• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Michel Onfray encore et encore car la bêtise insiste toujours

Michel Onfray encore et encore car la bêtise insiste toujours

 

         "Je me suis pensé mort alors que je suis encore vivant et j'ai pleuré, pleuré, pleuré longtemps et d'autres avec moi aussi. C'était fort, c'était beau, c'était bon, c'était grand."

 

 

 

  Un pape noir ainsi qu'un prêtre noir dans un village français, c’est de la décadence Monsieur Onfray ? - Vidéo à la 14.40
 
 
***
 
 
          Accro aux médias, Onfray est de retour avec un ouvrage : "Décadence".
 
Plus les années passent, plus le constat suivant s'impose au sujet de ce graphomaniaque ( production de deux à trois livres par an) : Onfray aujourd'hui, c'est... sans nul doute, la continuation de Zemmour par d’autres moyens ; comprenez : un discours plus conceptuel, plus proche de l'histoire des idées mais un discours pseudo-savant et sournois ; d'aucuns diront : un discours de faux-cul par manque de courage et de légitimité populaire, contrairement à Zemmour qui n'a pas besoin de prendre des gants avec quelque communauté que ce soit ; un Onfray qui n’assume rien car, bien qu'il s'en cache, son jugement est évidemment moral et idéologique. En filigrane, la grande peur du grand remplacement : l’Islam. 
 
Les médias de masse étant sa seule famille (relativement jeune encore, Onfray est veuf, sans enfant et vit en province), pour continuer d'exister médiatiquement, Onfray choisit de rejoindre la bêtise ambiante ( participant à des émissions du même genre) et la scélératesse d'un système de pensée de l'abaissement dans les bas fonds de l'épuisement de l'humain et de la liquidation de l'intelligence.
 
Son ouvrage "Décadence" finira droit chez Finkielkraut dans "Répliques" sur France Culture. Et il le sait.
 
 Alors vraiment ... tout ça pour ça ? Plus de 80 livres pour en arriver là ?
 
 
 
 Exonérer le Bouddhisme et le Judaïsme... plus important encore, tirer à boulets rouges sur l’Islam et le Christianisme - deux conditions à remplir pour recueillir l'assentiment des producteurs de télé et de radio -... au moins Onfray sait-il ce qu’il faut et qui il faut craindre : sûrement pas les imams ni les curés.
 
Et Yann Moix de boire du petit lait chez Ruquier (la gourde de service !) à l'écoute d'Onfray ; Yann Moix, cet orléanais, pas Jeanne d'Arc ni Robin des bois pour un sou - et pourtant, elles sont belles les forêts de la Sologne - , monté à Paris pour y faire fortune auprès de Bernard-Henri Lévy maintenant qu'il est dans ses petits papiers.
 
 
***
 
Qu'à cela ne tienne ! 
 
  "Le Christianisme, dites-vous Monsieur Onfray ?
 
 Et bien... sachez qu'il me suffit d’écouter une cantate de Bach, de me rendre à Chartres, de feuilleter un ouvrage de peinture qui s’étend du VIe siècle au 16è siècle (plus près de nous : Salvador Dali) et de lire un ouvrage de Bernanos pour m’en faire une idée ; une belle et grande idée."
 
 
 On ne manquera pas de noter ceci à propos de l'intervention de Michel Onfray - intervention bavarde mais creuse comme à l'accoutumée -, que des médias complaisants nomment "philosophe" : de peur de passer pour un passéiste et un réac, Onfray fait semblant d’accueillir favorablement ce qu’il appelle "le déclin et la décadence de l’Occident"...
 
Faut bien dire que les imbéciles insistent toujours ; de plus, chaque matin à leur réveil, ils n'ont qu'un désir : se tirer une balle dans le pied. 
 
 Avec Onfray, la haine de soi n'est jamais très loin, l'ingratitude sous la forme d'un crachat dans la soupe non plus et la bêtise tout autant.

 

 _____________________

 

Pour prolonger, cliquez : Quand Michel Onfray rentre à la maison

 

Tags : Michel Onfray



Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • 16 votes
    sls0 sls0 18 février 19:10

    Onfray tout les jours ?
    c’est vrai qu’il y en a des envieux qui n’arrive pas à sa cheville.
    Moi aussi je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit, j’attaque ses arguments et non sa personne.
    Il y a deux façon pour arriver au niveau de quelqu’un.
    La première c’est beaucoup travailler pour arriver à son niveau, la deuxième c’est en dire du mal pour le faire descendre à notre niveau.
    La deuxième solution est plus facile mais ça indique aussi qu’on est à un niveau à raz des pâquerettes et que notre discours n’est entendu que par d’autres personnes qui sont aussi dans le caniveau.


    • 8 votes
      le celte le celte 18 février 19:30

      @sls0

      Bien dit.

      Ces articles à répétition discréditant souvent le personnage plus que les idées, démontrent une obsession presque maladive d’atteindre son niveau.


    • 7 votes
      psychorigide Psychorigide 18 février 19:57

      @sls0

      Si on doit être à son niveau pour lire ses livres, il va crever de faim ... Et le bougre a de bonne joues de bourgeois bien replet. Je n’ai lu aucun de ses livres, je précise... smiley

      N’empêche pour avoir vu, entendu l’impétrant, ou avoir vu débattre à propos de lui ou de son œuvre ( J’ai lu Soler grâce à son intermédiation....( ...d’ailleurs je ne retrouve pas le bouquin ? Est-ce qu’Eric, ce jaloux, cet envieux me l’aurait pas chourer ?)).... Je puis dire qu’Onfray j’en ai rien à cirer * J’ai tout de même attendu ses dernières saillies pour me décider à ne même plus l’entendre ou le regarder.

      Il est imbu, il est imbuvable. C’est un pitre de salon. Ici, Ruquier et son barnum, Moix, le néanderthalien, la femme à barbe de France 2.

      Il remplace avantageusement BHL, et les nouveaux philosophes.

      Je le laisse à la critique des souris, et à l’adoration de ses fans, et me replonge dans la lecture sidérante de J.B Botul : ’ Anthologie de décomposition à l’usage des pédants et des imposteurs ’ Paris.1969. Edition du Bouc-Savant. 18369 pages. 369€ sur eBay.


    • 3 votes
      psychorigide Psychorigide 18 février 20:04

      @le celte

      ..................et le niveau monte tous les jours smiley


    • 1 vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 18 février 20:05

      sls0 18 février 19:10

      Onfray tout les jours ?
      c’est vrai qu’il y en a des envieux qui n’arrive pas à sa cheville.
      Moi aussi je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’il dit, j’attaque ses arguments et non sa personne.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @sls0
      ... VOUS ETES TRES SYMPA DANS VOTRE GENRE, ok ! vous causez de tout et de rien ; c’est votre droit, mais savez vous au moins ce que nous disons ceux qui publions Onfray en ce moment ?

      Donc, permettez-moi de vous paraphraser en vous demandant, d’attaquer nos arguments et pas notre personne.(envieux, vous y allez fort camarade : n’importe quoi ! en ce qui me concerne, le parvenu, obligé de BHL, qui lui mit le pied à l’étrier et moi-même, rien à voir, ni de près, ni de loin ! Sinon, si vous le pouvez, prouvez le contraire !)

      Merci d’avance

      CQFD CQFD


    • 1 vote
      le celte le celte 18 février 20:29

      @Psychorigide
       smiley !


    • 4 votes
      Serge ULESKI Serge ULESKI 18 février 20:34

      @sls0

      Ce sont des propos de groupies...


    • 1 vote
      mmbbb 18 février 20:58

      @Psychorigide vous l etes vraiment et je les deteste Quoi qu il en soit votre propos est une attaque ad hominem rien que moins


    • 4 votes
      mmbbb 19 février 11:00

      @Serge ULESKI votre commentaire est creux et pas du tout argumenté Quoi qu il en soit et que cela vous deplaise l occident chetien est en decadence. Onfray a au moins le merite d argumenter et de ne pas jeter l anataheme .et surtout d’accepter la contradiction Votre procede est simple vous sortez un propos de son bouquin, vous le commentez a omettant de situer cette phrase ; s ’git t il d une conclusion d’ une demonstration d un argument ect . Donc vous en tirez la conclusion que vous vous voulez et qui colle a votre argumentation C’est un procede archi connu et archi employe surtout par les médias actuels Voir cet ecrivassier Cluny dans ce media qui reprit les phrases de Gaulle en tirant personnellement des conclusions. Il se fit chahuter violemment Les lecteurs ne sont pas aussi con que vous le pensiez Je ne suis pas un fan ni un groupie, attaque ad hominem comme le font tant de commentateurs et temoigne de votre parti pris et de votre condescendance . Je vous suggère ceci : prenez rendez vous avec Onfray et débattez enregistrez ce debat Ce sera plus positif ce que j’avais propose a ce Cluny a propos de Gaulle a Lyon en particulier lieu de la resistance Il y a des historiens qui auraient pu lui apporter d autrs arguments contradictoires Ce pleutre avança qu il etait menace de mort comme si les anciens de la résistance allaient s ’acharner sur un ecrivassier Faites en de m^me et on jugera de vos arguments de votre culture et de votre qualité d’eloquence .


    • 3 votes
      mmbbb 19 février 11:19

      @Psychorigide il n ’ y a aucune loi qui vous oblige a lire Onfray alors calmez vous vous allez péter une durite Regardez Hanouna c’est plus distrayant et hautement plus instructif ! Voyez vous il y avait de grand intello tel que vous qui avaient descendu le cinema populaire en particulier celui de louis de Funes. Propos acerbes, meprisants . presque fascisant etc Ces écrivassiers sont tombes dans la fosse de l oubli , de Funes non . Vous pouvez aussi faire le même exercice en retournant sur le passe et compter le nombre d ’auteurs ayant subit la vindicte violente des critiques et qui sont pourtant toujours lus. 


    • 1 vote
      le celte le celte 18 février 20:48

      "....Car c’est bien là ce que fait Lévy, en cet article du Point, à l’encontre d’Onfray : l’insulter en le taxant, entre autres amabilités, de « puéril », de « pédant », de « ridicule », de « valet de chambre » (fût-il hégélien) et, le comble pour le libertaire nietzschéen de gauche qu’est l’auteur du Traité d’athéologie, de « brigadier des mœurs ». Et Lévy de conclure cet ignoble papier, où le mépris le dispute à la morgue, par cette ultime salve : « J’ai peine, en tous les sens du terme, à retrouver dans ce tissu de platitudes, plus sottes que méchantes, l’auteur des quelques livres (…) qui m’avaient, il y a vingt ans, paru si prometteurs. La psychanalyse, qui en a vu d’autres, s’en remettra. Michel Onfray, j’en suis moins sûr."
      Extrait d’un article parut ici même en avril 2010...je vous lèse méditer sur les écrits de BHL, le DSK de l’amour de son prochain. smiley


      • 2 votes
        Djam Djam 18 février 23:14

        Bon, bon... Onfray... le philosophe qui a transformé la philo en analyse perpétuelle de tous les philosophes d’avant avec une nette préférence pour Nietzche. Quelque chose me gêne chez cet homme qui passe son temps à cracher sur deux religions, toujours les mêmes effectivement : le christianisme et l’islam. Les autres, il les cite mais prend bien soin de rester neutre... des fois que...

        Autre curiosité chez cet homme : ses contradictions internes...
        Il attaque les religions mais ne semble pas se rendre compte qu’il a fait de "sa" propre philosophie attitude (agir dans sa localité, sa terre, ses petites gens amis) une sorte de nouvelle religion.

        Il se dit athée, écrit son traité d’athéologie (moyennement intéressant de mon point de vue car n’étant que l’ensemble de ses arguments déjà expliqués lors de nombreux entretiens) mais lève les yeux et interroge le cosmos et les hommes en dessous sans vraiment nous convaincre par ses déductions.

        Onfray se dit hédoniste, il a d’ailleurs écrit un ouvrage sur "l’hédonisme solaire" (autre livre de lui que j’ai lu aussi) qui ne convainc pas non plus. Jouir des plaisirs terrestres c’est sympa mais ça n’offre aucune transcendance. Il est vrai qu’Onfray ne croit pas non plus à l’utilité de la transcendance, pour lui, jouir des choses terrestres suffit. De mon point de vue, c’est un peu court en ces époques de restrictions imposées.

        Onfray se dit anarchiste et se réclame de Proudhon. S’il était vraiment anar il ne se vautrerait pas de la sorte dans les médias fussent-ils aujourd’hui le net.

        Et dernière étrangeté chez cet homme qui parle sans interruption et avec une tension continue dans l’expression, sa liberté d’expression médiatique. Car si Onfray fâche ici, agace là, il n’est menacé ni interdit nulle part alors qu’il ne cesse de déblatérer sur l’islam et les christianisme. C’est dire s’il est fort probable que le Système apprécie son "travail" efficace qui consiste à achever d’abattre les deux courants religieux habilement transformés par le système en bouc émissaires en les jetant l’un contre l’autre.

        Diviser, fracturer, jeter de l’huile sur les braises, accuser et faire des procès exactement là on le système dit de faire...


        • 3 votes
          Jean Keim Jean Keim 19 février 08:43

          Onfray pense comme tout un chacun, combien de fois dans notre vie nous dirons ou nous entendrons ces mots : je pense que ? C’est banal, trivial même et jamais nous ne prenons le temps de nous demander à quoi nous pensons, et pourtant la réponse est tellement évidente, je ne peux penser qu’à ce que je connais.

          Bien évidemment certains pensent d’une façon brouillonne, décousue quand d’autres développent des raisonnements clairs, riches de sens et de perspectives, mais tous nous ne faisons que re-produire un processus qui se meut dans un espace étriqué ou vaste mais limité à son contenu.

          Que faut-il attendre de la pensée ? À peu près n’importe quoi de connu.

          • 3 votes
            Pierre Régnier 19 février 11:01

            Après les massacres du 11 septembre 2001 aux USA, de Madrid en 2004, de Londres en 2005, de l’école juive de Toulouse, de Charlie Hebdo, du magasin cacher de Vincennes, du Bataclan, de Nice, de Saint Étienne du Rouvray... pour ne parler que des plus connus perpétrés "en Occident" ces dernières décennies, les "maîtres penseurs" aux pouvoirs politiques et médiatiques répètent à l’infini qu’il est inutile d’aller voir dans la théologie de l’islam s’il y a des éléments permettant de penser que les assassins ont été, comme ils l’ont crié en tuant, inspirés par leur Dieu Allah.

            Les maîtres penseurs désignent même comme coupables des crimes commis ceux qui refusent de s’accrocher à l’idée reçue, proclamée et consolidée par eux à tout instant, selon laquelle "l’slam n’est pas dangereux". Ils tiennent à ce qu’on en reste à la laïcité sacralisée dans sa conception de 1905.

            L’église catholique sait parfaitement que sa propre théologie contient des éléments alimentant la très directement criminogène théologie islamique. Elle ne veut pas qu’on y touche et fait donc corps, sur ce point, avec ses pires ennemis athées.

            J’attends de Michel Onfray, selon moi le plus apte à le faire bien, qu’il dépasse un peu son athéologie et qu’il s’attaque de front au grand mensonge néo-négationniste et à la ravageuse tricherie éxégétique :

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/detruire-la-tricherie-exegetique-187081


            • 1 vote
              mmbbb 19 février 13:24

              @Pierre Régnier j’ ai lu votre lien il est a charge. DAESH est une construction de l occident . Avant 2003 cette organisation n’existait pas C’est la conséquence du bordel que les occidentaux ont foutu au Moyen Orient depuis la dislocation de l’ empire Ottoman et de l’application des accords de sykes Picot qui a cree ex nihilo des etats comme l IRAK.. Onfray rappelle que les interventions militaires occidentales ont fait 4 millions de victimes. L ’embargo americain en Irak 500 000 morts passe sous silence radio . Dans ce media des militaires dont la parole etait libre, contestaient l engagement de la France en Syrie. Voyez le resultat de notre intervention en Lybie et la consequence sur la destabilisation de la region en particulier le Mali . Les troupes francaise seules ( les autres nations ne veulent pas se foutre dans ce bourbier ) resteront encore tres longtemps alors qu Hollande avait dit l inverse Avant il n’y avait pas de troupes radicales dans ce pays qui etait relativement stable .Si les islamistes se servent du Coran, c’est que ce texte sacre est un moteur psychologique et est utilise a des fins politiques . Votre propos fait l impasse sur le volet politique non pas que je sois aveugle ( le terroriste est un fléau et les services de renseignement francais avaient averti de la menace de notre territoire. De surcroit la menace est parti de la Syrie ) Cette résurgence de cet islam radical est le resultat des politiques occidentales incoherentes dont la seule solution est la politique de la canonnière : bombarder detruire designer a l avance des etats voyous et au nom du droit d ingerence mener des guerres préventives Vous vous etonneriez que l Iran veuille se munir de la bombe nucleaire ! Quant a l eglise catholique ( je ne suis pas son avocat ) elle ne tue plus au nom du dogme Que se sache Darwin n’ a pas ete brule comme giordano bruno Votre argument "la laïcité sacralisée dans sa conception de 1905." est un non sens La laicite est la separation du regulier du seculier. Si nous en etions tenu a ce principe ferme nous n’aurions pas les problemes contemporains qui disloquent la societe francaise Elisabeth Badinter l’avait affirmé .


            • vote
              Pierre Régnier 20 février 15:17

              @mmbbb

              Votre réponse est très significative, et très représentative du néo-négationnisme imposé par la fausse Gauche aux pouvoirs politiques et médiatiques. Vous acceptez de vous y soumettre, pas moi.

              Je demande qu’on regarde la dangerosité de l’islam dans ses fondements, il y a 14 siècles, et vous commencez par me dire "DAESH est une création de l’Occident". Le reste est à l’avenant : "les accords Sykes-Picot" (1916 !)... "de surcroit la menace est partie de la Syrie" etc...

              Vous terminez très logiquement par la défense de la laïcité dans sa conception de 1905, alors que j’essaie de faire comprendre combien cette "sacralisation laïque" de la laïcité est devenue néfaste.

              Non seulement elle est très insuffisante pour protéger le pays de la conquête islamique mais les islamistes - violents et "modérés" - ont parfaitement compris qu’elle est désormais, dans un pays comme la France, une aide, un appui pour cette conquête.


            • 2 votes
              makhno makhno 19 février 20:20

              Ce qui est vraiment insupportable , c’est la facilité avec laquelle UN PHILOSOPHE peut se prêter "au jeu" de cette émission (grand-public... !!!! ) , et accepter de se faire questionner par 3 hôtesses d’acceuil ...pour expliquer son livre... !!!

              La "vulgarisation" de "sa philosophie" , devient vraiment vulgaire et trop "Ruquier-Compatible" , ce qui n’est pas réjouissant pour ceux qui souhaiteraient qu’un Philosophe se contente de publier des Textes , condensés de Pensées...profondes et éclairées , indemnes de toutes stratégies politiques et commerciales .

              Le philosophe , ne peut , sous peine de transiger dialectiquement , se permettre de se faire interroger par des PITRES....(surtout ceux de la télé... ! ).
              Il se doit de PENSER ( il NOUS LE DOIT.... !?...) et de rester à distance des pièges de ces dérisoires et pénibles promotions audio-télévisuelles...

              Dans le cas contraire (comme ONFRAY) , ces philosophes "stars" , se verront oubliés aussi vite que celles du Cinéma ou de la Chanson.... !
              ...tout le contraire de SOCRATE , THOREAU , MARX ou FOUCAULT.....

              En philosophie , le Narcissisme n’est qu’une qualité Hanounesque... !


              • 2 votes
                Et Hop ! 19 février 20:58

                Je n’ai pas lu son livre mais regardé l’émission.

                Ce pauvre Michel Onfray arrive au bout de l’absurdité de ses erreurs, mais il persiste.

                C’est vraiment le représentant de la génération de 1968, nihiliste, narcissique et hédoniste, antifasciste et anticlérical primaire.

                Son argumentation anticléricale est toujours la même et toujours aussi fausse : le pape Pie XII aurait été pro-nazi, et les nazis des catholiques, et il lui reproche d’avoir condamné le communisme dans une encyclique, ce qui est vrai puisqu’en 1938 il a condamné le communisme bolchevique comme "doctrine intrinsèquement perverse", et fait accorder sa protection aux Allemands poursuivis et persécutés après la guerre.

                Pourtant il ne peut pas ignorer que la même année, Pie XII a aussi condamné le nazisme dans un autre encyclique : "Mit Brennen Sörge", en particulier pour sa doctrine raciale nationaliste, ni que le pape au Vatican, toutes les paroisses et toutes les congrégations catholiques ont participé à l’accuil et au sauvetage des juifs, faisant des faux actes de baptême, et des protestations officielles comme celle de Mgr Saliège, archevêque de Toulouse, lue en chaire dans toutes les paroisses :
                « Mes très chers frères, « Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits.

                Ces devoirs et ces droits tiennent de la nature humaine. Ils viennent de Dieu. On ne peut pas les violer. Il n’est au pouvoir d’aucun mortel de les supprimer.

                Que des enfants, des femmes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que des membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle. Pourquoi le droit d’asile de nos églises n’existe-t-il plus ? Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. « Les juifs sont des hommes, les juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes et contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier. »

                .


                • 2 votes
                  Serge ULESKI Serge ULESKI 19 février 20:59
                  Rajout :

                  Les médias de masse étant sa seule famille (relativement jeune encore, Onfray est veuf, sans enfant et vit en province), pour continuer d’exister médiatiquement, Onfray choisit de rejoindre la bêtise ambiante ( participant à des émissions du même genre) et la scélératesse d’un système de pensée de l’abaissement dans les bas fonds de l’épuisement de l’humain et de la liquidation de l’intelligence.
                   
                  Son ouvrage "Décadence" finira droit chez Finkielkraut dans "Répliques" sur France Culture. Et il le sait.

                  Alors vraiment ... tout ça pour ça ? Plus de 80 livres pour en arriver là ?

                  • vote
                    baleti baleti 19 février 23:18

                    Onfray est beaucoup plus difficile a lire et a comprendre, que l’on peu l’imaginer.


                    Et si il fessais du "commercial", pour faire passer des idées et des réflexions, qui aurais guère de lecteur, et surtout guère de pub ?
                    Il est plus facile de l’écouter que de le lire, c’est l’incohérence de certaine réflexion et position, qui pose problème.
                    C’est comme analyser Trump, la gestuel, le regard, ECT..... sont a prendre en considération pour "comprendre" se genre de personnage .


                      • 1 vote
                        Soi même 20 février 15:21

                        Pourtant il est très limpide a comprendre ce Monsieur, il relève par sa pensé comment sur le fond les marxistes sont en faite des grand bourgeois qui s’ignore.

                         


                        • vote
                          baleti baleti 21 février 12:13

                          @Soi même

                          ""les marxistes sont en faite des grand bourgeois qui s’ignore.""

                          tu veux dire des faux bourgeois qui s’ignore.


                        • vote
                          Soi même 2 mars 20:21

                          @baleti, non des vrais bourgeois... !


                        • vote
                          Pierre Régnier 21 février 08:20

                          Les problèmes les plus importants du moment sont bien souvent amenés par Agoravox en situation d’être débattus par les citoyens qui n’ont pas accès aux débats des grands médias.

                          Très vite, hélas, quelques commentateurs en font un jeu d’échanges dérisoires et fermés autour de leur petite personne.

                          Alors où et comment installer de vrais débats audiovisuels hors des médias dominants, inaccessibles aux échanges citoyens ?


                          • vote
                            baleti baleti 21 février 12:22

                            @Pierre Régnier

                            ""Alors où et comment installer de vrais débats audiovisuels hors des médias dominants, inaccessibles aux échanges citoyens ?""

                            De nos jours, les intellectuel et penseur, sont payer pour débattre,pour faire "rêver" les gens, tous est fausser.........

                            Les débats ne servent plus a rien, c’est comme de penser qu’a force de patiner, on avancera,

                            Seront écouter, seulement ceux qui se "bouge", qui mette en pratique leur penser.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès