Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inquiétant : "Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte ?" ou l’épineuse (...)

Inquiétant : "Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte ?" ou l’épineuse problématique de la durabilité des supports numériques

 

Cette vidéo est un documentaire explorant la pérennité des supports de stockages imposés par l'informatique et la société du tout numérique qui va croissant d'année en année.

 

Synopsis :

Sombre menace sur le numérique : nos supports sont fragiles, nos données informatiques en danger. Ce documentaire explore les alternatives pour éviter à notre époque de perdre la mémoire.

 

De récentes recherches ont démontré que les CD et autres disques durs s'avéraient largement moins fiables pour la sauvegarde des informations que la pierre (dont la durée de vie est estimée à 10 000 ans), les parchemins (1 000 ans) ou la pellicule (100 ans). Plus fragile et instable, le matériel informatique fait courir à terme un danger pour nos données les plus essentielles. Par exemple, comment s’assurer que la localisation des déchets nucléaires sera toujours bien connue dans 500 ans ? En faisant le pari du tout-numérique, notre société s'est-elle trompée ? Le stockage infini de nos données et la sécurité de leur conservation, préceptes de base de notre croyance technologique, ont été surévalués par les fabricants. Aussi paradoxal que cela paraisse, notre monde numérique doit apprendre à créer de la mémoire.

 

La nouvelle vie de l'ADN
Plongeant avec la rigueur d'une investigation scientifique au cœur des systèmes informatiques (de la fabrication des CD à la multiplication des data centers à travers le monde), ce documentaire envoie un signal d'alerte et prend acte d'un changement de logique sociétale : il faut trouver de nouveaux supports. Le film recense certaines des plus singulières recherches des laboratoires : le quartz mais aussi… l'ADN sont pressentis. Faudra-t-il repasser au papier, qui somme toute a traversé les âges ? Une enquête salutaire sur des enjeux très contemporains.

 

Source : Programme TV.


Plus le temps passe, plus les disques CD-R, CD-RW, DVD-R, DVD-RW s'altèrent pour devenir illisibles.

 


 En 7 jours seulement...

 

Concernant les recherches pour stocker de l'information sous forme d'ADN, c'est de la folie pure... Les types sont tellement dans leur mental, fascinés par la technique d'encryptage et de relecture, qu'ils en oublient le but initial (stocker de l'information de manière sûre et pérenne sur de longues périodes) ou point de ne plus voir les conditions désastreuses nécessaires pour que l'information survive dans un brin d'ADN :

  • L'ADN doit être conservé au froid et au sec pour empêcher toute réaction chimique.
  • L'ADN doit être protégé de la lumière.

 

L'ADN étant une substance chimique très délicate, il est facilement altérable et destructible. C'est donc une aberration de vouloir l'utiliser comme support de stockage pour une longue durée.

 

Et il faut en plus 2 semaines à un laboratoire spécialisé pour décoder un simple brin... INUTILISABLE ! Bref, c'est de la merde de scientifiques inconscients totalement hypnotisés par leurs recherches.

 

En revanche, la solution du laboratoire japonais de Kyoto consistant à stocker de l'information par une impulsion LASER femtoseconde dans du cristal de quartz est très prometteuse : une durée de vie de 300 millions d'années à plusieurs milliard d'années !

 

Et la lamelle de quartz résiste à une température de 1000 degrés Celsius pendant 2 heures, et même à de l'acide, sans aucune perte de données... Voilà un joli support !

 

Un documentaire tout à fait passionnant, très inquiétant, et même un peu anxiogène, permettant de prendre conscience que l'Humanité va rapidement être confrontée à des problèmes très graves, et parfois insurmontables, que le tout numérique va générer.

 

Un petit must dans son genre.

 

À voir absolument !

 

 

Nota Bene :

  • En complément, voyez cet inquiétant article, "Tout numérique : et si la mémoire de nos vies s'effaçait ?", [ici].
  • Pour un meilleur confort auditif, j'ai rehaussé le son de cette vidéo de 7 dB.
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre "informati", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " ordinateur", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " mémoire", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " support", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " numérique", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " stockage", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " support", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " durabilité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " longévité", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Internet", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Cloud", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Facebook", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " Twitter", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " réseau" et "socia", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " problém", cliquez [ici].
  • Pour des vidéos ayant dans leur titre " inquiétant", cliquez [ici].
  • Pour toutes les vidéos de la catégorie "Médias, Multimédia, Informatique, et Réseaux", cliquez [ici].
Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8205.

 

 

Tags : Internet Informatique Prospective et futur Médias Science et techno Réseaux sociaux



Réagissez à l'article

27 réactions à cet article


  • 2 votes
    cathy cathy 16 décembre 2015 16:31

    Si on veut piquer vos livres, dites, non.


    • 1 vote
      sls0 sls0 16 décembre 2015 17:09

      Il n’y a jamais autant d’informations qui ont circulé, on se sait plus les stocker durablement.
      Dans 1000 ans, les archéologues s’en poseront des questions, il restera des graffitis peut être pas du meilleur goût sur des murs attestant un haut degré technologique mais sans écriture et sans mémoire.

      C’est un peu notre civilisation, une technologie et rien derrière, elle peut tomber dans l’oubli.


      • 2 votes
        théo 16 décembre 2015 18:17

        @sls0
        Qd l’information est rare, elle a de l’importance. Combien d evenements historiques sont biaisé par manque d’information (cf la "decouverte" de l Amerique pas les Viking ou la prehistoire) ?

        mais a quoi bon stocker les commentaire facebook ou agoravox ? a la noyer l information dans un ocean de données ?

        L’Homme a vraiment cette faculté non maitrisable de developper chaque outil ou invention utile jusqu’a lui faire perdre son sens....


      • vote
        ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2015 18:22

        Comme toutes les autres avant nous et pour certaines bien plus lointaine que 10 siècles. Bien plus lointaine...


      • vote
        samagora95 samagora95 16 décembre 2015 18:19

        Avec la mise en réseau des systèmes de stockage, se poser la question de la durabilité du support n’a plus aucune espèce d’importance, les données seront transportées de support en support à l’infinie.


        • 4 votes
          ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2015 18:25

          Attend un peu @samagora95, qu’une éjection coronale massive nous atteigne de plein fouet, et tu verras si tes données seront sauvegardées, même de support en support, ça reste du numérique.

          Ton support ça sera les pierres de ton jardin et ton graveur sera ton opinel .


        • vote
          vapulaflo 16 décembre 2015 19:04

          @ZardoZ

          C’est bien pour ça qu’on utilise aussi l’archivage optique... http://www.usine-digitale.fr/article/la-bataille-du-disque-optique-d-archivage-a-commence.N264525

          C’est aussi pour ça que les datacenters les plus critiques sont protegés sous des cages de faraday ! Redondants et distants de plusieurs centaines de km, ou milliers... 


        • vote
          vapulaflo 16 décembre 2015 19:12

          @samagora95

          vous parlez de duplications des données... mais pour dupliquer des données il faut le temps et la puissance nécessaire pour traiter l’information. Et je vous assure qu’on a pas la puissance necessaire ni les serveurs necessaire pour backuper - > et dupliquer toute la production monumentale de volumes de données échangées par l’humanité sur 1 seul jour.... 

          la déduplication des données a apporté de grandes possibilité pour la conservation de la mémoire collective, mais on es encore très loin des performances necessaires pour pouvoir tout conserver !


        • 3 votes
          ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2015 22:54

          Je viens de voir ton @vapulaflo, grosse rigolade quand même , toutes ces majors ne sont pas d’accord sur le standard à adopter.

          Ouais la cage de Faraday à ses limites, une méga éjection et tout les circuits crameront.

          Notre technologie sera balayée comme une feuille automnale.


        • 1 vote
          Marioupol Marioupol 17 décembre 2015 00:00

          @ZardoZ
          J’adore !!! smiley


        • vote
          Doume65 17 décembre 2015 14:51

          @vapulaflo
          « vous parlez de duplications des données... mais pour dupliquer des données il faut le temps et la puissance nécessaire pour traiter l’information »

          Absolument pas ! Traiter l’information et la copier sont deux choses différentes. Pour copier un texte, non seulement il n’est pas nécessaire d’en faire une analyse, mais on n’est même pas obligé de savoir lire.


        • vote
          pegase pegase 17 décembre 2015 18:50

          @vapulaflo

          Pour Star Wars, ils ont coupé court en utilisant carrément la bonne vieille pellicule argentique ...


          http://petapixel.com/2015/12/16/star-wars-the-force-awakens-was-shot-on-film-and-kodak-may-be-profitable-in-2016/


        • vote
          vapulaflo 16 décembre 2015 19:05

          quand on marque : Source : Programme TV.

          La on a tout dis, reste plus qu’a regarder qui a relayé l’info.... 


          • 1 vote
            tobor tobor 16 décembre 2015 22:31

            C’était clair dès le début que le cd durerait moins que le disque vinyle,
            la pub disait pourtant : "indestructible" "on peut mettre ses doigts dessus" ne craint pas les griffes" et c’était de l’entube !
            Même les cassettes dont on croyait qu’elle dureraient une dizaine d’années avant de devenir inécoutables, sont encore valides après 35 ans alors que les vieux cd’s ( 20 ans) présentent déjà des bugs et drops qui les rendent souvent insupportables !
            Combien de temps peut-on tabler sur la durée de vie d’une clef usb ? Je n’en ai jamais eu qui tienne plus de 3 ans.
            .
            Côté adresses mail, je vais en arriver à les noter sur papier, dans un répertoire ; le récent passage de ma boite e-mail (infomaniak) à sa nouvelle version html5 m’a sucré un gros paquet de contacts. Ils ont simplement disparu du carnet d’adresse !!!


            • vote
              ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2015 22:58

              @tobor, faut pas se frapper non plus, l’informatique on s’en sert depuis 20 ans et pour certains seulement que depuis quelques années, avant on notez tout sur cahier spiralé et si tu regardes tes affaires de classe d’il y a un demi siècle (A moins que tu sois un jeune mec) , elles seront un peu jauni mais tout à fait utilisable.


            • vote
              tobor tobor 17 décembre 2015 00:49

              c’est clair que mes cours d’il y a 35 ans sont encore aussi indéchiffrables qu’à l’époque


            • vote
              vapulaflo 17 décembre 2015 11:55

              @tobor

              On réalise encore aujourd’hui quasiment 100% de copies des sauvegarde sur des support magnétiques. comme nos anciennes cassettes audio.

              Mais nos LTO6 d’aujourd’hui ou T-10000 en format IBM permettent des débit de lecture/ecriture de 160 Mo/Sec et 2.5 To natif, ou 5 To compréssés ! 

              En général dans les organisations sérieuses, les dernieres sauvegarde sont conservé sur des support rapide, baie de disque, spool SSD, ce genre de chose, ensuite les données sont dupliquées sur des bandes magnétiques et les bandes magnétiques, externalisées puis mise en coffre fort ! 


            • vote
              Doume65 17 décembre 2015 15:00

              @tobor
              « la pub disait pourtant : "indestructible" "on peut mettre ses doigts dessus" ne craint pas les griffes" et c’était de l’entube ! »

              Et la pub avait entièrement raison !

              Tu confonds tout : les CD gravés, qui ont une durée de vie très limitée (encore qu’aucun de mes vieux CD ne m’aie encore lâché), et les CD pressés, ceux dont parlent la pub. Qui a remarqué qu’un CD de musique commercial, stocké normalement, a vieilli ? Personne de ma connaissance. Mes plus vieux CD ont trente ans et se portent comme des charmes. Je ne peux pas en dire autant de mes vinyles.

              Ton histoire de contacts perdus n’a rien à voir avec la durée de vie ni la fiabilité des supports de stockage.


            • 2 votes
              ZardoZ ZardoZ 16 décembre 2015 23:00

              Et puis au final on s’en tape un peu beaucoup, rien à foutre des clés USB quand on sera allongé six pieds sous terre dans une caisse en sapin et une tonne de tout venant par dessus entrain de faire une très longue sieste pour les siècles et les siècles.


              • 1 vote
                Marioupol Marioupol 17 décembre 2015 00:02

                @ZardoZ

                Et je parle pas de ceux qui se seront fait incinérés !! Ouarf !!


              • 2 votes
                tobor tobor 17 décembre 2015 00:59

                @ZardoZ

                Quand on a, par-exemple, "l’histoire de la musique qu’on aime" bien stockée dans une clef usb, on compte virtuellement y avoir accès de son vivant en espérant qu’on ne passe pas comme d’hab à un nouveau format incompatible.
                Il faut juste 2 clefs usb et vérifier de temps en temps que les infos y sont toujours. Tout les x-années, il faudra aller au magasin chopper une nouvelle clef, peu importe sa capacité colossale, et re-jongler avec l’exemplaire encore fonctionnel. Petit esclavagisme moderne.


              • 2 votes
                tobor tobor 17 décembre 2015 00:45

                Au fond, ce docu est bien nappé à la sauce transhumaniste,
                l’espèce de note d’espoir, pour conclure, telle qu’on va réussir à tout stocker de tout sur tout et pour toujours est d’une naïveté et d’une veule bien-pensance déconcertantes !
                .
                Comme si les photos de vacances, selphies et commentaires sympas comme pourris de mr et mme toulemonde demandaient à être accessibles au monde entier pour le prochain millénaire ! Cette ère individualiste à l’extrême publie tant de trace que le concept même de "trace" y perd toute valeur. Ces choses servent dans un cadre intime, comme auparavant l’album photo. Personne n’aura besoin de retracer nos vies et de s’en faire un film à sa sauce !
                Ce qui vaut la peine d’être gardé et mis à disposition pour l’éternité, c’est le panel complet des savoir et contre-savoir humains dont les différentes versions de l’histoire, de l’actu, des religions, la musique et les arts, des choses postées dans le but de transmettre et de faire perdurer.
                .
                Avec leur histoire d’adn, quelle blague ! il faudrait que l’ingénierie génétique devienne garante de nos données/fichiers personnels, ce secteur deviendrait indispensable (quelle blague !!!) et pour l’éternité !
                .
                Ce qu’ils sont entrain d’expérimenter à Venise sur base de leur data-papier à numériser, c’est l’aptitude au recoupement de données, mettant un terme à la "vie privée" par l’élaboration de personnages/vies-robots ou modélisations d’individus d’après leurs traces. Les algorithmes qui opèrent orientent les conclusions, de sorte que rien ne garanti une ressemblance avec la réalité, qui plus est, reste impossible à restituer pleinement ! Bref, ils se font le film d’un Big Brother rétroactif !
                .
                Notons aussi que dans le data-center, le "chercheur" avoue indirectement que "la copie n’est pas du vol" et que, dans son cas, il copie à l’insut des ayant-droits (vol ?) ces données mais, pour leur survie.
                La copie est l’antidote au vol comme à la destruction !

                 


                • vote
                  Scalpa Scalpa 17 décembre 2015 16:59

                  Un coup de bit de vie et ca repart.


                  • vote
                    Soi même 18 décembre 2015 12:35

                    Et bien ce n’est pas un drame.


                    • vote
                      Léo de Hurlevan 18 décembre 2015 18:11

                      Céline Dion condamnée à l’oubli... finalement, y aurait-il quelqu’un la-haut qui nous protège ?


                      • vote
                        AlbertGam AlbertGam 19 décembre 2015 00:42

                        Même le retour au papier ne garantirait pas le long terme. Parce que ni le papier ni les encres ne sont plus faits aujourd’hui pour durer des siècles, contrairement aux papiers historiques et encres historiques. Papiers et encres sont aujourd’hui conçus pour une excellente lisibilité et une excellente stabilité sur le court terme (quelques décennies)... mais pas sur le très long terme (en siècles ou en millénaires). Il serait possible de revenir aux encres naturelles bien sûr... mais se pose alors un autre problème majeur : les quantités de données à conserver (juridiques, scientifiques, etc.) sont devenues astronomiques et les ressources naturelles de la planète ne suffiraient plus. A l’heure actuelle le problème est insoluble. Seule une méthode utilisant un procédé géochimique (telle que celle à l’étude au laboratoire de Kyoto) pourrait éventuellement relever le défi. Mais ensuite se pose le problème de la fiabilité... du stockage lui-même et celle de l’entité à laquelle il serait confié.


                        • vote
                          theodore 20 décembre 2015 16:03

                          Le problème n’est peut etre pas tant le support que le lecteur et aussi la manière dont à été documenté le soft, en fait il faudrait aussi archiver le hard et les modes d’emplois

                          

                          Ajouter une réaction

                          Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                          Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                          FAIRE UN DON







Palmarès