• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Piero San Giorgio dit le fond de sa pensée

Piero San Giorgio dit le fond de sa pensée

Le mal est de retour. Le mal ou le mâle ? c'est-à-dire celui qui assume sa liberté. A vous de juger.

Dans cette vidéo Piero aborde sans langue de bois les sujets qui fâchent : racisme, suprémacisme, nationalisme, religion.

Je suis très proche de sa position. Donc si voulez discuter de ces idées... ben je suis là !

Tags : Religions Racisme Survivalisme




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Conférençovore Conférençovore 1er mai 19:18

    J’ai écouté ça tout à l’heure. Sur la question ethnique/raciale, je suis plutôt en phase avec lui.

    Par contre sur l’économie, son anti-étatiste (un peu) primaire est problématique et vient du fait que le modèle helvétique conditionne son positionnement. En Suisse, tout ce qui ne peut pas être géré par la commune l’est par le canton et tout ce qui ne peut l’être par le canton l’est par la confédération. C’est un modèle décentralisé. Le nôtre est jacobin. Il n’est pas un pb en soi. Ce qui l’est en Fr, c’est qu’il y a une hyper-centralisation avec une bureaucratie toxique. Les tentatives de décentralisations n’ont fait que rajouter des couches administratifs à un mille-feuille déjà bien garni.

    Cela étant, seul un Etat peut gérer des problématiques qui touchent l’intégralité du territoire telles que l’énergie, la défense ou encore le transport. Tout est question d’échelle. La Suisse est un pays grand comme une grande région française. L’Italie, la Fr, l’Allemagne sont de toute autre dimension.

    Sur la démocratie, c’est également une question d’échelle mais également une problématique de capital social ainsi que de niveau intellectuel de la pop (très clairement, trop d’abrutis ont un droit de vote assurant l’élection des pires). En Suisse il reste encore du capital social, en France aussi dans les campagnes (de moins en moins) mais globalement notre pays est le pire d’Europe sur le sujet (à égalité avec la Belgique). Comme le dit Pierre Connesa, la Fr a les plus grandes communautés arméniennes, chinoises, juives et musulmanes d’Europe mais une partie d’une seule menace directement (j’ajouterais qu’une élite d’une autre pose également pb). 

    Ce qu’il raconte sur la révolution française ("pire que le nazisme") est juste ridicule. La comparaison n’a d’ailleurs aucun sens. La Révolution française n’a pas été une guerre d’extension du territoire. A la rigueur la comparaison avec l’épopée du 1er Empire aurait été déjà un peu plus pertinente mais son propos n’a aucun sens. Si l’on veut des éléments de comparaison, il y a d’autres régimes (maoïsme, celui de Pol Pot, stalinisme...).

    Ce qu’il dit à propos d’un 93 indépendant et l’auto-détermination des peuples : le propos est un peu confus mais en tant que Français de souche, si une telle volonté d’indépendance survient avec un début de conflit armé (je ne vois pas trop comment mais admettons), il faudra être clair et net et l’écraser. Ce ne sont pas des populations arrivées hier qui vont décider de ce qui advient d’une partie de mon pays. On va encore m’accuser de faire de la récup mais c’est la vérité : il n’y a qu’un seul politique qui propose de dénaturaliser les binats à pb, qu’un seul qui propose de mettre fin au droit du sol, qu’un seul qui propose d’expulser tous les criminels étrangers, etc. Et c’est le minimum syndical pour retrouver u semblant de paix civile et éviter ce type de scénario (même s’il est pour les années à venir assez peu probable) et ce qui se passe dans de nombreux pays.

    PSG prône une constitution à la émirati mais en Fr, en Europe en général et y compris en Suisse, c’est très peu crédible parce que, que l’on accepte ou non, une partie de la pop européenne n’est pas ou en partie pas originaire d’Europe et ils ne représentent pas u pourcentage négligeable. Ce serait créer des sous-citoyens et serait juste intenable. Ces pays du golfe qui sont des pays de merde, esclavagistes et qui ne reposent sur rien (ces gens ne fabriquent rien : sans les Occidentaux et leurs esclaves du sous-continent indien, ils n’auraient rien, ni voitures, ni avions, ni routes, ni gratte-ciels, vêtements, électronique, etc) ne tiendront pas très longtemps. Bref, ce ne sont pas des modèles à suivre.


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 2 mai 00:19

      @Conférençovore

      Il s’embrouille un peu mais oui il s’en sort pas trop mal et à bien raison de préciser "population" ou "ethnie" car race n’est pas un terme scientifique pour l’humain, ni même pour un animal sauvage où l’on utilise aussi le termes "population". Race est un taxons spécialement dédié aux espèces domestiqués. Pas étonnant que les obsédés des races humains une fois au pouvoir traitent l’ensemble de la population comme du bétail. Peut être sommes nous du bétail, mais dans ce cas on se range du coté des élites et non des peuples. Oui il y a des caractéristiques moyennes différentes suivant les populations, il ne devrait pas être tabou d’en parler mais le problème que pose les racialistes n’est pas là.
      Les racialistes (de tout bord) se servent de ces particularités pour préjugé un individu, que ce soit sur ces capacités physiques ou intellectuelles, en l’intégrant d’office dans cette moyenne (et au passage en faisant abstraction de la culture pourtant élément bien plus important dans la structuration des comportements humains)

      "Ce qu’il dit à propos d’un 93 indépendant et l’auto-détermination des peuples : le propos est un peu confus" Un peu confus, tu est genereux.

      "une partie d’une seule menace directement (j’ajouterais qu’une élite d’une autre pose également pb). "

      J’ai eu la chance de grandir et la malchance de travailler avec les quatre communautés citées. Une partie des quatre citées menace directement, l’équilibre socio-économique du pays, à différent degré bien sur, une seule bénéficie d’une surmédiatisation émotionnelle (plus facile de faire trembler dans les chaumières avec un barbu armé d’un couteau qu’un chinois avec une calculette). Surmédiatisation encouragée par l’elite de la cinquième, innommable, c’est dire là la capacité de nuisance de cette dernière.

      Je souscris, avec quelques bémols comme tu peux le lire, au reste du propos.


    • 1 vote
      yoananda2 2 mai 11:34

      @Mr.Knout

      Il s’embrouille un peu mais oui il s’en sort pas trop mal et à bien raison de préciser "population" ou "ethnie" car race n’est pas un terme scientifique pour l’humain, ni même pour un animal sauvage où l’on utilise aussi le termes "population". Race est un taxons spécialement dédié aux espèces domestiqués.

      Tout à fait mais on peut considérer que l’espère humaine s’est auto-domestiquée, et qu’elle est à cheval entre les 2. Ceci dit, je dis pour la forme. On pourrait parler de "population" pour se cacher derrière son doigt, ou alors de variété (mais personne ne comprendrais en dehors des scientifiques). Du coup, race, c’est c’est emmerdant à cause de cette connotation de hierarchie, mais, en ce qui me concerne, c’est un terme acceptable.

      Les racialistes (de tout bord) se servent de ces particularités pour préjugé un individu, que ce soit sur ces capacités physiques ou intellectuelles, en l’intégrant d’office dans cette moyenne (et au passage en faisant abstraction de la culture pourtant élément bien plus important dans la structuration des comportements humains)

      Oui et non. Oui, en tant que racialiste, je préjuge sur la base d’une moyenne, et je discrimine. Non, je ne fais pas abstraction de la culture : je ne pré-juge pas pareil un noir catholique ou un noir musulman ou un noir athé.

      La discrimination c’est le simple usage de l’intelligence qu’on fait tous tous les jours, y compris les autres animaux. Je discrimine avec qui je baise, ce que je mange, qui je choisis pour mes amis, etc ...

      Après, je ne sais pas ce qui s’imaginent les gens qui ne croient pas discriminer ou préjuger ... ils en font autant mais bon.

      Je précise que je parle bien de préjugé, de PREjugé, c’est à dire, de juger avant de connaitre. 1/ je corrige mon jugement quand je connais la personne, 2/ je n’ai pas le loisir d’apprendre à connaitre tous les gens que je croise dans le rue tous les jours, ni même simplement tous ceux avec qui j’interagis.Donc je pré-juge, comme tout le monde.

      Pré-juger ne veut pas dire haîr, ou vouloir du mal, ou je ne sais quoi qu’on associe généralement à cet action.


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 2 mai 14:36

      @yoananda2

      On a déjà eu ce débat, pourquoi, même pour un "ethno-differencialiste", cette acharnement à usé d’un terme si connoté ? Pourquoi céder à cette simplicité vulgaire sous prétexte que l’on est entouré d’idiots ? Je n’ai pas eu de réponses satisfaisantes pour le moment. L’idée en elle même ne me dérange pas, je suis plutôt ouvert et les "racialistes" intelligents ont plusieurs arguments recevables. 
      Vous auriez pu mettre la suite de mon propos où je me pose la question sur le "bétail humain", pour la forme.
      Oui en effet tout le monde préjuge mais pour moi il y a une différence entre vie personnelle et orientation des cadres qui régissent la vie en société. Cela vaut pour toutes les discriminations, négative ou positive. Vous n’avez pas l’air de discriminer au point de refuser d’entendre la parole d’un individu issu d’une catégorie que vous préjugez négativement mais pensez vous être dans la moyenne ?


    • vote
      yoananda2 2 mai 14:43

      @Mr.Knout

      Je n’ai pas eu de réponses satisfaisantes pour le moment.

      ben ... tant que tu as les mots pour exprimer tes idées, et moi les mots pour les miennes, et qu’on se comprends un minimum, tout va bien, non ?

      Vous auriez pu mettre la suite de mon propos où je me pose la question sur le "bétail humain", pour la forme.

      Je ne sais pas trop quoi dire à ce sujet. Je penses que les élites, du moins certaines, traitent en effet les populations comme du bétail. Je penses que c’est une question de praticité autant que de sentiment de supériorité, et je penses que les gens se comportent (moi inclus) aussi comme du bétail. On es bien avancé ! lol

      Oui en effet tout le monde préjuge mais pour moi il y a une différence entre vie personnelle et orientation des cadres qui régissent la vie en société.

      Tout à fait. Je ne prétends absolument pas que mon cas personnel doit être généralisé ou devenir un politique.

      Vous n’avez pas l’air de discriminer au point de refuser d’entendre la parole d’un individu issu d’une catégorie que vous préjugez négativement mais pensez vous être dans la moyenne ?

      Je penses que je suis loin d’être seul ainsi, mais, je ne penses pas non plus être dans la moyenne. Malheureusement, il y a beaucoup d’abrutis chez les racialistes, autant que chez les anti-racistes.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 2 mai 19:39

      Amusant comme certains se crapahutent systématiquement et réagissent à des gens qui réagissent à mes propos... bon c’est un détail insignifiant.


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 2 mai 21:18

      @yoananda2

      Merci pour la réponse.

      "il y a beaucoup d’abrutis chez les racialistes, autant que chez les anti-racistes."

      Les anti racistes sont pour la plupart des "racialistes" qui s’ignorent.


    • vote
      yoananda2 2 mai 21:57

      @Mr.Knout

      Les anti racistes sont pour la plupart des "racialistes" qui s’ignorent.


      En effet, il font du racisme positif, alors que les racialistes font du racisme négatif. C’est pour ça qu’ils se fritent autant les uns les autres.

    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er mai 23:39

      Ce que Piero San Giorgio dit à propos des races, ethnies et populations me semble relever du bon sens. 

      En revanche je n’adhère pas à ses options politiques qui me semblent irréalistes. Je pense que l’État (le système administratif) est un mal nécessaire qui doit perdurer sous étroite surveillance populaire jusqu’à ce qu’il disparaisse éventuellement de lui-même par inutilité (et ce n’est pas demain la veille). En attendant, croire que la cohérence organisationnelle du système routier (pour reprendre son exemple) puissent reposer sur des initiatives personnelles ou tribales me semblent hautement fantaisiste. De plus, toute population sans Etat est rapidement absorbée par un autre Etat. Si l’Etat suisse disparaissait, la Suisse serait découpée et absorbée par l’État français, par l’État Allemand, par l’État italien, tout simplement. Que sont devenus les tribus Amérindiennes ? À l’inverse, comment la conquête du continent américain par des fermiers européens se serait passée s’ils avaient trouvé en débarquant un État-nation amérindien solidement constitué, avec une armée unifiée, un ministère de la guerre, un service d’accueil des populations étrangères, etc. ? La réponse est simple : cela se serait passée comme l’arrivée au Japon (par exemple) s’est passée pour les Européens. 


      • vote
        yoananda2 2 mai 11:20

        @Gaspard Delanuit
        je ne sais pas si Piero est ancap mais il raisonne comme s’il l’était bien qu’il se dise "libéral" ; Je penses qu’il sait que c’est une utopie. Les ancap ne sont pas anti-militaristes, ce n’est pas du tout incompatible avec l’existence d’une armée, y compris de métier pour mettre en commun de ressources afin de défendre un territoire.


      • vote
        LUCA LUCA 2 mai 05:55

        L’humanité est composée de variants de l’espèce homo sapiens, composée elle-même de variants antérieurs tels les dénisoviens ou autres néandertaliens, eux-même divisés dans leurs génomes par une bonne paire de millions d’années d’évolution de bipèdes opportunistes qui s’adaptèrent physiquement à leur environnement.

        Et si on parlait de "culture" plutôt que de "race" ?


        • 1 vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 mai 09:32

          @LUCA

          Et si on parlait de "culture" plutôt que de "race" ?

          Ce n’est pas la même chose. Par exemple, est-ce que vous trouvez physiquement belles toutes les populations que vous trouvez intéressantes culturellement ? 

        • vote
          yoananda2 2 mai 11:22

          @LUCA
          https://www.youtube.com/watch?v=GYSs-Ajkmxo

          cette vidéo aborde la question du rôle de la race et de la culture, c’est une des meilleures que j’ai pu voir bien que ce soit un gauchiste qui l’ai faite.
          En substance, ça dit que parler de culture ou lieu de race, est possible, mais ne change rien dans le fond.


        • vote
          LUCA LUCA 2 mai 11:46

          @Gaspard Delanuit

          "Ce n’est pas la même chose. Par exemple, est-ce que vous trouvez physiquement belles toutes les populations que vous trouvez intéressantes culturellement ? "

          De quelle beauté parle-t-on ? l’universelle ou l’idéaliste ? 
          Sinon j’avoue être plus attiré par la culture du sexe chez les hongroises que chez les inuits, cela dit il y a de la beauté partout à condition de prendre le temps de l’observer (ou de ne rien avoir bouffé depuis des mois !).


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 mai 12:12

          @LUCA

          "cela dit il y a de la beauté partout à condition de prendre le temps de l’observer"

          Parce que vous vous attardez sur ce que vous trouvez laid au premier coup d’oeil, vous ?  smiley Moi aussi, je préfère les Hongroises aux Inouïtes, mais si on se retrouve en Hongrie, je vous laisserez les moches. Vous pourrez les observer longtemps pour y chercher la beauté universelle ou idéaliste qu’on trouve partout, pendant que je donnerai des cours de langues étrangères à leurs jolies copines. 

        • vote
          LUCA LUCA 2 mai 12:27

          @yoananda2
          Merci pour le lien, en tout cas, quand quelqu’un m’emmerde je ne fais pas attention à son physique, je le classe dans mon répertoire des cons et j’adapte ma réponse en fonction de sa lourdeur. Cela dit et là pour le coup je dirais que tous les arabes ne sont pas des islamistes et tous les islamistes ne sont pas tous des arabes, dans le doute, devrais-je détester les arabes ou les islamistes ?


        • 1 vote
          yoananda2 2 mai 13:38

          @LUCA

          dans le doute, devrais-je détester les arabes ou les islamistes ?

          qui parle de détester qui que ce soit ? quand tu croises une femelle sanglier avec ses petits en forêt, tu décides de l’éviter, tu préjuge qu’il y a risque qu’elle soit agressive, mais tu ne la déteste pour ça. Non ?

          Ben la, c’est pareil, toute proportion gardée.

          Quand à moi, je fais la distinction entre un musulman et l’islam. Je n’aime pas l’islam. Non pas parce que je suis ignorant, mais parce que j’ai lu le coran, j’ai étudié l’histoire de l’islam, et un peu ses lois, ses institutions, sa métaphysique, etc... et ça ne m’a pas plus (c’est pareil pour le christianisme soit dit en passant). Par contre un musulman c’est une personne, donc tout va dépendre de la personne. Si c’est un abruti, je ne l’aimerais pas, mais pas parce que lui est dans l’islam, juste parce que c’est un abruti. C’est pareil avec les gauchistes, les droitard, les cathos, les païens, les français, les noirs, etc... Il y a une distinction entre la personne et ses idées. Une personne bien peut défendre des idées que je n’aime pas et vice versa.

          Toutilépossibl !

          Mais j’ai un préjugé au départ. Oui. Après, j’ai un jugé, un "post-jugé".


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 mai 14:35

          @yoananda2

          Toutilépossibl !

          Mérieniléssur !


        • vote
          LUCA LUCA 2 mai 19:14

          @Gaspard Delanuit
          J’aime tout ce qui n’est pas standard mais ne faites pas semblant de ne pas comprendre, sacripant ! :)


        • vote
          LUCA LUCA 2 mai 05:57

          "eux-mêmes"


          • 4 votes
            sls0 sls0 2 mai 09:52

            Je ne suis pas raciste mais....

            Je ne suis pas suprémaciste mais...

            Je ne suis pas nazi mais...

            Je prend comme exemple Israël et Dubaï qui pratiquent l’apartheid mais je ne suis pas suprémaciste.

            Je ne suis pour l’égalitarisme mais je fais des différences.

            Sacré Piero, t’es indéfendable.


            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 2 mai 16:12

              @sls0

              Pas la patience d’écouter cette vidéo, mais en lisant les commentaires, je m’arrête à ce que tu écris comme synthèse de ce qu’avance PSG ... c’est en effet marrant.

              S’il s’est vraiment exprimé ainsi ... bah, c’est tout lui :
              -Peur de se regarder en face.
              -Peur de ses propres idées.
              -Peur de tout, peut-être même de lui-même ... mais en même temps !

              Oui, sacré Piero.


            • 2 votes
              Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 mai 17:13

              @Hijack ...

              "S’il s’est vraiment exprimé ainsi"

              Il ne s’est pas exprimé ainsi.

            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 2 mai 18:12

              @Gaspard Delanuit

              Aïeeeuuuu !


            • 6 votes
              medialter medialter 2 mai 11:05

              Désolé pour toi, Y2, mais PSG est une coquille vide, rien à voir avec le "mâle" de ton intro. Pour l’avoir connu au travers de Covassi (qui lui était un pur warrior, je profite de ce msg pour lui rendre hommage), le seul suprématisme de PSG est d’être bien né, d’un père qui a fait fait fortune dans les télécoms (après ça on peut toujours partir en croisade contre le système). Certes, c’est un excellent marketeux, mais il n’a en rien l’envergure de son bizz, ni avec sa fermette de bourge helvète qui fait sa vitrine, ni avec son bide de banquier qui l’empêcherait de courir 50m. Bref, à moins de voir le mâle comme une blonde à gros biceps, grande gueule, c’est pas être mâle, même s’il dispose d’une armada de gâchettes pour expurger sa névrose.

              *

              Dans cette interview, il s’achète une conduite où il se touche la nouille pendant 30 mn. Racisme, suprématisme, des sujets sans intérêts, ensuite cette blonde mâle arrive à se contredire en profondeur, en disant d’abord que la démocratie est une connerie (ce en quoi il a raison), puis 30s après, en disant qu’il faut défendre la démocratie smiley Plutôt d’accord avec lui sur le choix des Dieux anciens, les dieux modernes nous ayant prouvé leurs incapacités, hormis cette capacité de flinguer l’homme et la planète, sauf que les Dieux anciens, c’est pas seulement Thor, le Dieu qui casse tout (tellement pitoyable PSG), ce sont aussi les muses, qui président à l’une des 4 extases de Platon, c’est aussi Dionysos, le Dieu des bacchantes, c’est toute une palette d’énergies et de nuances qui peuvent considérablement s’éloigner de la gâchette. Bref, pour le coup, PSG, c’est plutôt la référence de la déchéance civilisationnelle, un gros bourrin spécialisé dans le matuvu


              • 3 votes
                Pyrathome Pyrathome 2 mai 14:27

                @medialter

                Et en prime, PSG est financé par le Qatar..... smiley


              • vote
                Conférençovore Conférençovore 2 mai 18:44

                @Pyrathome
                Et le Mossad


              • vote
                quijote 2 mai 11:33

                Moi je suis antiraciste. Tendance Mélanie Luce. Notre guide à tous. Elle a instauré en France, au nom de l’antiracisme, l’apartheid. Fortiche. En fait, c’est au delà du fortiche. On entre dans une nouvelle dimension : le pragmatisme. Le racisme est un problème ? Tu sépares les races ! Plus de problème ! Génial... Venant de la gauche antiraciste, c’est inattendu ! Mais drôlement bienvenu. Ne boudons pas notre plaisir !

                Bon, évidemment elle commence petit : l’apartheid local et temporaire. Normal. Toutes les révolutions commencent comme ça. Mais le principe est là ! Elle nous a montré la voie, la Mélanie ! De local, il faut juste passer à continental et de temporaire, à définitif. Et c’en sera fait des effets intolérables du racisme ! Génial ! Pour le Bien de nos amis de la diversité, une seule solution : l’apartheid de Mélanie Luce. Pour qu’enfin ils n’aient plus à souffrir de notre racisme de blancs pourris par nature : l’apartheid de Mélanie Luce.

                Vive l’antiracisme ! Vive l’apartheid ! De Mélanie Luce ! La solution pragmatique au racisme !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

yoananda2


Voir ses articles


Publicité





Palmarès