• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Statut de Jérusalem comme Capitale d’Israël - Trump n’en ferait qu’à sa tête (...)

Statut de Jérusalem comme Capitale d’Israël - Trump n’en ferait qu’à sa tête [vraiment qu’à sa tête ?] & Macron serait vraiment contre !

Trump n'en ferait qu'à sa tête, nous dit-on ! & Macron s'y opposerait !

première vidéo :

Statut de Jérusalem : "Trump se fiche des conséquences"

seconde vidéo :

Macron qualifie de "regrettable" la décision de Trump sur Jérusalem

Dautre part :

 Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) appelle néanmoins le président français à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. "Le Crif salue la décision historique du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël et le transfert prochain de l'ambassade des États-Unis" ! Dans un communiqué, il appelle le président Emmanuel Macron à engager notre pays dans la même démarche courageuse" afin de "relancer un dialogue sincère pour aboutir par la négociation à une paix durable" entre Israël et les Palestiniens.

Qu'en pensez-vous ?

Merci

 

Tags : France Politique Etats-Unis Histoire Religions Israël Palestine International Polémique Emmanuel Macron Donald Trump




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • vote
    cathy cathy 7 décembre 2017 10:11

    C’était dans le programme de Trump à la présidence des EU et c’est pour cette raison qu’il a été élu. 


    • vote
      cathy cathy 7 décembre 2017 11:49

      @Qiroreur
      Comment se déroule une élection présidentielle américaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_am%C3%A9ricaine

      Le mot juif dans ce contexte, n’est pas exact, le mot cabaliste conviendrait mieux. Et ils ont tous en commun la haine de Jérusalem. 


    • 2 votes
      furax 7 décembre 2017 13:22

      @cathy

      C’est toujours surprenant un type qui tient une promesse électorale.

      Promesse électorale que tous les autres avaient faite avant lui, ils ont toujours trahi ensuite.

      D’après le site Dreuz :

      Nous sommes le 4 juin 2008. Barack Obama fait campagne pour la présidence des Etats-Unis. Devant l’auditoire pro-israélien de l’AIPAC (l’American Israel Public Affairs Committee), il déclare que « Jérusalem restera la capitale d’Israël ».

      • Barack Obama :

       » Tout accord négocié entre Israël et l’Autorité palestinienne doit préserver l’identité d’Israël en tant qu’État juif doté de frontières sûres, reconnues et défendables… et Jérusalem restera la capitale d’Israël et elle doit rester indivise. »

      Cette promesse de campagne suscita une ovation de la part des 7 000 personnes présentes. Obama reçut des éloges de la part d’organisations pro-israéliennes aux États-Unis (1).

      • En février 1992, Bill Clinton est au milieu de la primaire démocrate. Il déclare soutenir la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

      Plus tard dans la campagne électorale, Clinton fait la promesse que lui et son vice-président Al Gore  » appuieraient Jérusalem en tant que capitale de l’Etat d’Israël ». (2)

      Et en 1995, il refuse de signer le Jerusalem Embassy Act, loi adoptée à une large majorité dans les deux chambres du Congrès, et qui stipule que l’ambassade américaine doit déménager à Jérusalem d’ici cinq ans. Les trois derniers présidents américains ont tous signé une renonciation tous les six mois, empêchant la mise en œuvre de cette loi – jusqu’à lundi 4 décembre où le Président Trump n’a pas signé. (2)

      Année 2000– année électorale. George W. Bush promets de déplacer l’ambassade à Jérusalem, et attaque Clinton pour avoir manqué à sa promesse. À un moment donné, il déclare :  » je commencerai le processus dès que j’aurais prêté serment. »


    • 5 votes
      zzz999 7 décembre 2017 15:32

      @Qiroreur

      Pharisiens il y a 2000 ans, Sioniste et nazis récemment ce sont des noms différents pour une même engeance, quel cachette est la meilleure pour d’anciens nazis et d’authentiques et dangereux antisémites que le gouvernement Israélien actuel ?

      Les vrais juifs eux ne s’arrogent pas le droit de jouer à Dieu à la place de Dieu (créer un Etat de toutes pièces on y chassant violemment les populations autochtones)


    • vote
      ezechiel 8 décembre 2017 00:40

      @zzz999 "Sioniste et nazis récemment ce sont des noms différents pour une même engeance, quel cachette est la meilleure pour d’anciens nazis et d’authentiques et dangereux antisémites que le gouvernement Israélien actuel ?"

      Plus de 20% de la population d’Israël est arabe, et leur qualité de vie est largement meilleure que dans n’importe quel pays musulman dans le Monde.

      ------------------------------

      "Les vrais juifs eux ne s’arrogent pas le droit de jouer à Dieu à la place de Dieu (créer un Etat de toutes pièces on y chassant violemment les populations autochtones)"

      Il me semble qu’en 1948, ce sont les Arabes qui ont tenté d’envahir la Palestine, en ne reconnaissant pas la solution à deux États.
      http://akhsahcalebunblogfr.unblog.fr/2011/06/30/israel-mai-1948/


    • 1 vote
      zzz999 8 décembre 2017 08:45

      @Qiroreur

      Pas de besoin de fours, ils sont grillés en plein jour au phosphore Blanc dans Gaza !


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 7 décembre 2017 22:23

      @Qiroreur
      Mouais, fin de des subventions aux écoles confessionnelles, juives musulmanes et chrétiennes, impôts loca8x et foncier pour les bâtiments religieux, fin des subventions po8r l entretien des dit sites, fin des abbatements fiscaux aux organisations religieuses, abbrogation des labels d utilité publique pour les mêmes et ce sera à peu près juste


    • vote
      jeanpiètre jeanpiètre 10 décembre 2017 09:19

      @Qiroreur
      Si c est en tant que monument historique, on les desacralise, on en fait des musées ,des hôtels, des boites de nuits, des refuges pour les sdf ...La plupart sont de toutes façons surcalibrees, et trop nombreuses pour leur usage cultuel contemporain


    • 3 votes
      Gollum Gollum 7 décembre 2017 10:29

      Tiens faudra regarder les réactions de Daesh à la loupe pour voir si cette mesure les choque ou pas… smiley J’ai déjà ma petite idée. smiley


      • 1 vote
        Hajduk Srbija Hajduk Srbija 7 décembre 2017 13:36

        "Ordo ab Chaos" le crédo des USA et du messianisme juifs.........un cocktail détonnant ou il ne manquait plus qu’un ingrédient "la reconnaissance de Jerusalem comme capitale d’Israel", Pierre Hillard en parle depuis quelque année..........


        • 2 votes
          jimontheair jimontheair 7 décembre 2017 13:49

          Oauh, ils ont fait fort au Crif  smiley "(...)afin de "relancer un dialogue sincère pour aboutir par la négociation à une paix durable" entre Israël et les Palestiniens."


          Dans le même genre de "déclaration", il y a aussi : 

          La guerre, c’est la paix. 
          La liberté, c’est l’esclavage. 
          Arbeit macht frei... 

           smiley


          • 3 votes
            zzz999 7 décembre 2017 15:27

            Si le CRIF donne ses ordres, Macron n’a plus qu’à s’exécuter.


            • vote
              jimontheair jimontheair 7 décembre 2017 15:56


              A la source, le communiqué dans son intégralité. Que chacun juge selon ses moyens.  

              #CRIF - JÉRUSALEM, CAPITALE D’ISRAËL : COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CRIF

              Le Crif salue la décision historique du Président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, et le transfert prochain de l’Ambassade des États-Unis.

              Le Crif salue la décision historique du Président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, et le transfert prochain de l’Ambassade des États-Unis.

              Le Crif appelle le Président Emmanuel Macron à engager notre pays dans la même démarche courageuse.

              Pour Francis Kalifat, Président du Crif, "C’est la meilleure des réponses aux tentatives de falsification historique menée inlassablement par les pays arabes et les palestiniens à l’Unesco et à l’ONU sur le statut de Jérusalem."

              Le Crif rappelle que la paix entre Israéliens et Palestiniens ne peut se bâtir sans reconnaissance de la vérité historique. Le Crif espère ainsi que cette décision permettra de relancer un dialogue sincère pour aboutir par la négociation à une paix durable dans la région qui permettra aux deux peuples de vivre côte à côte dans la sécurité.




              • vote
                jimontheair jimontheair 7 décembre 2017 17:28

                Un article qui me semble intéressant :
                https://www.ujfp.org/spip.php?article6049

                Il ne répond en presque rien au sens du mouvement tactique de Macron, mais c’est intéressant. 


                • 2 votes
                  Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 7 décembre 2017 19:39

                  Qiroreur 7 décembre 17:50

                  "@zzz999
                  Tu me diras où sont les fours crématoires en Israël...

                  Une petite étude sur ce que pensent les habitants arabes de J-est, histoire d’éviter que le monde entier parle à leur place pour une fois."

                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                  "ce que pensent les habitants arabes de J-est..." d’après

                  ">David Pollock, que je ne connais pas perso... !

                  @TOUS

                  Qui essaie de MANIPULER Qui (sur le sujet de "mon" article) sur AgoraVox.tv ?

                  Merci d’éclairer ma lanterne, sans se faire l’écho SVP -qui ne peut-être, a priori, que trop abusif- des PROPAGANDES obligatoirement FALLACIEUSES, et plus ou moins subtiles, des uns & des autres...  !

                  Est-ce, a priori, trop en demander de ma part, aux uns & aux autres ?

                  Merci d’avance

                  ==================

                  TRADUCTION GOOGLE (extrait) :

                  "Aussi disponible en ???????

                  Forum Fikra

                  21 août 2015

                  Les résultats d’un nouveau sondage suggèrent que ceux qui se soucient de la démocratie et de la paix devraient accorder plus d’attention aux désirs des Palestiniens qui vivent réellement à Jérusalem, pas seulement de ceux qui prétendent parler en leur nom de l’extérieur de la ville.

                  Jérusalem est l’une des questions les plus sensibles dans les relations arabo-israéliennes et musulmanes, judéo-chrétiennes. Les récents incidents violents dans la ville l’ont maintenu dans les projecteurs politiques et médiatiques. Pourtant, pour tout ce que l’on en dit, il n’est que très rarement demandé à ses quelque 300 000 Palestiniens (majoritairement musulmans) quel avenir ils veulent. Les nouvelles recherches présentées ici comblent cet écart de la manière la plus inattendue.

                  Dans un sondage réalisé à la mi-juin par le Centre palestinien pour l’opinion publique (basé à Beit Sahour, en Cisjordanie), 52% des Palestiniens vivant à Jérusalem-Est ont déclaré qu’ils préféreraient être des citoyens d’Israël avec des droits égaux - comparativement à seulement 42% qui choisiraient d’être citoyens d’un État palestinien. Ce résultat remarquable confirme et prolonge une tendance observée pour la première fois il y a cinq ans.

                  Dans un sondage similaire en septembre 2010, un tiers a choisi Israël pour sa citoyenneté palestinienne ; en septembre 2011, cette proportion était passée à 40%. À partir d’aujourd’hui, il a encore augmenté à un peu plus de la moitié. Ceci est radicalement différent des résultats obtenus en Cisjordanie ou à Gaza, où seulement 4% et 12% respectivement préféreraient la citoyenneté israélienne. Le dernier sondage reposait sur des entrevues personnelles réalisées par des enquêteurs locaux auprès d’un échantillon aléatoire représentatif de 504 Palestiniens de Jérusalem-Est et d’échantillons comparables en Cisjordanie et à Gaza, avec une marge d’erreur statistique d’environ 4,5% dans chaque zone.

                  Dans les sondages précédents, les répondants de Jérusalem-Est citaient pour la plupart des raisons pratiques à cette préférence : meilleurs emplois, revenus, soins de santé et autres avantages sociaux, liberté de voyager, etc. Leurs permis de résidence israéliens (« cartes d’identité bleues ») offrent déjà de tels avantages par rapport aux résidents de la Cisjordanie, et ils veulent de plus en plus conserver ces avantages alors que l’économie israélienne prospère tandis que la Cisjordanie stagne. De même, dans le sondage actuel, environ la moitié (47%) disent qu’ils prendraient un bon travail en Israël. Mais puisque de tels avantages leur sont accessibles aujourd’hui même sans la citoyenneté israélienne, les tabous sociaux et les grandes difficultés pratiques de demander cette citoyenneté signifient que seulement une très petite proportion a réellement acquis ce statut formel complet à ce jour.

                  Leur accès quotidien à Israël a probablement aussi rendu les Palestiniens de Jérusalem plus optimistes quant à l’avenir à long terme de ce pays. Une majorité (62%) pense qu’Israël existera toujours, en tant qu’État juif ou binational, dans 30 ou 40 ans - contre seulement 47% des Cisjordaniens et 42% des Gazaouis qui le pensent. Ils sont également un peu plus conscients de l’histoire de la ville, si ce n’est peut-être pas autant que prévu. Trente pour cent des Palestiniens de Jérusalem-Est, contre seulement 18% des banquiers de l’Ouest, disent qu’il y avait des royaumes et des temples juifs à Jérusalem dans les temps anciens.

                  À d’autres égards aussi, les Palestiniens de Jérusalem-Est ont acquis des attitudes relativement modérées à l’égard d’Israël. Un 70% étonnant dit qu’ils accepteraient la formule de « deux états pour deux peuples - le peuple palestinien et le peuple juif ». En Cisjordanie, le chiffre comparable est de 56% ; à Gaza, 44%. Un pourcentage tout aussi remarquable de Jérusalem-Est (40%) dit que « les Juifs ont des droits sur la terre avec les Palestiniens » - contre seulement 13% en Cisjordanie ou 11% à Gaza. Et en ce qui concerne Jérusalem elle-même, seulement 23% de ses résidents palestiniens insistent sur la souveraineté palestinienne sur toute la ville - juste la moitié du pourcentage avec ce point de vue en Cisjordanie ou à Gaza.

                  Cela ne signifie pas que les Palestiniens de Jérusalem sont modérés à tous égards. Par exemple, 55% disent que même après une solution à deux États, ils voudraient toujours « libérer toute la Palestine historique », mais pas nécessairement pour expulser ou priver de leurs droits les Juifs israéliens. Combiné avec leur préférence relativement répandue pour la citoyenneté israélienne, cela peut indiquer une dérive entre les Palestiniens de Jérusalem-Est vers une "solution à un Etat". Pendant ce temps, cependant, une majorité (61%) offre également au moins un soutien verbal pour "la lutte armée et les attaques de voitures contre l’occupation". Ce chiffre est un peu moins élevé que chez les Cisjordaniens ou les Gazaouis, mais pas beaucoup."


                  • 1 vote
                    DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 8 décembre 2017 02:38

                    C vrai qu’Israel n’avait pas besoin de "çà" ...
                     
                    Le monde arabe ferait preuve d’une grande intelligence en ne réagissant pas et en ignorant la Trompette qu’est Trump ^_^ ... Quand on regarde le personnage, on se rends compte que l’acteur est aussi grotesque sur le fond et la forme ...


                    • vote
                      uefrexit 8 décembre 2017 07:48

                      En toute innocence, la plus idiote qui soit, Trump ne se doute pas de ce qui risque de se passer. Lui, ne fait que tenir la promesse qu’il avait fait à l’Aipac et, c’est sur ce point que le peuple américain doit réfléchir.


                      • vote
                        sonde lambda 10 décembre 2017 13:59

                        @uefrexit
                        une promesse facile et qui ne coute pas cher


                      • vote
                        Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 8 décembre 2017 08:44

                        Une question intéressante pour ceux qui suivent le feuilleton :

                        Yacine, Rounga, Nabe et consorts & le 11/9 !

                        Trump est au courant -pour le moins il en sait plus que nous tous, y compris les rigolos cités ci-dessus- or il n’a pas l’air de trop s’en faire de ce coté là : les Arabes, avec leurs cutters magiques, leurs pilotes experts & autres super_héros... de pacotille pour enfants pré-pubères !

                        Incroyable les conneries que les gens gobent ; ce n’est pas étonnant que certains cherchent à nous manipuler grossièrement ici-même !

                        CQFD



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès