Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Natacha Polony : on propose aux Français "de s’aligner sur la productivité du (...)

Natacha Polony : on propose aux Français "de s’aligner sur la productivité du Bangladesh"

Natacha Polony : on propose aux Français "de s'aligner sur la p...

Natacha Polony : on propose aux Français "de s'aligner sur la productivité du Bangladesh"

Publié par News360x sur jeudi 26 mai 2016

 

Plus d'infos sur news360x.fr

 

Vous pouvez nous suivre aussi sur FacebookTwitter et sur notre application mobile

 

Tags : Politique Travail Polémique Loi Travail



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article


  • 6 votes
    kader13 27 mai 16:38

    j’adore le fond d’ecran de BFMTV il ressemble vagument au drapeau d’un pays.. et encore la couleur du bleu a changé au debut cetait le meme bleu.


    • vote
      lancelot3 (---.---.167.112) 27 mai 23:13

      @kader13

      certains obsessions sont tenaces.

      c est ca qui me fait peur , on a toute une armée de franco maghrebins sans qualification et baignant dans la haine du juif du francais de l occidental, bref de la reussite.c est une cocotte minute , ce pays va a la libanisation


    • 5 votes
      bhl (---.---.215.122) 28 mai 18:06

      @lancelot3
      La haine du juif je peut comprendre ,cette secte s’est emparée d’un pays Arabe par la force avec la complicité active de l’occident !

      Moi même ,Gaulois ,je les hais et je ne serai pas complice !


    • 9 votes
      Tolosan 27 mai 17:56

      Natacha Polony a bien résumé deux choses qui sont le fond du problème :

      1) Hollande n’aurait jamais été élu s’il avait annoncé les deux lois de précarisation des salariés, i.e., la loi Macron et maintenant cette loi El Khomri qui est une attaque frontale contre le modèle social français. Et il veut faire passer ces lois en utilisant le 49-3, c’est-à-dire, contre ses propres députés !  La démocratie ne peut exister que si l’on dit ce que l’on va faire et l’on fait ce que l’on a dit. Ici, avec Hollande, on est dans le domaine de la haute trahison politique, et ce sont les principes même de la démocratie qui sont bafoués. Quel cynisme chez ce type. Je n’ai jamais vu cela, même si Sarkozy a aussi beaucoup trahi.

      2) Quand va-t-on arrêter la remise en cause du modèle social français ? Parce que chaque fois, chaque nouvelle loi proposée par les socialistes (ou projetée par la droite) va toujours dans le même sens qui est plus de précarisation des salariés, plus de réduction des salaires. C’est cela la mondialisation : l’alignement sur les travailleurs les moins chers pour être compétitif. Et pour faire passer la pilule, on nous explique que ce sont des réformes nécessaires pour relancer la croissance, réformes soit disant réclamées par les français !!! En fait, les français réclament tellement ces réformes que 70% sont opposés à la loi El Khomri. En plus, en quoi les salariés vont-ils bénéficier de cette hypothétique croissance qu’on nous fait miroiter ? Même s’il y avait moins de chômage, ce serait au prix d’une dégradation des conditions de vie de millions de salariés comme la conséquence ultime de la réforme du code du travail. Alors la croissance, c’est pour qui ? Et tout cela orchestré par les "socialistes", qui auraient effectué (sans l’annoncer à personne) un virage socio-démocrate ! Quel foutage de gueule !


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 27 mai 18:46

        @Tolosan

        Sur le point 1 : il n’y a rien dans nos institutions qui oblige un candidat à réaliser ses promesses électorales, tout simplement parce que dans la cinquième république, on élit un homme à la présidence, pas un programme (le mandat impératif n’existant pas), l’élu est légalement indépendant de la volonté de ses électeurs.

        Donc plutôt que de rejeter la faute sur Hollande, moi je préfère la rejeter sur ceux qui continuent de valider ces institutions en continuant de voter pour des candidats qui ont le droit de faire l’inverse de ce qu’ils promettent et qui n’ont rien d’autre à craindre que de ne pas être réélu.

        Ce sont les institutions qu’il faut changer, on peut toujours changer de président mais son successeur fera pareil, pourquoi s’en priverait-il ?

        Sur le point 2, je suis totalement d’accord.


      • 2 votes
        Tolosan 27 mai 20:38

        @maQiavel :

        Sur le point 1, je persiste à penser que l’honnêteté la plus élémentaire est que les élus doivent dire ce qu’ils vont faire et faire ce qu’ils ont dit. La démocratie ne peut être pérenne qu’à ce prix. Or ce principe fondamental est bafoué par les candidats, et par Hollande au dessus de tout. Dans le cas contraire, on sombrera inexorablement vers un régime totalitaire. D’ailleurs, nous ne sommes déjà plus en démocratie. Le gouvernement à promulgué une série de lois liberticides sous prétexte bien sûr de protéger la République contre les ennemis de la République. Mais en pratique, on voit bien qu’il y a le politiquement correct et qu’il faut par tous les moyens empêcher l’expression de toute idée contraire avec un verrouillage sans précédent des médias écrits et audiovisuels. Je n’invente, rien, c’est juste la mise en œuvre de la fameuse idée de Patrick Cohen qui affirmait il y a quelques mois publiquement et sans vergogne qu’il fallait interdire les "cerveaux malades" sur les plateaux télés et radios… étant entendu que c’est lui qui diagnostique les cerveaux malades ! Vous voyez sur quelle pente nous sommes engagés !


      • vote
        maQiavel maQiavel 27 mai 21:32

        @Tolosan
        En réalité, nous n’avons jamais été en démocratie mais c’est une autre histoire. Sinon, les élus ne diront pas ce qu’ils feront et ne feront pas ce qu’ils auront dit si les institutions ne les forcent pas à le faire. Et nos institutions ne les forcent pas à le faire. C’est donc là le problème. 

        Et vous avez raison, ça ira de plus en plus loin... si nous ne changeons pas d’institutions !


      • 2 votes
        pegase pegase 28 mai 00:23

        @Tolosan

        Comme beaucoup vous critiquez le gouvernement, mais il n’a plus aucun levier de pouvoir ... Les traités européens stipulent que c’est désormais la commission européenne qui détermine nos grandes lignes économiques et politiques, comme elle en a l’obligation dans les traités .... Si la France ne retranscrit pas les directives de la commission, celle ci doit saisir le tribunal de justice européenne qui condamnerait la France pour ne pas avoir légiférer, et nous infligerait des fortes amendes, comme celle des OGM 160 000 euros d’amende par jour ..........


        Visionnez cette conférence impérativement, vous en avez grandement besoin ... et n’écoutez pas maQouille, c’est un européiste qui est là pour brouiller les pistes smiley

        Version courte ...

        https://www.youtube.com/watch?v=4-a_jEjiN1o

        Version longue ...

        https://www.youtube.com/watch?v=kukzYDM-kDw


      • 1 vote
        pegase pegase 28 mai 00:26

        @Tolosan

        Article 121 et article 106 .... Si vous voulez vous y soustraire, il faut sortir de l’Union européenne et de l’euro, via l’article 50, qui nous le permet ...


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 mai 00:32

        @pegase
        Mais bien sur "petdegaz"’ , je suis un européiste patenté et j’adooooore l’OTAN ... smiley


      • 2 votes
        pegase pegase 28 mai 09:05

        @maQiavel

        On peut même plus rigoler ...


        N’empêche que vous pouvez changer ce que vous voulez dans le fonctionnement du gouvernement, ce sera toujours la commission européenne qui dictera notre politique et nos orientations économiques, tant que nous seront dans l’UE ...

        Il faut en tout premier lieux sortir de l’UE !


      • 3 votes
        Tolosan 28 mai 13:36

        @pegase

        Il n’y a que des mauvaises solutions vu la situation actuelle dans laquelle nous ont mis les pseudos élites qui nous gouvernent depuis 40 ans.

        1) Si la mondialisation économique est poursuivie par nos gouvernants (les pseudo  "socialistes" actuels ou la future droite de retour aux affaires), si on reste dans l’Europe, on ira vers toujours plus de précarisation des salariés, car ils sont tous mondialistes. La précarisation sera poursuivie au nom d’une compétitivité dont ils (les salariés) ne profiteront pas. Conclusion : la grande majorité des français va en prendre plein la gueule.

        2) Si on veut arrêter cette évolution mortelle, il faut en effet sortir de l’Europe (ou au minimum renégocier notre adhésion comme ont su le faire les anglais). Il faut alors s’attendre aussi à de grosses secousses économiques. En plus, l’option consistant à sortir de l’Europe doit s’accompagner d’un changement à 180 degrés de nos alliances, en quittant l’OTAN et en cherchant des alliés dans notre démarche, par exemple un appui réciproque avec les russes. Tendre la main aux russes, est-ce que ce ne fut pas la démarche du général de Gaulle, qui avait aussi quitté le commandement intégré de l’OTAN ? Inutile de souligner les tensions diplomatiques en Europe, avec les USA… et la répression économique à laquelle la France devra faire face. La conclusion, la même que précédemment : la grande majorité des français va en prendre plein la gueule.


      • 1 vote
        Clairvoyant (---.---.186.194) 27 mai 19:46

        Ben ce sont les ben gladaeshiens qui vont être contents de se voir alignés sur les héritiers du siècle des lumières dites donc...
        ...
        Tous ces futurs ben Glad El Daesh qui vont débouler sur les scènes de paname, ça va être une invasion comique migratoire d’intensité inégalée à part dans les délires noirs et désirs de boire de Raspail Jean et son camp des seins nus au Moulin Rouge sang.


        • vote
          Scalpa Scalpa 27 mai 21:41

          Comme ont vit plus longtemps dans le nouvel ordre normal

          il est anormal de quoi déjà.

          • vote
            lancelot3 (---.---.167.112) 27 mai 23:11

            les francais sont contre ok, mais que veulent ils  ?
            ils disent qu’ils ne veulent pas sortir de l’euro et des traités libre échange , mais ils ne veulent pas non plus de libéralisme. ils se condamnent a un statu quo en forme de lent déclassement .
            regardez juste comment notre pib/hab chute depuis 10 ans,par rapport a nos voisins,meme la belgique,c’est carrement flippant . comment en 2009 l allemagne nous a doublé en acceuil d’investissements etrangers pour nous larguer totalement aujourd’hui.
            notre industrie est a 12% du PIB, meme l angleterre est devant !
            notre place financière est de seconde zone , notre agriculture degringole et est desormais concurrencée par l’allemande .
            on forme d excellents ingénieurs et chercheurs mais les 2/3 se tirent a l’etranger attirés par les salaires et les responsabilités.
            meme les migrants ne veulent plus venir chez nous ..on attire certes encore des talents mais moins qualifiés que ceux qui vont en angleterre, allemagne ,suede,canada,australie
            les allemands prennent des diplomés musulmans, nous on prend les bac moins 10 du maghreb .


            • 3 votes
              pegase pegase 28 mai 00:09

              @lancelot3

              Allons allons ... vous savez bien que toutes ces choses sont voulues et parfaitement orchestrées, ils ne veulent surtout pas d’une France forte, ce pays est un grand danger pour les mondialistes, ils veulent nous casser pour éviter qu’on se relève comme sous De Gaulle .....


            • vote
              lancelot3 (---.---.46.173) 28 mai 17:17

              @pegase

              C’est sur que son on repouse systématiquement nos propres insuffisances sur les autres on risque pas de relever la tete. en attendant le grand soir souverainiste faut quand meme tenter des choses


            • 1 vote
              vigneron 28 mai 15:00

              Faut qu’elle arrête, la Polony, d’utiliser des mots qu’elle connait pas. La productivité des Bengladeshis est juste ridicule avec un Pib/Hab de 1 000 $ et des prouts. On propose aux Français de descendre de 35 000 à 1 000 $ de Pib par tête ? Sèrieux, Polony ? 

              Elle n’ose pas dire salaire alors elle dit productivité, sauf que ça n’a plus aucun sens.

              Idem sur les minijobs allemands. Depuis le Salaire Minimum un minijobeur allemand ne peut plus bosser que 53 heures par mois maxi à 8,5 roros mini contre ses 450 roros (en plus de son alloc HartzIV de 400). 
              Faudrait gentiment lui dire de lire d’autres articles que les chroniques gastro de son Périco, à la Polony.
              

              Ajouter une réaction


                Si vous avez un compte AgoraVoxTV, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

                Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



              FAIRE UN DON

              :-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

              (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

              Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

              Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

              Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en bleu.

              Si vous constatez un bug, contactez-nous.








Palmarès



Faire une demande pour obtenir le formulaire esta pour les usa
recharge cigarette électronique