institution a intimé au gouvernement français de clarifier ses projets de réforme pour réduire la dépense publique, « en commençant par le budget 2019 », qui sera présenté en septembre. Il en va de « la crédibilité de la stratégie fiscale » du pays, selon l’institution. "

                      • 1 vote
                        ubikand 27 juillet 11:44

                        @Joe Chip

                        Le président islandais Olafur Grímsson au sujet de la crise de 2007 et la période qui a suivi :

                        "Nous avons pu nous remettre assez rapidement parce que nous n’avons pas tenu compte des recommandations de l’UE et du FMI, qui voulaient que nous mettions en œuvre des mesures d’austérité. Maintenant, il semble que la CE avait totalement tort dans le cas de l’Islande, pourquoi les recommandations qu’elle a faites à d’autres pays seraient-elles bonnes ? Les intérêts économiques d’un pays ne doivent en effet pas être confondus avec le bon fonctionnement d’une démocratie »


                      • vote
                        Belenos Belenos 27 juillet 12:33

                        @Joe Chip

                        Le feuilleton de l’été pourrait cependant rebondir dans une seconde saison à l’automne. On attend la décision des producteurs. 


                      • 5 votes
                        PumTchak PumTchak 27 juillet 12:33

                        @Joe Chip

                        1er lien : "erreur", 2ème lien : "cette page n’existe pas".

                        Il y a quand même un tournant après cette affaire, notamment la fin de l’autorité personnelle de Macron.

                        - Il y a une grosse bagarre avec #AllonsChercherMacron, le hashtag le plus consulté de twitter, depuis deux jours, tout le temps fermé, tout le temps réouvert et alimenté. Je doute aussi cela finissent réellement en manif devant l’Élysée (on parle du 4 août, bonne récupération symbolique...). Mais cette affaire va confirmer la chute de popularité de Macron et la rentrée va être difficile.

                        - L’opposition est maintenant capable de chahuter le train de réformes à l’Ass Nat. Elle a fait exploser les auditions de la Commission des lois dès lors que c’est devenu une mascarade.

                        - Le Sénat a vocation à devenir le vrai contre-pouvoir parlementaire. Puisque lrem a maintenant noyé l’Ass Nat, la commission du sénat va faire durer les auditions sur l’affaire Benalla et de façon bien plus sérieuse. Le Sénat vient de renvoyer, à l’écrasante majorité, le projet de loi fake niouzes sans même lire le texte et sera en mesure de refuser les autres projets de lois les plus délirants. La réforme constitutionnelle, par exemple est maintenant bien compromise. Cette instance, avec une représentation lrem dérisoire jusqu’aux prochaines elections en 2020 2020, va devenir l’arrière cour pour faciliter les nécessités d’ententes entre les partis d’opposition.

                        - Le retour des autorités constituées se confirme (polices, armée, administrations), contre Macron Moi Ma Gueule Je Fais Ce Que Je Veux. 

                        - Quid du mainstream ? Est-ce que les médias ont-ils juste fait un tacle ou est-ce un changement d’attitude envers la politique de Macron ? On verra.

                        Après le problème de fond est toujours là : avec l’opposition morcelée et irréconciliable, il n’y a toujours pas d’alternative qui émerge en force contre Macron et son parti. Mais, pour le moins, l’ambiance fin de règne est commencée.


                      • 2 votes
                        Belenos Belenos 27 juillet 12:34

                        @PumTchak
                        Macron a raison de penser que les Français sont resté royalistes mais il aurait tort d’oublier que c’est uniquement parce qu’ils aiment couper la tête des rois. 


                      • vote
                        ubikand 27 juillet 12:52

                        @PumTchak

                        "Après le problème de fond est toujours là : avec l’opposition morcelée et irréconciliable, il n’y a toujours pas d’alternative qui émerge en force contre Macron et son parti."

                        D’autant plus que les Français chient allègrement aussi sur cette soit disante opposition et tous ses partis et membres. Mais ça, chut, faut pas le voir et pas le dire, république oblige. 


                      • vote
                        PumTchak PumTchak 27 juillet 13:42

                        @Belenos

                        On l’a évoqué récemment avec Zat. Ça, ce n’est pas le problème de Macron, mais bien des français. Si la question du roi ne se pose plus et que la France a vocation à rester républicaine, la question de l’absence du roi, elle, continue à encombrer. Les français tendance conservateurs attendent toujours le retour d’un papa de Gaulle, ceux tendance progressistes continuent à se chercher la maman UE/USA. Le droite ayant détruit la possibilité de l’autorité de l’Etat en privatisant joyeusement le pays et la gauche ayant détruit le système social en fabricant un giron en plastoc, plus personne ne s’y retrouve.

                        .

                        @ubikand

                        On a beau chier dessus, si on refait une nuit du 4 août, il restera deux clivages :

                        - la souveraineté française ou diluée.

                        - l’immigration et le modèle de société, communautariste ou intégrationniste . 


                      • vote
                        ubikand 27 juillet 13:56

                        @PumTchak

                        Ce serait pas mal "la prochaine fois" que les dégénérés en caste au pouvoir sont évacués que ça ne finisse pas comme après le 4 aout. 

                        Quant aux clivages, j’en vois pas mal d’autres, et notamment un que je crois le plus essentiel et dans l’air du temps à court/moyen/long terme, et qui concerne : démocratie OU république, avec tout ce que ça comporte comme considérations à faire dans de nombreux champs. 



                        • 1 vote
                          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 27 juillet 13:51
                          Bien formel pour un insoumis merdenchon, la loi ceci, la loi cela dans le cadre de la loi blablabla, quel rebelle mes aïeux mais quelle rebelle !!!!
                          .
                          Je serais assez curieux de savoir, heureusement ça n’arrivera jamais, comment lui se comporterai en résident de la raie publique, je ne serais pas étonné de voir réapparaître les goulags deux mois à peine après son investiture qui restera à jamais hypothétique, virtuelle, holographique et c’est tant mieux.
                          .
                          Plus sérieusement au delà du petit théâtre de boulevard auxquels se livrent nos parasites politiques soucieux de leur petite gamelle et gardiens de leurs seuls égos, qui dans votre entourage parle de l’affaire Benalla ? Chez moi, tout comme moi d’ailleurs, tout le monde s’en bat royalement les couilles. Ceci est juste un sondage ici même pour avoir une idée de l’impact réel de ce petit feuilleton sans importance sur nos réalités quotidiennes mais qui passionne le microcosme parisiano parisien et son petit nombril de m’as tu vu..



                          • vote
                            ubikand 27 juillet 14:12

                            @Gaston Lagaffe

                            Ils n’en pensent pas moins, les humains fatigués des pourritures politiciennes et de leurs institutions, mais ils sont tellement fatigués dégoutés que même en parler les épuise et leur fait tourner la tête. Ils censurent, du coup, ils "préfèrent ne pas trop y penser". Ils restent dans les rangs, pour un temps encore, le temps que certains choses indispensables murissent, peut être. 

                            Restent dans les rangs aussi grâce à l’aide zélée des faux culs républicains gras et pourris tels ce mélenchon par exemple, entre autres. 

                            Mon hamster, par contre, montre les dents quand je le met devant une vidéo youtube où on les voit à l’oeuvre, cette engeance. J’ai un grand respect pour mon hamster... 


                          • 4 votes
                            Joe Chip Joe Chip 27 juillet 14:36

                            Oui ça ressemble de plus en plus à un règlement de compte au sein de l’oligarchie française. Un nombre considérables de corporations (justice, médias, syndicats...) ont mouillé le maillot durant la présidentielle pour torpiller le candidat de droite et amener au pouvoir un haut-fonctionnaire reconverti dans la banque qui avait recueilli 18% de suffrage au premier tour. 

                            Or, Macron n’a eu aucune reconnaissance du ventre à leur égard ; au contraire il n’a eu de cesse de les humilier et de les soumettre à son autorité infantile depuis le début de son mandat. Il semble même avoir fini par croire à son propre narratif électoral du candidat venu de nulle part mais porté par une volonté de renouvellement et une ambition démesurée qui serait parvenu à "renverser le système". 

                            On a vu ce que cela a donné sur le plan international. Merkel l’a ignoré pendant un an pour se concentrer sur la politique intérieure allemande et Trump l’a roulé dans la farine. Là, c’est le recadrage intérieur, le tirage d’oreille, le nez dans la crotte. Le système (partis, assemblée, syndicats...) cherchait depuis quelques semaines le défaut dans l’armure et l’a trouvé avec cette affaire Benalla rapidement transformé en scandale politico-médiatique de l’été.

                            Un article qui résume assez bien la situation :

                            https://www.causeur.fr/macron-benalla-justice-pinault-le-monde-153189

                            Narcissisme, ego boursouflé, autoritarisme et absence de véritable culture politique, Emmanuel Macron a adopté des comportements et des attitudes qui ont transformé, pour les battus, les humiliations en exaspération. Notamment devant le comportement incroyable de suffisance de la petite caste de ses amis, verrouillés dans le bunker de Bercy. Plus récemment, la gay pride pornographique dans la cour de l’Élysée, l’exhibitionnisme gênant de la célébration de la victoire en Coupe du Monde de football, le retour au galop d’un sociétalisme que les bourgeois de province exècrent, et quelques autres incidents ont sérieusement fissuré ce bloc bourgeois dont il ne faut pas oublier que le ralliement de la partie nationale fut contraint et forcé. En son sein, beaucoup des perdants de l’année dernière, battus aux législatives par des chèvres, sont avides de revanche. Il ne fallait pas croire non plus que cette façon de gouverner en solitaire entouré d’une petite poignée d’affidés et de favoris peu recommandables n’allait pas heurter l’administration française. Un État est aussi un monstre administratif, il ne se réduit pas à trois bureaux à l’Élysée et quelques petits marquis répartis entre la rue du Faubourg Saint-Honoré et Bercy.


                          • vote
                            Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 27 juillet 14:46

                            @Joe Chip
                            Le mage Attali aurait donc cassé sa boule de (nuit) de cristal ? Mouarf...

                            .

                            Fallait s’attendre à quoi d’autre en mettant un novice en politique à la tête du pays ? Attali devrait retourner jouer du piano en huis clos parce que visiblement le faiseur de rois qui s’est toujours trompé sur tout et tout le temps devrait sérieusement songer à s’auto euthanasier avant de sombrer encore plus dans le ridicule d’où il patauge depuis des décennies...


                          • vote
                            Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 27 juillet 14:47

                            @ubikand
                            Hamster Président ! Hamster Président ! lol


                          • vote
                            Belenos Belenos 27 juillet 15:12

                            @Joe Chip
                            "autorité infantile"

                            Bien trouvé !


                          • vote
                            corh 27 juillet 15:26

                            @Gaston Lagaffe
                            ne rêvez pas ils ont compris, les derniers sondages que vous ne commenterez pas en attestent de façon spectaculaire, ils trouvent tout ça tellement nauséeux, qu’il n’ont pas trop envie d’y mettre le nez.


                          • vote
                            ubikand 27 juillet 15:28

                            @Joe Chip

                            Esprit vif ce de Castelnau dans votre article, une fois de plus. 
                            https://www.causeur.fr/macron-benalla-justice-pinault-le-monde-153189

                            Quel dommage que sa conclusion "optimiste" vienne ternir l’ensemble, probablement pour rester le doigt sur la couture "républicaine", en inventant de l’optimisme là où il n’y a aucune raison d’en voir. 

                            Car vu du dehors de l’oligarchie républicaine, justice y compris avec notamment son parquet aux ordres de qui on sait, oligarchie politicienne et administrative qui a intérêt à ce que les choses perdurent en l’état, avec seulement un bordage de quelques cas comme macron et ses proches, il faut être demandeur de bien peu de choses ou avoir une posture à tenir pour arborer de l’optimisme. 


                          • 7 votes
                            Hieronymus Hieronymus 27 juillet 14:10
                            avez vous constaté ces jours-ci une critique régulière des médias visant le train de vie exorbitant de Brigitte Macron ?
                            un tel acharnement laisse à penser que le pouvoir macronien est désormais dans le viseur de l’oligarchie, il n’est plus l’enfant chéri du système mais un garnement ou un mauvais élève qui est en train de se prendre une correction, en tout cas un sévère rappel à l’ordre
                            l’affaire Benalla date de début Mai, mais elle sort juste maintenant, alors tout le monde spécule pointant du doigt sa rencontre avec Trump ou avec Poutine, ses déclarations/décisions sur ceci ou cela, ce n’est peut être rien de tout ce que l’on suppose, perso au jour d’aujourd’hui j’ai pas la réponse ..
                             smiley


                            • vote
                              cathy cathy 27 juillet 16:50

                              @Hieronymus
                              Faire de Benalla son amant pour évincer doucement l’armée du pouvoir, n’est pas la meilleur méthode, l’oligarchie ne lui pardonnera pas.


                            • 2 votes
                              BA 28 juillet 12:06

                              Le père et la mère d’Emmanuel Macron ont regardé l’interview de Benalla hier soir sur TF1. Ils viennent de déclarer : « Ce Benalla, il est beau, il est adorable, c’est vraiment le gendre idéal. »



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès