• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Alain Finkielkraut hué aux cris de « sale juif »… ou pas

Alain Finkielkraut hué aux cris de « sale juif »… ou pas

Insultes antisémites contre Alain Finkielkraut : Une enquête (déjà) ouverte, un suspect (déjà) identifié… 

Samedi 16 février, Alain Finkielkraut se rendait dans les locaux de LCI, lorsqu’il fut pris à partie par des Gilets Jaunes qui ont croisé son chemin : « Barre-toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « La France elle est à nous ». Voilà les propos agressifs tenus par une poignée de GJ et rapportés par les personnes présentes lors de cet échange musclé.

« Sale juif  ! » S’en est suivi un tweet révolté de la part de Benjamin Griveaux le porte-parole du gouvernement qui, de son côté, aurait entendu dans la vidéo l’insulte "Sale juif"  : « La haine à l'état brut dans les rues de Paris contre Alain Finkielkraut hué aux cris de "Sale juif" » !

Aude Lancelin, journaliste pour Le Média TV, a contesté vivement les affirmations de Benjamin Griveaux : «  "Sale juif" ? Cette phrase est inaudible dans la vidéo. Tous les samedis le porte-parole du gouvernement Griveaux invente un nouveau mensonge gravissime pour faire monter la haine dans le pays. Ces gens ne se battent pas loyalement. Ils sont indignes", a vaillamment déclaré la journaliste.

Suite de quoi, Benjamin Griveaux et Christophe Castaner eux-mêmes, auraient tenté d’intimider celle-ci, comme elle le prétend dans ce tweet.

Mais que dit le premier intéressé, Alain Finkielkraut, sur ce qu’il a entendu : « Il y avait des cris de haine, comme “Jette-toi dans le canal”, “Sale sioniste”, ou d’autres en lien avec la Palestine. Je n’ai pas entendu “sale juif“ » ! Il confirme à nouveau en apprenant les avancements tenus par Benjamin Griveaux, auxquels il répond : « Je comprends très bien sa protestation, je suis ému par le témoignage de solidarité qu’il a manifesté, mais on ne m’a pas traité de sale juif. »

Le journal Libération, de son côté, rejoint Aude Lancelin après son enquête sur le sujet.

Nouvelle polémique de la part du gouvernement ? Ce n’est pas la première fois qu’il joue sur la vague de l’antisémitisme pour discréditer ce mouvement populaire des gilets jaunes, il l’a déjà fait à la suite à l’acte 13 par un tweet de… Benjamin Griveaux (encore lui) : L’antisémitisme le plus crasse dans les rues de la ville lumière. Et la réponse que lui a apportée Priscillia Ludosky (« encore » une citoyennE, black de surcroît !).

S’il s’agit d’une volonté de nuire du gouvernement, alors chapeau à Aude Lancelin pour ne pas avoir hésité à monter au créneau, mais aussi à Alain Finkielkraut pour avoir résisté aux invitations du gouvernement à répandre la haine encore plus…

Les vidéos en question, dans lesquelles Benjamin Griveaux affirme avoir entendu les termes de « sale juif » à la 20ième seconde. Et vous, qu’entendez-vous de vos oreilles ?

Le fil de Yahoo actualités où se trouvent toutes les vidéos de l'acte 14.

Historique...

En cherchant un peu, on trouve ceci : Alain Finkielkraut expulsé de Nuit debout : les faits

Alors, question : Alain Finkielkraut attire-t-il la haine et pourquoi ?

Tags : Racisme Finkielkraut Manifestation Gilets jaunes




Réagissez à l'article

218 réactions à cet article    


  • 8 votes
    Yakaa Yakaa 18 février 09:53

    "Alors, question : Alain Finkielkraut attire-t-il la haine et pourquoi ?"

    Parce que chez les gilets jaunes comme à nuits debout, il y a pas mal de gros cons soit disant anti-sionistes (le bel alibi que voila...) qui ne supportent pas que l’on ne pense pas comme eux.
    Et que ces gros cons (du NPA indigéniste au Soralien bas du front) subissent depuis plus de 20 ans un lavage de cerveau qui leur dit que Finkielkraut

    est un Nazi-raciste et Sioniste de la pire espèce et que le sionisme est la principale et la seule plaie dans le monde...


    • 2 votes
      Yakaa Yakaa 18 février 10:00

      @Yakaa
      Il se trouve aussi que ceux qui expriment et même dégueulent si généreusement leur haine envers Alain Finkielkraut, sont le plus souvent adeptes d’une "religion d’amour" que l’on a pas le droit de nommer...


    • 33 votes
      Buk100 18 février 11:01
      • @Yakaa Pourquoi ? Peut-être parce que le gaillard déverse son mépris du "peuple", des jeunes, des banlieues, etc,.. à travers ses saillies pseudo-philosophiques depuis 20 ans. Peut-être parce qu’il incarne superbement cette pseudo-élite moralisatrice sure d’elle-même et déconnectée des problèmes sociaux. 

    • 5 votes
      mjk mjk 18 février 13:28

      Parle-moi un peu de ta propre "religion d’amour", qu’on rigole.


    • 19 votes
      zzz999 18 février 13:54

      @Yakaa

      Comme la religion de ce peuple qui balance du phosphore blanc sur des civils enclavés par exemple ?


    • vote
      Yakaa Yakaa 18 février 14:17

      @zzz999
      Les Poupettos rappliquent quand on parle d’eux...

      @Poupetto-MjK

      Parle-moi un peu de ta propre "religion d’amour", qu’on rigole.

      Je n’ai aucune religion ni parti et encore moins de supposée "religion d’amour".

    • 3 votes
      mjk mjk 18 février 16:00

      Ouais, seule une personne neutre, objective et athée aurait pu écrire ces commentaires, c’est évident.

      Parle Français si tu veux être compris, au passage.


    • 1 vote
      Yakaa Yakaa 18 février 17:20

      @mjk
      Mdr...
      Le gars veut m’apprendre à parler français et ne mets pas de "s" à parles français...
       smiley


    • 14 votes
      Sentero Sentero 18 février 19:09

      @Yakaa

      ... parle ne prends pas de s à l’impératif (c’est une faute assez classique).


    • 4 votes
      Vraidrapo 18 février 19:40

      @zzz999
      Avec le Yankee qui aligne la ribambelle de vétos à l’ONU pour protéger son "flic du Pétrole", le Sioniste ne craint dégun !


    • 7 votes
      Vraidrapo 18 février 19:46

      @Yakaa
      Avant toute discussion sur le racisme, le sionisme et tout le bazar ...
      On pourrait commencer par demander comment 6 milliards d’individus doivent recevoir les notions revendiquées de "Goy" et de "peuple élu" de manière "amicale" sinon "fraternelle" ?


    • 5 votes
      mjk mjk 18 février 19:57

      Je constate que tu as encore raté une occasion de te taire Yakaa faucon, Yakaa vrai con.


    • 2 votes
      PLACIDE2 18 février 20:20

      @Yakaa
      La seule fonction de cette vielle baderne,que plus personne n’écoute, est d’être la mouche du coche qui excite les abrutis immiscés dans un mouvement pour discréditer ledit mouvement :https://youtu.be/nprDvsygLYY


    • 2 votes
      ezechiel ezechiel 18 février 22:23

      @Yakaa "Et que ces gros cons (du NPA indigéniste au Soralien bas du front) subissent depuis plus de 20 ans un lavage de cerveau qui leur dit que Finkielkraut

      est un Nazi-raciste et Sioniste de la pire espèce et que le sionisme est la principale et la seule plaie dans le monde..."

      Très bon.

      Pendant 40 ans, on a laissé proliférer des milliers de mosquées en France et leurs prédicateurs intolérants, qui, sous couvert d’antisionisme, incitent à la haine des juifs pour justifier le messianisme islamique, et voilà le résultat de cette propagande : antifas lobotomisés et musulmans pro-palestiniens, insultent avec une haine féroce Alain Finkielkraut dans les rues de Paris. L’islamo-gauchisme dans toute sa splendeur !

      Soral est encore passé par là, elle est belle la France !


    • vote
      Quasimodo 19 février 00:32

      C’est le manque de respect réciproque pour la trahison de la mémoire de nos morts qu’ils soient juifs ou palestiniens qui nous aveuglent qui font de nous des lâches incapable de nous entendre pour une paix juste et durable .


    • 1 vote
      Garibaldi2 19 février 11:32

      @Yakaa

      J’ai écouté 50 fois le son de la vidéo et je n’ai pas entendu ’’sale juif’’ mais ’’Palestine’’ prononcé par le gars avec le foulard noir sur le visage. On reconnaît bien sa voix. 

      Il faut faire attention a certaines illusions auditives : https://www.youtube.com/watch?v=-ptrYHCVK8E

      Je suis certain que n’importe quel bon laboratoire spécialisé pourra facilement isoler les voix de la vidéo.


    • vote
      Garibaldi2 19 février 11:42

      On peut poursuivre avec ça :

      https://www.youtube.com/watch?v=a0vT0e5becw

      Et à propos de Cheerleader qu’on peut écouter ici :

      https://www.youtube.com/watch?v=jGflUbPQfW8

      on peut se dire que la trompette est un instrument universel, surtout sous les tropiques (!) :

      https://www.youtube.com/watch?v=wmCeAmBpWoY


    • vote
      Yakaa Yakaa 19 février 12:10

      @Garibaldi2
      On s’en fout un peu qu’il ait dit ou non "Sale Juif", on voit quand même très bien l’affreux barbu (est ses potes) vomir leur haine avec une violence inouïe.
      La scène se serait passée dans une de ces merveilleuses république Islamique, ils l’auraient lapidé sans aucun problèmes avec la bénédiction du pouvoir et des mollah...


    • 3 votes
      Yoann Yoann 19 février 12:48

      @Yakaa
      On s’en fout un peu qu’il ait dit ou non "Sale Juif"
      Vous rigolez ou quoi ? Presque tout le monde du système politico-médiatique crie à l’antisémitisme à cause de ça !!! Donc non on ne s’en fout pas du tout, c’est juste un mensonge !!!


    • vote
      Yakaa Yakaa 19 février 15:22

      @Yoann
      De mon point de vue (et j’en ai rien à cirer du système politico-médiatique) le "Barre toi, sale sioniste de merde", "grosse merde sioniste", "nous sommes le peuple", "la France elle est à nous"

      et le "Dieu va te punir"
      sont nettement bien pires qu’un simple "Sale Juif"...


    • vote
      Thierry 19 février 19:44

      @Yakaa
      Normal c’est le mode IMPERATIF. donc oui, il l’a bien écrit ^^


    • 2 votes
      Yoann Yoann 19 février 21:21

      @Yakaa
      Je suis d’accord sur l’antisémitisme qui est un fléau à combattre (rappel : hostilité à l’encontre des juifs en tant que groupe ethnique et religieux), Mais pour le sionisme (qui est un nationalisme exacerbé et un apartheid qui ne dit pas son nom), j’ai plus de mal à le défendre...
      Il y a d’ailleurs des juifs sionistes et des juifs anti-sionistes. Donc antisémitisme et anti-sionisme sont 2 choses bien différentes.
      Quand on voit comment les colonies illégales sont ensuite légalisés par le gouvernement israëlien, cela s’appelle du colonialisme.
      C’est un peu comme si je m’installais sur votre terrain, j’y construit une maison sans votre accord, puis je vous exproprie avec l’aval de mon gouvernement. Il y a quelque chose de profondément injuste là dedans non ?
      Donc je peux comprendre ces insultes envers qqun qui se revendique ouvertement de cette idéologie ...
      Et puis il n’a été agressé que verbalement, pas physiquement, les gilets jaunes perdent leurs yeux, leurs mains, c’est une tout autre violence qui n’est d’ailleurs pas médiatisée de la même manière (d’où mon propos sur le système politico-médiatique).
      Et on ne pourra pas se comprendre, "sale juif" étant pour moi bien pire et condamnable que "sale sioniste", même si c’est vrai que les insultes ne résolvent rien non plus, quelles qu’elles soient ...


    • vote
      Yoann Yoann 19 février 22:13

      @Zatara
      On est d’accord ;)
      Et je précise pour mon commentaire plus haut : Je ne suis pas contre l’état d’Isarël, mais contre le colonialisme de l’état d’Israël ce qui est bien différent ;)


    • 1 vote
      Garibaldi2 20 février 06:43

      @Yakaa

      "Barre toi, sale sioniste de merde", "grosse merde sioniste", est une opinion politique, certes prononcée sous forme d’injures, mais ça reste une opinion politique qui n’est pas antisémite. L’injure est patente mais ce ne sont pas des injures antisémite. Le fait qu’elles soient adressées à un Juif ne change rien à l’affaire, car ce n’est pas sa judéité qui est stigmatisée mais son sionisme.

      ’’Sale Juif’’ c’est sa judéité qui serait stigmatisée, et ce type d’injure tombe sous les coup de la loi en tant qu’injure antisémite.

      ’’Dieu va te punir’’ est une expression prononcée par une personne pour qui la justice divine doit passer un jour. C’est l’un des piliers du catholicisme, car si Dieu est miséricordieux il y a bien un enfer pour les pécheurs.

      Etre sioniste n’est pas obligatoirement lié à la judéité, par exemple, il y a beaucoup de Chrétiens sionistes aux USA :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme_chr%C3%A9tien

      Article de l’Express repris par un site juif :

      http://www.tribunejuive.info/israel-etats-unis/jerusalem-qui-sont-les-chretiens-sionistes-derriere-la-decision-de-trump

      https://blogs.mediapart.fr/bernard-ravenel/blog/050216/peut-etre-antisioniste-sans-etre-antisemite


    • 2 votes
      Belenos Belenos 20 février 07:56

      @Yoann
      "Et on ne pourra pas se comprendre, "sale juif" étant pour moi bien pire et condamnable que "sale sioniste""

      Réfléchissons. Pourquoi "sale juif" ou "sale chrétien" ou "sale taoïste" ou "sale athée" ou encore "sale végétarien" seraient "condamnables" selon vous ? Est-ce l’accusation d’être sale (ongles noires ou chemise tachée ?) qui est si grave ? Quoi alors ? Que voulez-vous ici "condamner" ?


    • 1 vote
      Belenos Belenos 20 février 08:04

      @Yakaa
      "on voit quand même très bien l’affreux barbu (est ses potes) vomir leur haine avec une violence inouïe."

      La violence verbale est rarement inouie.
      Car inouie signifie "jamais entendu".
      De fait, on avait déjà entendu ce genre d’insultes, vraiment peu originales. 
      A part ça, en quoi est-ce un problème que des gens vomissent leur haine, tant que cela n’empêche pas trop les riverains de dormir ? Une haine vomie est sans doute moins dangereuse que celle qui reste sur l’estomac. 



    • vote
      TotoRhino TotoRhino 20 février 10:06

      @Belenos
      "La violence verbale est rarement inouie. 
      Car inouie signifie "jamais entendu". 
      De fait, on avait déjà entendu ce genre d’insultes, vraiment peu originales."

      Ben oui, c’est ça le truc, il n’y a rien de nouveau sous la comète avec ce "sale ’juif" qui de plus est n’a même pas été prononcé !


    • 1 vote
      pele mele pele mele 20 février 18:46

      @Yakaa

      Parce que chez les gilets jaunes comme à nuits debout, il y a pas mal de gros cons soit disant anti-sionistes (le bel alibi que voila...) qui ne supportent pas que l’on ne pense pas comme eux.....

      Vous croyez qu’au gouvernement et à LREM""qu’il n’ y a pas de gros cons et de grosses connes qui ne supportent pas que l’on ne pense pas comme eux.....""

      Vous êtes un bouffon .. ?


    • vote
      Yoann Yoann 22 février 20:12

      @Belenos

      Zatara a très résumé mon point de vue, une croyance religieuse n’a pas à se critiquer tant qu’elle ne nuit pas aux autres. Une politique doit TOUJOURS pouvoir être critiquée ... Ce que je condamne ici, c’est qu’il est interdit d’être critique vis à vis de la politique colonialiste d’Israël. Oui pour un état d’Israël mais non au colonialisme de ce dernier.
      Pour le "sale", c’est juste un élément de langage comme "sale con" par exemple (pas pour toi bien entendu smiley ), au même titre que "pauvre con" par exemple. Il ne pas s’attacher au "sale" mais à ce qui suit derrière ... Même si je le répète, la formule et les insultes ne sont pas la solution smiley


    • 2 votes
      zak5 18 février 10:35

      La mouvance islamiste, fidèle à ses habitudes, est-elle en train d’infiltrer le soulèvement des JG ?


      • vote
        Yakaa Yakaa 19 février 12:21

        @zak5
        Cette mouvance Islamo-Indigèniste (type PIR) infiltre tout : Les universités, les partis de gauche (NPA, FI) et même ce qui est encore bien plus incroyable des assos Gays comme Act-Up...
        Tout ceci est possible grâce à la complaisance illimitée de nombreux Dhimmis journalistes ou intellos (type Plenel ou Fassin...) Voir


      • 21 votes
        maQiavel maQiavel 18 février 10:46

        Personne n’a dit « sale juif ». Par contre le « Rentre à Tel Aviv » est problématique.

        Ceci étant, pour le milieu médiatico-politicien, les victimes, ce ne sont pas ces gens qui se sont fait éborgnés ou mutilés en manifestant. Non, la victime c’est Finkierlkraut. Je ne leur en veut pas , après tout chacun met ses priorités là ou il veut. Mais qu’ils arrêtent de nous emmerder à baver constamment sur « l’égalité ».


        • vote
          Sentero Sentero 18 février 20:30

          @maQiavel

          Sur l’incident en question il est évident que c’est Finkierlkraut la victime... je ne vois aucune personne l’insultant avec un oeil une main ou même un doigt en moins... à partir de là je ne vois pas comment les médias ou le milieu médiatico-politicien pourraient inverser les rôles et présenter les insulteurs comme les victimes et Finkierlkraut comme le fautif... ou alors évidemment n’en parlons pas... cela étant il me semble que la vidéo n’a pas été diffusée pas les médias classiques au tout début mais qu’ils se sont contentés de la reprendre largement...

          Maintenant si on parle des manifestations des Gj depuis le début je vois des victimes de tous les cotés... manifestants / forces de maintien de l’ordre et officiels / majorité silencieuse... et donc à chaque incident concernant une ou deux des trois parties dont on ne se sent pas proche on pourrait donc dire ne parlons pas de cet incident car en parler ce n’est pas parler des victimes dont je me soucie moi... celles qui comptent prioritairement pour moi...


        • 10 votes
          maQiavel maQiavel 18 février 20:49

          @Sentero

          « Sur l’incident en question il est évident que c’est Finkierlkraut la victime... »

          ------> D’accord. Il est victime d’insultes. Comme de nombreux journalistes de BFM et de France télé en général et même comme certains journalistes indépendant. Soit. Il n’a pas été éborgné non plus , si ?

          « je ne vois pas comment les médias ou le milieu médiatico-politicien pourraient inverser les rôles et présenter les insulteurs comme les victimes et Finkierlkraut comme le fautif »

          ------> Ce n’est pas ce que je demande. Par contre, je n’ai pas vu les médias faire un pareil tintamarre quand des gens se sont fait éborgnés , ce qui me semble beaucoup moins important que des insultes mais peut être que je me trompe …

          "Maintenant si on parle des manifestations des Gj depuis le début je vois des victimes de tous les cotés... manifestants / forces de maintien de l’ordre et officiels / majorité silencieuse…"

          ------> Je ne vois des mutilés que d’un côté. Mais encore une fois , peut être que je me trompe et qu’il y’en a de tous les cotés et peut être aussi que finalement la mutilation n’est pas aussi grave que je le pense et que fermer son commerce ou se faire insulter est plus grave , c’est aussi une possibilité , je suis prêt à me remettre en question , ça expliquerait que les insultes à l’encontre de Finkielkraut soit ce qui focalise des journalistes bien plus intelligents que moi et qui savent par conséquent à quels événements donner la priorité …


        • vote
          maQiavel maQiavel 18 février 21:05

          @Sentero

          « à chaque incident concernant une ou deux des trois parties dont on ne se sent pas proche on pourrait donc dire ne parlons pas de cet incident car en parler ce n’est pas parler des victimes dont je me soucie moi... celles qui comptent prioritairement pour moi... »

          ------> Je n’ai pas compris. Pourriez-vous reformuler ?


        • vote
          Sentero Sentero 18 février 21:16

          @maQiavel

          Chacun par rapport aux manifestations des Gj donne la priorité à ses victimes... (celles qu’il préfère voir prise en compte) et n’apprécie pas (ou ne comprend pas) que l’on parle des autres victimes car pour lui c’est comme sous-estimer les souffrances de ses victimes voire les nier.

          Idem pour les violences commises par les différentes parties... on les excuse ou les dénigre selon le "camp" dont on se sent le plus proche (sachant qu’on peut changer de camp en cours de route).


        • 7 votes
          maQiavel maQiavel 18 février 21:48

          @Sentero

           

          Ah, j’ai compris. 
          La question que je me pose c’est « toutes les victimes se valent-elles ? »
          Prenons un exemple concret : est ce que Fiorina Lignier et Alain Finkielkraut sont des victimes équivalentes ? J’ai la naïveté de penser que non. Si j’étais journaliste, j’aurais tendance à donner la priorité au cas de la jeune fille qui me semble plus grave. Si on inversait la situation et que ce soit Fiorina Lignier qui se soit fait insulter et Alain Finkielkraut éborgné, j’aurais tendance à donner la priorité au cas du second. Mais peut être que j’ai une conception de l’évaluation de la gravité d’une situation tout à fait obsolète.

          Mais il se pourrait finalement, toutes les victimes se valent et que le choix de mettre une victime en avant se fasse en toute logique selon le critère que vous donnez, c’est-à-dire en fonction du camp que l’on soutient. Et comme les journalistes parisiens des grands médias évoluent dans le même moule social, c’est somme toute normal qu’ils donnent la priorité à leur confrère. Si c’est le cas, mon premier commentaire était idiot, je m’en excuse , je n’aurai pas dû les critiquer , je ferai mieux de remettre en question ma conception niaise de l’équité …


        • 9 votes
          barbarello 18 février 22:04

          @maQiavel

          En parallèle de vos remarques, il y a autre chose : assez systématiquement les media et les politiciens (et le ramassis de merdes qui sont comme collés à eux) mettent en avant et font mousser ce qui peut desservir ce mouvement populaire gilets jaunes qui les menace eux et leurs ordres et privilèges, légitimement il les menace, et mettent en retrait ce qui pourrait lui être favorable auprès de l’opinion publique encore captive de ces enfoirés et leur propagandes et mensonges. 
          .
          Ainsi, si finkmachin avait été éborgné, il ne me semble pas que le mettre plus en avant que la fille non éborgnée serait du simple journalisme ayant pesé le poids des malheurs avec votre balance qui se veut "équitable". 
          Bien au contraire. 
          .
          Plus grand problème à mes yeux, journalistique et démocratique, est la surexposition de ce qui dessert les GJ et la sous-exposition de ce qui pourrait les servir. 
          Ici mêlé en plus à cette histoire d’antisémitisme qui empoisonne le pays, non par l’antisémitisme marginal qui y existe et il est marginal !, mais par l’usage habituel et massif de cette accusation calomniante à des fins "sales", malsaines, et foncièrement anti démocratiques et même dictatoriales et bien possiblement totalitaires ; et j’ai pesé les mots. 


        • vote
          Sentero Sentero 18 février 22:09

          @maQiavel

          Ce n’est pas ce que je demande. Par contre, je n’ai pas vu les médias faire un pareil tintamarre quand des gens se sont fait éborgnés , ce qui me semble beaucoup moins important que des insultes mais peut être que je me trompe …

          -Moi il me semble avoir largement vu des gens mutilés et éborgnés témoigner de leurs blessures dans les médias mainstream... cela étant cela dépend dans quelles conditions/circonstances on se fait blesser... pour les Gj qui se sont fait blesser dans des circonstances de manifestations "normales" c’est injustifiable... mais à partir du moment où une manifestation est interdite ou doit se disperser (ayant dépassé l’horaire ou le trajet prévu) et que les forces de maintien de l’ordre ont annoncé qu’ils vont intervenir pour la disperser on prend un grand risque à rester en tant que manifestant ou même en tant que "spectateur" et selon les circonstances précises (difficiles à cerner sans être sur place) il me parait alors bien compliqué de préciser les responsabilités de chacun (manifestants violents ou pas violents et force de l’ordre en état de légitime défense, de dispersion normale ou d’agressivité injustifiée) ... moi en tous cas je me tirerais vite fait car je ne suis pas dans une logique insurrectionnelle.


          Je ne vois des mutilés que d’un côté. 

          -Coté police seul un équipement assez lourd leur permet d’avoir évité des blessés graves... par exemple si on caillasse ou pave un fourgon de police comme à Lyon avec des policiers non équipés à l’intérieur et que les vitres cassent je ne donne pas cher de leurs peaux...

          Sinon il n’y a pas que les mutilations qui comptent... se faire insulter ou ne pas pouvoir travailler tranquillement est aussi drôlement grave... d’ailleurs sur Agoravoxtv Dieudo est LA victime par excellence... pourtant il n’a été ni mutilé ni même blessé... et pourtant que de vidéos et de commentaires sur ce grand martyr dont les déboires sont scrutés et célébrés... on devrait le plaindre quand il ne peut pas jouer un spectacle et pas plaindre un commerçant qui ne peut pas ouvrir sa boutique plusieurs semaines d’affilé... à quels événements donner la priorité...


        • 4 votes
          maQiavel maQiavel 18 février 23:10

          @Sentero

          Mmh …je vois … encore une fois , on ne va pas pouvoir s’entendre.

          Déjà, je n’ai pas du tout l’impression que les médias ont fait autant de bruit pour les mutilés que pour Finkielkraut. Mais de manière générale, lorsque vous écrivez « il n’y a pas que les mutilations qui comptent  », je suis étonné  smiley  . Surtout lorsque vous poursuivez « se faire insulter ou ne pas pouvoir travailler tranquillement est aussi drôlement grave ». Si on vous lit littéralement, vous n’avez pas tort. Mais vous faites là une équivalence … étonnante smiley . Visiblement, nous n’évaluons pas de la même façon la gravité d’une situation, c’est tellement étonnant qu’on pourrait presque croire que vous n’êtes pas sérieux et que vous trollez. Mais bon j’imagine qu’il faut de tout dans la vie, les humains de par leur diversité d’opinion me surprendront toujours … smiley

          Juste une précision : il ne me viendrait pas à l’esprit de faire d’un manifestant mutilé une victime équivalente à Dieudonné qu’on prive de spectacle humoristique ( j’ai toujours dit que le vrai problème dans la censure qu’il subit , ce n’est pas sa personne mais les dispositifs juridico-policier que l’Etat met en place pour le faire taire et qui pourraient s’appliquer à n’importe qui , ce qui pose la question de l’Etat de droit , à partir de là , l’amour , la haine , la pitié que l’on pourrait ressentir pour la personne de Dieudonné et sa victimisation devient rapidement hors de propos puisque la question devient impersonnelle ).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès