Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le Darknet, le réseau caché d’Internet

Le Darknet, le réseau caché d’Internet

Le « Web profond » ou « Darknet » est une collection de pages web non-indexées par les google and Co, ce qui signifie que tu ne vas pas pouvoir les trouver via les moteurs de recherche ... Les hackers, les hors la loi, les vendeurs d'armes, les dealeurs de drogue, les criminels, les pédophiles, les monstres humains utilisent le Darknet pour satisfaire leur besoins ... 

 

 

De vous à moi, en tant qu'informaticien de métier, il n'y a pas d'anonymat sur internet ... Internet (inter-net) le réseau des réseaux a été inventé par le DARPA de l'armée américaine ... S'ils ne disent rien, çà veut pas dire qu'ils ne voient pas ce qu'il se passe sur le net et le Darknet ... Les prisons sont remplis de gros malins qui se sont crus plus intelligents que les flics.

 

Tags : Internet Informatique Surveillance



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article


  • 3 votes
    Karmayata Karmayata 19 septembre 14:33

    A l’instar de l’internet classique, il est possible d’y trouver le meilleur comme le pire. Le journaliste semble finir le doc sur une note positive. Certes si cela permet à des dissidents politiques, journalistes, de s’exprimer sans risque de manière anonyme, c’est mieux que rien.


    Pour le marché des armes, ça emmerde les complexes militaro-industriels qui du coup font moins de bénéfices. Comme pour les imprimantes 3D, ça dépend des intentions des protagonistes. Tout le monde n’est pas un psychopathe en puissance (même s’il y en a, certains étant manipulés, affaires des tueries dans les écoles etc).

    Les autorités US s’inquiètent de l’ampleur de la multiplication d’armes amateurs partout dans le pays, certaines machines sont même capables d’imprimer en métal. Les "élites" ne souhaitent pas que le peuple ait de quoi se défendre en cas de force majeure.

    Pour les drogues, s’il s’agit par exemple d’acheter un pochon de weed de temps en temps, ainsi soit-il. Pour le reste c’est un échange de bitcoins qui engendre un trafic, un marché de plusieurs milliards d’euros/dollars.

    En outre il y a aussi et surtout la face plus sombre, comme les tueurs à gage, ou très sombre parfois, pour les amateurs d’immondices inimaginables, sexuels ou autres, passant par des sacrifices humains, snuff movies, etc.

    J’ai aussi entendu parler d’une couche du deep web étant inaccessible sans l’utilisation d’un ordinateur quantique pour casser le code d’accès (?)

    • 1 vote
      sls0 sls0 19 septembre 15:52

      @Karmayata
      Le marché de la drogue vu les sommes ne peut qu’enrichir au passage que des banques. Vu les sommes il n’y a que le système bancaire qui peut gérer et cacher. De mémoire on parlait de la guerre de Yougoslavie qui permettait de blanchir 18 millions de dollars, on est bien loin des milliards du marché de la drogue.
      Les banques sont au dessus des états, il est normal que les états interviennent quand des marchés risquent d’échapper aux banques.


    • 2 votes
      izarn 19 septembre 16:26

      @Karmayata
      Toi tu avales tout...Un vrai faux complotiste.

      Premièrement qui autorise les sites internets non publiés ? (Comme les comptes non publiés de Clearstream)

      Parceque Google ne renseigne, ce n’est qu’un annuaire, que des sites publiés.

      Il faut bien s’enregistrer sur le Web, non ? Ce n’est pas aussi libre d’accés qu’on le croit. Il faut etre inscrit, il y a des listing...Normalement !

      Bref si t’arrives pas à la source, c’est parceque Big Brother t’en empeche, OK ?

      De plus la plupart du flux internet passe par les USA, comme pivot central mondial. OK ? Ca sert à quoi le NSA ducon ? Alors y foutent quoi ces mecs ?

      Bon t’as tout pigé. Moi je suis un bon complotiste.

      Bref s’il y a des pourris, c’est AUSSI chez ceux qui controlent les machines....

      Parceque les pourris sur terre qui utilisent les technologies, ça existe depuis l’age de pierre !


    • 2 votes
      Karmayata Karmayata 19 septembre 17:38

      @izarn
      "Il faut bien s’enregistrer sur le Web, non ? Ce n’est pas aussi libre d’accés qu’on le croit. Il faut etre inscrit, il y a des listing...Normalement !"

      Sur le deep web il est possible de créer un e-mail provisoire ainsi que l’adresse de sites provisoires, ça peut être en .onion mais la génération du préfixe est algorithmique et c’est long comme le bras, des lettres/chiffres mélangés. Si tu ne connais pas l’adresse précise et si ce n’est pas référencé via tor etc tu n’as aucune chance d’y accéder. Ces adresses peuvent être créées/achetées via bitcoins, donc de manière anonyme, gérées sur des serveurs installés dans des pays avec des lois un peu spéciales s’agissant du web. Ces adresses e-mail ou sites provisoires peuvent être configurés de manière à s’annihiler dans le délai de son choix.

      Et il existe des couches en profondeur qui ne sont pas si facilement accessibles, sans parler d’hypothétiques niveaux dont l’accessibilité ne pourrait s’établir sans un ordi quantique. 

      Concernant l’ICANN et la NSA, même avec des dizaines de milliers d’agents et des puissances de calcul gigantesques (je soupçonne la NSA, entre autres, de posséder des ordi quantiques), ou même avec les meilleurs mathématiciens/informaticiens du Monde, je suis déjà curieux de ton explication quant à la marche à suivre des grandes oreilles, "ducon", pour faire face à des informations transmises via un système de cryptographie quantique ? Système quantiquement INVIOLABLE !


    • 2 votes
      sls0 sls0 19 septembre 15:27

      Il n’ y avait pas de criminalité et de terrorisme avant l’internet anonyme ?

      Quand j’achète je ne sais pas si je paie n’équivalent de la TVA, c’est un pays où le travail informel est assez courant, bref je suis loin de tout ces problèmes mais je n’apprécie pas que l’on surveille des personnes qui n’ont pas la chance que j’ai.

      Mon passeport bio c’est déjà plus que suffisant.
      Le modèle de RFID de mon passeport c’est le même que celui pour les puces de marquage des chiens, pas falsifiable un passeport ?

      Malgré une surveillance informatique accrue, les attentats continuent, leur cryptage c’est la poste et des SMS envoyés 10 minutes avant une opération suicide ce n’est pas un problème.

      Je n’ai rien à cacher mais je n’ai rien à montrer sans mon autorisation.

      Cacher ? J’ai deux DVD ISO, à part un blocage au niveau du bios, aucun ordinateur résiste pour le premier et les ondes sont transparentes pour le second.
      Je ne m’en sert pas mais il se trouve que dans mes relations, j’en ai une qui est à l’antidrogue localement et l’autre c’est une sacré pointure comme hacker blanc.
      Cerise sur le gâteau en espagnol pour l’un ce qui est apprécié localement.
      Des armes pour surveiller une personne ciblée OK, pas de surveillance généralisée, c’est inefficace contre le terrorisme ce n’est utile que pour les dictatures.

      J’ai une page facebook qui me sert une fois par an pour faire des recherches, en anglais US c’est très indiscret, les hommes politiques et surtout leur environnement en Amérique latine ne sont pas discrets. Au Venezuela on peut même retrouver la tronche d’un américain bien tranquille dans des lieux différents et avec des personnes qui officiellement n’ont pas de liens entre elles à part un certain rejet pas toujours affiché de la politique gouvernementale.
      Même une personne discrète par définition peut se faire avoir avec facebook.
      Le fils de l’ancien dictateur local va souvent manger dans un restaurant sur la marina de Miami le mardi soir. Un simple like et il se fait avoir, d’autres personnes mettent un like, certaines ont un profil intéressant et il y a des photos sur la page du resto. Un algorithme ne le verra pas, une personne si.

      J’emploie google scholar, sinon c’est plus anonyme, non pas que j’ai quelque chose à cacher mais je ne suis pas une marchandise.


      • 1 vote
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 septembre 15:53

        @sls0
        "Je n’ai rien à cacher mais je n’ai rien à montrer sans mon autorisation."

        +1


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 19 septembre 15:54

        @sls0
        "Même une personne discrète par définition peut se faire avoir avec facebook."

        Même une personne discrète peut se faire avoir par n’importe qui qui divulguerait un détail. C’est le pb de ce genre d’outils : même si je n’ai pas de page FB, quelqu’un peut diffuser une photo de groupe où j’apparais, révélant une partie de mon identité. C’est déjà arrivé me concernant, avec une photo récente en plus (pas un vieux cliché datant de plusieurs décennies). En m’inscrivant sur un réseau social l’année dernière, l’une des suggestions "d’amis" proposée était celle d’un médecin consulté qq temps plus tôt (j’imagine que ce dernier a du rentrer qq part dans une DB mon nom et que c’est ainsi que le lien s’est fait) : très agréable de savoir que d’autres peuvent réaliser que j’ai potentiellement tel type de pathologie ... smiley En réalité, dés que l’on rentre là-dedans c’est mort, et même si on y rentre pas, conserver son anonymat est quasi impossible (à moins de vivre dans un bunker comme Piero).


      • 1 vote
        izarn 19 septembre 16:31

        @sls0
        Ce qui est horripilant c’est de se faire suspecter, alors qu’on a rien à cacher.

        C’est surtout cela. C’est la raison pour qu’on essaie de contrarier les connards dans leur paranoia...

        C’est sain !


      • 2 votes
        gaijin gaijin 19 septembre 18:55

        @izarn
        si vous vous croyez innocent c’est qu’on a pas assez cherché


      • vote
        sls0 sls0 20 septembre 03:28

        @Qiroreur
        En réalité, dés que l’on rentre là-dedans c’est mort, et même si on y rentre pas, conserver son anonymat est quasi impossible.

        J’ai un coup consacré une semaine à chercher mes traces photographiques sur internet.
        Sur facebook, il y a des photos de moi lors de remises de diplômes , je sponsorise des études c’est difficile d’y échapper, il y a mon nom dans le texte mais je veille pour qu’il n’ai pas de lien direct sur la photo.

        Une autre photo nominative lors d’un colloque à Rome pour un logiciel de calcul de crue et ondes de tempêtes.

        Une autre avec des étudiants et des profs d’un institut de criminologie à Montréal.

        Que des photos pas bien méchantes qu’un algorithme ne peut pas traiter.

        Les copains d’abord, une photo de bidasse à Dieuze, j’ai fait mon service militaire comme la plupart, quelle info.

        C’est les infos que l’on donne soit même qui sont indiscrètes, facebook je l’emploie de temps en temps pour deux trois amis journalistes, j’ai plus de temps qu’eux et j’ai plus de patience. Une démo pour voir à quelle vitesse on sait tout d’une personne, 2’50", j’emploie ORA-LITE comme logiciel réseau.
        Il y a aussi GEOStalk, un outil similaire qui permet de géolocaliser tous les déplacements d’une personne en utilisant ses comptes sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, etc.). 

        Impressionnant FBStalke, GEOSalk et ORA-LITE, les gens mettent leur vie sur les réseaux sociaux, ce sont eux les responsables. Il suffit de repérer une personne et on remonte le réseau. Si je ne veux pas tout lire, c’est IRAMUTEQ qui fait l’analyse qualitative du texte. La personne change d’identifiant aucun problème, il a toujours le même style d’écriture, il y a la fonction plagia et il y a des logiciels dédiés au plagia. Et oui c’est con, on change d’identifiant mais pas son style, un style ça vaut une empreinte.

        Pour facebook je suis allé sur windows live pour me créé une adresse mail, ma photo c’est quand j’avais 7 ans et on sait que je suis allé à la même école qu’Harry Potter, pour celui qui aime les cocotiers, il y a des photos de cocotiers.
        Si l’anthropologie d’un pays vous intéresse, il suffit d’y mettre sa localisation, c’est pas mal.
        J’ai un compte twitter, je n’ai jamais twitté.
        Sur instagram j’ai aussi des cocotiers mais différents pour éviter les liens avec google image ou TinEyes.
        Il faut avoir des comptes sociaux pour l’accès, on est pas obligé d’étaler sa vie, rajouter une vie médiocre à d’autres vies médiocres ?

        Je n’ai jamais fait de recherche dans mon cercle privé, je ne suis pas curieux. Une fois en local je suis tombé sur une connaissance, un simple like, ma recherche portait sur le réseau anti haïtien local, c’est marrant car elle n’est pas du tout raciste. Méfiez vous de vos likes, si c’est du pain béni pour moi c’est qu’ils sont vicieux.


      • 4 votes
        Qiroreur Qiroreur 19 septembre 15:40

        "Les hackers, les hors la loi, les vendeurs d’armes, les dealeurs de drogue, les criminels, les pédophiles, les monstres humains utilisent le Darknet pour satisfaire leur besoins ... "


        C’est une présentation très partielle de la chose. Le mérite de ce reportage est de montrer l’autre face de la pièce : un espace a priori de liberté utile dans certains pays qui en sont dépourvu. Nous sommes habitués à la liberté (au moins l’illusion de celle-ci), pour d’autres ce n’est pas le cas. 

        "De vous à moi, en tant qu’informaticien de métier, il n’y a pas d’anonymat sur internet ... "

        De vous à moi, en tant qu’informaticien de métier*, actuellement, sur le plan technique je ne sais pas. La présentation de tor comme un outil permettant l’anonymat dans ce reportage est un peu catégorique alors que d’autres experts ont démontré qu’en réalité non. Mais entre temps le syst s’est perfectionné (d’où le "actuellement"). Reste que certains se font choper de temps en temps... Difficile d’en dire plus sans connaître les techniques utilisées pour les confondre. Ont-ils juste exploité une erreur d’un consommateur / trafiquant qui aurait laissé un indice de son identité ou ont-ils fait usage d’une technique particulière ? Difficile de le dire ...


        * Informaticien ne veut pas dire grand chose et sonne argument d’autorité : un expert en messagerie sur tel outil ne sera pas compétent sur un autre et sera totalement incompétent sur les progiciels de gestion intégrée sans y avoir été formé au préalable. C’est à cause de gens comme vous qui entretenez la confusion que des gens comme moi se récupèrent tous les pbs informatiques de la famille smiley 

        • 1 vote
          Croa Croa 19 septembre 16:26

          Il existe forcément des moteurs espions qui s’affranchissent des barrières. Mais ni vous ni moi n’en ont le contrôle... C’est pas pour le grand-public !  Et ceux qui en ont le contrôle sont bien obligé de rester discret : C’est toujours ça !


          • 2 votes
            izarn 19 septembre 18:02

            @Croa
            Non, un moteur connait les sites, parceque les mafieux l’ont informé. Donc ces moteurs sont d’origine mafieuse, ou d’origine style CIA, MOSSAD, MI6 ou DGSE....

            Google ne les connait pas, parceque ces sites ne sont pas publiés....


          • vote
            Croa Croa 21 septembre 10:25

            @izarn,

            La mafia non, enfin pas les mafias ordinaires. Google et assimilés ne connaissent effectivement que ce qui est signalé.
            La CIA sûrement. Ces moteurs ne sont certainement pas d’une efficacité absolue bien que concentrés sur le caché car même pour la CIA les moyens nécessaires sont considérables : Il faut mettre en cache tout ça, ce qui est difficile et cher. Par contre dès qu’une porte est ouverte elle ne peut plus être refermée.


          • 3 votes
            izarn 19 septembre 17:51

            Hahahhaha ! J’ai visionné le début...Aprés c’est pas la peine !
            Cet israelien est impayable !
            On se croirait sur "La révelation des pyramides"
            C’est un fake ce truc !
            Thor ! Hahahaha ! Soit c’est un annuaire fabriqué par le MOSSAD, ou la CIA...Ou mafieux, mais pourquoi il n’est pas interdit ? Ben ouais la police israelienne n’en a rien à foutre ! Hahahahhha !

            L’OS pour hackeur ! Ben c’est du Linux trafiqué, connard...

            Bande de cons ! Tiens je me suis encore bien marré !
            Et ça marche ! Ha tiens...Pauvre monde !

            On est pas sorti de l’auberge !


            • 1 vote
              izarn 19 septembre 17:57

              @izarn
              Pour etre plus sérieux, ce genre d’attaque à la con, serait une agression déguisée contre les OS libres et les logiciels libres. Le Capital diabolique et totalitaire, contre la Liberté.

              Citoyens, méfiez des salopards qui se déguisent en redresseurs de torts !


            • vote
              Scalpa Scalpa 19 septembre 22:08

              Même bond James ne s’y aventure pas a paspas


              • 2 votes
                jake (---.---.252.2) 20 septembre 11:33

                il y a une confusion importante, le web profond ou deep web n’est pas le darknet.
                Le darknet est un tout petit sous ensemble, la partie illégale du deep web. Le deep web est l’ensemble de ce qui n’est pas indexé par les robots type google, yahoo, etc. (cf. wikipedia par exemple)

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès