Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

emphyrio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 200 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires


  • 15 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 17 février 23:06

    Très bon comme d’hab. 


  • 2 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 14 février 21:51

    Oui grandi c’est la grande question : doit-on soumettre ses idéaux à la puissance ou bien à la perfection ?... Sachant que la puissance détruit les modèles et que la perfection s’en inspire.

  • vote
    emphyrio (---.---.---.28) 8 décembre 2014 22:09

    La construction du bombardier B-29 à long rayon d’action (6000km) fut envisagée en 1939. Il n’était pas destiné à voler en Europe où évoluèrent les B-17, mais bien vers le Japon qui dès les années 30 mirent à mal les intérêts américains en Extrême-Orient. L’attaque sur Pearl Harbour fut une surprise pour le peuple américain, pas pour les stratèges politiques et militaires qui avaient déjà pensé et préparé la guerre.

  • 6 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 29 septembre 2014 12:03

    Je ne regarderai pas mais est-ce que Caron lui a parlé de la maison jaune ou du faux massacre de Srebrenica ?

  • 11 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 26 septembre 2014 18:16

    Pour être précis, je mets en lien l’analyse d’une adhérente de l’UPR qui donne un éclairage direct sur le piège à gogo que constitue la pétition actuellement en ligne sur le site du FN :

    "...Néanmoins, comme je m’y attendais, tellement ce lien est repris dans les différents débats qu’il m’es permis d’avoir sur le net avec des electeurs frontistes, M.Caron a fièrement sorti de sa chemise les impressions écran d’une pétition disponible sur le site en ligne du Front National, demandant la fin de l’UE par la sortie de la France que voici : http://www.frontnational.com/reclamez-la-fin-de-lunion.../

    Outre la formulation hasardeuse de la demande puisqu’il n’est pas possible de demander la dissolution de l’UE, je me suis penché sur l’application réelle et les débouchés de la pétition lancée par le Front National.

    Celle-ci répond de la loi sur le Référendum d’initiative partagée introduite en 2008 ( sous la présidence de M.Sarkozy ) dans l’article 11 de la constitution :http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do ;...

    Ce projet a subi entre temps de nombreuses modifications rendant temporairement inutilisable cet outil jusqu’aux dates d’entrée en vigueur.

    La dernière modification a eu lieu le 6 décembre 2013 :http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do...

    Hormis le fait que cela retarde une nouvelle fois la date d’entrée en vigueur jusqu’à janvier 2015, LE TEXTE RENFERME 4 CONDITIONS CLES QUE LE FN SE GARDE BIEN DE SIGNALER :

    - Pour effectuer une demande de référendum, il faut que la demande soit appuyée par au moins un dixième du corps électoral : 

    D’après les derniers chiffres de l’insee :http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1369

    Le nombre d’électeurs en France est de l’ordre de 43,2 Millions de votants.

    D’après le calcul trivial suivant, (43,2*1)/10 il faut au Front National 4 320 000 signataires pour déposer sa demande. ( soit environ la totalité de l’électorat FN si je me base sur les 10,2% des votants obtenus lors des élections européennes.. )

    JAMAIS, dans l’histoire de France ( et peut être même du Monde ? ), une pétition n’a réuni autant de personnes, ce serait une première ! 

    - Vient s’ajouter au point précédent, la nécessité pour le Front National de disposer de ces quelques millions de signatures en 9 mois seulement !

    - Troisième point : même en ayant réussi l’exploit de valider les deux premières conditions, il ne s’agit pas d’un référendum d’initiative populaire mais partagée, à ce titre, il faut qu’en plus un cinquième du parlement appui la demande du Front National !

    - Quatrième et dernier point : A partir du moment où le texte a rempli les précédentes conditions, la simple étude du texte par l’assemblée nationale ou le sénat mets un terme à la voie référendaire..

    Autrement dit, en proposant cela : le Front National sait pertinemment qu’il prend un risque qu’il ne cours pas en réalité.
    ..."

    La preuve est faite que là encore les militants frontistes sont pris pour des buses.

Les thèmes de l'auteur






Palmarès