Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éric Guéguen, du populisme

Éric Guéguen, du populisme

Comme promis, voici la 14e vidéo de la série Politeia  de notre ami Éric Guéguen consacrée au thème du populisme. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, Éric nous rappelle les définitions suivantes :

 

populisme : en politique, on qualifie de populisme le recours systématique aux intuitions spontanées ou primitives des individus . Autrement dit, c’est l’opinion publique qui tient lieu de gouvernail politique.

 

peuple : Au sens originel du terme, le peuple désigne l’ensemble des individus présents sur un même territoire et soumis à un mode de vie commun. Au sens contemporain, le peuple est devenu de nos jours l’ensemble des gouvernés par opposition aux gouvernants ou aux élites, ce qui est une définition intéressante mais qui s'éloigne du sens premier tel que l’entendaient notamment les Romains sous l’antiquité.

 

 

A partir de ces définitions, et pour aborder ce thème du populisme, Éric nous rappelle un point essentiel abordé dans une vidéo précédente concernant notre "régime hybride" actuel, faussement appelé "démocratie" et qui est en réalité un mélange "d’oligarchie" (= pouvoir attribué à un petit nombre d’individus) et "d’ochlocratie" (= pouvoir attribué à la foule, la masse).

 

Actuellement, la tartufferie de nos oligarques occidentaux devenant de plus en plus insupportables aux yeux des ’opinions publiques’, on assiste à un regain de plus en plus massif des ’populistes’ de tout poil qui s’appuient donc sur les intuitions primitives des masses afin de prospérer. L’exemple pris ici sur le cas 'Donald Trump’ aux États-Unis illustre parfaitement ce phénomène qui présente l’avantage de poser tous les sujets sur la table au nom d’une liberté d’expression la plus large possible mais qui, dans le même temps, présente aussi l’inconvénient de ne pas opérer de distinction entre les différents sujets et qui surtout ne s’adresse pas à la raison mais aux désirs du plus grand nombre.

 

D’où le fantasme encore non réalisé d’établir un jour une véritable démocratie, adulte, qui serait capable d’allier une véritable et totale liberté d’expression, avec l’intelligence du plus grand nombre. L’attente risque d’être encore longue, très très longue...

 

 

Tags : Politique Société Démocratie Citoyenneté Oligarchie



Réagissez à l'article

19 réactions à cet article


  • 1 vote
    La mouche du coche La mouche du coche 31 mars 19:57

    Comme tous ceux qui essayent de monter péniblement dans la hiérarchie, M. Gueguen pense qu’il faut manifester un mépris haineux du peuple (dont il est issu) pour plaire à ses futurs maîtres. S’il savait ... smiley


  • 10 votes
    Éric Guéguen Éric Guéguen 31 mars 20:35

    @La mouche du coche
     
    Je pense que s’il n’y avait que des gens comme vous dans le "peuple" dont vous fantasmez (et que vous seriez bien incapable de définir au passage), je veux dire à comprendre systématiquement tout de travers, je crois en effet que je me laisserais volontiers aller à un certain mépris (pas haineux, désappointé).
    Et comme j’en fais partie de ce peuple, comme vous le dites, j’ajouterais : "nos maîtres peuvent dormir sur leurs deux oreilles".


  • 1 vote
    el photon (---.---.93.124) 2 avril 19:11

    @Éric Guéguen
    non toi tu fais partie de ton salon ou de ta bibliothèque (c’est selon). Peut tu s’il te plait, le Spartacus du peuple faire plus court quand tu te filme devant ta caméra. Tu allumes le bousin, tu fais coucou, une phrase et puis ciao.


  • 15 votes
    jeanpiètre jeanpiètre 31 mars 15:35

    Je n’aurai jamais cru que M. Eric Guéguen allait remplacer au pied levé les vignettes humoristiques de jean Robin aussi vite.

    On sent que le format est encore en rodage, ça manque de punch line , comme "le monde et marxiste" ou "Jean Robin, journaliste".
    Un petit effort, Eric , vous y êtes presque, et là à vous la chronique chez TV libertés.

    • 7 votes
      Éric Guéguen Éric Guéguen 31 mars 17:52

      @jeanpiètre
       
      Je m’en remets à votre magistère : il se dit que pour lever les jambons, vous êtes le roi. Et pour ne plus me "robiniser", j’ai décidé d’arrêter. Souffrez seulement le numéro #15, pour bientôt, car il est déjà dans les tuyaux.
       
      À bientôt. Sur TV-Libertés.


    • vote
      simplesanstete 31 mars 18:06

      Les médias sont morts puisque le cinéma est partout, cette fameuse mauvaise foi des sociétés anonymes, très réelles , elles et très avancées à l’ouest. Sa réflexion c’est l’image et l’écran comme les sociétés du même nom. Trump comme son nom l’indique, joker, fait de la surenchère, le rideau est bientôt tiré, les petits jésus crucifiés salariés sont légions et atterrés.

      CQFD

      • vote
        simplesanstete 31 mars 18:13

        Les deniers ébats d’un aspirant sauveur de gôche juif CQQ vu par Zemmour

        http://www.pauljorion.com/blog/2016/03/31/le-figaro-apocalypse-now-par-eric-zemmour-le-31-mars-2016/


      • 2 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 1er avril 13:53

        Un olifant ça TRUMP énormément, je pense qu’il est utile de rappeler ce proverbe tiré de la GESTE de Roland, cela me semblait primordial à apporter au débat.


        • 1 vote
          ged252 2 avril 19:07

          Si tu t’intéresse à l’ingiénierie sociale

          Va voir ce que j’ai raconté ici sur la folie, pseudo jo dalton  :

           http://www.resistance2017.net/2016/03/hollande-ou-le-gasteropode-bienheureux/


          • 3 votes
            el photon (---.---.93.124) 2 avril 19:09
            y a personne qui peut éteindre guegen car ses prises de parole, de son salon, devant une caméra font plus rire qu’autre chose. Dis eric, tu crois vraiment que les gens t’écoutent et que tu es indispensable ? Tu n’es même pas l’un de ces faux prophètes que l’époque fait pousser comme l’herbe après la pluie. Personne t’écoute et de toute manière, les beaux parleurs sont légions. Ceux qui veulent que cela change, attendent un catalyseur qui lancerait l’action et pas des blablateurs de droite ou de gauche qui jouent les messies de salon, espérant prendre un petit billet, vendre un livre ou tout bonnement nourrir leur ego comme tu le fais. A ta manière, tu me fais penser à duguet, le scientifique fou pourfendeur de relativité restreinte ou générale. L’égal de friedman, Gamow, lemaitre et bozzo le clown.
            Ca vous dirait pas de créer une doublette. Toi en avant plan avec tes textes aussi courts qu’un discours de kaddafi à la belle époque et lui derrière, face à un tableau noir, écrivant des formules absconces en prenant une voix et une posture à la Villani (devenu barbu pour faire viril).

            • vote
              lemi lemi 3 avril 18:44

              @el photon

              Je trouve le genre de considération "prendre un billet" "nourrir leur ego" totalement néfaste dans une conversation, car, non seulement en l’occurrence, on n’en sait rien, mais surtout on s’en fout.

              Néfaste de mêler cette suspicion d’une propension hypothétique et sans aucune importance, à une remarque bien plus intéressante que vous faites à la fin, qui est bien plus importante et qui répond à la démarche de Guéguen qui s’adresse effectivement à nous, et nous propose une interprétation de la réalité.

              Malheureusement le caractère ironique (qui m’a fait bien rire, j’avoue) de cette deuxième partie de votre message, ne favorisera pas celui qui en est victime de la prendre au sérieux.

              Et c’est dommage, car le véritable mépris serait de ne rien répondre à quelqu’un qui nous présente un système d’interprétation égal à des centaines d’autres, et qui ne permet de découvrir aucun levier d’action.

              Je crois que c’est une marque de respect, et même une éthique, que de répondre (même si lui-même ne verra pas ou ne comprendra pas cette réponse), et de signifier que l’impression de cohérence de ce genre d’explication auto-suffisante, tautologique, ignorant pathétiquement son propre relativisme, empêche d’accéder à une analyse du monde social, ayant un minimum de scientificité.


            • 1 vote
              Heimskringla Heimskringla 2 avril 23:48
              Le peuple c’est un déterminisme.








              • 1 vote
                Heimskringla Heimskringla 2 avril 23:50

                @Heimskringla

                Déterminisme régional.


              • 1 vote
                ged252 3 avril 09:31

                Bon ça intéresse personne ce que je raconte ?

                Et La Loi du coeur vous en pensez quoi ?

                Ca entre aussi dans l’ingénièrie sociale et c’est une des composantes de la folie.

                Lacan la voie dans les brigands de schiller, mais je ne la vois pas, je ne l’y saisis pas là ; mais je la vois très bien chez les femmes, de façon naturelle, expliquée ici :

                http://laloiducoeur.hautetfort.com/


                • vote
                  lemi lemi 3 avril 18:58

                  @ged252 :"ça intéresse personne ce que je raconte"

                  Lle seul intérêt d’un message qui propose un angle, une perspective, un but, différents de ceux qui étaient en train d’être discutés, est de démontrer que notre culture nous incite à l’autisme, au dialogue de sourds, à faire ce que les journalistes nous ont appris à faire : juxtaposer des considérations à d’autres considération, et à se foutre totalement du fait qu’il s’agit là d’un acte de violence envers les gens qui sont polarisés autrement.

                  Oui, ce n’est pas la réponse que vous attendiez, vous étiez polarisez autrement, et j’ai donc l’air de m’en foutre. Mais non, mon acte de violence est volontaire, il n’est pas fait pas inadvertance, je l’explique et le revendique.

                  Mais précisément, je ne "hijacke" pas, bien au contraire, je résiste à votre "hijakerie"


                • 1 vote
                  ged252 3 avril 09:32

                  Excusez-moi du hijacking, lol

                  Le texte de Lacan sur la causalité essentielle de la folie est ici, listez plus bas :

                  http://aejcpp.free.fr/lacan/1946-09-282.htm


                  • vote
                    ffi 4 avril 00:25

                    Il y a de ça.

                    Comme l’oligarchie, puisqu’elle vit en vase clôt, est fatalement vouée à se couper du sens commun, donc du peuple, le populisme vient comme un moyen de tenter de résoudre cette séparation, ceci par l’interposition d’un médiateur entre l’oligarchie et le peuple.

                    Le populisme est ainsi une forme de gouvernement fruit de la dégénérescence d’une oligarchie.

                    Si l’on reprend les catégories de Platon, qui fait de la démocratie le fruit de la dégénérescence de l’oligarchie, le populisme serait ainsi l’expression la plus aboutie de la démocratie, et sa dégénérescence serait la tyrannie.


                    • vote
                      Socarate 4 avril 17:45

                      Et les immigres et les sang papier et les mamadou fraichement debarque. Le peuple le peuple le peuple oui apres c est facil a dire mais concretement qu est ce il englobe le peuple.

                      J ai rien de particulirement contre votre nation et tripatouillage identitaires mais voila sachez que tous le monde ne les partage pas.

                      Un pouvoir autoritaire et respectueux de l ordre et de l ieharchie la oui vous serez plus cohrent avec vox buts finaux mais reel democratie populaire ne ferait qu aneantir la tradition. Vous devriez pensez a consulter.

                      

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON

Auteur de l'article

micnet

micnet
Voir ses articles







Palmarès