• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une introduction à la liberté

Une introduction à la liberté

Voilà une vidéo pour en savoir plus sur la philosophie qui sous-tend le libéralisme. Le libéralisme est une philosophie de la liberté qui part du principe que l’homme est propriétaire de lui-même (propriété de soi), qu’il a un droit sur ses facultés et qu’il a un droit sur les fruits de son travail (propriété des choses). Le seul rôle pour l’Etat, dans cette perspective, est de protéger les droits individuels, en particulier le droit de propriété. La science économique montre déjà que l’intervention étatique est néfaste pour le plus grand nombre. La philosophie libérale en montre l’immoralité.

 

Tags : Philosophie




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 5 votes
    zeitgest zeitgest 25 janvier 2012 06:35

    Le libéralisme c’’est l’argent Dieu, la "liberté" de quelques uns et l’esclavage des tous les autres… Passez votre chemin !


    • 2 votes
      joelim joelim 25 janvier 2012 11:07

      Quels crétins... Vous vous êtes trompés de siècle à l’Institut Coppet.


      Vous auriez été utiles en Russie au XIXe, en plein collectivisme.

      Mais maintenant qu’on souffre tous — enfin, les 99 % — de l’hyper-libéralisme sauvage, vous vous ramenez avec votre pernicieuse idéologie post-soviétique...

      Et ça ose parler de moralité ! Mon dieu quels pinioufs...

      • 2 votes
        joelim joelim 25 janvier 2012 11:10

        Remarquez le mot LIBERTY inscrit partout sur l’image de garde de la vidéo.


        On croirait voir le mot DEMOCRACY tel qu’il a été apporté en Irak par l’US Corp.

        • 2 votes
          pied 25 janvier 2012 13:12

          "la science économique" MOUAHAHAHA !!!!

          bande de guignols !

          la science économique n’existe que dans vos têtes d’égoïstes libéraux qui défendent la loi du plus fort.


          • 1 vote
            snake 25 janvier 2012 17:58

            Le libéralisme c’est vouloir une éducation privée et payante. Donc que les enfants de riches aient une bonne éducation tandis que les enfants de pauvres ne puissent en avoir. C’est donc un système aristocratiques de privilèges liés à l’argent qui se transmettent par filiation.


            Le libéralisme c’est trouver normal que certaines personnes aient droit à la santé tandis que d’autre, non. Tout va encore une fois avec l’argent.

            Le libéralisme est une prison idéologique pour ceux qui n’en profitent pas. C’est une philosophie bien plus terrible que la philosophie communiste car si le communisme souhaitait donner à chacun le même bien-être, le libéralisme ne se targue même pas d’essayer en quoi que ce soit et admet que certains souffrent tandis que d’autre se remplissent les poches.

            Le libéralisme c’est la loi de la jungle. Un lieu sans règles où chacun est libre de posséder tout ce qu’il veut et de le léguer à ses enfants, quand bien même des dizaines de personnes mourraient de fin à cause de cela. Et tout ceci sous protection de la loi.


            Pourtant, la possession et les inégalités font de l’homme la plus terrible des bêtes. L’injustice qui en résulte mène aux guerres et aux génocides. Alors comment peut-on encore croire à ce genre de discours ? 

            • 5 votes
              Thorms 25 janvier 2012 20:13

              Vous devriez faire une vidéo sur la servitude, cela aurait plus de succès. CPEF


              • 6 votes
                FrenchDissent FrenchDissent 26 janvier 2012 06:40

                Il viendra un temps où la plupart des gens auront intégré le principe de non-agression et l’état apparaîtra comme un vestige honteux des premiers balbutiements civilisationnels de l’humanité.




                • 1 vote
                  guyver 26 janvier 2012 13:53

                  Si on me laisse le choix entre la liberté et l’égalité, vu la situation actuelle de la planète, je prend la seconde. La liberté c’est la loi de la jungle.

                  Je crois que nous pourrons vraiment être libres, c’est à dire nous passer de lois, quand nous serons vraiment égaux. Pour cela nous devons renoncer à la propriété individuelle. Nous serions tous tellement plus riches (en qualité de vie) si nous avions à disposition, comme dans une bibliothèque, tout ce dont nous avons besoin. Quel gâchis de vouloir avoir chacun son exemplaire de chaque chose. Et comme il est immoral de vouloir en priver les autres.

                  Dans ces conditions, plus de vol : nous ne posséderions rien, et quiconque voudrait quelque chose n’aurait qu’à aller se servir.

                  Le monde à besoin d’une sérieuse mise à jour ...


                  • 6 votes
                    Gu Si Fang 26 janvier 2012 14:27
                    C’est le genre de voeu pieux qui commence avec les meilleurs intentions du monde et se termine dans un bain de sang. S’il est "immoral" de vouloir priver les autres de ce que l’on possède, ils peuvent légitimement nous contraindre à le partage et nous punir si l’on obéit pas. Comme la pénurie est la loi du genre dans les régimes collectivistes, les gens essaient fatalement de s’approprier quelques miettes en cachette, et finissent emprisonnés comme des sociaux-traîtres. Si vous pensez que je caricature, lisez par exemple Rithy Panh sur le Cambodge ou Götz Aly sur l’Allemagne nazie. Si l’on remonte plus loin dans le temps, la propriété collective a été mise en oeuvre dans des monastères où elle fonctionnait correctement parce que ce sont de petites communautés où les gens se connaissent tous et se satisfont de peu. Mais même là, la dérive décrite plus haut s’est produite avec des sectes plus larges comme les anabaptistes à côté de Münich.

                    Retenez ceci : le fort peut toujours défendre les biens qu’il a acquis (honnêtement ou pas), le droit de propriété ne lui apporte pas grand-chose. La propriété privée protège le faible qui, sans elle, n’a pas les moyens de protéger ce qu’il a produit : ce sont les paysans chinois pillés et massacrés par les seigneurs de la guerre, les agriculteurs côtiers qui subissaient des raids normands arrivant par la mer, etc. etc.

                    Sur l’égalité vs. liberté, je recommande un texte réédité par l’Institut Coppet : Réflexions sur l’égalité, de Jacques Necker (Google est ton ami).

                    Cdt

                  • vote
                    Kuota 31 janvier 2012 16:53

                    Allez ouste les think tanks financer par le grand capital, vous ne réussirez pas à formater les lecteur d’Agora vox qui sont là parce qu’ils comprennent que les médias fabrique l’information du statut quo.


                    Qui est institut COPPET : 

                    L’Institut Coppet est une association loi 1901 qui a pour objectif de diffuser des traductions de livres, d’extraits ou d’articles relatifs à la culture et au libre marché dans la tradition française.

                    Ce travail d’archéologie et de diffusion, s’appuiera notamment sur des traductions d’études ou d’articles parus dans les instituts et think-tanks américains

                    http://info-resistance.org/2012/01/qui-finance-la-boite-a-idees-de-francois-hollande-et-du-ps/ 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès