• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > "Non, le référendum n’est pas un instrument du fascisme" – Par Régis de (...)

"Non, le référendum n’est pas un instrument du fascisme" – Par Régis de Castelnau

SYNOPSIS :

Marine Le Pen l'a annoncé : si elle venait à être élue présidente de la République, le référendum retrouverait la place qui était jadis la sienne dans le processus législatif. Très vite, la bien-pensance est montée au créneau : faire appel au peuple, voilà qui est digne des pires régimes autoritaires, nous a-t-on dit. Évidemment, et comme nous l'explique Régis de Castelnau, rien n'est plus faux.

Il est quand même navrant, très inquiétant, et très révélateur d'un climat de propagande mensongère et totalitaire, qu'on soit obligé d'expliquer cette ultra-évidence que le référendum est actuellement l'outil de la république le plus démocratique qui soit.

 

 

Tags : Politique Démocratie




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Conférençovore Conférençovore 22 avril 06:25

    Le pb du référendum est le même que celui du RIC et de toute idée se rapprochant de la démocratie directe.

    Ils n’ont de sens qu’avec une pop éduquée politiquement, consciente des rapports de forc, consciente et capables de comprendre des mécanismes tels que la création monétaire, la macroéco, etc.

    Or non seulement c’est très loin d’être le cas avec de jeunes générations de moins en moins conscientes (et de plus en plus indifférentes en réalité comme en témoigne les tx d’abstention) mais en plus, on s’enfonce dans la gérontocratie, avec des pop à qui il suffit de brandir la menace d’un virus pour leur faire porter des masques chirurgicaux au beau milieu des bois ou leur faire accepter de rester à la maison durant des mois et surveiller leurs voisins pour vérifier qu’ils respectent bien la distanciation. 

    Et ceci est sans compter que demain (disons dans 1 et encore plus dans 2 générations), la pop sera très différente de celle actuelle. Les référendums et toutes ces belles idées se transformeront en piège pour les Français, exactement comme l’ont prédit les Bourguiba, Erdogan est cie (i.e. : la conquête de notre pays en utilisant les outils de notre "démocratie" à leurs avantages).

    Bref, c’est trop tard. La seule solution est la prise du pouvoir le plus vite possible et l’on sait tous, cercle rapproché de Marine inclus, que cette dernière n’y arrivera pas, qu’elle est nous fait perdre un temps précieux et que, finalement, il se pourrait bien que le pire des deux n’ait pas été le père écrasé au second tour de 2002 mais la fille qui a déjà fait perdre 10 années très précieuses (score en cours) aux souverainistes et aux FDS en général.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 22 avril 07:05

      "Ils n’ont de sens qu’avec une pop éduquée politiquement, consciente des rapports de forc, consciente et capables de comprendre des mécanismes tels que la création monétaire, la macroéco, etc, ET relativement homogène, donc avec des aspirations qui vont à peu près dans le même sens. 
      Avec une pop qui se fragmente et a de plus en plus des aspirations de plus en plus différentes voire opposées (c’est le cas avec l’islam), tout cela n’a plus aucun sens et oui... peut même devenir un accélérateur de l’expansion/légitimisation du fascisme mais pas celui que l’on croit... le vert.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès