Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La réputation d’un homme

La réputation d’un homme

Regardez bien cet homme

 

Afficher l'image d'origine

 

Il porte un costume, une cravate et une belle montre, on dirait un businessman, sûr de lui et dominateur.

 

A-t-il déjà ruiné sa réputation ? où les médias lui accorderont encore un quitus pour continuer ses pratiques de lobbying et d'intimidation ? 

 

Dans cette vidéo, en bonne compagnie, avec un monsieur qui enseigne aux enfants qu'écouter la musique est une monstruosité punie par Allah transformant les mélomanes en singes et en porcs.

 

 

Il s'évertue de donner les clés de compréhension de l'islamophobie et comment la combattre. Cet homme montre son côté charitable, magnanime quand il évoque les moyens pour atteindre son objectif, notamment quand il explique les procédés de harcèlement auprès de la mairie pour une question de licenciement. et sa satisfaction de voir un type se faire non seulement condamner pour islamophobie à de la prison, et surtout "de s'expliquer avec ses codétenus" (à partir de la 47ème minute). Il mesure bien ce qu'il dit avec jouissance bien assumée : la double peine du condamné, une légale et l'autre parallèle.

 

Il refait la même chose avec le restaurateur. Avec le soutien d'un ministre du gouvernement qui appelle à des sanctions avant que la justice n'établisse les faits et les officialise par un jugement (la question du "présumé innocent" a d'un coup disparu de son vocabulaire, les précautions d'usage en attendant de voir de quoi il en retourne sont oubliées). En dehors du cadre légal des peines prévues dans le code pénal, il use de son communautarisme islamique pour infliger une double peine. Du haut de son statut du directeur du ccif, il décrète une fatwa. Il appelle à :"ruiner la réputation de ce restaurant sur tous les espaces en ligne où il est listé".

 

C'était bien d'abolir la double peine pour se retrouver avec un type qui lance via internet la chasse à l'homme, une punition expéditve avant qu'il ait tout jugment au préalable. On mesure l'éthique de sa religion et de sa spiritualité. N'est pas Tariq Ramadan qui veut. Et on a bien raison d'être islamophobe.

https://www.7x7.press/users/1773

http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/30/cenacle-tremblay-restaurant-islamophobie-video-femmes-voilees_n_11776746.html

 

Tags : Islam Islamisme



Réagissez à l'article

191 réactions à cet article


  • 10 votes
    maQiavel maQiavel 2 septembre 11:43

    Comment cet article a-t-il pu passer ?   smiley

    Je n’ai aucune affection pour  Marwan Muhammad, et s’attaquer à lui pour ses positions politiques ou pour des propos qu’il aurait tenu est tout à fait normal mais là on passe à un autre niveau, celui de l’attaque personnelle.

    « Il porte un costume, une cravate et une belle montre, on dirait un businessman, sûr de lui et dominateur. »

    Ce site « citoyen » est devenu un véritable défouloir de frustrés.  smiley


    • 6 votes
      erQar erQar 2 septembre 11:53

      @maQiavel
      -

      Moi je trouve que c’est une représentation fidèle de la société française....enfin celle d’en haut qui martèle à celle d ’en bas (les desouches).


    • 21 votes
      Frida Frida 2 septembre 11:59

      alors on perd ses nerfs ?

      Elle est où la liberté d’expression ? de jour au lendemain on n’a plus le droit de faire une description subjective ?

      Quand il faut défendre Dieudonné (qui INCARNE LA LIBERTE laissez moi rire) les tartuffes ne tarissent pas de démagogie, ils se réveillent aujourd’hui pour s’indigner "d’une attaque personnelle" ;

      tartuffe un jour, tartuffe toujours.

      J’attends que l’on m’assigne en justice pour islamophobie et atteinte à la réputation d’un homme bien sous tous rapports.

      Monsieur Soros zut Marwan Muhammad n’a pas cherché à lutter contre un comportement répréhensible par la loi, il a cherché la mort civil d’un homme, une vengeance collective, en gros un lynchage en place publique. D’aucuns peuvent n’y voir rien à redire, cela en dit long sur leur tartufferie.


    • 5 votes
      erQar erQar 2 septembre 12:03

      A propos de marwan muhammad :

      http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/12/01/le-godf-refuse-marwan-mohammed-en-loge/
      -

      En fait ce qu’il faut comprendre dans l’esprit des dominants, c’est d’installer ce gars comme un défenseur des musulmans alors qu’en faite ce n’est qu’un pantin du système...Les dominants créer le problème et oriente le peuple vers une confrontation horizontale...en ayant bien sûr la main sur les Fdesouche et sur les pseudo musulmans.

      -

      Pour vous mettre la puce à l’oreille, il est étonnant de voir un musulman aussi médiatisé...cqfd

      -


    • 5 votes
      maQiavel maQiavel 2 septembre 12:13

      Perdre ses nerfs ? Liberté d’expression ? Défendre Dieudonné qui incarne la liberté ?Hein ??? smiley

      Je répète car je n’ai visiblement pas été compris : je me fiche que l’on s’attaque à Marwan Muhammad pour des idées ou ses actions, cela ne me pose pas de problème que l’on critique et s’attaque à l’islam non plus, mais les attaques personnelles c’est autre chose. 

      Je n’ai pas dit que je veux des sanctions juridiques pour des attaques personnelles (donc je ne vois pas ce que la liberté d’expression vient foutre là  smiley ) , je dis que des articles de cette nature ne devraient pas apparaitre à moins de chercher faire de ce site un défouloir de frustration en tout genre. Ai-je le droit de donner mon opinion ? Oui ? Alors je le fais, c’est tout. 


    • 2 votes
      erQar erQar 2 septembre 12:13

       voici un lien intéressant sur le CCIF :

      http://www.breizh-info.com/2016/08/16/48051/sorosleaks-milliers-de-fichiers-de-fondation-open-society-soros-devoiles

      Une enveloppe de 50 000 dollars a également été attribuée au CCIF (collectif contre l’islamophobie en France) pour le projet « combattre l’islamophobie politique ». Le projet est présenté comme suit : « Le projet a pour but de mobiliser les citoyens pour qu’ils aillent voter, avec des campagnes de porte à porte et l’organisation d’une journée nationale contre l’islamophobie. En plus, des campagnes sur les réseaux sociaux avec des clips vidéos et programmes radios seront menées (…) pour dénoncer les discours de haine islamophobe. Le but du projet est de faire baisser la grande abstention électorale au sein de la communauté musulmane, en faisant la promotion du vote et en accélérant les inscriptions sur les listes électorales avec l’aide des mosquées et des responsables de la communauté ».

      Ces dernières jours, le CCIF, dont le président Marwan Muhammad entretient des liens cordiaux avec Rachid Abou Houdeyfa, imam controversé de Brest, a engagé un recours en justice afin de faire annuler l’arrêté municipal pris par le maire de Cannes, interdisant l’accès aux plages aux femmes en Burkini (maillot de bain islamique).



    • 11 votes
      Frida Frida 2 septembre 12:21

      il faudrait que l’on me donne une définition de l’attaque personnelle. Une définition juridique, morale ou politique (ou même religieuse), peut-être qu’il y en a une que je ne connais, cela peut toujours m’instruire. Une définition, dis-je, pas le coupage de cheveux en quatre.

      ensuite, le monsieur en question, sur la photo, il porte bien un costume, une cravate et une belle montre, c’est une description objective, cette partie de la phrase n’est pas attaquable, même avec une bonne dose de mauvaise foi,

      quant au style du monsieur en question, et bien, c’est un style bien classique des traders carnassiers, comme je connais les tartuffes, je me suis censurée, je n’ai pas mis "il a un sourire carnassier", vous voyez, je fais des efforts du politiquement correct et je tenais à ce l’article sorte.

      tartuffe un jour tartuffe toujours


    • 1 vote
      erQar erQar 2 septembre 12:28

      Il y a certaine personne qui devrait attaquer le CCIF sous l’angle du financement et/ou de ses accointances...qui serait plus judicieux au lieu d’une attaque stricto religieux...mais quelque chose me dit que cela casserait la manipulation.


    • 13 votes
      Hieronymus Hieronymus 2 septembre 12:32

      @maQiavel
      vous jouez sur les mots, on va devoir ergoter sur des dizaines de posts sur la définition de ce qu’est une attaque personnelle

      Marouanne est une fripouille, cela se sent à vingt pas, et son accoutrement fait effectivement partie de sa mise en scène, en quête d’honorabilité

      vous êtes face à un type intelligent, rusé, mais en même temps foncièrement mauvais qui ne vous apportera que problèmes et désolation, il est sain de chercher à se défendre face à une menace, cela dit la réflexion de Frida sur sa tenue est relativement anodine, il y a bien d’autres griefs envers cet individu

       smiley


    • 3 votes
      maQiavel maQiavel 2 septembre 12:43

      Ergotez des dizaines de post si vous voulez, moi je ne discuterai pas d’évidence, j’ai dit ce que j’avais à dire donc je m’arrête là ...

      Je vous souhaite à tous un bon défoulement puisqu’il semblerait que pour certains, ce soit le but de ce site "citoyen" (encore heureux il reste encore quelques articles digne de ce nom).

       


    • 1 vote
      Zatara Zatara 2 septembre 12:47

      @erQar
      Il y a certaine personne qui devrait attaquer le CCIF sous l’angle du financement et/ou de ses accointances...qui serait plus judicieux au lieu d’une attaque stricto religieux

      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/burkini-le-scandale-d-une-defaite-70504#forum13078115



    • vote
      erQar erQar 2 septembre 12:54

      @Zatara
      -

      J’avais pas vu..merci


    • 1 vote
      Zatara Zatara 2 septembre 14:04

      @erQar
      CCIF sponso Soros....

      est ce qu’il s’agit bien de l’Imam de Brest, à droite, dans la vidéo ?

      la musique c’est Sheitan ? la pop ricaine, pourquoi pas, surement même...mais parler de la musique en générale comme ça.... oui, quel lumière, c’est aveuglant....

      http://www.letelegramme.fr/local/editions/BR/brest-pour-un-imam-la-musique-est-creature-du-diable-24-09-2015-10786846.php


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 14:15

      @maQiavel
      explique moi en quoi il s’agit d’un article procédant à l’attaque ad hominem de ce personnage ? Car n’étant pas fan de Frida, dans le style bête et méchant, il ne s’agit selon moi que d’une attaque politique...a t’on parlé de sa vie privé ?


    • 8 votes
      Piloun Piloun 2 septembre 14:29

      @maQiavel
      Hahahaha MaQiavel le dhimmi de service, excellent.


    • vote
      Zatara Zatara 2 septembre 14:29

      @maQiavel
      a part le titre qui est un peu ridicule....


    • 2 votes
      erQar erQar 2 septembre 14:33

      @Zatara
      -

      En effet c’est édifiant....je ne sais pas d’où vient ses sources, mais on a manifestement un chalgoumi bis smiley

      -

      Je le défi de trouver un verset qui affirme ce qu’il dit.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 14:42

      @Piloun

      Ha ha ha, le goy de service, excellent.

      On peut jouer à ce jeu là de lancer des anathèmes creux si tu veux, moi je suis partant, j’en ai en réserve. smiley

      @Zatara

      Une attaque politique qui part des fringues d’un mec pour en déduire son caractère sur de lui-même et dominateur ? Manquerait plus que mentionner sa calvitie ou pourquoi pas sa moustache pour déduire d’autres traits de caractères par exemple son atavisme patriarcal, pourquoi pas tant qu’on y est ? On n’a pas la même conception de l’attaque politique on va dire. 

      Sérieux, je vais m’arrêter là …


    • 3 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 14:58

      @maQiavel
      et tu t’arrête juste au délire de Frida dans ta critique. On en a rien à foutre de ses vêtement, il est propre sur lui et alors ? tu te focalises sur le délire de Frida là ou cette vidéo est édifiante sur le caractère offensif de ses analyses et préconisations politique, en s’appuyant sur le droit républicain pour imposer un droit islamique. Que tu attaques Frida sur la forme de son article, carrément, mais de là à bloquer tout analyse du discours de Muhammad. C’est une caution pour toi Frida ou quoi ?


    • 1 vote
      yoananda yoananda 2 septembre 15:00

      @maQiavel
      "Une attaque politique qui part des fringues d’un mec pour en déduire son caractère sur de lui-même et dominateur ?"

      C’est difficile à appréhender par un automate, mais pour un humain, c’est tout à fait compréhensible, et même une subjectivité acceptable, car, beaucoup savent lire les micro-émotions du visage, et les intentions affichées via les habits, les tournures de phrases etc...

      C’est une forme de "subjectivité objective", ou subjectivité objectivable devrais-je dire : on peut faire exprès de ne pas partager cette subjectivité (ou ne pas la voir), on peut faire exprès de ne pas voir les micro-émotions, et donc, faire exprès (ou la rater) de le réduire à de la pure subjectivité, alors que pourtant, pour beaucoup cette subjectivité, ou disons, cette objectivité non verbale, est partagée spontanément.


    • vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 15:05

      @Zatara

      Mais de quoi tu parles ? Analyser le discours de Muhammad, je l’ai fait dans d’autres articles en long et en large donc pourquoi ça me poserait problème ? De quelle caution tu parles ?

      Ce qui me pose problème ici dans cet article, c’est précisément le délire dont tu parles et c’est ce que j’ai voulu pointer :on en a rien à foutre de ses vêtements , ce qui compte ce sont ses actions et ses propos , point barre. 


    • 6 votes
      Frida Frida 2 septembre 15:10

      "Analyser le discours de Muhammad, je l’ai fait dans d’autres articles en long et en large"
      chiche ! on veut les liens, on veut les liens !


    • 1 vote
      Zatara Zatara 2 septembre 15:10

      @maQiavel
      ah bah désolé, je ne savais pas que tu avais déjà vu et analysé cette vidéo. Pour les vêtements, on est bien d’accord, rien de nouveau. Plus on cherchera à faire admettre un discours politique et plus il faudra adopter les codes de la "bien séance". Celui qui avait toutes les raisons de la faire, comme Martin Luther King, comme celui qui prêche un projet religieux sous couvert politique...


    • vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 15:10

      @yoananda
      Alors il ne faut pas se mettre à chialer quand les gauchistes attaquent MLP sur son physique ou sur ses fringues (cherche sur le net et tu trouveras) , on va dire que c’est une forme de subjectivité objective non verbale qui est partagée spontanément par mon derche sur la commode. 

      Non mais il va vraiment falloir que j’arrête ...   smiley


    • vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 15:17

      @Zatara

      je ne savais pas que tu avais déjà vu et analysé cette vidéo

      ------> J’ai analysé brièvement le discours de Muhammad en général , celui qu’il tient spécifiquement dans cette vidéo que j’ai effectivement déjà visionné n’est pas fondamentalement différent.


    • 1 vote
      Zatara Zatara 2 septembre 15:25

      @maQiavel

      J’ai analysé brièvement le discours de Muhammad en général

      dans quel article ? je suis preneur smiley


    • 2 votes
      yoananda yoananda 2 septembre 15:35

      @maQiavel
      "Alors il ne faut pas se mettre à chialer quand les gauchistes attaquent MLP sur son physique ou sur ses fringues"

      Bonne question : oui et non. 

      Oui, il y a une part de vrai dans les attaques des gauchistes. Les fringues ne sont jamais anodins et veulent dire quelque chose. Un politique en plus doit savoir s’habiller.

      Quand au "physique", ce n’est pas ce dont je parle. Je ne parle pas de beauté ou de timbre de la voie mais de micro-émotions, micro-expressions. C’est différent. Mais ça échappe aux automates.

      Ensuite, il se peut, mais la, ça devient subtil, je ne le reconnais, que ces micro-émotions traduisent une appartenance de groupe ou une non appartenance. Des sortes de signes de reconnaissances subtils si tu veux.

      Dans ce cas précis, on peut reprocher aux gauchistes d’être de l’autre bord ! lol ce qui n’est objectif que pour le camp des antigauchistes bien entendu.

      En gros, c’est un peu ce qui t’arrive : en refusant de voir les micro-expression de Marwan, pour ceux qui les voient, tu te places comme un "hors groupe", voire un opposant. Ce qui n’est pas ton cas car tu réagis en automate neutre, et non en opposant, d’ou la confusion ... et les débats sans fin, et les accusations qu’on te porte.

      C’est un peu compliqué je le reconnais.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 15:40

      @Zatara

      Va falloir que je le cherche et que je le retrouve.

      Mais je disais en gros que son discours et celui du CCIF était en miroir du discours que tient le CRIF et les réseaux communautaires juifs, l’inspiration est évidente, d’ailleurs le terme « islamophobie » qui ne veut rien dire est le pendant du terme « antisémitisme » qui n’a pas plus de signification.

      Je disais aussi que ces réseaux agissaient dans leurs intérêts, ce qui est tout à fait normal, et qu’il n’en tient aux Français de défendre les leurs, tout le reste tu le sais déjà, on en a souvent discuté …


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 15:41

      @erQar
      En effet c’est édifiant....je ne sais pas d’où vient ses sources, mais on a manifestement un chalgoumi bis

      justement... c’est d’une naïveté étrange. Je trouve cela bien commode de mettre le dit Imam de Brest à Côté de Muhammad, surtout quand le dit Imam salafiste est déjà plus ou moins tricard.... Quand on en est à se déguiser de la sorte pour faire avancer la cause extrémiste, je trouve cela plus qu’étrange de s’associer lors d’une conférence. A moins que, précisément, on cherche à pousser le clivage à son paroxysme avec les identitaires qui sont les premiers informés.... autrement dit, c’est une manière de créer de l’antagonisme en le faisant passer justement directement dans la pseudo case "Islamophobe". Comme le dit si bien le neuneu Bush fils, et c’est justement l’application directe : si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes contre nous (et donc Islamophobe). Au delà de cela, on détruit tout réflexion, toute nuance et on devient in-critiquable....


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 15:43

      @maQiavel

      Mais je disais en gros que son discours et celui du CCIF était en miroir du discours que tient le CRIF et les réseaux communautaires juifs, l’inspiration est évidente, d’ailleurs le terme « islamophobie » qui ne veut rien dire est le pendant du terme « antisémitisme » qui n’a pas plus de signification.

      je suis parfaitement d’accord avec ton analyse, en tout point il s’agit d’un copié collé. Sauf qu’ils sont dans une phase offensive très marqué...A ce titre, sans faire dans la parano, et en me mettant à leurs places, tout est utile pour faire monter la sauce autour de ce personnage....


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 15:45

      Je reprends  :

      autrement dit, c’est une manière de créer de l’antagonisme en le faisant passer justement directement dans la pseudo case "Islamophobe" et à ce petit jeu, il faut créer une force antagonique de toute pièce, peut importe les origines politiques et les raisons, il faut du buzz


    • 2 votes
      yoananda yoananda 2 septembre 15:48

      @maQiavel
      " le terme « islamophobie » qui ne veut rien dire"

      aucun mot ne veut rien dire dans l’absolu, ce sont juste des conventions.

      le mot "rouge" ne peut même pas être défini précisément à cause des nuances de rouge (définir une plage de fréquence par exemple serait arbitraire). Pourtant, dans la plupart des cas, tout le monde sait reconnaître du rouge quand il en voit. et le rouge-orange, ou le rouge-rose est marginal.

      pour un humain, le mot islamophobie se comprends très bien : ce peut être un rejet de la race qui est au coeur du projet musulman, ce peut être un rejet par ignorance ou par connaissance de l’Islam, peut importe.

      pour un automate, c’est plus compliqué à comprendre, car c’est un "attracteur étrange" (on tourne autour sans jamais le toucher).


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 15:55

      C’est pourquoi la phrase de Gérard Collomb est tout à fait représentative du clivage binaire médiatique que l’on tente de nous refourguer, que l’on tente de nous implanter de manière discrète et inconsciente.... je pensais qu’il dénonçait ce "message" justement mais non, il le délivre justement en parlant de son poulain Macron :

      https://www.youtube.com/watch?v=KMR_kByG5mU&feature=youtu.be&t=195


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 16:09

      @yoananda

      -aucun mot ne veut rien dire dans l’absolu, ce sont juste des conventions.

      ------> Oui mais le but de se convenir sur la signification des mots est précisément de leur donner un contenu compréhensible pour tous, ce qui n’est pas le cas du terme « islamophobie » et ce flou autour du contenu de ce mot est instrumentalisé par les réseaux qui l’ ont inventé pour exercer une pression médiatique voir juridique contre les comportements qui leur déplaisent , c’est exactement la même chose pour le terme « antisémitisme » .

      Donc la question n’est pas de savoir si un mot a une signification dans l’absolue ou non , la question , c’est l’utilisation politique de ces mots dont le contenu est sciemment brouillé.

      Les mots sont une arme politique.

      -pour un humain, le mot islamophobie se comprends très bien : ce peut être un rejet de la race qui est au coeur du projet musulman, ce peut être un rejet par ignorance ou par connaissance de l’Islam, peut importe.

      ------> Tu donnes déjà plusieurs contenus différent et d’autres personnes donneraient des contenus encore différent du tient, au fond chacun de vous donnez des significations différentes à un même mot. C’est bien ce que je dis, c’est le brouillard car vous ne vous convenez pas sur son contenu, va falloir accorder vos violons …

      Quand on ne s’accorde plus sur le contenu des mots utilisés, il n’y a plus de convention, plus de communication et c’est la fin d’un langage

      -Oui, il y a une part de vrai dans les attaques des gauchistes. Les fringues ne sont jamais anodins et veulent dire quelque chose. Quand au "physique", ce n’est pas ce dont je parle. Je ne parle pas de beauté ou de timbre de la voie mais de micro-émotions, micro-expressions

      ------> Alors, c’est très bien, c’est cohérent de ne pas se plaindre quand les gauchistes utilisent les mêmes méthodes. Moi de mon coté, je rejette ces méthodes d’où qu’elles viennent et quels qu’en soient les cibles.

      PS : j’aime bien quand tu dis que je suis un automate, sérieusement. smiley


    • 2 votes
      etronLibre 2 septembre 16:32

      @maQiavel :

      Effectivement, je vous rejoins tout à fait : il y a bien une différence entre être d’accord avec un individu et défendre sa liberté à s’exprimer.

      Et on peut tout à fait condamner intellectuellement, le fait de recourir à des attaques personnelles (au lieu d’arguments solides) sans demander à ce que la justice s’en même. 


    • 1 vote
      etronLibre 2 septembre 16:35

      @Piloun
      Pour ceux qui eulent savoir ce qu’est une attaque personnelle. Le commentaire suivante en est une :) : 

      @maQiavel
      Hahahaha MaQiavel le dhimmi de service, excellent.


    • 2 votes
      yoananda yoananda 2 septembre 16:50

      @maQiavel
      je ne dis pas que tu es un automate, je dis que tu "penses" (et t’exprimes) comme un automate. Je soupçonnes que ce soit une déformation professionnelle, mais aussi, un goût personnel (en gros ça t’apporte certaines satisfactions).

      Je n’ai jamais dit ça de manière péjorative en tout cas smiley

      "va falloir accorder vos violons"

      C’est le cas (du moins en ce qui me concerne et d’après ce que je constate sur les forums ou je vais), merci de t’en soucier, mais, sauf cas particuliers les humains ont des moyens "subreptices" de valider leur sens des mots.

      En général, l’utilisation approximative des mots n’est pas OPTIMALE, mais simplement SUFFISANTE (c’est à dire, demandant un effort minimal).

      Pour le péquin moyen, qui n’a pas le temps d’ouvrir un dico, chercher l’étymologie toussa toussa, islamophobie veut dire : rejet des musulmans. Point barre. L’individu moyen ne se préoccupe pas des nuances "sunnite, chiite, salafiste, takfiriste".

      C’est un peu comme s’il se disait "tiens, j’ai envie de poisson". Il n’a pas besoin de se dire quel poisson exactement. Il n’a pas besoin de savoir que "poisson" n’existe plus dans la classification cladistique des scientifiques. Ca lui suffit pour se diriger au rayon poissonnerie et voir sur place ce qui va l’inspirer.

      Islamophobie c’est pareil. Même si ça ne veut rien dire, il sait la reconnaître quand il la voit. Quand il voit un burkini, et qu’il a envie de les chasser de la plage et du pays, il sait.

      Ce sont des "pensémotions" si tu veux, l’intermédiaire entre la pure pensée abstraite formalisée et l’émotion non verbalisée.

      L’humain moyen navigue entre les 2 en permanence, avec une tendance à tirer vers l’émotionnel.

      Toi tu fais l’effort, tu t’astreint, tu fais l’ascèse de "monter" le plus haut possible en précision, parce que tu cherches à comprendre, tu cherches la compassion, et aussi une forme d’efficacité sociale/politique (je crois deviner). La plupart des gens cherchent l’action / satisfaction.


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 2 septembre 17:17

      @yoananda

      -je ne dis pas que tu es un automate, je dis que tu "penses" (et t’exprimes) comme un automate. 

      ------> Oh, c’est tout aussi kiffant tu sais. smiley

      -En général, l’utilisation approximative des mots n’est pas OPTIMALE, mais simplement SUFFISANTE (c’est à dire, demandant un effort minimal).

      ------> Justement, ce que je dis c’est que dans le cas de l’islamophobie, c’est loin d’être suffisant

      Et surtout je suis loin d’être le seul à faire ce constat.

       

      -islamophobie veut dire : rejet des musulmans. Point barre. 

      ------> Ah bon ? Moi je vois souvent des personnes accusées d’islamophobie s’en défendre en disant justement qu’elles ne rejettent personne mais qu’elles n’aiment pas les valeurs de l’islam, d’autres qui disent qu’elles n’aiment pas les racailles mais que ça n’a rien à voir avec l’islam et les musulmans et encore d’autres qui disent qu’elles sont racistes envers les maghrébins et que l’islam n’est pas une race et qu’en gros elles n’en ont rien foutre.

      Islamophobie =  : rejet des musulmans, c’est TON interprétation ( et sans doute celle d’autres personnes), parce que ça te correspond , point barre.

      Comprends bien que je ne dis pas ça par rapport à moi , c’est ce que je constate dans le débat social , tout le monde s’embrouille avec ce mot car chacun lui donne un contenu et au final ceux qui gagneront politiquement , ce seront les réseaux islamistes , parce qu’une loi condamnera l’islamophobie et donc condamnera un comportement non définit et flou dans lequel on pourra englober jusqu’à par exemple , la simple critique du Coran.

      Ce n’est pas un fantasme, pour reprendre le cas de l’antisémitisme, aujourd’hui affirmer que le génocide juif est un détail de la seconde guerre mondiale (ce qui est une évidence historique) vous met dans cette case et peut valoir des condamnations en justice, on peut légitimement se poser la question quels sont les comportements qui demain vaudront des condamnations pour islamophobie …

      Tu néglige l’aspect politique de la chose et le fait que le flou autour de certains mots soit sciemment entretenu, ça n’a rien à voir avec le terme poisson  smiley, c’est un combat politique


    • 2 votes
      Zatara Zatara 2 septembre 17:22

      @erQar
      tu ne trouveras surement rien dans le Coran, ça vient de bouquin salafiste (et les mecs osent appeler ça Islam)


    • 2 votes
      yoananda yoananda 2 septembre 18:43

      @maQiavel
      Je comprends.

      "tout le monde s’embrouille avec ce mot"
      Hum ... tu vois, moi, à l’inverse de toi, je crois que cet "embrouillage" est en grande partie volontaire.
      Le gars islamophobe risque de ne pas vouloir l’admettre même s’il l’est.
      A l’inverse, c’est bien pratique d’accuser quelqu’un d’islamophobie, même s’il ne l’est pas.

      Par exemple, moi, je ne suis pas islamophobe, puisque, "phobique" veut dire, peur irrationnelle. Je suis islamocritique. Mais, à moins d’avoir un juge en face de moi, je n’a pas besoin d’entrer dans ces nuances, je peux me contenter d’assumer un "islamophobe".

      Le problème vois tu, si on te suit, c’est qu’on va tous se mettre à parler comme des avocats. Déjà je ne suis pas sûr que tout le monde le veuille, ni que tout le monde en soi capable, ni que ça permette de régler le soucis d’embrouillage volontaire vois-tu ! C’est donc qu’on fait le procès de l’Islam ou des anti-islam ?

       smiley

      Justement la politique, ce n’est pas le juridique !
      Le débat public doit être public (selon moi) et accessible à tout le monde.
      Je reconnais qu’il y a interférences de la part des lois Gayssot et autres et que ça, pour avoir un débat plus sain, devrait être supprimé.

      Mais vouloir que tout le monde définisse les mots précisément ... ben, tout le monde ne veut pas devenir un automate smiley

      Et même si on le faisait, ça ne changerait rien, parce que derrière les mots, il y a des émotions, des haines, des rancoeurs, des peurs, et tout le toutim, et mettre des zolis mots dessus ne va pas les rendre plus belles.

    

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Frida

Frida
Voir ses articles







Palmarès