Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faucons rouges : chroniques d’émancipation populaire (Nov. 2016)

Faucons rouges : chroniques d’émancipation populaire (Nov. 2016)

Premières vidéos d'introduction et de promotion du livre qui doit sortir avant la fin de cette année.

Pour plus d'infos / pré-commande du Livre : fauconsrouges2016@gmail.com !

Pourquoi ce titre ?


 

Qu'est-ce qu'une philosophie de combat ?


 

Tous prolétaires aujourd'hui ? Revenir sur les couches et classes moyennes....

 

Condamner ou faire revivre l'idée de progrès ?


 

Revenir sur les questions de propriétée privée et lucrative.

 

Tags : Philosophie



Réagissez à l'article

37 réactions à cet article


  • 3 votes
    yoananda yoananda 19 octobre 12:28

    mékeskidi ???


    • 2 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 12:38

      @yoananda
      Il dit que ceux qui se rêvent dans la classe moyenne et se croient destinés à prendre part un jour à la grande fête capitaliste, sur le pont de l’abondance où la croisière s’amuse, sont en réalité coincés pour toujours dans les soutes du prolétariat. 


    • 2 votes
      Zatara Zatara 19 octobre 12:39

      @yoananda
      il dit : peut être pas, mais peut être bien, en tous cas, on ne peut pas en être sûr même si c’est évident.... mais j’ai pas compris le sujet après 10 minutes


    • vote
      Carmela (---.---.234.26) 19 octobre 13:10

      @Zatara

      Idem sur les minutes...

      J’ai rien capté guère de c’ qu’il a pondu smiley

      C’est pas faute d’avoir cherché un traducteur chez : http://www.oiseaux.net/search.cgi?q=faucon smiley

      Le message des colibris me parait plus productif mais ce soir si j’ai un peu de temps, je tenterai d’écouter la vidéo au complet pour mieux cerner l’oiseau.


    • vote
      Carmela (---.---.234.26) 19 octobre 13:16

      @Qaspard Delanuit

      C’est son seul constat ? Il propose quoi comme rêvo ?

      Des fois ou votre réponse pourrait me faire gagner du temps... smiley

      Merci !


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 13:20

      @Carmela

      Je n’en sais rien, j’ai seulement écouté une minute et compris ce que je décris. 


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 19 octobre 14:04

      Moi, j’ai écouté la dernière vidéo où il est question de la distinction entre propriété d’usage et propriété lucrative, je n’ai rien appris car je suis déjà sensibilisé à cette question mais j’imagine que cela peut être intéressant pour ceux qui ne connaissent pas cette distinction très importante pour penser le droit de propriété. 

      Être propriétaire de sa paire de chaussettes, ce n’est pas la même chose qu’être propriétaire d’action d’une entreprise car cela implique la détention d’un pouvoir en son sein dont va dépendre le sort des salariés, ca paraît être une banalité dit comme ça mais il faut avoir discuté avec des libéraux pour se rendre compte qu’ils refusent cette distinction qui paraît pourtant évidente. 
      Idem sur le fait que la propriété serait "naturelle". Bref, il parle de tout ça... 


    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 14:09

      @maQiavel
      "la distinction entre propriété d’usage et propriété lucrative"

      Distinction essentielle s’il en est, en effet !


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 14:12

      Loic devrait sans doute travailler l’énonciation, car il mange un peu ses mots et fait des phrases trop longues. Mais cela se corrige facilement en s’y appliquant. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 14:30

      @Qaspard Delanuit

      En matière de communication, il y’a beaucoup à améliorer et la qualité de ses vidéos ne l’aident pas. Il ne devrait pas être aussi éloigné de la caméra non plus, il donne l’impression  d’être trop loin de ses spectateurs. Il devrait surtout prendre son temps pour exprimer ses idées là il va trop vite, d’où les problèmes de diction. Mais tout ça se travaille en effet, et certaines choses s’acquièrent avec de l’expérience , il prendra certainement de l’épaisseur. 


    • 1 vote
      yoananda yoananda 19 octobre 14:48

      @Qaspard Delanuit
      "Il dit que ceux qui se rêvent dans la classe moyenne et se croient destinés à prendre part un jour à la grande fête capitaliste, sur le pont de l’abondance où la croisière s’amuse, sont en réalité coincés pour toujours dans les soutes du prolétariat. "

      heu ...

      Oui, j’ai écouté comme toi ce que sa bouche prononce.

      Mais qu’est-ce qu’il dit ?

      comme si tout le monde ne rêvait qu’à ça ... moi par exemple, je m’en contrefou ... mais d’une force ...

      Je veux pas devenir un "capitaliste", c’est que des emmerdes. Moi ce qui m’intéresse c’est la connaissance (pas le savoir). Et beaucoup de gens sont très satisfait de leur sort.

      Et je me contre fous que certains soient ultra-riche, comme la plupart des gens (sauf en France ou il est d’usage d’en faire un caca nerveux).

      Ce qui me dérange en revanche c’est qu’on décide pour moi. Et ça, les inégalités de pouvoir, c’est une autre question ... connexe, certes, mais qui n’est pas traitée du coup.

      Ses vidéos, on dirait un pseudo marxisme juvénile mal digéré qui part de pré-supposés non partagés.

      Pareil pour les autres vidéos, un peu de fil à couper le beurre, mélangé avec un peu d’eau chaude et quelques contre-sens...

      Encore un qui se prends pour les 99%, non ?


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 14:58

      @yoananda

      -Et je me contre fous que certains soient ultra-riche, comme la plupart des gens (sauf en France ou il est d’usage d’en faire un caca nerveux). Ce qui me dérange en revanche c’est qu’on décide pour moi. Et ça, les inégalités de pouvoir, c’est une autre question ... connexe, certes, mais qui n’est pas traitée du coup.

       

      ------> Le truc, c’est que les deux sont liés. Les inégalités économiques se répercutent forcément sur les inégalités politiques.

      Un régime politique dans lequel les inégalités économiques sont grandes ne peut pas être le même que celui ou les inégalités économiques le sont moins, c’est connu depuis l’antiquité.

      La question des inégalités économiques est fondamentalement politique et le peuple Français le sait, c’est encré dans son inconscient collectif, d’où les cacas nerveux sur les ultra -riches. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 14:59

      "ancré" pardon , mon clavier choisi les mots à ma place ...


    • vote
      yoananda yoananda 19 octobre 15:02

      @maQiavel
      c’est lié, comme je l’ai dit, mais ce n’est pas la même chose non plus et bizarrement, on ne parle presque jamais des inégalités de pouvoir, mais seulement de compte en banque (pour simplifier).

      Ou alors, j’ai un train de retard (ce qui est possible) et il faut m’expliquer qu’il y a quasi-bijection entre les 2 (ce qui n’est pas le cas à mon sens, mais ... je peux me tromper).

      De toute manière, si on va dans cette discussion, il faut remettre en question la notion d’héritage qui est probablement le plus grand moteur des inégalités sur terre.

      Et la bon courage smiley


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 19 octobre 15:12

      @yoananda

      Je ne vois pas pourquoi il faudrait forcément remettre en question la notion d’héritage ( dont la légitimité peut se discuter évidemment mais je ne vois pas le lien ).

      Il n’est même pas question à mon sens de supprimer la notion d’inégalité économique, très peu de personnes demandent cela à part quelques marxisants extrémistes qui en sont restés aux années 30.

      Il est surtout question de réduire les inégalités économiques (et non de les faire disparaître, ça n’a pas de sens). Ce n’est quand mémé pas à cause de l’héritage que les inégalités se sont accrus ces dernières années non ?

      Le plus grand moteur de creusement des inégalités de nos jours, c’est le pouvoir actionnarial qui s’est considérablement renforcé ces dernières décennies et non le fait qu’untel hérite de la maison de ses parents ou que tel autre hérite de la voiture de son grand père. smiley


    • vote
      yoananda yoananda 19 octobre 15:23

      @maQiavel
      "Ce n’est quand mémé pas à cause de l’héritage que les inégalités se sont accrus ces dernières années non ? "

      Je pense que si justement, puisque c’est l’ensemble du patrimoine qu’on hérite pas seulement la voiture de pépé et que par le jeu des mariages et des naissances ça permet d’accumuler, probablement plus que tout autre mécanisme (pour ceux qui ont compris comment jouer avec).

      Je n’ai pas d’étude pour le démontrer, mais les pouvoir actionnarial découle de ce problème d’héritage qui permet d’accumuler des fortunes suffisantes pour avoir un effet de levier conséquent sur le domaine financier (entre autre).

      Mais comme ta réaction le démontre indirectement, ça touche un truc "biologique" en nous ... d’où le "bon courage".


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 15:42

      @yoananda

      On parle bien des « ultra –riches » comme tu dis, n’est ce pas ? Càd d’une petite minorité d’individus qui ne représente même pas 1 % de la population.

      Comment diable tu peux attribuer l’existence de cette minorité à un droit d’héritage dont bénéficie l’ensemble de la population ? A un moment donné, il faut être logique : nous en bénéficions tous de ce droit mais une infime minorité est ultra-riche, ce n’est donc pas ce droit qui est la cause de l’ultra-richesse. Les ultra-riches héritent comme tout le monde, le problème du creusement des inégalités économiques n’est donc pas là.

      Le problème est ailleurs : par quels mécanismes peut -on accumuler tant de capital ? Pourquoi les institutions laissent faire cela ? Voilà les questions et ça n’a rien à voir avec le droit d’héritage dont va jouir Popaul qui attend patiemment que mémère décède pour enfin bénéficier de son patrimoine estimé à 300 000 euro. smiley


    • vote
      yoananda yoananda 19 octobre 15:47

      @maQiavel
      ha ben la, c’est pourtant assez évident ... pour quelqu’un qui a background scientifique comme toi ... c’est de la systémique de base, du Pareto ... faut vraiment que je t’explique ça ? (je veux bien le faire si tu connais pas, mais je pensais que tu serais déjà sensibilisé)


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 15:53

      @yoananda
      Bien sur que je suis sensibilisé à celà , je pose ces questions de façon rhétorique. 

      C’est juste pour montrer que le droit d’héritage n’a rien à voir là dedans , le problème du creusement des inégalités est ailleurs , non pas dans la transmission des patrimoines quels qu’ils soient mais dans le processus d’accumulation du capital. 


    • vote
      yoananda yoananda 19 octobre 16:05

      @maQiavel
      mais le droit d’héritage est l’un des processus d’accumulation du capital. De mon point de vue, l’un des tout premiers.

      C’est quoi les autres ? En dehors de la création d’entreprise "à succès" (qui reste exceptionnel).


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 16:10

      @maQiavel
      "Ce n’est quand mémé pas à cause de l’héritage"


      Ce n’est pas beau de spéculer comme ça sur la mort de sa mémé au point d’en faire des lapsus !  (Elle est riche, votre grand-mère ?)  smiley


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 16:12

      @yoananda
      "mais le droit d’héritage est l’un des processus d’accumulation du capital. De mon point de vue, l’un des tout premiers."


      C’est évident ! C’est comme si à chaque partie de belote on gardait tous les atouts de toutes les parties précédentes. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 16:26

      @yoananda

      -mais le droit d’héritage est l’un des processus d’accumulation du capital. De mon point de vue, l’un des tout premiers.

      ------> Non, l’héritage est la transmission du capital, pas son accumulation. Transmettre un capital ne creuse pas d’inégalité. Sa croissance si.

      Je ne dis pas qu’il faut abolir la croissance de tout capital, je reprécise qu’on parle ici d’un cas spécifique, celui des ultra-riches comme tu les appelles. Le fait que le descendant d’un ultra-riche hérite d’un énorme patrimoine n’est pas le problème, le problème, ce que ses ascendants aient pu acquérir cet énorme patrimoine.

      Donc la question de la réduction des inégalités peut être traitée indépendamment de celle du droit d’héritage. C’est tout ce que je dis. 

      Par exemple , fixer des limites aux salaires , aux dividendes et aux patrimoines réglerait en partie le problème du creusement des inégalités , on aurait même pas besoin d’aller tripatouiller le droit d’héritage. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 16:33

      @Qaspard Delanuit

      -Elle est riche, votre grand-mère ?

      ------>  Elle l’était et elle m’a transmit la plus grande richesse qu’il soit : des valeurs !

      Rhooooo, je fais dans les lieux communs moralistes de pacotille maintenant … smiley


    • vote
      yoananda yoananda 19 octobre 16:40

      @maQiavel

      heu ... ben quand tu transmet, celui qui reçoit par définition accumule d’un coup.

      je comprends ce que tu dis, mais l’héritage permet l’accumulation sur des centaines d’années ...

      sans l’héritage, tu verrais que les limites des salaires ne seraient plus un problème parce qu’en une vie, tu ne peux accumuler des centaines de milliards smiley

      Ou alors si tu y parviens c’est que tu as créé beaucoup de valeur, comme Larry Page par exemple, ou Mark ou Bill (indépendamment de ce qu’on peut penser de leur entreprise) mais la, c’est un autre problème que celui des salaires. C’est le coeur de l’innovation, la poule aux oeuf d’ors. Si tu veux tuer ça ... tu risque d’avoir des problèmes. Il y en a qui ont essayés ... smiley


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 16:49

      @maQiavel
      "Elle l’était et elle m’a transmit la plus grande richesse qu’il soit : des valeurs !"


      Vous vous entraînez pour une élection ?  smiley


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 16:51

      @maQiavel
      "Non, l’héritage est la transmission du capital, pas son accumulation. Transmettre un capital ne creuse pas d’inégalité."

       

      Au bout de 3, 5, 10 générations, si ! Il y a bien accumulation. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 17:04

      @yoananda

      -heu ... ben quand tu transmet, celui qui reçoit par définition accumule d’un coup.

      ------> Mais je parle de processus d’accumulation, pas d’accumuler en un coup comme tu dis.

      -je comprends ce que tu dis, mais l’héritage permet l’accumulation sur des centaines d’années ... 

      ------> Pas forcément, ça se perd aussi. Tout le monde hérite alors qu’il n’y a qu’une infime minorité d’ultra- riche. Si l’héritage suffisait, tout le monde serait ultra- riche. Et tous les ultra-riches ne le sont pas pour avoir hérité d’un patrimoine qui se transmet depuis des centaines d’années. Donc le problème est ailleurs.

      -sans l’héritage, tu verrais que les limites des salaires ne seraient plus un problème parce qu’en une vie, tu ne peux accumuler des centaines de milliards

      ------> Et pourtant il existe des tas de milliardaires qui le sont devenus en une vie, c’est d’ailleurs le cas de la plupart.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_milliardaires_du_monde_en_2016

      mais la, c’est un autre problème que celui des salaires. C’est le coeur de l’innovation, la poule aux oeuf d’ors. Si tu veux tuer ça ... tu risque d’avoir des problèmes. Il y en a qui ont essayés ...

      ------> Non, les gros salaires sont aussi un problème. Mais effectivement, ce n’est pas le plus grand, derrière il y’a les dividendes et le pouvoir actionnarial.

      Bien évidemment que vouloir fixer des limites aux dividendes, c’est avoir des problèmes puisque le pouvoir politique de ces ultra-riches est considérable, c’est bien ça le problème que pose les inégalités économiques gigantesques …



    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 17:06

      Surtout dans un système où l’on fait de l’argent avec de l’argent. Et où l’enfant de l’enfant de l’enfant de celui qui n’avait pas d’argent doit (s’il veut survivre) travailler pour enrichir l’enfant de l’enfant de l’enfant de celui qui possédait la terre et l’outil de production. 


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 17:14

      @maQiavel
      "Et pourtant il existe des tas de milliardaires qui le sont devenus en une vie, c’est d’ailleurs le cas de la plupart."


      C’est un phénomène nouveau (et intéressant). On le pouvait auparavant mais par des actes guerriers le plus souvent (piller un pays voisin). Les riches familles italiennes de commerçants-banquiers se sot forgées sur la durée. Voir aussi comment les Rothschild ont été si méticuleux avec cette notion d’héritage, allant jusqu’à se marier entre eux pour ne rien faire sortir de la famille. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 17:19

      @Qaspard Delanuit

      -Au bout de 3, 5, 10 générations, si ! Il y a bien accumulation. 

      Il faut le rentabiliser sinon il n’y a pas accumulation par définition.

      De toute façon la question n’est pas là, le problème du creusement des inégalités économiques peut se résoudre indépendamment de la question du droit d’héritage en fixant des limites :

      -Aux dividendes

      -Aux salaires

      -Aux patrimoines économiques

      S’il est impossible d’acquérir un patrimoine au-delà d’une certaine valeur, personne ne pourra en hériter puisque ce patrimoine n’existera pas. Le droit d’héritage n’a donc rien à voir dans cette affaire, on ne va pas priver des familles de l’héritage du patrimoine de leur parent sous prétexte que les ultra-riches héritent aussi. Le problème que posent les inégalités économiques est celui de la constitution d’un énorme patrimoine économico-financier et non le principe de transmission d’un patrimoine …

      On peut toujours discuter de la légitimité du droit d’héritage mais on ne peut pas le réfuter en prenant pour argument le fait que les ultra-riches héritent …


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 17:25

      @Qaspard Delanuit

      -Surtout dans un système où l’on fait de l’argent avec de l’argent. Et où l’enfant de l’enfant de l’enfant de celui qui n’avait pas d’argent doit (s’il veut survivre) travailler pour enrichir l’enfant de l’enfant de l’enfant de celui qui possédait la terre et l’outil de production. 

      ------> Je suis d’accord mais le problème que ça pose , c’est bien celui de faire de l’argent avec de l’argent sans aucune limite , pas la notion de transmission de l’argent , de la terre ou de l’outil de production.

      -C’est un phénomène nouveau (et intéressant). 

      ------>Ce qui est nouveau aussi, c’est que les inégalités économiques n’ont jamais été aussi énormes. C’est évidemment lié , les processus d’accumulation du capital n’ont jamais été aussi efficient qu’aujourd’hui , ce qui est logique compte tenu du fait de la mondialisation et des innovations technologiques ...



    • 1 vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 17:42

      @maQiavel

      Rudolf Steiner avait proposé un système où la séparation entre la propriété d’usage et la propriété du moyen de production était si nette qu’elle ne permettait pas d’hériter d’autre chose que des biens personnels de ses parents (pas de leur usine). C’est par exemple ce qui se passe avec les fondations (qui n’appartiennent pas à quelqu’un en particulier). 


    • vote
      maQiavel maQiavel 19 octobre 17:59

      @Qaspard Delanuit
      Et que deviennent les actions que les parents possédaient dans leur usine ?


    • vote
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 13:03

      @maQiavel
      "Et que deviennent les actions que les parents possédaient dans leur usine ?"

      Personne ne peut posséder "d’actions" dans ce système. L’usine n’appartient pas non plus à l’Etat. L’usine appartient à la coopérative économique dont la fonction est de produire des biens et non de faire des bénéfices. Les bénéfices éventuels sont réinvestis et ne peuvent jamais passer du côté de la richesse personnelle de ceux qui posséderaient les moyens de production... puisqu’ils n’existent pas ici. Cependant les ouvriers, cadres et ingénieurs de cette usine-coopérative peuvent s’enrichir... par leur travail. 


    • vote
      maQiavel maQiavel 20 octobre 18:33

      @Qaspard Delanuit
      Ah oui d’accord, c’est donc un système sans pouvoir actionnarial. En effet, c’est la configuration idéale. 

      C’est un système qui exigerait une reconfiguration totale de notre mode de fonctionnement économique qui est actuellement forgé par et pour le pouvoir actionnarial. Mais ce ne sera possible à construire que si le système actuel se casse la gueule et avec force. 

      J’ai appris que le général De Gaulle souhaitait construire un système de participation des salariés au sein des grandes entreprises mais ca n’a pas du tout plu au pouvoir actionnarial et Mai 68 est arrivé dans la foulée. smiley

      Ce pouvoir s’est considérablement renforcé depuis cette époque, c’est pour dire que réformer cela ne serait pas une partie de plaisir. Il vaudrait mieux y aller par petit pas en commençant par exemple à limiter les dividendes. 


    • vote
      yoananda yoananda 20 octobre 23:40

      @maQiavel
      "par exemple à limiter les dividendes. "

      Impossible à l’échelon national (sous peine de voir les capitaux, et donc l’innovation et les boulots fuir).

      Encore plus impossible à l’échelle international (entre les mains des capitalistes justement).

    

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loiic16


Voir ses articles







Palmarès