• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La vérité sur l’assassinat de JFK ?

La vérité sur l’assassinat de JFK ?

Basée sur une synthèse de l'étude de documents déclassifiés en 2005, et disponibles aux archives nationales, l'enquête de Jean Marc Roeder nous apprends comment l'origine et la mise en oeuvre du projet d'assassinat de JFK sont d'abord venus de la mafia. Les grands parrains de la pègre : Carlos Marcello, Sam Giancana, Santo Trafficante, John Roselli, respectivement parrains des villes de la Nouvelle Orléans, de Chicago, de Tampa en Floride et de Las Vegas furent apparemment les principaux commanditaires. Leur problème ? Le bureau du procureur général, le ministre de la Justice, Robert Kennedy, qui menait alors une campagne contre la corruption aux Etats-Unis. En fait une guerre ouverte contre eux et leurs affaires. Ils opéraient jusque là plutôt tranquillement, graissant des pattes utiles, opérant différentes sortes de chantages, certains collaborant même avec la CIA dans des coups d'Etats en Amérique latine, ou ils pouvaient ensuite étendre leurs business. Ils décideront alors, courroucés, de frapper la tête : JFK.

 

Entre alors en ligne de compte toute la complexité du contexte. Un contexte ou JFK se trouvait particulièrement isolé. Même s'il jouissait d'une côte de popularité exceptionnelle auprès du public, certains de ses choix politiques et stratégiques lui valurent beaucoup d'hostilité dans différents cercles d'influences, auprès de ce qu'on appellerai aujourd'hui l'Etat profond, et même jusqu'à sa propre administration. Militaires, riches industriels, banquiers, c'est donc apparemment l'hostilité de la mafia qui aura allumée la mèche. Ils trouveront ensuite un soutien financier, stratégique et politique auprès de riches pétroliers et vendeurs d'armes Texans -dont le poulain n'est nul autre que Lyndon Johnson- et avec lesquels Carlos Marcello, le parrain des parrains, entretenait déjà des relations d'affaires. Ce n'est pas la CIA qui agira, mais des agents dissidents au sein de celle ci, dont certains étaient membres de la mafia, ou sympathisants du projet, et qui useront alors de son infrastructure.

 

Osvald, tous les éléments tendent à le démontrer, fut comme il le prétendit lors de son arrestation, un bouc-émissaire.

 

Le pourquoi de la loi du silence, semble d'après cette enquête relever de la raison d'Etat. Cela aurait fait partie du plan. Robert Kennedy lui même, aura été contraint d'étouffer l'affaire en tant que ministre de la Justice, bien que frère de la victime. C'est même lui qui initiera la commission Warren, dans le but de valider la version Osvald. En cause la problématique Cubaine, ou un coup d'Etat militaire se préparait. Révéler au public la réalité des faits sur l'assassinat, revenait par définition à dévoiler au grand jour certains programmes sensibles des services secrets, en particulier l'opération d'envergure que Kennedy préparait contre Fidel Castro. A ce moment de l'histoire, la guerre froide est à moitié chaude, et Cuba est un enjeu majeur, un détonateur en puissance...

 

Autour de l'événement, de ses tenants et aboutissants, de nombreuses digressions, qui enrichissent la vue d'ensemble. Malgrès quelques lacunes du côté de l'interviewer, Jean Marc Roeder livre là un exposé parfois décousu mais magistral. Très sensé et cohérent historiquement, il parle essentiellement de faits établis. Passionnant.

 

 

Introduction jusqu'à la minute 8. Développement du contexte et présentation des différents personnages présents dans le paysage pendant une bonne part de l'interview, le détail du déroulement des faits à Dallas se trouve vers la fin à partir de 1h30 environ.

 

Enjoy.

 

Tags : Etats-Unis Complot



Réagissez à l'article

31 réactions à cet article


  • 2 votes
    Buk100 17 juillet 18:10

    Après 9 minutes, t apprends que Kennedy voulait utiliser Almeida, "numéro 3 du régime cubain qui avait trahi Castro à juste titre pour rétablir la démocratie". Et t’arrêtes la vidéo, vu qu Almeida à cette époque était membre du tribunal chargé de juger les comiques de la Baie des Cochons. Et vu qu il repose au "panthéon" cubain. 


    • 1 vote
      Larry Bird 18 juillet 18:06

      @Buk100

      Sauf que l’opération n’a jamais eu lieu, du coup, et que donc l’un n’empêche pas l’autre. Il me semble que vous cédez au simplisme, mais libre à vous.


    • vote
      alanhorus alanhorus 17 juillet 18:29

      C’est le driver william greer agent de la cia qui l’a tuer.
      https://www.youtube.com/watch?v=DPwq9-sCk0s
      tout le reste c’est bullshit.
      C’est ce que disait william Cooper lui aussi assassiné par la cia
      https://www.youtube.com/watch?v=xhLalHJXacs


      • vote
        Larry Bird 18 juillet 18:13

        @alanhorus

        Oui c’est une supposition, mais sur quoi repose t-elle ? Rien dans vos vidéos en tous cas. Dans l’enquête de Roeder, il stipule que Green fait vraisemblablement parti du coup, puisqu’il stoppe la voiture alors que c’est complètement contraire à la procédure, mais ne dispose d’aucun élément précis le concernant. Il se retourne le chauffeur dans la vidéo de Zapruder, ça d’accord, mais on ne voit rien clairement. De plus il faudrait alors expliquer le premier tir que prend Kennedy dans la gorge, et qui ressort plus bas dans son dos, ainsi que tous les éléments balistiques (nombreux) de la scène...

        Bill Cooper n’est pas infaillible, et la version qu’il mentionne tient donc à la simple lecture d’un document, et implique un pistolet qui n’en serait pas vraiment un. C’est un peu tiré par les cheveux. Que dirait-il aujourd’hui, à la lecture des documents déclassifiés ? 

        RIP William Cooper.


      • vote
        alanhorus alanhorus 18 juillet 21:30

        @Larry Bird
        Le problème c’est que jfk, on le voit très bien sur les vidéos, se tient la gorge, donc en toute logique c’est par la qu’est entrée la balle, par devant et pas par derrière sinon il se serait tenu la nuque. (en principe la douleur irradie depuis le point d’impact d’une balle interrogez des médecins sur ce point)

        Or rien n’empêche de penser que kellerman et greer n’en soit a l’origine même pour le premier tir. Connely a dit ils sont fous il vont nous tuer de plus sa femme se retourne quand greer tire, elle prend peur et se planque avec son mari pour ne pas recevoir ce que jfk a reçut.


      • vote
        alanhorus alanhorus 17 juillet 19:05

        https://www.youtube.com/watch?v=FWIRESRsYDU

        greer shot JFK& masons NWO

        C’est claire non ? pas besoin de faire trente heures de film a ce sujet : c’est la cia le fbi


        • 3 votes
          Sarka Stik 17 juillet 21:04

          @alanhorus

          C’est une des théories les plus connes que vous avez retenu ? Manque de pot le trou d’entrée de la balle fatale se trouve à l’arrière de la tête !


        • vote
          alanhorus alanhorus 18 juillet 09:07

          @Sarka Stik

          http://marsrecords.free.fr/site/documents/mj12-le_gouvernement_secert-william_milton_cooper.pdf

          https://www.youtube.com/watch?v=gOlybRtTnpM

          interview william cooper regarder à 59 min 20

          https://www.youtube.com/watch?v=eJp72jdQVdk

          William Cooper Predicts Donald Trump/Dr. Carson type for President

        • vote
          Larry Bird 18 juillet 18:16

          @Sarka Stik

          Non, le trou de sortie est à l’arrière du crâne. Les tirs de l’arrière l’ont tous ratés, et ont finis dans la rue (dont un éclat défigura un civil), sur un panneau, dans un coin du pare brise et sur Connally il me semble.


        • vote
          Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 juillet 22:38
            Larry Bird 18 juillet 18:16

          @Sarka Stik

          Non, le trou de sortie est à l’arrière du crâne. Les tirs de l’arrière l’ont tous ratés, et ont finis dans la rue (dont un éclat défigura un civil), sur un panneau, dans un coin du pare brise et sur Connally il me semble.

          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

          @Larry Bird

          "Non, le trou de sortie est à l’arrière du crâne."

          Exact : la thèse, de loin la plus probable, fait intervenir Lucien Sarti -mon copain d’enfance (tueur à gages)- placé derrière la palissade qui se trouvait sur le petit talus... !

          CQFD


        • 2 votes
          Ozi Ozi 17 juillet 19:46

          La seule vidéo de Sauquere où je ne fuis pas au bout de 5 min..
          L’intervenant a certes des partis pris mais une connaissance des dossiers appréciable, ça change.


          • 1 vote
            Scalpa Scalpa 17 juillet 22:35

            Who killed the Kennedys ?
            When after all
            It was you and me
            (Who who, who who)


            • vote
              alanhorus alanhorus 18 juillet 21:52

              @Scalpa
              https://www.lacoccinelle.net/243844.html

              https://www.youtube.com/watch?v=_vhM_w-SRZw

              Des rumeurs racontent que les stones sont satanistes.

              http://aangirfan.blogspot.fr/2014/03/mick-jagger-satanism-and-cia.html

              Ou des vérités ?

              https://www.infochretienne.com/rolling-stones-invoquent-adorent-satan-plein-concert-bresil/

              En fait par ses paroles de "mind control" il font admettre au peuple que la mort de jfk c’est peut être la faute du peuple. jfk devient donc par cet chanson une sorte d’antéchrist mort pour tuer par le peuple pour sauver les riches et les adorateurs de satan.

              lyndon johnson hoover étaient satanistes ainsi que les bush.

              http://www.larouchepub.com/eiw/public/1993/eirv20n12-19930319/eirv20n12-19930319_043-hoover_satanism_and_the_scottish.pdf

              http://www.neotrouve.com/?p=535

              https://www.youtube.com/watch?v=0qzCY2ALeVE

              ILLUMINATI SATANIC FUNERAL-Lady Bird Johnson Funeral

            • vote
              Scalpa Scalpa 19 juillet 00:12

              @alanhorus

              Anyways it’s just mimicks.


            • vote
              Scalpa Scalpa 19 juillet 00:22

              @Scalp

              Beat the bastards, beat them now

              https://www.youtube.com/watch?v=1JRJ5vz7paE


            • 4 votes
              sirocco sirocco 18 juillet 00:29

              JF Kennedy n’était pas très chaud pour mener une guerre totale au Vietnam.
              Peu après son assassinat, l’engagement militaire américain au Vietnam a augmenté de façon exponentielle avec Lyndon Johnson. 


              • vote
                bob14 bob14 18 juillet 06:56

                @sirocco.....Vous venez de donner la bonne réponse !


              • 3 votes
                Sarka Stik 18 juillet 11:49

                @bob14

                Faux, vous reprenez le refrain habituel du gentil Kennedy, sauf que :

                Le 20 janvier 1961, le président Kennedy débutait son mandat et confirmait l’interventionnisme américain en portant à 15 000 hommes l’effectif des conseillers militaires. Il s’agissait d’un terme diplomatique pour désigner des soldats qui encadraient l’armée de Diệm. Cette armée passait dans le même temps de 170 000 à 270 000 hommes. Deux escadrilles de B-26 et deux compagnies d’hélicoptères étaient envoyées au Sud. En novembre, Kennedy signe le National Security Action Memorandum, autorisant l’utilisation de défoliant ; il autorise également, selon Richard Reeves et Noam Chomsky, le recours au napalm pour détruire les récoltes et le couvert végétal. Seymour Hersh ajoute qu’il a permis d’étendre son emploi à l’encontre de cibles civiles. Il lance des programmes de transfert de populations dans des « hameaux stratégiques », à savoir selon Chomsky des camps de concentration ou des bidonvilles.


              • 1 vote
                Larry Bird 18 juillet 18:22

                @Sarka Stik

                Le but du National Security Action Memorandum 263, visait à empêcher une escalade de la guerre au Viet Nam, c’est assez reconnu, même si certains détails, je l’apprend grâce à vous, peuvent relativiser les choses. Approuvé le 11 octobre 1963 par Kennedy, son annulation sera l’un des tous premiers actes du nouveau président L. Johnson, en approuvant à la place le NSAM 273...

                Il faut aussi penser que ces documents, s’ils sont bien validés -ou non- par le président, émanent d’abord des gens compétents en la matière. Je ne suis pas pour défendre un Kennedy blanc comme neige, bien sûr, mais essayons de ne pas tout mélanger.


              • 1 vote
                laertes 19 juillet 13:12

                @Larry Bird : oui mais peut-être que cette approbation posait problème et le fait que Johnson aie complètement changé de cap peut indiquer que l’une des causes de l’attentat était justement la politique de Kennedy au Vietnam ajoutée à son échec à Cuba.

                Ce n’est pas par hasard que l’un des derniers discours du prédécesseur de Kennedy à savoir Eisenhower contenait une stupéfiante mise en garde contre le dan,ger que faisait peser le complexe militaro industriel sur la démocratie américaine.


              • vote
                Larry Bird 19 juillet 18:31

                @laertes

                "Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu’elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une désastreuse ascension d’un pouvoir illégitime existe et persistera. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et nos processus démocratiques. Nous ne devrions jamais rien prendre pour argent comptant. Seule une communauté de citoyens prompts à la réaction et bien informés pourra imposer un véritable entrelacement de l’énorme machinerie industrielle et militaire de la défense avec nos méthodes et nos buts pacifiques, de telle sorte que sécurité et liberté puissent prospérer ensemble." D. Eisenhower, 17 janvier 1961.

                "Ils trouveront ensuite un soutien financier, stratégique et politique auprès de riches pétroliers et vendeurs d’armes Texans -dont le poulain n’est nul autre que Lyndon Johnson- " 

                En effet, eux avaient un intérêt financier énorme à placer Johnson à la présidence pour qu’il fasse tout péter au Viet Nam. C’est une certitude mathématique. Ils détestaient Kennedy, et étaient probablement prêts à financer et soutenir tout projet d’assassinat. A part les glands qui croient toujours que c’était Osvald, tout seul comme un grand, et que tout autre piste ne serait que théorie de compote délirante, nous savions depuis longtemps que le complexe militaro-industriel et les millions de dollars qui allaient avec une escalade de la guerre au Viet Nam, devaient avoir pesés lourd dans son assassinat, et dans ce coup d’Etat. C’est donc confirmé par le récit de Roeder et les documents déclassifiés. On sait maintenant comment, et quel rôle à joué la mafia dans tout ça, ainsi que le pourquoi en ce qui les concernaient.

                Cela confirme pleinement le réalisme du discours d’Eisenhower, voir même son aspect visionnaire ou prophétique, entièrement d’accord, car c’est bien eux qui récupéraient les manettes politiques après Dallas. Ce soutien ressort comme la pierre angulaire du projet, avant, pendant et après, peu de doutes la dessus.


              • 1 vote
                wendigo wendigo 18 juillet 07:11

                 C’est marrant on parle toujours des même kennedy, mais jamais de Rosemary, étrangement lobotomisé sous la volonté de son père après leur retour de grande bretagne ...
                Désolé mais cette famille sent trop fort .


                • 3 votes
                  Sarka Stik 18 juillet 11:59

                  @wendigo

                  lobotomisé 

                  Par le gentil docteur Freeman... On peux aussi parler de Kennedy le partouzard amateur de prostituée, de Kennedy l’ami des mafieux, de Kennedy le fils de Joseph roi de la corruption et vendeur d’alcool pendant la prohibition... Non en réalité le clan Kennedy ce n’était pas des enfants de cœur.


                • vote
                  Larry Bird 18 juillet 18:23

                  @Sarka Stik

                  On dit parfois que les requins se bouffent entre eux...


                • 1 vote
                  Heimskringla Heimskringla 18 juillet 11:49

                  Le pouvoir profond qui bute tous ceux qui chercheraient à le remettre en cause ? 

                  Même Jim Morrison l’avait compris, ride the snake qu’il disait... 


                  • 1 vote
                    Hijack ... Hijack ... 18 juillet 23:23

                    Il n’y a qu’une seule vérité qui tienne la route, la plus logique, la plus évidente ... tout comme le 911, mais dont l’affaire Kennedy n’est qu’un précédent lien --- mêmes utilités, mêmes stratégies pour le même objectif et d’ailleurs, il y en avait eu plusieurs avant (Pearl Harbor en est un un des principaux) et tant d’autres après, sauf que Kennedy, comme De Gaulle -et quelques autres- l’ont payé cash.


                    • vote
                      Vraidrapo 19 juillet 11:10

                      Révéler au public la réalité des faits sur l’assassinat, revenait par définition à dévoiler au grand jour certains programmes sensibles des services secrets, en particulier l’opération d’envergure que Kennedy préparait contre Fidel Castro.

                      Repetita avec le 9.11 et la Capture de l’Or noir iraquien.
                      Les populations d’aujourd’hui sont de moins en moins dupes aujourd’hui malgré les anathèmes des media aux ordres (conspirationnisme  !) et autres bisounours abusés ou partisans


                      • vote
                        Hijack ... Hijack ... 19 juillet 18:42

                        @Vraidrapo

                        L’opération contre Castro (une large bêtise d’ailleurs) n’a rien à voir avec son assassinat. On ne tue pas un président pour des trucs de ce genre.


                      • vote
                        Larry Bird 19 juillet 19:38

                        Ils ne l’ont pas tué pour ça, ils se sont servit de ce contexte pour obliger le gouvernement à étouffer l’affaire lui même... C’est expliqué vers le début de la vidéo. Le projet d’opération en question était top secret, et son existence n’a été révélé au public qu’en 2005, via les archives nationales. Peut être avez vous de meilleures sources ? N’hésitez pas à partager, c’est le bienvenu, pendant qu’on y est.

                        

                        Ajouter une réaction

                        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                        FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Larry Bird


Voir ses articles







Palmarès