• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand "Science po" devient enfin lucide sur la liberté d’expression

Quand "Science po" devient enfin lucide sur la liberté d’expression

La loi française limite trop la liberté d'expression. C'est ce que pense Anastasia Colosimo, enseignante à Sciences Po. Voilà pourquoi c'est dangereux, selon elle.

Tags : Société Liberté d’expression




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • 3 votes
    gaijin gaijin 20 juin 10:28
    y en a donc une la dedans qui a un cerveau .....
    étonnant !

    • vote
      V_Parlier V_Parlier 21 juin 17:17

      @gaijin
      Ca me fait tout de même un peu penser au mariage de la carpe et du lapin : La fille d’un théologien chrétien (*) enseignante à Sciences Po : qui trahit qui ?

      (*) Ce qui, en soi et indépendamment du reste, n’est pas le problème pour moi, bien sûr. C’est l’association des deux qui m’intrigue.


    • vote
      gaijin gaijin 21 juin 17:20

      @V_Parlier
      " qui trahit qui ? " mais personne mon cher : les deux sont persuadés de faire partie de l’élite destinée a régner sur les petits riens que nous sommes ( ou les conduire vers les verts paturages , la terre promise et autre paradis dans lesquels demain on rase gratis )



      • vote
        Le Celte le celte 20 juin 11:18

        Qu’enseigne cette personne ? ...si c’est la LAC (logique appliquée et comportementale), a-t-elle un aquarium ? ... smiley


        • 9 votes
          troletbuse 20 juin 12:09

          Je pense qu’à Sciences Po, on n’apprend que l’escroquerie, le mensonge et la langue de bois.


          • 2 votes
            Sutter Kane Sutter Kane 20 juin 17:10

            @troletbuse
            Réflexion typique de quelqu’un qui n’est pas allé à Sciences Po (faute de capacités), qui en est frustré, et qui diabolise ce qu’il ne connaît pas. S’exprime dans cette réflexion un ressentiment envers les élites de notre pays (ressentiment d’autant plus grand qu’on ne connaît pas de près l’objet de ce ressentiment, dont on n’a qu’une très vague idée). Si les formations à Sciences Po vous intéressent, lisez ceci.


          • 4 votes
            NEPNI NEPNI 20 juin 17:19

            @Sutter Kane

            Oh la belle attaque ad hominem sans argument, plein de sous-entendus condescendants. smiley


          • vote
            Sutter Kane Sutter Kane 20 juin 17:23

            @NEPNI
            Il faut être condescendant parfois... avec ceux qui le méritent. smiley


          • 8 votes
            Zatara Zatara 20 juin 17:28

            @Sutter Kane
            Science Po et l’Ena.... un rêve, surtout quand on voit le résultat. Qui n’a jamais rêver de suivre les pas des plus grands intellects de ces 30 dernières années... Tant de nom... de députés, de sénateurs, de ministres, et de présidents... de directeurs et de présidents des plus grands groupes , me viennent à l’esprit... J’ai un gros frisson qui me parcoure l’échine...Encore une chose que le monde nous envie, à n’en point douter...

            https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-ecole-des-anes-131591


          • 4 votes
            nephis 20 juin 17:32

            @Sutter Kane

            Comme vous et votre psychanalyse de comptoir qui voyez des frustrés partout.


          • 2 votes
            ged252 20 juin 20:16

            @Sutter Kane

            Réflexion typique de quelqu’un qui n’est pas allé à Sciences Po (faute de capacités), qui en est frustré,

            .

            Est-ce que vous parlez en connaissance de cause ? Avez-vous fait science po ? Sinon vous ne pouvez pas parler de ce que vous ne connaissez pas ! smiley..

            .

            Si vous avez fait science po, vous êtes sans culture car il est juste de dire que science pô n’enseigne que l’escroquerie ( intellectuelle) le mensonge et la langue de bois.



          • 2 votes
            troletbuse 20 juin 20:52

            @Sutter Kane
            Ah ah, il n’y a pas de science politique. Encore une belle connerie. Tout le progrès est du à la recherche qui la physique, la chimie, les mathématiques. Sciences Po et L’Ena sont des écoles de merde pour fils de riches et politicards. Dernièrement, on a vu comment les 2 derniers présidents dominaient l’anglais après leurs parcours. Hollandouille qui bafouille à Manille et Macronimbus qui traite la femme du premier ministre australien de pute, ce qui lui a valu le surnom de Pepy, le putois.

            Aucune matière scientifique à Sciences Po. Que du vent. Tout le monde peut y aller. Suffit d’être menteur ; arriviste et surtout riche


          • 2 votes
            troletbuse 20 juin 21:18

            @Sutter Kane
            Mais vous, vous n’êtes pas descendant


          • vote
            Et Hop ! 23 juin 10:05

            @Sutter Kane : Je confirme l’opinion de de trolebuse, SciencesPo a toujours été une école où on apprend à parler de ce qu’on ne connaît pas, et aucune connaissance réelle ou technique comme par exemple dans les facultés de droit ou les instituts d’urbanisme, c’est une école de langue de bois, une école d’endoctrinement idéologique, avec une sélection très stricte et très intolérante des opinions politiques. Il y avait par exemple 0% d’élève de Science pô favorable au Front national, alors qu’il avait 20 % d’opinions favorable dans la population. Ne me faits pas de réponse ad hominem, j’ai un doctorat d’un établissement parisien beaucoup plus sélectif et prestigieux.


          • vote
            pegase pegase 20 juin 12:36
            Guerlain condamné à 6 000 euros d’amende pour injure raciale

            Sur France 2 le 15 octobre 2010, le descendant du fondateur de la maison Guerlain avait répondu : « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin... » Le tribunal a relaxé M. Guerlain sur la première phrase, mais l’a condamné sur la seconde.

            « Je suis tout sauf raciste » avait martelé Jean-Paul Guerlain

            « Je présente toutes mes excuses à la communauté noire pour cette imbécillité »,



            Le maire de Sainte-Maure-de-Touraine condamné à 1.500 euros d’amende pour sa blague raciste sur "les Arabes"

             smiley





            • vote
              ged252 20 juin 20:20

              @pegase

              .

              Ils ne comprennent rien ptain ! C’était un compliiimmeeent..... !!! smiley


            • vote
              Clocel Clocel 20 juin 13:59
              Un enfumoir femelle...

              Je plains celui qui est contraint d’écouter cette créature jamais sortie du bocal plus de 5 minutes...



              • 3 votes
                maQiavel maQiavel 20 juin 14:17

                Que cette réflexion soit arrivé à entrer dans les murs de science po est une bonne chose évidemment.

                Mais  je ne sais pas si c’est une question de lucidité. Parce qu’on peut être lucide et vouloir une restriction du droit à l’expression. Comme je l’ai déjà dit ici, la liberté d’expression n’est pas neutre, elle peut être vécue comme une violence : accepter ce principe, c’est accepter que ses idées, opinions, valeurs, références intellectuelles et culturelles se fassent attaquer et parfois de façon virulente. Ça peut réellement être perçu comme une agression personnelle et ce n’est pas facile à accepter. 

                Je préfère largement une personne qui a mesuré avec gravité et lucidité les conséquences d’une véritable liberté d’expression formelle et qui se déclare contre ce principe qu’une personne qui la défend avec légèreté et qui changera d’avis comme de chemise le jour ou ses références et ce qu’il y’a de plus sacré pour elle se fera attaquer.

                La réalité, c’est que très peu de gens défendent véritablement le principe de liberté d’expression. Surtout en France qui a anthropologiquement une tendance autoritariste plus affirmée que dans les pays anglo-saxon , on aime bien que l’appareil d’Etat se mêle de tout , même de la censure d’ opinions jugées abjectes ... 


                • 2 votes
                  Sutter Kane Sutter Kane 20 juin 17:20

                  @maQiavel
                  Bonne remarque. Il me semble qu’aucune société n’a jamais accepté une totale liberté d’expression. Pour protéger l’ordre social, et assurer la survie même de la société, celle-ci doit limiter l’expression de ceux qui visent à la détruire, à en miner les fondements. Aucun principe, même jugé plutôt bon, comme la liberté d’expression, ne peut être absolu, sans limite, sinon le bon se transforme en mauvais. Tout doit être tempéré, modéré. Le bien ne reste le bien que s’il est tempéré. Le bien absolutisé, poussé à ses extrémités, devient le mal. A méditer...


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 20 juin 19:15

                  @Sutter Kane

                  En effet, aucun principe ne doit être absolu, surtout lorsqu’on parle de liberté (un terme que je n’aime pas utiliser quand on parle de principe d’organisation car on le se confond souvent avec son sens métaphysique, je préfère généralement utiliser le terme de « droit »), la liberté sans limite c’est la loi du plus fort. 

                  Ce que vous dites est vrai, pour protéger l’ordre social, et assurer la survie même de la société, celle-ci doit limiter l’expression. La liberté d’expression « réelle » n’existe pas et n’existera probablement jamais tant que nous resterons des animaux sociaux. L’expression d’opinions sera toujours limitée par les normes sociales en vigueur, parce que les individus vont s’autocensurer ou parce que leur communauté d’appartenance fera pression sur eux. Toute communauté humaine a des normes et des interdits qu’elle aura tendance à conserver et l’individu qui va à leur encontre se mettrait la communauté à dos et serait traité  comme un pestiféré par les siens. Et heureusement il faut un minimum de mœurs communes et une dose de conformisme dans une société pour qu’elle ne plonge pas dans le chaos.

                  Une fois qu’on a dit cela, il y’a d’importantes nuances qui doivent être introduites et c’est sur ces nuances qu’il existe des divergences de perspectives assez radicales dans l’application du principe de la liberté d’expression.

                  - Il faut faire  la distinction entre la censure d’Etat et la censure au niveau interindividuel (dans laquelle on pourrait mettre aussi l’autocensure). Ces deux types de censures, quand bien même elles mèneraient à un résultat similaire n’impliquent pas du tout la même chose. Rousseau avait énoncé un très bon principe : « C’est à l’estime publique (opinion publique) à mettre la différence entre les méchants et les gens de bien. Le magistrat n’est juge que du droit rigoureux mais le peuple est le juge des mœurs ».

                  -La liberté totale n’existe pas mais le vrai débat consiste à déterminer quelles expressions devraient être interdites par la loi ? Quelles sont ces expressions que l’appareil d’Etat qui dispose du monopole légal de la violence devrait réprimer ? En ce qui me concerne , mon opinion est que les seules expressions qui entrent dans ce cadre sont l’incitation à la violence (on ne doit pas pouvoir invoquer le droit à l’expression lorsqu’on dit ou qu’on écrit « il faut exterminer les Bretons » par exemple) , la calomnie (on ne doit pas pouvoir, par exemple, invoquer son droit à l’expression quand on accuse publiquement son voisin d’être un pédophile sans l’aube d’un début de commencement de preuve, surtout s’il s’agit en réalité d’un mensonge fait dans la volonté de nuire à sa réputation) et les expressions qui atteignent à la vie privée ( la communication d’informations personnelles portant atteinte à l’intimité d’autrui comme la divulgation du dossier médical par exemple ). En dehors de ces cas très spécifiques, je considère que l’Etat n’a pas à intervenir, toute autre limite est liberticide de mon point de vue. Par contre des groupes de pressions peuvent appeler  l’opinion publique à marginaliser des individus ayant tenus certains propos qu’ils jugent très négativement, et si réellement ces propos vont à l’encontre des mœurs, des valeurs morales, philosophiques et idéologiques en vigueur dans la société, cette pression fonctionnera, tout va dépendre de l’état des rapports de force et de leur évolution au sein de cette société.

                  Pour donner un exemple concret la pédophilie est l’une des choses les plus ignobles qu’il soit à mes yeux, pas seulement pour des raisons morales et philosophiques mais aussi parce que durant mon enfance j’ai connu dans ma classe en primaire une fille qui avait vécu un abus sexuel sur la route de l’école et ça avait particulièrement marqué mon esprit d’enfant. Il y’a peu de choses que je trouve aussi détestables.

                  Et pourtant, si un écrivain faisait dans ses textes l’apologie de la pédophilie (sans pour autant inciter explicitement ses lecteurs à pratiquer la pédophilie), je serais contre la censure étatique de cet écrivain. Ce dernier exprimerait une opinion que je jugerais ignoble, néanmoins, je considérerai que ce n’est pas à l’Etat d’intervenir pour le faire taire , à la police de l’arrêter et à un juge de le condamner.  Par contre, je serais en faveur d’une campagne médiatique pour informer l’opinion publique du contenu de ce livre, pour expliquer par un raisonnement rigoureux et précis en quoi ce livre pose problème et pour que des pressions sociales soient exercés contre cet écrivain, contre son éditeur, contre les responsables commerciaux des lieux dans lequel ce bouquin serait vendu , en espérant que le résultat serait que personne ne veuille cautionner ce livre , que le bouquin soit marginalisé , que plus personne n’accepte d’acheter , de vendre et de le diffuser , que l’ écrivain renonce de lui-même à faire l’apologie de cette pratique sexuelle illégale et abjecte à l’avenir. 

                  C’est la différence entre la censure étatique et interindividuelle. L’une est extrêmement dangereuse pour les droits fondamentaux, les libertés individuelles et l’Etat de droit, l’autre relève du cours normal de la vie en société, de ses valeurs et de l’ordre moral public …


                • 3 votes
                  ged252 20 juin 20:26

                  @Sutter Kane

                  .Tout à fait, les gens qui défendre la société et se battent pour éviter sa destruction, ne doivent pas pouvoir s’exprimer librement


                • vote
                  troletbuse 20 juin 21:02

                  @ged252

                  Tout à fait

                   smiley


                • vote
                  troletbuse 20 juin 21:44

                  @troletbuse
                  Ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d’objets ou de phénomènes obéissant à des lois et/ou vérifiés par les méthodes expérimentales.

                  La science politique, qui n’est pas une science, a été inventé pour les incapables qui ne comprennent rien aux sciences physiques et aux mathématiques, comme Sutter Kane


                • vote
                  Belenos Belenos 21 juin 01:16

                  @maQiavel

                  "En effet, aucun principe..."

                  Bonne analyse. 


                • 1 vote
                  Qirotatif Qirotatif 21 juin 07:38

                  @maQiavel
                  "(...) pour protéger l’ordre social, et assurer la survie même de la société, celle-ci doit limiter l’expression. "


                  Certes mais la question qui se pose est qui est la "société" ? Qui dresse la liste des sujets interdits ? Une fois que l’on pose cette question on plonge au fond du terrier du lapin blanc quitte à y être enterré vivant. A la minute 2’22’’, la question fatidique a été posée... 


                • vote
                  V_Parlier V_Parlier 21 juin 09:14

                  @ged252
                  Vous écrivez (avec ironie je suppose) : "les gens qui défendre la société et se battent pour éviter sa destruction, ne doivent pas pouvoir s’exprimer librement"

                  -> Ces gens là ne se battent pas principalement pour la liberté d’expression (même s’ils peuvent l’invoquer à juste titre pour dénoncer le "deux poids deux mesures") mais contre le formatage intensif du bien-penser, arme bien plus perverse que la censure et qui est utilisée depuis 30 ans (voire plus) contre le peuple français. Certains acteurs très actifs (ex. le GODF) revendiquent avec fierté leur rôle dans cette entreprise de "transformation" de la société qui induit l’auto-censure ciblée.


                • 1 vote
                  maQiavel maQiavel 21 juin 12:08

                  @Qirotatif
                  Tu remarqueras que ces gens qui dressent des listes passent pas la censure étatique , celle que je dénonce dans mon com. 

                  Parce que s’ils essayaient de passer par la censure interindividuelle , ça ne marcherait pas , les spectacles de Dieudonné sont pleins. 

                  C’est pour ça que je fais bien la distinction entre censure étatique qui devrait etre limité à quelques cas bien précis ( calomnie , incitation à la violence et atteinte à la vie privée ) et la censure interindividuelle. C’est de cette dernière dont je parle que j’admet le rôle social de la censure. 


                • 3 votes
                  Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 14:35

                  Jean-Paul Guerlain est un vieux monsieur ( un an de plus que bibi qui a passé ces 80 balais il y a 50 jours )

                  Dans ma ( notre ) jeunesse, il était courant de dire : nègres, bicot, ritals ( souvent attribué à mes zigues ) polacks, pédés, bougnoules etc. Il n’y avait pas de procès pour un pet de travers, et l’ambiance était nettement meilleure qu’elle ne l’est actuellement !

                  Notre planète agonise, de millions de gens souffrent de la faim, sont déplacés, nos banlieues sont au bord de l’explosion,...mais heureusement que la police de la bienséance pensée bobo-gaucho veille au grain,... pauvre époque vraiment !

                  ... D’autant que Mrs Guerlain a regretté publiquement ses paroles :source.


                  La société Guerlain emploie un millier de personnes :wiki.


                  @+ P@py


                  • 1 vote
                    Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 14:47

                    Ah !au fait le terme "race humaine" n’existe pas ,.. par contre existe le terme anti-raciste (propos, discours etc)

                    Si on pouvait m’expliquer, je suis preneur !!!


                    @+ P@py


                    • vote
                      Garibaldi2 20 juin 17:51

                      @Gilbert Spagnolo dit P@py

                      Y’a qu’à demander :

                      ’’Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l’existence de races au sein de l’espèce humaine1, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d’autres1. Cette idéologie peut amener à privilégier une catégorie donnée de personnes par rapport à d’autres. Le Petit Larousse définit le racisme, au sens large du terme, comme « une attitude d’hostilité répétée voire systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes ».

                      Cette hostilité envers une autre appartenance (culturelle) [réf. souhaitée] et ethnique - ou tout simplement à une couleur de peau déterminée - se traduit par des formes de xénophobie ou d’ethnocentrisme. Certaines formes d’expression du racisme, comme les injures racistes, la diffamation raciale, la discrimination, sont considérées comme des délits dans un certain nombre de pays. Les idéologies racistes ont servi de fondement à des doctrines politiques conduisant à pratiquer des discriminations raciales, des ségrégations ethniques et à commettre des injustices et des violences pouvant aller, dans les cas extrêmes, jusqu’au génocide.’’

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme

                      Plaisir d’offrir, joie de recevoir !


                    • 1 vote
                      Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 19:34

                      @Garibaldi2

                      Ben justement je connais la définition du mot racisme que donne wikipédia, et la page « race humaine » du même site,à savoir :ont montré que le concept de « race » n’est pas pertinent pour caractériser les différents sous-groupes géographiques de l’espèce humaine ,... mai alors si la science dit qu’il n’y ! a pas de races humaines, ...pourquoi utilise t-on le mot anti-raciste Tiens,... je me demande si pour oublier cette connotation d’humain supérieur, qu’il serait pas plus judicieux d’utiliser un autre mot comme par exemple le mot xénophobe !


                      @+ P@py


                    • vote
                      Garibaldi2 21 juin 02:16

                      @Gilbert Spagnolo dit P@py

                      Non, la xénophobie est la haine de ce qui est étranger (individus, groupes, ...), rien à voir avec une supposée supériorité innée d’un groupe humain, présenté comme une race, par rapport à un autre.


                    • vote
                      hase hase 20 juin 15:34

                      Elle a un regard inquiétant, qui vise le vide ! ce qu’elle énonce me paraît du même tonneau.


                      • 1 vote
                        PumTchak PumTchak 20 juin 20:53

                        @hase

                        Ne vous y trompez pas, la vidéo est mal foutue, qui laisse une impression de robot qui parle.

                        Anastasia Colosimo est très jeune, mais elle est intéressante. Sa thèse, puis son bouquin, a porté sur le blasphème et elle a regard bien construit sur ce sujet.

                        https://www.youtube.com/watch?v=6SvuqUabaGc

                        Si cela vous intéresse, c’est dans un des meilleurs Ce Soir Ou Jamais qu’elle est apparue. Sujet : l’antiracisme, avec échanges, parfois vraiment durs (sans brouhaha), mais très éclairants sur les regards des uns et des autres (hormis Oliviero Toscani, si ce n’est, par contre champ, l’écart générationnel avec un discours antiraciste très mal vieilli). 

                        https://www.youtube.com/watch?v=RCtv9lnG_7U&list=PL_zlXVmHeX_ePKR_MW2gYBmUR8tzLhH6e&nbsp ; (4 épisodes)


                      • vote
                        hase hase 20 juin 23:03

                        @PumTchak
                        Oui, c’était bien cette émission ! c’est vrai qu’elle a l’air moins allumée là !!

                        J’aime beaucoup Bouteldja, elle me rappelle les staliniens algériens de mes débuts !! et ce qu’elle dit est tellement juste !


                      • 1 vote
                        PumTchak PumTchak 21 juin 00:43

                        @hase

                        J’aime beaucoup Bouteldja

                        Ben dis donc... Moi j’hallucine qu’elle veuille combattre le racisme tout en affichant le sien sans aucune gêne. Ce que Thomas Guénolé a très bien su relever dans cette émission. 

                        Je reconnais par contre qu’elle est d’une absolue sincérité dans ses propos, elle ne cache rien de ce qu’elle pense. Au moins, elle ne trompe personne. Il y a un moment où la porte parole de la LICRA dit qu’il faut dénoncer et pénaliser l’islamophobie, tout en regardant Bouteldja, l’air de lui tendre la perche comme solliciter son appui. Elle lui répond d’un ton sec "Je viens de dire qu’on peut critiquer le Coran". C’est très drôle. Et Je plains son mec.


                      • vote
                        hase hase 21 juin 09:07

                        @PumTchak
                        Elle parle de racisme politique, elle dit : ce n’est pas une question de morale, on s’en fout que toi ou toi ne nous aimes pas !

                        Elle est très juste là ; j’aime beaucoup parce qu’elle rompt avec le ronron d’un discours lénifiant de consensus mou ; ça fait du bien ! et sur sa tête, dans son expression : le combat !

                        après, son mec, il sait peut-être comment la prendre !!


                      • 5 votes
                        Djam Djam 20 juin 22:26
                        1/ Être enseignant à Science-Po n’est en aucun cas une garantie d’intelligence, mais plus vraisemblablement une assurance de continuité d’un certain système élitiste moisi depuis longtemps.

                        2/ Affirmer qu’il faudrait garantir une liberté d’expression pour (sans rire) "pouvoir mieux les judiciariser", c’est faire dans la haute manipulation, c’est-à-dire avoir des pratique politique et judiciaire du même tonneau que ce qui se passe déjà aujourd’hui... en clair : dire au crétin de peuple ce qu’il doit penser pour penser bien.

                        3/ Compte tenu de la jeunesse de cette enseignante, on peut sans grand risque d’erreur, affirmer qu’en dehors de ses théories sur la bonne politique de pensée dans une démocratie, la donzelle ne connait à l’évidence pas grand chose de la vraie vie hors de sa bulle de bourgeoise surdiplômée.

                        A passer rapidement...

                        • 2 votes
                          Miko 21 juin 12:32

                          Oui... bon... alors maintenant si une étudiante de science po, considère la liberté d’expression comme un des piliers de la démocratie, nous les complotistes on va devenir rapidement obsolètes ! Faut pas déconner quand même !!! faut des limites à tout ! Chacun son camp !!! MERDE ALORS !!!  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès