• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michel Onfray encore et encore car la bêtise insiste toujours

Michel Onfray encore et encore car la bêtise insiste toujours

 

         "Je me suis pensé mort alors que je suis encore vivant et j'ai pleuré, pleuré, pleuré longtemps et d'autres avec moi aussi. C'était fort, c'était beau, c'était bon, c'était grand."

 

 

 

  Un pape noir ainsi qu'un prêtre noir dans un village français, c’est de la décadence Monsieur Onfray ? - Vidéo à la 14.40
 
 
***
 
 
          Accro aux médias, Onfray est de retour avec un ouvrage : "Décadence".
 
Plus les années passent, plus le constat suivant s'impose au sujet de ce graphomaniaque ( production de deux à trois livres par an) : Onfray aujourd'hui, c'est... sans nul doute, la continuation de Zemmour par d’autres moyens ; comprenez : un discours plus conceptuel, plus proche de l'histoire des idées mais un discours pseudo-savant et sournois ; d'aucuns diront : un discours de faux-cul par manque de courage et de légitimité populaire, contrairement à Zemmour qui n'a pas besoin de prendre des gants avec quelque communauté que ce soit ; un Onfray qui n’assume rien car, bien qu'il s'en cache, son jugement est évidemment moral et idéologique. En filigrane, la grande peur du grand remplacement : l’Islam. 
 
Les médias de masse étant sa seule famille (relativement jeune encore, Onfray est veuf, sans enfant et vit en province), pour continuer d'exister médiatiquement, Onfray choisit de rejoindre la bêtise ambiante ( participant à des émissions du même genre) et la scélératesse d'un système de pensée de l'abaissement dans les bas fonds de l'épuisement de l'humain et de la liquidation de l'intelligence.
 
Son ouvrage "Décadence" finira droit chez Finkielkraut dans "Répliques" sur France Culture. Et il le sait.
 
 Alors vraiment ... tout ça pour ça ? Plus de 80 livres pour en arriver là ?
 
 
 
 Exonérer le Bouddhisme et le Judaïsme... plus important encore, tirer à boulets rouges sur l’Islam et le Christianisme - deux conditions à remplir pour recueillir l'assentiment des producteurs de télé et de radio -... au moins Onfray sait-il ce qu’il faut et qui il faut craindre : sûrement pas les imams ni les curés.
 
Et Yann Moix de boire du petit lait chez Ruquier (la gourde de service !) à l'écoute d'Onfray ; Yann Moix, cet orléanais, pas Jeanne d'Arc ni Robin des bois pour un sou - et pourtant, elles sont belles les forêts de la Sologne - , monté à Paris pour y faire fortune auprès de Bernard-Henri Lévy maintenant qu'il est dans ses petits papiers.
 
 
***
 
Qu'à cela ne tienne ! 
 
  "Le Christianisme, dites-vous Monsieur Onfray ?
 
 Et bien... sachez qu'il me suffit d’écouter une cantate de Bach, de me rendre à Chartres, de feuilleter un ouvrage de peinture qui s’étend du VIe siècle au 16è siècle (plus près de nous : Salvador Dali) et de lire un ouvrage de Bernanos pour m’en faire une idée ; une belle et grande idée."
 
 
 On ne manquera pas de noter ceci à propos de l'intervention de Michel Onfray - intervention bavarde mais creuse comme à l'accoutumée -, que des médias complaisants nomment "philosophe" : de peur de passer pour un passéiste et un réac, Onfray fait semblant d’accueillir favorablement ce qu’il appelle "le déclin et la décadence de l’Occident"...
 
Faut bien dire que les imbéciles insistent toujours ; de plus, chaque matin à leur réveil, ils n'ont qu'un désir : se tirer une balle dans le pied. 
 
 Avec Onfray, la haine de soi n'est jamais très loin, l'ingratitude sous la forme d'un crachat dans la soupe non plus et la bêtise tout autant.

 

 _____________________

 

Pour prolonger, cliquez : Quand Michel Onfray rentre à la maison

 

Tags : Michel Onfray



Réagissez à l'article

53 réactions à cet article


  • 16 votes
    sls0 sls0 18 février 19:10

    Onfray tout les jours ?
    c’est vrai qu’il y en a des envieux qui n’arrive pas à sa cheville.
    Moi aussi je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit, j’attaque ses arguments et non sa personne.
    Il y a deux façon pour arriver au niveau de quelqu’un.
    La première c’est beaucoup travailler pour arriver à son niveau, la deuxième c’est en dire du mal pour le faire descendre à notre niveau.
    La deuxième solution est plus facile mais ça indique aussi qu’on est à un niveau à raz des pâquerettes et que notre discours n’est entendu que par d’autres personnes qui sont aussi dans le caniveau.


    • 8 votes
      le celte le celte 18 février 19:30

      @sls0

      Bien dit.

      Ces articles à répétition discréditant souvent le personnage plus que les idées, démontrent une obsession presque maladive d’atteindre son niveau.


    • 7 votes
      psychorigide Psychorigide 18 février 19:57

      @sls0

      Si on doit être à son niveau pour lire ses livres, il va crever de faim ... Et le bougre a de bonne joues de bourgeois bien replet. Je n’ai lu aucun de ses livres, je précise... smiley

      N’empêche pour avoir vu, entendu l’impétrant, ou avoir vu débattre à propos de lui ou de son œuvre ( J’ai lu Soler grâce à son intermédiation....( ...d’ailleurs je ne retrouve pas le bouquin ? Est-ce qu’Eric, ce jaloux, cet envieux me l’aurait pas chourer ?)).... Je puis dire qu’Onfray j’en ai rien à cirer * J’ai tout de même attendu ses dernières saillies pour me décider à ne même plus l’entendre ou le regarder.

      Il est imbu, il est imbuvable. C’est un pitre de salon. Ici, Ruquier et son barnum, Moix, le néanderthalien, la femme à barbe de France 2.

      Il remplace avantageusement BHL, et les nouveaux philosophes.

      Je le laisse à la critique des souris, et à l’adoration de ses fans, et me replonge dans la lecture sidérante de J.B Botul : ’ Anthologie de décomposition à l’usage des pédants et des imposteurs ’ Paris.1969. Edition du Bouc-Savant. 18369 pages. 369€ sur eBay.


    • 3 votes
      psychorigide Psychorigide 18 février 20:04

      @le celte

      ..................et le niveau monte tous les jours smiley


    • 1 vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 février 20:05

      sls0 18 février 19:10

      Onfray tout les jours ?
      c’est vrai qu’il y en a des envieux qui n’arrive pas à sa cheville.
      Moi aussi je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit, j’attaque ses arguments et non sa personne.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @sls0
      ... VOUS ETES TRES SYMPA DANS VOTRE GENRE, ok ! vous causez de tout et de rien ; c’est votre droit, mais savez vous au moins ce que nous disons ceux qui publions Onfray en ce moment ?

      Donc, permettez-moi de vous paraphraser en vous demandant, d’attaquer nos arguments et pas notre personne.(envieux, vous y allez fort camarade : n’importe quoi ! en ce qui me concerne, le parvenu, obligé de BHL, qui lui mit le pied à l’étrier et moi-même, rien à voir, ni de près, ni de loin ! Sinon, si vous le pouvez, prouvez le contraire !)

      Merci d’avance

      CQFD CQFD


    • 1 vote
      le celte le celte 18 février 20:29

      @Psychorigide
       smiley !


    • 4 votes
      Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 20:34

      @sls0

      Ce sont des propos de groupies...


    • 1 vote
      mmbbb 18 février 20:58

      @Psychorigide vous l etes vraiment et je les deteste Quoi qu il en soit votre propos est une attaque ad hominem rien que moins


    • 4 votes
      mmbbb 19 février 11:00

      @Serge ULESKI votre commentaire est creux et pas du tout argumenté Quoi qu il en soit et que cela vous deplaise l occident chetien est en decadence. Onfray a au moins le merite d argumenter et de ne pas jeter l anataheme .et surtout d’accepter la contradiction Votre procede est simple vous sortez un propos de son bouquin, vous le commentez a omettant de situer cette phrase ; s ’git t il d une conclusion d’ une demonstration d un argument ect . Donc vous en tirez la conclusion que vous vous voulez et qui colle a votre argumentation C’est un procede archi connu et archi employe surtout par les médias actuels Voir cet ecrivassier Cluny dans ce media qui reprit les phrases de Gaulle en tirant personnellement des conclusions. Il se fit chahuter violemment Les lecteurs ne sont pas aussi con que vous le pensiez Je ne suis pas un fan ni un groupie, attaque ad hominem comme le font tant de commentateurs et temoigne de votre parti pris et de votre condescendance . Je vous suggère ceci : prenez rendez vous avec Onfray et débattez enregistrez ce debat Ce sera plus positif ce que j’avais propose a ce Cluny a propos de Gaulle a Lyon en particulier lieu de la resistance Il y a des historiens qui auraient pu lui apporter d autrs arguments contradictoires Ce pleutre avança qu il etait menace de mort comme si les anciens de la résistance allaient s ’acharner sur un ecrivassier Faites en de m^me et on jugera de vos arguments de votre culture et de votre qualité d’eloquence .


    • 3 votes
      mmbbb 19 février 11:19

      @Psychorigide il n ’ y a aucune loi qui vous oblige a lire Onfray alors calmez vous vous allez péter une durite Regardez Hanouna c’est plus distrayant et hautement plus instructif ! Voyez vous il y avait de grand intello tel que vous qui avaient descendu le cinema populaire en particulier celui de louis de Funes. Propos acerbes, meprisants . presque fascisant etc Ces écrivassiers sont tombes dans la fosse de l oubli , de Funes non . Vous pouvez aussi faire le même exercice en retournant sur le passe et compter le nombre d ’auteurs ayant subit la vindicte violente des critiques et qui sont pourtant toujours lus. 


    • 1 vote
      le celte le celte 18 février 20:48

      "....Car c’est bien là ce que fait Lévy, en cet article du Point, à l’encontre d’Onfray : l’insulter en le taxant, entre autres amabilités, de « puéril », de « pédant », de « ridicule », de « valet de chambre » (fût-il hégélien) et, le comble pour le libertaire nietzschéen de gauche qu’est l’auteur du Traité d’athéologie, de « brigadier des mœurs ». Et Lévy de conclure cet ignoble papier, où le mépris le dispute à la morgue, par cette ultime salve : « J’ai peine, en tous les sens du terme, à retrouver dans ce tissu de platitudes, plus sottes que méchantes, l’auteur des quelques livres (…) qui m’avaient, il y a vingt ans, paru si prometteurs. La psychanalyse, qui en a vu d’autres, s’en remettra. Michel Onfray, j’en suis moins sûr."
      Extrait d’un article parut ici même en avril 2010...je vous lèse méditer sur les écrits de BHL, le DSK de l’amour de son prochain. smiley


      • 8 votes
        Yacine Chibane Yacine Chibane 18 février 21:08

        Au Royaume des aveugles (grands médias) Onfray est roi. Il est quand-même à plusieurs étages au-dessus des BHL, Zemmour, Tariq Ramadan et co.


        • 4 votes
          Hieronymus Hieronymus 19 février 20:13

          @Yacine Chibane
          ça n’a pas de sens de mettre dans le même sac 2 escrocs (dont un est particulièrement médiocre et conformiste) avec un critique talentueux du système qui ne doit sa possibilité de critiquer le système de l’interieur qu’au fait d’être Juif (bah oui faut être lucide)

          dans les 3 que vous citez, y en a 2 c’est poubelle et l’autre au contraire, il est franchement brillant et sans doute honnête, rien à voir


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 19 février 20:25

          Oui moi aussi je trouve Tarik Ramadan particulièrement brillant, même si je suis très loin d’être d’accord avec lui sur beaucoup de choses. En tous cas, il ne me vient pas à l’esprit de le mettre dans le même sac que BHL. Zemmour lui est un polémiste mais pas un intellectuel, c’est encore une autre catégorie. 


        • 1 vote
          Yacine Chibane Yacine Chibane 19 février 21:06

          @Hieronymus et MaQiavel
          Tariq Ramadan est un proche d’Al Qaradawi (celui qui justifie les attentats suicides et qui a appelé publiquement au meurtre de Gaddafi) mais c’est un bon sophiste.

          Zemmour quant à lui c’est marrant vous ne l’accusez pas de faire partie du grand remplacement étant donné que c’est un maghrébin dont la famille s’est convertie au judaïsme y a 2 siècles... smiley Sans oublier que c’est un plagiaire qui trafique les chiffres...


        • 3 votes
          maQiavel maQiavel 19 février 21:22

          @Yacine Chibane

          Lorsque je juge une personne qui se présente comme un intellectuel, je juge les idées de cette personne et non son soi disant entourage. Ca, c’est un réflexe d’antifa.

          Je juge d’abord la cohérence interne du système d’idée et ensuite leur validité. En dernier vient mon approbation personnelle.

          Ce que je désapprouve chez Tarik Ramadan, c’est son immigrationisme. A part ça, je n’ai pas grand chose à lui reprocher.


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 21:35

          @Yacine Chibane
          "Tariq Ramadan est un proche"

          "Etre un proche" n’a aucune signification morale ou intellectuelle. Je ne sais même pas ce que vous voulez dire par là exactement. C’est un tic petit-bourgeois d’antifa, ça, de croire qu’on est fasciste par contamination, parce qu’un fasciste a marché sur votre ombre. 


        • 2 votes
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 février 21:37

          @maQiavel
          "Ca, c’est un réflexe d’antifa."

          S’pèce de copieur par anticipation ! (Je ne vous avais pas lu quand j’ai écrit mon message)   smiley


        • vote
          Yacine Chibane Yacine Chibane 19 février 22:23

          @maQiavel
          Je juge plus que les idées, je juge les actes. Quand on est payé par les émirs du Qatar, qu’on soutient le hamas, les frères musulmans en Egypte et se réclame intellectuellement de Hassan Al-Banna, le dossier est plutôt lourd non ? smiley


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 19 février 22:40

          @Yacine Chibane
          Ce que tu dis est vrai pour les politiciens mais quand c’est un intellectuel qu’il faut juger , ce sont ses idées qui passent sur le billard. 

          Tout ce que tu évoques là , il s’en est déjà expliqué et ses réponses me paraissaient satisfaisantes. 


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 février 03:07

          @Yacine Chibane
          "Je juge plus que les idées, je juge les actes."

          Ce que vous jugez là, ce ne sont pas des actes, c’est le degré de pureté idéologique, le délit d’opinion et la réputation. 


        • 4 votes
          Hieronymus Hieronymus 20 février 09:50

          @maQiavel
          pas d’accord

          j’opère certes une distinction entre BHL qui est un bouffon et frère Tarik qui est un intellectuel brillant mais les 2 sont des escrocs, des gens malhonnêtes quoi !

          Tarik je le qualifierais de vénérable serpent, c’est un Maître du double langage, un être fourbe qui nourrit de noirs desseins

          Zemmour lui est sincère et honnête, enfin autant que le système le lui permet dans la limite de ce qu’on peut tolérer venant d’un Juif (un Chrétrien aurait bcp plus de difficultés) et encore, il se fait svt taper sur les doigts et a eu pas mal d’ennuis à cause de son franc parler

          MaQ je ne déconne pas qd j’exprime que vos prises de position sont très étranges : vous défendez un type chelou (Tarik) qui travaille en loucedé au bousillement des sociétés européennes et fustigez un honnête intellectuel car pour moi c’en est un (Zemmour) qui prend svt position contre sa propre communauté, car il aime sincèrement la civilisation européenne et la France qui l’a adopté

           smiley


        • vote
          Yacine Chibane Yacine Chibane 20 février 10:20

          @Hieronymus

          "il se positionne contre sa communauté" mon oeuil ouais ! Il reprend les thèses des néo-cons ashkénazes américains et veut que Tsahal intervienne la France lol

          Et au passage quand vous dites qu’il le droit de dire ce qu’il dit parce qu’il est juif c’est faux ! Villiers n’est pas juif, Ménard non plus...


        • 3 votes
          Hieronymus Hieronymus 20 février 11:43

          @Yacine Chibane
          si Zemmour évoque l’opération "ronces" dont il aurait eu vent, cela ne signifie pas qu’il approuve la main mise de Tsahal sur le territoire français

          enfin le fait que Zemmour soit juif lui donne bcp plus de marge de manoeuvre ds ses critiques qu’à un Villiers ou un Ménard car il ne risque pas l’accusation d’antisémitisme qui vaut excommunication définitive à notre époque, au contraire il prend des prises de position incroyables comme de défendre la mémoire de Pétain, d’affirmer le droit à la majorité (les Français de souche) de défendre son mode de vie et modèle de société contre les autres communautés (dont la communauté juive), il entrevoit les pièges du mondialisme et dénonce la plupart des mensonges du politiquement correct (pas à 100% faut être réaliste)


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 20 février 14:25

          @Hieronymus

          -MaQ je ne déconne pas qd j’exprime que vos prises de position sont très étranges

          ------> Elles sont très étranges pour vous particulièrement. Mais c’est très simple, cette étrangeté est lié au fait que nous divergeons idéologiquement mais aussi sur le plan affectif

          Affectivement dans le sens que je n’aborde pas les personnes de la même façon. Je ne connais pas personnellement Zemmour et Ramadan, je ne peux donc pas savoir s’ils sont honnêtes ou non. Vous, vous avez le sentiment que l’un est honnête et l’autre pas, moi je ne fonctionne pas de cette façon. J’ai aussi des sentiments mais lorsque je juge une personne, j’essaie de le faire principalement par la raison, j’essaie de faire en sorte qu’elle domine mes  affects.

          Pour juger rationnellement de l’honnêteté d’une personne, il faut vérifier si celle-ci ment ou faslifie. Je n’ai jamais rien vu de tel chez Ramadan (qui se trompe et fait des erreurs comme tout le monde, dont Zemmour). Je ne le défends pas, je dis un fait.

          La fourberie, les noirs desseins, les intentions cachées relèvent surtout de l’antipathie que vous ressentez pour le personnage de Ramadan, c’est donc une perspective affective qui n’est pas la mienne.

          Je crois que c’est la divergence fondamentale entre nous. Après, il y’a des questions idéologiques bien entendu. 


        • 4 votes
          Hieronymus Hieronymus 20 février 15:21

          @maQiavel
          toujours le même argumentaire : vous êtes les rationnel et moi l’affectif, façon à peine voilée d’exprimer que vous seriez plus objectif que moi

          c’est n’importe quoi, je vais pas me lancer dans un argumentaire auquel vous répondrez en ergotant mot sur mot avec votre art consommé de la dialectique qui entraine dans des développements tellement longs que à la fin on en a déjà oublié le début et de cette façon on peut continuer à débattre indéfiniment

          frère Tarik est passé en maître en l’art de la Taqiya et y a aucun affectif là dedans, pour moi ça se voit comme le nez au milieu de la figure mais vous, ça vous dérange de l’admettre, c’est votre problème


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 20 février 16:04

          @Hieronymus
          façon à peine voilée d’exprimer que vous seriez plus objectif que moi

          ------> Ce n’est pas ce que j’ai dit. Mais encore une fois , vous avez abordé mon commentaire de façon affective , en y décelant un non dit. Comment dans ces conditions prendre au sérieux les accusations de malhonnêteté envers Ramadan qui selon vous est " être fourbe qui nourrit de noirs desseins". Est ce que ce n’est pas le cas de tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous quelque part ? 

          Je ne vais pas non plus me lancer dans un argumentaire qui ne mènera nulle part. 


        • 6 votes
          Hieronymus Hieronymus 20 février 20:09

          @maQiavel
          encore une fois je ne pige que très peu ce que vous écrivez

          vous avez abordé mon commentaire de façon affective  ???

          je ne vois vraiment pas ce que ça veut dire, sinon à sous entendre que je ne suis nullement objectif a priori

          Est ce que ce n’est pas le cas de tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous quelque part ?

          idem, argument nul .. vous inversez complètement la logique en me taxant d’a priori dans le raisonnement, en gros vous écrivez : Hiéro n’est pas d’accord avec quelqu’un, donc il va chercher à dire que ce dernier n’est pas honnête

          c’est absurde et limite calomniateur, la vérité est toute simple : Hiéro n’est pas d’accord (en vérité n’apprécie guère) avec cet individu (en l’occurence Tarik) car selon lui il n’est pas honnête

          c’est vraiment troublant comment vous "tordez" la pensée des autres


        • 2 votes
          maQiavel maQiavel 20 février 21:00

          @Hieronymus

          -je ne vois vraiment pas ce que ça veut dire

          ------> Vous avez fait la remarque que vous trouviez mon commentaire étrange et je vous ai répondu pourquoi : notre façon d’aborder les choses diffère car vous êtes plus dans l’affect que je le suis et j’ai expliqué pourquoi.

          Vous avez d’ailleurs répondu à mon commentaire de façon affective, comme si je vous avais attaqué , calomnié et que sais je encore alors que ce n’était pas mon intention, je ne faisais que répondre. Il y’a d’ailleurs de forte chance pour que vous considériez le commentaire que je suis entrain d’écrire comme une attaque personnelle, je connais suffisamment vos réactions à présent pour connaitre vos réactions. La réalité est qu’elle vous caractérise cette affectivité. Il faut lire vos articles et vos commentaires : vous transpirez d’affect ! Mais pour moi, ce n’est pas péjoratif d’être un affectif, c’est même tout à fait respectable. Nous sommes tous différents les uns des autres et chaque caractère a ses avantages et ses inconvénients, personne ne fait exception.

          -Hiéro n’est pas d’accord avec quelqu’un, donc il va chercher à dire que ce dernier n’est pas honnête

          ------> Je constate que vous êtes comme ça. Pour préciser, face à un contradicteur qui a une perspective et un paradigme différent du votre, vous avez en gros trois types de réaction :

          -Soit on est un malhonnête qui dissimule un dessein perfide.

          -Soit on est un aveugle faisant usage d’une casuistique indéchiffrable

          -Soit on a une dent contre vous.

          Je suis certain que vous allez prendre ce que je dis comme une attaque personnelle mais la réalité est que je ne fais que répondre à votre questionnement. Je dresse un constat. Je ne pourrais pas vous convaincre mais je ne vous ai jamais vu avoir d’autres réactions face à des personnes qui ont des opinions très différentes des vôtres.

          Mais j’ai compris pourquoi vous réagissez comme ça : vous avez beaucoup de mal à comprendre les opinions différentes des votres parce que pour vous , vos opinions relèvent de l’évidence et du bon sens , donc vous ne les questionnez jamais. Et lorsqu’une personne les remet en question, vous ne trouvez pas d’autres explications que ces trois options puisque dans votre esprit il s’agit d’évidences.

          C’est un trait que j’ai remarqué chez vous depuis assez longtemps (depuis une discussion sur Bernard Ziegler pour être précis) mais je n’avais pas mesuré à l’époque à quel point ça vous structure. Et c’est la raison pour laquelle, vos discussions avec des personnes qui ont une représentation du monde différente de la votre finissent en dialogue de sourds avec un fort contenu affectif, ce qui n’arrive pas lorsque vous dialoguez avec des personnes qui sont en phase avec vous.

          Je ne vous fais pas un reproche, je ne règle pas des comptes avec vous, je n’ai rien contre vous, je vous apprécie en réalité et tel que vous êtes. C’est simplement un constat que je dresse. J’explique. Je vous ai répondu par politesse car je suis conscient que ça ne mènera nulle part, donc je m’arrête là pour nous épargner un énième dialogue de sourds.

          Bonne soirée.


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 février 21:32

          @Hieronymus
          "Tarik je le qualifierais de vénérable serpent, c’est un Maître du double langage, un être fourbe qui nourrit de noirs desseins."

          Je crois comprendre que MaQiavel veut dire que vous ne donnez pas les informations sur lesquelles reposent vos jugements. Par exemple, pour ma part, je serais bien incapable de décider si Tarik Ramadan est un bon bougre ou un vil démon sur la base d’informations objectives le concernant... car je n’en ai aucune ! Je l’ai seulement vu, dans des débats télévisés, répondre avec une certaine clarté à des contradicteurs maladroits. 

          Mais je pourrais toutefois me laisser emporter par une forte antipathie ou au contraire une vive sympathie pour le bonhomme, simplement en me fiant à mes perceptions affectives. Les perceptions affectives ne sont pas rien - c’est particulièrement évident dans les relations avec nos proches - mais on ne peut pas les traiter comme des données objectives. Par exemple, trouver inquiétant le copain de votre fille à cause de sa dégaine n’est pas la même chose que d’avoir sous les yeux son casier judiciaire. Le ressenti n’est pas toujours faux : il peut même parfois nous éviter bien des désagréments lorsque nous n’avons pas le temps de faire une enquête objective. Mais il est toujours difficile à expliquer aux autres car c’est un processus en grande partie inconscient. 

          Cela étant dit, pour revenir à Ramadan, avez-vous des informations objectives à communiquer sur cet homme (à travers des liens) ? 


        • vote
          Hieronymus Hieronymus 21 février 14:04

          @Qaspard Delanuit
          - sur Tarik

          le bonhomme fout carrément les boules, il est très intelligent et cultivé et sait parfaitement jouer des codes sociaux des occidentaux afin de présenter l’aspect le plus lisse, le plus respectable qui soit .. n’empêche c’est un fondamentaliste islamiste, pas pour rien qu’il est le petit fils du fondateur des frères musulmans, il mène un double jeu : politiquement correct et en phase avec le système d’un côté, musulman intégriste travaillant à la suprématie de l’Islam de l’autre, bref ça craint

          - sur le reste

          je vous ai lu avec attention, la difficulté avec MaQ (il expliquera le contraire) c’est la certitude inflexible qui l’anime dans toute discussion, perso j’exprime des opinions ou des convictions mais écoute les arguments opposés, si un détail m’a échappé ou une erreur de raisonnement, et suis toujours prêt à me remettre en question .. je crois aussi que vous êtes quelqu’un à l’écoute et en conversant je vous sens disposé à nuancer ou à affiner votre propos à fin de compréhension mutuelle .. avec MaQ presqu’à chaque fois je ressens l’inverse, une sorte de raidissement, le propos devient cassant, le ton péremptoire, il est persuadé au fond de lui de savoir mieux que l’autre .. ça ne me gêne pas qu’on pense différemment de moi mais ça me gêne qu’on écrive "vous avez tort et j’ai raison" car c’est une attitude présomptueuse

          mais nous pouvons laisser là ces disputations qui ne sont que billevesées au regard de la quête de la transcendance, transcendance qui tarde d’ailleurs à se produire

           smiley


        • vote
          Hieronymus Hieronymus 21 février 14:25

          @maQiavel
          j’ai développé en partie mon désaccord sous Qaspard

          le moins qu’on puisse dire c’est que vous n’êtes pas avare d’explications, seulement elles se répètent presqu’à chaque fois en grossissant le trait au point que je me demande si cela sert a qq chose de dialoguer

          vous avez affirmé de façon péremptoire que Tarik est un intellectuel brillant (là je suis d’accord) et en sus tout à fait respectable alors que Zemmour ne serait pas intellectuel mais juste polémiste .. je suis simplement d’un avis opposé

          qu’y a t il de blâmable au fait de ne pas apprécier les gens malhonnêtes ? mais vous m’accusez de parti pris contre Ramadan au motif que je ne prouve rien .. d’abord que signifie ’parti pris’ ? c’est mon opinion, point barre

          non je ne prouve rien de façon absolue mais il y a tout un faisceau d’indices et de ressenti qui forgent en moi cette conviction, que vous ne la partagiez pas, Ok, mais n’allez pas prétendre encore une fois que je serais purement subjectif tandis que vous seriez objectif

          vous êtes autant subjectif que n’importe qui


        • vote
          maQiavel maQiavel 21 février 15:52

          @Hieronymus

          -Sur Ramadan

          Je n’ai affirmé nulle part qu’il est honnête ou malhonnête. La raison en est simple : je ne sais pas. Je ne sais pas car je ne le connais pas personnellement. Tout ce que je peux juger de lui, ce sont les idées qu’il exprime dans les vidéos et dans ses livres (j’en ai lu deux).

          Pour juger rationnellement de l’honnêteté d’une personne, il faut vérifier si celle-ci ment ou faslifie. Je n’ai jamais rien vu de tel chez Ramadan (qui se trompe et fait des erreurs comme tout le monde). 

          C’est  tout ce que j’ai dit.

          Je ne vois dans cela aucune prétention à l’objectivité. Vous m’avez répondu que vous trouviez ma défense de Ramadan « étrange ». Je vous ai alors dit que je ne défendais pas Ramadan (contre qui déjà ?) et le fait que vous ne me compreniez pas était lié à une approche différente des choses : j’essaie de juger rationnellement (et rationnellement ne veut pas dire objectivement) alors que vous, vous jugez par l’affect.

           Est-ce mal de le dire ? Je ne vois rien de péjoratif à être un affectif. Vous l’admettez vous-même lorsque vous dites que des ressentis forgent en vous cette conviction de malhonnêteté chez lui. Je ne vois pas ou est le problème. Et d’ailleurs peut être avez-vous raison sur lui, je n’en sais rien mais seulement moi, je n’essaie pas de juger d’après mes ressentis, mes sentiments et mes émotions. Et je n’y arrive pas tout le temps d’ailleurs. Mais j’essaie de juger par la raison.

          Ce sont deux façons d’aborder les choses qui mènent à des incompréhensions mutuelles, c’est ce que j’essayais d’expliquer calmement.

          Je ne dis pas non plus que vous êtes purement affectif sans être capable d’user de raison ou que je moi je suis purement rationnel sans aucun affect, j’espère ne pas être aussi binaire et caricatural.

          Vous dites d’ailleurs que des indices contribuent à forger en vous cette conviction, ce qui signifie que votre jugement est en partie rationnel même si la composante affective domine. De mon coté, quand il faut juger un personnage comme BHL, je suis dans l’incapacité de le faire rationnellement, mon affect domine ma raison tellement ce personnage m’insupporte, rien que son visage, sa chemise, ses cheveux me donnent des palpitations. A vrai dire je n’ai même pas envie de le juger par la raison tellement il me débecte. Mais je n’ai aucun mal à le reconnaître …

          C’est simplement que vous êtes en général beaucoup plus dans l’affect que je ne le suis , d’où des incompréhensions. C’était mon explication. 


        • vote
          maQiavel maQiavel 21 février 15:54

          @Hieronymus

          -Sur l’objectivité et la subjectivité

          C’est une autre question. Je ne vais pas entrer dans le détail mais quelques remarques :

          1. La vérité existe

          2. Le « fait » doit être distingué de « l’opinion »

          3. le « tout objectif » est aussi grotesque que le « tout subjectif »

          4. Tout ne se vaut pas

          Si une personne me dit que l’idéologie fasciste est la meilleure, je ne serais pas d’accord avec elle et nous allons débattre. Mais il est impossible de dire qui a tort ou raison puisqu’on n’est même pas sur qu’il existe une vérité à ce sujet. On est dans le registre du débat d’opinion. Par contre, si cette personne m’affirme que Louis XVI s’est fait décapité au début du XX ème siècle, je lui dirai que c’est faux avec des arguments et j’attendrai les siens. Et s’ils ne tiennent pas la route, je couperais court en affirmant qu’elle a tort et que moi j’ai raison. Parce que la date de la mort de Louis XVI est un fait, ce n’est pas une question d’opinion. Donc oui, je serais raide et cassant puisqu’on sera dans le registre du factuel. On ne peut pas être lisse avec les faits, il n’y a pas de compromis avec eux, ils s’imposent à nous.

          Cette question de confusion de faits et d’opinions est plus liée à nos désaccords sur les viols de Cologne. Pour Ramadan vous dites qu’il est malhonnête et moi je dis que je n’en sais rien. Je ne vois pas ce que l’objectivité vient faire là dedans, vous avez le droit d’avoir cette opinion …


        • vote
          Hieronymus Hieronymus 21 février 19:46

          @maQiavel
          je ne cherche jamais à nier les faits

          je tâche de défendre mes opinions comme vous le faites

          quant à la prétention d’objectivité, vous savez comme moi que c’est un leurre

          l’objectivité n’existe pas en matière d’opinion, seuls les critères d’honnêteté et de sincérité ont un sens


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 19:48

          @maQiavel
          "De mon coté, quand il faut juger un personnage comme BHL, je suis dans l’incapacité de le faire rationnellement, mon affect domine ma raison tellement ce personnage m’insupporte, rien que son visage, sa chemise, ses cheveux me donnent des palpitations. A vrai dire je n’ai même pas envie de le juger par la raison tellement il me débecte."

          J’ai failli donner le même exemple. Idem pour Caroline Fourrée. Mais dans le cas de ces deux personnages, il y a en plus plusieurs faits objectifs à présenter contre eux (mensonges et falsifications des informations). 

          En ce qui concerne Ramadan, je suis assez neutre, il ne me fait aucun effet particulier. Je constate seulement qu’il n’est pas bête et je ne le trouve ni grotesque, ni insupportablement prétentieux. Il y a parfois quelques sophismes dans ses propos, mais cela est fréquent chez les théologiens, qui cherchent souvent à raccorder la raison avec leur foi... avec des élastiques. Ce qui est énervant (et que ressent peut-être Hiéronymus comme une menace), c’est que généralement personne n’est en face de lui pour démonter ces sophismes, la plupart des journalistes voulant lui coller une étiquette d’intégriste ou d’intolérant... qu’il décolle facilement en quelques mots. 


        • 1 vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 21 février 19:56

          @Hieronymus
          "l’objectivité n’existe pas en matière d’opinion, seuls les critères d’honnêteté et de sincérité ont un sens."

          Mais il y a tout de même des faits, que l’on peut admettre indépendant de l’opinion que l’on peut avoir à leur sujet. Par exemple, mentir, voler, frapper et tuer, ce sont des faits (et il s’agit de savoir si c’est objectivement vrai ou faux). Avoir un air fourbe ou sournois n’est pas un fait (même si on peut se demander pourquoi une personne nous donne cette impression). 


        • 2 votes
          Djam Djam 18 février 23:14

          Bon, bon... Onfray... le philosophe qui a transformé la philo en analyse perpétuelle de tous les philosophes d’avant avec une nette préférence pour Nietzche. Quelque chose me gêne chez cet homme qui passe son temps à cracher sur deux religions, toujours les mêmes effectivement : le christianisme et l’islam. Les autres, il les cite mais prend bien soin de rester neutre... des fois que...

          Autre curiosité chez cet homme : ses contradictions internes...
          Il attaque les religions mais ne semble pas se rendre compte qu’il a fait de "sa" propre philosophie attitude (agir dans sa localité, sa terre, ses petites gens amis) une sorte de nouvelle religion.

          Il se dit athée, écrit son traité d’athéologie (moyennement intéressant de mon point de vue car n’étant que l’ensemble de ses arguments déjà expliqués lors de nombreux entretiens) mais lève les yeux et interroge le cosmos et les hommes en dessous sans vraiment nous convaincre par ses déductions.

          Onfray se dit hédoniste, il a d’ailleurs écrit un ouvrage sur "l’hédonisme solaire" (autre livre de lui que j’ai lu aussi) qui ne convainc pas non plus. Jouir des plaisirs terrestres c’est sympa mais ça n’offre aucune transcendance. Il est vrai qu’Onfray ne croit pas non plus à l’utilité de la transcendance, pour lui, jouir des choses terrestres suffit. De mon point de vue, c’est un peu court en ces époques de restrictions imposées.

          Onfray se dit anarchiste et se réclame de Proudhon. S’il était vraiment anar il ne se vautrerait pas de la sorte dans les médias fussent-ils aujourd’hui le net.

          Et dernière étrangeté chez cet homme qui parle sans interruption et avec une tension continue dans l’expression, sa liberté d’expression médiatique. Car si Onfray fâche ici, agace là, il n’est menacé ni interdit nulle part alors qu’il ne cesse de déblatérer sur l’islam et les christianisme. C’est dire s’il est fort probable que le Système apprécie son "travail" efficace qui consiste à achever d’abattre les deux courants religieux habilement transformés par le système en bouc émissaires en les jetant l’un contre l’autre.

          Diviser, fracturer, jeter de l’huile sur les braises, accuser et faire des procès exactement là on le système dit de faire...


          • 3 votes
            Jean Keim Jean Keim 19 février 08:43

            Onfray pense comme tout un chacun, combien de fois dans notre vie nous dirons ou nous entendrons ces mots : je pense que ? C’est banal, trivial même et jamais nous ne prenons le temps de nous demander à quoi nous pensons, et pourtant la réponse est tellement évidente, je ne peux penser qu’à ce que je connais.

            Bien évidemment certains pensent d’une façon brouillonne, décousue quand d’autres développent des raisonnements clairs, riches de sens et de perspectives, mais tous nous ne faisons que re-produire un processus qui se meut dans un espace étriqué ou vaste mais limité à son contenu.

            Que faut-il attendre de la pensée ? À peu près n’importe quoi de connu.

            • 3 votes
              Pierre Régnier 19 février 11:01

              Après les massacres du 11 septembre 2001 aux USA, de Madrid en 2004, de Londres en 2005, de l’école juive de Toulouse, de Charlie Hebdo, du magasin cacher de Vincennes, du Bataclan, de Nice, de Saint Étienne du Rouvray... pour ne parler que des plus connus perpétrés "en Occident" ces dernières décennies, les "maîtres penseurs" aux pouvoirs politiques et médiatiques répètent à l’infini qu’il est inutile d’aller voir dans la théologie de l’islam s’il y a des éléments permettant de penser que les assassins ont été, comme ils l’ont crié en tuant, inspirés par leur Dieu Allah.

              Les maîtres penseurs désignent même comme coupables des crimes commis ceux qui refusent de s’accrocher à l’idée reçue, proclamée et consolidée par eux à tout instant, selon laquelle "l’slam n’est pas dangereux". Ils tiennent à ce qu’on en reste à la laïcité sacralisée dans sa conception de 1905.

              L’église catholique sait parfaitement que sa propre théologie contient des éléments alimentant la très directement criminogène théologie islamique. Elle ne veut pas qu’on y touche et fait donc corps, sur ce point, avec ses pires ennemis athées.

              J’attends de Michel Onfray, selon moi le plus apte à le faire bien, qu’il dépasse un peu son athéologie et qu’il s’attaque de front au grand mensonge néo-négationniste et à la ravageuse tricherie éxégétique :

              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081

              

              Ajouter une réaction

              Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

              Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


              FAIRE UN DON







Palmarès