Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Soleil Blanc

Soleil Blanc

Qu'est-ce que le "soleil blanc" expliqué en moins d'une minute, sujet d'actualité s'il en est puisqu'actuellement Hélios n'a aucune tache (elles sont toutes sur terre) ce qui arrive de plus en plus fréquemment. Un choix vous est posé à la fin de cette vidéo, votre avis ?

 

 

Tags : Prospective et futur Science et techno Climat



Réagissez à l'article

25 réactions à cet article


  • 1 vote
    sls0 sls0 5 novembre 16:40

    Les taches solaires ont une période de 11 ans, le dernier pic c’est 2012,on arrive dans une période sans.c’est normal.
    Les chinois ça fait 1000 ans qu’ils surveillent, sans tache ça arrive et c’est normal.
    une tache est plus froide, elle est à 3800-4000° pour 6000° en moyenne.
    Elles représentent un dixième de pourcent de la surface elle doivent influencer de un centième de pourcent le rayonnement, c’est râpé pour la Tamise. Cette année là la femme de l’aubergiste qui résidait en bord de Tamise s’est barrée, l’absence de tache influence la libido des femmes d’aubergiste si je suis le même raisonnement.

    Pour les éruptions solaires ça risque d’arriver.
    En 1859 on a vu des aurores boréales sous les tropiques et ça fichu le télégraphe à terre. C’était une période où à part le télégraphe qui était électriquement solide on employait pas l’électricité.
    En 1989, une éruption solaire moindre à foutu de réseau d’hydro Québec à terre pendant 9 heures.
    En 2003 une éruption solaire encore moindre fait déclencher une heure en Suède, endommagé des transformateurs en Afrique du sud. Des avions ont dû être détournés et le réseau satellitaire était aveugle.
    La prochaine éruption solaire comme en 1859 nous enverra à un niveau technologique de 1859 pour quelques mois. On aura 12 heures pour se préparer.
    Un effet EMP de bombe nucléaire sans bombe nucléaire, c’est écologique mais plus étendu.

    Du coté des tropiques et de l’Equateur où sont les pays moins développés ils devraient moins souffrir, moins d’intensité et moins de dépendance.

    Dans la vidéo on demande de choisir entre un non événement ou possibilité et de l’inéluctable, pas sûr que ce soit judicieux.

    Un éruption solaire c’est comme un tremblement de terre, on ne sait pas quand ça vient mais ça va vient.


    • 1 vote
      wendigo wendigo 5 novembre 18:32

      @sls0
      Un effet EMP de bombe nucléaire sans bombe nucléaire, c’est écologique mais plus étendu.

      ....

       Pas EMP, mais EMC (éjection de masse coronale), c’est pas pareil, une EMC est plus lente (environ 3 jours pour faire le voyage) mais beaucoup plus destructrice.
       Pas de tache c’est normal, oui, mais c’est signe d’un refroidissement sur terre comme celui de 1550 à 1850 ... dit "minimum de Maunder" ; par contre ce qui est moins normal et c’est là où nous allons innover , c’est avec le changement de structure du soleil qui s’est produit lors de sa panne entre 2005 et 2009, la zone d’éjection se trouvant maintenant non plus aux pôles, mais sur l’équateur de notre astre, ce qui a plus de chance de nous mettre pile en face de la gueule du fusil en cas d’éruption majeur, et pour ce qui concerne l’impacte climatique ... ça c’est la surprise.
      Mais bon normal ou pas, nous avons un soleil un peu dyslexique actuellement, pas "anormal", mais difficile à comprendre.


    • vote
      sls0 sls0 5 novembre 19:50

      @wendigo
      EMP c’était pour faire un parallèle, une image par rapport aux dégâts.

      Sur cette image on voit l’influence des taches solaires sur la température, après 1950 il y a un trop grande influence du CO² mais ça permet de se faire une idée de l’influence.
      Vous prenez un cycle de 11 ans pour justifier le petit âge glaciaire qui a duré 300 ans.

      4,5 milliard d’années, le soleil, il est majeur depuis le temps et des crises il en a eu et il en aura encore, on fera avec. On ne fait pas le poids.
      A tout problème il y a sa solution, s’il n’y a pas de solution ce n’est pas un problème.


    • vote
      pegase pegase 6 novembre 01:59

      @sls0


      On vit vraiment dans une bulle à l’équilibre très fragile, la moindre merde et on est zappé de la surface de la terre .....

      Une grosse explosion volcanique par exemple, elle pourrait assombrir le ciel et limiter la photosynthèse, en quelques années seulement, la moitié de la population dégagerait ...

      et j’explique même pas dans quelles conditions, ce serait particulièrement atroce smiley ...


    • 3 votes
      wendigo wendigo 6 novembre 07:27

      @sls0

       Excusez moi d’être grossier, mais à force ... Alors SVP arrêtez de nous faire chier avec votre CO², IL N’Y EST POUR RIEN !
       Ce n’est pas ce comparatif là que vous devez regarder mais la corrélation "rayons cosmiques/ couverture nuageuse" ça et uniquement cela.
      C’est à dire ceci :

      http://la.climatologie.free.fr/soleil/rayon_cosmique_nuage.gif

      Je déroge pour une fois à mes habitudes, profitez en et instruisez vous :

      https://home.cern/fr/about/experiments/cloud


    • 1 vote
      pegase pegase 6 novembre 11:48

      @wendigo


      Oui et alors ??? 

      C’est complètement réversible, le CO2 lui ne l’est pas, ou seulement sur du très long terme ... Ne pas oublier non plus que les nuages (la vapeur d’eau) occultent le soleil , ce phénomène n’a rien à voir avec celui du CO2 , il est beaucoup moins dangereux .....


      Sur ce site nous avons les pires intervenants de la planète, les révisionnistes de la Shoah , et les révisionnistes climatiques smiley ... quelle vérole ....pff


    • vote
      sls0 sls0 6 novembre 15:18

      @wendigo

      Excusez moi de ne pas être grossier.

       Excusez moi d’être grossier, mais à force ... Alors SVP arrêtez de nous faire chier avec votre CO², IL N’Y EST POUR RIEN !
      Vous seriez climatologue, je me dirai : Enfin je tombe sur un climatologue qui ne fait pas partie du consensus de 97% en faveur des conclusion du GIEC, l’échange sera intéressant.
      Vous n’êtes pas climatologue ni moi non plus d’ailleurs, mais j’en sais assez pour voir sur l’image que vous avez mis dans votre premier lien il est indiqué ’’low cloud’’ donc plus il y a de rayonnent cosmique plus il y a de nuage.
      L’effet de serre est dû aux nuage d’altitude, les nuages de basse altitude abaisse la température. Vous avez donc mis une preuve que va à l’encontre de vos affirmations qui sont plus proches du religieux que du scientifique.


       Ce n’est pas ce comparatif là que vous devez regarder mais la corrélation "rayons cosmiques/ couverture nuageuse" ça et uniquement cela.

      J’ai suivi vos conseils malheureusement pour vous, je n’ai regardé que ça et uniquement ça. Vous n’aviez pas expressément indiqué que je ne pouvais pas regarder ce que l’on corrélait, il se trouve qu’il est écrit low cloud.

      Je déroge pour une fois à mes habitudes, profitez en et instruisez vous :
      Je vous remercie du fond du coeur pour votre mansuétude.
      L’article je l’avais déjà lu, de mémoire il y avait rien qui allait dans le sens d’une corrélation. Du coup j’ai relu avec application, j’ai suivi des liens, la totale, nada, rien qui va dans le sens de vos affirmations. Cela dit ils ont fait des découvertes importantes.
      OK, l’expérience a été déclenchée par l’étude de MM. Friis-Christensen et Lassen qui a été intensément commentée dans la décennie qui a suivi sa publication. Selon la base de données Scopus, elle a été citée plus de 530 fois dans la littérature scientifique !

      Il y en a d’autres qui ont regardé cette étude de plus près, les corrélations mises en évidence disparaissent largement sur des périodes de temps plus longues que celle judicieusement analysée. L’étude à partir de laquelle tout est parti, citée plus de 500 fois dans des études ultérieures, était donc simplement... fausse ! 

      Je m’arrête là dessus, la ’’cosmo-climatologie’’ c’est pas ma tasse de thé*, Eigil et Knud c’est en 1991 qu’il ont sorti cette théorie, depuis 25 ans, ils y a du monde qui y ont jeter un oeil à cette théorie, elle est fausse.

      Si vous avez 39$95 de trop à dépenser, une étude parmi tant d’autre, si comme moi vous êtes près de vos sous, rien qu’à regarder la bibliographie, ça fait plus de monde qu’Eigil & Knud et des études à postériori qui invalide l’hypothèse.

      Niels Harrit avec sa nano thermite (WTC) trouvée avec une analyse sans protection d’azote et Eigil & Knud, les parutions scientifiques venant du Danemark vont devenir suspectes coté rigueur scientifique.

      Vous verrez sur ce site qu’une forte activité solaire diminue le rayonnement cosmique.


    • 5 votes
      wendigo wendigo 6 novembre 18:09

      @pegase

       C’est bon au lieu de débiter votre catéchisme retournez donc en 6ème ... "le CO² pas réversible", vous m’avez bien l’air de ne pas être réversible mon cher !


    • vote
      sls0 sls0 6 novembre 18:21

      @pegase

      On vit vraiment dans une bulle à l’équilibre très fragile, la moindre merde et on est zappé de la surface de la terre .....
      En géologie on parle d’ère, en ce moment c’est le cénozoïque qui remonte à 65 millions d’années (une catastrophe), avant c’était le mésozoïque ou secondaire qui lui à commencé avec une autre catastrophe.
      Des catastrophes ou extinction massive qui rasent presque la vie sur terre il y a eu mais c’est pas tout les jours.
      En cas de catastrophe, on disparait c’est tout, on est trop grand, on se reproduit pas assez vite et coté nombre d’enfants un corail nous bat facilement. Quand on voit où se niche la vie, un hiver volcanique en siècles avec des millions de tonnes d’acide sulfurique, pas de problèmes pour la vie.

      et j’explique même pas dans quelles conditions, ce serait particulièrement atroce
      Atroce, atroce, on ne meure qu’une fois, pour les gens qui ont peur de mourir au point d’en oublier de vivre, fini l’incertitude. Enfin ils peuvent vivre, pas longtemps je l’admets.
      C’est moins douloureux de mourir de faim que d’un excès de bouffe.

      Comme j’apprécie la géomorphologie et la géologie, ces extinctions massives facilitent grandement la datation, si je tombe sur un cyclothyris vespertillo, je sais que le terrain c’est du crétacé supérieur, comme les dinosaures, il n’a pas apprécié la date anniversaire des 65 millions d’années mais on le trouve plus facilement.

      Maintenant on parle d’anthropocène, j’ai dans l’idée que c’est mal barré pour durer.
      Quoi qu’avec la fin du pétrole, la population devrait diminuer, sans pétrole notre impact devrait être moins important.
      Normalement un taxon évolué a tendance à moins durer que le taxon basique.
      On est assez évolué.


    • 3 votes
      wendigo wendigo 6 novembre 18:29

      @sls0

      dans votre premier lien il est indiqué ’’low cloud’’ donc plus il y a de rayonnent cosmique plus il y a de nuage.
      L’effet de serre est dû aux nuage d’altitude, les nuages de basse altitude abaisse la température ....=>

      Vous verrez sur ce site qu’une forte activité solaire diminue le rayonnement cosmique.

      ....

      je vous laisse vous relire ici pour vous rendre compte de qui de nous se contredit !
      que voulez vous que je rajoute à votre auto-contradiction ; vous vous démerdez très bien tout seul visiblement. Peut être n’avez vous pas bien compris ce que vous avez lu et recopié pour me répondre, je vous encourage à le refaire à tête reposée.


    • vote
      pegase pegase 6 novembre 20:13

      @wendigo

       C’est bon au lieu de débiter votre catéchisme retournez donc en 6ème ... "le CO² pas réversible", vous m’avez bien l’air de ne pas être réversible mon cher !


      Au dindon hideux qui pète du gaz à effet de serre (je m’abaisse à votre niveau), vous voulez nous faire avaler que la vapeur d’eau est plus dangereuse que le CO2 ?  smiley

      C’est une question pertinente, et j’attends une réponse non moins pertinente ..


      Oyez fidèles lecteurs d’AVTV, ne faites pas attention aux vociférations de l’auteur (sig) , c’est un complotiste climato-sceptique  smiley 


    • vote
      sls0 sls0 6 novembre 21:45

      @wendigo
      Pour rappel, l’affirmation à l’origine de notre discussion : La prise en glace de la Tamise due a un soleil sans tache car ça risque de dériver.
      A laquelle j’ai répondu qu’un cycle de 11 ans ne peut pas influencer sur un effet qui a duré 400-500 ans.

      Bien entendu c’est le soleil qui est en cause, je tient plus compte des paramètres de Milankovitch et peut être aussi de l’activité volcanique prouvée pour cette période c’est tout.
      Je vais vous donner des preuves de ce que vous avancer.
      Les taches solaires et la variation de puissance du soleil.

      Plus de taches solaires> plus de vent solaire> moins de rayons cosmiques> albédo plus bas> plus d’irradiation solaire, vous avez raison. Et bien sûr plus d’activité donc plus de puissance sur un cycle de 11 ans.

      Sur ce graphique on le voit bien, avec Mesurim pro on peut même dire que la variation due au cycle c’est 0,08%. Toujours avec mesurim on mesure les variations hors cycle c’est 0,29%. Je ne dit pas que le cycle n’a pas son mot à dire mais pour cet exemple il intervient pour 22%.
      Les cycles principaux concernent :
      les variations de l’excentricité de l’orbite terrestre (cycle actuel de 100 000 ans) ;
      l’obliquité de l’axe des pôles (cycle actuel d’environ 41 500 ans) ;
      la précession des équinoxes ;
      l’activité solaire, qui fluctue selon un cycle de 11 ans, caractérisé par le nombre de taches solaires.

      Oui la Tamise à gelé lors d’une absence de tache solaire, si elle gèlerait chaque fois qu’il y a absence de tache solaire ça m’irait mieux pour adhérer à votre hypothèse.
      Plus haut j’avais écrit que la femme de l’aubergiste c’était tiré aussi cette année là pour démontrer le coté aléatoire et non corrélé.

      C’est dingue, les anti CO² à court d’arguments essaient à tout prix d’impliquer le soleil pour l’élévation de température. Oui il a une influence, je peux même vous dire qu’au carbonifère il était 2,5% moins puissant et il y a 4,5 milliards d’années 30% moins puissant. Au fait au carbonifère, il faisait chaud, tient l’effet de serre qui pointe le bout du nez. La terre sans effet de serre c’est -18°.


    • vote
      pegase pegase 6 novembre 22:49

      @sls0


      J’avais posté un graphique qui prouvait que les variations d’irradiation solaire n’avaient pas ou peu de conséquences sur le réchauffement climatique actuel, maintenant je ne poste plus rien, pas la peine que je perde mon temps à rechercher ce lien ...

      Les climatosceptique sont des croyants, pas des chercheurs qui étudient en toute honnêteté intellectuelle les paramètres pouvant influencer le climat ...


    • 2 votes
      sls0 sls0 7 novembre 13:06

      @pegase
      Le style d’échange est le même qu’avec les créationnistes, il ne doit pas avoir une grosse différence de profil psychologique.
      Il doit avoir 5-6% de créationnistes en France mais ils savent se faire entendre, ils sont religieusement motivés. Les climato-sceptiques ont quand même une probabilité d’avoir raison vu l’exactitude des modèles, mais elle est faible.

      N’oublions pas qu’il y a de grosses multinationales qui ont intérêt à entretenir ce discours.


    • 2 votes
      wendigo wendigo 7 novembre 19:36

      @pegase

       Si la vapeur d’eau, vous commenceriez par dire "condensation" vous auriez l’air sérieux.
       Pour vous éviter de retourner en cours de 6ème, et en faisant au plus bref, il faut trois choses pour la vie sur notre planète, de la chaleur, de l’acide hydrique et du CO², ceci est à l’origine d’un truc occulte et étrange appelé : photosynthèse.
      Le CO² n’est pas et ne peut pas être dangereux dans le cadre atmosphérique bien au contraire. Pour votre info, l’université de Camberra a établie que les désert Australiens ont "REVERDIT" durant ces 10 dernières années .... instruisez vous et vous verrez que les désert régressent.... quelle catastrophe non ?

      Maintenant oui si une forte concentration de CO² n’est pas dangereux à la vie, bien au contraire, une trop grande concentration de condensation elle peut devenir très dangereuse, car si vous ne l’avez pas encore remarqué, la température est moins élevée à l’ombre qu’au soleil et des nuages ... ça donne de l’ombre et une forte masse nuageuse donne de la peine ombre.
      Ce qui peut impliquer une baisse des température bien plus significative que le pseudo réchauffement économique du à un gaz indispensable à la vie.
      C’est je le reconnais assez technique pour être compris du premier bobet venu, il faut pour cela faire de haute études et accéder au niveau collège .


    • 2 votes
      wendigo wendigo 7 novembre 19:48

      @sls0
      qu’un cycle de 11 ans ne peut pas influencer sur un effet qui a duré 400-500 ans.

      .....
       Pas besoin de s’étendre sur tout votre topo, juste ceci devrait suffire (enfin dans un cas normal)
      Un cycle de 11 ans, oui, mais voila des cycles de minima solaire sont rare, preuve en est que si nous comparons ce qu’il en est du cycle actuel avec celui de Maunder, c’est que cela ne s’est pas reproduit depuis. Et vu que même pour le plus long voyage il faut commencer par un premier pas, un minimum climatique commencera par un cycle minimum. Et nous savons pour ce qui est de l’activité solaire du dernier petit âge glaciaire ... Ca on le sait et c’est pour cela que nous comparons ce qui est comparable et tous les instituts d’héliophysique, TOUS, sont d’accord sur ce point ; mais je le reconnais TOUS n’ont pas l’immense chance de suivre vos enseignements ; SVP faites avancer la science , contactez les !


    • 1 vote
      wendigo wendigo 7 novembre 19:51

      @sls0

       Ecoutez cela ça pourrait vous servir :
      https://www.youtube.com/watch?v=QIDoMPIikog


    • vote
      sls0 sls0 8 novembre 15:24

      @wendigo

      Je réside dans un pays hispanophone, je viens sur agoravox pour entretenir mon français et voilà qu’on me fout un vidéo en anglais, soit.
      John L. Casey c’est un livre que l’on trouve sur amazone et quelques vidéos sur youtube dont une de débuggage. Elle est aussi en anglais malheureusement.
      Il y a des parutions scientifiques sous ce nom mais elle concerne la micro biologie, ce n’est pas lui.
      Donc je devrais croire un illustre inconnu (il y avait bien une bio sur son ancien site : spaceandscience.net)
      C’est aussi un pro des chemtrails, il prédit aussi les éruptions volcaniques.
      Tout les sites complotistes font référence au Space and Science Research Corporation, les liens ne passent plus (spaceandscience.net), il a changer d’arnaque, il commençait à avoir chaud aux fesses, maintenant c’est la prévision d’éruption et tremblement de terre.
      Pour un ancien monteur de navettes (il s’occupait de la gestion), il a pas mal des cordes à son arc je trouve. Il faudrait qu’il s’occupe un peu de la page facebook de Space and Science Research Corporation, c’est depuis février 2013 que c’est mort.

      Toujours remonter à la source wendigo, dans son cas il risque d’être poursuivi pour plaggia et plus grave encore tricherie avec des données. Passer à la télé c’est bon pour l’égo, il y a des gens de la NASA qui regardent aussi, pas bon pour son matricule.


    • vote
      wendigo wendigo 8 novembre 20:23

      @sls0
      Ho il existes bien d’autres sources, mais elles sont en anglais, la nasa fait rarement dans l’espagnol sauf peut être pour le ménage dans les bureaux sinon vous en avez pas mal en Russe si le coeur vous en dit.
      Enfin si vous ne voulez pas faire d’effort libre à vous, mais ne venez pas parler science alors, puisque tout maintenant se fait en anglais ; perso je hais cette langue pauvre, mais je sais faire des efforts histoire de dormir moins c.. !
       Sinon, vous êtes bien dans l’hémisphère nord ? oui, alors j’espère que vos convictions vous tiendront chaud et que votre méthode coué portera de bons résultats, parce que le processus est désormais lancé et si vous ne le savez pas, il est plus rapide de refroidir que de réchauffer, même l’atmosphère globale d’une planète.


    • vote
      sls0 sls0 9 novembre 19:56

      @wendigo
      Ah renvoyer sur une vidéo d’un inconnu limite escroc c’est parler science.

      Je suis plus un adepte de google scholar que youtube pour le scientifique. Le nombre de conneries qu’on peut y trouver est assez impressionnant.
      Le site de la NASA j’y vais assez souvent, j’ai un compte chez eux via l’USGS, leurs vidéos je peux les regarder sans l’interprétation youtubesque.

      Bon je ne suis pas complètement réfractaire à youtube, je vous fais une copie de mes abonnements, qui sait on a peut être des choses en commun ?

      SGStructuralModeling
      Arc-Team Archaeology
      e-penser
      hygiène mentale
      Serge Heiden
      RQDAtuto
      filosofando89
      Observatoire Midi-Pyrénées
      DjebbZ
      targa azimut
      Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire - IRSN
      Stat B.Falissard
      François Husson
      Cinaps TV
      Investig’Action - Michel Collon
      Michel Onfray TV
      Melomanners
      CEASaclay
      ScienceEtonnante
      Cubase Pro
      GEO-LOGYK
      TutorielGeo : Geomatic/GIS/Webmapping tutorial
      Unisciel
      Le Compositoire
      Les Econoclastes
      Samuel Buisseret
      C’est pas sorcier
      La Tronche en Biais


    • 3 votes
      baleti 6 novembre 18:43

      j’étais venu m’informer sur ses phénomène, on assiste a un concoure de celui qui pisse le plus loin.


      l’auteur, vous inviter les gens a votre article, c’est a vous de faire le plus gros effort de "diplomatie".

      Donc si on pouvais avoir des explications sans prétention, je suis sur que ça pourrai intéresser

      • 1 vote
        wendigo wendigo 7 novembre 20:25

        @baleti

         DSL, plein le C des délires réchauffistes et de leur sempiternelle ritournelle "CO² CO² CO² CO² CO² CO² .....".
        S’ils n’ont pas encore compris que le climat n’est pas objet de propagande et qu’un réchauffement c’est ce qui pourrait nous arriver de mieux, sauf que voila, le réchauffement nous en sortons, cela fait 5 000 ans que nous y vivons et que maintenant il y a bien changement climatique.
        Vous me semblez suffisamment évolué pour vous interroger sur un point :
        "Sommes nous prêt pour un retour à une période froide" ?
        Attention, il n’est pas question d’un simple refroidissement juste frisquet, mais de celui qui faisait rentrer les loups dans le villes.
        Sommes nous prêt pour cette éventualité ? réponse : NON !

         La vidéo que j’aurais voulu poster à l’origine est celle ci, mais attendu qu’elle est en anglais elle n’est pas forcement accessible à tous (le sous titrage de merde) mais faites vous une idée et demandez vous si arrive un certain moment on n’a pas le droit d’en avoir marre des climato-simplets :

        https://www.youtube.com/watch?v=C7Axbw_bSZo


      • vote
        sls0 sls0 9 novembre 20:12

        @wendigo
        Sur le site les-crises.fr, il y a une étude assez chiadée et étayée sur le négativisme.
        Vous pourrez vous y situer.

        Des climato-simplets ?


      • vote
        le celte le celte 7 novembre 11:35

        Il me semble que les taches solaires sont produites par un électromagnétisme (EM) intense dans cette zone. Et si je ne me trompe, le soleil blanc est le résultat de la baisse d’activité de ce fameux EM, homogénéisant ainsi la masse solaire et produisant par conséquence une modification de la quantité d’éjection de masses coronales.

        Je pencherais d’avantage pour un réchauffement globale ( déjà bien entamé), modifié par deux actions cosmiques qui me paraissent être les plus importantes, les variations de l’axe de rotation de la terre (cyclique 20.000 ans), et l’instabilité des éjections, actuellement observée à la surface du soleil. Ajouter à cela les autres facteurs terrestre évidemment.

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON

Auteur de l'article

wendigo

wendigo
Voir ses articles







Palmarès