• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Marion Sigaut et la République

Marion Sigaut et la République

Marion Sigaut nous explique dans cette vidéo pourquoi selon elle la République ne peut rien pour les Français. Pire, elle prétend qu'on ne peut vouloir sauver la France et conserver la République.

Je ne suis absolument pas d'accord avec cette thèse, mais elle mérite d'être débattue.

Tags : France Histoire République




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • 1 vote
    ezechiel ezechiel 14 mai 11:47

    La république, ça repose sur du vide. Liberté, Égalité, Fraternité, sont des mots vides de sens derrière lesquels on peut mettre ce qu’on veut, et surtout justifier la république universelle, la gouvernance mondiale, qui implique de détruire l’identité, la culture et le savoir-vivre français.
    La civilisation européenne qui depuis des siècles s’est construite sur le sacré, l’humilité, la contemplation, le sens du sacrifice, la recherche de la justice et de la vérité, l’Incarnation du souverain en son peuple, a été lentement et progressivement détruite par la secte maçonnique républicaine pour la remplacer par Mammon, le Dieu argent.

    Pour se soumettre au diktat du cosmopolitisme universel républicain, le président Macron méprise la France et les Français, en expliquant dans ses meetings « qu’il n’y a pas de culture française », « l’art français, je ne l’ai jamais vu ».Pour lui et pour toute une bande de profiteurs, de banquiers et d’industriels, ce pays n’est qu’une gigantesque entreprise qui ne sert qu’à faire de l’argent (économie, croissance, bénéfices, etc...), destinée à devenir à terme une succursale de l’oligarchie mondialiste prônant une immigration de masse pour satisfaire les besoins du capitalisme, détruisant l’harmonie et l’identité culturelle, cultuelle, morale et ethnique du pays.

    Il n’y a pas de direction, pas de repères dans la république, ses militants sont incapables de discerner l’héritage catholique de la France et préfèrent par exemple magnifier l’Islam, une religion étrangère, incompatible avec notre mode de vie et notre culture.

    Macron a par exemple le 8 mai 2016 à Orléans, réussi le tour de force de prononcer un discours de 18 minutes sur Jeanne d’Arc, sainte martyre de l’Église catholique ayant offert la France au roi Charles VII au nom du Christ Jésus, sans prononcer le mot "Dieu", "Jésus Christ", "chrétien", "christianisme" "Église" ou "catholique", mais est capable de tenir un discours politique où il glorifie la grandeur de l’Islam à Abu Dhabi !


    • 2 votes
      beo111 beo111 14 mai 15:11

      @ezechiel

      Mais une question se pose alors : quelle est la mission divine de la France ?

      Si il s’agit comme je le pense, de fournir un modèle politique pour les autres États-nation, alors le principe de laïcité me semble tout-à-fait indiqué. En effet, certains peuples sont multiconfessionnels. Et même lorsque ce n’est pas le cas, un système politique doit être robuste à un phénomène comme la Réforme ou à un quelconque schisme.

      Après, si selon vous le Dessein français est différent, il ne vous reste plus qu’à l’énoncer.


    • 1 vote
      ezechiel ezechiel 15 mai 00:43

      @beo111 "Si il s’agit comme je le pense, de fournir un modèle politique pour les autres États-nation, alors le principe de laïcité me semble tout-à-fait indiqué"

      La nation française est par essence chrétienne, car c’est ainsi qu’elle a été créée.

      "Qu’aux bénédictions de l’Esprit-Saint déjà répandues sur la tête royale, s’ajoute la plénitude des bénédictions divines.

      "Que de cette race sortent des Rois et des Empereurs qui, confirmés dans la vérité et la justice pour le présent et pour l’avenir, suivant la volonté du Seigneur, pour l’extension de la Sainte Eglise puissent régner et augmenter tous les jours leur puissance et méritent ainsi de s’asseoir sur le Trône de David, dans la céleste Jérusalem, où ils régneront éternellement avec le Seigneur. Ainsi soit-il."

      Testament de Saint Rémi, évêque de Reims, proclamant la lignée royale chrétienne de France (vers 533)

      L’utopie de vouloir fournir un modèle politique pour les autres États-nations, c’est un projet maçonnique, la république universelle cosmopolite, issue des gnoses ésotériques d’orient.(Pourquoi les symboles maçonniques représentent-ils des Dieux et des symboles égyptiens à votre avis ?)

      Je rappelle que la vraie devise de la république française, c’est à l’origine :Liberté, Égalité, Fraternité ou la MORT", qui n’a rien de foncièrement tolérant, que vous pouvez d’ailleurs voir sur le monument célébrant le bicentenaire de la révolution française et de la déclaration des droits de l’homme, sur le champ de Mars à Paris, entouré d’obélisques égyptiennes couvertes de symboles ésotériques.


    • vote
      beo111 beo111 15 mai 07:35

      @ezechiel

      Oui mais voilà. Le peuple égyptien antique était plus avancé spirituellement que le nôtre. C’est pourquoi Pharaon pouvait tenir les deux sceptres de l’autorité spirituelle et temporelle.

      Alors qu’en France, nécessairement cela se passe différemment. À moins bien sûr que vous soyez prêt à attribuer une quelconque autorité spirituelle à Macron smiley

      La théocratie, moi j’aimerais bien vivre dedans. Avec vous, Djam, Médialter, Simple citoyenne, Stupeur, nous ferions l’éducation spirituelle du petit Norman.

      Oui mais voilà. Le peuple français n’est pas encore prêt. Il doit encore monter en compétence dans son domaine de prédilection, la politique. Et après seulement il pourra quitter le métier pour s’élever vers de plus hautes sphères.


    • 1 vote
      ezechiel ezechiel 15 mai 10:37

      @beo111 "Oui mais voilà. Le peuple égyptien antique était plus avancé spirituellement que le nôtre. C’est pourquoi Pharaon pouvait tenir les deux sceptres de l’autorité spirituelle et temporelle."

      Je ne vois pas en quoi le peuple égyptien antique était plus avancé spirituellement que le nôtre (pas celui de l’occident mondialisé). Il admettait l’existence d’êtres inférieurs pouvant être esclavagisés et corvéables à merci.

      ------------------------------------
      "La théocratie, moi j’aimerais bien vivre dedans. Avec vous, Djam, Médialter, Simple citoyenne, Stupeur, nous ferions l’éducation spirituelle du petit Norman."

       smiley


    • 3 votes
      Norman Bates Norman Bates 15 mai 10:59

      @beo111

      Oh oui ! je veux bien avoir une éducation spirituelle... ! c’est pas avec ma maman que je vais l’avoir...ma maman n’est pas toujours gentille, elle ne fait rien que dire que je suis un vaurien...elle me donne plus de sucré que de sacré parce que je suis trop mince...je dois lire les livres sacrés en cachette parce que sinon elle me gronde et me punit, elle dit que ça sert à rien tout ça, et que c’est même mauvais...
      Par contre Simple citoyenne comme maîtresse elle est pas gentille, l’autre fois elle a cassé mes crayons de couleur...et elle a déchiré mes dessins...j’étais triste, et pas content, pas content du tout...ça m’arrive de dire des gros mots mais il faut pas casser mes crayons de couleur...
      Mais j’aime beaucoup mesdames Djam et Stupeur, et on rigole bien avec monsieur Medialter avec qui on se ressemble beaucoup...
      Vivement la rentrée !


    • vote
      beo111 beo111 15 mai 11:35

      @ezechiel

      Mmm, n’oubliez pas que le Christ est un maître spirituel, pas un chef politique. Et surtout, il ne s’est jamais élevé contre les injustices sociales de son temps, comme l’esclavage.

      Il le disait bien, son royaume n’est pas de ce monde.

      Là seule chose qu’il voulait éviter ici-bas, c’est que la morale religieuse soit invoquée pour justifier des violences. On le voit notamment lorsque les pharisiens lui amènent la femme adultère.

      *

      Bon, ya du monde qui arrive, je vais les accueillir. Au plaisir de poursuivre cette discussion, plus au calme.


    • 1 vote
      berphi 15 mai 11:53

      @beo111
      Mmm, n’oubliez pas que le Christ est un maître spirituel, pas un chef politique. Et surtout, il ne s’est jamais élevé contre les injustices sociales de son temps, comme l’esclavage.

      Dommage que vous vous absentiez, il y aurait à débattre sur votre commentaire.
      La loi (ancien testament) à laquelle il fait référence dans son enseignement est avant tout un objet politique, comme l’est le Coran du reste. Il en redéfini l’approche mais précise "Pas un trait de la loi ne bougera". La loi hébraïque n’a aucun autre contre pouvoir que celui de l’empire romain qui occupe alors leur territoire.


    • vote
      beo111 beo111 15 mai 11:58

      @Norman Bates

      Allons, ne faites pas l’enfant, vous devez vous préparer pour 2022.

      D’ailleurs, à ce sujet, quels sont vos faits d’armes ? Quels sont les exploits dont vous pourriez vous enorgueillir ? Sur quoi allez-vous baser votre légende ? Parce que je vous préviens, hein, une campagne, c’est du storytelling, vous devez être un héros qui a réalisé quelque chose.

      Et ce n’est pas en séduisant Ségolène Royal que vous allez vous attirer les faveurs du public. Il vous faut un combat, il vous faut une victoire.

      Mais j’ai ce qu’il vous faut : la bataille de Trappes.

      C’est un projet secret, et j’ai d’abord mis galanterie oblige une dame au courant dans son module.


    • vote
      ezechiel ezechiel 15 mai 12:01

      @beo111 "Mmm, n’oubliez pas que le Christ est un maître spirituel, pas un chef politique. Et surtout, il ne s’est jamais élevé contre les injustices sociales de son temps, comme l’esclavage."

      Le Royaume du Christ n’est pas de ce Monde, corrompu par le péché originel.
      C’est pour cela qu’il n’y aura jamais de gouvernance terrestre idéale.
      Jésus par son sacrifice sur la Croix, a racheté les péchés du Monde, pour offrir à l’homme une chance de Salut.
      "il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus."
      Galates  3:28


    • vote
      berphi 15 mai 12:10

      Il n’a rien ajouté de nouveau de ce qui avait déjà été écrit. "Aime ton prochain comme toi même" figure par exemple dans Nombre. La seule nouveauté qu’il offre réellement est une nouvelle approche de la femme, il s’adresse à des coeurs nouveaux selon l’enseignement qu’ils ont reçu, expliquant que la Loi avait été faite pour des coeurs durs. (Gros désaccord des disciples, qui conteste l’enseignement, Pierre expliquant qu’il ne marerait alors jamais) Mais il s’appuie toujours sur la Loi hébraïque sans en modifier les obligations : il observe la cacherout, le shabbat, les fêtes mais dénonce le rapport au rituel trop exagéré des pharisiens, geste qui intrinsèquement ne constitue une preuve absolue d’une adhérence au texte, la foi ne se fait pas par la forme mais par le fond. 


    • vote
      ezechiel ezechiel 15 mai 14:07

      @berphi "Il n’a rien ajouté de nouveau de ce qui avait déjà été écrit. ....Mais il s’appuie toujours sur la Loi hébraïque sans en modifier les obligations : il observe la cacherout, le shabbat, "

      Dieu a condamné l’humanité pécheresse, mais a fait en sorte qu’elle puisse se racheter, par le peuple hébreu élu de Dieu pour préparer l’homme à la venue du Christ.
      Jésus est en rupture totale avec le judaïsme de l’Ancien Testament, les lois de la chair de l’Ancien Testament sont transformées en lois inscrites dans le cœur, par la Foi en Christ Jésus qui permet d’obtenir le salut de l’homme.

      Par exemple, concernant la femme adultère et la lapidation dans la loi hébraïque :
      "Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère ; et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a-t-il condamnée ? Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus."
      La Bible - Jean 8:3-8

      Les scribes et les pharisiens : "Moïse dans la Loi ordonne de lapider de telles femmes", réaction de Jésus ? "Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus"

      "Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger. Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, MOÏSE NE VOUS A PAS DONNÉ LE PAIN DU CIEL, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde."
      Jean 6:31-33

      "Vos pères ont mangé la manne dans le désert, ET ILS SONT MORTS. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde."
      Jean 6:49-51

      "Et voici, il s’y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils demandèrent à Jésus : Est-il permis de faire une guérison les jours de sabbat ? C’était afin de pouvoir l’accuser. Il leur répondit : Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer ? Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. Alors il dit à l’homme : Étends ta main. Il l’étendit, et elle devint saine comme l’autre. Les pharisiens sortirent, et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr."

      Matthieu 12:10-14

      C’est parce qu’il transforme les lois de la chair inscrite dans la Torah en lois de l’esprit inscrites dans le coeur, que le sabbat est aussi transformé et que les Juifs ne le reconnaissent pas, c’est pour cela que le Christ a été crucifié par les Juifs.


    • 1 vote
      Norman Bates Norman Bates 15 mai 18:12

      @beo111

      Dans mes songes maudits de processus électoral l’urne c’est le bide de l’ennemi et le bulletin de vote c’est un canif...
      J’ai jeté un œil sur le module indiqué...ce qui est certain c’est que la plume de Djam est une arme de précision avec la capacité de tirer dans les coins, le tout dans une langue maitrisée avec une rare virtuosité...
      Concernant la fortuite rencontre avec la ségosphère c’est un regrettable accident de campagne...une bavure indépendante de ma volonté dont la narration, je le confesse, me coutât...
      Peut-être qu’à cette occasion mon âme mystique était en inconsciente cavale, croyant toucher la grâce par cette promiscuité avec une Madone, ne fut-elle que poitevine...bref...
      Je suis prêt pour 2022...la légende est écrite...celle d’un garçon à l’esprit bancal, hanté par une pluralité d’entités, jeune orphelin ayant perdu précocement père, mère, beau-père, les deux derniers emportés par un mystérieux cluster de space cake à la strychnine...
      Celle d’un jeune homme livré à lui-même, voire eux-mêmes, dans un motel isolé, ayant comme seuls contacts les bavardages inaudibles d’oiseaux empaillés et les récriminations maternelles venues d’un indicible ailleurs...
      Jeune homme au chemin tracé, parti de rien pour arriver à pas grand chose, broyé par le spectre de l’inertie...jusqu’au jour où elle chuchotât à son oreille..."viens me sauver, j’ai besoin de toi"...oui, la France éternelle avait choisi cette âme damnée, sous mortifères écrous, pour venir la délivrer et lui insuffler la vie...
      Il y eut ensuite la guerre du covid, retracée ici dans les chroniques "Confinement au Bates motel", où je devins ce fier combattant héroïque face à l’ennemi invisible...du sang, des larmes, de la sueur, mais aussi des giclées vigoureuses de testostérone pour aboutir et célébrer la victoire relatée dans le recueil "Mémoires de guerre au Bates motel" que je voulais d’abord intituler "Mon combat" avant qu’on me soufflât que c’était pas un titre adéquat...
      Promis maintes fois à l’extrême-onction en temps de guerre, j’arracherai la fonction suprême en temps de paix...mais...sommes-nous en paix.. ? ou dans une guerre larvée, une nouvelle drôle de guerre cette fois virale sur fond de libertés qu’on assassine sans que nul ne moufte comme on abat les chênes, qu’on abat les chevaux, et qu’on arrache les ailes aux mouches.. ?
      Mon savoir est certes guère épais, mais d’instinct je le sais, mon quinquennat à vie marquera une vraie rupture...une rupture qui maculera les pages de l’Histoire du sang de nos ennemis...l’avenir louera ou honnira ce chapitre, mais à la limite peu importe, le plus important aura été de ne pas sombrer en silence et l’indignité de la soumission...


    • vote
      beo111 beo111 15 mai 21:36

      @Norman Bates

      Très bien merci. Je vais donc intégrer dans le site de campagne une sélection de "Confinement au Bates motel" et de "Mémoires de guerre au Bates motel". Ça sera une bonne base de départ. Je vous tiendrai au courant d’ici quelques semaines de l’éventuel succès de vos écrits auprès du public cantonal. S’il en était ainsi je vous demanderai de donner au lectorat ce qu’il veut, afin qu’il se transforme en électorat, et qu’il donne le coup de canif qui se doit.


    • vote
      berphi 17 mai 09:58

      @ezechiel

      " : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle."

      Il ne conteste pas la Loi, il l’applique. Si toutefois un des accusateurs n’avait jamais pêché, cette femme était lapidée. La sentence de lapidation -une condamnation à mort - est conditionnée par les témoignages "occulaires" fournis de deux personnes comme l’indique le Deutéronome, si ces mêmes personnes ne veulent pas être accusées à leur tour, on leur suggère d’être droites dans leur botte quant à la véracité des propos qu’elles rapportent. On parle d’une condamnation à mort.

      "Vos pères ont mangé la manne dans le désert, ET ILS SONT MORTS. "
      I
      ls sont morts par le veau d’or... Il ne rapporte rien d’autre que les faits.

      Quant à ce qui est autorisé durant le shabbat, présentez-moi les textes du Deutéronome qui exprime le contraire de ce qu’avance le Christ. Beaucoup de Juifs non accomplis prennent parfois ou propose parfois, un comprimé de paracétamol durant le shabbat..


    • vote
      berphi 17 mai 10:20

      @ezechiel
      Votre interprétation du verset de la femme adultère est intéressante car d’autres verraient un tout autre enseignement, comme par exemple celui d’un Christ sondant et connaissant toutes les âmes, il sait que parmi les accusateurs se trouvent quelques uns qui devraient normalement faire l’objet d’une accusation jugée par le Sanhedrin mais que le pouvoir de leur statut social empêche, en d’autre terme les témoins susceptibles de les accuser n’en feraient jamais rien par peur de représailles.


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 15 mai 10:33

      Ah ben voilà, il y’a quelques années, lorsqu’on déduisait de ses interprétations historiques (parfois très intéressantes) qu’elle était royaliste, Marion Sigaut réfutait avec force. En ce qui me concerne, je prenais acte de ses dénégations même si je ne les croyais pas vraiment. Voilà que le masque tombe et … oh… surprise … elle est royaliste ! smiley  smiley

      Tellement de choses à redire de ce propos :

      -C’est quand même ballot pour une historienne de reprendre la thèse du génocide vendéen qui a été déconstruite mainte et mainte fois.

      -On retrouve cette essentialisation de la République propre aux courants réacs catho tradi, à se demander ce qu’ils mettent dedans sachant qu’il existe des tas de républiques dans l’histoire et dans le monde. Les plus marrants, ce sont ceux qui en ont marre du régime républicain et qui vont se réfugier … en république de Hongrie. smiley

      -Et surtout, attribuer les changements socio-économiques au régime républicain, c’est vraiment ne rien connaitre à l’histoire du capitalisme qui est un système mondial et qui a débuté son émergence en France … durant la royauté. L’abolition des barrières douanières locales et du système corporatif durant la révolution s’est fait principalement pour des raisons de productivité et de compétitivité dans le cadre des contraintes structurelles générées par la concurrence généralisée induite par le capitalisme mondialisé. L’Angleterre et le Japon sont des monarchies et pourtant ce sont des temples du capitalisme. 

      -Et pour finir, l’opposition stricte entre monarchie et république est bancale, dans la pensée républicaniste, une monarchie peut être républicaine et d’ailleurs beaucoup, comme Jacques Sapir par exemple, considèrent que le royaume de France était devenu une république depuis l’exhumation de la loi salique au XIVème siècle.


      • vote
        yoananda2 15 mai 11:47

        @maQiavel

        Ah ben voilà, il y’a quelques années, lorsqu’on déduisait de ses interprétations historiques (parfois très intéressantes) qu’elle était royaliste, Marion Sigaut réfutait avec force. En ce qui me concerne, je prenais acte de ses dénégations même si je ne les croyais pas vraiment. Voilà que le masque tombe et … oh… surprise … elle est royaliste !  

        C’est bien pour ça que le "déclaratif" n’a pas beaucoup de valeurs. Même si elle était sincère, peut être que les gens ont simplement vu ce qu’elle allait "devenir" avant qu’elle ne le sache elle même.

        l’histoire du capitalisme qui est un système mondial et qui a débuté son émergence en France …

        j’ai lu plusieurs théories sur les débuts du capitalisme (à Venise, en Angleterre, au Vatican, mais jamais en France). A quelle définition tu fais référence ?

        On retrouve cette essentialisation de la République propre aux courants réacs catho tradi, à se demander ce qu’ils mettent dedans

        facile : son anti-catholicisme (déguisé en laïcité). (je ne dis pas que je suis d’accord, je me fais "porte parole")


      • vote
        maQiavel maQiavel 15 mai 12:13

        @yoananda2

        Lorsque j’écris « capitalisme qui est un système mondial et qui a débuté son émergence en France … durant la royauté » je ne dis pas que le capitalisme a émergé en France mais qu’en France il a émergé durant la royauté. Autrement dit, le processus capitaliste a émergé ailleurs mais c’est sous la royauté qu’il est arrivé en France. Et la couronne s’en est bien servit d’ailleurs. 

        « Même si elle était sincère, peut être que les gens ont simplement vu ce qu’elle allait "devenir" avant qu’elle ne le sache elle-même ».

        Je n’y crois pas, c’est surtout qu’à l’époque, on pointait ses biais idéologiques qui étaient gigantesques et qui faisaient directement référence à un imaginaire royaliste, et une façon de s’en défendre était de prétendre qu’elle ne l’était pas. 

        « facile : son anti-catholicisme (déguisé en laïcité). »

        Ouais, et aussi son opposition à la loi « naturelle », à l’ordre divin … bref, le satanisme quoi, d’où l’obsession de la Franc-maçonnerie dans ces milieux là puisque ses adeptes seraient au fond des disciples du diable.


      • vote
        yoananda2 15 mai 12:29

        @maQiavel

        je ne dis pas que le capitalisme a émergé en France

        ha merci, j’avais mal compris ;

        Ouais, et aussi son opposition à la loi « naturelle », à l’ordre divin … bref, le satanisme quoi, d’où l’obsession de la Franc-maçonnerie dans ces milieux là puisque ses adeptes seraient au fond des disciples du diable.

        Oui, je confirme pour en avoir croisé qq uns, c’est exactement ça.


      • 1 vote
        berphi 15 mai 11:02

        Madame Sigaut je vous enjoins à relire le projet de dîmes royales écrit par Vauban, grand homme qui n’a eu de cesse de parcourir le royaume, d’en connaître tous les état d’âmes, d’en connaître toute les injustices, écrit qui faisait déjà état d’une iniquité fiscale outrancière à l’époque, tout à fait comparable à la notre. Son projet consistant à imposer l’aristocratie qui jusqu’à là échappait aux taxes - et qui lui valut d’être effacé de la cour de Louis. Il se dit que cette réforme si elle avait été adoptée, aurait sans changer le cour de l’Histoire en 1789.


        • vote
          berphi 15 mai 11:05

          Oups ! "états d’âme", "toutes les injustices". "Aurait sans doute changé" *
          (traces indéfectibles d’un apprentissage de la lecture par la méthode globale)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

beo111

beo111
Voir ses articles


Publicité





Palmarès