Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Innovation technologique et électricité : VOSS, un volant d’inertie en béton, (...)

Innovation technologique et électricité : VOSS, un volant d’inertie en béton, une solution pour stocker l’énergie solaire à faible coût


 

Le volant EnergieStro est constitué :


- D’un cylindre (1) capable de résister à une grande vitesse de rotation pour stocker l’énergie sous forme cinétique.


- Un moteur/alternateur (2) permet de transférer de l’énergie électrique au volant (accélération) puis de la récupérer (freinage).


- Les paliers inférieur (3) et supérieur (4) sont des roulements à billes.


- Une butée magnétique passive (5) supporte le poids du volant.


- Une enceinte étanche (6) maintient le volant dans le vide pour supprimer le frottement de l’air.


- Un convertisseur électronique (non représenté) transforme la tension continue aux bornes du volant
en une tension alternative haute fréquence pour le moteur/alternateur.

 

 

Cette vidéo est une présentation d'André Gennesseaux, un ingénieur mécanicien ayant inventé un volant d'inertie en béton pour stocker l'énergie électrique sous forme d'énergie cinétique.

 

La technologique VOSS :

EnergieStro innove avec son volant d’inertie VOSS (Volant de Stockage Solaire) en matériau à faible coût, le béton (en cours de brevet). Jusqu’ici les volants étaient faits dans des matériaux à haute résistance, très chers : fibre de carbone ou acier à haute limite élastique. Le nouveau matériau d’EnergieStro va permettre de diminuer d’un ordre de grandeur le prix du stockage de l’énergie.

 

EnergieStro innove encore avec un alternateur spécial à faibles pertes. Les alternateurs classiques ont un très bon rendement à pleine puissance, mais des pertes élevées à faible puissance, qui causent une auto décharge des volants en quelques dizaines de minutes. EnergieStro vise une durée de stockage d’une dizaine d’heures permettant de restituer la nuit l’énergie solaire stockée dans la journée. Cet alternateur a nécessité de résoudre le défi du refroidissement dans le vide.

 

Pour réduire encore les coûts, EnergieStro n’utilise pas de paliers magnétiques, trop chers, mais de simples roulements à billes, assistés par une butée magnétique passive, ce qui a nécessité de résoudre le défi de la lubrification dans le vide.

 

Expérience :

 

EnergieStro a testé ses volants en alimentant plusieurs sites pilotes pendant plusieurs années : une habitation, deux relais GSM, notre usine… Ils y ont accumulé des dizaines de milliers d’heures de fonctionnement et des centaines de milliers de cycles.

 

Avantage des volants sur les batteries :

  • Durée de vie illimitée : celle des batteries ne dépasse pas quelques milliers de cycles.
  • Insensibilité à la température : les batteries n’aiment pas les températures extrêmes.
  • Aucun matériau toxique ou stratégique : plomb, cadmium, lithium dans les batteries.
  •  

Source : EnergieStro.

 

Le principe de stockage d'énergie par un volant d'inertie n'est pas nouveau, même certaines voitures l'utilisent désormais pour stocker l'énergie cinétique de la voiture normalement perdue lors du freinage. Ce qui est nouveau, c'est l'emploi du béton, un matériau peu cher.

 

Une bonne idée qui va sans doute bien se développer et se généraliser

 

À voir !

 

 

Nota Bene :

  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "innov", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " technolog", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mécanique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " électri", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " inertie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " stock", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " solution", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " énergie", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " solaire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " coût", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " TEDx", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Énergies Libres", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8490.

 

 

Tags : Innovation Energie Science et techno



Réagissez à l'article

51 réactions à cet article


  • 1 vote
    LesPetitsPasVersAutreChose (---.---.80.109) 27 septembre 13:17

    Vraiment prometteur ! Quand est-ce que ça arrive dans les bonnes boutiques ? A quel prix ? Ca urge... smiley


    • 1 vote
      Maître Carré (---.---.114.32) 27 septembre 14:23

      C’est une bonne idée de stocker l’énergie électrique dans un volant. Je me souviens d’ailleurs qu’un ancien magazine Science & Vie avait présenté un projet d’autobus alimenté par un volant horizontal sous le plancher. Il suffisait de lancer le volant le matin, et le bus pouvait rouler toute la journée.

      Mais je ne comprends pas qu’il dise qu’à cause du prix, le béton est meilleurs l’acier pour ce genre de volant. Surtout que, comme il dit, il faut « ficeler comme un rôti » le volant pour qu’il n’éclate pas avec la force centrifuge. Cela n’est-il pas coûteux de ficeler le volant ?

      De plus, le béton étant moins dense que l’acier, il ne peut pas stocker autant d’énergie à dimension égale.


      • 2 votes
        Croa Croa 27 septembre 18:07

        À Maître Carré,

        C’est forcément coûteux de « ficeler » le volant, ce qu’il faut faire avec de l’acier ou avec un stratifié composite. D’après ce que j’ai comprit ça reste bien moins cher que la solution massive fonte ou acier.

        Effectivement le béton est deux fois moins lourd que l’acier (à la louche.) En plus même « ficelé » il reste sûrement plus fragile donc il ne peut pas tourner aussi vite. Finalement ce choix reste surprenant ! (Je pense pareil.)


      • vote
        Zatara Zatara 27 septembre 21:02

        @Croa
        La solution d’un volant acier ou en composite n’a d’intérêt qu’à l’unité. Dans le cas d’une industrialisation, il s’agit d’obtenir le meilleur ratio rendement/place/cout possible sur un module dont la finalité est d’être installé par groupe (5, 10, 20, 30, 50, 100)...A ce compte là, le volant n’a pas besoin de tourner à des vitesses ahurissantes. C’est le rendement de l’ensemble au regard du coup qui compte...


      • vote
        Croa Croa 28 septembre 00:06

        À Zatara

         ???

        Un volant acier ou en fonte est facile à produire en série. Un volant composite est sans intérêt (trop léger.) Toutefois nous parlons d’un volant béton cerclé fer ou composite : Effectivement c’est plus difficile à produire en série mais s’agissant d’un volant béton impossible de faire plus simple ! Les fabriquer tout de même en série n’est qu’un problème d’organisation finalement.

        La suite est purement physique : pour emmagasiner de l’énergie cinétique il faut de la masse et de la vitesse donc plus c’est lourd et plus ça va vite plus ça contient de l’énergie (niveau classe de 3e smiley ). Le seul intérêt d’en prévoir tout un groupe tient à la faisabilité de réaliser plutôt un seul gros au lieu de plusieurs petits : effectivement les bétons sont peu homogènes et un volant se doit d’être parfaitement équilibré... Finalement j’y crois de moins en moins à ce truc, tient !


      • vote
        Zatara Zatara 28 septembre 00:34

        @Croa
        Un volant acier ou en fonte est facile à produire en série

        on parle du coût ?

        Un volant composite est sans intérêt (trop léger.)

        non je ne pensais pas à un composite résine....

        La suite est purement physique : pour emmagasiner de l’énergie cinétique il faut de la masse et de la vitesse donc plus c’est lourd et plus ça va vite plus ça contient de l’énergie (niveau classe de 3e)

        et qu’elle intérêt de faire faire du 100 000 tr minute à un seul volant d’inertie qui devrait couter 1m d’euro ?

        Finalement j’y crois de moins en moins à ce truc, tient !

        oh mais c’est ingénieur adorent faire des calculs, des 3D et des essais avec des maquettes à l’échelle 1 pour blaguer...


      • vote
        Zatara Zatara 28 septembre 00:34

        @erratum

        ...ces...


      • vote
        Zatara Zatara 28 septembre 17:43

        @Croa
        et un volant se doit d’être parfaitement équilibré...

        tout à fait, suivant exactement le même principe qu’une roue de voiture passe sur un banc pour qu’on lui rajoute une masselotte afin d’éviter que celle ci n’entre en résonance entre 0 et X km/h....


      • vote
        Zatara Zatara 28 septembre 23:28

        @Croa
        la suite est purement physique : pour emmagasiner de l’énergie cinétique il faut de la masse et de la vitesse donc plus c’est lourd et plus ça va vite plus ça contient de l’énergie (niveau classe de 3e)

        je reviens la dessus car c’est oublié un peu vite que, de ce que je me rappel, le système est sous vide... on peut donc jouer sur la distance de la masse par rapport à l’axe de rotation pour emmagasiner de l’énergie sous sa forme inertiel dû au couple...et ça va pas chercher bien loin non plus niveau collège...


      • vote
        Zatara Zatara 28 septembre 23:30

        sous entendu, ce qu’on n’a pas au niveau de la vitesse, on l’a de part l’inertie obtenue grâce à la masse


      • vote
        zzz999 27 septembre 15:39

        Nos anciens ont fait plus fort il stockait l’énergie dans des atomes de mercure préalablement massivement alignés dans un champ magnétiques très fort, c’est comme ça que les vimanas étaient alimentés.


        • 1 vote
          mac1 27 septembre 17:37

          Peu de chiffres dans cette vidéo il me semble.
          Combien de Kwh stockés pour quel poids, quel encombrement et quelle vitesse de rotation ?


          • vote
            Croa Croa 27 septembre 18:10

            À mac1,

            Sur l’original il y a un débat où sont abordé ces questions.


          • vote
            Croa Croa 27 septembre 18:18

            À mac1 (suite)

            La vitesse de rotation n’est cependant pas abordée. À priori ça doit être du 12000t/mn pour une fréquence de service de 400Hz afin d’avoir la meilleure puissance massique comme dans une APU typique d’avion. (Mais je n’en sais rien en fait.)


          • vote
            Croa Croa 27 septembre 18:44

            Actuellement (notamment en Espagne) sont déjà mis en place pour certaines centrales solaires à concentration la solution consistant à stoker l’énergie produite sous forme d’eau surchauffée ou d’autres fluides liquides en énormes ballons calorifugés : On ne lâche la vapeur dans les turbines qu’en fonction des besoins donc en partie la nuit.
            *
            Ce serait intéressant de comparer avec cette autre solution de stockage de l’énergie.
            Quelqu’un a-t-il un avis à ce propos ?


            • 3 votes
              sls0 sls0 27 septembre 20:12

              @Croa
              La réponse est dans le comparatif que j’ai mis dans mon commentaire ci-dessous.
              Il faut prendre chaleur avec changement de phase du fait que vous parlez d’eau surchauffée.
              L’eau on peut la surchauffer jusqu’à 374° Le rendement est pas mal.


            • vote
              Zatara Zatara 27 septembre 21:07

              @Croa
              il y a des tests aux US concernant des wagons classique chargé d’énorme bloc de béton sur des rails eux même en pente....il y a un moteur électrique qui remonte le wagon et qui se transforme en génératrice le moment venu...


            • vote
              Zatara Zatara 27 septembre 21:11

              @Croa
              tout l’intérêt de ces volants d’inertie en béton est qu’ils ne coûtent finalement pas grand chose, qu’ils sont petits, donc transportable et modulable à souhait (donc s’adaptant parfaitement à la demande, et à son évolution), et qu’ils peuvent aussi être enterrer ce qui à aussi son charme au regard de la pollution visuelle et éventuellement sonore


            • 2 votes
              sls0 sls0 27 septembre 20:05

              Quand une évolution technologique me fait rêver, un coup d’oeil sur ce comparatif des moyens de stockage d’énergie me fait redescendre sur terre.
              Elles sont chiantes les lois physiques.
              12,5MJ/kg d’énergie mécanique pour le pétrole.
              0,032MJ/kg pour l’énergie cinétique.


              • vote
                Croa Croa 27 septembre 20:16

                À sls0

                Merci, ton tableau répond aussi à ma question ! (La solution espagnole est meilleure.)


              • 4 votes
                BlueMan BlueMan 27 septembre 20:59

                @sls0 : ce tableau n’a pas grand intérêt parce-que fondé sur l’énergie massique. Il est sur que par E=mc2, l’uranium gagne, et de loin, puisque cet élément est constitué de nombreuses particules élémentaires.

                Il serait plus intéressant de trouver un tableau comparatif montrant les efficacités des différentes solutions pour stocker de l’électricité.


              • vote
                pegase pegase 28 septembre 00:23

                @BlueMan

                Le rendement surtout , pas un mot sur le rendement de ces systèmes, par contre le pompage turbinage (les fameuses STEP) atteint 83% pour les meilleurs installations ..


              • 1 vote
                Croa Croa 28 septembre 09:55

                À pegase,

                Dans le tableau proposé par slsO t’as aussi les rendements de conversion.


              • 1 vote
                pegase pegase 28 septembre 12:52

                @Croa

                Ils mettent 95%, mais ça ne prend pas en compte le facteur temps .. Un tel système conserve de l’énergie que pendant un temps donné assez court à mon avis .. 

                Alors qu’une STEP n’a pas de limites dans le temps, et puis il y a aussi le volume d’énergie ... imaginez le nombre de ces dispositifs qu’il faudrait pour remplacer seulement la STEP de Grand’Maison en Isère (1 800 MW) , alors que les plus grosses installations par énergie cinétique ne font que 10 ou 20 MW .....

                La France n’a qu’une centrale de plus de 1 000 MW, sa puissance totale en pompage/turbinage est de 5 098 MW (aucun grand projet en cours) :

                La plus puissante centrale de pompage-turbinage du monde est Bath County (3 003 MW), aux États-Unis, en Virginie ; elle est suivie par deux centrales chinoises : Huizhou (2 448 MW) et Guangzhou (2 400 MW) ; en 2020, la centrale japonaise en construction de Kannagawa prendra le 2e rang avec 2 820 MW.

                La centrale la plus puissante d’Europe est la centrale française de Grand’Maison, au 7e rang, suivie :

                • au 8e rang par la centrale britannique de Dinorwig (1 728 MW),
                • au 16e rang, par la centrale d’Entracque en Italie (1 317 MW),
                • au 28e rang par la centrale de Coo-Trois-Ponts en Belgique (1 164 MW),
                • au 31e rang par la centrale de Vianden (1 096 MW) au Luxembourg,
                • aux 36e et 38e rangs par les centrales allemandes de Goldisthal (1 060 MW) et de Markersbach (1 050 MW),
                • au 40e rang par la centrale autrichienne de Malta-Reisseck (1 026 MW),
                • aux 41e, 47e et 48e rangs par les centrales italiennes de Roncovalgrande (1 016 MW), d’Edolo (1 000 MW) et de Presenzano (1 000 MW).

              • vote
                Croa Croa 28 septembre 15:44

                À pegase « Alors qu’une STEP n’a pas de limites dans le temps »

                Détrompes-toi ! Il y a au moins l’évaporation mais souvent aussi des fuites.


              • vote
                Zatara Zatara 28 septembre 17:35

                @BlueMan
                ce tableau n’a pas grand intérêt parce-que fondé sur l’énergie massique ...(....)

                Il serait plus intéressant de trouver un tableau comparatif montrant les efficacités des différentes solutions pour stocker de l’électricité.

                Tout à fait....et plus encore : il ne prend pas en compte les coûts d’usage et les coûts environnementaux à tous les stades du cycle de durée de vie... C’est sur l’ensemble de ces paramètres qu’on peut mieux évaluer le coût énergétique, pas seulement sur la question du rendement qui n’est qu’une vieille lubie industrielle.....


              • 1 vote
                sls0 sls0 29 septembre 23:15

                @Zatara
                Ce tableau c’est de la thermodynamique basique que tout le monde peut comprendre.
                Je comprends qu’il dérange pas mal ceux qui on leurs salades à faire passer.


              • 2 votes
                Zatara Zatara 29 septembre 23:30

                @sls0
                ok gros malin, tu vas donc me calculer avec l’énergie de ton choix le cout de la fabrication d’une centrale (béton + toutes les pièces) + le cout lié à l’exploitation des mines d’uranium (machine+traitement minerais+raffinage+transport) + le coût d’exploitation d’une centrale avec sa maintenance + le cout d’un dementellement + le cout de l’entreposage des déchets (on parle d’enfouissement) tu me calcul tout cela en équivalent pétrole (parce que c’est encore ce qui fait tourner tout l’ensemble) et tu me compare cela avec un équivalent capacitif en terme de volant inertiel + champ éolienne.

                amuses toi bien, et que ça te rentre une bonne fois dans la tête pour toute, le rendement SEUL est une connerie, ton tableau à la papa, m’en bats le steack


              • 2 votes
                Zatara Zatara 29 septembre 23:42

                @sls0
                c’est toi qui pond la salade habituel, grand benêt smiley tu es tellement emplâtré dans cette logique que ça t’es pas venu à l’esprit de voir le tableau dans sa globalité.... ah oui et puis rajoute le coût lié à la sécurité des centrales et des mines à l’étranger (armée), et le coût lié à tous les rejets radioactifs, si t’arrive à le calculer, sur la base du total des incidents divers. Si tu n’y arrive pas en France, fais le avec le Japon....


              • vote
                sls0 sls0 30 septembre 16:16

                @Zatara

                Pour le cout, je laisse cela à la cour des comptes, c’est leur boulot et sont certainement plus performants que vous et moi, ils ont réussi à faire plier EDF coté démantèlement, les chiffres à quelques pourcents près doivent être corrects.

                Vous voulez comparer de la production d’énergie à un stockage d’énergie, on ne peut pas, votre raisonnement est biaisé, vos conclusions sont biaisées.

                Le tableau ne vous plait pas parce qu’il est simple et sans appel, il ne faut presque pas de connaissances pour le comprendre.
                Oui il dérange les croyants, les gobeurs compulsifs.

                C’est marrant que vous opposiez le nucléaire au volant d’inertie, à part le fait que les pompes primaires en sont équipées, je ne vois pas le lien. Le volant son boulot c’est stocker de l’énergie, qu’elle soit solaire ou nucléaire. Dans les deux cas ce n’est pas beaucoup.

                Vous pouvez trouver la production d’électricité journalière française, on doit trouver l’énergie stockable dans ces volants, en divisant l’un par l’autre vous aurez le nombre de mégatonnes de béton nécessaires pour le stockage.

                Vous remarquerez que je continue de vouvoyer ce qui est une marque de respect et éventuellement de sérénité.

                Coté Zatara ça tutoie et ça s’énerve pas manque d’arguments sérieux, désolé, n’est pas croyant ou gobeur qui veut mais c’est aussi bénéfique coté sérénité, on a pas de croyances à défendre, avoir la physique ou la mécanique de son coté ça aide pas mal.


              • 2 votes
                Zatara Zatara 30 septembre 18:34

                @sls0

                ok vouvoiement donc, si ça peut vous donner quelques gallons supplémentaire

                Pour le cout, je laisse cela à la cour des comptes

                un gars qui va me calculer le volume de la pièce dans laquelle s’est faite une vidéo sur ago grâce à un logiciel de traitement de la réverb’ qui me dit ça.... quand ça vous arrange, vos petits calculs ; cher Monsieur, quand ça vous arrange, ou pour faire le malinois.....

                Vous voulez comparer de la production d’énergie à un stockage d’énergie, on ne peut pas, votre raisonnement est biaisé, vos conclusions sont biaisées.

                et comme vous laissez cela à la cour des comptes, je me demande alors en quoi mes conclusions sont biaisés, là ou je me fou littéralement de votre opinion sur le fait que cela soit biaisé ou non....

                Et l’éolien c’est du stockage ? le biais, il est dans votre tête sls0, pas dans mon explication. Pour que vous compreniez la chose explicitement, puis qu’étant enfermé dans votre petit logiciel mental, vous êtes incapable de développer la moindre critique constructive sur quelque chose que vous ne pouvez conceptualiser dans son ensemble. Pour cela, il faut de l’ouverture, et c’est vrai que c’est pas paramétrable sur la casio.

                DONC, l’intérêt (qui se trouve en fait être aussi le point faible) de toutes les centrales actuelles est qu’on utilise une technologie qui permet de répondre à la demande en temps réel. Si on a besoin, on tourne la molette et on augmente la quantité afin de répondre à la demande. Toute la techno est basé sur ce paradigme. L’intérêt étant qu’on a pas la nécessité de stocker le surplus produit, car l’électricité ne se stock pas en l’état, et d’ailleurs, au vu des technologies et de notre fierté à la maitrisé et à la promouvoir, pourquoi même se poser la question....

                Le problème de l’éolien, ou du solaire (panneaux) est qu’il s’agit d’une techno dont on ne peut pas prévoir la production. Et que ça n’a de sens, actuellement, que parce que ça permet de décharger la production de toutes les autres centrales (qui, elles, sont pilotables). DONC, pour faire du solaire et de l’éolien un système pilotable et totalement autonome à terme, il faut lui adjoindre une capacité de stockage, de réserve, ou d’inertie. C’est précisément tous les petits test qui sont effectués ici ou là. En conséquence de quoi, si on veut faire une étude comparative digne de ce nom, on ne peut pas étudier le solaire seul (panneaux solaires j’entends) ou éolien seul, car il ne s’agit que d’une partie des prochaines unités de production autonome.

                Pour que vous compreniez bien ce qui se joue ici, on peut tout à fait construire de l’éolien et ce genre de volant d’inertie à trés, trés, trés grande échelle, quitte à avoir un rendement bien moindre, mais tout en assurant la couverture totale des besoins énergétique. Et c’est là ou je vous demande de faire le calcul pour une tranche nucléaire, ou une centrale au gaz, ou mazout, ou ce que vous voulez dans votre tableau, disons de 0.5MW et de le comparer avec un binôme éolien/volant d’inertie, ou solaire/fluide caloporteur

                Je pars du principe que vous êtes capables de partir non pas sur le rendement seul, mais plutôt sur nos besoins en électricité, comment les comblés à moindre cout, énergétique et environnementale. Mais j’ai un sérieux doute.....

                et je m’énerve, effectivement, parce que vous ne faites que prolonger ce paradigme du rendement seul, qui est une bêtise, car on ne prend pas en compte l’ensemble des coûts annexes. J’ai pris l’exemple du nucléaire car il est aussi politique d’avoir choisi cette filière. Tout comme il est politique de s’acharner sur ce modèle là, là ou le thorium est le futur, même à un rendement bien moindre.....


              • 2 votes
                Zatara Zatara 30 septembre 18:41

                @sls0
                ce que j’essaye de vous faire comprendre, c’est qu’on peut utiliser une techno la plus simple possible basé sur une ressource infini (solaire, vent), qu’on peut en gaspiller un maximum (puisque, pour en revenir à la présente vidéo, les systèmes de stockage de ce type sont extrêmement basique et non polluants) tout en répondant au besoin.

                La quête du rendement est un piège à blaireau qui permet de mettre en place des usines à gaz au cout exorbitant et polluante. Elle permet encore, grâce à des bonhommes dans votre genre, de prolonger ce type de machinerie compliqués et désuètes, afin d’enrichir les groupes qui les vendent depuis 50 ans...


              • 2 votes
                Zatara Zatara 30 septembre 18:44

                @sls0
                la question est de savoir si vous ne cacheriez pas votre ego derrière cette logique désuète...


              • vote
                sls0 sls0 1er octobre 01:20

                @Zatara
                Vous pouvez continuer à tutoyer, ça ne me dérange nullement, je faisait seulement remarquer que c’était une preuve d’énervement. Ca arrive quand on est à cour d’arguments fiables.

                La cour des comptes c’est une dizaine de personnes avec de gros moyens coercitifs qui ont bossé pendant 3 mois pour sortir un rapport et vous voulez que je fasse mieux en deux trois heures ?

                Et oui c’est biaisé, d’un coté c’est du stockage et de l’autre de la production, un peu comme le seau et la pompe qui sert à le remplir, il n’ont pas la même fonction difficile à comparer.

                Et l’éolien c’est du stockage ? le biais, il est dans votre tête sls0, pas dans mon explication.

                Le sujet c’est le stockage d’énergie via un volant d’inertie, je démontre que ce n’est pas performant, je réponds par rapport au sujet. Vous venez avec vos centrales nucléaires et maintenant des éoliennes. Le sujet c’est le stockage. D’autres intervenants on parlé de moyens de stockage différents, ça reste dans le fil du sujet. Vous ça part dans tout les sens, on se recentre.

                En 2007 David Mackay a sorti un livre avec une autre approche sur l’énergie du futur, il compte en production possible par m², son raisonnement est assez imparable. Il m’a fait revoir certaines de mes positions. Pas de parti pris, des chiffres simples, reconnus et validés ensuite une règles de trois.
                Ce livre on peut le lire gratuitement sur ce site. Il m’a fait réfléchir, revoir mes à priori. Il est intéressant est pas dénué d’humour je vous en conseille la lecture.
                Je suis tombé sur ce livre en faisant une recherche sur l’énergie des vagues, on me demande souvent conseils pour l’éolien et le solaire, j’ai eu une question sur la récupération de l’énergie des vagues, dans ce livre j’y ai eu des réponses, il est complet et simple.


              • vote
                Zatara Zatara 1er octobre 01:44

                @sls0
                j’avais un doute, le voilà confirmer. Vous êtes tout simplement incapable de comprendre la logique en arrière plan, ou ne cherchez pas à comprendre, ou c’est la preuve d’une mauvaise mauvaise foi. Que de certitude pseudo scientifique et incapable d’avoir une vision d’ensemble. On vous à bien formater, sans le moindre doute.


              • vote
                sls0 sls0 1er octobre 16:36

                @Zatara
                Votre logique en arrière plan c’est détourner sur un autre sujet car n’ayant pas d’arguments valables à opposer sur le sujet principal.

                Si employer la méthode scientifique pour argumenter est pour vous un formatage, je suis formaté.
                Employer des méthodes rhétoriques de religions ou sectes est-ce du formatage ?

                Oui ça ressemblera toujours à de la mauvaise foi chaque fois que devant moi j’aurai des croyances et non une méthode scientifique qui a fait ses preuve depuis Galilée.


              • vote
                Zatara Zatara 1er octobre 16:44

                @sls0
                Si employer la méthode scientifique pour argumenter est pour vous un formatage, je suis formaté.

                Est ce que la science seule permet de comprendre le monde quand on a aucune imagination et aucune ouverture permettant précisément de deviner comment l’expliquer de manière scientifique ? Qu’est ce qui fait la différence entre un génie scientifique et un sls0 ? l’un a de l’imagination et est ouvert, il a compris que certaines données, certaines équation, en l’état, ne suffisait pas à expliquer le monde que nous voyons, là ou l’autre reprend à son compte les dernières avancées scientifique pour s’y accrocher, les dégobiller quand le moment s’en fait sentir, et surtout les protéger, exactement comme le dogme et l’orthodoxe associés.....

                Employer des méthodes rhétoriques de religions ou sectes est-ce du formatage ?

                Et, cerise sur la gâteau, c’est vous qui osez en me parler de religion.... y’a pas à dire, c’est beau


              • vote
                Zatara Zatara 1er octobre 16:46

                @sls0
                Employer des méthodes rhétoriques de religions ou sectes est-ce du formatage ?

                mauvaise foi est une expression....fatiguant....


              • 1 vote
                sls0 sls0 1er octobre 21:14

                @Zatara
                La méthode scientifique n’est pas opposée à l’imagination au contraire, c’est elle qui permet de valider ou invalider l’hypothèse due à l’imagination.

                Le cheminement c’est imagination découverte et contrôle scientifique pour valider.
                Le volant d’inertie ça fait des siècles qu’il est connu, c’est de l’équation de base de sciences pures et dures.

                Il suffit qu’une pub vous plaise malgré des incohérences et il faudrait que ce soit validé pour vous faire plaisir. Ca fait des siècles que l’on sait que l’on ne peut pas stocker beaucoup d’énergie dans ce système c’est tout. Vous aurez beau me critiquer, ça ne changera rien aux lois physiques.
                Oh c’est du niveau collège/lycée, je veux bien en discuter avec un enfant de 10-12 ans, avec un adulte, il y a un coté lassant. Il fallait faire attention à ce que disait le prof. Merde alors, c’est le cancre de service qui fait chier celui qui a écouté en classe, c’est le monde à l’envers.

                Toute votre rhétorique ni changera rien, on ne sait pas stocker beaucoup d’énergie dans un volant d’inertie. La vraie vie ce n’est pas un dessin animé, il y a des lois physiques.
                Un rappel du cour du collège au moment où vous dormiez :
                Le moment d’inertie c’est : J=1/2 m*R² (pour un cylindre plein)
                Et l’énergie développée est : E=1/2 J*ώ² (oméga s’exprime en radians par seconde)

                La France produit 1 504 310 400 joules d’électricité par jour, pour stocker cette énergie dans des systèmes de volant de 2m de diamètre tournant à 3000tr/min il faut 593 275 952 793,6 tonnes de béton. l’équivalent d’un cube de 6 110m de coté.
                Ca va maintenant après ce petit rappel des années collège ?

                C’est tellement basique que je n’arrive pas à comprendre que ce ne soit pas évident pour vous.


              • 2 votes
                Zatara Zatara 1er octobre 21:28

                @sls0
                tout ce pavé pour me prouver que le rendement est la clé.....pathétique. En plus, on tombe à un degré de mauvaise foi inimaginable puisque la totalité de l’énergie produite actuellement ou dans le futur par d’autre moyen, n’a pas vocation à être entièrement stocké avant d’être remise sur le réseau....Raisonnement biaisé ou stupide, choisissez.....Je réitère : vous êtes incapables d’avoir une vision d’ensemble, et de vous séparer de vos vieilles lubies....vous radotez ce que vous avez appris, sans vous rendre compte que vous êtes incapables d’imaginer une alternative viable du point de vue électrique en France. Aucune innovation ne sortira jamais d’un cerveau formaté comme le vôtre et c’est très bien pour les vendeurs d’usine à gaz...

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès