• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Donbass : le front ukrainien est-il en train de s’effondrer ?

Donbass : le front ukrainien est-il en train de s’effondrer ?

On décrypte le monde tous les samedis à 8h20. Aujourd'hui, au micro de Jean-Marie Bordry, JGénéral Dominique Trinquand - Ancien chef de la mission militaire française auprès de l'ONU.

Tags : Russie Guerre Ukraine Donbass




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • 6 votes
    juanyves juanyves 26 juin 13:29

    Destruction, oui, des bâtiments, mais le bâtiment a toujours été le moteur de l’économie. Par contre les terres à blé, les mines et la population (russophone) est toujours là et ceux qui reviendont parleront russe, les autres ne reviendront pas, ils resteront en Europe ou à l’ouest à emmerder les autres.
    Le pòint qu’il ne touche pas c’est que les troupes au sol sont les miliciens du Donbass qui essaient de foutre dehors ceux qui leur dénient leur culture, les ont envahis et les soumettent à leurs diktats. Leur nombre est réduit mais ce sont eux qui morflent le plus. et le second point qu’il ne touche pas ce sont les munitions :

    les munitions du matériel qu’ils avaient sont russes, leur fabriques de munitions sont détruites et personne n’a plus de munitions à leur refiler sauf les russes.

    les munitions du matériel fourni par les occidentaux arrivent à un point de rupture tant pour les fournisseurs que pour les fournis. Les russes tirent pour que les autres dépensent jusqu’à la fin.

    le carburant pour bouger le matériel est réduit en fumée, il reste l’huile de tournesol qu’il n’y a plus pour les frites belges.

    Ce ne sont pas tant les russes qui créent le désert sinon la propre armée ukrainienne qui a por mission de laisser un désert, ce sont eux les principaux responsables des destructions systématiques : ils savent très bien qu’ils ne récupèreront pas ces territoires et qu’ils ne paieront pas la reconstruction. C’est la réalité du terrain, pas celle des plateaux télé. Sevérodonetz était pratiquement intacte au cours de la première avancée, la contre attaque et le maintien sur la zone indutrielle n’avait d’autres objectif que la destruction de la ville. C’est ce qui se passe pour toutes les villes alors que la stratégie militaire voudrait un repli sur une ligne défendable forte pour pouvoir lancer des contre-attaques. Bonjour les dégâts pour les pauvre types dans leur trou à rat. Quand on voit les témoignages des soldats ukrainiens qui parlent de la perte de 50 à 70% des effectifs de leurs unités on peut raisonnablement penser que ça fait beaucoup de monde.


    • 4 votes
      sls0 sls0 26 juin 14:41

      Toujours dans le deni ce brave général Trinquant.

      Ce n’est pas un général de terrain mais de salon d’après ses références.

      Il ne connaît pas le terme de stratégie militaire qu’est le point Oméga. Ce point Oméga c’est quand l’armée par manque de moyens ne peut que s’enterrer et défendre.

      L’armée ukrainienne n’en est pas loin, l’armée russe c’est dans environ 3 mois si elle continue à employer qu’un cinquième de son armée de métier d’un million d’hommes.

      L’armée russe va certainement mettre un coup de bourre mi-juillet à mi-août pour être ensuite en position défensive un mois avant leur point Oméga.

      Oui, mon bon Triquant, l’Ukraine peut aligner 1 million d’hommes dont une bonne partie sans expérience, les russes peuvent en aligner autant mais des professionnels.

      Ce bon Triquant n’a pas eu de notions de puissance militaire en fréquentant les salons.

      Si la qualité du combattant ou de son armement intervient d’un facteur de 1, le rapport numérique d’un facteur de 2 ou au carré. On envoie 6000 canons et leurs munitions en Ukraine là on commencera à parler d’égalité en puissance militaire. Ce qu’on envoie c’est remplir le tonneau des Danaïdes qu’est l’Ukraine.

      Ce qui bien entendu vide les stocks stratégiques des pays de l’OTAN, à titre d’exemple en trois mois l’artillerie ukrainienne consomme l’équivalent de la production annuelle d’obus des USA.


      • 3 votes
        Croa Croa 27 juin 10:36

        C’est très incomplet au point de donner une idée fausse de la réalité des forces en présence. Il est vrai que la Russie est peu engagée mais il oublie complètement de mentionner les forces d’autodéfenses des nouvelles républiques. En fait les Russes n’ont fait qu’apporter un soutien à ces armées las déjà en guerre contre l’Ukraine depuis 2014.


        • 3 votes
          christophe nicolas christophe nicolas 27 juin 11:31

          Complètement Loufoque !

          Si c’est la vision de l’état de ce qui se passe, je comprends qu’ils n’y comprennent rien. Vous ne comprenez pas ce que veut dire "dénazifier", c’est à dire réduire à néant l’organisation chapeau de l’occident qui s’appuie sur les forces obscures de l’Ukraine.


          • 3 votes
            christophe nicolas christophe nicolas 27 juin 11:42

            Ce n’est pas une question que de moyens militaires, c’est l’effacement d’une idéologie haineuse contre la Russie par tous les moyens disponibles de destruction et de soutien sur le plan matériel et sur le plan de l’esprit.
            L’occident raconte tant de bobard que l’opération spéciale Z atteint jusqu’aux plaines du middle-west ce en quoi la Russie remercie les médias mainstream occidentaux... :)
            Le gaz qui maquera cet hiver à l’occident dynamisera le sud de l’Ukraine libéré et le soit-disant désert laissé par les Russes sera bientôt plus prospère que l’occident rongé par l’inflation galopante.


          • 2 votes
            sls0 sls0 27 juin 14:08

            @youki
            Ce tyran mégalomane fait la chasse aux nazis et libère des russophones maltraités depuis 2014, ça me va bien.


          • 2 votes
            sls0 sls0 27 juin 16:38

            @youki
            Je te le remets parce que tu n’as toujours pas compris :
            C’est en Ukraine que le 14 octobre est férié pour commémorer la naissance de l’APU de Stepan Bandera. Pour rappel l’APU c’est un million de morts juifs, polonais, tziganes et ukrainiens. La shoah par balle c’est eux. Même leurs patrons nazis étaient choqués par leurs méthodes barbares.
            C’est le seul pays au monde où l’on commémore des nazis. Tant que cette loi existera je ferait la différence entre les ukrainiens et le reste du monde.

            Tiens avec Staline tu as gagné un point Golwin

            En ce moment C’est le gouvernement lituanien qui joue avec la guerre atomique, des moustiques et je suis même pas sûr que l’OTAN réagisse si la Russie lave le nez à ces parjures.

            Lis mon commentaire que j’ai mis en dessous, l’OTAN n’a plus les moyens de ses ambitions, à remplir le tonneau des Danaïdes qu’est l’Ukraine elle s’est affaiblie déjà au niveau stocks c’était déjà pas merveilleux.

            A part cela, j’ai des amis ukrainiens qui sont pas trop fières de ce 14 octobre, je ne les mets pas tous dans le même sac.


          • 4 votes
            sls0 sls0 27 juin 14:04

            Difficile d’avoir une information sérieuse que ce soit d’un coté ou de l’autre.

            Du coup je me suis rappelé d’Asia Times, en analyses géopolitiques ils sont bons et il sont en zone neutre.

            Les États-Unis et l’Otan incapables de mener une guerre longue , analyse de média Asia Times.

            Alors que les stocks d’armes diminuent, sur fond de large soutien accordé à l’Ukraine face à la Russie, les États-Unis et l’Otan ne peuvent que mener un conflit court, ne pouvant pas endurer une guerre longue. Et ce, faute d’équipement dont les stocks sont maintenant épuisés, les délais de construction d’un nouveau matériel étant très longs.

            Washington et l’Otan devraient réfléchir à la manière de mettre fin à la guerre en Ukraine plutôt que de s’en tenir à la politique déclarée d’essayer de saigner la Russie, lit-on dans la tribune.

            L’approvisionnement en matériel de défense aux États-Unis et en Europe est épisodique et non continu, note le média.

            Les problèmes d’approvisionnement en armes de l’Ukraine ont un impact sur sa capacité à continuer le combat, ajoute Asia Times. Mais en raison d’une très massive utilisation d’armes dans ce pays, le retour du stock d’armes, notamment du Royaume-Uni, au niveau d’avant la guerre pourrait prendre des années, selon l’amiral Tony Radakin, chef d’état-major de la défense britannique. Il a reconnu que le déclin de la capacité industrielle britannique au cours des dernières décennies et les problèmes actuels de la chaîne d’approvisionnement présentent un problème important.

            Aux États-Unis, les grandes entreprises de défense sont confrontées à de sérieuses difficultés pour réapprovisionner l’armée. Washington a déjà envoyé plus d’un tiers de ses stocks de missiles Stinger et Javelin en Ukraine, précise le média.

            Si des combats éclataient en Corée ou à Taïwan, le fardeau pourrait devenir presque insupportable pour les États-Unis, ajoute la tribune. De graves pénuries d’approvisionnement militaire sont déjà ressenties par les forces américaines en Corée et au Japon. Taïwan a été informé que Washington ne pouvait pas lui fournir certaines armes, reçues par l’Ukraine.

            En outre, si la guerre s’étendait, elle pourrait rapidement épuiser les réserves de l’Otan et des États-Unis, et une guerre conventionnelle avec des armes d’artillerie lourde dévasterait l’Europe, conclut Asia Times, appelant à repenser la politique de saignement de la Russie, laquelle augmente le risque de guerre générale à un niveau sans précédent et celui d’utilisation d’armes de destruction massive.


            • 2 votes
              Eric_F 27 juin 18:59

              @sls0
              ’’Taïwan a été informé que Washington ne pouvait pas lui fournir certaines armes, reçues par l’Ukraine’’
              Ah, nous y voilà, c’est ce qu’attend la Chine, voilà pourquoi elle ne cherche pas à opérer une médiation pour faire arrêter la guerre en Ukraine.

              Si les pays de l’OTAN vident leurs stocks, qu’en est-il de la Russie : a-t-elle un arsenal et des capacités de productions supérieure à la somme des pays occidentaux ?
              Le but de l’OTAN est-il que les Russes (qui tirent selon certaines sources dix fois plus d’obus que les Ukrainiens) épuisent leurs munitions ?
              En gagnant du temps à l’Est, les Ukrainiens peuvent-il préserver Odessa et la côte sur le Mer Noire ?


            • 1 vote
              Eric_F 27 juin 19:29

              @sls0
              Au passage : merci d’avoir rappelé l’existence de la source d’information ’’ni occidentale ni russe’’ que constitue Asia Times. Les auteurs d’articles concernant l’Ukraine sont occidentaux (universitaires notamment), mais leurs analyses prennent du recul, ne font pas dans le sensationnel ni le mélo. ça nous change !


            • 2 votes
              sls0 sls0 27 juin 22:31

              @Eric_F
               @MERCATOR313 
              Ils sont malades ces russes.
              C’est une phrase que je me suis dit il y a un an.
              Il y a un an je me suis intéressé à l’artillerie russe car j’avais entendu qu’il étudiaient pour des canons avec une portée de 80km.
              Un moment je suis tombé sur leur stocks, en plus de leurs stocks officiels ils gardent 2 fois plus de canons qu’ils mettent aussi à niveau.
              C’est pour celà que j’avais dit qu’ils étaient malades. C’est monstrueux le stock par rapport aux doctrines de l’OTAN, ils avaient plus de canons que d’artilleurs.
              Aujourd’hui je les trouve moins malades.
              Ils peuvent en user des fûts de canons. Et maintenant ça ne parle plus de 80km mais de 100km, ils restent un peu malades quand-même.
              Un fût de canon tient 2500 à 3000 coups.

              Au début de la prise d’Azovstal, ça parlait de manpads thermobarique APO-A, très efficaces en Afghanistan pour les grottes, la distance de sécurité étant de 25m.
              Les derniers APO-A avaient été donnés à l’Iran. Une semaine plus tard l’industrie militaire russe fournissait 2000 APO-A, à voir C’est assez réactif coté industrie.


            • vote
              sls0 sls0 27 juin 22:38

              @Eric_F
              Je ne suis toujours pas certain que les russes visent Odessa. Les russes veulent donner une leçon à ses voisins. Prendre complètement la coté de la mer noire ce serait un massacre économique pour l’Ukraine, je ne crois pas que ce soit le but des russes.
              S’ils jouent les magnanimes, les ukrainiens de base apprécieront, quoi qu’on face les russes et les ukrainiens resteront voisins. On a bien vu que le ressentiment comme celui des allemands après 18 peut amener à du pas agréable.


            • 2 votes
              juanyves juanyves 27 juin 23:16

              @sls0
              Plus on chatouille l’ours plus il s’énerve. Plus ça dure et plus ils en demandent. Odessa, il y a une vengeance et une rectification à faire, c’est la liaison avec la Transnistrie, ça rapproche beaucoup de la Hongrie et de la Bulgarie et de la Serbie avec la Roumanie quasiment encerclée. Il y a du taff mais les occidentaux poussent à ça : le croissant russe.
              La question du jour que va-t-il se passer en Bulgarie ?


            • 1 vote
              LUCA LUCA 28 juin 09:26

              Selon moi, le labo Chinois n’est pas impliqué dans la fuite du virus, c’est d’un labo ukraino-américain clandestin que le virus a été volontairement produit puis propagé. Ciblant les acteurs d’un scénario que la CIA avait programmé longtemps à l’avance, le processus de contamination n’est qu’une étape pour préparer les civils aux restrictions d’un conflit lourd et durable. Bref, les yankees souhaiteraient vivement que ce qui reste du

              visage pâle colonisateur européen se foute sur la gueule, quitte à utiliser des armes précédemment interdites par le protocole de Genève et les conventions de 72 et 93, qualifiant ces armes d’ "odieuses", d’ "invention barbare" et traitant ses utilisateurs d’ "assassins".


              • 3 votes
                roman_garev 28 juin 16:28

                Un document vidéo poignant qui caractérise on ne peut plus clairement le comportement des militants d’Azov envers les habitants de la partie du Donbass soi-disant « protégée », mais en fait occupée, massacrée, violée, pillée durant 8 ans.

                Ceux qui ne comprennent pas le russe, peuvent passer à 3:10 pour contempler l’actu ukro-donbassienne pure et simple ne nécessitant pas la maîtrise de la langue.

                À regarder jusqu’à la fin !

                18+ !!!


                • 2 votes
                  juanyves juanyves 28 juin 22:49

                  @roman_garev
                  Des catholiques portant la foi démocratique occidentale aux hérétiques orthodoxes russes. À vomir.


                • 1 vote
                  roman_garev 28 juin 16:42

                  Krementchoug, le 27 juin : l’arrivée du missile (X-22 ?), puis la détonation du dépôt d’explosifs.


                  • 1 vote
                    sls0 sls0 28 juin 17:55

                    @roman_garev
                    En regardant sur Google Earth je n’ai pas retrouvé cet étang à Kremetchouck.


                  • vote
                    CoolDude 28 juin 21:38

                    @youki

                    Une Cloche... Un C... Son !

                    La vrai expression étant "Qui entend qu’une cloche... N’entend qu’un son !"


                  • 1 vote
                    juanyves juanyves 28 juin 22:27

                    @sls0
                    to:49.07571, 33.42758 (Alʹtanka Na Ostrovi Kokhannya)


                  • 1 vote
                    juanyves juanyves 28 juin 22:30

                    @juanyves
                    Dépot de munition : to:49.0723195562, 33.4225873465 (Marca de posición sin título)


                  • 1 vote
                    juanyves juanyves 28 juin 22:50

                    @youki
                    Quand on a rien à dire on la ferme.


                  • vote
                    voxa 29 juin 13:37

                    @juanyves

                    "Quand on a rien à dire on la ferme".

                    Alors, taisez vous.

                    .


                  • 2 votes
                    sls0 sls0 29 juin 13:56

                    @juanyves
                    Merci, je l’ai retrouvé par la suite, 630m entre cet étang et le supermarché, à 600m ça n’a pas cet effet là. L’explosion était plus proche.


                  • 1 vote
                    juanyves juanyves 29 juin 19:56

                    @voxa
                    C’est tout ce que tu as à dire ?
                    Économises de l’énergie.
                    Mettre trois insultes à la suite ou donnez des ordres, c’est n’avoir rien à dire cad n’avoir aucun argument ou information. Ce n’est même pas une opinion exprimée, par contre c’est bien n’avoir rien à dire. Moi, dépenser de l’énergie, je m’en fous, je suis sur du solaire à 100% et je n’ai pas de chauffage. Je n’ai pas besoin de punir Poutine et personne ne me punit, j’ai mon jardin avec plus que ce que je peux manger, j’ai de l’air pur et de l’eau non chlorée indemne de germes et de pollution. J’ai un tricycle cargo électrique plus qu’assisté, fabriqué en Chine. Si ça t’intéresses et si les douanes française te le laissent passer je peux te donner les références
                    Et j’ai plus de chose à dire que toi, semble-t-il.


                  • 2 votes
                    sls0 sls0 29 juin 14:03

                    J’ai regardé de plus près cette histoire de supermarché.

                    Le missile KH22 emporte une tonne de RDX, l’équivalent de 1,6 tonne de TNT.
                    Avec le guide des effets des explosions TM5-1300 de l’armée américaine on peut calculer son effet destructeur.
                    Dans un rayon de 45m tout est pulvérisé.
                    A 75m les poteaux sont rasés.
                    A 90m ça dégage des tôles style supermarché.
                    A 120m c’est la limite basse de destruction de structures.
                    A 600m 10% des vitres sont brisées.

                    Le bâtiment, 100 x 100m en charpente légère est détruit avec une surpression de 200mb, 90 à 100m de l’explosion.
                    Si le missile était tombé sur le centre commercial, celui-ci aurait été pulvérisé, complètement rasé.

                    A voir les dégâts, le missile est tombé à 90 à 100m du centre commercial, la façade avant c’est du dégât incendie et non suite à une explosion.


                    Donc Zelensky ment, les russes non.

                    Entre le blabla et les lois physiques, les lois physiques ont le dessus.

                    Pour ceux qui veulent calculer par eux même :

                    https://zupimages.net/up/21/14/0457.jpg



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès