• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Vincent Courtillot - Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement (...)

Vincent Courtillot - Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement climatique

Il y a quelques temps sur agoravox, j'avais vu des vidéos anti-climato-optimistes trés arrogantes.

 

Je voudrais vous montrer dans cette trés courte vidéo de Vincent Courtillot qu'il y a des arguments trés solides qui indiquent que le Soleil est le principal facteur dans le réchauffement climatique, et que le CO2 n'est qu'un phénomene marginal.

 

 

Si certains souhaitent aller plus loin, ils peuvent voir cette conférence de Vincent Courtillot

 

 

Tags : Science et techno Changement climatique Climat Polémique




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • 2 votes
    pegase pegase 28 décembre 2016 10:44

     @l’auteur,

    Je voudrais vous montrer dans cette trés courte vidéo de Vincent Courtillot qu’il y a des arguments trés solides qui indiquent que le Soleil est le principal facteur dans le réchauffement climatique, et que le CO2 n’est qu’un phénomene marginal.


    Ben non justement, les courbes d’ensoleillement démontrent le contraire, alors après on peut discuter sur la véracité de ces courbes, celles que j’ai vu proviennent de la nasa, mais dans ce cas il faudra prouver la véracité des courbes de cet escroc rémunéré par total et exxon mobile 275 dollars de l’heure ...

    http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/12/09/comment-greenpeace-a-piege-des-scientifiques-en-marge-de-la-cop21_4827651_4527432.html

    http://positivr.fr/greenpeace-lobby-cop21-piege-scientifiques-corruption/

    http://www.europe1.fr/international/le-scientifique-climatosceptique-etait-paye-par-l-industrie-petroliere-2381669

    n matière de climat, le spectre des lobbys n’en finit plus de planer au dessus de nos têtes. En coulisses, tout serait mis en oeuvre par une poignée de puissants pour que les décideurs ne prennent pas les mesures qui s’imposent et préservent les sacro-saintes énergies fossiles. En mauvais français, on appelle ça du lobbyisme : il faut faire pression, quitte à mentir, quitte à payer ! Une sorte de menace fantôme sournoise, impalpable… mais bien réelle : à l’occasion de la Cop 21, les équipes de Greenpeace viennent enfin de prendre des scientifiques la main dans le sac ! Un superbe coup d’éclat qui vaut bien quelques explications.


    • 4 votes
      La mouche du coche 28 décembre 2016 11:05

      @pegase
      Le Monde, Europe 1, la Nasa, ça pue grave. Il nous faudrait d’autres sources.


    • 4 votes
      samagora95 samagora95 28 décembre 2016 11:27

      @pegase

      La corrélation co2/température montre simplement que l’émission de CO2 naturel est lié à l’augmentation de la température et non l’inverse.

      http://www.skyfall.fr/wp-content/2012/01/temp-co2.pdf

      Les scientifiques savent parfaitement que dans l’histoire climatologique de la planète c’est bien la température qui a induit une augmentation du CO2.

      ----------------------

      Quoiqu’il en soit, cette façon tyrannique et autoritaire de vouloir imposer un modèle est plus proche des méthodes d’un charlatant que de celles d’un scientifique, ce dernière laisserait s’exprimer tous les points de vue et considérerait très sérieusement toutes les éventualités.

      Il est absolument évident que le changement climatique est lié à l’activité solaire, vouloir rendre l’humanité responsable n’a qu’un seul but, ils utilisent un phénomène naturel et cyclique touchant l’ensemble de la planète dans le but d’imposer une taxe à toutes l’humanité.

      Que ressort-il de toutes ces réunions (CopXX) ? des droits à polluer, c’est à dire des taxes qu’au final le consommateur payera, il ne s’agit nullement de lutter contre l’émission de CO2.


    • 3 votes
      RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 11:46

      @pegasevous Merci pour cette réponse.

      Vous n’avez pas répondu sur le fond des arguments. Probablement que l’industrie pétroliers défend ses intérêts, ok, ce n’est pas pour ca qu’il ont tort.

      Il y a bien quelqu’un qui finance le Giec ? ils ne fond pas du bénévolat ?

      ce qui m’intéresse c’est qui a raison.


    • 1 vote
      wendigo wendigo 28 décembre 2016 12:23

      @samagora95
      le changement climatique est lié à l’activité solaire

      ..................

       Pas que solaire, ou du moins il y a une raison à l’activité solaire extérieur à l’astre lui même, d’où le phénomène de "cycles". Si le soleil a un impact sur les planètes du système, il faut bien comprendre que les planète lui rendent la monnaie de la pièce.
      Maintenant il ne faut pas sortir que de maternelle pour comprendre qu’un cycle est issu d’une action mécanique et non physique ... Le changement "climatique" est en fait un changement plus profond de tout notre système solaire, dont le climat est la première partie infime visible des résultantes.
      Très logiquement l’année 2020 sera une année à grand spectacle niveau géologique, climatique etc etc, la charge des échanges gravitationnelle sera très importante. Mais bon nos dirigeants ne savent pas où mettre le compteur sur ce genre d’énergie et puis,s’ils savent estimer le prix du kilo de patates, ça n’est pas le cas avec le kilo-newton .


    • vote
      wendigo wendigo 28 décembre 2016 18:09

      @guepe
      pour ma part, je pense qu’il y a un réchauffement naturel ET un réchauffement anthopocentrique.

      ............
      Ha voila vous avez enfin donné le mot exact "réchauffement anthropocentrique" ... ne changez rien, c’est un lapsus très révélateur !


    • 1 vote
      wendigo wendigo 29 décembre 2016 06:52

      @Zatara

       Ha bon, moi je n’en connais qu’une, celle de la philosophie nombriliste, si vous pouviez me faire passer l’autre ... à moins que vous ne confondiez avec "anthropique", qui lui n’est plus d’ordre narcissique, mais une action d’origine humaine !
      Mais rassurez vous, anthropocentrique correspond et convient parfaitement à la chose du débat et explique plus que mieux l’hystérie du propos réchauffiste !
      Un grand retour en l’an mille .


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 29 décembre 2016 11:16

      @La mouche du coche Lesquelles ? La bible ? mouhahaha !


    • 2 votes
      pegase pegase 28 décembre 2016 10:47

      Les arguments des climatosceptiques sont tout sauf irréfutables. Le changement climatique est-il vraiment causé par l’homme ? Ou le soleil est-il responsable de ces changements ? Les médias posent régulièrement des questions de ce genre, pourtant la science y a répondu depuis bien longtemps. Semer le doute est une des stratégies du lobby des énergies fossiles.
      Des doutes monnayés

      Wei-Hock "Willie" Soon, un scientifique du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA), est un des climatosceptiques les plus cités. Sa théorie : le réchauffement de la planète depuis le début de l’industrialisation est principalement dû aux fluctuations de l’énergie solaire. Soon est ainsi devenu le scientifique le plus cité par les médias US conservateurs et la référence des climatosceptiques du monde entier.

      Mais en février 2015, une page s’est tournée. Le New York Times a divulgué des documents prouvant que Willie Soon a reçu pas moins de 1,25 million de dollars sur une période de plus de dix ans des groupes, lobbys et entreprises pétrolières et qu’il a caché cette source de revenus. Parmi les financeurs de Soon, on trouve des groupes pétroliers comme ExxonMobil (Esso), la société charbonnière Southern Energy et Charles Koch, milliardaire de l’or noir. À cela s’ajoute que les documents citent l’avis des financiers : en parlant des résultats de recherche de Soon – notamment les présumés effets du soleil sur le changement climatique – ils parlent de "résultats publiables".

      Le rôle du géant pétrolier ExxonMobil dans ce genre de jeux est connu depuis bien longtemps. Aux États-Unis, durant les années nonante, les lobbyistes ont fait un excellent travail. Si les États-Unis n’ont jamais signé le Protocole de Kyoto, c’est notamment l’œuvre des climatosceptiques rémunérés par Exxon. Et ce sont aussi les climatosceptiques américains qui ont fondé, en 1996, l’European Science and Environment Forum (ESEF). Un institut dont le seul but est d’empêcher toute politique climatique européenne efficace.

      Malgré ces révélations, les publications de Soon continuent d’être considérées comme des "preuves scientifiques" par les climatosceptiques du monde entier, pour lesquels le fait que les théories de Soon ont été réfutées depuis belle lurette est tout juste anecdotique.

      Source : http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/themes/climat/les-sceptiques/

      Je précise que je ne suis pas un fan de greenpeace ... smiley


      • 4 votes
        La mouche du coche 28 décembre 2016 11:03

        Greenpeace, ça pue grave. Il nous faudrait une autre source.


      • 7 votes
        Celse 28 décembre 2016 11:13

        @pegase

        Les 2 principaux fondateurs du GIEC ont bossé toute leur vie pour des groupes pétroliers...

        On peux également accuser les lobbys du nucléaire de promotionner la théorie du réchauffement climatique, vos arguments ne valent pas grand chose.


      • 2 votes
        RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 11:52

        @pegase
        mais... quand on est un chercheur... il faut bien un financement, on ne cherche pas gratuitement ! c’est tout a fait normal que le lobby du pétrole finance ca ! ce n’est pas pour cela qu’ils ont tort !

        pour l’instant je n’ai vu aucun adversaire de Courtillot gagner un débat argumentaire contre lui


      • 1 vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 11:57

        @La mouche du coche

        J’ai posté d’autres liens, et il y en a des tas d’autres ...En plus j’ai précisé que je ne les soutenaient pas particulièrement, greenpeace et amnesty , je pense qu’il est inutile de vous expliquer smiley

        Dire que j’avais une petite copine à amnesty, quelle conne ...pff


      • 1 vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 12:08

        @RepublicainVox

        Je fais un peu de montagnes, j’aime bien les glaciers surtout .. En qualité de spéléo maitrisant parfaitement les techniques de descentes et remontées de verticales, explorer les crevasses et les cavités des glaciers ça me plait, c’est trop beau, j’adore ça ..

        Il n’y a pas besoin du Giec pour constater les dégâts, allez donc à Cham, consultez les anciennes photos dans les librairies, et comparez .......

        Ensuite cherchez les diagrammes de la nasa ... bon je sais c’est la nasa, mais on a rien de mieux, et Courtillot ne s’appuie pas non plus sur de vraies preuves ..


        Courtillot ne représente que lui même, je ne l’écoute même plus...


      • 2 votes
        RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 13:07

        @pegase grosse erreur !

        la tu parles du réchauffement climatique que je ne nie pas !

        moi je dis que le co2 n’est pas la cause !


      • vote
        JC_Lavau JC_Lavau 28 décembre 2016 20:07

        @pegase. Discuter avec des croyants créationnistes est mission impossible. Avec des croyants carbocentristes comme toi, aussi.


      • vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 22:12

        @RepublicainVox


        Vous savez lire ?

        je le recolle ici ... lisez bien ..

        Ensuite cherchez les diagrammes de la nasa ...

        et vous verrez que le rayonnement solaire n’est pas du tout en cause smiley 


      • vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 22:16

        @JC_Lavau

        Avec des croyants carbocentristes comme toi, aussi.


        Désolé il n’y a pas d’autre explication, et vous ne prouvez rien, lisez bien les graphiques de la nasa vous aussi ...

        Démerdez vous pour les chercher, c’est vous qui doutez, pas moi !


      • 2 votes
        Robert 29 décembre 2016 14:11

        @RepublicainVox

        Vous le dites mais j’aimerais que vous nous démontriez de manière scientifique pourquoi le CO2 ne serait pas le responsable.

        Courtillot a été régulièrement réfuté par ses pairs, néanmoins ce dernier bien qu’ayant admis ses erreurs continuent de les propager dans ses interventions ce qui est très discutable éthiquement parlant. 


      • 4 votes
        Clocel Clocel 28 décembre 2016 12:28

        Le pauvre Courtillot s’était fait étriller puissamment à l’époque des grands débats des climato-sceptiques, dont je suis.

        C’était pour une grande part sur ses travaux que s’appuyait notre Maurice Allègre national, grand dégraisseur de mammouth devant l’éternel...

        Le GIEC rassemble beaucoup trop d’énormes intérêts pour être une entreprise crédible.

        Lorsque des gens, par principe d’accord sur rien, se mettent à tenir la même discours, c’est qu’ils sont en train de nous baiser.


        • 1 vote
          Tartoquetsches 28 décembre 2016 12:34

          en quelque sorte c’est une bataille de lobbys :

          - Climatosceptiques : lobby pétrolier (Courtillot ?)
          vs
          - Réchaufistes : lobby nucléaire (Jouzel ?) + lobby de "ceux qui veulent une taxe carbonne" pour renflouer les comptes des Etats (les gouvernants occidentaux et les banques qui leur prêtent).

          2 lobbys contre 1, ce sont donc les réchaufistes qui ont le plus de moyens pour nous enfumer (cop 21 et tuti quanti) , même si ça ne veut pas dire qu’ils ont tord.

          ceci dit, même si le réchauffement n’est pas d’origine humaine (je n’ai pas de certitude), on a quand même intérêt à nous désintoxiquer du carbone, vu les dégâts occasionnés qui sont bien avérés eux (pollution air et eau, destruction de milieu naturel, etc...)

          • 4 votes
            Celse 29 décembre 2016 12:52
            1. à nous désintoxiquer du carbone

            2. Le carbone n’a rien de toxique, dans le tableau périodique des éléments il est en sixième position, indispensable à la vie sur terre.

          • 2 votes
            wendigo wendigo 28 décembre 2016 12:36

             Pour ceux qui ont un peu de culture et qui ont envie de rire un peu, par un fatra de contradictions et d’inversion, je vous laisse se petit joyaux de "vulgarisation" (scientifique autant qu’intellectuel ) et encore j’écris "vulgarisation, je devrais dire "grossièreté scientifique" tant c’est une injure à l’intelligence humaine :

            http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2015-07-17-15h54/vers-un-age-glaciaire-en-2030---que-faut-il-croire---28423.php

             Petite chose conne, chaque fois que le soleil montre un minimum, hop, un minimum climatique se fait ressentir sur Terre ... maintenant , simple coïncidence ou réalité scientifique ??
            Enfin je suis content d’apprendre que le principe de dilatation des corps ne s’applique pas en géologie, une grande avancée scientifique nous est une fois de plus offerte par la secte réchauffiste, qui nous aura révisé toutes les lois de la science et plus encore ! (dommage que le prix nobel d’escroquerie ou de comique n’existe pas encore, ils le mériteraient amplement)


            • 1 vote
              RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 13:11

              @wendigo merci je vais regarder ca


            • vote
              pegase pegase 28 décembre 2016 22:30

              @wendigo


              L’activité du Soleil est actuellement à son plus bas niveau depuis plus de 100 ans. Les clichés de la NASA en offrent une preuve frappante.

              En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201606291026267102-baise-activite-solaire-consequences/



              Bon le soleil c’est mort, il vous reste quoi comme argument le dindon qui pue ?  smiley

            • vote
              wendigo wendigo 29 décembre 2016 07:05

              @pegase

               Ha mais moi je n’ai pas d’argument, juste des faits, tangibles, prouvables démontrables. Votre réchauffement anthropique c’est du mensonge, il fait être clair et le dire sans ambage (et là je le fais poliment) personnellement je penche pour un avenir frisquet, mais moins Maunder que Würm, il sorte de fantaisie de ma part, donc si vous voulez pour ce qui est de mes arguments, pour moi celui du soleil n’est pas "mort" au contraire ; mais le ralentissement solaire qui est cyclique lui a une autre origine que ce que l’on veut bien croire, mais je ne veux pas vous ennuyer le neurone par une suractivité si brutale, il n’est jamais très bon de de faire travailler un muscle sans échauffement, vous risqueriez l’avc . Mais si vous voulez tenter le drup quand même vous pouvez revoir une bonne partie de mes vidéos postés, ça vous évitera de dire des conneries plus tard.
              Bonne journée !


            • vote
              Robert 29 décembre 2016 18:46

              @wendigo

              """"Votre réchauffement anthropique c’est du mensonge, il fait être clair et le dire sans ambage (et là je le fais poliment) """"


              C’est vous qui le dites et à l’évidence vous avez dormi pendant les cours de physique pour autant que vous en ayez suivi..


            • 3 votes
              Maignial 28 décembre 2016 18:58

              J’ai vu cette conférence de Courtillot, et franchement, ce n’est pas sérieux. En particulier, lorsqu’il prétend que d’après les données de son équipe, on voit clairement que l’activité solaire de ces dernières décennies explique l’évolution des températures mondiales. Si cette théorie était vraie, vu l’inertie des océans, il faudrait plusieurs années pour que l’augmentation de l’activité solaire se traduise par une hausse de la température... À supposer même que l’effet soit perceptible. Or, c’est l’inverse qu’on voit sur les courbes présentées par courtillot : la température s’élève dans les années 40, près de 10 ans avant que les courbes du champ magnétique et de l’activité solaire fassent de même. La conclusion qu’il en tire est donc irrecevable.

              Pareil lorsqu’il prétend que les courbes paléoclimatiques montrent que le CO2 augmente avant la température, et que ce sont uniquement les variations d’ensoleillement (dûs aux variations de l’orbite terrestre) qui expliquent les cycles de glaciations/déglaciations. C’est vrai au début, lorsque le réchauffement initial induit un dégazage des océans (d’où une hausse du CO2)... Sauf qu’ensuite, ce CO2 ne reste pas inerte dans l’atmosphère, et il induit un réchauffement supplémentaire qui n’aurait pas eu lieu avec seulement les modifications d’éclairement (c’est une rétroaction positive). La preuve que les changements d’ensoleillement ne suffisent pas à expliquer les changements de températures, c’est que lors du passage du ère glaciaire à une ère tempérée, l’ensoleillement diminue généralement vers l’équateur et augmente vers les pôles. Si Courtillot disait vrai, on aurait donc une hausse de température vers les pôles et une baisse vers l’équateur. Or, ce n’est pas ce que nous apprend la paléoclimatologie : les pôles, mais également l’équateur, se réchauffent en pareil cas. C’est la preuve que l’éclairement n’explique pas tout, et c’est là que l’effet de serre (vapeur d’eau, CO2 et méthane notamment) joue son rôle amplificateur.


              • vote
                wendigo wendigo 29 décembre 2016 08:58

                @Maignial

                 Lol, merci de nous faire rire de si bonne heure, vous pouvez démontrer ce que vous avancez svp et aussi être plus clair dans votre vision des choses, merci !


              • 2 votes
                Maignial 29 décembre 2016 11:31

                @wendigo
                C’est pourtant clair ! Mais ça le serait peut être plus si vous visualisiez la conférence de Courtillot, dont le lien est donné dans l’article ?

                Courtillot affirme que la courbe de l’activité solaire est corrélée avec celle de la température mondiale au 20è siècle (voir les courbes qu’il présente dans sa conférence). Il en déduit que le soleil est responsable des variations de températures observées. Ça va jusque là ? Pas trop compliqué ?

                Bon, je continue : si cette théorie était vraie, alors les variations de la température mondiale devraient avoir quelques années de retard sur l’activité du soleil, car les océans mettent beaucoup de temps à se réchauffer ou se refroidir (on parle d’inertie). Or, sur les courbes présentées par Courtillot lui même, on voit l’inverse : dans les années 30 et 40 en particulier, la température augmente AVANT que l’activité solaire augmente ! Il est donc absurde de conclure que c’est le soleil qui a provoqué un réchauffement.

                Notez que pour dire cela, je ne vais pas chercher des données de la NASA ou je ne sais quel organisme immédiatement cloué au pilori par les ignorants ; je me contente de reprendre les données de Courtillot, qui montrent exactement l’inverse de ce qu’il raconte. Vous me demandez de faire une démonstration que j’ai déjà faite clairement dans mon message précédent, on se demande en quelle langue il faut parler pour être compris des fois...


              • 1 vote
                Doume65 28 décembre 2016 20:08

                Bonjour.
                Avez-vous au moins remarqué que la vidéo à 16-17 ans et que depuis les courbes ont bien évolué, et toutes en faveur de la théorie du réchauffement par le CO2 ? Il y a des tas de gus qui en sont encore resté au fameux plateau, devenu pourtant une falaise. Du reste, quand on regarde une falaise à la loupe, on peut toujours y trouver un plat. Heureusement pour les amateurs de varappe ! C’est si compliqué que ça à comprendre ?


                • vote
                  Doume65 9 janvier 2017 17:44

                  @Doume65
                  Au fait, les dernières avancées scientifiques font apparaitre qu’il n’y a en fait pas eu de pause.


                • 1 vote
                  pegase pegase 28 décembre 2016 22:26
                  Hoax climatique #2 : « Le réchauffement, c’est à cause du Soleil ! »

                  L’idée que des variations de l’activité solaire puissent expliquer le changement climatique en cours, bien qu’invalidée, est très répandue dans la blogosphère climatosceptique.

                  http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/15/hoax-climatique-2-le-rechauffement-c-est-a-cause-du-soleil_4790439_4527432.html


                  • 3 votes
                    psychorigide Psychorigide 29 décembre 2016 21:11

                    @pegase

                    Il ne s’agit pas d’un réchauffement Pégase, mais d’un changement climatique. Tournure pléonastique pour parler du ’ Climat ’ sans choquer les ’climatologues’. Vous savez ces ’gens ’ qui après les écologues ont pris en charge la planète, comme les gynécologues avec les sexologues ont pris en charge la reproduction.

                    Ce n’est pas ’Pégase’ que vous devriez vous appeler, mais ’Icare’ .

                    Bonne Année 2017 !


                  • vote
                    Scalpa Scalpa 29 décembre 2016 00:59

                    Einstein avait prédit la fin de l’humanité non pas par la masse au carré mais plutôt par le carré a la masse.


                    • 1 vote
                      sls0 sls0 29 décembre 2016 03:01

                      Dès la première phrase ça fait tilt, effectivement depuis 98 la température a peu évolué comme on peut voir sur ce graphique.
                      Je l’aime bien ce graphique, il remonte jusqu’en 60, il couvre donc la période où ce bon Allègre était plus scientifique que politique et qui se posait des questions sur l’élévation de la température terrestre alors que le cycle solaire devait induire une baisse de la température. C’est pour répondre à cette question qu’a été créé le GIEC car à l’époque on avait des questions mais pas de réponse. Bien des années plus tard la réponse du GIEC c’est gaz à effet de serre dont le CO² est le principal agent. Ensuite on demanda au GIEC de faire des projections, au fil des années avec l’augmentation de la puissance de calcul et la précision des modèles, on a commencé à avoir des réponses plus précises pour les différents scénarios. La précision c’est le maillage au début le maillage c’était 500km, puissance de calcul oblige,maintenant je crois que c’est 30km c’est quand même 277 fois plus précis. C’est la puissance de calcul qui a permis ce maillage plus fin et qui fait que l’on peut augmenter le nombre de jours de prédiction pour la météo. Les modèles sont connus depuis un certain temps et validés, il ne faut que de la puissance de calcul c’est tout.
                      Je crois que coté CO² le modèle est solide mais il reste à affiner le méthane qui lui aussi a une influence.Quand ce sera fait le modèle CO² gagnera encore en précision.
                      Les différents scénarios gagneront encore en précision, ce qui sort maintenant permet déjà de se faire une bonne idée, il y à l’imprécision méthane pour l’instant, dans l’avenir on leur interdira peut être de péter et roter.

                      Maintenant le politique Allègre sur ce graphique regardera les 15 dernières années pour dire qu’il n’y a pas d’élévation de température.
                      Un allègre scientifique sachant que statistiquement il faut plus d’échantillon, un minimum de 50 dirait on remonte sur plus de 50 ans et on fait une moyenne sur 10 ans pour lisser les écarts excessifs style 1998, ensuite il conclurait en disant effectivement la température monte.
                      Si on me dit la température ne monte plus depuis 1998 je réponds vous avez raison mais vous êtes léger coté échantillons ça ne veut pas dire grand chose statistiquement. 
                      Si on me dit la température monte depuis 1960 je réponds vous avez raison, avec ce nombre d’échantillons vous êtes dans le vrai à 74% et dans le faux à 26%.
                      _____________________________________________________________
                      Oui il y a deux points chauds en dehors des bordures de plaques tectoniques, oui il y a 65 millions d’années les coulées du Decca en Inde ont dû faire du dégâts comme plus tôt la même chose en Sibérie. C’est deux catastrophes on émis du CO² et SO² en quantité monstrueuse, qu’est-ce que ça à voir avec l’histoire du CO² actuel ? C’est du style de comparer les effets de l’eau dans le ricard et les effets de l’eau dans les poumons suite à une noyade.
                      Je m’avance peut être sur l’eau du ricard, je me réfère aux dires de Gabidu un patron de bistrot qui disait que c’était l’eau du ricard qui saoulait, vu qu’il se tannait ses deux bouteilles de ricard par jour il avait expérimentalement parlant une certaine expérience que je ne partage pas avec mon verre de ricard tout les années bissextiles. Contrairement à Gabidu, j’ai oublié de mourir à 46 ans, sa mort,est-ce l’excès d’eau ? Est-ce l’excès de ricard ? Je bois pas mal d’eau, c’est peut être le ricard le responsable, le foie de Gabidu devait être assez exceptionnel. 

                      ___________________________________________________________
                      Pour l’influence du soleil sur le magnétisme solaire j’ai quelques doutes. Non pas que les vents solaire n’ont pas une influence, une bonne tempête solaire pourrait nous renvoyer au poste à galène sans problème, comme bombe EMP on a pas encore fait mieux. C’est sur le long terme que je suis moins, des variations de magnétisme ça se voit et ça se mesure avec des carottages. Qu’on me fasse la corrélation et le mesuré sur cette vue du magnétisme de la terre, c’est coté pacifique la vitesse est plus grande, c’est plus esthétique et il y a de la place. Et pour les inversions de pôles, il fait comment le soleil ?

                      Pour être franc, après la première vidéo je n’ai pas tenté la deuxième vidéo.
                      C’est l’heure de dormir, tout compte fait je vais quand même la regarder, soit c’est intéressant, soit c’est marrant ou soit c’est chiant et ce sera un bon inducteur de sommeil. Il faut toujours regarder en mettant ses à priori et ses idées préconçues de coté et voilà que je règle la mise en veille pour le risque de sommeil, est-ce des doutes ou des à priori qui me font agir de la sorte ?


                      • 1 vote
                        sls0 sls0 29 décembre 2016 04:57

                        Je ne me suis pas encore endormie.
                        9’40" Il s’étonne de la précision de la mesure dans l’eau de mer à coté de l’incertitude des mesures sur le continent. Pour prendre un température de l’eau on met un thermomètre précis dans l’eau et on mesure, c’est et c’était à la portée de tout le monde enfin presque. De nos jours si on trouve une personne sur 50 qui sait prendre une température de l’air d’une façon précise on est content, les connaissances thermodynamiques en 1850 étaient moindres et surtout il n’y avait pas de normes pour les prises de températures d’où un écart type important, il est vraiment fâché avec les mathématiques et surtout les statistiques notre scientifique. Sans stats t’es pas scientifique p’tit bonhomme.
                        On ne veut pas donner au monsieur les données brutes, elles sont disponibles mais ça demande du travail. Déjà il y a la propriété intellectuelle et en plus c’est pour une personne qui dénigre 30 ans de boulot. Appelles moi con pendant que tu y est.
                        14’ Pourquoi se baser sur le GIEC 2007, il y eu une évolution depuis, c’est plus précis avec la puissance des calculateurs qui a augmenté. Dans le rapport 2014 ils reviennent sur les imprécisions du rapport 2007, c’est sûr que ça ne les intéresse pas.
                        15’ Il prend l’exemple de l’Europe pour justifier la terre entière. Les mangues en Ecosse doivent être délicieuses car elles sont délicieuses chez moi la météo était excellente pour les mangues.
                        Il parle de moyenne des stations européennes, lesquelles ? Leur position par rapport à la mer ? Leur altitude ? En jouant sur ces paramètres je fais dire ce que je veux aux chiffres.
                        En mai/juin je regarde la tendance el Niño car ça influencera la météo chez moi, les cyclones entre autre. Qu’un européen en ait rien à foutre je le comprend très bien malgré que sur une grande partie de la terre il à une influence.
                        Au Mexique el Niño à fait disparaitre des civilisations pas en Europe.


                        • vote
                          sls0 sls0 29 décembre 2016 05:09

                          17’ Il fait la comparaison entre sa courbe dont il dit quelle est thermodynamiquement fausse et une courbe sortie d’un modèle météorologique qui est prévu pour tenir compte de cette thermodynamique.
                          Il aurait pu dire que la distance de 50m mètres est fausse parce qu’il a trouvé 3 litres de différence, sauf que ceux qui ont mesuré ont employé un décamètre, s’il est de classe I c’est mieux qu’un de classe III. Mais même un décamètre de classe III sera toujours mieux qu’un bouteille d’un litre pour mesurer une distance.


                          • vote
                            sls0 sls0 29 décembre 2016 05:51

                            20’21’’ Mignonnes les courbes, le thermomètre à été inventé en 1654, avant c’était le thermoscope (III siècle Av JC) moins précis car influencé par la pression atmosphérique, à l’époque pour l’étalonnage le zéro la neige et le maximum l’ébullition avec la flamme d’un bougie.
                            Entre une mesure de la température prise avec un thermoscope pas très précis mais prise par une personne qui s’y connait et une température prise avec un thermomètre précis au centième par monsieur tout le monde, je prend la première pour sa précision.
                            Discuter des avantages et inconvénients des températures données par les anneaux des arbres par rapport au température données par le taux d’oxygène dans des coquillages quand il existait des thermomètres. Sur les courbes on fait intervenir les mesures en 1850, il fait une fixette sur 1850.
                            La mesure de l’O² c’est pas mal mais ça peut être faussé par l’apport de phosphore ou phosphate, 30% c’est pas mal la variation de l’O² avec le phospore. Dans le future quand ils feront des mesures de température avec les sédiments de notre époque, ils trouveront 4° avec tout ce que l’on balance comme phosphate.
                            Critiquer un truc pas précis avec un autre truc pas précis,ouais.
                            L’étalonnage C14 se fait avec les cernes des arbres jusqu’à preuve du contraire,c’est le truc le plus précis parmi les machins pas précis.  


                            • 2 votes
                              sls0 sls0 29 décembre 2016 06:27

                              30’ Là on voit qu’il n’a vraiment rien compris au film. Bien sûr que le CO² suit le réchauffement de la planète ce qui amplifie le réchauffement. Le CO² suis les paramètres de Milankovi ?.
                              Par rapport aux cycles actuellement ça devait refroidir donc le CO² devrait baisser, pas de bol ça se réchauffe. C’est à cette anomalie qu’est sensé répondre le GIEC.Il se trouve qu’il y a plus de CO² que prévu et qui a un effet de serre.
                              Plus chaud que prévu et plus de gaz à effet de serre que prévu. Il y a un consensus de 97% de climatologues qui y voient une corrélation. Il a un géologue qui y voit autre chose, c’est son droit, comme c’est le droit de tout les producteurs de charbon, de pétrole et gaz de ne pas y voir de corrélation.
                              Un climatologue qui remettrait en cause un consensus de géologues, j’aurais tendance à ne pas prendre ses remarques pour argent comptant, si un géologue en fait de même c’est le même tarif surtout qu’il n’emploie pas la méthode scientifique ce qui pour un scientifique est assez gênant.
                              Aller chercher des détails pour étayer une théorie est tout sauf scientifique.
                              Même de l’autre coté de l’Atlantique il est tard et l’heure de dormir.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

RepublicainVox

RepublicainVox
Voir ses articles







Palmarès