Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il n’y a décidément pas de droite en France : le "débat" sur les (...)

Il n’y a décidément pas de droite en France : le "débat" sur les armes

Même après des attentats aussi terribles que ceux de Paris il y a quelques semaines, le débat sur les armes n’est pas prêt de s’ouvrir dans un pays comme le nôtre qui a interdit aux honnêtes citoyens de se défendre et de défendre leur famille contre la barbarie, qu’elle soit gouvernementale, islamique ou autre.

 

Une semaine seulement avant les attentats, TV libertés, un média réputé de droite, avait choisi de consacrer un débat sur les armes, ce qui est suffisamment rare pour être félicité car ce débat est tabou en France. Mais avec le recul les prises de position des intervenants apparaissent surréalistes (à partir de 13'30'' de la vidéo suivante).

 

 

L'invité, Dominique Jamet, est un dinosaure du système, une des personnalités les plus invitées à la télévision française, et ce depuis plus de 30 ans.On comprend mieux que ce néo-marxiste, actuellement candidat de Debout la République, soit pour l’interdiction des armes pour les honnêtes gens, c’est le projet socialiste et DLR est socialiste.

 

C’est également peu surprenant de la part de Maître Nicolas Gardères, le gauchiste de service, fidèle à lui-même et toujours du côté des barbares, contre le peuple. Après tout, les gens sont trop cons (pour savoir se servir d’armes à feu), ça aussi c’est l’idéologie socialiste. On se demande d’ailleurs pourquoi Me Gardères est pour la liberté d’expression totale pour tous, car si les gens sont trop cons pour utiliser une arme, ils sont aussi trop cons pour parler librement, non ?

 

Mais c’est déjà plus surprenant de la part des autres intervenants, qui se réclament d’une droite dure, que ce soit Caroline Parmentier, de Présent, Béatrice Bourges, du Printemps français, Philippe Randa des éditions Dualpha ou encore Charlotte d’Ornellas de Boulevard Voltaire.

 

Ils sont en effet pour le droit du port d’armes pour des « citoyens professionnels », expression qui n’a aucun sens, à savoir des vigiles, des policiers qui ne sont pas en service, etc. C’est l’idée reprise par Robert Ménard (trotskyste historique) et sa milice, pardon, sa garde bitterroise (1). En fait, ils nous expliquent eux aussi que le bon peuple est trop bête pour pouvoir défendre sa famille lui-même. Et ils arrivent encore à nous faire croire qu’ils seraient en désaccord avec les gauchistes sur ce point. Pourquoi dès lors accorder le droit de vote pour tous, il faut être logique et cohérent, si le peuple est con, il faut lui interdire de voter !

 

La droite n’existe décidément pas en France. Rappelons qu’aux Etats-Unis, en Israël ou en Suisse, trois sociétés démocratiques parmi les plus exemplaires au monde, sont pour le port d’armes pour tous, sous certaines conditions selon les pays (notamment être majeur, avoir un casier judiciaire vierge et passer des examens, ce qui est tout à fait normal). En effet c'est un droit important donc il faut un minimum de garde-fous, comme pour le permis de conduire ou le droit de vote, cela va sans dire.

 

 

A noter qu'aux Etats-Unis, l'exemple systématiquement mis en avant par les marxistes qui justifient l'interdiction du port d'armes, les tueries par armes à feu n'ont lieu quasiment que dans les lieux où les armes sont interdites, précisément, comme les campus universitaires. Ce qui est un argument en faveur du port d'armes pour tous et partout, et non contre.

 

Après les attentats de Paris, et avant bien d’autres tueries de ce genre qui ne manqueront pas d’arriver dans notre cher et beau pays, il faudrait que les gens se réveillent un peu, sinon il sera de plus en plus difficile de les distinguer du bétail qu’on envoie à l’abattoir.

 

Ici en Polynésie française le gouvernement de la métropole est encore très nocif, puisqu’il vient d’imposer à cette terre de courageux combattants de rendre les armes, c’est le cas de le dire, sous peine de prison. Cela s’est passé peu avant que j’arrive ici, début 2015, la loi métropolitaine a été transposée (comme on dit) en Polynésie, et les Polynésiens ont rendu en masse leurs armes qui leur permettaient de défendre leur vie et celle de leurs proches. Triste.

 

« Le décret n° 2015-130 du 5 février 2015 prévoit que l'acquisition et la détention de matériels, d'armes, d'éléments d'arme et munitions par des particuliers sont réglementées. Selon la catégorie de l'arme, les détenteurs doivent engager une procédure de demande d'autorisation, ou une déclaration, ou une demande d'enregistrement. » (2)

 

Ce débat sur les armes est biaisé par les bons sentiments de gauche, qui cachent les dures réalités. Ce n’est pas la cuillère qui fait grossir l’obèse, mais c’est l’obèse qui utilise abusivement sa cuillère et qui en grossit. Personne ne pense à limiter l'utilisation des cuillers pour lutter contre l'obésité ! Cette simple logique semble passer à l’as dès qu’il s’agit des armes, l'argument sur le nombre de morts à cause des armes balayant tout sur son passage, surtout les faits et le bon sens.

 

En suivant la même logique, il conviendrait de supprimer le permis de conduire pour tous, car les voitures font des milliers de morts chaque année, et des dizaines de milliers de blessés !

 

Une arme sert d’abord et avant tout à se sentir en sécurité, ensuite à dissuader un éventuel assaillant, et enfin à sauver sa vie (et même la vie d'autrui) plutôt que de se faire tuer, violer, torturer etc.

 

Les terroristes en action ne peuvent être arrêtés dans leur tuerie que par des gens armés qui se trouvent sur place en même temps qu’eux, et qui constituent leurs premières cibles. Le temps que la police ou l’armée arrive sur les lieux du carnage, celui-ci est déjà terminé, et les victimes ne peuvent plus être sauvées, comme on a pu le constater au Bataclan. Les victimes du Bataclan sont à mettre au compteur morbide des tenants de l'interdiction du port d'armes pour tous.

 

Ceux qui veulent faire croire que les gens sont si cons qu’ils ne peuvent pas avoir une arme devraient aller jusqu’au bout de leur logique et tuer tout le monde, car vivre tue, c’est démontré, c’est très risqué, mieux vaut en finir tout de suite. Les mêmes qui sont contre le port d’armes pour tous sont d’ailleurs le plus souvent pour le droit sans limite à l’avortement, car ils aiment la mort plus que la vie.

 

Ceux qui voudraient savoir si ce point de vue est chrétien pourront se rapporter à l’excellent article de Gilbert Lillo que nous avons publié il y a quelques jours (3).

 

Quand la droite libérale-conservatrice (donc chrétienne) disparaît d’un pays, la gauche marxiste et/ou l’islam la remplacent, et plongent le pays dans le chaos et l’anomie, toute l’histoire le démontre. A chacun de choisir.

 

-----

(1) http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/01/robert-menard-garde-biterroise_n_8687570.html

(2) http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/Vos-demarches/Acquisition-et-detention-d-armes/Reglementation-relative-aux-armes-applicable-en-Polynesie-francaise

(3) http://www.enquete-debat.fr/archives/non-violence-et-christianisme-65548/

Tags : France Etats-Unis Société Terrorisme Attentats de Paris



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article


  • 14 votes
    medialter medialter 5 décembre 2015 13:05

    Robinou, qui s’étonne qu’on désarme la Polynésie, n’a visiblement toujours pas pigé qu’on vient d’entrer dans une phase dictatoriale, et que la ripoublique va poursuivre son renforcement de la législation des armes, qui était déjà drastique. Même aux US, la NRA n’y survivra pas, le temps lui est compté.
    *
    Tu parles d’un débat sur une législation bidon et folklorique, au moment où n’importe qui peut se procurer une Kalash avec ses muns calibre OTAN 7,65 au black (automatique, et non en semi comme dans les clubs de tir) pour 2000€ à Marseille, où l’on interdit un gadget comme le 6.35 tout en autorisant à n’importe qui les armes à billes d’acier de calibre 44/45 à charge propulsive - qui feraient un trou dans le crâne où on pourrait y passer le doigt, où le petit calibre 22 est interdit d’utilisation mais autorisé à la vente aux chasseurs, et, en parlant de chasseurs, où on laisse des poivrots à 2 mains gauches oeuvrer dans nos forêts avec des monstres qui crachent 5000 joules (armes où un bon tireur peut faire sauter une tôle de coca à 300m), où ils provoquent des centaines d’accidents par an dont de nombreux mortels. Qu’ils se butent entre eux en incompétents notoires, c’est plutôt une bonne chose, mais quand même avec un gilet jaune on chie dans son froc à aller aux champis le dimanche, c’est une autre affaire.
    *
    Il faudrait déjà commencer par enlever ce débat sérieux des mains des législateurs, pour qui ce domaine restera éternellement aussi imbitable que la mécanique quantique, mais comme c’est devenu encore plus hors de question qu’avant, vu les évènements, je pense que l’affaire est pliée.


    • 6 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 5 décembre 2015 14:54

      Un homme libre est armé


    • 7 votes
      Zatara Zatara 5 décembre 2015 22:40

      @La mouche du coche
      quelle genre ton homme libre ? con ou avec un peu de cervelle ?


    • 11 votes
      ZardoZ ZardoZ 5 décembre 2015 13:12

      Bah les armes , rien que dans mon bled, dans toutes les bicoques, c’est un minimum d’une dizaine de calibres. Les rebeux peuvent toujours venir, ça va être la fête à neuneu.


      • 8 votes
        cathy cathy 5 décembre 2015 14:36

        En Yougoslavie avant le conflit, ils ont désarmés la population. Ensuite ils se sont fait tirer comme des lapins.


        • 6 votes
          Sara Sarah 5 décembre 2015 18:12

          Tous les génocides ont été précédés d’un désarmement de la population à exterminer.

           

          Deux exemples :

           

          - l’Allemagne nazie : dès leur prise de pouvoir début 1933.

          Après ils ont déporté ou exécuté des gens par millions sans rencontrer la moindre résistance.

          - le Rwanda 1992 : désarmement total.

          Après ils ont massacré les Tutsisà coup de gourdins et de machettes sans le moindre risque (1 millions en 6 semaines).


           

          En France, cela pourrait bien venir sous un prétexte quelconque (un fait divers monté en épingle comme ils savent très bien le faire).


          • 2 votes
            lupus lupus 5 décembre 2015 22:02

            les débats sur les armes, faux débat .
            Jean tu devrais parler Duqu . Beau défi et sujet passionnant
             


            • 3 votes
              ZardoZ ZardoZ 6 décembre 2015 08:37

              @Ted Lupus, du cul ??


            • vote
              lupus lupus 6 décembre 2015 13:40

              @ZardoZ
              oui Duqu 

              certains se servent duqu pour arriver à leur fins.


            • 6 votes
              Guit’z 5 décembre 2015 22:50

              J’ai longtemps été hostile au port d’armes pour tous, et quoique je compte sans doute parmi ceux que Jean Robin appelle les Marxistes (ça doit le rassurer sur son compte), j’y suis favorable sans réserve à présent. D’ailleurs je viens de quitter l’affreux camp de rééducation bobo qu’est devenu la ville de Paris, pour m’établir dans un trou paumé des splendides Côtes-d’Armor ; où tout le monde a son fusil de chasse, usage non-exclusif...

              Il est évident que le Pouvoir profitera de l’état d’urgence pour désarmer des Français déjà sidérés par ce montage de plus en plus hollywoodien qu’on appelle l’actu - et qui n’est évidemment que l’ultime parade du Capital en voie d’implosion, à coups d’ingénierie sociale et de terreur fabriquée. Pas plus qu’on ne comprend ledit terrorisme autrement que comme dérivatif à la crise, sur fond de géopolitique, notamment énergétique, hyper-tendue, on ne peut comprendre l’insécurité autrement que comme une aubaine de moins en moins providentielle et de plus en plus artificielle de la part de l’Oligarchie, et pas que française (excepté Nabe, qui peine à apercevoir la patte folle de la CIA et même de l’UR bien évidemment, derrière Daesh et son comique EI).

              Et de toutes façons, n’étaient ces temps pourris, j’admets que certains arguments libéraux m’ont convaincu sur ce point. Comme l’a dit Samuel Colt : "Dieu a fait les hommes grands ou petits (et violents ou paisibles, ndla), je les ai rendu égaux."

              Si l’insécurité a eu tendance à régresser drastiquement, disons, entre1850 et 1981, depuis la fin de la guerre en Yougoslavie - pilotée par les USA - en revanche, la France surabonde à présent d’armes de guerre accessibles à tous ceux qui se donnent la peine de les payer : un vrai self-service ! Comme en plus je soupçonne l’Atlantisme d’intentions très malignes à notre endroit, et de menées particulièrement tordues dans nos banlieues chaudes, je me dis que, quelle que soit l’opinion que chacun puisse défendre en temps de paix sur ce chapitre ô combien délicat, la situation objective présente est celle d’une guerre - des djihadistes et, à travers l’Occident qui les arme, de nos propres États vendus au Capital qui nous la met profonde à tous, contre tous les peuples.

              Cela dit sans minimiser le danger que représente la modernité dans son ensemble, cocktail délirant dans lequel, j’en ai peur et quelque manipulée en dernière instance qu’ait été et que soit toujours davantage la situation présente, les armes et la violence doivent jouer un rôle exponentiellement croissant...

              Alors aux armes citoyens - et paix aux âmes vertueuses !

               smiley

              PS : Israël, une démocratie exemplaire... euh, question de point de vue !


              • 1 vote
                Guit’z 5 décembre 2015 22:52

                la patte folle de la CIA et même de l’UE

                bien sûr, et pas de : l’UR

                 smiley


                • 2 votes
                  sls0 sls0 6 décembre 2015 01:18

                  Pour les crimes de masse US je cherche des corrélations en ce moment. Dans les états assez libre coté armes, il n’y a pas plus ou moins de de crimes de masse, plutôt qu’aligner des chiffres, j’ai fait une carte en vitesse, en bleu c’est les états à ports d’arme et les points rouge sont les crimes de masses de 2015, rien de bien flagrant.

                  1) Le taux le plus bas d’homicides en France c’était dans les années 60 ou beaucoup avait une 22LR ou un fusil chez soi, des beaufs racistes et froussards il y en avait moins aussi. Pour la France la possession d’arme est neutre, un peu comme la Suisse, des armes il y en a et ça pose pas de problème, aux USA ils ont 50 fois plus de chance de ce faire tuer par une arme à feu qu’en France.

                  2) En France j’avais des armes avec une licence de tir. Si un voleur serait venu chez moi, il ne risquait pas de se prendre une balle les armes étant démontées, à la limite une flèche avec une masse à la place de la pointe. (70 livres ça fait du dégât si l’on veut)
                  Je dois être parmi les premiers européens à avoir été initié à la Nouvelle Technique de Combat.

                  3) Maintenant je réside dans un pays où pour avoir une arme c’est une prise de sang et une taxe annuelle c’est tout. En ville des vigiles ont en voit tout les 500m avec un fusil à pompe.
                  Je n’ai pas d’arme chez moi, il y a même un capitaine qui a voulu me donner un 9mm avec le port d’arme qui va bien j’ai refusé.
                  Chez moi ce n’est pas 50 fois plus de chance de se faire tuer par une arme à feu, c’est 179 fois. Il y a 23 fois plus d’homicides par habitant.
                  Les agressions à mains armées assez courantes si l’on ait armé c’est 1 chance sur 4 d’y passer, si l’on est pas armé c’est 1 chance sur 23.
                  Descendre un voleur dans le jardin ne pose pas trop de problème surtout s’il est pauvre et noir.

                  Le paragraphe 1, ça veut dire qu’en France les armes n’ont jamais été un problème, les lois sur les armes c’est à partir du moment où le bien-être du citoyen n’était plus la préoccupation des politiques ce qui peut amener à une révolte, il vaut mieux prendre les devant.

                  Le paragraphe 2, malgré mes connaissances, je ne comptais pas trop jouer les cowboys alors qu’une alarme bien pensée est plus que suffisante.
                  Souvent les gens qui veulent avoir une arme chez eux ou sur soi c’est soit pour combler un manque dans le slip ou c’est des froussards et la peur fait faire des conneries.

                  Le paragraphe 3, un exemple où les gens peuvent se défendre comme souhaité dans l’article. C’est un pays macho, l’alcool et les armes ne font pas bon ménage.

                  Pour résumer :
                  Que les français aient des armes chez eux si on se base sur le passé ça ne devrait pas poser de problèmes, quoi que la conduite de nos dirigeants risque de poser des problèmes de démocratie. (Aux armes citoyens, pas de bol c’est dans l’hymne national)
                  Si les français veulent des armes pour ce défendre, ça risque de poser des problèmes, le beauf ce n’est pas une denrée rare.

                  Nota : tout les trois mois j’épluche les stats locales pour un institut de criminologie, j’ai une autre vision basée sur des chiffres, pas sur l’émotionnel.


                  • 4 votes
                    ZardoZ ZardoZ 6 décembre 2015 08:41

                    @salut Slso tu vis au Zimbabwe, pas possible autrement.


                  • vote
                    sls0 sls0 6 décembre 2015 18:59

                    @ZardoZ
                    Normalement c’est les chiffres qu’il faut regarder, le lieu de ma résidence importe peu.

                    C’est la République Dominicaine où 250.000 français par an vont en vacances ce n’est pas le Zimbabwe.

                    J’ai un profil ONG, la RD est bien placée pour rayonner dans les pays environnant.
                    Je ne me voyais pas passer ma retraite à parler prostate, immigration et délinquance au bistrot du coin. En plus j’ai pas mal bourlingué pour le boulot et ONG, je préfère des pays vivants, il sont plus turbulents mais les habitants sont moins mous et ils râlent moins sans agir.

                    Ici, 60% de homicides c’est des disputes et 25% de l’excessif policier donc il est facile de ne pas faire partie des statistiques.
                    Comme sous mon toit il y a des étudiantes qui ne ramènent pas des chiens perdus mais parfois des femmes battues, j’ai été confronté deux fois à de la violence armée.
                    Un rapsberry pour le programme et la gestion du problème, des cartouches de CO², des capteurs, des tuyaux, du fil et un mélange polystyrène/essence. En 2-3 minutes le problème est résolu, même armé, arrosé d’essence on ne bouge plus.
                    Les dominicains parlent beaucoup, le bouche à oreille fait le reste la nuit on approche pas trop de la maison, la journée c’est un vrai moulin, ça fait 3 ans que j’ai remplacé par de l’eau et un colorant hyper concentré et c’est très rare qu’il est en fonction défense, l’alarme suffit, à 1-2m près j’ai la position.

                    Les voleurs locaux ne sont pas futés, le dernier que j’ai chopé c’était pour le joint du détendeur de ma bouteille de gaz, 20 centimes d’euros, ils prennent vraiment des risques pour des conneries. Ca ne vaut pas de la chevrotine ou de l’essence. Le seul à qui j’ai voulu donner une leçon, il est repassé au dessus du mur du bout du jardin avec 6-7 hameçons triples pour la pêche en mer et une dizaine de mètres de fil de 0,5 en nylon.

                    Le suis bricoleur/farceur, je n’ai pas l’esprit vengeur, un des violents que j’avais chopé et attaché avec des colsons en attendant les flics, les femmes du quartier on commencé à le massacrer furieusement, j’ai dû le foutre dans mon garage pour le protéger d’éventuelles allumettes. Dans les stats dominicaines, il y a une case lynchage, c’est un peu dans les moeurs, la justice c’est pas le top non plus.


                  • 6 votes
                    Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 6 décembre 2015 11:07

                    Si vous attendez des débats pour vous armer, à vous demander si vous avez le droit ou pas, vous êtes mal et finirez comme des agneaux pour l’aïd.
                    Perso ça fait des années que je suis armé et les débats là dessus m’indiffèrent totalement car je n’ai pas eu besoin d’attendre avant de comprendre qui on désarme et qui on laisse faire, alors j’ai pris les devants et je vous conseille d’en faire autant tant que faire se peut de vous munir d’assez de munitions et d’armes pour soutenir un siège, au cas où, mais dépéchez vous car l’agenda mondialiste s’accélère et les conséquences des politiques passées s’empirent à vitesse grand V. Oubliez pas les bouchons pour les oreilles, parce qu’au début ça surprend les tympans et c’est pas comme dans les films...


                    • vote
                      Guit’z 6 décembre 2015 20:26

                      @Gaston Lagaffe

                      Vos contributions sont assez drôles je dis dire...


                    • 1 vote
                      foofighter 6 décembre 2015 14:37

                      Personnellement, je ne suis pas favorable à la prolifération des armes chez n’importe qui, mais merci à l’auteur de présenter le débat. A mon sens, la violence entraînera évidemment la violence, poussera à l’escalade, et je ne parle même pas des "accidents" qui peuvent survenir (y compris quand cela concerne des enfants qui tombent malencontreusement sur un tel engin de mort). Après, il faut relativiser la "menace" de ce qu’il s’est passé le 13 novembre. Le plus simple ? Eteindre la télé alienante. La route tue bien plus (les maladies aussi). Pourquoi ne pas, alors, vouloir imposer des mesures plus bien restrictives à l’encontre des gens reconnus comme assassins de la route ?
                      Enfin, quand l’auteur affirme : "Etats-Unis, en Israël ou en Suisse, trois sociétés démocratiques parmi les plus exemplaires au monde", je ne peux que m’empêcher de sourire. Je mettrai le cas de la Suisse à part pour ne parler que des 2 premiers cités. Exemplaire démocratiquement, j’ai déjà des doutes les concernant. Mais exemplaires tout court, mon Dieu !


                      • vote
                        Auxi 6 décembre 2015 14:39

                        Habituel festival de sophismes de Robinouille ; j’ai relevé celui-ci, un modèle du genre :


                        Ce n’est pas la cuillère qui fait grossir l’obèse, mais c’est l’obèse qui utilise abusivement sa cuillère et qui en grossit.

                        C’est évidemment infiniment plus compliqué, mais je ne me sens pas le courage d’expliquer quoi que ce soit à Robinouille, mètre-étalon de l’imbécillité illuminée. Mais là où on atteint une fois de plus un sommet, c’est quand le poujado-fasciste Ménard est qualifié de "trotskyste historique" ! Tu fais un concours avec Spartagugusse, ou vous avez seulement la même pathologie hallucinogène ? Délirant ! Merci pour ce moment de comique involontaire !
                        

                        Ajouter une réaction

                        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                        FAIRE UN DON







Palmarès