Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bassam Tahhan : les dessous de la bataille d’Alep

Bassam Tahhan : les dessous de la bataille d’Alep

Bassam Tahhan, islamologue et professeur de géopolitique, évoque la bataille d’Alep, 2e ville de Syrie, près de la frontière Turque. Pourquoi cette bataille est-elle la clé de la Syrie ? Pourquoi la Russie n’a pas chassé Daesh ? Que vont faire les forces iraniennes ?

 

 

Tags : Etats-Unis Iran International Russie Guerre Syrie Daesh



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article


  • 6 votes
    maQiavel maQiavel 18 mai 13:10
    Ce que dit Bassam Tahhan sur les dissensions entre les dirigeants Russes , Syriens et Iraniens est intéressant.
    Ce que les gens ont du mal à comprendre avec la Russie, c’est qu’elle est avant tout dans notre contexte actuel une puissance défensive, leur diplomatie et leurs armées sont conçues conformément à cette orientation défensive.
    Bassam Tahhan se trompe lorsqu’il imagine que les Russes pourraient remporter la victoire militairement s’ils en avaient la volonté, il est vrai qu’ils ne le souhaitent pas mais aussi ils ne le peuvent pas , s’ils s’aventuraient sur ce terrain , ils s’exposerait à une sorte de « piège afghan » dont l’effet serait désastreux pour la Russie dans ce contexte de guerre économique contre elle par les moyens des sanctions financières et de la baisse des prix du baril , d’autant plus que la Syrie est une véritable poudrière internationale ou les choses peuvent déraper dangereusement. 
    Au regard de leur stratégie défensive et des risques encourus, les dirigeants Russes se sont donné un objectif clair et s’y tiennent : la victoire militaire n’étant possible pour aucune des parties , la seule voie de sortie de crise est la diplomatie ,le but de l’opération militaire Russe était donc de changer le rapport de force qui était défavorable à l’appareil d’Etat Syrien et de contraindre ses adversaires à négocier. C’est tout, ni plus, ni moins.
    Les dirigeants Russes ne sont pas des eschatologues religieux concevant cette guerre à l’aune d’un manichéisme binaire opposant les forces du bien aux forces du mal, ce sont des machiavéliens qui perçoivent les choses froidement en termes de rapport de force et d’intérêt.
    Et l’intérêt de la Russie est de jouer le rôle d’une puissance stabilisatrice (en faisant contre poids à l’action déstabilisatrice de l’empire américain) et cela suppose de se placer à distances à peu près égales des différentes puissances régionales (Arabie Saoudite, Iran, Israël, etc.) sans se les aliéner.
    Bien sur qu’il y’a des accords entre Russes et américains, ces deux acteurs savent pertinemment qu’elles ne peuvent rien faire l’une sans l’autre mais cela ne signifie pas qu’elles sont sur la même ligne, bien au contraire , chacune a son agenda …


    • 4 votes
      frantanto (---.---.233.228) 19 mai 04:17

      @maQiavel faut mettre à jour ton logiciel....tu retarde grave


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 mai 12:26

      @frantanto

      Prête moi le tient de logiciel, ça va m’aider "grave" ...   smiley


    • 2 votes
      JC_Lavau 19 mai 18:47

      @maQiavel. Ta "seule voie de sortie de crise", c’est des plages sur les montagnes.
      Une fois déchaînés contre la Syrie tout ce qu’il traîne dans le monde de voyous désaxés et islamisés, il n’existe hélas plus d’autre solution que militaire. Sauf une infime minorité de gens moins bêtes parmi eux, ils ne reviendront jamais à la raison ni à aucune forme de vie civile. La guerre barbare est devenue leur seule forme d’identité. Mohammed Allouche ne deviendra jamais un chef politique pacifique, il demeurera un bourreau en chef.

      Le problème des Syriens est qu’ils sont tellement saignés, leur armée est en sous-effectifs criants, ils passent leur temps à dégarnir un front pour en regarnir un autre. La bataille de Kabani dure depuis le 12 mars, sans succès encore, tandis que de Turquie continuent d’affluer combattants et armes.

      En ce bourbier, la seule pièce vraiment mobile encore est d’armer les kurdes du PKK. Assez pour affoler les généraux turcs qui pourraient déposer Erdogan, hélas sans doute pour redoubler la guerre contre les kurdes, c’est à craindre. Mais cela pourrait soulager la Syrie.


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 mai 00:55

      @JC_Lavau

      -Une fois déchaînés contre la Syrie tout ce qu’il traîne dans le monde de voyous désaxés et islamisés, il n’existe hélas plus d’autre solution que militaire.

       

      ------> D’accord mais dans ce cas, qui va vaincre militairement ? Les Russes eux-mêmes ne disent que ce n’est pas possible. Donc qui ?

      Réponse : la solution militaire n’existe pas.

      Maintenant, si l’alternative diplomatique et politique que défend les Russes n’existe pas non plus alors il ne reste que des années de guerre qui déboucheront sur la partition de la Syrie.

       

      Il n’y a pas 36 solutions et les Russes l’ont très bien compris et agissent en fonction.

       


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 mai 01:13

      @JC_Lavau
      En fait , je ne dis pas que moi je souhaite une sortie de crise par voie diplomatique et je ne dis pas non plus que c’est jouable ( je n’en sais rien mais je suis pessimiste ) , je dis que c’est le pari des Russes et qu’ils travaillent en ce sens.

      La victoire militaire à tout prix ça ne les intéresse pas , ils ne vont pas risquer de se casser les dents pour les beaux yeux d’Assad et ils ont raison , ils ont sauvé l’appareil d’Etat Syrien grâce à leur intervention militaire et l’ont mit en position de force pour d’éventuelles négociations , ils ne peuvent pas faire plus que ça ...


    • 2 votes
      JC_Lavau 20 mai 15:11

      @maQiavel. Bassam Tahhan mentionne un autre intervenant qui est plus motivé à une victoire militaire sévère : l’Iran.

      D’autre part qui peut sérieusement alimenter en armes les kurdes de Turquie sans se faire étrangler dans le Bosphore et les Dardanelles ? Pas la Russie. L’Iran est plus intéressé, et la Chine ne cracherait pas pour être le fabricant fournisseur. Il reste à financer.

      Autre variable d’action : affaiblir Koweit, Qatar, Emirats et Saoudite. Pas immédiat, mais à terme pas impossible.

      Outre la Macédoine et la Serbie, l’Algérie est une des prochaines cibles de la guerre hybride made in USA. Ne pas oublier la Moldavie, le Turkménistan, etc.


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 mai 16:34

      @JC_Lavau

      -Bassam Tahhan mentionne un autre intervenant qui est plus motivé à une victoire militaire sévère : l’Iran.

       

      ------> Certainement, sans l’Iran (et le Hezbollah), le régime Syrien n’aurait pas tenu le coup aussi longtemps. Mais est ce suffisant pour remporter une victoire militaire totale ? Je ne crois pas, avant l’intervention Russe, les Iraniens étaient là et pourtant eux et leurs alliés s’essoufflaient dangereusement.

       

      Cette hypothèse de la victoire militaire totale est un fantasme (pour tous les acteurs depuis l’intervention Russe, les troupes anti Assad ne peuvent plus gagner non plus et Kerry l’a compris), surtout qu’il existe des puissances qui alimentent constamment les troupes anti Assad en hommes, en armes et en financement !

       

      Les Russes le savent pertinemment, c’est pour ça qu’ils ne jouent pas la carte de la victoire militaire totale , elle n’est pas gagnable.

       

      la Chine ne cracherait pas pour être le fabricant fournisseur. Il reste à financer.

       

      ------> La Chine a aussi ses propres problèmes, non seulement, elle doit faire face à la stratégie américaine de containement en Asie du sud est, dans le pacifique et surtout en mer de Chine mais en plus elle vit une grave crise boursière …

      De plus, la classe dirigeante chinoise évite autant qu’elle peut d’irriter les américains ( elle est bien contente que la Russie joue ce rôle là à sa place ) parce qu’elle sait que la Chine n’est pas encore prête , elle poursuit la stratégie élaborée par Jiang Zemmin qui consiste à  endormir l’adversaire plutôt que de le provoquer .

      Je ne crois pas du tout que les dirigeants Chinois seraient prêt à miser sur une victoire militaire totale en Syrie, depuis le début de cette crise, ils sont sur la même ligne que Poutine et pousseront certainement à un accord diplomatique.

       


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 mai 16:36

      @JC_Lavau

      -Autre variable d’action : affaiblir Koweit, Qatar, Emirats et Saoudite. Pas immédiat, mais à terme pas impossible.

       

      ------> Certainement pas dans l’immédiat car pour le moment c’est l’inverse qui se passe, grâce à la baisse des prix du baril, les BRICS risquent d’imploser.

       

      Le contexte n’est pas bon du tout pour les Russes et les chinois, je fais partie de ceux qui pensent que l’effondrement de l’empire américain est une question de temps mais il faut avouer que son action ces derniers mois est tout simplement admirable (d’une perspective machiavélienne), peut être sont ils à l’image de la flamme de la bougie dont l’intensité lumineuse augmente avant de s’éteindre ? C’est possible.

      Quoi qu’il en soit, ce n’est pas le moment pour ces deux puissances de faire n’importe quoi et tenter de remporter une victoire militaire totale en Syrie serait faire n’importe.

       

      Les Russes ont réussi à sauver l’appareil d’Etat Syrien c’est déjà énorme mais c’est tout ce qu’ils peuvent faire. Et si les négociations qu’ils impulsent ne marchent pas, alors ils se contenteront d’une partition de la Syrie, ce sera alors de leur perspective la moins mauvaise des solutions.

       

      Soit il se dessinera une solution diplomatique, soit ce sera la partition (officieuse ou officielle ) de la Syrie , ce sont les seules alternatives qu’il reste.


    • 8 votes
      Hijack ... Hijack ... 18 mai 14:23

      J’ai un peu écouté le début, mais après la séance sur le roi du Maroc, j’ai eu du mal à garder mon attention ...
      .
      Mais, je vois les choses différemment, un peu plus sur le fond tout en restant simple.
      .
      Tout accord entre Russie et Usa Otan/+ Vassaux et Serviteurs n’est pour chaque partie prenante militaire et décisive sur le terrain et sur le papier, c’est à dire Russie et Usa, que du cinéma. Les Russes ne doivent pas trop paraître gagnants (et s’en foutent du paraître ou pas) ... et les Usa, ne doivent pas trop paraître aussi ridicules que ne le montre la réalité et sur le terrain militaire, géo/politiquement et diplomatiquement.

      .Poutine, avait été clair dès le début de l’engagement de la Russie (en fait, dès que les russes furent prêts militairement), défendre la Russie et ses alliés, cela a été fait et il n’y a aucune raison que cela change.
      .
      Dans ce conflit provoqué et mis en place par le camp US (pour faire court), camp US, qui malgré tout (leurs derniers déboires face à l’étonnante armée russe, leurs dernières armes de 5 et 6ème générations) détient une puissance de feu non négligeable, le président Poutine agit avec intelligence,sérieux, surtout prudence ... et veut éviter à tout prix un embrasement fatal du conflit, prévu pour provoquer la 3ème et dernière guerre mondiale.
      .
      Pour comprendre ces éléments explosifs, bizarroïdes car eschatologiques, je conseille le dernier livre de Youcef Hindi (Occident & Islam), qui a été au plus profond pour comprendre ce qui se passe sur notre planète, qui en est le provocateur responsable, qui en sont les victimes, qui en sont les marionnettes. Il y a des coupables hautement responsables, autant calculateurs que fauteurs de guerres, il y a des forces militaires qui font le job, il y a des victimes coupables de trahisons (passés, actuels et surtout à venir), il y a les marionnettes islamistes et leurs soutiens, soutiens, comme c’est prévu vont être laissés tels quels pour assumer la responsabilité des échecs de l’Empire, le rôle le plus méprisable étant à mon sens, celui du traître, serviteur, connard, criminel et victime à la fois, excusez du peu.


      • 2 votes
        Hijack ... Hijack ... 19 mai 21:45

        Ci-dessus, je faisais allusion aux propos de Bassam Tahhan sur la politique du roi marocain ... J’avais oublié de citer le lien de ce sujet : Tjrs Agence Info Libre : Bassam Tahhan et le sans-faute de Mohammed VI


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 18 mai 14:28

        Correction et lien >>> Youssef Hindi (Occident & Islam)
        (Lien Amazon, mais bien sûr disponible chez KK).


        • 3 votes
          coinfinger 18 mai 18:23

          Rien à dire sur l’analyse de Bassam Tehhar c’est complet comme d’habitude .
          Toutefois sur le mystére des négociations Russes , il existe un élément trés hypothétique , qui changerait sensiblement la donne .
          Des négociations seraient en cours sur le point d’aboutir , des Russes avec Israel sur l’exploitation d’une formidable nappe de gaz qui va des cotes Egyptiennes aux Gréco -Turques en passant par Israel , le Liban et la Syrie . Celà changerait considérablement la donne , et reléguérait la bataille d’Alep , Raqqa et autres , au second rang , y compris pour la Syrie , moyennant concessions réciproques . C’est peut étre un atout que tient Poutine dans sa manche , et Assad par le méme coup .

          A moins que je ne doive changer de tabac .


          • 2 votes
            Hijack ... Hijack ... 19 mai 17:25

            @coinfinger

            La seule chose qui ne peut intéresser les russes, serait une exploitation de gaz, si loin de chez eux ... (en effet, ils font leurs nappes de gaz figurent parmi les plus importantes au monde) et, cela donnerai du grain à moudre aux anti-russes, trop nombreux. Non, ce serait tout autre chose, comme dit plus haut.


          • 2 votes
            Hijack ... Hijack ... 19 mai 17:30

            Correction ci-dessus entre-parenthèses >>> (en effet, leurs nappes de gaz figurent parmi les plus importantes au monde).


          • 3 votes
            JC_Lavau 18 mai 22:43

            "Pas de solution militaire" ?
            Elle est bien bonne. Tu les as regardés de près, les djihadistes ? Il n’y a nulle solution politique non plus.
            Au jour le jour : https://www.almasdarnews.com/article/category/syria/
            Cette guerre est d’une cruauté inépuisable, et l’armée en sous-effectif n’en finit pas de dégarnir un front pour en regarnir un autre, tandis que nouveaux combattants et nouvelles armes arrivent de Turquie par flots.

            

            Ajouter une réaction


              Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

              Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



            FAIRE UN DON

            :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

            (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

            Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

            Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

            Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

            Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles







Palmarès