• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Imbroglio autour des attaques à l’arme chimique en République Arabe (...)

Imbroglio autour des attaques à l’arme chimique en République Arabe Syrienne

Selon la République Arabe Syrienne (RAS) et la Russie, les attaques chimiques au sol de début 2013 étaient le fruit de l'Armée Syrienne Libre (ASL), qui était alors aidée logistiquement par le groupe Etat Français (EF), rendant ainsi François Hollande complice d'un "crime de guerre".

Pourtant, le chef des armées de l'EF, en faisant référence aux attaques chimiques de 2013, parlait en 2016 de "largage de bonbonnes de gaz" de la part du régime syrien, qui avait reconnu dès 2011 posséder des armes chimiques et menacé de les utiliser si les forces occidentales intervenaient en Syrie.

Mais en juin 2013, les Etats-Unis, ainsi que la commission d'enquête de l'ONU, doutaient de l'authenticité des preuves apportées par le groupe Etat Français (EF) contre la République Arabe de Syrie (RAS).

Le Président de la République Arabe de Syrie, Bachar el-Assad, accusait le groupe Etat Français (EF) en 2017 dans un entretien à des journalistes français, d'avoir alimenter la guerre civile et armer des groupes terroristes, depuis le début de la guerre.

En effet, selon les forces kurdes, l'ASL était alliée avec les djihadistes d'Al-Qaïda, contre lesquels ils combattaient à Alep en 2013.

Tags : Destabilisation Communication François Hollande Guerre Syrie




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 21 octobre 16:15

    Et l’auteur est reparti dans ses délires.

    Bien sûr que la France a envoyé des armes pour l’ISIS mais pour l’auteur si je me base sur son dernier article ça été transporté dans une ambulance de pompiers.

    Heureusement que l’ISIS n’était pas demandeur de chars sinon elle aurait été en surcharge cette pauvre ambulance.

    Comme il y avait un peut de place dans cette ambulance, la France aurait aussi fourni le chlore et le sarin pour l’attaque chimique de Khan Cheikhoun.

    Ils sont cons ces français quand même, à coté en Turquie c’est une grosse industrie textile à base de coton dont ils sont producteur. Pour le blanchiment du coton c’est des centaines de tonnes de chlore qui sont employées.

    Du sarin ce n’est pas ça qui manquait en Irak, la dernière utilisation officielle c’était en 1991. Ensuite c’est passé à l’amateurisme avec les attentats.

    Toujours au sujet du sarin l’opposition turque dénonçait la fourniture des ingrédients du sarin par le gouvernement.

    https://www.rt.com/news/325825-sarin-gas-syria-turkey/

    Ben non pour l’auteur tout était dans l’ambulance des pompiers.

    Bien sûr que les français n’étaient pas clairs dans cette affaire, rien ne reste secret très longtemps les preuves pour les armes et l’argent il n’a pas fallu attendre des décennies. Pour des produits toxiques sachant que ça aurait fini par se savoir, on y touche pas.

    Au niveau de l’UE il y a un suivi des produits toxiques pour l’import et l’export. Si avant on déclarait pour plus de 100 tonnes, maintenant c’est une tonne. On se retrouve même seveso haut niveau au dessus d’un litre de dioxine.

    En Turquie et en Irak je suppose que le suivi est moins stricte.


    • vote
      abolab 21 octobre 17:30

      @sls0 Vos propos ne concernent que vous, vous êtes libre de d’exprimer vos idées, mais merci de ne pas prêter aux autres des propos qu’ils n’ont pas tenus.

      J’ai remarqué que vous aviez tendance à déformer les propos des autres, que ce soit dans des études citées ou d’autres commentaires.

      A titre personnel, je n’ai jamais parlé d"ISIS", de sarin, ou de chlore, ou de grosses quantités d’armes transitant dans des véhicules de pompiers. 

      Relisez mes articles ou mes commentaires, rien de tel que ce que vous dites.


    • vote
      sls0 sls0 21 octobre 17:52

      @abolab
      La lecture de vos autres articles et vos commentaires risque plus de confirmer mes dires que les votres.
      N’oubliez jamais qu’on laisse des traces, des écrits.


    • vote
      abolab 21 octobre 18:32

      @sls0 oh que non, je sais ce que je dis et ce que j’écris.

      Aucun mot n’est laissé au hasard, mon clavier fait des frappes chirurgicales smiley


    • vote
      abolab 21 octobre 18:36

      @sls0 Si ce que vous dites est vrai, alors, comme le dit François Hollande dans la vidéo, il doit y avoir des sanctions, en France, pour complicité à des crimes de guerre.


    • vote
      sls0 sls0 22 octobre 14:41

      @abolab
      Pour les lecteurs qui ne croient pas que votre clavier fait des frappes chirurgicales s’ils ont du temps à perdre ils iront voir vos autres articles avec les commentaires associés.
      Vous pouvez dire ce que vous voulez, il y a les écrits.
      Pour Hollande on ne peut que lui reprocher qu’une rupture de blocus sur l’armement décidé à l’ONU.
      En ce moment des civils yéménites sont tués avec des armes françaises.


    • vote
      abolab 22 octobre 17:20

      @sls0 François Hollande, en tant que chef des armées, a violé en 2012 l’embargo européen sur les armes en Syrie de 2011. Il l’avoue lui-même à un journaliste, Xavier Panon, dans un entretien.

      L’Union Européenne est tellement corrompu qu’elle laisse faire.

      Bien sûr qu’il y a mes écrits, et il n’y a aucune contradiction dans ces écrits. Ils resteront là comme preuve que tous les citoyens n’étaient pas dupes et complices de ces politiciens bellicistes, qui ont volé la révolution et la vie de nombreux citoyens pacifiques totalement étrangers à ces volontés guerrières.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

abolab


Voir ses articles







Palmarès