Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

emphyrio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 207 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0


Derniers commentaires



  • vote
    emphyrio (---.---.---.28) 22 mai 11:14

    le tracé Los Angeles San Francisco est dans l’axe de la faille de San Andreas tout est prévu pour limiter les risques de déraillement


  • 6 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 21 mai 13:16

    @Philippe Fabry
    Tout est du même tonneau on n’attire pas les mouches avec du vinaigre


  • 7 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 21 mai 12:35

    @Philippe Fabry
    Pourtant en parcourant votre blog on relève quelques perles que vous auriez pu modérer :
    "Le culte de la force, l’amour de la brutalité, la mentalité d’esclave qui va avec, le mépris du droit qui l’accompagne, la préférence pour l’autocratie, tout cela se retrouve depuis toujours chez les Russes comme chez leurs dirigeants, et ce n’est pas un hasard si les poutino-lécheurs occidentaux nous assènent, en se rengorgeant, les taux de popularité de Poutine. "
    Désolé mais Poutine semble incarner pour certains de vos lecteurs sinon pour vous la quintessence du Russe maléfique.


  • 9 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 21 mai 10:30

    Bon là on a clairement à faire à un agent d’influence. Ce qui distingue Philippe Fabry d’un véritable historien l’idéologie qui l’anime. D’ailleurs il suffit d’aller voir son groupe Facebook La guerre de Poutine pour voir de quel degré de russophobie il est atteint.


  • 2 votes
    emphyrio (---.---.---.28) 3 décembre 2015 19:56

    Ce que l’on peut craindre avec la montée en puissance du Front National, largement alimentée par les errements des deux gouvernements successifs, c’est d’aboutir à une division irréversible des Français. Le Front National est un parti de division. Il base son discours sur le rejet et l’exclusion. Que celui-ci se montre menaçant pour les partis en place et ils sauront à nouveau mobiliser l’électorat contre eux, et nous refaire encore le coup du "Tous unis contre le FN". Pour ce motif, en laissant de côté leur enfumage récurrent sur l’UE et leur logique de conflit relative à la sortie, le Front National n’est pas un choix politique raisonnable.

Les thèmes de l'auteur






Palmarès