• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Vincent Courtillot - Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement (...)

Vincent Courtillot - Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement climatique

Il y a quelques temps sur agoravox, j'avais vu des vidéos anti-climato-optimistes trés arrogantes.

 

Je voudrais vous montrer dans cette trés courte vidéo de Vincent Courtillot qu'il y a des arguments trés solides qui indiquent que le Soleil est le principal facteur dans le réchauffement climatique, et que le CO2 n'est qu'un phénomene marginal.

 

 

Si certains souhaitent aller plus loin, ils peuvent voir cette conférence de Vincent Courtillot

 

 

Tags : Science et techno Changement climatique Climat Polémique



Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • 2 votes
    pegase pegase 28 décembre 2016 10:44

     @l’auteur,

    Je voudrais vous montrer dans cette trés courte vidéo de Vincent Courtillot qu’il y a des arguments trés solides qui indiquent que le Soleil est le principal facteur dans le réchauffement climatique, et que le CO2 n’est qu’un phénomene marginal.


    Ben non justement, les courbes d’ensoleillement démontrent le contraire, alors après on peut discuter sur la véracité de ces courbes, celles que j’ai vu proviennent de la nasa, mais dans ce cas il faudra prouver la véracité des courbes de cet escroc rémunéré par total et exxon mobile 275 dollars de l’heure ...

    http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/12/09/comment-greenpeace-a-piege-des-scientifiques-en-marge-de-la-cop21_4827651_4527432.html

    http://positivr.fr/greenpeace-lobby-cop21-piege-scientifiques-corruption/

    http://www.europe1.fr/international/le-scientifique-climatosceptique-etait-paye-par-l-industrie-petroliere-2381669

    n matière de climat, le spectre des lobbys n’en finit plus de planer au dessus de nos têtes. En coulisses, tout serait mis en oeuvre par une poignée de puissants pour que les décideurs ne prennent pas les mesures qui s’imposent et préservent les sacro-saintes énergies fossiles. En mauvais français, on appelle ça du lobbyisme : il faut faire pression, quitte à mentir, quitte à payer ! Une sorte de menace fantôme sournoise, impalpable… mais bien réelle : à l’occasion de la Cop 21, les équipes de Greenpeace viennent enfin de prendre des scientifiques la main dans le sac ! Un superbe coup d’éclat qui vaut bien quelques explications.


    • 4 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 28 décembre 2016 11:05

      @pegase
      Le Monde, Europe 1, la Nasa, ça pue grave. Il nous faudrait d’autres sources.


    • 4 votes
      samagora95 samagora95 28 décembre 2016 11:27

      @pegase

      La corrélation co2/température montre simplement que l’émission de CO2 naturel est lié à l’augmentation de la température et non l’inverse.

      http://www.skyfall.fr/wp-content/2012/01/temp-co2.pdf

      Les scientifiques savent parfaitement que dans l’histoire climatologique de la planète c’est bien la température qui a induit une augmentation du CO2.

      ----------------------

      Quoiqu’il en soit, cette façon tyrannique et autoritaire de vouloir imposer un modèle est plus proche des méthodes d’un charlatant que de celles d’un scientifique, ce dernière laisserait s’exprimer tous les points de vue et considérerait très sérieusement toutes les éventualités.

      Il est absolument évident que le changement climatique est lié à l’activité solaire, vouloir rendre l’humanité responsable n’a qu’un seul but, ils utilisent un phénomène naturel et cyclique touchant l’ensemble de la planète dans le but d’imposer une taxe à toutes l’humanité.

      Que ressort-il de toutes ces réunions (CopXX) ? des droits à polluer, c’est à dire des taxes qu’au final le consommateur payera, il ne s’agit nullement de lutter contre l’émission de CO2.


    • 3 votes
      RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 11:46

      @pegasevous Merci pour cette réponse.

      Vous n’avez pas répondu sur le fond des arguments. Probablement que l’industrie pétroliers défend ses intérêts, ok, ce n’est pas pour ca qu’il ont tort.

      Il y a bien quelqu’un qui finance le Giec ? ils ne fond pas du bénévolat ?

      ce qui m’intéresse c’est qui a raison.


    • 1 vote
      wendigo wendigo 28 décembre 2016 12:23

      @samagora95
      le changement climatique est lié à l’activité solaire

      ..................

       Pas que solaire, ou du moins il y a une raison à l’activité solaire extérieur à l’astre lui même, d’où le phénomène de "cycles". Si le soleil a un impact sur les planètes du système, il faut bien comprendre que les planète lui rendent la monnaie de la pièce.
      Maintenant il ne faut pas sortir que de maternelle pour comprendre qu’un cycle est issu d’une action mécanique et non physique ... Le changement "climatique" est en fait un changement plus profond de tout notre système solaire, dont le climat est la première partie infime visible des résultantes.
      Très logiquement l’année 2020 sera une année à grand spectacle niveau géologique, climatique etc etc, la charge des échanges gravitationnelle sera très importante. Mais bon nos dirigeants ne savent pas où mettre le compteur sur ce genre d’énergie et puis,s’ils savent estimer le prix du kilo de patates, ça n’est pas le cas avec le kilo-newton .


    • 1 vote
      Zatara Zatara 28 décembre 2016 12:25

      @pegase
      Ben non justement, les courbes d’ensoleillement démontrent le contraire

      les courbes d’ensoleillement ne démontre pas le contraire, c’est un raccourcis stupide que de le croire. Elles démontrent simplement que l’ensoleillement est moindre au niveau du sol par rapport aux années passées....

      D’où questions : 

      1/quels sont les outils permettant de mesurer le réchauffement au niveau de l’atmosphère terrestre (comprendre que la lumière passe à travers, mais qu’une partie réagit, éclaire et chauffe les différentes couches atmosphériques) ?

      2/ comment peut on avoir un ensoleillement au niveau du sol est moindre alors que l’activité du soleil est identique, ou supérieur (en prenant en compte les "saisons" du soleil, cycle de 11 ans avec minimum et maximum) ?


    • vote
      guepe guepe 28 décembre 2016 14:41

      @Zatara

      l’ensoleillement au niveau du sol peut etre moindre à cause d’une augmentation de la couverture nuageuse. C’est tout l’enjeu des climatosceptiques du projet CLOUD que de montrer que les variations de température ne serait du qu’à une variation des particules à hautes énergies venant de l’espace, responsable de la formation des nuages.

      Ensuite, pour répondre à samagora, oui dans l’histoire, c’est toujours l’augmentation de la température qui précède celle du CO2, mais justement, on est dans une époque unique : aujourd’hui, l’augmentation du CO2 précède celle de la température. C’est du jamais vu dans l’histoire, d’autant plus que l’augmentation de la température est bien plus forte qu’avant, comme l’ont révélées l’étude des calottes glaciaires.

      pour ma part, je pense qu’il y a un réchauffement naturel ET un réchauffement anthopocentrique. Il est dommage que chacun raisonne comme si c’était soit l’un, soit l’autre.

      Un bon article pour résumer.


    • vote
      Zatara Zatara 28 décembre 2016 15:10

      @guepe
      l’ensoleillement au niveau du sol peut etre moindre à cause d’une augmentation de la couverture nuageuse. C’est tout l’enjeu des climatosceptiques du projet CLOUD que de montrer que les variations de température ne serait du qu’à une variation des particules à hautes énergies venant de l’espace, responsable de la formation des nuages.

      oui mais pas que cela..... ces particules interagissent à différents niveaux dans l’atmosphère. Le tout est de savoir avec quoi elles le font de manière naturelle et avec quoi elles le font avec des éléments rapportés.....

      de plus :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosph%C3%A8re_terrestre#Thermosph.C3.A8re

      1500 ° au dessus de notre tête, entre 80 et 600 km


    • vote
      Zatara Zatara 28 décembre 2016 15:14

      @guepe
      pour ma part, je pense qu’il y a un réchauffement naturel ET un réchauffement anthopocentrique.

      +1, mais ça ne dit rien sur le degré d’importance réelle.....

      Si c’est de l’ordre de 1%, de 10% ou de 50% pour des causes liés à l’activité industriel, avouez que ça change pas mal la donne.....


    • vote
      guepe guepe 28 décembre 2016 15:24

      @Zatara

      Oui, mais ce ne sera possible que si on comprenait tous les facteurs qui influe sur le climat et on en très loin. Je rappelle meme qu’il n y a , à ce jour, aucune étude qui prouve que le CO2 est responsable d’un quelconque réchauffement. C’est dire à quel point la climatologie a encore beaucoup de chemin devant elle.

      Je rajoute ici les derniers résultats du CLOUD pour ceux que ça intéresse.


    • vote
      wendigo wendigo 28 décembre 2016 18:09

      @guepe
      pour ma part, je pense qu’il y a un réchauffement naturel ET un réchauffement anthopocentrique.

      ............
      Ha voila vous avez enfin donné le mot exact "réchauffement anthropocentrique" ... ne changez rien, c’est un lapsus très révélateur !


    • vote
      Zatara Zatara 28 décembre 2016 18:37

      @wendigo
      il y a 2 sens au mot anthropocentrique....


    • 1 vote
      wendigo wendigo 29 décembre 2016 06:52

      @Zatara

       Ha bon, moi je n’en connais qu’une, celle de la philosophie nombriliste, si vous pouviez me faire passer l’autre ... à moins que vous ne confondiez avec "anthropique", qui lui n’est plus d’ordre narcissique, mais une action d’origine humaine !
      Mais rassurez vous, anthropocentrique correspond et convient parfaitement à la chose du débat et explique plus que mieux l’hystérie du propos réchauffiste !
      Un grand retour en l’an mille .


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 29 décembre 2016 11:16

      @La mouche du coche Lesquelles ? La bible ? mouhahaha !


    • vote
      Zatara Zatara 29 décembre 2016 12:37

      @wendigo

      sur wiki : L’anthropocentrisme est une conception philosophique qui considère l’homme comme l’entité centrale la plus significative de l’Univers et qui appréhende la réalité à travers la seule perspective humaine.

      Il aurait mieux valu mettre un ou ... l’anthropocentrisme est une croyance qui fait de l’homme l’espèce centrale, ou la plus importante de la planète. OK. Mais on peut aussi le définir par une "façon" de voir et comprendre le monde, c’est à dire de définir une réalité à travers une perspective exclusivement humaine. Dans le premier cas, c’est la description d’une chaine alimentaire, d’une sélection naturelle, d’un darwinisme, bref de l’étude d’un système écologique d’un point de vue pseudo scientifique, là ou le deuxième cas en fait une question de conscience et de perception à travers une perspective typiquement humaine. Pour bien comprendre, le premier est vue comme une conséquence de nos capacités sans aucune comparaison avec le reste du règne animal, là ou le deuxième permet de spécifier la psyché humaine (éventuellement par rapport à une espèce extra terrestre, pour l’exemple). la résultante d’une éventuelle supériorité biologique d’un côté (j’écris biologique, pas "cérébrale", encore que la question se pose pour certains spécimens d’ago smiley ), et la spécificité des biais cognitifs de l’homme de l’autre.....


    • vote
      Zatara Zatara 29 décembre 2016 12:43

      @wendigo
      le premier cas est une affirmation s’appuyant éventuellement sur la science, là ou le deuxième cas est la définition d’un prisme, renvoyant aux limites de la perception humaine, quant à la réalité.


    • 1 vote
      Robert 30 décembre 2016 09:15

      @guepe

      Nous citer Jacques Duran comme référence sur les résultats de CLOUD, il faut oser le faire. Le pire c’est que cet ex spécialiste des tas de sable fait dire aux résultats de CLOUD exactement l’inverse de ce qu’il disent à savoir que si les rayons cosmiques sont à l’origine d’une partie de la formation des aérosols responsables de la formation des nuages, la quantité produite est très largement inférieure à celle requise pour avoir un effet significatf et par là démonte de manière définitive la théorie émise par Svensmark. 

      On attend toujours de la part des climatosceptiques un argument scientifiquement valable..


    • vote
      Robert 30 décembre 2016 09:29

      Pour ceux qui seraient intéressés par de la vraie science : 

      https://www.sciencedaily.com/releases/2016/11/161104101855.htm


    • 2 votes
      pegase pegase 28 décembre 2016 10:47

      Les arguments des climatosceptiques sont tout sauf irréfutables. Le changement climatique est-il vraiment causé par l’homme ? Ou le soleil est-il responsable de ces changements ? Les médias posent régulièrement des questions de ce genre, pourtant la science y a répondu depuis bien longtemps. Semer le doute est une des stratégies du lobby des énergies fossiles.
      Des doutes monnayés

      Wei-Hock "Willie" Soon, un scientifique du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA), est un des climatosceptiques les plus cités. Sa théorie : le réchauffement de la planète depuis le début de l’industrialisation est principalement dû aux fluctuations de l’énergie solaire. Soon est ainsi devenu le scientifique le plus cité par les médias US conservateurs et la référence des climatosceptiques du monde entier.

      Mais en février 2015, une page s’est tournée. Le New York Times a divulgué des documents prouvant que Willie Soon a reçu pas moins de 1,25 million de dollars sur une période de plus de dix ans des groupes, lobbys et entreprises pétrolières et qu’il a caché cette source de revenus. Parmi les financeurs de Soon, on trouve des groupes pétroliers comme ExxonMobil (Esso), la société charbonnière Southern Energy et Charles Koch, milliardaire de l’or noir. À cela s’ajoute que les documents citent l’avis des financiers : en parlant des résultats de recherche de Soon – notamment les présumés effets du soleil sur le changement climatique – ils parlent de "résultats publiables".

      Le rôle du géant pétrolier ExxonMobil dans ce genre de jeux est connu depuis bien longtemps. Aux États-Unis, durant les années nonante, les lobbyistes ont fait un excellent travail. Si les États-Unis n’ont jamais signé le Protocole de Kyoto, c’est notamment l’œuvre des climatosceptiques rémunérés par Exxon. Et ce sont aussi les climatosceptiques américains qui ont fondé, en 1996, l’European Science and Environment Forum (ESEF). Un institut dont le seul but est d’empêcher toute politique climatique européenne efficace.

      Malgré ces révélations, les publications de Soon continuent d’être considérées comme des "preuves scientifiques" par les climatosceptiques du monde entier, pour lesquels le fait que les théories de Soon ont été réfutées depuis belle lurette est tout juste anecdotique.

      Source : http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/themes/climat/les-sceptiques/

      Je précise que je ne suis pas un fan de greenpeace ... smiley


      • 4 votes
        La mouche du coche La mouche du coche 28 décembre 2016 11:03

        Greenpeace, ça pue grave. Il nous faudrait une autre source.


      • 6 votes
        Celse 28 décembre 2016 11:13

        @pegase

        Les 2 principaux fondateurs du GIEC ont bossé toute leur vie pour des groupes pétroliers...

        On peux également accuser les lobbys du nucléaire de promotionner la théorie du réchauffement climatique, vos arguments ne valent pas grand chose.


      • 2 votes
        RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 11:52

        @pegase
        mais... quand on est un chercheur... il faut bien un financement, on ne cherche pas gratuitement ! c’est tout a fait normal que le lobby du pétrole finance ca ! ce n’est pas pour cela qu’ils ont tort !

        pour l’instant je n’ai vu aucun adversaire de Courtillot gagner un débat argumentaire contre lui


      • 1 vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 11:57

        @La mouche du coche

        J’ai posté d’autres liens, et il y en a des tas d’autres ...En plus j’ai précisé que je ne les soutenaient pas particulièrement, greenpeace et amnesty , je pense qu’il est inutile de vous expliquer smiley

        Dire que j’avais une petite copine à amnesty, quelle conne ...pff


      • 1 vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 12:08

        @RepublicainVox

        Je fais un peu de montagnes, j’aime bien les glaciers surtout .. En qualité de spéléo maitrisant parfaitement les techniques de descentes et remontées de verticales, explorer les crevasses et les cavités des glaciers ça me plait, c’est trop beau, j’adore ça ..

        Il n’y a pas besoin du Giec pour constater les dégâts, allez donc à Cham, consultez les anciennes photos dans les librairies, et comparez .......

        Ensuite cherchez les diagrammes de la nasa ... bon je sais c’est la nasa, mais on a rien de mieux, et Courtillot ne s’appuie pas non plus sur de vraies preuves ..


        Courtillot ne représente que lui même, je ne l’écoute même plus...


      • 2 votes
        RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 13:07

        @pegase grosse erreur !

        la tu parles du réchauffement climatique que je ne nie pas !

        moi je dis que le co2 n’est pas la cause !


      • vote
        JC_Lavau JC_Lavau 28 décembre 2016 20:07

        @pegase. Discuter avec des croyants créationnistes est mission impossible. Avec des croyants carbocentristes comme toi, aussi.


      • vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 22:12

        @RepublicainVox


        Vous savez lire ?

        je le recolle ici ... lisez bien ..

        Ensuite cherchez les diagrammes de la nasa ...

        et vous verrez que le rayonnement solaire n’est pas du tout en cause smiley 


      • vote
        pegase pegase 28 décembre 2016 22:16

        @JC_Lavau

        Avec des croyants carbocentristes comme toi, aussi.


        Désolé il n’y a pas d’autre explication, et vous ne prouvez rien, lisez bien les graphiques de la nasa vous aussi ...

        Démerdez vous pour les chercher, c’est vous qui doutez, pas moi !


      • 2 votes
        Robert 29 décembre 2016 14:11

        @RepublicainVox

        Vous le dites mais j’aimerais que vous nous démontriez de manière scientifique pourquoi le CO2 ne serait pas le responsable.

        Courtillot a été régulièrement réfuté par ses pairs, néanmoins ce dernier bien qu’ayant admis ses erreurs continuent de les propager dans ses interventions ce qui est très discutable éthiquement parlant. 


      • 4 votes
        Clocel Clocel 28 décembre 2016 12:28

        Le pauvre Courtillot s’était fait étriller puissamment à l’époque des grands débats des climato-sceptiques, dont je suis.

        C’était pour une grande part sur ses travaux que s’appuyait notre Maurice Allègre national, grand dégraisseur de mammouth devant l’éternel...

        Le GIEC rassemble beaucoup trop d’énormes intérêts pour être une entreprise crédible.

        Lorsque des gens, par principe d’accord sur rien, se mettent à tenir la même discours, c’est qu’ils sont en train de nous baiser.


        • 1 vote
          Tartoquetsches 28 décembre 2016 12:34

          en quelque sorte c’est une bataille de lobbys :

          - Climatosceptiques : lobby pétrolier (Courtillot ?)
          vs
          - Réchaufistes : lobby nucléaire (Jouzel ?) + lobby de "ceux qui veulent une taxe carbonne" pour renflouer les comptes des Etats (les gouvernants occidentaux et les banques qui leur prêtent).

          2 lobbys contre 1, ce sont donc les réchaufistes qui ont le plus de moyens pour nous enfumer (cop 21 et tuti quanti) , même si ça ne veut pas dire qu’ils ont tord.

          ceci dit, même si le réchauffement n’est pas d’origine humaine (je n’ai pas de certitude), on a quand même intérêt à nous désintoxiquer du carbone, vu les dégâts occasionnés qui sont bien avérés eux (pollution air et eau, destruction de milieu naturel, etc...)

          • 3 votes
            Celse 29 décembre 2016 12:52
            1. à nous désintoxiquer du carbone

            2. Le carbone n’a rien de toxique, dans le tableau périodique des éléments il est en sixième position, indispensable à la vie sur terre.

          • 2 votes
            wendigo wendigo 28 décembre 2016 12:36

             Pour ceux qui ont un peu de culture et qui ont envie de rire un peu, par un fatra de contradictions et d’inversion, je vous laisse se petit joyaux de "vulgarisation" (scientifique autant qu’intellectuel ) et encore j’écris "vulgarisation, je devrais dire "grossièreté scientifique" tant c’est une injure à l’intelligence humaine :

            http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2015-07-17-15h54/vers-un-age-glaciaire-en-2030---que-faut-il-croire---28423.php

             Petite chose conne, chaque fois que le soleil montre un minimum, hop, un minimum climatique se fait ressentir sur Terre ... maintenant , simple coïncidence ou réalité scientifique ??
            Enfin je suis content d’apprendre que le principe de dilatation des corps ne s’applique pas en géologie, une grande avancée scientifique nous est une fois de plus offerte par la secte réchauffiste, qui nous aura révisé toutes les lois de la science et plus encore ! (dommage que le prix nobel d’escroquerie ou de comique n’existe pas encore, ils le mériteraient amplement)


            • 1 vote
              RepublicainVox RepublicainVox 28 décembre 2016 13:11

              @wendigo merci je vais regarder ca


            • vote
              pegase pegase 28 décembre 2016 22:30

              @wendigo


              L’activité du Soleil est actuellement à son plus bas niveau depuis plus de 100 ans. Les clichés de la NASA en offrent une preuve frappante.

              En savoir plus : https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201606291026267102-baise-activite-solaire-consequences/



              Bon le soleil c’est mort, il vous reste quoi comme argument le dindon qui pue ?  smiley

            • vote
              wendigo wendigo 29 décembre 2016 07:05

              @pegase

               Ha mais moi je n’ai pas d’argument, juste des faits, tangibles, prouvables démontrables. Votre réchauffement anthropique c’est du mensonge, il fait être clair et le dire sans ambage (et là je le fais poliment) personnellement je penche pour un avenir frisquet, mais moins Maunder que Würm, il sorte de fantaisie de ma part, donc si vous voulez pour ce qui est de mes arguments, pour moi celui du soleil n’est pas "mort" au contraire ; mais le ralentissement solaire qui est cyclique lui a une autre origine que ce que l’on veut bien croire, mais je ne veux pas vous ennuyer le neurone par une suractivité si brutale, il n’est jamais très bon de de faire travailler un muscle sans échauffement, vous risqueriez l’avc . Mais si vous voulez tenter le drup quand même vous pouvez revoir une bonne partie de mes vidéos postés, ça vous évitera de dire des conneries plus tard.
              Bonne journée !


            • vote
              Robert 29 décembre 2016 18:46

              @wendigo

              """"Votre réchauffement anthropique c’est du mensonge, il fait être clair et le dire sans ambage (et là je le fais poliment) """"


              C’est vous qui le dites et à l’évidence vous avez dormi pendant les cours de physique pour autant que vous en ayez suivi..


            • 3 votes
              Maignial 28 décembre 2016 18:58

              J’ai vu cette conférence de Courtillot, et franchement, ce n’est pas sérieux. En particulier, lorsqu’il prétend que d’après les données de son équipe, on voit clairement que l’activité solaire de ces dernières décennies explique l’évolution des températures mondiales. Si cette théorie était vraie, vu l’inertie des océans, il faudrait plusieurs années pour que l’augmentation de l’activité solaire se traduise par une hausse de la température... À supposer même que l’effet soit perceptible. Or, c’est l’inverse qu’on voit sur les courbes présentées par courtillot : la température s’élève dans les années 40, près de 10 ans avant que les courbes du champ magnétique et de l’activité solaire fassent de même. La conclusion qu’il en tire est donc irrecevable.

              Pareil lorsqu’il prétend que les courbes paléoclimatiques montrent que le CO2 augmente avant la température, et que ce sont uniquement les variations d’ensoleillement (dûs aux variations de l’orbite terrestre) qui expliquent les cycles de glaciations/déglaciations. C’est vrai au début, lorsque le réchauffement initial induit un dégazage des océans (d’où une hausse du CO2)... Sauf qu’ensuite, ce CO2 ne reste pas inerte dans l’atmosphère, et il induit un réchauffement supplémentaire qui n’aurait pas eu lieu avec seulement les modifications d’éclairement (c’est une rétroaction positive). La preuve que les changements d’ensoleillement ne suffisent pas à expliquer les changements de températures, c’est que lors du passage du ère glaciaire à une ère tempérée, l’ensoleillement diminue généralement vers l’équateur et augmente vers les pôles. Si Courtillot disait vrai, on aurait donc une hausse de température vers les pôles et une baisse vers l’équateur. Or, ce n’est pas ce que nous apprend la paléoclimatologie : les pôles, mais également l’équateur, se réchauffent en pareil cas. C’est la preuve que l’éclairement n’explique pas tout, et c’est là que l’effet de serre (vapeur d’eau, CO2 et méthane notamment) joue son rôle amplificateur.


              • vote
                wendigo wendigo 29 décembre 2016 08:58

                @Maignial

                 Lol, merci de nous faire rire de si bonne heure, vous pouvez démontrer ce que vous avancez svp et aussi être plus clair dans votre vision des choses, merci !


              • 2 votes
                Maignial 29 décembre 2016 11:31

                @wendigo
                C’est pourtant clair ! Mais ça le serait peut être plus si vous visualisiez la conférence de Courtillot, dont le lien est donné dans l’article ?

                Courtillot affirme que la courbe de l’activité solaire est corrélée avec celle de la température mondiale au 20è siècle (voir les courbes qu’il présente dans sa conférence). Il en déduit que le soleil est responsable des variations de températures observées. Ça va jusque là ? Pas trop compliqué ?

                Bon, je continue : si cette théorie était vraie, alors les variations de la température mondiale devraient avoir quelques années de retard sur l’activité du soleil, car les océans mettent beaucoup de temps à se réchauffer ou se refroidir (on parle d’inertie). Or, sur les courbes présentées par Courtillot lui même, on voit l’inverse : dans les années 30 et 40 en particulier, la température augmente AVANT que l’activité solaire augmente ! Il est donc absurde de conclure que c’est le soleil qui a provoqué un réchauffement.

                Notez que pour dire cela, je ne vais pas chercher des données de la NASA ou je ne sais quel organisme immédiatement cloué au pilori par les ignorants ; je me contente de reprendre les données de Courtillot, qui montrent exactement l’inverse de ce qu’il raconte. Vous me demandez de faire une démonstration que j’ai déjà faite clairement dans mon message précédent, on se demande en quelle langue il faut parler pour être compris des fois...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

RepublicainVox

RepublicainVox
Voir ses articles







Palmarès