• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Syrie : vers une conférence internationale pour la paix ? Entretien avec (...)

Syrie : vers une conférence internationale pour la paix ? Entretien avec Roland Dumas

Alors que l’armée syrienne lutte pour reprendre le contrôle de la majeure partie du pays, les forces turques continuent leur offensive en territoire syrien après la prise de la ville d’Afrin, dans le nord du pays. C’est dans ce contexte que l’intellectuel et cinéaste Adnan Azzam a interviewé*, en collaboration avec le Cercle des Volontaires, Roland Dumas, ancien ministre des affaires étrangères pendant la présidence de François Mitterrand.

Au cours de cet échange, Roland Dumas nous fait part de ses craintes de voir la guerre en Syrie dégénérer en 3ème Guerre Mondiale ouverte, mais aussi son espoir de voir se tenir prochainement une grande conférence internationale pour la paix en Syrie, prémisse d’une nécessaire réconciliation nationale pour ce pays.

Raphaël Berland
(*entretien réalisé le 17 mars 2018, soit juste avant la prise d’Afrin par l’armée turque)

Tags : Guerre Syrie




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 9 votes
    maQiavel maQiavel 28 mars 11:22

    L’espoir de Dumas de voir se tenir une grande conférence internationale pour la paix en Syrie qui déboucherait sur la fin de la guerre et une réconciliation nationale est vain, en tout cas à court terme. Les commentateurs ont tendance à croire que le fait que l’EI ne tienne plus de territoires en Syrie est un signe que cette guerre touche à sa fin, rien n’est plus faux, les choses sérieuses viennent à peine de commencer , maintenant plus aucun acteur ne pourra se cacher derrière le récit de lutte contre Deach pour atteindre ses véritables objectifs.

    Wikileaks a fait état d’un câble diplomatique confidentiel qui révèle l’agenda syrien du bloc américano-occidental (qui n’a bien évidemment pas été commenté dans les médias). Le « regime change » est toujours à l’ordre du jour et la stratégie pour y parvenir se déroule sur trois plans :

    -Militaire : ce volet consiste à accentuer la pression militaire sur Damas par l’occupation de portions de territoires par les FDS et d’une « nouvelle armée Syrienne  » constitué d’agrégats d’islamistes qui pullulent dans l’opposition. Ces territoires hors de son contrôle sont d’ailleurs sanctuarisé par des bases américaines, et les yankees n’hésitent pas à tuer toutes les forces hostiles susceptibles de s’en rapprocher. Le but de la manœuvre est d’enlever toute possibilité d’ une victoire militaire totale de Damas. Les FDS à la fin de l’année dernière se sont évertués à prendre les puits de pétrole à l’est, non pas pour les commercialiser mais pour empêcher le gouvernement syrien de les exploiter. Pour pouvoir récupérer ces territoires et les puits de pétroles indispensables à la reconstruction du pays, le gouvernement syriens et ses alliés seront dans l’obligation de négocier. Puisque la victoire militaire est impossible, il reste l’issue politique

    -Politique : il s’agira de torpiller le processus d’Astana et de relancer Genève mais dans un format occidentaliste. Il ne sera plus question d’exiger le départ de Bachar et la mise en place d’un gouvernement de transition pour organiser les élections car avec cette demande excessive, le gouvernement syrien refusera de participer aux négociations et les américains ont désormais besoin qu’il participe au processus pour qu’il accepte de discuter d’une nouvelle constitution et du principe d’une élection sous contrôle des nations unies. Il s’agira ensuite de créer les conditions et les institutions qui rendraient une victoire électorale de Bachar impossible.

    -Diplomatique : l’objectif est d’amener les Russes à lâcher Bachar en mettant une pression constante au conseil de sécurité, par des sanctions économiques et en alimentant une large campagne médiatique pour décrédibiliser la Russie en dénonçant sa complicité dans l’horrrrriiiiiible situation humanitaire. Processus qui se solderait par une « réaffirmation du leadership des Etats unis ».

    Ca c’est leur plan. Aucun plan ne se déroule comme prévu, d’autant plus que les Russes sont au courant et ont aussi le leur et que la Turquie est imprévisible. Mais dans tous les cas , la paix est encore très très loin , il ne faut pas sous estimer le pouvoir de nuisance du bloc américano -occidental.


    • 3 votes
      V_Parlier V_Parlier 28 mars 11:54

      @maQiavel
      Assez désolant mais ça me semble assez réaliste.


    • 2 votes
      wendigo wendigo 28 mars 18:48

      @maQiavel
      il ne faut pas sous estimer le pouvoir de nuisance du bloc américano -occidental.

      ***
       Sauf ... (lol celle là vous ne la sentiez pas venir je pari)
       Sauf si, l’eurasie attaque sur un autre front, le tendon d’achile de l’occident ; le dollar !
      L’argent est le nerf de la guerre et l’occident a un argent qui ne vaut que son poids en dette. Si le dollar venait à plonger que resterait il de ce fabuleux plan que vous venez de nous énoncer ? (plan qui tient la route dans d’autres conditions)
       La Russie a des habitudes quant à son mode stratégique, elle aime jouer l’enlisement et le pourrissement . L’occident ne peut pas ce permettre ce genre de fantaisie (voir la guerre du vietnam et son résultat) et si durant cette période le BRICS venait a se débarrasser du dollar petit à petit (comme ça juste pour rire) vous pensez que la situation Otanesque en Syrie serait tenable ?
      Le problème de tout ceci est que autant l’eurasie a du temps à revendre et des coups d’avance, otan l’occident ne peut ce permettre d’en perdre plus que ça n’est déjà le cas.



    • 6 votes
      edwig 28 mars 16:19

      Malheureusement, les guerres et autres manœuvres de ce genre ont toujours la capacité de fonctionner tant que l’occident ne sort pas de cette psychologie de la victime implantée par la propagande médiatique.

      Toutes les guerres peuvent se mettre en place aussi facilement, uniquement parce que depuis l’enfance on vous chante qu’un lapin à tuer un chasseur et que c’est réjouissant ! (la victime à le droit de tuer et on applaudis ! )et qu’au cinéma, le "gentil" s’il est victime de quelque chose à ensuite le droit de massacrer tout le monde pour atteindre sa vengeance...c’est toute cette névrose artificiel, ce hacking mental de l’éthique humaine qui permet les guerres.
      sans cet abrutissement général, les guerres deviendraient beaucoup plus compliquées à se mettre en place.

      On est vraiment dans une religion malsaine ou on cherche à obtenir le statut de victime qui vous donne le droit de tuer impunément en masse sans rendre de compte.
      3000 victimes pour le 11 septembres semble donner le droit de faire des millions de morts en état de légitime défense non prouvée et tout le monde trouve ça normal...
      c’est pas la guerre qui n’est pas normal, c’est nous ! c’est le contenu de notre psyché.

      il faut absolument dénonce ça et travailler au maximum sur ce front.
      je n’ai pas les compétences pour écrire des articles sur ça malheureusement.


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 1er avril 01:18

        @edwig

        Tu as les compétences pour les comprendre les évènements, d’après mon humble avis, malgré que tu n’as pas approfondi. En effet, comprendre que le 911 donne un quitus, alibi et le droit à tous les abus + tous les crimes et destructions, en toute impunité ... c’est bien démarrer la compréhension de la pourrie géo/politique actuelle.


      • 2 votes
        Durand Durand 29 mars 00:16

        RD oublie de signaler que la France doit avoir une « politique de sécurité et de défense compatible avec le Traité de l’Atlantique Nord » (art 42 du T.U.E.) depuis le Traité de Maastricht qu’il a plébiscité à l’époque... Même avant de réintégrer le Commandement de l’OTAN, la France n’était déjà plus libre de sa politique extérieure depuis Maastricht...

        Tant mieux s’il se lâche, maintenant qu’il qu’il n’a plus de soucis de carrière, mais c’est à cause des gamellards comme lui que la France en est là...

        De Gaulle nous avait également mis en garde contre cette engeance !...


        • vote
          Simple citoyenne Simple citoyenne 29 mars 10:24

          Cet homme vient de nous donner la solution, celle d’une conférence internationale pour la paix, qu’est-ce que l’on attend !


          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 1er avril 01:10

            Inintéressant entretien, de bon niveau géo/politique ...

            Seulement, rêver à une conférence internationale pour la paix au M.O ... c’est soit ne pas connaître le vrai problème, soit craindre d’en parler. Or, nous savons tous que Dumas connaît parfaitement le problème en question, mais soit craint d’en parler, soit craint d’être incompris. En effet, cette conférence salutaire pour tous, sera non seulement refusée catégoriquement par Israël, mais aussi combattra cette idée.
            Elle pourra même avoir lieu pou embrouiller le monde et soit capotée par la suite ... nous connaissons le truc. De plus, les Usa suivrons la position israélienne, l’Europe pareil ... Je peux et je souhaite sincèrement me tromper, mais je doute très fort d’une probabilité effective d’une telle conférence, ni maintenant, ni après ... sauf évènements nouveaux d’importance.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès