• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Poutine répond aux accusations des occidentaux

Poutine répond aux accusations des occidentaux

Les leaders occidentaux sont convaincus, il faut par tous les moyens combattre la Russie car, selon eux, elle est tellement agressive qu’elle menace la stabilité et la paix dans le monde.

Pour le président russe Vladimir Poutine, son pays ne fait que défendre ses intérêts, alors que l’OTAN ne fait qu’avancer ses bases aux frontières de la Russie…

Tags : Russie Vladimir Poutine




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • 2 votes
    REMY Ronald REMY Ronald 12 mars 17:56

    Excellente prestation de poutine.

    Comme d’habitude.

    .

    Cependant, il s’adresse aux occidentaux en globalité à tort, alors qu’il devrait s’adresser aux USA. Il commet souvent cette erreur répétitive de mettre tous les occidentaux dans le même sac.

    .

    Idem lorsqu’il amalgame le contentieux en Ukraine avec l’occident, au lieu de s’adresser directement aux ukrainiens. La querelle du Donbass s’infecte avec le temps et laissera fatalement des séquelles en proportion. Quelle incroyable cécité têtue ! Quel intérêt a la Russie à se mettre à dos tous les ukrainiens en maintenant une zone de guerre civile, ressentie comme une zone coloniale russe armée, méprisante et haineuse envers les ukrainiens ? Les discours, c’est fini. Il faut des actes de paix symboliques forts pour réconcilier une bonne fois pour toute ces deux peuples (nous avions fait de propositions en octobre 2019).

    .

    Qu’est-ce qu’il lui prend aussi à Poutine de laisser envahir par trois fois en quatre ans le Nord de la Syrie par Erdogan en retirant soigneusement ses troupes d’Afrine vers ALEP

    . Lâcheté ? Ou bien calcul cynique dans le cadre d’un partage dans l’esprit Molotov-Ribbentrop de 1940 ? Pense t-il la totalité des syriens incapables de réfléchir à cette occupation illégale d’Erdogan, et de comprendre que Poutine a été un complice actif de cette occupation ?

    .

    Qu’est-ce qu’il lui prend encore à Poutine de retirer ses troupes russes pendant 3 semaines pour laisser Erdogan envahir la zone démilitarisée sous contrôle de la Russie au Haut Karabakh

     ? Quel intérêt a eu la Russie à imposer le retrait unilatéral des arméniens des énormes zones qu’ils contrôlaient encore ? Quel intérêt y’a t’il à se mettre inutilement à dos la communauté arménienne extérieure et intérieure à la Russie ? Lâcheté ? Ou nouveau calcul cynique avec son complice Erdogan ?

    .

    De nombreux pays européens collaborent économiquement avec la Russie et souhaitent développer cette collaboration. Je ne vais pas perdre votre temps dans la longue énumération des collaborations qui vont du gaz jusqu’au spatial. Qu’est-ce qu’il lui prend à Poutine de mettre tous ces pays européens dans le même sac "impérial yankee" ? 

    .

    Poutine se fait-il vieux ? Ou bien a t’il un électorat nationaliste à flatter pour conserver sa majorité électorale ? En tous cas, il doit se ressaisir et adapter son discours vers chacun de ses actuels et futurs partenaires européens, sans "amalgame étasunien", en respectant chaque particularisme national, en écoutant aussi chaque pays européen ayant conservé une "importante dose de crainte" en rapport avec un passé russe ultra violent pas si lointain que cela.

    .

    Une Europe protectrice des Nations de Bilbao à Vladivostock est possible. Nous le disons depuis un quart de siècle.

    Cette idée n’est pas si loufoque que cela, puisqu’à la suite d’un assez grand et historique dégel post guerre froide, les chefs des deux plus grands partis de France nous ont récupéré ce slogan aux dernières élections européennes de 2019 ! 

    .

    Une Europe à la carte, à géométrie variable, en fonction des domaines de collaboration intensive, est possible. L’installation et le développement d’agences fédérales européennes souples, efficaces, transparentes, contrôlées par le Parlement Européen, peut s’effectuer dans de nombreux domaines, sans nuire à l’indépendance de principe de chacun des pays. Car chaque pays peut rejoindre, quitter, puis rejoindre à nouveau telle ou telle agence fédérale européenne sans passer par une pathétique, inutile et stérile crise type "Brexit".

    .

    En conclusion :

    Poutine est un grand chef d’Etat, pragmatique, ayant le soucis de l’efficacité. Il doit donc apprendre à mieux dialoguer avec chaque pays européen, y compris ses anciennes colonies impériales (qui continuent à avoir peur de la Russie).

    .

    Les pays européens doivent trouver, de leur côté, les mots fraternels capables de toucher le cœur de chacun des russes (les froids et distants bureaucrates de la commission de Bruxelles n’irritent pas que les russes, mais aussi, parfois, la majeur partie des peuples européens !).

    .

    Quant à l’OTAN, qui fait si peur parait-il (en fait de moins en moins depuis une décennie), il est grand temps qu’elle utilise l’élargissement effectué (rendant les européens largement majoritaires) pour se réformer. Et notamment pour sortir de l’emprise du chantage et de la corruption du lobby militaro-industriel américain (déjà dénoncé par plusieurs célèbres Présidents des USA).

    .

    Nous devons construire un avenir de collaboration et de paix pour nos enfants. Le vaccin russe Spoutnik en est un très bon exemple parmi d’autres.


    • 2 votes
      sls0 sls0 12 mars 20:51

      @REMY Ronald
      Si Poutine s’en prend à l’occident ou plutôt l’OTAN qu’aux USA c’est parce que dans l’arctique les anglais provoque encore plus que les americains.
      Qu’en mer noire les français provoquent coté Crimée autant que les américains.
      Que les missiles US sont en Roumanie et en Pologne.
      Pour foutre la merde aux frontières russe les américains ne sont pas seuls. J’ai failli oublier les japonais qui sont assez agressif du coté des Kouriles.

      Pour la Syrie cette semaine une colonne de camions turc a été rasée gratis, deux missiles des SAA et un missile russe.
      Les 14 T90 russes "prêtés" à la Syrie ont dégommé 60 chars turcs.
      Toujours cette semaine sur le Liban, en Israël et sur une partie de la Syrie il n’y avait plus de couverture GPS au moment où Israël devait faire le con en syrie.
      A priori dans la région les plus grands fans des russes sont les syriens.

      Si on n’a pas la notion de Rodina, pas la peine de parler de nationalisme russe.
      C’est le passé ultra violent qui fait qu’on est pas dans le troisième reich. Quand on énerve l’ours chez lui, il peut être violent.

      Une Europe de Bilbao à Vladivostock, la peur suprême des USA, ils ne laisseront jamais faire ni nos hommes politiques passés chez young leader.
      Tout dialogue bénéfique avec la Russie sera torpillé.

      Pas de scénario à la Roméo et Juliette pour les peuples, la famille (les USA) s’y oppose.
      Le futur de l’Europe c’est d’agoniser avec les USA.

      Tentante la Russie, un pays plein de ressources trop grand pour les russes. Ils peuvent partager avec l’Europe et même la Chine.
      La Russie est proche de la Chine mais culturellement ils sont plus européens. A la cour de la grande Catherine ça parlait français et non le chinois.


    • 3 votes
      Ferdinand DITENGOU MBOUMI Ferdinand DITENGOU MBOUMI 12 mars 23:03

      @REMY Ronald Cher Monsieur, je constate que vous-vous portez volontaire pour aller apprendre à Poutine comment il doit désormais mener un dialogue avec les pays européens, y compris avec l’Ukraine.
      Bravo, quelle mouche vous a bien piquée !


    • vote
      sls0 sls0 13 mars 00:42

      @Ferdinand DITENGOU MBOUMI
      J’ai bien peur qu’avec l’Ukraine il soit difficile de dialoguer depuis 3-4 ans, ça délire sec. Si en France on a pas trop d’exemples, dans les médias russes les délires des dirigeants ukrainiens sont relevés. Par contre aucun grief envers le peuple ukrainien chose que j’apprécie. Le peuple ukrainien son problème est l’équipe de bandéristes au pouvoir, la Russie son problème est l’équipe de bandériste au pouvoir. Cette équipe ne peut se maintenir au pouvoir que dans le chaos et ils n’ont pas encore fini de piller le pays.

      Pour le dialogue entre la Russie et l’Europe ce sera toujours torpillé par les USA et leurs pantins européens.
      Je l’ai écrit plus haut l’Europe de Bilbao à Vladivostok c’est la hantise des USA, leur peur suprême.


    • 1 vote
      Ferdinand DITENGOU MBOUMI Ferdinand DITENGOU MBOUMI 13 mars 01:06

      @sls0 C’est à @REMY Ronald qu’il faut dire ça, lui qui veut devenir le conseiller stratégique de Poutine.


    • 1 vote
      REMY Ronald REMY Ronald 13 mars 15:45

      @Ferdinand DITENGOU MBOUMI
      Bonjour.
      Je suis surpris que vous soyez surpris qu’en tant que citoyen français, citoyen européen et citoyen du Monde, j’ose exprimer ce que je ressens par rapport à des conflits qui s’éternisent (Ukraine, Syrie, haut Karabakh, etc.) et qui peuvent s’envenimer.
      .
      Mon humble avis (jusqu’à ce qu’il soit un jour censuré, puisque la mode tendancielle est la censure) est adressé à mon entourage proche et lointain participant au dialogue démocratique citoyen. Il s’adresse tout autant aussi, comme vous l’avez remarqué, à la Commission de Bruxelles, à l’OTAN, à Erdogan et au déplorable Ministre français des affaires étrangères (Ministre que j’ai bien plus "étrillé" que Vladimir Poutine).
      .
      Ce qui m’intéresse avant tout, ce sont les solutions.
      .
      Il faut que Vladimir Poutine en trouve une rapidement pour l’Ukraine, car ce sulfureux conflit du Donbass représente un grave poison pour les relations à moyen et long terme pour les deux peuples.
      .
      Idem pour la guerre civile en Syrie d’un côté et l’occupation illégale du Nord de la Syrie par Erdogan de l’autre côté (et le fait qu’il soutenait et continue de soutenir les islamistes les plus extrémistes).
      .
      Je ne reviens pas sur l’incroyable mauvaise gestion du Haut Karabach par les USA, la France et la Russie, car l’erreur collective commise pendant trois semaines, et le désastre qui en a découlé, aura d’inévitable conséquences sur des décennies. Avec une image diplomatique discréditée pour longtemps.
      .
      Cordialement.


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 13 mars 19:54

      @REMY Ronald

      Poutine s’adresse aux vassaux des USA, plutôt qu’à leur maître ... sachant fort bien que les peuples des pays otanisés seront plus aptes à comprendre (pas tous, hein ... ) que les zuniens. De plus, la Russie faisant peu de communications hollywoodiennes, s’adressent aux USA, en privé ... directement avec leur président.

      Pour le reste, j’ai du mal à te lire, tellement tu t’égares ...


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 13 mars 19:58

      Oups  ! ... j’ai oublié : Poutine s’explique clairement ...
      .







    • vote
      Ferdinand DITENGOU MBOUMI Ferdinand DITENGOU MBOUMI 13 mars 20:17

      @REMY Ronald Cher Monsieur !
      Bonsoir /Bonjour. Je ne suis pas surpris, c’est votre ressentiment. Vous êtes libre n’est ce pas, et personne ne peut vous l’empêcher de l’exprimer.
      Pour ma part, je ne compte censuré personne. Même si, nous avons tous des points de vues différents, j’accepterais toujours vos commentaires.
      Cependant, je pense tout de même que vous avez tort de croire que, le Président Poutine commet régulièrement l’erreur de mettre tous les occidentaux dans le même panier. Si c’est bien le cas, cela signifierait alors qu’ils sont tous pareille — trop arrogants  donneurs de leçons et ont cette maladresse de réécrire l’histoire. Même si, il ne sais pas ce qu’il veut au bout du compte, le pouvoir de Kiev en fait également partie.
      Bizarre, vous ne trouvez pas ! 


    • 1 vote
      Ferdinand DITENGOU MBOUMI Ferdinand DITENGOU MBOUMI 13 mars 21:21

      @Hijack ... Exact. Poutine a bien raison de rigoler. Les occidentaux jouent à un jeu très dangereux. 


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 13 mars 21:51

      @Ferdinand DITENGOU MBOUMI

      Oui, ils ne se rendent pas compte, que l’oncle Sam ne représente plus la puissance qu’il avait été. Que si conflit guerrier il y avait, l’Europe en serait en petite partie responsable, mais en grande partie coupable. Sur le terrain guerrier, les européens en paieraient le prix fort.


    • vote
      REMY Ronald REMY Ronald 15 mars 10:34

      @Hijack ...
      "Poutine s’adresse aux vassaux des USA".
      Vous confirmez vous-mêmes le reproche que je fait à ce type discours inutilement agressif et méprisant qui sent la naphtaline de la guerre froide.
      .
      "Pour le reste, j’ai du mal à te lire, tellement tu t’égares".

      Je ne recherche pas la polémique, ayant bien d’autres choses à faire. Mais s’il y a un éventuel argumentaire intéressant concernant les trois autres points de mon humble commentaire, je suis à l’écoute :

      1. Le dangereux pourrissement du conflit au Donbass, gravement toxique pour la relation à moyen et long terme entre ukrainiens et russes.
      2. La sulfureuse collaboration avec Erdogan, le laissant envahir illégalement et saccager à trois reprises le Nord de la Syrie.
      3. L’incompréhensible poursuite de cette complicité pendant avec Erdogan pour le Haut Karabakh (incompréhensible notamment pour les arméniens à l’extérieur et à l’intérieur de la Russie).

      Navré pour ces trois "égarements" (? !!!) si "difficiles à lire" (et à comprendre aussi pour nombre d’amis sincères de la Russie).
      .
      Cordialement.

    • vote
      sls0 sls0 15 mars 10:49

      @REMY Ronald
      On est trois personnes à démontrer à Remy qu’il s’égare et il continue avec ses mantras idéologiques made in US.


    • vote
      hase hase 12 mars 21:18

      C’est une vidéo que j’ai vue il y a longtemps ! ceci dit, c’est toujours vrai !


      • 1 vote
        Ferdinand DITENGOU MBOUMI Ferdinand DITENGOU MBOUMI 12 mars 22:38

        @hase Elle date de 2017. Oui, avec l’arrivée de Biden aux USA et le comportement arrogant des européens envers la Russie à propos de Navalny, le sujet est toujours d’actualité


      • 1 vote
        MAZIG 13 mars 13:23

        Les USA et l’europe sont dirigés par le complexe militaro-industriel , qui , pour fourguer ses engins de la mort , a constamment besoin de chercher ou de créer des ennemis quitte à les inventer , les financer , les soutenir et les armer afin de poursuivre leurs oeuvres de destructions massives quoi qu’il en coûte en vies humaines. Il suffit de voir l’hégémonie de l’OTAN qui se comporte comme une organisation mafieuse allant sans cesse créer des guerres partout avec des prétextes complètement fallacieux , et dénigrant quiconque ose s’opposer à ces agressions permanentes infondées , comme c’est le cas de Poutine , qui gêne ces basses manouvres.


        • 1 vote
          QAmonBra QAmonBra 15 mars 21:45

          Merci @ l’auteur pour le partage.

          C’est effectivement un ancien discours du Président russe, mais vu que les états dits occidentaux, ainsi que leurs affidés, n’ont pas évolué positivement, tout au contraire, les reproches de V. Poutine restent aussi fondés que d’actualité.

          Le changement viendrais plutôt du coté des russes, manifestant de façon de moins en moins diplomatique leur exaspération face à tant d’aveuglement stupide, notamment chez les européens, compte tenu qu’ils se sont fait une raison de la part des mythomanes U$ !

          Les occidentaux doivent s’attendrent dorénavant à de gros problèmes avec la Russie, cette dernière les contrera systématiquement et pas seulement en Syrie, elle jouera aussi à fond la carte de la division, il en sera ainsi jusqu’à éclatement d’une Europe vassalisée et déjà bien mal en point. . . 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès