Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Serge ULESKI

Serge ULESKI

Aujourd’hui, si nous ne sommes sûrs de rien ni de personne, c’est que nous sommes infiniment plus nombreux qu’hier à chercher à savoir ; et plus nous serons nombreux à trouver et moins les évidences auxquelles il nous a si longtemps été demandé d’adhérer s’imposeront à notre esprit.
Ainsi va la recherche ! Vers un savoir de plus en plus complexe mais sans surprise car, ce savoir doublé d’une compréhension dévastatrice nous renverra fatalement à ce que nous sommes aussi - d’aucuns ajouteront -, et surtout : à cette nature en trompe l’oeil, dissimulatrice, accapareuse et rétentrice qu’est la nôtre.
Porteuse de tous les dangers, cette recherche expansionniste toujours plus performante et exigeante : le danger de nous laisser sans évidences et sans certitudes.
Du grain à moudre pour la réflexion et l'écriture... ce danger !
Nul doute !

Tableau de bord

  • Premier article le 29/01/2013
  • Modérateur depuis le 13/04/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 40 130 852
1 mois 1 0 32
5 jours 1 0 32
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 2 octobre 2016 12:49

     

     Piètre politicien, incapable de gagner une élection pour le parti travailliste israélien à une époque où ce parti avait encore quelque chose à dire sur la politique coloniale d’Israël - cet Etat sans scrupules face aux faibles -, Shimon Peres aura été celui qui a enterré la résistance palestinienne pour le plus grand profit et bonheur des colons israéliens et le plus grand malheur des Palestiniens, ce petit peuple aujourd’hui vaincu ; en effet, depuis les Accords d’Oslo (1993) dont Peres est à l’origine, le nombre de colons en Cisjordanie a été multiplié par dix - 50 000 en 1987 ; 440 000 en 2003
     , et le nombre de morts palestiniens aussi durant la même période.

     

     Décédé de Peres à l’âge de 93 ans...

    C’est sûr, les meilleurs partent très tôt, toujours trop tôt ! On ne le rappellera jamais assez tout en le déplorant.

    Les autres, salauds et imbéciles confondus, n’en finissent pas de vivre… centenaires ou presque, et quand ils se couchent, d’autres se lèvent dans la même foulée…

    Une calamité, une vraie malédiction sur notre humanité cette longévité obscène.

    Quant à Leïla Shahid, de la jet society palestinienne - tailleur Chanel et bijoux Cartier.....


  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 août 2016 19:12

     Marwan Muhammad par ci,

     
     Marwan Muhammad par là...
     
      La vraie défaite à propos du burkini c’est que les femmes concernées par ce vêtement aient accepté que ce soit un homme, musulman de surcroît, qui soit manifestement le seul autorisé à "défendre" cette tenue... car, nombeux sont ceux qui n’acceptent, à juste titre, aucune parole d’homme à propos des femmes et a fortiori quand il s’agit de leur tenue vestimentaire.
     
    Aussi, dans le contexte de la société française, force est de s’interroger : comment un homme puisse se respecter si peu au point de penser qu’il est moralement, culturellement et intellectuellement autorisé à s’exprimer sur ce sujet sans qu’aucune femme ne vienne exiger d’être entendue ? Faut-il vraiment que la femme musulmane ait totalement rendu les armes, au mieux... baissé les bras face à ce qui fait d’elle un être autonome, capable de prise de décision qui ne doit rien à personne, et en dernier lieu à un homme, fût-il son mari, pour accepter un tel déni ?
     
    C’est là qu’est le véritable scandale d’une défaite consommée en ce qui concerne l’absence de parole de femme musulmane en France ; de plus, les médias sont certainement complices autant par paresse que par lâcheté en sur-exposant plus que de raison la figure de Marwan Muhammad sans faire l’effort d’aller chercher une parole féminine.
     
    Quand au CCIF (ainsi que le CFCM) que l’on peut soutenir sur le fond, celui de la lutte contre l’islamophobie, quand son porte-parole sera une femme, nous serons sans doute plus nombreux, nous qui sommes des non-musulmans de bonne foi et de bonne volonté, à accorder à ce collectif toute l’attention qu’il pourrait mériter.
     
      En attendant, on ne peut que conseiller vivement à tout un chacun de suspendre son jugement et son soutien à ce collectif sans parole de femme.


  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 août 2016 17:19

    La vraie défaite à propos du burkini c’est que les femmes concernées par ce vêtement aient accepté que ce soit un homme, musulman de surcroît, qui soit seul autorisé, manifestement, à "défendre" cette tenue ; pour ma part, je n’accepte aucune parole d’homme à propos des femmes et a fortiori à propos de leur tenue vestimentaire ; aussi, dans le contexte de la société française, comment un homme puisse se respecter si peu au point de penser qu’il est moralement, culturellement et intellectuellement autorisé à s’exprimer sur ce sujet ; il faut vraiment que la femme musulmane ait totalement rendu les armes, au mieux... baissé les bras face à ce qui fait d’elle un être autonome, capable de prise de décision qui ne doit rien à personne, et en dernier lieu à un homme, fût-il son mari, pour accepter un tel état de fait ; c’est là qu’est le véritable scandale d’une défaite consommée en ce qui concerne la diffusion d’une parole de femme musulmane en France ; de plus, les médias sont certainement complices autant par paresse que par lâcheté en sur-exposant plus que de raison la figure de Marwan Muhammad sans faire l’effort d’aller chercher une parole de femme, ; quand à l’CCIF que l’on peut soutenir sur le fond, celui de la lutte contre l’islamophobie, quand son porte-parole sera une femme, nous serons sans doute plus nombreux, nous qui sommes des non-musulmans de bonne foi et de bonne volonté, à accorder à ce collectif toute l’attention qu’il pourrait mériter ; en attendant, pour ma part, je suspends mon jugement et mon soutien.


  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 18 août 2016 12:06

    L’intervention de ce Monsieur n’est pas sans intérêt même s’ils sont nombreux aujourd’hui à pouvoir nous communiquer toutes ces informations.

    L’implication de Elpelboin dans le public et le privé brouille un peu, sinon beaucoup, son message, avec pour conséquences la panne conceptuelle et autre panne : l’absence de force de proposition dans la partie "questions du public" quand il lui est naïvement demandé : "Que pouvons-nous faire ?"

    Sur le plan politique, penser que Obama est noir relève d’une naïveté confondante ; de plus, ce Monsieur devrait savoir que l’on ne juge pas les gens sur la couleur de leur peau mais sur leurs actes.

    Trois têtes de turc prévisibles émergeront durant son intervention : le Hamas, Assad fils et Kadhafi.

    De plus, parler de "révolution arabe" en 2014 c’est vraiment passer à côté de l’essentiel.

    Le pompon, c’est cette formule à propos du non-renouvellement de l’offre politique et le choix entre la peste PS-LR et le choléra FN qui est le nôtre aujourd’hui : " ... c’est pas la classe politique qui est responsable, c’est nous !"

    Classique diagnostic d’une classe qui ignore tout de ce que vivent les classes populaires ; ce que c’est que d’appartenir à cette classe au quotidien : conditions de travail, conditions de transport, conditions d’existence et la capacité qui est la sienne en fin de journée, à développer une conscience autre que la recherche d’un peu de soulagement ; Elpelboin oublie de rappeler que le premier parti de France c’est l’abstention et non le FN, abstention massive dans les classes populaires et les membres déclassés d’une classe moyenne paupérisée.

    Cette remarque de Elpelboin, abstentionniste de surcroît de l’aveu de ce dernier qui ne participe plus aux élections - merci pour le FN car c’est bel et bien l’abstention seule qui peut porter au pouvoir ce parti -, c’est celle d’une bourgeoisie qui attend son heure car les Elpelboin de ce monde finissent toujours par mettre leur expertise à la disposition des Etats et des multinationales, ou bien, par vendre quelques centaines de milliers d’euros une de leur star-up.

    Après tout, l’idéal de réussite de ce Monsieur, n’est-il pas de couler des jours paisibles sur une plage de Copacabana ? Et quand on sait que rien d’important ne peut être accompli sans un renoncement à l’argent...


  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 5 août 2016 11:09


    Ré-écriture de l’introduction (sans les fautes !) :

    Parce qu’il n’est jamais trop tard pour comprendre que l’anti-fascisme est le pire produit du fascisme : dictature de la marchandise, réification et aliénation de l’être humain au nom du libéralisme ; tout comme l’anti-racisme est le pire produit du racisme : mise en concurrence du travailleur protégé européen avec une masse de travailleurs du monde entier privés de droits politiques et sociaux pour le plus grand bénéfice des multinationales du CAC 40 au nom d’un universalisme béat et sans jugeotte.

    A titre d’exemples :

    - En 1936, les Républicains espagnols liquideront les groupes radicaux qui revendiquaient la fin de l’Etat, l’abolition de l’argent et du salariat avant d’être liquidés à leur tour par les troupes de Franco.

     - Quant à l’action de SOS racisme, elle culminera avec la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle de 2002, un certain 21 avril.


    ______________



    Publication neutre en ce qui concerne le discours des trois intervenants. Le débat FA/AntiFa concerne en priorité .... les FA et les Anti-FA d’hier et d’aujourd’hui. Ceux qui s’y reconnaîtront pourront toujours continuer le débat ici ou ailleurs...

Tous les commentaires de cet auteur