Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas racistes puisque pas européens...

Pas racistes puisque pas européens...

Donc racistes puisque Européens ?

 

Lors de l’émission "C dans l’air" du 1er octobre consacrée à l’évacuation d’un campement de Roms à Marseille par des riverains, le journaliste José d’Arrigo tient à préciser que l’affaire n’a pas de dimension raciste puisque "ce ne sont pas des européens qui ont fait ça"...

 

Ainsi par ricochet, il sous entend que si il y avait eu des européens parmi les riverains qui ont obligé les roms à quitter leur campement, la qualification d’acte raciste aurait pu être retenue...

 

Cette "déclaration", qui vient juste après une séquence médiatique sur le "racisme anti-blanc" dénoncé par M. Copé, me laisse pensif. Je ne crois pas avoir entendu dans la bouche d’un journaliste et exprimée de manière aussi claire l’équation, européens = racistes ou plus littérairement "le racisme ne peut concerner que les blancs, les autres ne peuvent en être même soupçonnés".

Tags : Racisme


Sur le même thème

"La France big brother", le retour de Laurent Obertone
L'écriture est le complément d'âme d'une société qui n'a plus d'âme, dévastée par l'échange
Les "chiens de gardes" à l'oeuvre
ONPC : Finkielkraut et son "patriotisme de compassion"
La France raciste est de retour


Réactions à cet article

  • 35 votes
    Par BlackMatter (---.---.---.225) 4 octobre 2012 13:44

    Oui.

    J’avais noté cette phrase pendant que je regardais l’émission.
    Je voudrais juste dire que croire que seuls les blancs sont racistes, c’est raciste.
  • 9 votes
    Par franor (---.---.---.181) 4 octobre 2012 14:39

    bref, les peuplades de nos 6T peuvent et ont le droit de chasser, piller, incendier les camps nomades en périphérie de nos banlieues.
    cela n’est ni du racisme ni de l’ethnodifférentialisme , comme eux ils voudraient nous faire croire que leurs QI négatifs les autorisent à toutes sortes d’exactions.

  • 9 votes
    Par Latigeur (---.---.---.105) 4 octobre 2012 15:54
    Latigeur

    Exact, tristement exact, ça m’a fait bondir également, le comble c’est que ni Calvi ni aucun des invités n’a réagi à cette bêtise monumentale, ça en dit long sur la prégnance d’un certain politiquement correct dans les médias, la justice et la police.


    L’immigré n’est pas raciste par définition, seul le blanc l’est et à double titre :
    -ses pères étaient d’ignobles colonialistes et d’infâme esclavagistes qui ont envahi et mis en coupe réglée le reste du monde,
    - c’est maintenant un indigène privilégié dans son pays, égoïste, intolérant voire irrespectueux des us et coutumes que les allogènes veulent y installer.
     
    Cela me rappelle Dieudonné, disant à un journaliste australien (qui lui posait une question sur le Soudan, je crois,)
     qu’il ferait mieux de la fermer vu la conduite que les colons australiens avaient eu vis à vis des aborigènes.
  • 6 votes
    Par innsa (---.---.---.11) 4 octobre 2012 15:58

    Je ne sais pas dans quel monde je vis : pensez vous deux secondes que josé d’arrigo, journaliste, grand reporter, spécialiste de l’investigation judiciaire, enseignant en journalisme à l’université d’Aix-en-Provence ne connaisse pas le sens des mots, des phrases et les conséquences et les réactions qu’elles peuvent susciter ?


    OUI il a prononcé ses mots, NON ce n’était pas du tout innocent, OUI il sait exactement ce qu’il dit, Oui c’est pour susciter des réaction justement du type de l’auteur de ce post. 

    Je pense que lorsque les français éteindront leur télé et arrêteront de regardé les pseudos programmes de débats et "d’information" animés par des membres du Siècle, la France se portera beaucoup mieux.
    • 6 votes
      Par noop (---.---.---.56) 4 octobre 2012 16:43
      noop

      @innsa
      vous regrettez quoi au juste ?
      Les propos de José d’Arrigo ?
      Ma réaction ?
      Ou le fait que l’on soit encore en situation de s’apercevoir de temps à autre que ceux qui nous éclairent et nous gouvernent, ces experts, soient si peu fraternels envers les leurs ?

  • 11 votes
    Par Rachid G. (---.---.---.74) 4 octobre 2012 16:46
    Rachid G.

    Ce monsieur a deux fois tort :
    - On peut être d’origine extra-européenne ET européen.
    - Jusqu’à preuve du contraire, le racisme n’a pas de couleur.

  • 3 votes
    Par innsa (---.---.---.11) 4 octobre 2012 17:30

    Je ne vous reproche rien du tout.

    Je trouve juste que polémiquer au quart de tout sur les paroles d’experts en journalisme qui prononcent leurs phrases dans le but de faire polémiquer au quart de tour est un peu stérile :

    Comment peut on penser deux secondes que des personnes qui commentent des actes xénophobes (pas raciste car le racisme implique une hiérarchisation raciale) peuvent être détaxés s’ils sont non européens ? (josé d’arrigo ne dit pas "blanc" mais "NON Européen").
    Ca ne correspond à rien. Pourquoi dire ça ? dans quel but ? pour apaiser ou pour créer des tentions ?

    Si on utilise son cerveau, on peut penser que les USA ne sont pas en Europe... Donc les blancs étasuniens ne peuvent pas commettre d’actes racistes ? Et les Chinois ? les japonais ???

    Bien sûr on ne parle pas des Chinois... ni des Non européens (Qui représentent le reste du monde). On parle des maghrébins et uniquement d’eux (accessoirement des noirs).

    Pour être clair : José d’Arrigo dit "c’est pas raciste parce que ce sont des arabes qui ont fait ça" Pour avoir une réaction de type : "ça veut dire que les arabes ne peuvent pas être racistes ? Que c’est nous les français (les vrais) qui sont racistes ? le racisme anti blanc existe, les arabes sont non seulement racistes contre les blancs, mais ils le sont aussi contre les Roms. Mais parce qu’ils sont arabes, on va les "privilégier", les "dédouaner", les "excuser" ? Nous sommes tous les jours victimes du racismes de arabes qui sont CHEZ NOUS et qui ne nous respectent même pas... etc. etc. etc."

    Vous devriez étudier un peu les techniques de manipulation. José d’Arrigo ne fait qu’en appliquer une. La non réaction des invités de Calvi en fait partie. Votre réaction en est l’objectif et une grande partie des commentaires le but.
  • 5 votes
    Par bebol (---.---.---.234) 4 octobre 2012 17:48
    bebol

    Ce journaliste a simplement peur du ricochet : dire que ce n’est pas un acte raciste lui évite d’être qualifié lui-même de raciste. S’il désignait ces personnes d’origine maghrébine en tant que tels comme fauteurs de troubles, nécessairement lui tomberait sur la nuque le couperet de : raciste envers les personnes françaises n’étant pas des blancs de souche.
     
    Je doute que cela aille plus loin que ça. C’est évident crétin comme attitude. Mais des gars avec du courage à la téloche, c’est rare, non ?

    • 8 votes
      Par Bender (---.---.---.251) 4 octobre 2012 18:17
      Bender

      "des gars avec du courage à la téloche, c’est rare"

      Je dirai même que c’est inexistant, les rares à avoir eu du courage ne font plus partie des plateaux TV !

    • 1 vote
      Par bebol (---.---.---.234) 4 octobre 2012 18:52
      bebol

      Vous avez certainement raison, Bender. Je dois dire que je n’ai plus de téléviseur depuis 2007 mais je suppose que, avant et après cette date, les choses n’ont pas beaucoup changé, hein ?
       
      J’en profite : veuillez m’excuser pour les multiples fautes dans le texte précédent... Un rhume carabiné, ça n’aide pas... un incapable du clavier...

    • vote
      Par focalix (---.---.---.142) 5 octobre 2012 12:57
      focalix

      Bien sûr que José d’Arrigo a dit une couennerie.
      Cela arrive à tout le monde.
      Pas de quoi le taxer de racisme pour autant.
      .
      Nevenoë vient d’en proférer une encore plus mahousse :
      L’argument "parce qu’il est prof et journaliste" est un beau sophisme (argumentum ad hominem).
      a - Les profs disent plus de couenneries que les autres.
      b - Les journalistes aussi.
      c - José d’Arrigo est prof et journaliste.
      Conclusion : il n’est pas étonnant que José d’Arrigo dise des couenneries.
      .
      Conclusion établie sur des prémisses non démontrées.
      A ma connaissance, il n’a jamais été démontré que les profs et les journalistes disent plus de couenneries que les facteurs d’orgues ou les cardeurs de matelas.
      Ce qui est certain, c’est que quand un prof dit une couennerie, cela ce voit plus.
      Pour cette raison, les profs et les journalistes ont intérêt à faire plus attention à ce qu’ils disent que les facteurs d’orgues ou les cardeurs de matelas.
      .
      Sur le fond, le racisme peut avoir de diverses origines historiques, sociologiques, économiques.
      Il peut aussi prendre diverses formes : agressions physiques ou verbales, refus d’un emploi ou d’un logement lié à la simple apparence.
      Les cibles peuvent être liées à la pigmentation épidermique.
      C’est un sujet d’étude intéressant.
      .
      Ce qui me gêne, ce n’est pas que l’on parle de racisme anti-blanc ou anti-noir ou anti-ce-que-vous-voulez, mais c’est cette façon obsessionnelle et malsaine d’insister sur un aspect du racisme et d’ignorer les autres qui me révolte.
      .
      Le racisme est conme une chaussette sale : retournez-le, il puera toujours autant.
      ________________________________________
      Je ne suis pas un imbécile puisque je suis douanier
      Fernand reynaud

    • 3 votes
      Par noop (---.---.---.146) 5 octobre 2012 15:31
      noop

      Dans les réactions à cet extrait (qui a été commenté sur plusieurs sites) on trouve deux points de vue, principalement.
      Ceux qui disent : "il est journaliste et enseignant, il sait très bien ce qu’il dit."
      D’autres qui disent : "il a dit une bêtise, ce n’est pas intentionel."

      Je pense moi qu’il a dit une énormité "à l’insu de son plein gré", mais qui est bien révélatrice, comme une sorte d’acte manqué, du fond de sa pensée, à lui et à une bonne part de nos élites, gauche et droite confondues.

  • 3 votes
    Par borowic (---.---.---.37) 5 octobre 2012 09:01
    borowic

    La négation du racisme anti-blanc est le grand sujet du moment. Le but est de faire du racisme un délit exclusif des blancs car c est bien contre eux et contre eux seuls qu’ont été promulguées les fameuses les Lellouche et Taubira


  • 2 votes
    Par Latigeur (---.---.---.105) 6 octobre 2012 16:05
    Latigeur

    Le mépris, la peur, l’agressivité envers l’autre existent dans tout les milieu et tous les groupes , beaucoup d’autres crimes ou délits sont communs à toutes les sociétés humaines ça n’est pas pour ça que nous devons les justifier ou les tolérer. 


    Ce que révèle ce lapsus de la pensée de ce journaliste et de tout ceux qui étaient sur le plateau ce jour là, (il a dit européens pour ne pas dire blancs c’est bien évident ), 
    c’est que 

    -quand ce mépris, cette peur, cette agressivité est le fait de d’européens, de caucasiens on pourrait même dire d’occidentaux, c’est du racisme ou de la xénophobie

    -quand c’est le fait de personnes originaire du tiers monde, c’est une réaction de défense que l’on peut comprendre contre les agressions que lui ou ses congénères subissent ou ont subit.

    Le déni qui existe autour des actes de racisme anti-blancs procède bien sur du même préjugé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus