• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une Conférence qui permet d’acquérir des Bases solides en Mécanique Quantique (...)

Une Conférence qui permet d’acquérir des Bases solides en Mécanique Quantique - Roland Lehoucq, CEA Recherche

Roland Lehoucq [en substance] :
les objets quantiques sont étranges - la Mécanique Quantiue, jamais prise en défaut (permet de faire des calculs avec 12 décimales ! C'est ahurissant !) ; elle est devenue un sujet très important de compréhension du monde, pour agir sur lui, pour faire des ordinateurs, des LED, des GPS,des caméras ; ce sont des structures quantiques qui gèrent ça, la supra conductivité, la supra fluidité, l'effet tunnel, etc, etc ; cad un nombre considérable de phénomènes qui relèvent de la physique quantique, c'est hallucinant.
Roland Lehoucq nous dit qu'il "a bossé comme un malade pour essayer de [maitriser] tout ça, tout en ne disant pas trop de bêtises ; mais ce n'est pas facile, les concepts étant si différents de ceux qu'on a l'habitude de manipuler..."

Nonobtant les résultats exceptionnels obtenus, "on ne sait pas trop quoi faire avec ça ; on n'est pas très clair : comment doit-on manipuler ces objets ? Comment on doit s'exprimer avec eux ?"
"Il reste toujours quelque chose, non pas de mystérieux ; car ça fonctionne très bien, mais dans l'interprétation, dans la façon dont on manipule ces nouveaux concepts, si différents de ceux de la physique classique" !

[Conférence] Introduction à la physique quantique par Roland Lehoucq

Ajoutée le 13 juin 2018

Vous souhaitez avoir les bases en mécanique quantique ? Suivez la masterclass de Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA. Ce cours est accessible dès la terminale S, en lien avec leur programme de physique. Cette masterclass a été enregistrée à l'Ecole Polytechnique le 29 mai 2018 et est proposée en complément de la revue scientifique Clefs du CEA, Révolutions quantiques, http://www.cea.fr/multimedia/Pages/ed... Les sources de cette masterclass : - C. Fabre, C. Antoine, N. Treps, Introduction à la physique moderne : Relativité et physique quantique, Dunod, 2015. - L’expérience des fentes d’Young en mécanique quantique, Science étonnante https://sciencetonnante.wordpress.com... - Deux vidéos sur la mécanique quantique (en anglais) https://www.youtube.com/watch?v=MzRCD... https://www.youtube.com/watch?v=zcqZH... - Un site web sur la mécanique quantique http://toutestquantique.fr

 

Tags : High-tech Recherche Nanotechnologies Philosophie Culture Science et techno Université Ecole




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 11 avril 12:11

    Qu’est-ce qu’une master class ?

    "La master class ou « classe de maître » en français, est un cours intensif d’interprétation donné par un expert de la discipline à un ou des étudiants. La plupart des master class sont employées dans le monde de la musique. Dans les univers de la danse, de la comédie et même du droit, [ici en sciences] vous pouvez aussi suivre des master class très formatrices."

    http://actu.etoilecasting.com/conseils/quest-ce-quune-master-class.html


    • vote
      Seudo 11 avril 15:52

      @Mao-Tsé-Toung

      Merci pour le lien de cette vidéo.
      Tout cela me parait moins obscur.
      A relayer au maximum.


    • vote
      sls0 sls0 12 avril 00:15

      Bon professeur, il explique au bon niveau et rend la matière attirante.

      J’ai eu la chance de connaitre des profs comme lui, je n’ai fait que la partie finale de mes études en France.

      Ils n’étaient pas majoritaires mais suffisants pour qu’on accroche.

      Apprendre par attirance du sujet et non obligation.

      A la minute 49 est posé la question au sujet des 10 plus belles expériences. Pour Cavendish je n’avais aucune idée alors que je connaissait le principe et j’ai eu des gravimètres dans les pattes.*

      En France c’est assez théorème de...., principe de...., formule de...., quand je suis arrivé scolairement en France, ça m’a perturbé ces références historiques ou à une personne.

      Pendant un mois j’étais celui qui ne savait pas répondre, ensuite roue libre, pour la méthodologie des principes on m’avait donné de l’avance.

      Apprendre par coeur le nom de l’inventeur et la formule, oui. Apprendre à raisonner pour arriver à la formule c’est pas mal aussi.

      Comprendre plutôt que apprendre, avec Lehoucq, on comprend.

      *Question de gravité : la source du Mississipi est 5km plus proche du centre de la terre que son embouchure. De l’eau qui coule de bas en haut ?


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 avril 01:54

        "Apprendre par attirance du sujet et non obligation"
        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
        @sls0 @tous
        ... CAPTIVER son auditoire : est-ce le signe principal des grands pédagogues ?

        Venant de l’astrophysique, il s’est passionné pour la MQ ; on se rend compte sans mal "qu’il a bossé comme un malade" ;

        essayant d’en comprendre tout ses nombreux paradoxes : l’auditeur avisé constatera -parfois avec délectation qu’il a renoncé parfois à percer dans l’instant tous les secrets des Dieux de la MQ ; la pendule avance et la condition de prof fait qu’il doit rendre la copie même, au jour J & à l’heure H, même inachevée... il pourra présenter l’excuse qu’anticipe son titre : ce n’est qu’une introduction ! Mais le problème fondamental ne réside pas là ; comme je le signale souvent, la MQ nous invite constamment dans ses principes déclarés (qu’on appelle postulats et qui sont différents suivant les diverses interprétations) & non déclarés (que je n’aborde pas aujourd’hui), à une approche ontologique car partant d’un formalisme venu de l’au-delà, avec son étrange fonction d’onde, que le poète inspiré pourrait appeler : le caprice des Dieux !
        Quelques négligences de forme seraient à signaler, comme la gestion du tableau, tout au moins pour une émission télévisée ; sans trop parler d’un effort insuffisant d’articulation...
        Une master class brigue l’EXCELLENCE ; et son maitre se doit de tendre vers la perfection du fond comme de la forme, mais comme je le signale plus haut, le temps est souverain pour l’homme !

        Belle conférence quand même & applaudissements nourris mérités du public

        Qu’en pensez-vous ?

        Merci


      • vote
        sls0 sls0 12 avril 04:46

        @Mao-Tsé-Toung
        J’aime la physique pour son coté terre à terre, prouvable et vérifié la plupart du temps par l’expérience.
        N’y mélangeons pas du métaphysique, c’est de l’ordre de la croyance.
        Pour ce qui est de la croyance j’apprécie la phrase du Bhoudha : il faut croire que ce que l’on a personnellement essayé et compris.
        Pas de maitre à penser avec lui, il était simplement là pour éviter de s’enmancher dans de mauvaises directions.

        Ce genre de discussion je préfère avec une personne qui maitrise un peu le scientifique et la connaissance de soi. Mathieu Ricard serait un bon exemple.

        Quand on voit un jolie fleur ou un bon paysage on se dit ah !
        Le coté scientifique c’est la description de la fleur. Le coté métaphysique c’est comprendre le "ah" de la chose.

        La physique quantique interroge, étonne, attire, rejette, émerveille, fait peur. Je n’ai pas encore dit ah pour elle comme je pourrai le dire pour une fleur.
        On ne sait pas calculer la beauté d’une fleur, d’un geste, ect. On ne peu que dire ah.
        Le physique quantique à des cotés étranges mais parfaitement calculable, pas de ah.
        Le scientifique c’est du compris, il y en a qui ne comprennent pas et ont un ah d’étonnement. Ensuite ils essaient de mettre une peinture métaphysique sur la physique, une maladie new age cette mise en peinture.

        D’un point de vu sagesse un maitre, un bon n’est là que pour éviter les grosses erreurs et servir d’exemple. L’élève apprend par lui même, s’il est bon il saura et n’aura plus besoin de la béquille appelée maitre.
        Le sixième patriarche chan disait que le maitre n’était pas toujours une nécessité. Il en est un exemple parfait. Il est pour moi le plus limpide par son approche. Pas trop métaphysique le bonhomme, il est abrupte. Si on comprend son message, tout les koans et sûtras deviennent compréhensibles.
        Son message : Wu nien : non attachement.
        Plus développé par maitre Dogen : se connaitre soi-même c’est s’oublier soi-même, s’oublier soi-même c’est être reconnu par les 10 000 choses.

        Discuter de métaphysique ce n’est pas faire preuve de non attachement, il y a encore un soi-même.
        Chan et zen je ne sais pas si c’est de la métaphysique, de la sagesse il y a des chances. A un certain niveau la sagesse peut donner une impression de métaphysique. C’est de la connaissance de soi qui permet une vision plus claire.

        Il y a deux définitions à la métaphysique :
        1 Recherche rationnelle ayant pour objet la connaissance de l’être (esprit, nature, Dieu, matière…), des causes de l’univers et des principes premiers de la connaissance.
        2 Réflexion abstraite, abus de l’abstraction théorique.
        Contrairement à vous je n’apprécie pas trop la deuxième définition.

        Cela dit il y a des forums physique quantique pour parler de physique quantique, j’ai des potes profs de physique quantique.
        Il y a aussi des forums de métaphysique qui ne m’intéressent pas, discuter sur la quintessance du gout de la fraise alors que le plus simple est de la gouter très peu pour moi.
        J’ai quelques potes qui sont des pointures en méditation, on a pas à parler (en plus la plupart ne parlent pas français, pas plus que je parle leur langue) le sujet est plus souvent mes recettes de cuisine, c’est souvent moi le cuistot.

        Ca me fait penser à des gens dans une vallée au pied d’une montagne. Tous parlent de la meilleure voie, du meilleur équipement pour l’escalader. Ils parlent, ils spéculent, ils font du bruit avec leur bouche.
        Pour ceux qui sont arrivé en haut, plus de discussions ou spéculations, ils profitent du point de vue. Ils s’aperçoivent qu’ils y a différentes voies mais que toutes demandent des efforts et non des discussions.

        Comme je n’aime pas trop discuter sur le sujet, serai je au sommet ? Ben non. Suis je dans la vallée ? Ben non je n’aime pas discuter sur ce sujet.
        Je suis à la plage, je contemple les culs et les seins des filles. A l’instart de Ikkyu Sonjūn je trouve qu’il n’y a pas mieux qu’un beau cul ou de beaux seins comme objet de méditation.


      • vote
        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 12 avril 06:09

        Il y a deux définitions à la métaphysique :
        1 Recherche rationnelle ayant pour objet la connaissance de l’être (esprit, nature, Dieu, matière…), des causes de l’univers et des principes premiers de la connaissance.
        2 Réflexion abstraite, abus de l’abstraction théorique.
        Contrairement à vous je n’apprécie pas trop la deuxième définition.

        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
        @sls0
        A priori, si vous utilisez des "définitions" toutes faites pour la métaphysique, je ne comprends pas pourquoi vous me fourrez d’office dans la case 2 ; parlant d’ontologie, à propos des particules élémentaires comme l’électron, c’est en toute logique dans la case 1 que vous auriez du me mettre !
        C’est vous qui vous lancez dans des a priori, dans la mesure où vous sentez que mon approche est éloigné de votre école ; cad de votre conditionnement (ou formatage) ; ici un bouddhisme -permettez-moi de vous le dire ânonné...
        En ce qui concerne l’abstraction, cela va de soit pour moi, quand je parle de l’ontologie de l’électron par exemple ; à nouveau vous dessinez une caricature, reposant sur rien de mon approche, qui vous met à l’aise pour attaquer ma "thèse", en sous-entendant d’avance, que je dirais des conneries, car elle serait quelque peu farfelue !
        Autant dire que votre procédé est vieux comme le monde... aussi je ne le qualifierai pas ; puis vous appelez à votre rescousse des témoins de moralité -que viennent-ils faire en MQ ? comme le suspect Ricard, trop rondelet pour un bouddhiste, pour être en rien exemplaire : vous voyez bien que c’est vous qui dérapait en vous projetant loin du sujet qui est ici la MQ.
        Quant à invoquer le Bouddha lui-même, je vous l’ai déjà dit, que j’avais la prétention de le connaitre un peu, car je l’ai étudié, tandis que vous, vous vous contentez de l’ânonner, et encore en invoquant

        des sources pour le moins suspectes au plan de la compétence indispensable sur ce sujet aussi ! Mais enfin, c’est un autre sujet.

        Merci pour votre contribution


      • vote
        sls0 sls0 12 avril 19:10

        Des définitions toutes faites ? C’est la définition que l’on a en tapant métaphysique sur google. On doit employer des mots dans une discussion si chacun y va de sa définition des mots on est mal barré.

        Vis à vis de votre commentaire c’est vrai que l’on peut hésiter entre le 1 et le 2, mais ça fait un bout de temps que je regarde vos articles et commentaires, c’est assez new age en générale d’où la définition 2.

        La méditation est due au monde du silence de Cousteau, ça m’a fasciné dans la fin des années 60, non rien de boudhiste à l’origine.

        Tenir 2 minutes 30 en apnée c’est assez difficile. La méditation ça aide. Mon maitre à méditer : marabout junior, si, si sans déconner. En plus des 2’30" la méditation c’est le pied pour pas mal de choses. 

        Une habitude de confort au début.

        Ensuite il y a eu la période baba cool où c’est devenu à la mode, une mode où je m’y retrouvais pas trop.

        Je n’ai jamais été en recherche de spiritualité.

        J’ai toujours sponsorisé des études, le suis allé au Bhoutan pour rencontré une filleule, premier contact avec le boudhisme dans les années 90. La méditation c’est comme la branlette, une habitude plaisante. Je méditais mais sans spiritualité, dans un pays ou ça médite avec spiritualité ça amène des échanges.

        Des échanges mais je reste a-spirituel, j’apprends leurs principes.

        Ensuite j’aide pécunièrement pour une école à Mac Leod Range dans le nord de l’Inde, là je tombe sur du pointu coté méditation, toujours des échanges très intéressants. Trop figée ou scolaire leurs méthodes, mes connaissances s’étant étendu je peux même employé des dires du Bhoudha pour les questionner au sujet de leur panthéon.

        J’ai des amis méditants qui sont boudhistes. Mes connaissances du boudhisme et des amis boudhistes ne font pas de moi un boudhiste. J’apprécie la philosophie, il y a des écrits éclairants.

        Le boudhisme originel est très fleuri comme son pays d’origine. Je suis originaire des flandres pays où la vie est climatiquement plus abrupte ainsi que les gens. Le boudhisme est passé aussi par un endroit moins fleuri, la Chine. Il s’est dépouillé de ses fioritures.

        C’est pour cela que j’apprécie le coté abrupte du chan et surtout Huei Neng.

        Ma méditation a-spirituelle je peux la caser dans une filière boudhiste.

        Est ce que j’applique des préceptes boudhistes ? Bien sûr, la compassion le non attachement, ect. Ca vient de la méditation, de mon éducation et non de ma rencontre avec le boudhisme.

        Ma rencontre avec le boudhisme est due à une grosse crise de non attachement, j’ai tout donné ce que j’avais dont une partie s’est retrouvée en zone boudhique.

        Si vous saviez le pied de ne plus rien avoir, mes biens pèsent 35kg, quelle liberté.

        Si je nomme Ricard c’est parce que c’est un scientifique de haut niveau et coté spiritualité une pointure. Pour être honnête je l’ai cotoyé un peu à Mac Leod Range pour l’école et je l’ai rencontré aussi lors de certains de ses séjours en Europe.

        Vous êtes une pointure en boudhisme c’est très bien, qu’en avez vous retenu ? En quoi ça vous a servit dans votre vie ?

        Parfois on me demande quel est le principal dans ma vie. C’est une réponse à la jésuite que je donne : si tu sait que tu va mourrir dans 24h, ce serait quoi ton principal ? C’est mon principal. Voilà ce que j’ai retenu du boudhisme.

        Et vous c’est quoi votre principal avec ce délai de 24h ?

        Une autre chose que j’ai appris d’un moine et que j’ai testé. Si on rappelle à une personne mourante tout le bien qu’elle a fait dans sa vie, elle meure sereinement, limite sourire. Il ne m’a pas parlé d’avoir raison au sujet du métaphysique de la MQ.

        Là dessus je vous laisse, c’était mon heure journalière de la pratique du français, le temps a beau menacer d’une pluie tropicale, je change de sujet.

        Et comme mes connaissances viennent à l’origine d’un marabout junior traitant de la méditation, il y a certainement d’autres personnes plus pointues pour discuter avec vous.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès