Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS

Accueil du site > Tribune Libre > La révélation des pyramides : l’enquête qui change le monde

La révélation des pyramides : l’enquête qui change le monde

 Comme tout le monde, je pensais que tout avait été dit concernant la grande pyramide de Gyzeh. Jusqu'au jour où je découvris que des faits inexpliqués restaient ignorés par l'égyptologie. Alors j'ai enquêté, sans a priori ni préjugés. Je voulais seulement comprendre comment la grande pyramide avait été construite, mais cette quête m'a mené au-delà de ce que je pouvais imaginer. Tout ce qui va suivre repose sur des faits. Cette aventure vous conduira à travers le temps sur les sites archéologiques les plus anciens et les plus énigmatiques de notre planète, aux confins de l'origine de notre civilisation, pour enquêter sur le pourquoi de la grande pyramide de Gyzeh. Pour la première fois au monde, vous allez être les témoins directs d'une découverte majeure. Que vous adhériez ou non à ses conclusions, une chose est certaine : jamais plus vous ne regarderez notre planète du même oeil. 

 

Réalisé par Patrice Pooyard, 2010

Tags : Histoire Etonnant Egypte


Sur le même thème

Grande Pyramide : vers la plus grande découverte archéologique de tous les temps ?
"La révélation des pyramides" : une interview et une mise au point de Jacques Grimault - Juillet 2014
Grande Pyramide d'Egypte : Enquête sur son système de fermeture
Entretien avec Georges Vermard : Le mystère des pyramides de Gizeh
BITE, le schéma du contrôle de l'esprit appliqué dans les sectes... et généralisé à toute la société ?


Réactions à cet article

  • 31 votes
    Par Gollum (---.---.---.76) 4 octobre 2012 12:11
    Gollum

    J’adore (ironie) le crétin qui a voté contre ce film prodigieux.. et superbement réalisé.


    La conclusion est sans appel. Dans une haute antiquité une très haute civilisation a dominé la planète entière et nous a laissé un message hallucinant qui est celui-ci : le devenir des civilisations est lié à des cycles cosmiques, ce qui donne crédit bien évidemment à la théorie des 4 âges indiens, où les 4 âges se terminent immanquablement par des destructions massives par l’eau ou le feu. L’astrologie est réhabilitée. Quand l’œil du Sphinx sera aligné sur Régulus, l’ère du Verseau commencera après une purge de notre planète par le feu. 

    Évidemment, les matérialistes vont détester ce film, car il annonce leur destruction prochaine. Il en sera de même des différentes confessions religieuses qui ne supportent pas par essence, que des révélations de cette ampleur leur échappent. Et pire, soit accessible à des profanes.

    La seule bonne nouvelle, c’est que certaines zones seront épargnées. Aux élus de découvrir lesquelles...
  • 13 votes
    Par Captain (---.---.---.137) 4 octobre 2012 12:22
    Captain

    Les pyramides et le chiffre d’or : le sujet préféré des francs-maçons ! smiley

    • 14 votes
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 4 octobre 2012 13:26
      Qaspard Delanuit

      C’est plus exactement le sujet préféré de ceux qui s’intéressent au francs-maçons.

    • 8 votes
      Par lsga (---.---.---.105) 4 octobre 2012 14:18
      lsga

      non mais sans rire, l’Extrême Droite doit fournir le gros des crétins qui vont s’inscrire dans les sectes.

      Leur Leader les fait passer de l’Ultra Libéralisme à un néo-communisme, de l’anti-sémitisme au Sionnisme, etc. etc.


      pas étonnant qu’après les mecs croient tout et n’importe quoi..
    • 21 votes
      Par elfableo (---.---.---.240) 4 octobre 2012 23:48
      elfableo

      bon, ça va 5 mn avec l’extrême droite , Isga , ça n’a rien à voir avec le sujet . on peut s’intéresser aux mystères des pyramides sans forcément être un neu neu d’extrême droite . 

      faudrait essayer d’élever un peu le débat ... au dessus de ce cirque politique . 
    • 6 votes
      Par Famine (---.---.---.232) 5 octobre 2012 00:04
      Famine(la grande)

      Merci Falbala. Un gars avec deux spirales d’or à la place des yeux est de toute façon mal placé pour se moquer des égyptologues amateurs. héhéhé 

    • 2 votes
      Par lsga (---.---.---.105) 5 octobre 2012 09:36
      lsga

      c’est pas de ma faute si ’famine intellectuelle’ est un crétin d’extrême droite qui croit les premières conneries satanistes venues sur les pyramides...

    • 1 vote
      Par arpontar (---.---.---.66) 5 octobre 2012 10:25

      il faut quand meme pas voir des FACHOS DE L UMPFN partout

      aucun de leur membre débile n’a été momifié...vivant...ils le mériteraient autant que les

       "salafistes".....CEUX PAR QUI LE FEU NUCLEAIRE .....ARRIVE..............SI ROMNEY LE FOU

       MORMON EST ELU

  • 10 votes
    Par Monsieur M (---.---.---.170) 4 octobre 2012 12:38

    Une première partie d’introduction trop longue qui ne nous apprend pas grand chose et une seconde plus intéressante ....je ne parle pas des 15 dernières minutes qui déraillent totalement : Aucune preuve concrète qui permette d’adhérer à cette hypothèse farfelue.
    .

    @ Gollum  : j’ose espérer que ton message se situait aux abords du second degré.
    L’esprit critique à l’égard de la communauté scientifique est une très bonne chose ..essayons maintenant d’être tout aussi critique vis à vis de ce doc.
    .

    Sinon ; est il possible encore aujourd’hui de proposer un documentaire sans y ajouter des effets de styles dramatisant et une musique de type ciné .
    Je trouve personnellement que cette approche cinématographique tue le sérieux.

    • 20 votes
      Par Gollum (---.---.---.76) 4 octobre 2012 12:50
      Gollum

      Non ce n’était pas du second degré. Ca fait déjà 4 crétins. Il y en aura d’autres.


      Quant à cette phrase : "Une première partie d’introduction trop longue qui ne nous apprend pas grand chose" 

      là j’hallucine ! car au contraire cette première partie montre bien que les hypothèses de l’égyptologie classique ne tiennent pas la route une seule seconde.

      Quant à la conclusion de la seconde elle heurte tellement les convictions acquises jusqu’ici que je conçois que cela choque. Mais ces conclusions on peut y arriver par d’autres moyens.

      Je répète que je n’avais jamais vu un documentaire aussi bien fait sur la question. Et très mesuré dans son expression, tout en étant implacable dans sa conclusion.

      Mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre..
    • 3 votes
      Par elmi (---.---.---.89) 4 octobre 2012 12:58

      tiens http://www.youtube.com/watch?featur...
      3h40 de doc sans effets de styles
      PS : c’est en anglais non sous titré
      enjoy :)

    • 5 votes
      Par Haze (---.---.---.53) 4 octobre 2012 12:59
      Haze

      Sans une approche cinématographique personne ne s’intéresse aux reportages.
      Écouter quelqu’un parler pendant 2 heures ... quelle horreur ! La musique est la pour tenir les gens éveillés, garder tant que possible leur attention.
      C’est pareil pour les films, rediffusez 2001 l’Odysée de l’espace au cinéma, vous trouverez la moitié de la salle endormie à la fin haha

    • 13 votes
      Par Monsieur M (---.---.---.170) 4 octobre 2012 13:20

      @ elmi  : c’est juste ridicule comme exemple .On peut trouver un compromis sans etre chiant au possible.
      @ Haze :
      Il est bien dommage de devoir faire du spectaculaire pour interresser. Pas la peine de s’etonner si on passe pour des clampins quand on parle de ce genre de chose

      @gollum

      Désolé mais oui la première partie je l’ai trouvé basique car j’ai déjà lu et vu sur ce sujet un paquet de fois.
      Sinon je ne suis pas aveugle et sourd ..seulement mesuré ce qui n’est absolument pas ton cas Gollum
      Je n’oublie pas que l’on nous a fait longtemps croire que la terre était plate ou que la vie était impossible ailleurs que sur terre.
      Certaines choses méritent effectivement une autre approche mais ne tombons pas non plus dans la facilité de croire tout ce qui se dit sur ce docu .
      je vois l’esprit critique fonctionner à plein regime à l’encontre de la communauté scientifique mais absolument pas à l’encontre de ce doc . Et ça c’est grave.

    • 16 votes
      Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 4 octobre 2012 13:34
      Qaspard Delanuit

      Je ne trouve pas ce film excessivement sensationnaliste, il y a un peu de mise en scène, mais c’est la règle du genre si l’on veut retenir l’attention du public. Je pense aussi qu’il était nécessaire de commencer par la base, car tout le monde n’a pas votre connaissance du sujet, Monsieur M. Je dirais qu’il est plus intéressant pour les questions qu’il pose que pour les réponses qu’il apporte, mais qu’il sépare assez honnêtement les faits qu’il expose des hypothèses qu’il avance à la fin. 

    • 7 votes
      Par Gollum (---.---.---.76) 4 octobre 2012 13:54
      Gollum

      Certaines choses méritent effectivement une autre approche mais ne tombons pas non plus dans la facilité de croire tout ce qui se dit sur ce docu . 


      Il ne s’agit pas de croire. On peut contester la conclusion. C’est pourtant cette conclusion qui est la conséquence logique de tout ce qui a précédé. C’est pour cela d’ailleurs que ce documentaire est exceptionnel. D’autant comme je l’ai dit que cette conclusion, on peut l’obtenir par d’autres voies..

      Mais encore une fois je comprends que cela vous chiffonne. Il n’est jamais agréable de se voir annoncé sa fin prochaine... et l’envie de tout balayer d’un revers de main doit en démanger plus d’un.
    • 4 votes
      Par elmi (---.---.---.89) 4 octobre 2012 14:13

      @ M lol c’est ta réaction qui est ridicule
      je donne le lien non pas en contre-exemple mais parce que j’ai vraiment adoré, je l’ai regardé en plusieurs fois car c’est un condensé d’informations pures
      t’as l’air d’aimer le débat sur la forme sans t’intéresser au fond, tant pis pour toi
      le docu plaira à d’autres j’espère :)

    • vote
      Par Monsieur M (---.---.---.170) 4 octobre 2012 14:21

      @ elmi
      Désolé je pensais que tu te payais ma gueule à la base pour me prouver à quel point on pouvait donner un fond chiant à un docu
      Cela dit je ne comprend pas bien l’anglais ce sera donc un peu dur pour moi

    • 9 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 16:49
      maQiavel

      @monsieur M

      Je n’ y connais rien et les 15 premières minutes m’ ont montré combien les Égyptologues étaient peu rigoureux et buté... pour un ignare comme moi , c’ est utile !
    • 5 votes
      Par bebol (---.---.---.234) 5 octobre 2012 12:22
      bebol

      Celui qui connaît l’un ou l’autre sujet trouve nécessairement long et inutile un démarrage sur des rappels simples. Mais tout un chacun n’est pas un expert en la matière. Donc, personnellement, je n’y vois rien à redire. Ce qui n’est pas le cas concernant la mise en scène et l’excès d’effets sonores et musicaux. C’est effectivement efficace pour retenir l’attention des "habitués de la télé", mais pour ceux qui ne le sont pas, c’est un peu agaçant.
       
      Quant à l’hypothèse même : pourquoi cette civilisation ancienne et détentrice d’une technologie et d’une science avancée se serait-elle efforcée de vouloir prévenir les civilisations futures ? Pourquoi vouloir prévenir celles-ci en faisant usage d’une méthode à tout le moins difficile à saisir, difficile même seulement à appréhender correctement ? Quelle serait cette civilisation ? Pourquoi une telle civilisation, qui aurait été capable de produire de telles architectures capables de traverser le temps, n’aurait-elle pas été capable de laisser autre trace d’elle-même ?
       
      Le documentaire n’est pas inintéressant. Mais il est très long pour ce qui en fait son intérêt. Et il me semble passer outre différentes questions cruciales...

    • 2 votes
      Par oim75 (---.---.---.158) 14 novembre 2012 00:24

      Pour commencer, si ce reportage tenait pour acquis un certain nombre de dogmes sans démontrer point par point le pourquoi du comment il se contredirait tout simplement, là on a quelqu’un qui nous explique que les scientifiques apprennent à l’école, puis répètent en levant le menton des choses qu’ils pensent acquises et qui sont bien souvent des approximations, des raccourcis ou des théories non démontrées mais qui faute de mieux deviennent des faits ne nécessitant plus de discussion ni de démonstration. 

      Voilà donc un reportage qui explique tout de A à Z, en précisant lorsqu’on parle d’hypothèses, de choses invérifiables, de choses acquises etc.
      Sur les questions que tu te poses du pourquoi tant de mystères, pourquoi vouloir nous prévenir, pourquoi il ne reste rien. 
      C’est pourtant si simple et évident : Que faisons-nous actuellement ? Que fait notre civilisation ? Elle a envoyé une plaquette dans l’espace avec des dessins et on écrit des trucs, on laisse des traces sur des disques durs (traces magnétiques qui ne dureront pas bien longtemps), des cd (indéchiffrables sans utiliser la bonne technologie). Qu’ont ils fait à leur époque ? des dessins et énormément d’écrits qu’on ne sait évidemment pas déchiffrer sans extrapoler.
      Ils avaient apparemment une connaissance avancée en astronomie et ses phénomènes associés, ils ont créé un site servant "d’horloge", qui nous dit que c’était pour nous prévenir ? On en fait bien des horloges, des cadrans solaires, on écrit des livres pour expliquer aux générations futures noter savoir, c’est pas obligatoirement pour nos hypothétiques descendants dans 2000 ans.
      Et puis plus pragmatiquement, que sait-on des connaissances de notre civilisation ? Les américains ont soit-disant été sur la lune, mais la nasa a été forcée d’avouer des années et des années après que les clichés étaient des montages car la technologie de l’époque ne les auraient pas permis. On va continuer à leur faire confiance quand-même ?
      Si des gens savent quelque chose de plus que nous concernant la fin d’un cycle et la manière d’y échapper tu peux être sûr et certain qu’on ne nous informera jamais et qu’ils se garderont l’info et les moyens d’y échapper bien entre eux et leurs enfants...tiens ça ne rappelle rien à personne ?!
      Honnêtement quand on voit que dès que de l’argent entre en jeu les hautes instances sont manipulées (médicaments, agroalimentaire etc) il faut être d’une naïveté folle pour se fier à ce qu’on nous dit.
  • 16 votes
    Par Slift (---.---.---.171) 4 octobre 2012 12:52
    Slift

    Excellent documentaire.

  • 13 votes
    Par elmi (---.---.---.89) 4 octobre 2012 12:54

    pile électrique égyptienne :
    http://www.ldi5.net/archeo/pile.php
    .
    astrologie des peintures de la grotte de lascaux :
    http://www.archeociel.com/lascaux.htm
    .
    ne soyons pas jaloux, nous avons des machines à café et des émissions de télé-réalité, gloire à la civilisation "moderne" :)

    • vote
      Par lsga (---.---.---.105) 4 octobre 2012 14:16
      lsga

      la pile était utilisée pour truquer les balances sur les marchés... 

      elle n’indique pas que les babyloniens maîtrisaient l’électricité... 



    • 2 votes
      Par Oursquipense (---.---.---.46) 4 octobre 2012 14:39
      Oursquipense

      Ce qui semble intéressant à discuter est surtout le fait que des constructions cyclopéennes datant de plusieurs millénnaires, réalisées sans ciment, sont toujours debout. Le fait qu’elles soient alignées de manière telle qu’on ne s’en rende compte que depuis l’invention des satellites est sans doute mineur.

      Soyons juste logique : pourquoi et comment une technique de construction anti-sismique a-t-elle été perdue ? Et corollaire à cette question : comment une civilisation capable de crééer de telles choses n’a-t-elle pas pu survivre ? En tout cas, même si ça ne concerne que d’énormes constructions, on devrait avoir pertinemment comment construire des édifices qui résistent aux tremblements de terre. A moins que l’on conteste les datations des constructions évoquées dans le reportage.

    • 4 votes
      Par elmi (---.---.---.89) 4 octobre 2012 14:43

      http://www.cirac.org/infos-fr/dende...
      .
      j’ai un caractère humble et j’ose croire qu’il y a eu des technologies + avancées que les nôtres par le passé,
      tu évoque les babyloniens, dont les tablettes contiennent des vaisseaux volants alimentant les délires conspirations-ET etc, je pense qu’il y avait tout simplement des mecs doués à l’époque (des hommes hein :)
      bref tout çà pour dire qu’on a encore bcp à apprendre, la nature fonctionne par cycles, et si le soleil va bientôt cracher très fort alors mieux vaut s’y préparer (par exemple récupérer l’eau de pluie pour faire face aux sècheresses...)
      de là, extrapoler en parlant de "purge divine" et "d’élus survivants", ça sonne comme une belle connerie. ces connaissances astrologiques sont reprises par des petits malins qui font peur à tout le monde pour refourguer leur délire new-age et profiter de la soumission des crédules

    • 15 votes
      Par guilhaume (---.---.---.203) 4 octobre 2012 16:57

      Isga, vous avez oublié de mentionner l’extrème droite dans votre post... C’est rare un tel oubli de votre part.

    • 14 votes
      Par An Ankoù (---.---.---.218) 5 octobre 2012 15:01

      Elmi, merci d’avoir mis ce lien sur l’hypothèse astrologique des représentations pariéatles. Cela sert le propos que je souhaite vous livrer.

      Déjà, j’ai été particulièrement intéressé par cette vidéo. Je la trouve trop sincère pour en balayer les arguments d’un simple coup de plume, d’une boutade ou d’une raillerie. Et je suis totalement d’accord pour considérer qu’il ne faut pas sous-estimer les connaissances de nos ancêtres.

      L’astronomie nous semble une science ultime  : on ne s’intéresse au ciel que quand on a réglé les affaires terrestres. Nos urgences sont «  terre à terre  ». L’espace nous semble le dernier des terrains de conquête, et par conséquent, la science astronomique, la dernière née des sciences.

      Il est beaucoup plus probable que ce soit la première.

      D’abord, parce que l’homme le plus préhistorique est peut-être très occupé en journée, mais qu’il n’a pas grand-chose à faire de ses nuits que regarder le ciel. Et si la terre lui semble chaos, le ciel lui semble le lieu de l’ordre et de la régularité  : les étoiles sont toujours à la même place les unes par rapport aux autres, sauf quelques unes qui se baladent. A défaut d’autre chose. Il y a le soleil, visible, bienfaiteur, qui rythme la journée. Et l’évolution de la course du soleil qui rythme l’année, autour de quatre évènements marquants  : les solstices et les équinoxes. Il y a la lune et ses phases, qui rythment les semaines et les mois. Il y a les planètes, leur course mystérieuse. Il y a les étoiles les plus proches de l’axe de rotation de la terre, qui, par leur fixité apparentent, semblent l’articulation du ciel et un guide directionnel permanent.

      Et rien d’autre à faire, les nuits d’insomnie, qu’à contempler cet ordre.

      Or, si l’homme se caractérise par un cerveau, celui-ci possède une qualité qui est aussi son principal défaut, et peut-être sa malédiction  : il cherche du sens, mécaniquement, irrésistiblement, au point, même d’en trouver dans à peu près n’importe quoi.

      Et donc, oui, le Ciel commande aux choses terrestres  : la lumière, évidemment, mais aussi les saisons, les migrations animales, les étés et les hivers, les marées… Bien avant que l’homme sache mesurer le temps d’une journée il savait que regarder le ciel l’aidait à comprendre les choses terrestres et les chaos du monde.

      On nous annonce comme une grande nouvelle que l’homme, du temps des bâtisseurs, connaissait déjà l’astronomie. Les auteurs du reportage seraient sans doute bien étonnés de savoir qu’avant même d’empiler des pierres les hommes regardaient déjà le ciel en quête de sens et de règles pour leur vie.

      Le lien de Elmi fait, je crois, référence à des travaux un peu décriés par la communauté scientifique, eux aussi, d’une chercheuse française dont le point de vue semble partioculièrement intéressant, et pas très étonnant quand on cherche à se mettre dans la peau d’un homme préhistorique plus curieux que mystique  : l’hypothèse que les peintures pariétales sont des zodiacs et qu’elles figurent dans des grottes précisément choisies pour l’orientation de leur ouverture vers le levant ou le couchant du soleil aux équinoxes ou au solstice.

      Ces peintures ont donc le même alignement que les pyramides, et peut-être la même fonction première  : servir de calendrier et de carte du ciel, bref, de traité d’astronomie et d’astrologie. Et si ça se trouve, il n’y a même aucune démarche de dévotion mystique là dedans. J’y reviendrai.

      Cette préoccupation préhistorique est probablement la même à tous les points de la planète. Tous regardent les mêmes choses, font les constats des mêmes points particuliers du ciel et orientent sans se concerter, leurs constructions en fonction de cet ordre céleste commun à tous. Pas de coïncidence ni de partage des connaissances, mais juste des causes identiques produisant des effets identiques.

      Pour ce qui est d’aligner les bâtiments et tirer des droites extrêmement précises, sans dire que c’est facile, on sait qu’on améliore la prévision en prenant un repère lointain. Or, il n’y a pas plus lointain qu’une étoile. A défaut de la précision d’une visée laser, il y a forcément la possibilité de se baser sur la visée des astres. Je ne connais pas les méthodes de travail des égyptiens, mais ils pouvaient effectivement prendre des repères de projection de jour sur le soleil et de nuit sur les étoiles, repères aussi éloignés qu’il est besoin. Pour le soleil, en quelques années d’observation seulement, on peut savoir que les variations de sa course peuvent être corrigées en prenant les solstices et les équinoxes comme points de repère, ce qu’on sait faire, semble-t-il dès le Magdalénien.

      Cela peut expliquer non seulement la précision des alignements mais également les liens que les bâtiments ont «  par construction  » avec les astres. Je serais même tenté d’avancer qu’il n’y a ni symbole, ni mystique, ni message, ni superstition, ni quoi que ce soit de représentation divine dans les constructions  : le rapport aux astres s’explique parce que les astres sont l’outil de construction, au même titre que l’équerre, le fil à plomb ou la corde à nœuds.

      Pas besoin de chercher midi à quatorze heures, si j’ose dire  : si la voute céleste est un outil de construction, il n’y a pas lieu de chercher un message «  cosmique  » qui lie les civilisations par une culture commune ou par une transcendance mystique. Ce ne sont que nos préjugés qui nous le font croire, nos propres préjugés sur ces époques reculées, nos doutes sur eux et nos fausses certitudes sur nous-mêmes, qui nous poussent à affubler nos ancêtres de motivations mystiques ou superstitieuses.

      Pour ce qui est des outils et des techniques, il y a effectivement des savoir-faire perdus, et c’est bien dommage. Il n’empêche que le feu et la roue ne nécessitent pas une transmission orale pour être appréciés en de nombreux endroits de la planète.

      Il est certain que, pour tailler des statues, les égyptiens n’avaient pas les outils informatiques pour tracer des cercles sur des formes en volume. Bon. Ce n’est pas comme si c’était très compliqué de placer une source lumineuse dans un cercle pout projeter une lumière circulaire sur une statue. Rien n’est plus facile à projeter qu’un cercle. Un carré serait plus difficile. Il ne reste plus qu’à enlever les parties qui sont dans l’ombre. Ce procédé de projection peut être d’une précision millimétrique. Il permet également de reproduire le même modèle à droit et à gauche, ce qui explique la symétrie. Il vaut pour des projections faciales et latérales. Les jeux sur la distance de la source lumineuse et le pochoir peuvent, avec des rapports simples, produire des résultats mathématiques compliqués et savants, sans même que l’artiste ait la moindre idée d’une science mathématique. Et ce n’est que la suggestion d’un profane sur un point seulement des techniques.

      Après, je n’ai effectivement pas d’explication sur la forme des pierres, leurs mode de taille et leur agencement au millimètre. Je n’exclue pas qu’il puisse y avoir néanmoins, d’une part, des raisons logiques et des techniques simples susceptibles d’avoir fait leurs preuves d’un bout à l’autre de la planète, et d’autre part des techniques perdues, mais néanmoins accessibles à des personnes qui n’ont pas toutes nos sciences et notre technologie. Le fait que cela se soit perdu ne signifie ni que ce soit rare et compliqué, ni que cela puisse ne pas réapparaître ailleurs après une période d’oubli, ou découvert en des lieux différentes à des dates différentes. Le fait que nous-mêmes préférions employer d’autres techniques ne prouve rien, sinon que finalement, il n’y avait pas qu’une seule solution pour construire des œuvres monumentales.

      Il me semble que, sans rien retirer de la bonne foi du reportage, je peux démystifier un peu la question mathématique. Le nombre d’or est un nombre. Il n’est pas «  magique  », mais il a des propriétés intéressantes. Et pas qu’une seule. C’est la proportion «  idéale  » d’un rectangle qui, lorsqu’on l’ampute d’un carré, conserve la même proportion. C’est aussi, quand vous dessinez une étoile à cinq branches en cinq traits, le rapport entre la longueur du trait et la longueur de la branche. Il y a ainsi des milliers de propriétés de ce nombre et des milliers de lieux en lesquels ils se trouve. Chacune de ces propriétés peut avoir son utilité esthétique propre. Chacune de ces propriétés est l’occasion de tomber sur ce nombre en cherchant cet effet esthétique, et sans même savoir qu’on tombe dessus, a fortiori sans savoir le calculer à la cinquième décimale. Mais dès qu’on tombe dessus, même pour l’une seulement de ses propriétés, on a automatiquement toutes les autres avec, qui sont contenues dans ce nombre. C’est mathématique. Donc, on pourra effectivement tracer des cercles et des carrés, les décaler, les reporter et mettre en évidence toutes les propriétés du nombre d’or. L’auteur de l’œuvre n’a nécessairement pas voulu qu’elles s’y trouvent toutes  : il n’a cherché qu’un effet esthétique qui l’obligeait à tomber dessus, mais effectivement, un savant qui analysera son travail trouvera les cent ou les milles propriétés du nombre d’or dans cet agencement et en concevra sans doute un respect immense pour la «  science  » de l’artiste.

      Pareil pour Pi. Tendez une corde à un piquet et tournez autour du piquet  ; prenez une autre corde et mesurer votre cercle avec  : le rapport des deux cordes est pi. Vous n’êtes pas mathématicien et vous avez déjà votre rapport avec une précision suffisante pour faire de jolies choses. Il faudra peut-être attendre des centaines de générations pour qu’on puisse calculer la millième décimale de Pi, mais vous avez vos cordes. Rien de magique, ni de compliqué, et n’importe qui peut en faire autant d’un bout à l’autre de la planète sans pour autant vous connaître. Il se trouve qu’on trouve pi dans de nombreuses figures et dans de nombreux volumes. Ce n’est pas parce qu’on utilise plusieurs d’entre eux que l’on sait quel lien intime ils entretiennent avec Pi.

      Bref, Pi et le nombre d’or sont des rapports compliqués à comprendre et impossible à calculer avec une précision totale, mais facile à utiliser, et qu’on peut même mettre en œuvre sans même connaître ni la valeur exacte ni toutes les propriétés.

      Poussons un peu plus loi sur les notions de mesure. Il faudrait évidemment qu’on ait plus de précision sur les études menées. Les démonstrations esquissées dans le documentaire sont indiquées à l’état d’esquisses. L’auteure se reconnaît elle-même assez profane en mathématiques. Il est possible que, de bonne foi, elle ait commis par mégarde le tour de passe-passe involontaire consistant à déduire la validité d’une unité de mesure à partir des rapports entre les choses mesurées. Or, deux choses mesurées en mètres ont le même rapport si on les mesure en Yard ou en coudées.

      Si les rapports sont pertinents, signifiants, instructifs, les unités de mesure sont, elles, parfaitement indifférentes. Si je voulais retenir que les Egyptiens anciens ont établi le mètre, j’en serais très content, ne serait-ce que par la gifle que se prendrait dans la figure les anglais et leur système de mesure. Je n’imagine pas que les égyptiens aient pu avoir la préscience de notre rivalité avec la perfide Albion ni nous donner cet avantage insigne.

      S’ils ont réussi à le faire, c’est qu’ils ont des connaissances effectivement fabuleuses, bien plus impréssionnantes encore que le reportage ne l’évoque  : songez que non seulement ils auraient prédit le mètre, mais également la seconde, puisque c’est en milliers de kilomètres par seconde que s’exprime la vitesse de la lumière. Les bâtisseurs seraient beaucoup plus que des génies. A supposer que l’immense précision relevée sur une unité de mesure totalement arbitraire témoigne d’un immense mystère inexplicable par le hasard, une précision identique sur la mesure du temps élève ce mystère au carré. Sauf que du coup, c’est tellement incommensurable qu’il redevient crédible de préférer, en toute rationalité, une explication par la coïncidence.

      Il reste également à relativiser le mystère du positionnement des constructions sur le globe et de leur alignement. On notera que le tour du globe qu’on nous propose dans la deuxième partie dessine plutôt une bande qu’une ligne, ce qui peut étonner de la part de bâtisseurs capables de tant de précision sur leurs alignements. Je veux dire par là que le reportage lui-même a cette honnêteté de reconnaître que l’alignement n’est pas parfait, même s’il reste, statistiquement spectaculaire.

      On objectera qu’une carte du monde de présente pas non plus une probabilité égale que se développent des civilisations de bâtisseurs sous toutes les latitudes. Ce sont des civilisations où l’élevage et l’agriculture ont tellement bien résolu les problèmes de subsistance alimentaire qu’une partie importante de la population peut se consacrer aux échanges, à al guerre, à la diplomatie, au commerce, aux jeux, aux arts, aux divertissements, aux cultes, et à la réalisation de bâtiments. Ce très haut degré de civilisation nécessite des conditions géologiques et climatiques qu’il n’est pas étonnant de trouver à des latitudes à peu près identiques le long du globe. Il y a de quoi concentrer naturellement les sites aux endroits où on les trouve, et leur alignement ne résulte peut-être que de ça.

      Certes, il existe un site au moins qui semble fort excentré part rapport à tout ça  : l’île de Pâques. Sans malignité aucune, j’observerai que déjà, dans un plan, deux points sont toujours alignés. De même, à la surface d’une sphère il y a toujours un plan qui relie trois points, et donc la possibilité de dessiner une carte en deux dimensions qui fasse apparaître ces points comme alignés. Il n’était donc pas si sensationnel que ça de tracer cette droite entre les pyramides à degré, l’île de Pâques et la pyramide de Khéops. Je n’y vois pas de malveillance, mais juste l’expression de cette tentation du merveilleux et du sensationnel.

      C’est là où je vois l’immense apport de ce reportage entre autres recherches  : j’approuve sans réserve qu’il nous nous oblige à faire dégraisser nos visions historiques de nos préjugés. Et justement  : projeter une motivation mystique, cosmique, religieuse, ne rend pas nécessairement compte de l’intelligence de ces ancêtres, qui n’étaient probablement pas assez sots pour croire à leurs légendes, leurs mythes et leurs fictions explicatives du monde. Il n’est donc même pas certain qu’ils mettaient une majuscule à Ciel. Probablement même concevraient-ils comme une sordide régression de la civilisation, l’idée qu’on puisse se foutre sur la gueule pour avoir caricaturé un prophète.

      Avec quelques correctifs parfaitement intelligents et bienvenus sur notre façon d’appréhender le haut degré des civilisations qui nous précèdent, il me semble qu’on peut lever la plupart des mystères évoqués, sans pour autant recourir aux Dieux, aux extraterrestres ou aux Atlantes. Pas tout, en effet, mais la plupart. Je ne déteste pas l’idée qu’il reste une part de mystère et de merveilleux, ne serait-ce que pour qu’on continue à Disons s’aiguiser l’esprit, à motiver nos curiosités et intéresser assez ceux qui tiennent les cordons de la bourse, pour financer les campagnes de recherche.

       

    • 9 votes
      Par karim de leviela (---.---.---.179) 5 octobre 2012 18:34
      Si la visée vers une étoile permet effectivement une grande précision, la réalisation est une toute autre paire de manche, car un décalage de moins d’un dixième de millimètre, entraîne une énorme erreur ! 

      J’ai déjà commenté l’aspect mathématique dans un autre post, car je me suis bien pris la tête avec, et il n’est pas très honnête de ta part de parler de proportions, et de faire passer l’histoire du mètre pour une conséquence logique : il faut distinguer d’un côté les opérations en proportion — sur le “modèle”, la forme même de la pyramide, et donc indépendamment des unités de mesures — et les opérations en coudées et en mètres. L’hypothèse de l’artiste qui par hasard inclut dans son oeuvre des constantes mathématiques est justement la fameuse “brosse Adam” (sic). Or le problème, et il m’a fallu pas mal de travail pour comprendre ça en passant et repassant cette partie — ce que je reproche à ce film — c’est qu’on a la forme de la pyramide, la chambre haute, et les histoires de hauteur — visible et totale — qui jouent, en proportion, avec Pi et le nombre d’or, ce qui fait déjà trois beaux hasards d’artistes. Mais ensuite, ils auraient pu faire une pyramide de 200 mètres de côtés — en réalité, pas en mètres, mais en coudées — ou 250 mètres, mais ils ont pris, PAR HASARD, une longueur, qui fait que les rapports de dimensions donnent encore Pi et le nombre d’or, chose valable pour la forme de la pyramide, la chambre haute et les hauteurs totales et visibles : 3 hasards de plus !

      C’est ce qui a achevé de me convaincre, non pas qu’elle avait été livrée clés en main par des extraterrestres — dont d’ailleurs il n’est aucunement fait mention dans ce film — mais que le plan avait été soigneusement réfléchi pour faire figurer ces valeurs, ce que dit un des intervenants. Et ensuite, elle a été réalisée, chose on ne peut plus concrète, dans du calcaire et du granite, ce qui n’est assurément pas une chose aisée, même si on veut honorer son Dieu, son pharaon, qu’on est mu par une volonté de perfection, etc. Gilles Dormion, un architecte apparemment pas versé dans la thèse du film, dit que la coudée que l’on peut déduire de la chambre haute est de 52cm35… 52 centimètres et 35 dixièmes !!! Avec des blocs de granite variant d’une dizaine de tonnes à 70 tonnes, assemblés au dixième de millimètre ??? Et comme par hasard, cette coudée peut s’obtenir par la formule suivante : Pi — le nombre d’or = coudée !!!

      Là, je me suis dit qu’il y a avait un os, et de taille. 

      Alors je ne prends pas pour argent comptant tout ce qui est dit — certaines choses me paraissent plus que futiles ou tirées par les cheveux — mais la mauvaise foi de ces “spécialistes”, hautain et méprisant comme l’est Adam vis à vis de cette “journaliste”, alliée à ces problèmes très concrets d’assemblages plus que complexes un peu partout sur notre belle planète, me laissent perplexe, et humblement, eu égard aux quatre milliards et demi d’années d’âge de la Terre, et à la durée relativement courte de notre civilisation, j’ai la faiblesse de penser que nous ne sommes peut-être pas les premiers êtres humains technologiquement évolués à nous y promener… 

      Mais dans le fond, à part les Créationnistes et autres religieux intégristes, qui cela peut bien déranger ? Je ne vois pas pourquoi cela susciterait la colère, le mépris ou l’indifférence… à moins que “cela ne heurte les croyances, même de ceux qui s’en prétendent détachés” : il me semble que là réside tout le coeur du problème.
  • 2 votes
    Par Arsene Icke (---.---.---.149) 4 octobre 2012 13:21
    Arsene Icke

    Génial !!!

  • 13 votes
    Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 4 octobre 2012 13:22
    Qaspard Delanuit

    Ce documentaire est passionnant et bien réalisé. Je trouve cependant la conclusion un peu minimaliste et s’emboîtant trop parfaitement avec une angoisse contextuelle (la fameuse fin du monde). Une civilisation technologique terrestre a précédé notre préhistoire et il en reste des traces, cela me semble une hypothèse admissible. Le reste est plus rocambolesque. Je n’ai par ailleurs jamais compris ce qu’il y avait d’effrayant dans l’idée d’une destruction complète de notre civilisation car :


    1. Chacun de nous sera de toute façon mort de sa mort personnelle dans quelques années ou quelques dizaines d’années. Mourir écrasé dans sa voiture, dans un lit d’hôpital ou dans une explosion de la planette, quelle différence ?

    2. Qu’est-ce qu’il y a de si formidable dans notre civilisation qui mériterait un effort pour le "conserver". Aucun monument n’est plus beau que la vague géante qui l’engloutira. 
    • 8 votes
      Par Gollum (---.---.---.76) 4 octobre 2012 13:48
      Gollum

      Qu’est-ce qu’il y a de si formidable dans notre civilisation qui mériterait un effort pour le "conserver". 


      Je ne crois pas que le but soit la conservation de notre civilisation. Mais d’informer une élite sur ce qui nous attend et d’agir en conséquence. Les autres, la très grande majorité, seront engloutis. C’est toujours comme cela que ça se passe dans les apocalypses.
    • 8 votes
      Par Loki (---.---.---.48) 4 octobre 2012 14:22
      LoQi

      @Gollum exact et m’est avis que cette "élite" connait depuis longtemps le sujet traité dans ce documentaire, qui étaient les bâtisseurs de Cathédrales et leurs architectes ? Pourquoi nombre de monuments égyptiens dans nos capitales d’Europe ?

      Et à mon humble avis... cette "élite" est déjà prête à se mettre aux abris elle et les siens, quand le phénomène cataclysmique arrivera...

      De façon brutale certainement...

      Le seul point avec lequel je ne suis pas d’accord avec le reportage, c’est l’affirmation sur l’inversion des pôles dont personne à priori ne connait le phénomène autrement que par des théories spéculatives...

      Pour le reste du reportage, je l’ai trouvé magnifique également...

  • 14 votes
    Par Oursquipense (---.---.---.46) 4 octobre 2012 13:58
    Oursquipense

    Ce que je trouve fascinant c’est surtout la fausse démarche scientifique..des scientifiques établis, je précise. Et leur peu de curiosité finalement. C’est consternant. Si la réalité est que l’on a, par exemple, affaire à des vases d’une réalisation parfaite et que le seul intérêt des scientifiques "reconnus" est de regarder ce qu’il y a dans le vase plutôt que de savoir comment il a pu être fabriqué on a la transcription littérale de l’adage "Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt".

  • 4 votes
    Par borowic (---.---.---.37) 4 octobre 2012 14:11
    borowic

    Film tres professionnel mais je ne comprends pas comment une ligne passant par le Perou et l Egypte puisse survoler la Thailande ?????


    Ce film a le merite de bien montrer que l on ne sait pas grand chose des anciens et ce que l on nus presente comme un savoir n est en fait qu une somme d hypotheses, sur son message predictif je suis bien plus sceptique


  • 5 votes
    Par lsga (---.---.---.105) 4 octobre 2012 14:12
    lsga

    c marrant comment les crétins d’extrême droite sont toujours les premiers à gober toutes les conneries de pseudo-archéologies....


    et dire qu’après ça se prétend chrétien fondamentaliste et que ça accuse les autres de satanisme..

    tss...
    • 25 votes
      Par Haze (---.---.---.53) 4 octobre 2012 18:06
      Haze

      Ce que tu a l’air d’avoir du mal a comprendre c’est qu’on peut trouver cette vidéo intéressante sans forcément croire tout ce qu’on nous dit dedans.

      Après tes délires d’y mêler l’extrême droite on va faire passer ca pour du troll

    • 2 votes
      Par lsga (---.---.---.105) 5 octobre 2012 09:38
      lsga

      c’est vous qui passez votre temps à agresser les autres en les traitants de satanistes et autre...

      bilan : non seulement l’occultisme et la magie noire était pratiqué de votre côté durant le 19ème, mais aujourd’hui vous venez faire la promotion de vidéos raéliennes...

      lamentable.

    • 2 votes
      Par enkidou (---.---.---.52) 5 octobre 2012 15:17

      @Isga


      Bonjour, je tiens à préciser que je ne suis pas d’extrême-droite....
      Si j’ai bien compris, vous êtes plutôt pro-mélenchon front de gauche ou apparenté ?
      Mélenchon étant Franc-Maçon, comme toute la gauche républicaine depuis 150 ans au moins, je vous signale que la franc-maçonnerie c’est quand même un peu beaucoup une secte ésotérique autant que certains cercles d’extrême-droite du 19ème.
      Quelques exemples :
      -Le rite d’initiation, on jure sur la bible ouverte à la page de l’apocalypse selon St-jean, les yeux bandés, un genou à terre, en jurant fidélité et secret gardé aux frères sous peine d’avoir la gorge tranchée.
      -On y produit des "études" sur le modèle de l’arbre de vie, comme dans la Kabbale
      -Au 19e, il y avait un belier (vivant) dans chaque loge.
      -Les poignées de main et autres signes de reconnaissances secrets.
      -On y appelle les non-initiés des profanes.
      -Certains prétendent même que la première loge serait Eden.
      -On y tient les agapes à 13 autour de tables triangulaires.

      Bref, la gauche n’a rien à envier à la droite en matière d’esotérisme et d’occultisme.

      Vous semblez très étroit d’esprit dans votre approche intellectuelle en général, vous fonctionnez comme un automate conditionné, rempli de certitudes gravées dans le marbre, je pense que vous manquez de culture et que vous êtes trop jeune et inexpérimenté pour produire des avis pertinents.
    • 1 vote
      Par karim de leviela (---.---.---.179) 5 octobre 2012 15:20

      Ça c’est constructif :)

      Tu es venu prêcher la bonne parole ?
      Battre un record : le minimum de temps pour arriver au point Godwin ?
      Deux camps, deux pôles, vérité et mensonge, blanc et noir… reste embourbé dans tes croyances, et va répandre la bonne parole à la sortie des écoles, peut-être que là-bas, on t’écoutera. 

    • 1 vote
      Par karim de leviela (---.---.---.179) 5 octobre 2012 15:22

      décidément… ce message s’adresse à Isga, avec son beau bonnet phrygien…

  • 12 votes
    Par Jade (---.---.---.21) 4 octobre 2012 14:14
    Jade

    Un reportage mauvais, sensationnaliste comme pas permis et avec une conclusion ridicule au possible.

    Incas, aliens, atlantide, nombre d’or... tout y est, ou presque. Il manque juste les reptiliens, les illuminatis et les goa’ulds.

    A part ça, je pense qu’il aurait été plus honnête de faire parler le mystérieux informateur directement et pas passer par une "journaliste" qui se fait balader par à peu près tout le monde.


    • 5 votes
      Par elmi (---.---.---.89) 4 octobre 2012 14:47

      la meilleur façon de mentir c’est de mélanger le vrai et le faux

    • 11 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 16:55
      maQiavel

      Mais encore ? Sans polémiquer sur la conclusion , qu’ est ce qui est absurde ? Je pose la question parce que j’ y connais rien et que ce film m’ a impressionné ...

    • 7 votes
      Par Famine (---.---.---.232) 4 octobre 2012 17:07
      Famine(la grande)

      C’est absurde parce que les questions posées et les réponses qu’elles suggèrent contreviennent à certains dogmes religieux ultérieurs à la construction des pyramides. C’est pourquoi il convient de ne surtout pas analyser les faits évoqués dans le doc et de les amalgamer aux théories plus ou moins farfelues ci-dessus. A votre avis, pourquoi les salafistes voudraient raser ces pyramides ? 

    • 10 votes
      Par Oursquipense (---.---.---.46) 4 octobre 2012 17:07
      Oursquipense

      Effectivement qu’est-ce qui est absurde ? Qu’est-ce qui est discutable ?

      - Les constructions évoquées sont-elle encore debout après plusieurs millénaires ?

      - sont-elles alignées telles que le documentaire le présentent ?

      - les pyramides égyptiennes, les Moaïs, Cuzco existent-ils ?

      En dehors de la conclusion qui a-t-il de discutable ? Et pourquoi les éventuels contradicteurs ne nous disent pas pourquoi et comment de telles constructions ont pu voir le jour ? En dehors de l’argument "Ca a été possible de le faire puisque ça a été fait !". Parce que là ça n’est pas de la science mais de la lapallisade. Et vas-y que je te monte des blocs de plusieurs tonnes avec une corde et un levier ! Si c’est si facile pourquoi on s’ennuie avec des grues et une technique hydraulique ? 

    • 8 votes
      Par Jade (---.---.---.21) 4 octobre 2012 18:35
      Jade

      Que les égyptologues ne connaissent pas tous les outils et méthodes de constructions des pyramides, soit. 

      Que la grande pyramide ai pris (beaucoup) plus de 20 ans pour être construite, ok, pas de problème. Que la pyramide ai était placé pour voir les équinoxes et solstices, c’est presque logique (un peu comme Stonehenge d’ailleurs). Mais après ?
      La seule conclusion que l’on puisse faire (et que la journaliste aurait du faire d’ailleurs) c’est dire qu’il semble probable que les outils et techniques soient plus importants et sophistiqués que l’on pense actuellement. D’ailleurs y aurait il eu des échanges technologiques entre les différentes civilisations ? C’est une hypothèse que l’on peut émettre. Point à la ligne. 

      Que viennent faire le nombre d’or et les "cranes de momies aux formes bizarres" ? Pourquoi nous parler du calendrier maya ( à part pour surfer sur la vague " 21 décembre 2012") ?
      Et cerise sur le gâteau, les irruptions solaires ? Tout cela expliqué par un mystérieux informateur qui semble tout connaitre depuis un bail. Il nous sort un compas et une calculette, et hop ! il nous trouve des pi et des nombres d’or comme par magie.
      Pourquoi ne pas parler avec ce brave monsieur directement sans perdre de temps, et à visage découvert ? 

      Sur la forme, le reportage est mis en scène comme un téléfilm w9, avec des "révélations", des moments de suspenses,... on est très loin d’un reportage scientifique et critique. D’ailleurs la journaliste gobe tout ce que son "informateur" lui dit à la fin, point barre. 
      Attention, quand le sphinx pointera vers regulus, on va tous mourir. Les méchants égyptologues nous cachent la vérité mais moi je brise l’omerta, j’ai peur de rien.
    • 9 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 19:34
      maQiavel

      . Il nous sort un compas et une calculette, et hop ! il nous trouve des pi et des nombres d’or comme par magie.

      R / Alors je n’ ai pas tout compris , je n’ ai pas refais les calculs mais ce que j’ ai compris c’ est que la disposition de ces pyramides , leur mesures n’ étaient pas lié au hasard comme semblent le dire les Égyptologues .Et apparemment ils connaissaient nos unités de mesures actuelles , contrairement à ce qu’ affirment les Égyptologues ...

      Ils connaissaient également le chiffre Pi et le fameux nombre d’ or ...enfin c’ est ce que j’ ai compris ! 

      La seule conclusion que l’on puisse faire (et que la journaliste aurait du faire d’ailleurs) c’est dire qu’il semble probable que les outils et techniques soient plus importants et sophistiqués que l’on pense actuellement. 

      R / Elle fait cette conclusion , mais avancé à quel point ? Si j’ ai bien compris , leur techniques et outils étaient encore plus avancé que ce qu’ on connait actuellement , ça c’ est quand même énorme !

      Et le fait que ces sites soient sur un même axe avec toute les équidistance qui ont été calculés , l’ arc de cercle avec le pôle magnétique au centre, le sphinx comme une horloge si c’ est vrai c’ est quand même fantastique non ? Pour ce qui est de la conclusion , c’ est une extrapolation , une interprétation libre , ne faisons pas attention à ça ... ces phénomènes sont tout de même extraordinaire !

      Moi j’ attends qu’ on me démonte ce film sur le fond ... la conclusion c’ est juste une hypothèse , on s’ en fout !

    • 3 votes
      Par Haze (---.---.---.53) 4 octobre 2012 20:36
      Haze

      La science est basé sur des hypothèses. Vient ensuite le moment de les démontrées et la ca peut être beaucoup plus difficile.

      Le big bang ect ne sont que des hypothèses jamais vérifiées ( juste les plus " probables " d’après les scientifiques )
      Donc si tu te fous des hypothèses prépare toi à ne plus croire grand chose

    • 1 vote
      Par Jade (---.---.---.21) 4 octobre 2012 20:44
      Jade

      Alors je n’ ai pas tout compris , je n’ ai pas refais les calculs mais ce que j’ ai compris c’ est que la disposition de ces pyramides , leur mesures n’ étaient pas lié au hasard comme semblent le dire les Égyptologues 


      Même la journaliste est larguée dans le reportage par rapport aux calculs de l’informateur. 
      Et pour ce qui est des égyptologues, tout le monde ne soutient pas la thèse de la disposition des différents éléments par hasard (et notamment celle du sphinx). J’avais vu un reportage très intéressant il y a quelque années de ça sur arte ou la 5. Le reportage était mieux fait que celui la car plus scientifique et moins ésotérique. Si je le retrouve à l’occasion, je te donnerais le lien.

       Elle fait cette conclusion , mais avancé à quel point ? Si j’ ai bien compris , leur techniques et outils étaient encore plus avancé que ce qu’ on connait actuellement , ça c’ est quand même énorme !

      Mais elle ne s’arrête pas à cette conclusion, et c’est bien ça tout le problème. Ça aurait du être la conclusion générale du reportage. 
    • 5 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 21:27
      maQiavel

      @Haze

      Donc si tu te fous des hypothèses prépare toi à ne plus croire grand chose
      R / Oui mais moi je ne demande pas à croire en quoi que ce soit pour ça il y’ a la religion.Que ce soit le big bang ou la théorie de l’ évolution , j’ écoute et j’ essaie de comprendre c’ est tout .
      @Jade
      Même la journaliste est larguée dans le reportage par rapport aux calculs de l’informateur. 
      R / Moi , elle me parait plutôt abasourdie ! Je n’ ai pas fais ces calculs mais je pense que si je les faisait , je le serait aussi ...
      Mais elle ne s’arrête pas à cette conclusion, et c’est bien ça tout le problème. Ça aurait du être la conclusion générale du reportage. 
      Mais pour ce qui est de sa théorie à la fin elle même a dit qu’ elle sortait du domaine scientifique ... moi je n’ y vois pas de problème ! 
    • 6 votes
      Par Gollum (---.---.---.76) 5 octobre 2012 08:08
      Gollum

       et moins ésotérique


      Ah nous y voilà.. surtout pas d’ésotérisme ! Seulement voilà, il est très probable qu’il y ait ésotérisme pour la bonne raison que l’ésotérisme a toujours existé. Que les 4 angles de la Pyramide soient orientés sur les 4 étoiles principales correspondant au Lion, Verseau, Scorpion, Taureau là encore c’est le hasard ? Que les mêmes signes se retrouvent dans la vision d’Ézéchiel, comme au fronton de nos cathédrales c’est le hasard ? Que l’on retrouve cela dans l’Apocalypse de St Jean aussi ? Que les différents Yugas indiens commencent toujours par l’un de ces 4 signes là aussi c’est un hasard ?

      Que les changements climatiques aient eu lieu précisément un demi-cycle de précession en arrière par rapport à aujourd’hui aussi ? Bref... (et je n’ai pas tout dit..)
    • 2 votes
      Par Duke77 (---.---.---.227) 5 octobre 2012 13:50
      Duke77

      Laisse tomber, Jade est complètement stupide. Elle conclu quoi ? Ben juste que ces hommes il y a plusieurs millénaires avaient des super-outils mais qu’on les a pas découvert comme par magie, ils ont tous disparus ces outils super-technologiques. Ca devait être des super outils mais super fragiles qui se sont auto-détruits après usage.
      Ce documentaire est excellent et pose les bonnes questions en allant confronter les thèses officielles aux gens les plus qualifiés à l’heure actuelle. On est donc bien dans une démarche scientifique de mise en doute d’une théorie plutôt que dans la croyance de ceux qui pensent que l’explication on l’a déjà, même si on en n’a aucun vestige, aucune preuve, et que tous les essais modernes pour valider la théorie officielle ont été de cuisant échecs.

    • 2 votes
      Par Jade (---.---.---.21) 5 octobre 2012 16:05
      Jade
      @duke 77

      Oui, la seule conclusion valable serait de dire que les techniques de constructions ne sont peut être pas celles que l’on a théorisé jusqu’ici (je pense a cet article sur av notamment) sur une durée de 20 ans, et que sinon la durée de construction de la grande pyramide doit être revue à la hausse.
      Le reste est du blabla qui sent bon le charlatanisme new age.
      Et je pense pas être un gros con obtus en disant ça. C’est pas parce que la science actuelle ne sait pas certaine choses qu’il faut forcement combler les trous par des extraterrestres ou de l’astrologie.
      Dire que la démarche de la journaliste est scientifique et rigoureuse alors qu’elle boit littéralement les paroles de l’informateur à la fin (elle s’y perd même avec les chiffres en expliquant que les maths s’est pas son fort), moi j’appelle ça un mensonge.
      Elle part du principe officiel (d’après le témoignage d’un historien antique) que la grande pyramide a mis 20 ans à être construite. Vu les techniques supposés, on pourrait dire comme les autres pyramides incas, 100 voir 200 ans ou même plus. 
      Et on peut rien conclure d’autre à l’heure d’aujourd’hui. Que viennent faire les extra terrestres ou les irruptions solaires la dedans ?
      L’idée d’une civilisation antique plus évoluée que la notre est très séduisante, mais ça reste une belle idée de roman ou de film, car absolument RIEN ne permet d’affirmer une telle chose aujourd’hui.
    • 7 votes
      Par karim de leviela (---.---.---.179) 5 octobre 2012 17:11

      Dingue comme on a l’impression de ne pas avoir vu le même film…

      Et la précision des blocs ? Et les coïncidences géométriques ? Et les blocs de 70 tonnes hissés à 60 mètres de hauteur ? Et la symétrie des statues ? Et les alignements de sites ?
      Je me fais l’avocat du diable — tu ne portes pas cette “journaliste” dans ton coeur dis-moi, serais-tu jalouse ? — mais comment peut-on prendre certaines choses et pas d’autres ? Comment peut-on avoir un a priori et ne pas en démordre, indépendamment de ce qui est dit ? 
      Moi, j’appelle ça être un croyant, en ce qui te concerne, une croyante, comme ce JP Adam qui se prétend scientifique : renseignements pris, l’homme est architecte, au CNRS — a-t-il déjà construit quelque chose ? — et archéologue, mais pas ÉGYPTOLOGUE !!! Et cet homme sait tout sur tout, prend ses opinions pour des vérités, mais là, ça ne te dérange pas. Tu préfères le croire lui, plutôt que Chris Wise, dont c’est le métier que de réfléchir à des problèmes de structures complexes !!! Et Jean-Pierre Martin ? Seraient-ce des tocards ? Et feu Jean Leclant, qui reconnait humblement que les Égyptiens devaient connaître le nombre d’or ?
      Je connais ce film depuis l’année dernière — au passage, je préfère nettement la version française que la version anglaise, très fin du monde et oubliant pas mal de faits et terminant façon 2012 d’Emmerich, ce qui n’est pas le cas de ce documentaire — et j’ai donc eu le temps de me pencher sur la question, car je dois avouer qu’à la base, j’étais plutôt réservé. 
      As-tu refais les calculs à partir des dimensions ? Es-tu allée dans Google Earth pour vérifier les alignements et les rapports de distance ? As-tu vu les traces de “scie” sur la chaussée au pied de la grande Pyramide ? Etc
      Je sais la réponse : NON. Car comme tout croyant qui se respecte, tu n’as pas besoin d’aller vérifier pour croire, tu admets sur parole. Le fait que les égyptologues se contredisent sur presque tout ne te pose aucun problème ? Non. Le fait que ce documentaire mette à mal toutes les thèses admises ne te pose aucun problème ? Non. Le fait que des données soient systématiquement omises dans la présentation du chantier de la construction — 8 faces au lieu de 4, un alignement quasi parfait, un socle de 60 000 mètres carrés faits de blocs complexes, et là, il faut le voir pour le croire, et bon nombres d’énormités, de difficultés de construction sans nom dont on ne parle jamais — ne te pose aucun problème ? Eh bien non. On t’aurait donné 40000 vases à étudier, tu te serais intéressée au contenu et non à la manière dont on avait pu réaliser la même chose indifféremment dans du calcaire que dans du granite… mais connais-tu seulement la différence entre ces deux matériaux ?
      Non, toi, ce qui te gêne, c’est cette “journaliste” — mais au fait, est-elle vraiment journaliste ? N’y a-t-il pas de réalisateur ? — et la forme du film. Moi, ce qui m’intéresse, dans toute forme d’exposé, aussi bien politique, journalistique, technique, c’est le fond. Comme c’est dit plus haut dans les commentaires, “le sage montre la Lune, et l’imbécile regarde le doigt” : pour ce qui te concerne, il me semble que c’est pire, car tu dois regarder les pieds.
      Un cerveau formaliste, qui étiquette, juge, et ne remet pas sa croyance en question : l’Humanité peut dormir tranquille, la relève est assurée, les dogmatistes ont encore de beaux jours devant eux. Dans le passé, l’Inquisition brûlait les Hérétiques, aujourd’hui, elle les ridiculise : le résultat est le même… je préfère néanmoins être ridiculisé que brûlé. 
      Et après, tu as le culot de demander de l’honnêteté ! Commence donc par balayer devant ta porte…
    • 3 votes
      Par Gollum (---.---.---.76) 5 octobre 2012 18:31
      Gollum

      Et je pense pas être un gros con obtus en disant ça.


      Houlà, j’y mettrai pas ma main au feu moi... smiley
    • 1 vote
      Par Jade (---.---.---.21) 5 octobre 2012 20:14
      Jade

      @ karim


      Premio
      Jalouse ça va être difficile, jaloux a la limite.... parce que juste pour préciser, je suis un homme (jade est un prénom mixte en france et c’est un prénom arabe masculin).

      Deuxio
      Je trouve que ce film finit un peu comme 2012 de Emmerich (mention des irruptions solaires + calendrier maya).
      Et pour ce qui est du fond, si les premières questions sont pertinentes (tu n’as pas du bien lire mes commentaires je pense), le fait de basculer assez vite dans le n’importe quoi généralisé nuit a la crédibilité de l’ensemble du reportage, mais aussi pose questions. Je veux dire, nous expliquer tranquillement que le jour ou le coeur du sphinx pointera vers regulus, on va tous mourir, c’est pas anodin. C’est un peu comme si les scientifiques de la récente étude sur les ogm finissait leurs enquête par : la consommation d’ogm est dangereuse pour la santé, mais les esprits de la forets vont nous proteger. Au 3e solstice de lune, excalibur resurgira et gaia triomphera des imposteurs.

      En bref et pour finir, mon opinion sur la question pencherait plutôt vers le commentaire de Manu plus bas. Ce n’est pas parce qu’il existe beaucoup de zones d’ombres qui faut les remplir par n’importe quoi (d’un coté comme de l’autre d’ailleurs).
  • 11 votes
    Par Slift (---.---.---.171) 4 octobre 2012 15:39
    Slift

    Ce qui est intéressant dans ce docu,c’est que l’on demande l’avis d’ingénieurs et de mathématiciens sur une des constructions humaines les plus importantes,(ce qui est tout à fait sensé).
    Et ce qui m’afflige chez les archéologues,c’est de trop souvent réduire l’explication de la perfection complètement improbable et récurrente des ouvrages,au simple fait que les artistes étaient dévoués corps et âmes à leur tâche.
    Je suis d’accord pour comprendre qu’ils l’étaient,mais la volonté de perfection n’aboutie pas systématiquement à la perfection...
    Pour moi cet argument n’a absolument rien de scientifique,et je trouve beaucoup plus logique et honnête(et au regard des nombreuses preuves),de dire qu’ils ne disposaient pas que d’outils en cuivres et en pierre,et aucun outils de mesure.
    L’exemple de la symétrie parfaite de la statue de Louxor le montre bien.

      

    • 1 vote
      Par Oursquipense (---.---.---.46) 4 octobre 2012 15:58
      Oursquipense

      Je ne suis pas tout à fait d’accord sur cette histoire de symétrie. Il me semble que si on crée un gabarit en bois léger équivalent à la moitié de la statue en coupe longitudinale et que l’on reprend l’ombre portée par ce gabarit sur du granit comme un négatif (le gabarit ayant permis de créér auparavant le positif),la symétrie ne semble pas aussi difficile que ça à obtenir. 

    • 6 votes
      Par extralucide (---.---.---.34) 4 octobre 2012 19:34

      Jean-Pierre Adam est un guignol, qui a toujours été assez imbu de lui-même et qui savait comment les pyramides avaient été construites. Je crois d’ailleurs qu’il avait écrit un livre la-dessus.Mais enfin, des gens qui savent tout, on en a partout, même sur AV

    • 5 votes
      Par extralucide (---.---.---.34) 4 octobre 2012 19:42

      Et ce J-P Adaml, architecte, je voudrais bien savoir ce qu’il a fait comme construction mémorable. Des cabanes de jardin ?

  • 8 votes
    Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 16:43
    maQiavel

    Hum ... impressionnant ce reportage ! En même temps j’ y connais rien , et c’ est pas très difficile d’ impressionner un ignorant !

    J’ ai l’ impression que les pseudo-scientifiques n’ expliquent les choses que par le hasard ...pas très rigoureux !
    Si il y’ a des connaisseurs , j’ aimerai bien qu’ ils démontent tous les arguments de ce reportage les uns après les autres ... sans se focaliser sur l’ hypothèse et la conclusion bien entendu ( puisque c’ est une hypothèse ) !
  • 8 votes
    Par Hijack (---.---.---.187) 4 octobre 2012 16:50
    Hijack ...

    Merci pour ce document ... que je verrai en plusieurs fois.

    .
    Etant ado, déjà je m’intéressais à l’égyptologie ... et à l’époque, je me posais tant de questions non encore résolues ... et auxquelles personne n’a encore répondu ..
    .
    Je dirai ... que même Jean Robin ne pourra y répondre ... 
    Lol !!! 

    • 14 votes
      Par Hijack (---.---.---.187) 4 octobre 2012 18:52
      Hijack ...

      Tellement intéressant, que j’ai dû tout arrêter pour visionner la vidéo presque d’un seul coup ...

      .
      Quand on entend des gogolitos genre cet archéologue du CNRS ... J.P Adam et ses explications à la noix ... on comprend pourquoi le monde en est là ... 
      D’ailleurs, je disais autour de moi en rigolant, que ce salarié du CNRS est tout a fait du genre à nous dire que l’avion contre le Pentagone ... est simplement entré par le petit trou ... et s’il n’y pas d’explication à ça ... c’est qu’il ne faut pas en chercher !!! .
      .
      Merci infiniment à tous ces spécialistes - archéologues/égyptologues, architectectes - autres chercheurs polytechniciens et surtout à la personne qui a réalisé ce formidable travail ... 
      Et il n’y a pas de hasard ...


    • 3 votes
      Par Duke77 (---.---.---.227) 5 octobre 2012 14:04
      Duke77

      Pareil Hijack. Etant Astronome et fasciné par l’egypte comme beaucoup, j’ai pris connaissance des travaux de Robert Bauval "la correlation d’Orion". C’est cet archéologue franco-egptien qui a découvert que les pyramides étaient positionnées pour calquer la constellation d’orion (entre autre). Il eu du mal a se faire reconnaitre à la fin des années 80 comme un Egyptologue "sérieux". C’était fascinant de voir d’illustres égyptologues nier que le plan d’implantation des grandes pyramides correspondait aux positions des étoiles de la constellation d’Orion. Alors, parler ensuite des conduits que ces gars avaient dit être "d’aération" alors qu’en fait ils pointent eux aussi vers les étoiles bien particulières, s’en était trop. Pourtant, c’était factuel et facilement vérifiable. J’ai compris grâce à ce type que l’on avait tiré des conclusions trop vite. Comme par hasard, les moyens de construction sont eux aussi tirés par les cheveux : on parle d’esclaves volontaires qui travaillent comme des sur-hommes, mais c’est pas grave, c’est cette théorie qu’on valide ! Pourtant la solution la plus simple est souvent la meilleure. A non, c’est vrai : on connait tout de l’univers et on y est seuls même s’il y a plusieurs milliards de planètes. Ça aussi c’est logique...

  • vote
    Par pegase (---.---.---.55) 4 octobre 2012 18:28
    pegase

    Bof .. Je viens d’apprendre que les canons à culasse existaient déjà du temps de Jeanne d’Arc, qu’un contingent de 30 000 écossais ont débarqués à la Rochelle pour venir nous prêter main forte contre les anglois, dans le cadre de "l’Auld Alliance" que plus personne ne connait ! ... alors le truc sur les pyramides !! 

    • 4 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 19:37
      maQiavel

      Mais pourquoi on en parle jamais ? J’ ai jamais lu ça nulle part ... certes j’ entend certains traditionalistes en parler mais les scientifiques ? 

    • 1 vote
      Par Famine (---.---.---.232) 4 octobre 2012 21:15
      Famine(la grande)

      Très intéressant, je ne connaissais pas ces docs. smiley

    • 4 votes
      Par machiavel1983 (---.---.---.249) 4 octobre 2012 21:33
      maQiavel

      En fait tout ce à quoi les Egytologues n’ont pas réponses est laissé de côté par eux, sinon ils parlent de hasard etc.

      R / Mais ça je ne supporte pas ...quand on ne sait pas , on dit " on ne sait pas , point à la ligne !Parce que là ils inventent n’ importe quoi ( cfr les dessins ) ...

      En fait dans le monde de la recherche il est très mal vu de venir remettre en cause la litérature, au risque de se voir attaquer et ne pas obtenir de crédits de recherches, déjà très difficiles à obtenir.

      R / Mais en médecine il y’ a l’ évidence base médecine çàd qu’ on se base sur les faits ( donc les études ) , même si on ne les comprends pas ... là les Égyptologues c’ est de la charlatanerie !

    • vote
      Par Gollum (---.---.---.76) 5 octobre 2012 10:52
      Gollum

      Intéressantes vidéos de Hancock. Finalement on en revient toujours à 10500 av JC comme début des Temps. 


      Moment où le point vernal passait dans le Lion à l’opposé d’aujourd’hui où le passage se fait dans le Verseau. 

      Sur Youtube on n’a que 4 épisodes et ça semble se terminer un peu en queue de poisson.. Y a pas de suite ?
  • vote
    Par extralucide (---.---.---.34) 4 octobre 2012 19:49

    Et l’hélicoptère dans les hiérogliphes égyptiens(il y avait eu un article de ?? sur AV), c’est plus que troublant. Je pense que l’homme est arrivé à un stade plus avancé que le notre et que des catastrophes naturelles ou cosmiques ont détruit ces civilisations ou même que l’homme s’est détruit lui-même. C’est bien le cas aujourd’hui. Une phrase énigmatique : "tu ne toucheras pas à l’arbre de science" ???

  • 5 votes
    Par Awake (---.---.---.30) 4 octobre 2012 20:18
    Awake

    Merci pour le partage. Reportage très intéressant.
     Pour ne pas passer pour un soucoupiste-complotiste-reptilien-jesaispasquoi, je vais me contenter de dire que beaucoup de points sont "troublants".
    Des choses ne m’ont pas convaincu, mais d’autres mériteraient des explications autres que "c’est le hazard" ou "si tu crois pas ce qu’on te dis, t’es un cinglé qui crois aux reptiliens"...

  • 9 votes
    Par Supafaya (---.---.---.60) 4 octobre 2012 20:27

    Très bon doc ! la liste des faits est impressionnante ! comment on t’ ils pus trainer ces immenses blocs sur 900 km, quand on voit le mal que ça occasionne aux gens dans la vidéo d’en construire une toute petite pyramide ! c’est hallucinant.

  • 6 votes
    Par ghola (---.---.---.231) 4 octobre 2012 20:49
    ghola

    c’est absolument facinant et tres stimulant d’ecouter cette interpretation de ces donnees.
    peu importe la conclusion du reportage et le cote sensationnel, le message principal que j’entends est que sous nos impressions d’etre la civilisation la plus "evoluee" qui aie jamais exister sur Terre se cache probablement une tout autre realite qui devrait nous rendre bien plus humble et nous forcer rangainer notre arrogance face a l’ ’obscurantisme" du passe.

  • 3 votes
    Par Sano (---.---.---.127) 4 octobre 2012 21:44

    En tout cas ils ont fait le taf, nous on a plus besoin de construire une pyramide pour les civilisations futures. On va pouvoir continuer à suivre le foot ...

  • vote
    Par Manu (---.---.---.190) 4 octobre 2012 21:47

    Et pour la cathédrale d’Amiens (1220-1288) : construire en 70 ans une telle dentelle de pierres sans les moyens modernes !

    Il y a sûrement des êtres venus d’ailleurs derrière ça !

  • 13 votes
    Par Sano (---.---.---.127) 4 octobre 2012 21:49

    Des êtres venus tailleurs je dirais.

  • 16 votes
    Par Karmayata (---.---.---.101) 4 octobre 2012 22:00
    Karmayata

    Documentaire intéressant (à voir également dans un autre style le documentaire sur la fabuleuse machine d’Anticythère... ou le site de Yonaguni... ou le site de Puma Punku... ou encore la vidéo de Klaus Dona à propos de mystérieux artéfacts ancestraux). La narratrice du documentaire devrait également s’intéresser à ce qui a été découvert dans les chambres sous le Sphinx. Je lui souhaite bien du plaisir pour parvenir à obtenir des informations à ce sujet (d’ailleurs la datation du Sphinx est sujette à débat).
    .
    En aparté du tabac a été découvert dans certaines momies d’Egypte antique (Ramsès II par exemple)... pourtant le tabac trouve officiellement son origine en Amérique exclusivement. A méditer.
    .
    Une autre civilisation "moins à la mode" dans les livres d’Histoire... les Sumériens, marquant officiellement la fin de la Préhistoire au Moyen-Orient, bien avant l’avènement de l’Egypte antique ou même de Babylone. Les historiens ne savent pas vraiment comment "quelques tribus organisées" sont parvenues à maîtriser en très peu de temps l’écriture, l’architecture complexe, la médecine, l’astronomie (ils connaissaient déjà le système héliocentrique) j’en passe et des meilleures (à noter le scandaleux pillage et la destruction de milliers de tablettes sumériennes non déchiffrées depuis l’invasion US en Irak... un savoir inestimable... les articles sur ce dossier pullulent sur la toile). Que racontent en substance les Sumériens sur leurs tablettes quant à leurs origines et leur savoir ? Je laisse les curieux faire le tri sur la toile. Mais tout historien académique dira qu’il est préférable d’interpréter cela comme des écrits à tendance métaphorique ou religieuse. Circulez y a rien à voir... cela irait à l’encontre de tout ce qui est... académiquement "admis".
    .
    Pour ma part - et je l’assume - il a existé des civilisations bien avant l’avènement de Sumer. Un cataclysme planétaire est survenu il y a 10-12.000 ans. Le fameux "déluge" est présent dans bon nombre d’écrits ancestraux aux quatre coins du Monde (la fin de la dernière ère glaciaire date à peu près de la même période... fonte des glaces, montée du niveau des eaux, etc. Il peut aussi y avoir d’autres facteurs combinatoires entraînant des catastrophes). Je pense que l’Atlantide ou équivalent - malgré son aspect légendaire - conserve une part de réalité. Et les descendants/survivants ont conservé une partie du savoir (entre autres sources de savoir) et leur a permis de bâtir de colossales et énigmatiques constructions telles que présentées dans le documentaire du sujet.
    .
    En outre quel dommage que la plupart du savoir (rouleaux) contenu dans la bibliothèque d’Alexandrie (entre autres) ait... "disparu" dans un incendie.
    .
    Parfois l’Histoire est falsifiée pour une raison ou pour une autre. Ou alors les historiens/archéologues ayant pignon sur rue font fi de certaines découvertes ou n’en font pas trop de publicité. Qui les finance au final ? Par exemple tout le monde a déjà entendu parler des pyramides en Egypte, en Amérique du Sud, en Chine etc... mais avez-vous souvent entendu parler des pyramides de Bosnie ?
    .
    Et comme je l’avais lu quelque part...
    .
    "Il existe deux formes d’archéologie :
    Celle officielle, subventionnée par les Etats, qui étudie uniquement ce qui colle avec l’Histoire que chacun peut apprendre dans les livres scolaires. Et il y a l’autre, celle qui dérange par ses découvertes. Donc, celle-ci, on l’oublie, on la cache, on la dénie, bref, motus et bouche cousue. Un véritable tabou dans le milieu.
    Si des archéologues veulent être payés et subventionnés et qu’ils souhaitent pouvoir continuer à vivre de leur passion, ils ne travaillent que sur des sites où au final on n’apprend rien de plus ou peu qu’on ne sait déjà.
    Celles et ceux qui s’écartent de cette voie ne sont plus reconnu(e)s par leurs paires et ils peuvent aller chercher du travail ailleurs. En résumé, remettre en cause l’Histoire officielle est un suicide professionnel."
    .
    Pour faire un parallèle c’est un peu comme pour les attentats du 11/09/2001 (entre autres sujets)... pour ceux qui dévient de la version officielle... c’est la "mort professionnelle". Aymeric Chauprade et bien d’autres en savent quelque chose. Donc ceux qui ont pignon sur rue, ceux qui parlent "au nom des autres", ceux qui ont les porte-voix et qu’on laisse s’exprimer, ceux qui ne font pas de vagues, sont ceux qui sont encouragés/sponsorisés/autorisés par le système. En Histoire/archéologie c’est la même chose.

    • 1 vote
      Par extralucide (---.---.---.34) 4 octobre 2012 22:23

      Très juste ce que vous écrivez. Sauf pour les archéologues dont on peut dire qu’ils ont "Pognon sur rue"

    • 8 votes
      Par Karmayata (---.---.---.199) 5 octobre 2012 01:08
      Karmayata

      ps : il y a à n’en pas douter un côté "sensationnel" dans le documentaire (ce qui n’enlève rien à sa subtilité et son intérêt), mais ce Jean-Pierre Adam qui ramène à tout bout de champ le "hasard" c’est irritant. Il y a des faits indéniables (Pi, Nombre d’or, etc) à moins d’être hypocrite ou de mauvaise foi, et "l’expert de service" préfèrerait presque faire passer les "anciens" pour des ignares par rapport à certains aspects mathématiques spécifiques ou au calcul du mètre (pour coller avec l’Histoire officielle comme d’habitude... sinon ça remettrait pas mal de choses en cause).
      .
      Pour la petite histoire et pour l’exemple Eratosthène (IIIe Siècle avant J-C) était parvenu à calculer la circonférence de la Terre avec une marge d’erreur d’à peu près 1% et ce avec "trois bouts de ficelle". Alors au vu de la complexité, de la précision ou de la connaissance nécessaire pour la construction de la grande pyramide, et au vu des informations présentes dans le documentaire, je ne vois pas en quoi il serait si improbable que les bâtisseurs en question aient acquis bien avant notre ère la notion du mètre (subdivision du méridien terrestre etc).
      .
      - - - - - - -
      En aparté (source) pour celles et ceux qui ne sont pas encore au parfum :
      .
      Dans un documentaire intitulé "Révélations des Mayas : 2012 et au-délà", le réalisateur Juan Carlos Rulfo va présenter des preuves "irréfutables" de l’existence des extraterrestres et des visites que ces touristes de l’espace ont rendues au peuple Maya. Le gouvernement mexicain et celui du Guatemala ont accepté de collaborer et de dévoiler des documents inédits.
      .

      Ils sont parmi nous ! Ou en tout cas, ils sont venus et ont laissé des traces de leur passage.

      .

      Le documentaire que le réalisateur mexicain Juan Carlos Rulfo s’apprête à tourner risque de faire parler de lui. Le lauréat du festival de Sundance a en effet l’intention de prouver, images à l’appui, que les anciens Mayas ont accueilli des visiteurs venus de l’espace. Le film devrait notamment explorer le site maya de Calakmul, au sud-est du Mexique, et plusieurs sites au Guatemala voisin.

      .

      Le jeune producteur Raul Julia-Levy affirme, dans les pages du magazine hollywoodien Wrap, avoir rencontré plusieurs membres du gouvernement mexicain lors de la préparation du documentaire. "Le Mexique va dévoiler des textes, des objets et des documents importants, qui apporteront la preuve des contacts entre le peuple maya et les extraterrestres", a indiqué Raul Julia-Levy, dont les propos ont été repris par le quotidien britannique The Guardian. "Toutes ces informations seront authentifiées par des archéologues. Le gouvernement mexicain ne se contentera pas de déclarations. Tout ce que nous dirons (dans le documentaire, ndlr), nous le prouverons."

      .

      Sortie prévue quelques jours avant la fin du monde

      .

      Pour l’heure, côté mexicain, seul le ministre du tourisme de l’Etat de Campeche (dans lequel se trouve le site de Calakmul) s’est exprimé sur le sujet. Luis Augusto Garcia Rosado a confirmé, dans un communiqué, "les contacts entre les Mayas et les extraterrestres, prouvés par la traduction de certains textes que le gouvernement avait gardés en sécurité dans des souterrains durant un certain temps".

      .

      Le ministre évoque aussi l’existence de terrains d’atterrissage destinés aux engins spatiaux, datant d’au moins 3000 ans et découverts au fond de la jungle mexicaine. Il n’a toutefois donné aucun autre détail et s’est refusé à préciser dans quelle partie du pays se situaient ces aires d’atterrissage.

      .

      Le ministre guatémaltèque du Tourisme a, lui aussi, promis de collaborer pleinement au documentaire et de mettre à la disposition du réalisateur des preuves indéniables et inédites. "Le Guatemala a gardé secrètes certaines découvertes archéologiques incroyables", a expliqué Guillermo Novielli Quezada. "Il est temps maintenant d’intégrer rapidement ces informations au futur documentaire." Le président Alvaro Colom Caballeros aurait lui-même ordonné aux membres de sa coalition de collaborer activement au projet pour le "bien de l’Humanité".

      .

      Le film devrait sortir à l’automne 2012, quelques jours avant le redoutable 21 décembre. Certains "experts" affirment en effet que cette dernière date du calendrier maya marquerait en fait la fin du monde.

      - - - - - - -

      .

      Par "fin du Monde" il faut bien évidemment comprendre "fin d’un cycle". J’espère que ce documentaire sera à la hauteur de ses promesses. Si les autorités du Mexique et du Guatemala ont accepté de sortir les "archives inédites" en question ça risque d’être passionnant. La fin d’un tabou dans quelques semaines ? Enfin nous verrons sur pièce le jour de la sortie... ne jamais s’emballer avant visionnage pour éviter toute déception.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès




voyance gratuite
Obtenez votre Voyance avec Nostradamus