• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Hapsatou Sy, Yassine Belattar, Jean-Michel Aphatie : ils veulent la censure (...)

Hapsatou Sy, Yassine Belattar, Jean-Michel Aphatie : ils veulent la censure de Zemmour

Premier invité de la nouvelle saison des Terriens Dimanche, Eric Zemmour a critiqué le prénom de la chroniqueuse de C8, suggérant que sa mère aurait mieux fait de l'appeler Corinne. "La sanction exemplaire que mérite Éric Zemmour, c'est d'être interdit de plateau de télévision", demande désormais Hapsatou Sy.

Dans une pétition, elle en appelle même au chef de l'État :

"Cette pétition doit permettre à tous les français souhaitant exprimer leur indignation de faire entendre leur voix.

Elle a aussi pour objectif d'interpeller le représentant de la France, Emmanuel Macron et la Garde des Sceaux Nicole Belloubet pour condamner publiquement les propos d'Eric Zemmour et effectuer un rappel à l'ordre national entre ce qui relève de la liberté d'expression et ce qui relève du délit."

Invité de l'émission "C à vous" sur France 5, Jean-Michel Aphatie s'est insurgé à propos du dernier livre de Zemmour, réclamant implicitement sa censure : « Comment peut-on éditer chez Albin Michel une merde comme ça ? » Il a, au passage, traité Zemmour de "fou".

Yassine Belattar, connu pour sa grande proximité avec Emmanuel Macron, "emmerde" Eric Zemmour, qu'il qualifie de "sénile", appelle à ce qu'on "pollue sa vie", et souhaite que le service public cesse de l'inviter :

Selon Pascal Praud, Eric Zemmour serait déjà interdit d’antenne sur le service public :

Hapsatou Sy était l'invitée de "Punchline" sur CNews le 20 septembre pour revenir sur la polémique, en recevant notamment la contradiction de Charlotte d'Ornellas...

... tandis que Zemmour était l'invité de "L'Heure des Pros", toujours sur CNews, dans un débat brouillon où il fut traité de "névrosé" par l'avocate Caroline Mécary, membre d'EELV :

Tags : Télévision Censure Liberté d’expression Eric Zemmour Polémique




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • 11 votes
    Qirotatif Qirotatif 21 septembre 10:08
    Cela mijotait et on sentait bien que la miss allait basculer... on y est : L’exigence de la censure. Cachez cette contradiction que je ne saurais voir... non, tuez-la.
     
    Le monde du rap s’y met aussi... le délinquant Booba bien entendu mais aussi un certain Dosseh : 

    dossehofficiel : 
    "Toujours plus proche des étoiles ce couillon, et « Eric » c’est scandinave donc aussi peu « français » que l’est un « Hapsatou » pour info... ?????????? #TrouDeBalleVie #JusquÀIlMaFaitRire
    Cc @hapsatousy Force ??"


    On imagine que le poète Youssoufa va y aller aussi, lui qui mettais volontiers "un billet sur la tête de celui qui fera[it] taire ce con d’Éric Zemmour.".

    Le maccarthysme des racisés fragiles est en marche. Pour ce qui était des "Blancs de plus de 50 ans" leur éviction était déjà officiellement justifiée sur le service public mais tout patriote doit y passer, fut-il sémite... du moment qu’ils ne pensent pas comme eux, il doit être occis sur l’autel du Dieu progrès, Amon.

    Dans sa pétition, la dame en appelle aux plus hautes autorités : "Elle a aussi pour objectif d’interpeller le représentant de la France, Emmanuel Macron et la Garde des Sceaux Nicole Belloubet pour condamner publiquement les propos d’Eric Zemmour et effectuer un rappel à l’ordre national entre ce qui relève de la liberté d’expression et ce qui relève du délit."

    Rappelons quand même que c’est elle qui a diffusée cette séquence qui a été coupée au montage. Cette dame est décidément pleine de ressources : Partie civile, avocate, proc et juge. smiley
    Ce qui est génial pour EZ et son éditeur c’est que les ventes vont exploser smiley

    • 14 votes
      albert123 21 septembre 10:11

      bof rien de neuf, la même chose s’est produite en URSS, annonçant par la même a propre chute.


      ici ce sont les petits collabos du mondialisme pro féministes, pro migrants et pro LGBT dont la déficience mentale est proportionnelle à la nullité des arguments les pousse à médicaliser leurs opposants.

      à défaut d’être en capacité d’argumenter face à des gens, pas forcément d’un niveau extraordinaire qui plus est, ils vont leur trouver des tares psychiatriques (se livrant au passage à une inversion accusatoire car leur chef Macron accumule tous les symptômes du psychopathe héréditaire ce qui en dit déjà très long sur la nature de ses sous fifres et autres groupies).

      Aujourd’hui c’est Zemmour que l’on traite de fou, hier c’était Marine Lepen sommée par un juge rouge collabo de subir une analyse psychiatrique. le but étant de les censurer médiatiquement ou même de leur retirer le droit à l’éligibilité.

      Pas une grosse perte diront certains, tant mieux diront d’autres, sauf qu’il faut voir un peu plus loin que son nombril.

      Aussi, demain a qui le tour ?

      Pour la purge, le jour de la libération, nous auront une liste de nom bien fournie et il sera difficile pour les collabos de devenir des résistants en retournant leur veste au dernier moment.


       



      • vote
        CoolDude 21 septembre 14:25

        @albert123

        Il va falloir arrêter avec les conneries PRO machin, ANTI truc et associer tout est n’importe.

        ici ce sont les petits collabos du mondialisme pro féministes, pro migrants et pro LGBT dont la déficience mentale est proportionnelle à la nullité des arguments les pousse à médicaliser leurs opposants.



      • 1 vote
        albert123 21 septembre 14:33

        @CoolDude

        Pourquoi vous allez vous jeter par la fenêtre ?

        le portait est surtout tellement juste qu’il vous fait bondir.

        Bisous 


      • 1 vote
        CoolDude 21 septembre 14:54

        @albert123

        le portait est surtout tellement juste qu’il vous fait bondir.

        Deuxième rebond...

        Juste !?

        Moi, à ce niveau là, je ne vois plus que les psy pour essayer de comprendre.

        Vous savez condamner les propos de Mr Z n’est pas synonyme d’être des :
        petits collabos du mondialisme pro féministes, pro migrants et pro LGBT dont la déficience mentale est proportionnelle à la nullité des arguments les pousse à médicaliser leurs opposants.

        Sauf dans votre tête et peut-être des 6 qui vous soutiennent.

        En ce qui me concerne :

        Pour la médicalisation... Non !

        L’analyse Psy... Oui !


      • 3 votes
        albert123 21 septembre 15:39

        @CoolDude

        "je ne vois plus que les psy pour essayer de comprendre."

        je vais vous économiser de l’argent, une psychanalyse ne vous fournira pas les points de QI qu’il vous manque.


      • 1 vote
        CoolDude 21 septembre 16:12

        @albert123

        je vais vous économiser de l’argent, une psychanalyse ne vous fournira pas les points de QI qu’il vous manque.

        Ça commence comme cela...

        On se croit plus intelligent que les autres...

        Puis on donne des "leçons" de justice et de vérité absolu...

        Pour arriver à se prendre pour la France, etc...

        Et on finit chez le psy.


      • 1 vote
        Garibaldi2 21 septembre 18:23

        @albert123

        Marine le Pen est avocate. Elle sait très bien que l’expertise demandée est prévue par l’article 706-47 (11°) du code de procédure pénale dans le cadre d’une infraction à l’article Article 227-24 du code pénal. Elle n’est l’objet d’aucun traitement discriminatoire dans cette affaire.

        Jean-Luc Mélenchon a twitté :

        Désaccord total avec la psychiatrisation de la décision politique. Madame Le Pen est politiquement responsable de ses actes politiques. Tous les moyens ne sont ni bons ni acceptables pour la combattre. Ce n’est pas avec des méthodes pareilles qu’on fera reculer l’extrême droite.

        11:49 - 20 sept. 2018


        Mais qu’il soit d’accord ou pas, c’est la procédure, et ne pas la suivre pourrait être considéré comme un vice de procédure permettant à Marine le Pen d’obtenir une cassation si elle était condamnée.

        article 706-47 du CPP :http://urlz.fr/7OgK
        article 227-24 du CP :http://urlz.fr/7OgL

        J’aime bien le :

        ’’Pour la purge, le jour de la libération, nous auront une liste de nom bien fournie et il sera difficile pour les collabos de devenir des résistants en retournant leur veste au dernier moment.’’

        quand on connaît les pedigrees de certains fondateurs du FN, comme par exemple Pierre Bousquet, ancien ancien waffen-SS, ou Léon Gaultier, autre waffen-SS [https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Gaultier] !


      • vote
        CoolDude 21 septembre 18:49

        @Garibaldi2

        Merci Garibaldi pour :

        Pour la purge, le jour de la libération, nous auront une liste de nom bien fournie et il sera difficile pour les collabos de devenir des résistants en retournant leur veste au dernier moment.

        Je ne l’avais pas vu celle-là...

        C’est crescendo dit donc !


      • 2 votes
        joelim joelim 25 septembre 22:23

        La justice fragilise sa crédibilité avec des procès politiques qui deviennent récurrents, Fillon (ok mais pas le seul et timing démontrant instrumentalisation), Méric (qui est l’agresseur et l’agressé aucune importance lol), Le Pen (et les autres partis ils sont ok avec les assistants parlementaires mais lol). Le dire équivaut à une accusation de parti pris sauf que non, ce serait une inversion de cause, pas d’étonnement ce n’est pas le seul aspect sur lequel les progressistes globalistes font n’imp. Juste, dommage que la république devienne un binz néo-stalinien. Heureusement on peut encore en rire.


      • 1 vote
        joelim joelim 25 septembre 22:31

        Quant au procès en psychiatrie de MLP ça évoque un chef de bande qui martyrise
        un de ses affidés pour assoir son pouvoir. Et pas un de très dangereux, c’est important pour que ça fonctionne et en plus c’est moins risqué. Bon ok elle a publié des vidéos non regardables mais est-ce la seule ? On comprend qu’il y a les bons chasseurs et les mauvais chasseurs. Jamais 2 sans 3 pour les présidentielles qui partent en .ouille.


      • vote
        nobody_knows 26 septembre 11:59

        @albert123

        ici ce sont les petits collabos du mondialisme pro féministes, pro migrants et pro LGBT dont la déficience mentale est proportionnelle à la nullité des arguments les pousse à médicaliser leurs opposants

        Sans vouloir jeter de l’huile sur le feu, on croit apercevoir quand même deux-trois obsessions là...

         smiley


      • 5 votes
        PLACIDE2 21 septembre 10:19

        J’espère que la purge ne va pas tarder, car notre époque pourrait faire un roman de Soljenitsyne ,et cela commence a être vraiment insupportable.


        • vote
          bob14 21 septembre 10:21

          Sang sure pour Zemmour..le trublion de la télé invité uniquement pour ses prises de positions d’une autre époque.. smiley


          • 6 votes
            Curiosus 21 septembre 11:04
            Une remarque :

            En prenant en compte la forme et non le fond

            J’ai constaté qu’en grande majorité, les détracteurs de EZ , soit ne comprennent pas le Français, soit interprètent selon leurs émotions, le sens des mots et des phrases dits par EZ.

            Ceci est très ennuyeux car ils n’est plus possible d’avoir un débat normal car à chaque fois EZ est obligé de gérer ce défaut d’interprétation et non le sens réel de ses mots : le fond de sa réflexion.

            Le débat surf donc sur des échanges stériles superficiels et non sur le fond.

            J’ai souvent noté aussi que les débats avec des gens moins dans l’émotion et le refus "à priori" étaient bien plus riches et moins sulfureux.
            C’est un problème d’intelligence, de maturité et de raison.

            Je pencherais aussi pour des dérives des médias, dont les acteurs souvent partisans et globalement pas très cultivés sont incapables de mener des débats correctement.


            • 3 votes
              Joe Callagan Joe Callagan 21 septembre 15:24

              @Curiosus

              C’est le résultat de la société féminisée où l’émotionnel a pris le pas sur la raison... 


            • vote
              nobody_knows 26 septembre 12:05

              @Joe Callagan

              C’est le résultat de la société féminisée où l’émotionnel a pris le pas sur la raison...

              C’est pourtant Zemmour qui hurle contre Polony et tape sur la table au début de leur échange...

              Si vous dîtes à Zemmour qu’il est trop féminisé, il va vous en coller une... Et probablement se péter la main...


            • vote
              nobody_knows 26 septembre 12:07

              @Curiosus

              Avez-vous également remarqué que les émissions d’Ardisson (on peut en mettre plein d’autres dans le même panier, que ça penche droitard réac ou gaucho bobo sans exception) n’ont absolument rien d’un débat ?


            • 3 votes
              thierry3468 21 septembre 11:32
              Corinne est l’exemple type de la perverse narcissique.....Elle se prend pour qui le demoiselle ?Je suis certain qu’il existe des femmes noires qui s’appellent Corinne.
              La remarque de Zemour ne peut en aucun cas être assimilée à du racisme .Comme beaucoup,elle doit passer son temps à voir du racisme et du sexisme à tous les coins de rue .Ses obsessions alimentent sa paranoia.

              • 4 votes
                zzz999 21 septembre 11:48

                Interdisons toute pensée non politiquement correcte et on sera tranquille, mieux tuons tout le monde (sauf les ingénieurs) et remplaçons les par des robots, bénéfices multiples garantis !


                • 1 vote
                  Qirotatif Qirotatif 21 septembre 12:32

                  @zzz999
                  C’est ce que souhaite ce Yassine Bellatar. Sa technique rhétorique est à l’instar de ses spectacles, pas originale : l’épouvantail. On fait dire à l’autre ce qu’il ne dit pas pour s’en défendre et glisser son idéologie. Dans la séquence Zemmour-Sy, ce cuistre en a usé une fois de plus et notamment sous son angle de prédilection : celui de la prétendue persécution de la religion musulmane. Outre sa vulgarité apparemment coutumière et qui relève de son droit, il fait 7 autres choses dans cette séquence :

                  1/ Il prétend que la « jeunesse » emmerde EZ, comme s’il en était le porte-parole. Une partie de la jeunesse doit aussi emmerder Yassine Bellatar. 

                  2/ Il ment en disant « quand on finit par reprocher à quelqu’un sa culture et sa religion, cela rappelle une histoire de France qui est totalement inadmissible ». Sauf que dans cette fameuse séquence du vif échange entre lui et Hapsatou Sy, il n’a pas été question de religion. La religion musulmane c’est le sujet de YB, le seul en vérité quand on analyse son discours, ce que je suis en train de faire (connaissais pas ce type)

                  3/ Il prétend qu’EZ « n’est pas Français », que lui le serait plus parce que ces oncles, son père... oui, sans doute, les miens aussi. Et alors ? Alors, c’est simple : c’est une vision tribaliste que défend YB.

                  4/ Il affirme dans cette séquence qu’ »il faut lui polluer sa vie » ce qui est une incitation explicite à la persécution, un appel explicite au lynchage public. 

                  5/ Quand YB en vin à regretter l’ORTF, on comprend qu’au-delà de sa petite provoc son projet c’est la pensée unique. Est-ce lié à sa foi qui lui impose et qu’il cherche à normaliser à tout prix ? La question reste ouverte.

                  6/ Quand il affirme qu’EZ est « ou sénile ou dangereux », inutile d’en dire davantage.

                  7/ En appelant lui aussi à la ’responsabilité", il fait comme Sy (qui va encore plus loin en exigeant de l’exécutif de sanctionner... ça ça rappelle vraiment qq chose de peu glorieux... ces jeunes gens feraient bien de retourner à l’école) : il appelle en réalité à la censure. Je ne serais pas étonné de retrouver son nom sur la pétition auquel cas, il serait en tous points assimilables à l’autre.


                  La seule chose qui est pertinente dans la critique de YB vis-à-vis du service public c’est, qu’en effet, il ne représente pas les opinions ni la diversité des Français. Des individus tels que Ruquier et Drucker s’arrogent le droit d’interdire d’antenne certains courants politiques sur des médias pourtant financés par l’ensemble des Français. 

                  YB croit que le FN est « aussi puissant »... un parti qui est officiellement interdit d’antenne par certains animateurs du service public, conspué dans l’intégralité des médias... Voilà sans doute la meilleure blague de cet homme politique, un vrai comique. YB doit surtout voir les sondages pour les européennes en bon politicard du système qu’il est. Et finalement son propos se précise : son ennemi c’est internet, le « maquis politique »... Alors là, louons cette pertinence dans le nuage de médiocrité de ce personnage : en effet, c’est un espace indéfini qui a la particularité d’être celui où les résistants ou simpement ceux qui ne pensent pas comme les YB (qui ne pense pas du tout mais éructe) doivent se cacher parce que c’est le seul qui leur reste, parce que le pouvoir les persécute. On ne prend jamais le maquis par plaisir. Voilà bien ce qu’il faut retenir de ce type : Le pouvoir oppresseur est entre les mains d’une minorité. YB est juste l’un de leur minables pions qui tirent au passage un petit profit personnel et ça, ça porte un nom.


                • 6 votes
                  Qamarad Qamarad 21 septembre 13:10

                  Orwell serait jaloux que la réalité plagie autant son livre s’il vivait encore parmi nous. Mais ce qui fait plus rire encore, c’est que les protagonistes ne mesurent pas à quel point -coupés du pays réel- ils parviennent à attirer la sympathie sur Zemmour en dépit de ses provocations répétées. Entre la petite africaine boboïsée qui nous fait des caprices et d’autant plus insupportable bobo qu’elle est africaine (madame fraîchement débarquée en France croit pourvoir faire la leçon à un peuple de vieille souche), le comique beurre dont le seul motif d’existence médiatique tient à sa couleur de peau et l’inébranlable vendeur à la sauvette, voitures volées ou propos conformistes (vous choisirez) : l’Adolfo Ramirez de la pleine Saint Denis.


                  • 2 votes
                    Toutatis 21 septembre 13:15
                    Excellente nouvelle donc pour Zemmour et la promotion de son livre et de ses idées.
                    Excellente nouvelle aussi pour Marine Le Pen et le RN que sa convocation chez un psychiatre.
                    La bien-pensance commence à pédaler dans la choucroute.

                    • vote
                      maQiavel maQiavel 21 septembre 13:23

                      Lorsque j’ai vu la tronche que tirait Hapsatou Sy dans l’émission "punchline" j’ai éclaté de rire, j’ai eu l’impression qu’elle venait de sortir tout droit d’un camp d’extermination en enjambant des cadavres , incroyable qu’une petite pique lui fasse un effet pareil smiley. Non mais ce n’est pas possible d’être fragile au point d’être affecté à ce niveau de parce qu’un mec vous dit " c’est votre prénom qui est une insulte à la France ". smiley


                      Sinon, j’ai trouvé très intéressant le tableau qu’a essayé de dresser Clément Victorovitch ( que j’apprécie beaucoup pour sa capacité à mettre en perspective et à remonter le niveau des débatst et ce malgré le fait que j’ai quelques désaccords avec lui notamment sur les limites à assigner à la liberté d’expression ) de 25 :15 à 27 :55 . Il décrit là en quelques mots deux visions de l’identité nationale dont la confrontation constitue en réalité le fond du débat.
                       La question que je me pose, c’est de savoir si ces deux visions sont irréductiblement opposées ou s’il est possible de les concilier en dégageant un consensus. Je suis convaincu qu’il est possible rationnellement parlant de surmonter cette opposition pour construire une voie du milieu raisonnable. Mais par contre en observant les réactions épidermiques des uns et des autres , j’ai le sentiment que cette opposition ne peut pas être surmontée pour des raisons affectives. Et Dieu sait que les questions d’identité sont affectives ...

                      • vote
                        CoolDude 21 septembre 14:09

                        @maQiavel

                        1 point Godwin !


                      • 2 votes
                        maQiavel maQiavel 21 septembre 14:22

                        @CoolDude
                        Vous faites sûrement référence à mon évocation de camp d’extermination . Alors premièrement c’était une boutade ( le smiley devrait l’indiquer) et deuxièmement il n’a pas existé dans l’histoire de camps d’extermination que Nazis il me semble. En évoquant les camps d’extermination, on ne tombe donc pas forcément sous le coup de la loi de Godwin ...


                      • vote
                        CoolDude 21 septembre 14:29

                        @maQiavel

                        C’était une boutade pour moi aussi ! Ne vous offusquez comme cela...


                      • 1 vote
                        maQiavel maQiavel 21 septembre 14:36

                        @CoolDude
                        Il y’a une différence entre apporter des précisions et s’offusquer.  Par ailleurs, on pourrait faire de moi le petit fils caché d’Hitler ou de Saline que ça ne m’ofusquerait pas ... smiley


                      • 1 vote
                        Belenos Belenos 21 septembre 14:37

                        @CoolDude
                        @maQiavel


                        On ne boutade pas avec la Shoah, bande d’antimites dégénérés ! Je demande votre exclusion d’Agoravox et j’en appelle pour cela aux plus hautes autorités de cette nation (BHL ou Attali, par exemple). 


                      • 3 votes
                        Qamarad Qamarad 21 septembre 14:48

                        @maQiavel

                        Oh moi tu sais, je connais un certain Robert... Niveau "précisions" il en aurait deux trois je crois sur la question smiley

                        Comme ça j’apporte ma pierre au point Godwin smiley


                      • vote
                        Qirotatif Qirotatif 21 septembre 18:56

                        @maQiavel
                        Grand-papa était tirailleur... enfin le voisin de grand-papa devait l’être. Chaque racisé étant descendant de tirailleur, d’esclave ou d’exterminé, il faut en appeler à la génétique de toute urgence afin qu’elle nous dégote enfin le gène de la souffrance éternelle et son allèle dominant et qu’elle avalise la juste et éternelle réparation conséquente.

                         

                        "La question que je me pose, c’est de savoir si ces deux visions sont irréductiblement opposées ou s’il est possible de les concilier en dégageant un consensus."

                        Le pb, malheureux, c’est que tu te poses des questions et que dégager un consensus n’a plus aucun sens quand on est minoritaire. Le pb c’est que ce matin ils étaient 20K pleureuses et qu’elles sont à 108K à 18h54 et que mon chiffre est déjà faux le temps de cliquer sur "Voir ce...". 


                      • 1 vote
                        maQiavel maQiavel 21 septembre 19:49

                        @Qirotatif

                        Je ne vois pas de quoi tu parles lorsque tu fais mention de dégager un consensus en étant minoritaire mais de toute évidence nous ne parlons pas de la même chose. En tous cas, l’opposition dont Clément Victorovitch parle dans la partie dont j’ai fais mention n’oppose pas d’un côté les "blancs" et de l’autre les "racisés". 

                        Pour ce qui est des allèles de la pleurniche, je ferais aussi remarquer qu’elle n’existe pas seulement du côté des "racisés", il existe aussi un anti-racisme anti blanc tout aussi victimaire. C’est toute la société française qui a un gros problème de pleurniche anti raciste et tout cela part des réseaux communautaires juifs qui ont touché des dividendes politico-mediatique de part leur position d’aristocrates de la souffrance. Tous les autres réseaux communautaires, y compris les identitaires blancs, essaient de les imiter... 


                      • vote
                        Qirotatif Qirotatif 21 septembre 19:56

                        @maQiavel

                        "Je ne vois pas de quoi tu parles lorsque tu fais mention de dégager un consensus en étant minoritaire"

                        Du fait que dans un rapport de force bien compris, il n’existe par déf. jamais de consensus sans majorité, a minima relative et qu’on y vient.



                        "mais de toute évidence nous ne parlons pas de la même chose"

                        Mais si messie.


                      • 2 votes
                        Qirotatif Qirotatif 21 septembre 20:10

                        Je vais le formuler autrement pour que ce soit plus explicite : le consensus c’est justement que la France, fut-elle fantasmée d’EZ (en fait non, elle est réalité anthropologique pourvu que l’on sorte des banlieusardes et relativistes certitudes), doit être achevée sur l’autel du progrès, et que ce progrès passe nécessairement par l’extermination de l’affirmation d’un collectif. C’est un paradoxe : le récit collectif doit se soustraire aux impératifs des souffrances et l’affirmation identitaire n’est tolérable et carnée qu’à la condition qu’elle soit marchandise et totalitaire. 


                      • 2 votes
                        Joe Chip Joe Chip 22 septembre 11:39

                        @maqiavel

                        Pour ce qui est des allèles de la pleurniche, je ferais aussi remarquer qu’elle n’existe pas seulement du côté des "racisés", il existe aussi un anti-racisme anti blanc tout aussi victimaire. C’est toute la société française qui a un gros problème de pleurniche anti raciste et tout cela part des réseaux communautaires juifs qui ont touché des dividendes politico-mediatique de part leur position d’aristocrates de la souffrance. Tous les autres réseaux communautaires, y compris les identitaires blancs, essaient de les imiter... 

                        C’est là que je ne suis plus d’accord avec toi. Je suis le premier à critiquer le victimarisme de "petit blanc" que certains identitaires essaient d’instrumentaliser pour susciter des sentiments communautaristes au sein de la couche "majoritaire" (blancs de la petite classe moyenne pour le dire vite) de la population française.

                        Néanmoins on ne peut pas renvoyer les deux phénomènes dos à dos ni les articuler dialectiquement en expliquant que l’un est la cause et constituerait en quelque sorte le reflet déformé de l’autre. La notion de racisme antiblanc existe évidemment dans le débat médiatique, mais elle reste très minoritaire et cantonnée à une petite couche de la population - le petit prolétariat blanc - qui est l’objet de dérision ou au mieux d’apitoiement médiatique. Pas de fiers ancêtres qui se sont sacrifiés pour la France pour ceux-là, pas d’excuse sociologique pour justifier un parcours jalonné d’échecs, ils sont désignés comme des ratés et des inadaptés au modèle économique de la mondialisation, ce qui entraîne un ressentiment très particulier - souvent teinté de jalousie envers la figure positive de l’immigré - au sein de cette population, auquel un très petit nombre de journalistes ou de sociologues se sont intéressés. 

                        Je ne suis même pas sûr que ces gens adhèrent au discours identitaire/racialiste, la majorité est sans doute abstentionniste. Les identitaires recrutent essentiellement dans la bourgeoisie réac et depuis quelques temps dans les classes moyennes de certaines villes excédées par l’insécurité. 

                        Par ailleurs, le discours très antisocial et le mépris que ces blancs relativement aisés vouent sans trop (se) l’avouer aux "petits blancs" fait qu’il n’existe pas de conscience de continuité culturelle ou ethnique entre ce prolétariat blanc et cette classe moyenne convertie à la pensée identitaire "allégée".  

                        Donc oui il y a un certain rapport entre le victimarisme des "racisés" et le misérabilisme des "petits-blancs", mais je crois que cela reste deux phénomènes assez distincts qui suivent leur construction propre. 

                        Les Français à la base sont très peu communautaristes, il est très difficile de les rassembler sur des thématiques culturalistes comme le savent d’ailleurs très bien les identitaires qui ne cessent de le déplorer dans leur tentative de "reconquista".  

                        Sur la deuxième partie :

                         et tout cela part des réseaux communautaires juifs qui ont touché des dividendes politico-mediatique de part leur position d’aristocrates de la souffrance. 

                        Oui, ça a clairement joué entre les années 70 et 2000 mais cela n’explique pas tout et puis surtout les élites juives ont bien compris que ce récit d’exclusivité de la souffrance juive par rapport à certains évènements qui auraient élevé le peuple juif au sommet de la martyrologie historique ne passait plus dans une partie de la population et suscitait même au contraire un ressentiment contre la communauté juive.

                        Tous les autres réseaux communautaires, y compris les identitaires blancs, essaient de les imiter... 

                        Oui, et si on applique à la sociologie la loi des rendements décroissants ils n’en tireront pas les mêmes "bénéfices". C’est une des raisons pour lesquelles je rejette totalement ce victimarisme identitaire, y-compris chez les blancs. 


                      • vote
                        maQiavel maQiavel 22 septembre 16:10

                        @Joe Chip & Qiro 

                        Je répond dès que possible. 


                      • vote
                        maQiavel maQiavel 28 septembre 15:55

                        @Qirotatif

                        Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt mais j’ai manqué de temps libre ces derniers temps :

                        Attention , il y’a une différence entre un avis majoritaire et un consensus. Un avis majoritaire peut être imposé à ceux qui ont un avis minoritaire et qui se retrouvent perdant dans le processus décisionnel. Alors que le consensus nécessite le consentement de toutes les parties qui auront fait des concessions pour pouvoir dégager une décision commune , il ne nécessite pas forcément l’existence d’un avis majoritaire mais quand bien même il y’en a un , il ne constitue pas un frein : la majorité devra aussi faire des concessions pour intégrer les minorités à la décision.

                        Je ne dis pas que le consensus vaut mieux que l’avis majoritaire ou inversement , c’est au cas par cas , certaines décisions requièrent un consensus ( par exemple dans les choix constitutionnels , même les royalistes qui sont ultra minoritaires devraient en principe avoir leur mot à dire et il est même possible que les Républicains ultra majoritaires leur fasse quelques concessions  ) , d’autres pas. Il faut de grands hommes d’Etat entouré de collaborateurs brillants pour pouvoir faire la distinction entre les décisions qui relèvent de l’avis majoritaire et celles qui relèvent du consensus et pour pouvoir impulser le consensus quand il est nécessaire , ce n’est pas facile du tout , il faut beaucoup de talents.

                        Dans la partie de la vidéo à laquelle je fais référence ( troisième vidéo en partant de la fin de de 25 :15 à 27 :55 ) Clément Victorovitch dresse le tableau de deux visions :

                        -La première confond identité culturelle française et identité politique française , les deux ne font qu’un , de sorte que pour pouvoir revendiquer une identité politique française il faut appartenir pleinement et entièrement à une identité culturelle française immémorielle ancrée dans les racines chrétiennes françaises , y compris dans les choix des prénoms ou les choix artistiques.  

                        -La seconde établit une distinction entre identité culturelle et identité politique , l’identité politique découle du partage d’un destin commun et du respect des normes politico-juridiques communes. L’identité culturelle quant à elle , n’est pas statique mais dynamique , elle évolue et  peut être plurielle mais elle relève surtout de la vie privée et des choix individuels.

                        Ce que j’essayais d’expliquer sans prendre parti entre ces deux visions ( même si à force de discussion , il est facile de déduire à laquelle des deux j’adhère )  , c’est que le tableau est très bien dressé en quelques phrases mais surtout qu’il était possible de dégager un consensus entre ces deux visions à priori antagonistes. Pour être plus précis , j’ai l’impression que c’est ce que Jacques Sapir a réussi à faire en théorie dans son livre « Souveraineté , Démocratie , Laïcité ». Mais je me dis qu’en pratique , au regard des réactions épidermiques des uns et des autres , ça risque de ne pas être possible.

                        Sinon , pour avoir lu mélancolie française ( très bon livre au passage) , je peux dire qu’EZ a clairement une vision de la France , ce qu’il décrit à longueur de chronique c’est SA vision de la France ( et non LA France ). Il a une lecture très idéologique de l’histoire de France qu’il assume parfaitement tout en se réclamant de « LA réalité » alors qu’on peut en avoir une lecture très différente ( pour avoir écouté l’histoire de France de FA par exemple , il en a lui aussi une lecture idéologique mais qui est très différente de celle de Zemmour ).  

                        Quand on dit que le consensus actuel est que la France devrait être achevée sur l’autel du progrès , je ne peux être d’accord sans précision : de quelle France on parle ? Parce qu’il ne me semble pas qu’en dehors des banlieues , tous les Français partagent la même vision de la France , même parmi les plus érudits ( sans parler du fait qu’il me semble qu’on est incapable de produire un quelconque consensus aujourd’hui ).  



                      • vote
                        maQiavel maQiavel 28 septembre 15:59

                        @Joe Chip

                        Sur le victimarisme identitaire , nous en avons effectivement une vision différente ( surtout sur son expression médiatique et ses origines , sur le reste je suis plutôt d’accord ).

                        Ce victimarisme identitaire est un phénomène qui existe depuis des millénaires dans les sociétés dans lesquelles des catégories ethno-culturelles dominées cherchent à renverser la tendance en produisant du commun en construisant entre autre des discours sur l’oppression historique prétendument subie. 

                        Mais le génocide juif et le culte de la shoah qui a suivie lui ont donné une forme moderne particulière , il me semble que le victimarisme identitaire tel qu’il existe aujourd’hui est un dérivé direct de la religion shoatique. En effet , tous les réseaux communautaires ont bien remarqué les énormes dividendes politiques , médiatiques ,culturelles  qu’en ont tirés les réseaux communautaires juifs. Certes , il existe des juifs qui constatent que constituer une aristocratie de la souffrance a aussi des désavantages notamment parce que cela suscite une certaine exaspération , cependant cela ne change rien au fait que cette victimisation communautaire constitue un véritable modèle de réussite.

                        Aujourdurd’hui , il y’a clairement un nouveau modèle communautaire victimaire blanc qui s’en est inspiré , pour contrer d’une part le communautarisme victimaire noir , musulman et dans une moindre mesure juif , et d’autre part pour faire du blanc le nouveau damné de la terre cible de racisme judiciaire , de  ratonnades et de génocides permanents. Il n’est pas si minoritaire que tu sembles le penser , les temps changent et la polémique médiatique du rap « Pendez les blancs » en est l’illustration. On est plus du tout à une époque ou le racisme antiblanc était un objet de dérision médiatique , ceux qui sont moqués aujourd’hui sont au contraire ces gauchistes qui affirment qu’il n’existe pas ( à raison à mon humble avis). Cet antiracisme antiblanc a ses relais politiques au sein des partis dit de droite , a des relais idéologiques dans les médias , notamment par la médiation de ces journalistes , éditorialistes , chroniqueurs droitards qui sont de plus en plus nombreux. Je ne parle même pas des réseaux sociaux.

                        Je ne dis pas que c’est bien ou que c’est mal , à chacun de s’en faire une opinion ,  je constate simplement le phénomène.



                      • vote
                        CoolDude 21 septembre 14:17
                        Tout ceux qui soutiennent Zemour sont plus que des insultes à la France, c’est des insultes à l’univers. Je plains leurs éducations que leurs donnaient leurs parents... Et je plains leurs parents qui ne doivent pas etre beaucoup mieux qu’eux !

                        #LibertéDExpresSION !

                        • vote
                          CoolDude 21 septembre 14:36

                          @CoolDude

                          Et vous remarquerez dans ces propos qu’il n’y a aucun racisme primaire là dedans...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès