• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michel Collon : la violence des riches

Michel Collon : la violence des riches

Dans ce nouveau numéro de Michel Midi, Michel Collon analyse en quoi consiste la violence des riches. L'attention médiatique se focalise sur les débordements des gilets jaunes lors des manifestations. Mais il n'y a pas que les pavés dans les vitrines dans la vie...

Tags : Economie Violence Michel Collon




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Norman Bates Norman Bates 2 février 10:44

    "La violence des riches"...ben mon Collon...encore un qui franchit allègrement la ligne jaune de la stigmatisation...

    Même avec une cloison nasale explosée par un tir de LBD, ne sens-tu pas les miasmes putrides du bouc émissaire traqué par la meute comme jadis.. ? bientôt nous verrons pousser des baraquements, des miradors à Davos ou Neuilly, et nous laisserons faire, par indifférence et passivité, sous l’influence maléfique de la propagande délivrée par les médias aux ordres des gueux où le "riche" est coupable de tous les maux...

    Pourtant...le "riche" et le "pauvre" c’est une loi naturelle, une médaille avec son revers comme le "ying" et le "yang", le "zig" et le "zag", le "ping" et le "pong", le "tic" et le "tac", et j’oublie d’autres métaphores plus explicites encore...

    On reproche au "riche" une application timorée de la théorie dite du "ruissellement" qui ne serait que de la condensation lubrifiante au cheminement aléatoire jusqu’à la gamelle du "pauvre"...certes, et alors.. ? il prend des risques autrement plus vertigineux que le danger de l’entorse du doigt (pour une fois sorti du derche) en grattant un ticket de la Française Des Jeux...la FDJ en ascenseur social, ça fait rêver...et à ce propos, que fait de son pactole l’heureux gueux chanceux.. ? il va faire fructifier, optimiser.. ? que nenni, c’est Champagne, grosses bagnoles et putes.. ! la syphilis en guise de dividendes, le projet frôle le sublime...le plus généreux aura le réflexe altruiste de remplacer son déodorant acheté chez Lidl pour mieux masquer le fumet malodorant de sa transpiration...

    Je ne comprends pas cette haine irrationnelle du "riche"...celui qui s’éveille dans la douceur d’une hérédité opulente n’est pas insensible aux difficultés des gueux, il fréquente dès l’enfance des domestiques et autres petites gens dont le pêché de jalousie abolit toute notion de reconnaissance...et le "riche" en souffre...

    Oui, le "riche" souffre de ce mépris juste inqualifiable, ces caricatures abominables, et lorsque le ruisseau de la haine se joint à ce fleuve de dénigrements il faut craindre le pire...


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 2 février 12:42

      Dans la rubrique "libre expression" je cède le micro à Jean-Aristide, de passage (égaré, en fait) au motel...

      "Merci. C’est rare de rencontrer un gueux propre et compréhensif...tenez, mon brave, quelques pièces pour vivre...
      Halte à la stigmatisation ! il suffit ! celui qui n’a jamais emprunté le sentier sinueux du chemin de croix administratif de l’optimisation fiscale ne peut comprendre à quel point nous autres les riches nous souffrons...c’est un calvaire innommable d’élaborer de tels mécanismes à la rougeur de nos fronts...
      J’en arrive à envier l’employé à l’intelligence inerte qui perçoit son salaire en fin de mois sans tracasserie, ou l’assisté qui palpe ses allocations en claquant des doigts...
      Nous souffrons aussi de la convoitise, celle des voraces finances publiques qui viennent nous ponctionner jusque dans nos coffres-forts, et celle de la plèbe qui nous voue une haine féroce...
      Nous souffrons également des convenances et usages inhérents à notre milieu social, et là je vais utiliser un langage et une illustration audibles pour les individus dotés d’un cursus scolaire furtif...on nous reproche de péter dans la soie...c’est faux, c’est archi-faux.. ! même dans l’intimité des contingences domestiques nous sommes soumis à une certaine retenue, il y a des choses qui ne se font pas...même la ventilation interne est concernée, vous m’imaginez évacuer des flatulences pendant le souper avec Marie-Charlotte.. ? le gueux ne pâtit pas de cette aération bouchée, il peut lâcher sa caisse, roter, se gratter les zones intimes en regardant Hanouna avec bobonne, guère ulcérée par ces rituels sordides partagés...
      Vous autres les gueux jouissez de privilèges dont vous n’avez même plus conscience...si vous saviez à quel point je fantasme d’avaler au moins une fois mes crottes de nez ou de choquer une assemblée d’actionnaires avec une blague scatologique...je suis opprimé, oppressé, détesté, et j’ajoute que...mais.. ? qui est cette vieille femme qui s’approche.. ? bonjour madame, vous ne sentez pas bon mais je suis surtout intrigué par ce couteau que vous portez...je devine des intentions hostiles...je tiens à vous prévenir, je connais des avocats qui....AAAHHHHH... !!!!!!" 


    • 1 vote
      barbarello 2 février 13:17

      @Norman Bates

      Huhuhu, en pleine forme je vois  smiley 
      .
      Il faudrait aussi poster une vidéo "La violence des Pinçon CharlotS" (si ils avaient le pouvoir de l’exercer), et la commenter...  smiley 


    • 1 vote
      Hijack ... Hijack ... 2 février 15:38

      Je reste honnête ... et me permets de ne parler que tu titre ... quand je connais bien ceux dont il est question. Ici, Collon parle des riches et leur violence ... comme s’il pensait que cela allait lui attirer des acheteurs, écouteurs de ses fadaises. Les pauvres ne sont pas si cons.

      Le riche n’a jamais été un problème pour le pauvre ... mais plutôt ceux qui rendent le pauvre plus pauvre qu’il n’est. Actuellement, le problème ne sont pas les riches ... mais ceux qui font tout pour les rendre encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres.

      Collon, qui est loin d’être une crapule ... voit tjrs tout petit. Ce n’est donc pas lui que je critique négativement, mais sa pensée ... 


      • vote
        Scalpa Scalpa 2 février 16:25

        Comme disait le tueur de Montauban : quand un riche marche sur un pauvre, lui marche sur la lune du pied gauche.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Bob34

Bob34

Le bob.


Voir ses articles







Palmarès