Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

joelim

joelim


Si la lune tourne autour de la Terre la Terre tourne aussi autour de la lune. Chaque planétoïde ayant sa trajectoire affectée par l’autre c’’est juste une question de degré et de façon de voir.
Sinon ne l’ébruitez pas, il se peut que dans le détail seules les relations entre les choses soient réelles. O_o

Tableau de bord

  • Premier article le 01/10/2010
  • Modérateur depuis le 25/09/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 1917 117
1 mois 2 23 15
5 jours 0 3 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 45 39 6
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires



  • 2 votes
    joelim joelim (---.---.---.104) 2 juillet 17:51

    "Le référendum de dimanche ne porte pas sur la place de notre pays dans l’euro, c’est un acquis et personne ne peut en douter", a ajouté Alexis Tsipras


    Finalement Asselineau avait raison (encore une fois). Tsipras qui considère que c’est un avantage pour la Grèce d’être dans l’euro c’est proprement effrayant.

    Au final la Grèce risque fort de sortir de l’euro – plus exactement d’être jeté dehors – sans aucune préparation de son gouvernement. Le bluff de Tsipras est transparent, il est pitoyable qu’il pense pouvoir faire plier Merkel en clamant « j’y suis j’y reste ». smiley

    Autre possibilité : il plie. Vu ce qu’il dit présentement c’est la seule voie qui s’offre à lui. Ce qui fera de Syriza un nouveau Pasok...

  • 4 votes
    joelim joelim (---.---.---.104) 29 juin 18:56

    On constate que Hollande et Merkel ne sont pas au service de leur pays, après il faudrait comprendre pourquoi. J’opte pour le cerveau lavé par la propagande américaine, mais la façon exacte de devenir à tel point zombie reste encore un mystère pour moi. Peut-être la connerie congénitale ? Et le singe devînt con comme dirait Cavanna (excellents bouquins d’ailleurs). Ou alors c’est le gêne de la traitrise, qui a forcément perduré dans notre génome (puisque ça paye, sélection naturelle oblige), il suffit alors que le système politique sélectionne "correctement" ces gens là. Je ne vois pas d’autre explication.

    Ecouter les 13 documentaires L’autre avant-guerre (1871-1914) (http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477314-l-autre-avant-guerre-1871-1914-.html) de Guillemin aide à comprendre ce qu’il se passe (ailleurs c’est cool Radio Ici et Maintenant les diffuse tard le soir). 

    En gros les milieux d’affaires fin XVIIIe se sont fait des burnes en or avec la colonisation où les Etats payaient toute la logistique qui leur était nécessaire. Maintenant que la colonisation n’est plus que néo-colonisation (beaucoup de sous mais moins qu’avant) ils se sont rabattus sur les dettes d’Etat : ils corrompent un dirigeant (ex. au hasard : un grec smiley ) puis ils mettent quasi en esclavage le pays correspondant. Enfin c’est le plan. smiley 


  • 5 votes
    joelim joelim (---.---.---.104) 29 juin 18:42

    Oh là là il s’adresse à l’intellect et à la sensibilité des américains. Je suis pas sûr que ça va le faire... Ceci dit il a raison d’essayer.


    Il est difficile de parvenir à un accord avec des gens qui chuchotent même dans leur propre maison de peur d’être entendus par les Américains. 

    Mais euh qu’est-ce qu’il est caustique ce monsieur Poutine. smiley Mais c’est bien il met le doigt où ça fait mal. Cela dit certes à Minsk Hollande et Merkel en abandonnant leur suite voulaient s’affranchir des grandes oreilles US sur le délicat sujet de l’Ukraine, mais pour le reste (politique économique, stratégie, etc.) tout le monde voit qu’ils s’en FOUTENT d’être écoutés et cela s’explique logiquement : chien servile n’aime rien plus que lécher les mains de son maître.


  • 16 votes
    joelim joelim (---.---.---.104) 28 juin 20:02

    Lavrov qui pouffe en évoquant l’espionnage des présidents français...


    Cette courte vidéo est un exemple de la façon quasi-révolutionnaire dont la Russie empoigne la problématique de la communication. La transparence est un mode de communication qui favorise l’empathie. S’en rendre compte doit faire trépigner de rage les amis dirigeants américains, qui ont raté le coche il y a bien longtemps et qui sont devenus INCAPABLES de produire un discours non manipulatoire et même simplement un discours cohérent. Ce que font les russes (et les novorusses d’ailleurs) doit les sidérer : quel culot ont-ils de communiquer honnêtement sans chercher à manipuler l’interlocuteur ! smiley 

  • 6 votes
    joelim joelim (---.---.---.104) 28 juin 13:42

    Non je pense que Tsipras est très malin et aussi très droit. Sa logique est imparable. Ce que demande l’UE dépasse largement le mandat que lui ont donné ses électeurs. Même si le référendum n’a pas lieu (perso pas de problème pour lire l’article de les-crises qui reprend celui de Sapir sur son blog) il préservera sa légitimité de continuer le combat pour sortir la Grèce du piège tendu, y compris si les choses se dégradent vraiment, finir par s’appuyer sur les BRICS. 

    Selon moi Tsipras n’est pas un eurolâtre, c’est un pragmatique qui a compris qu’il fallait avant tout montrer aux grecs que leur europhilie est un sentiment qui s’appuie sur une réalité fantasmée. Je pense qu’il va gagner haut la main la bataille en face des crânes d’œuf qui passent leur temps à parler de fin de jeu, de règle du jeu, etc., bref qui jouent comme des enfants à l’instar d’un Néron. Des fous je dis.






Palmarès